Eh non, ce n'est pas la peine de me sauter dessus parce que je sais très bien que la France vient de se faire éliminer du mondial de foot. Si si, je vous assure, je suis parfaitement au courant. Il aurait fallu que je sois sourde comme un pot pour ne pas entendre les hurlements d'indignation (voir d'agonie) de Chéri devant le match hier. Ah là là, c'est dur la vie d'un fan de foot !

Heureusement, ici à Villebon, nous avons notre propre champion du monde : le dénommé Azraël. Comment ça il est un peu jeune pour jouer au foot comme pro ? Eh, j'ai jamais dit qu'il était champion du monde de foot moi d'abord. En tout cas, grâce à une hygiène de vie exemplaire, un entrainement intensif, des efforts acharnés et un enthousiasme certain, cette semaine, le sieur Azraël a pulvérisé tous ses précédents records. Et là, ami lecteur qui débarque sur ce blog, tu te demandes de quoi je peux bien parler. Quant à toi, ami lecteur qui me suis depuis un moment, tu as très certainement déjà deviné. Car, je te le demande, dans quel domaine Azraël pourrait-il bien battre tous les records si ce n'est en .... BOUDERIE bien sûr !

Ceci dit, vu qu'il se prend pour la méchante sorcière de Blanche Neige en ce moment, cela ne devrait pas nous étonner outre mesure.

Donc pour clôturer en beauté cette dernière semaine d'école, toute la petite section de maternelle partait en pique-nique jeudi et Azraël fêtait son anniversaire à l'école vendredi. Des bons moments en perspective donc mais une fois de plus, c'était sans compter sur Enquiquinus qui semble avoir élu définitivement domicile dans le corps d'Azraël. Faut croire que le loyer était irrésistible et ridiculement bas (les soldes sans doute !). Heureusement, j'avais pris mon jeudi pour l'accompagner dans sa sortie scolaire. J'ai ainsi pu l'admirer dans sa prestation inimitable du fabricant de boudin en gros. Copain n°1 ne veut pas donner le ballon ... Sir Azraël boude, copain n°2 ne veut pas donner le jouet lanceur de balle ... Sir Azraël reboude, copine n°1 veut jouer aux quilles avec lui ... Hérésie !!! Il rereboude. Il ne peut pas avoir le sac orange pour la course en sac ... il boude à nouveau ... Ah non, il s'arrête, copine n°2 lui a gentillement cédé le sac. Mais le summum de la bouderie a été atteint lors de la chasse au trésor car le dit trésor n'a pas été trouvé par Azraël. Non mais c'est vrai quoi, qu'est-ce qu'ils faisaient là tous les autres enfants franchement. Ils n'étaient pas au courant que l'intégralité du parc, des jouets et du trésor était destiné exclusivement à l'usage de monseigneur Azraël. Je vous raconte pas la crise de larmes et comment tous ceux qui ont voulu le consoler se sont fait envoyer sur les roses pour être rappelés à corps et à cri (surtout à cri d'ailleurs) histoire d'avoir le plaisir de les envoyer bouler à nouveau. Ah ça, pour être mauvais joueur, il est mauvais joueur le Azraël !

Heureusement, entre 2 bouderies, il a tout de même accepté de participer aux activités et s'est bien amusé tout de même.

20140703_094639

Devinez où est Azraël

20140703_101138

Partie de ballon

20140703_105122

Course en sac

20140703_121443

La chérie d'Azraël, photographiée par .... Azraël bien sûr

20140703_124704

Pour vivre heureux, vivons cachés !

Et le vendredi matin, rebelote, il a remis ça concernant son goûter d'anniversaire à l'école. Je venais à peine de finir de préparer les sacs de victuailles à emmener (c'est qu'il en faut des provisions pour nourrir 24 monstros affamés, et je vous parle même pas de la boisson). J'étais donc prête à charger la mule, c'est-à-dire moi-même, quand Azraël a vu son gâteau. Et là, je ne sais ce qui est passé dans sa petite tête de monstros mais ça a été la crise de larmes et de "Azraël tout criste" parce que ses copains allaient, je cite, lui piquer son gâteau et que la maîtresse voudrait pas faire son anniversaire et que c'était pas possible. Que faire devant un tel désarroi ? Jeter l'éponge ? Que nenni ! S'énerver (là, j'ai décroché un direct du droit à Hystéricus qui s'approchait un peu trop et j'ai miraculeusement réussi à le mettre KO), diantre non ! Palsembleu, il me fallait redresser la situation (euh, mais comment que je parle là ?!?!) Et soudain, ce fut l'illumination (c'est vraiment le cas de le dire) : les bougies !

Azraël, faut pas pleurer ! Je te l'ai dit, les gâteaux et les bonbons, tu les auras au goûter à l'école. Tu vas faire ton anniversaire avec tous les copains et la maîtresse !

Azraël tout criste. La maîtresse elle va pas faire l'anniversaire.

Mais si, elle me l'a dit. Et j'ai même mis des bougies dans le sac.

Des bougiiiies !

(Azraël redresse la tête et la sort enfin de ses petits poings tout serrés)

Oui, des bougies. Toutes neuves ! Avec ce qu'il faut pour les allumer. Et toi, tu vas souffler tes bougies !

Va souffler les bougiiies !

Oui

Les bougiiiies !

(avec un sourire jusqu'aux oreilles)

Et j'aime autant vous dire que le sieur Azraël a parfaitement brieffé sa maîtresse sur le fait qu'il avait des bougies et qu'il entendait bien les souffler !