dimanche 25 janvier 2015

Starting Blocks

Et voilà, après pratiquement 6 ans d'esquives en tout genre et de refilage de corvée aux collègues, me voilà en train de préparer ma petite valise pour 2 jours de conférence à Berlin.

Mais enfin, la Puce, c'est pas une corvée de partir en conf à l'étranger quand même !

Ben pour moi, si. Enfin pour être exacte, c'était pas partir à l'étranger le problème, ni d'aller écouter des tonnes et des tonnes de présentations toutes en anglais faites par les collègues (en fait, c'est même très intéressant la majeure partie du temps). Non, le problème, c'était que je partais quand j'avais un truc à présenter et que ça me stressait tellement que 9 fois sur 10, j'étais aphone 2 jours avant début du congrès pour cause de laryngite sur infectée.

Et puis, après la naissance de Gargamel, suite à une chute abyssale de mon système immunitaire, l'idée de partir en congrès est carrément devenue utopique. Heureusement, mes doctorants n'étaient que trop ravis de partir à ma place pour présenter nos résultats. Ensuite, quand mon organisme a accepté de me laisser enfin tranquille et qu'à force de donner des cours, j'ai appris à gérer mon stress à l'idée de parler en public, on a découvert le handicap de Gargamel et Azraël a pointé bout de son petit nez. Et entre un nourrisson, la coordination de tous les soins pour Gargamel, la gestion de ses déplacements, tous les dossiers à remplir, bref, le parcours du combattant des parents d'enfants pas comme les autres, j'avais fait une croix sur l'idée même de congrès.

Mais aujourd'hui, après tout ce temps, l'organisation pour Gargamel est au point, Azraël aussi a grandi et je n'ai plus d'extinction de voix à la simple idée de parler en public. En plus avec Chéri, nous avons pu approfondir les joies subtiles d'être les heureux parents de 2 monstros. Mais si, vous savez, les prises de possession démoniaques par toute la clique des Monstros Démonicus. Alors maintenant, non seulement je ne stresse pas du tout à l'idée d'une petite présentation à faire à Berlin (bon d'accord, un peu quand même), mais je suis positivement ravie d'abandonner lâchement tout mon petit monde pour 2 jours de vacances.

En plus, je peux partir l'esprit tranquille vu que Chéri ne sera pas tout seul pour faire face aux monstros puisqu'Inferno Gran Mom sera là pour lui prêter main forte. Mouais, bon, disons plutôt qu'elle sera là pour s'occuper de tout le monde et que Chéri, éventuellement, lui prêtera main forte. Ce qui m'amène à la question fondamentale suivante : pourquoi, mais pourquoi, est-ce que j'en ai pas profité pour prolonger mon séjour berlinois ? C'est ma réputation de mère indigne qui va en prendre un coup-là ! Bah, je pourrais toujours me rattraper au mois de mars avec mon petit déplacement en province pour accompagner mes nétudiants adorés dans leur visite de centrale EDF.

Posté par reyhaziel à 23:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :