lundi 5 janvier 2015

Le retour du Jedi

Ta ta tatatataaa ta tatatataaa ta tatatata ! (Eh oui, toujours pas trouvé pour la bande son)

Après leur cuisant échec sur la planète Acrochat face aux forces déployées par l'empereur Enquiquinus, les membres de la résistance avaient opéré un repli stratégique vers leur base opérationnelle situé sur le petit satellite Villebon. Mais l'empire de l'Ennui ne saurait vaincre ! Décidés à reconquérir les territoires perdus, Gargamel Skywalker et Yodazraël repartent à l'assaut de la planète Acrochat. Leur mission s'ils acceptent (ah non, ça c'est dans Mission impossible), leur mission ... explorer de nouveaux mondes étranges (ah, non plus, ça c'est Startrek), leur mission donc... infiltrer l'étoile noire du rebondissement (alias, le trampoline). Nos chevaliers Jedi partent à l'assaut confiants et sereins car cette fois Gargamel Skywalker en est sûr, il a achevé sa formation et la Force est avec lui !

A peine débarqué sur Acrochat, histoire de montrer à maître Yodazraël qu'il n'est plus un petit padawan apeuré, Gargamel Skywalker décide de prendre la direction des opérations et de commencer leur action commando par une séance d'acrobranche. Ben oui, faut rassembler la Force, concentrer les énergies tout ça tout ça quoi !

Une fois de plus, pour les non possesseurs de décodeur du langage monstrosien, je vais jouer les traductrices

Maitre Pucenobi, maître Yodazraël et moi-même devons nous préparer ! (Maman, je veux ça dit en pointant du doigt le parcours acrobranches)

... (ÉNORME soupir de Maître Pucenobi qui en a un peu raz le bol de jouer les funambules). T'es sûr que tu veux faire ça Gargamel ?

Affirmatif ! (Ouiiii avec un départ fusée vers l'échelle d'accès au parcours)

Eh, t'as oublié ton sabre laser (alias les chaussures et le casque obligatoire pour accéder au parcours)

Jeune Skywalker, où aller vas tu ? (Maman, qu'est-ce qu'il fait Gagamel ?)

Il va faire un parcours d'entrainement avant l'assaut final (il file au parcours acrobranche sans nous attendre et il va se faire gronder)

L'accompagner je dois ! Perdu sans moi il sera (moi aussi me veux le cobanche ! Gagamel attends moi !)

Oui mais voilà, une fois de plus, la Force était avec le maître et pas vraiment avec le padawan. Ainsi, Yodazraël a cette fois encore démontré sa parfaite maîtrise de la Force en réalisant un parcours impeccable (et même tout seul pour certaines parties), puis un second parcours, puis un 3ème puis ... et Maître Pucenobi a sombré lentement mais sûrement vers le coté obscur vu qu'il a dû servir de réservoir à la Force de Yodazraël.

Alors pour ceux qui auraient du mal à visualiser la scène, vous imaginez un monstros de 1m10 réalisant un parcours type obstacle à 40-50 cm au dessus d'un filet lui-même tendu à plusieurs mètres au dessus du sol avec une splendide créature de 1m55 en robe et un tantinet exaspérée marchant sur le dit filet à côté de lui (je vous raconte pas le spectacle qu'on devait offrir pour les gens qui passaient en dessous de nous) en lui tenant la main en quasi permanence tout en tentant de résister au mal de mer parce que marcher sur un filet qui se balance en permanence, c'est pas tip top). Gargamel Skywalker, lui, s'est une fois de plus laissé envahir par le côté obscur mais il lui a tout de même opposé une certaine résistance ce coup-ci. Ceci dit, le côté obscur de la Force est tout de même puissant puisque c'est seul que le jeune Skywalker s'est lancé à l'assaut de l'étoile noire du rebondissement et l'a conquise sans coup férir (bien aidé quand même par le fait que la plupart des soldats de l'empire étaient occupés à guetter le père Noël (comprendre qu'il n'y avait pas grand monde à Acrochat ce jour-là pour mon plus grand bonheur et celui des monstros).

Ainsi s'acheva le 2ème volet de notre grande saga (oui, vous aurez certainement à en subir d'autres, ne vous faites pas d'illusion sur le sujet).

Heureusement, après ce nouveau morceau d'anthologie, j'ai pu succomber aux pressions nettement plus classiques du démon de la couture et cette fois, c'est à la garde-robe de Gargamel que je me suis attaquée. Eh oui, à force de le voir toujours en jogging noir ou gris, je finis par déprimer alors cette fois, j'ai sorti du placard du tissu pour sweat-shirt rouge qui pète et c'est parti pour un petit pantalon large, modèle déjà testé et approuvé pour Azraël. Il s'agit du pantalon m du livre japonais happy homemade vol 2.

IMG_0270

J'ai tout misé sur le fait que son rejet des pantalons autres que jogging tenait non pas à la forme mais à la matière et j'ai eu bien raison car le pantalon a été adopté immédiatement.

IMG_0275

IMG_0276

IMG_0278

Tout est pour le mieux donc me direz-vous ! Ben c'est pas sûr. D'abord, parce que visiblement, Gargamel a eu une poussée de croissance entre le moment où je lui ai fait son dernier pantalon et celui-ci vu que côté taille, c'est juste, très juste, trop juste. En fait, j'avais déjà agrandi mon patron en largeur par rapport au modèle d'origine parce que je soupçonnais la poussée de croissance et que Gargamel a pris un peu de poids ces temps-ci. Mais le truc, c'est que j'aurai dû l'agrandir dans les 2 directions vu que là, je lui ai fait un pantalon taille basse !

Je vais donc vraisemblablement devoir me mettre à la recherche de nouveaux livres avec des tailles plus en rapport avec son gabarit actuel. D'autant que si j'en juge par la réaction de Chéri, j'ai pas intérêt à lui refaire un pantalon de ce modèle.

Tiens, regardes, c'est le nouveau pantalon de Gargamel. Il est pas mal non ?

Waouh ! Dis donc, il était à mode dans les années 70 celui-là !

Faut pas dire ça. Il parait que les pantalons larges reviennent à la mode de nos jours !

(Merci Inferno Gran Mom !)

Posté par reyhaziel à 23:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,