Oula oula mais quel est le rapport entre la couture et l'othorino laryngo logiste, me direz-vous amis lecteurs ? Aucun. C'est juste que j'ai enfin fini ma robe japonaise hier mais que j'avais pas envie d'écrire un post tout de suite et qu'on a vu l'ORL avec Azraël ce matin et que j'avais très envie de faire un compte-rendu édifiant sur mes relations pas toujours simples avec les représentants parfois obtus du corps médical.

Or donc, hier, j'ai achevé la fameuse robe japonaise commencée il y a plusieurs jours maintenant. Alors attention, qui dit robe japonaise ne dit pas forcément kimono ou style asiatique. Non, non, je dis robe japonaise parce que le modèle est tiré d'un magazine japonais. Et à l'origine, le modèle choisi par mon petit démon de la couture, c'était celui-ci.

20140507_193006

Et les instructions et le patron pour le réaliser, c'était ça.

20140507_192856

Sympa non ! Comment ça vous y comprenez rien et c'est du chinois pour vous ce truc. Meuh, non, c'est du japonais, pas du chinois, regardez bien, il y a des hiragana et des katakana en plus des kanjis !

Eh oh la Puce, ça va hein ! Ramène pas ta science ! On le sait que t'a suivi des cours de japonais en abandonnant lâchement tes enfants au bon soin de super nanny (voir d'Inferno gran-mom) pendant ce temps-là.

Pff, faut pas vous vexer. Je vous rassure, mon niveau de japonais (sans être celui d'un débutant) est très très largement insuffisant pour que je comprenne quoique ce soit à ce qui est écrire mais j'arrive bien à déchiffrer le plan de coupe et les dessins pour l'assemblage alors je me débrouille. Non, le vrai problème avec ce modèle, c'est que le patron est donné en taille unique (oui, oui, le petit dessin ridicule avec des chiffres notés tout partout, c'est le patron, le seul, l'unique), à adapter à votre propre taille. Bref, à vous de faire votre propre patron et ça pour moi, c'était une première. Après avoir pris mes mensurations, réaliser mon patron, couper mes tissus et procéder à l'assemblage, j'ai vite compris que j'avais un petit problème. Car si j'avais bien pensé à corriger la largeur et la longueur du corps de la robe, j'avais complètement oublié les manches. Résultat, j'étais un peu gênée aux entournures (faut dire que les japonaises étant menues menues, la plupart des modèles taille assez petit). En plus, histoire de me simplifier la tache, Couturus Démonicus avait décidé de faire une sur-robe en voile et d'utiliser un tissu en broderie anglaise comme fond de robe. Alors je vais vous dire, si c'était à refaire, ce serait NON ! Parce qu'à coudre, la broderie anglaise, c'est .... non, y a pas, je trouve pas d'autre mot, ...chiant ! Le nombre de fois où mon fil a cassé en passant sur une de ces fichues broderies, je vous raconte pas.

Bref, j'ai bien galèré, j'ai beaucoup adapté le modèle d'origine (parce que j'avais déjà cousu, décousu et recousu le volant et que je n'avais pas, mais alors pas du tout envie de refaire la même chose avec les manches), et au final, s'il y a beaucoup de défaut, la robe reste parfaitement portable pour la maison ou les vacances (mais je ne pense pas que je la mettrais pour aller au boulot). En bref, c'est un premier essai pas si mal réussi. M'est d'avis que Démonicus se relancera certainement bientôt dans la confection nippone.

Allez, comme vous en mourrez d'envie, voici quelques clichés de mon oeuvre.

IMG_1279

Vue d'ensemble (on remarquera le magnifique volant en bas, cousu 2 fois

IMG_1278

Gros plan sur l'encolure

IMG_1275

La robe une fois portée

Et en cadeau bonux, 2 belles photos de la couverture polaire que j'ai faite pour Gargamel (même que Chéri est au désespoir parce qu'il voulait la même mais le tissu est épuisé là où je l'avais commandé).

couverture1

Vue d'ensemble de la bête pliée en 4

couverture2

Détail du tissu où on voit que cela ressemble plus à de la peluche que de la polaire. Mais c'est vraiment super doux.

Passons à la partie ORL. S'agissant d'une première chez les monstros (certes, on avait fait un test auditif il y a fort fort longtemps à Gargamel mais pas chez un ORL), je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Ben je n'ai pas été déçue. Un vrai passage dans la 4ème dimension. Alors certes, un ORL, ce n'est pas un pédiatre mais me pointez dans un cabinet de consultation où pas un seul jouet n'est prévu pour les petits patients, ça fait tout drôle. Bon, heureusement, on n'a pas attendu plus de 3 mn (une preuve flagrante qu'on était dans une dimension parallèle). Là, on s'est trouvé face à un docteur sadique ! Si si, je vous jure ! Alors qu'il n'y avait pas un seul jouet dans la salle d'attente (un seau de duplo vide, pour moi, ça compte pas), le cabinet était plein de petites voitures et de motos. Le hic, c'est que c'était des modèles réduits de collection bien à l'abri dans des vitrines, avec interdiction de toucher. Alors, c'est pas du sadisme ça ! Vous auriez vu la tête du sieur Azraël, les yeux comme des soucoupes et le nez collé aux vitrines.

Alors, qu'est-ce qui vous amène ? (c'est vrai qu'on se le demande)

Azraël fait pas mal d'otite séreuse, il vient d'en faire une il y a 3-4 semaines, et comme il ne parle pas très bien, d'ailleurs il est suivi par une orthophoniste, sa pédiatre m'a conseillé de faire contrôler ses oreilles.

Bon, on va voir ça.

Huum (1ère oreille) ... Huum (2ème oreille) ... Mouais, y a un petit problème. Bon, je vais vous prescrire un traitement à faire pendant 15 jours. Des gouttes dans le nez et du sirop. Il éternue souvent, il a des allergies?

Pas que je sache mais ses 2 parents sont allergiques.

Il prendra ça aussi alors. Dans 15 jours, vous reviendrez et on fera un test d'audition. Précisez bien que c'est un test d'audition quand vous prendrez le rendez-vous.

... (un gros blanc)

Euh, et c'est quoi le petit problème sans indiscretion ?

Un petit problème avec les trompes d'eustache

Ouuuui ???

Elles sont un peu collées ... (un petit blanc) comme s'il était en altitude

Ah, donc ça fait comme s'il avait les oreilles un peu bouchées

Oui, c'est ça. C'est assez courant chez les enfants de cet âge.

... (encore un gros blanc)

Donc le traitement, c'est pour bien nettoyer les oreilles et voir si ça se débouche ?

Oui, c'est ça.

... (toujours un gros blanc)

Bon, et le test auditif, c'est quoi ?

Ca se fait ici, dans la cabine.

Ouuuui ???

On lui met un casque, il entend des mots et faut qu'il les répète.

D'accooord. Ben c'est pas gagné alors !

(eh oui, car pour mémoire, Azraël parle seulement quand il n'est pas obligé. Quand c'est obligatoire, il se transforme en muet)

Ben oui, je vois bien comment il est.

Alors à ce stade, ça me démangeait de lui demander ce qu'il entendait par là mais je me suis retenue. Certes, Azraël a bien fait sa chochotte dans le médecin lui a regardé les oreilles, certes, il n'a pas cessé de parler des jolies voitures et des motos et de se coller aux vitrines, mais franchement, il a été plutôt sage. Et comme le médecin est un grand bavard qui m'a posé des tonnes de questions sur les antécédents d'Azraël et son suivi orthophonique (vous appréciez l'humour là, parce qu'à part nom, prénom, adresse et téléphone, c'est vraiment l'intégralité de la conversation que je vous ai retranscrit plus haut), je suis certainement qu'il a parfaitement compris pourquoi je lui disais que ce ne serait pas évident de faire le test.

Bon, comme en plus d'être mère et fille indigne, je suis aussi une emmerdeuse assermentée, j'ai encore posé quelques questions sur les suites éventuelles si le traitement ne donnait rien auxquelles j'ai eu des réponses tout aussi spontanées, précises et détaillées qu'à mes précédentes questions.

De cette édifiante expérience, je ressors avec les conclusions suivantes :

- on va devoir se taper une seconde visite qui risque de ne pas être piquée des hannetons pour un résultat parfaitement hypothétique mais bon, on ira parce que de toute façon, on n'a pas le choix (et puis quand même, des réponses que j'ai réussi à lui extorquer, il ressort qu'il est pour les interventions chirurgicales uniquement quand elles sont vraiment nécessaires et Azraël avait l'air assez à l'aise avec lui)

- de mes différentes expériences avec le corps médical, j'ai développé un certain sens critique à l'égard des médecins de tout poil et de toute spécialité que cette expérience-ci n'est pas prêt d'améliorer

- enfin, avec l'âge, je n'ai pas plus de complaisance qu'avant et que j'exècre toujours autant les médécins auxquels il faut arracher mot par mot des explications et des réponses comme si on était les derniers des crétins pas du tout concernés par nos enfants ni le pourquoi du comment de ce qu'ils peuvent bien avoir (ou non d'ailleurs). Franchement, vous imaginez la conversation avec Chéri au retour à la maison si j'avais pas insisté.

Alors, il a dit quoi l'ORL ?

Qu'il y a un petit problème, qu'il prend un traitement et qu'on y retourne dans 15 jours.

Et il a quoi ?

Sais pas.

c'est pourquoi le traitement ?

Sais pas.

Bon, je vous laisse imaginer la suite. Mais ce serait sûrement pas joli joli et il aurait pas tort.

Non, honnêtement, je crois que je préfère déchiffrer les patrons de couture japonais que d'affronter les ORL taciturnes.