jeudi 26 février 2015

Au secouuuuurs !

Tous les parents vous le diront, quand on doit emmener nos monstros en expédition, mieux vaut être paré face aux bobos en tout genre. En particulier quand les monstros en question sont des adeptes du pansement magique de la sorcière Guéritou. Jusqu'à un passé récent, comme les 3/4 (ou 9/10ème) des gens, je me contentais de trimbaler dans mon sac 2-3 exemplaires du sacro saint pansement en tailles variables (accompagné du non moins indispensable duo paracétamol/ibuprophène, saint graal pour nous autres pauvres parents vite atteints de migraine chronique face aux débordements de notre progéniture).

Mais ça, c'était avant ! Car maintenant, j'ai des belles lunettes ! Huuum, attendez un peu, laissez moi répléssir (comme dirait Azraël). Mais non, les lunettes, c'est dans une pub (bon, j'ai quand même des belles lunettes maintenant qui me rendent bien service). Non, la nouveauté, c'est que j'ai une belle trousse de premiers secours de voyage, format sac à main compatible !

Oui parce que la dernière fois que j'ai eu un besoin urgent de soulager mon petit crâne autrement qu'en le cognant sur les murs (paraîtrait qu'une étude hyper sérieuse à montrer qu'une douleur chassant l'autre, la technique du mur est particulièrement efficace. Perso, ça m'a juste fait encore plus mal), j'ai retrouvé ma boite d'ibuprofène complètement écrabouillée au fond du sac et les comprimés de paracétamol navigant entre des vieux tickets de caisse. Faut dire que chez moi, les tickets de caisse, c'est comme les chutes de tissu, j'ai énormément de mal à les jeter. Pourtant eux, je suis à peu près certaine qu'ils ne me serviront plus à rien ! Et c'est là que je me suis souvenue qu'en cherchant l'inspiration pour la trousse de couture, j'étais tombée par hasard sur ça.

84590538_p

84590707_p

Merci gougleu !

Ça m'avait tapé dans l'oeil (Aiiieeeuu !) parce que je trouvais marrante la forme en croix pour une trousse de premiers soins. Alors voilà, j'ai craqué, et j'ai décidé d'en faire une aussi, avec quelques modifs quand même.

D'abord, l'idée, c'était de continuer à n'utiliser que des trucs que j'avais déjà en stock. Hors de question de faire des achats pour ce projet. En particulier, pas de feuille plastique souple pour faire les poches. Ça tombait bien car, même si j'admets que c'est pratique pour voir ce qu'il y a dans les dites poches, et que c'est imperméable en cas de fuites en tout genre, je sais d'expérience que ce type de matériau se déchire très facilement à l'usage au niveau de la couture. Je préférais donc nettement faire mes poches en tissu. Ensuite, le système de fermeture en velcro, c'est certes très pratique aussi mais esthétiquement, ben je trouve que ça craint quand même un peu, surtout si, comme moi, on n'a que du velcro bien blanc. Pour l'assortir au tissu, c'est pas vraiment gagné. J'ai donc décidé de remplacer ça par un petit élastique et un bouton.

Coté réalisation, c'est un projet facile à faire, sans vraie difficulté technique, un truc à la portée d'une débutante quoi. Mais en bonne fainéante, j'ai quand même cherché s'il y avait un tuto quelque part. J'ai ainsi découvert que cette trousse est inspirée d'un bouquin, "Tendres canailles" paraît-il. Mais j'ai surtout découvert que, d'une part, je n'étais définitivement pas convaincue par la feuille plastique , et d'autre part, que tous les tutos étaient accessibles uniquement en lecture en ligne sur les blogs de leurs créatrices (enfin les seuls que j'ai trouvé). C'est pas un reproche noté bien, c'est juste que j'ai un tout petit coin couture moi, alors je ne peux pas vraiment y poser mon ordi pour relire les instructions en cas de besoin. Donc j'aime bien avoir un fichier pdf à imprimer. Ah oui, et aussi que certaines couturières hyper talentueuses (si si, vu les tarifs, elles sont forcément hyper talentueuses) se proposaient de vous vendre la trousse tout faite et non garnie pour la modique somme de ... 48€. Par moment, je me dis que c'est pas dans la science que j'aurais dû faire carrière moi !

Enfin brefle, tout ça m'a ôté l'envie de suivre un quelconque tuto et j'ai décidé d'y aller en aveugle, comme pour ma trousse à couture de voyage. Mais du coup, une fois de plus, j'en ai profité pour faire mon propre tuto, avec mes petites modifs à moi sous forme d'un fichier pdf qu'on peut lire sur son ordi si on veut être écolo ou imprimer si on veut pas s'embêter (ou qu'on a un coin couture tout petit petit ça fait pas de mal de le rappeler).

Pour cette première version, j'ai opté pour un extérieur en simili cuir pour son côté solide et imperméable (un vieux reste du costume de highlander d'Azraël) et un intérieur en coton à lapins (un vieux reste aussi) pour son côté ... euh, mignon en fait.

20150226_13465920150226_13471320150226_135151

Devant et dos de la trousse vide. Et la trousse remplie.

20150226_13523620150226_135246

Devant et dos de la trousse remplie et refermée

20150226_135555

Et pour avoir une idée de la taille.

Et comme me le faisait si justement remarquer une de nos secrétaires au labo, les premiers secours, ça ne concerne pas uniquement les petits bobos mais aussi le ... maquillage. Libre à vous donc, si vous décidez de vous lancer, pour la transformer en trousse à maquillage (ou en autre chose encore).

Mouais, c'est bien beau tout ça mais quand même. Entre ma trousse de couture et ma trousse de premiers soins, bientôt, c'est plus un sac à main que je vais avoir mais une petite valise !

Ajout de dernière minute : Pour une fois, j'ai été rapide. Voilà déjà le tuto pour la trousse : tuto_trousse_de_secours

Posté par reyhaziel à 23:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 25 février 2015

Monstros dans un jeu de quilles

Ce matin, c'était centre de loisirs pour Gargamel. Eh oui, pour une fois qu'il pouvait aller au centre un mercredi matin, on s'est pas gêné ! Non parce que je vous rappelle que sa super école privée, elle ne fait pas cours le mercredi matin, contrairement à toutes les autres écoles du secteur, donc d'habitude, il reste à la maison avec Super Nanny.

Et pour une fois, on a eu un super coup de bol vu qu'il y avait une sortie de prévue. Et pas n'importe quelle sortie, une sortie BOWLING, rien que ça. Et comme Gargamel est toujours accompagné de Super Nanny quand il va au centre (pour ceux qui ne suivraient pas, je rappelle que la présence de Super Nanny est obligatoire sinon Gargamel est interdit de centre de loisirs), il est aussi toujours autorisé pour les sorties vu qu'il a son accompagnateur perso rien qu'à lui pour veiller à ce qu'il ne fasse pas de bêtises.

Et apparemment, Gargamel a adoré ! Pour éviter frustration et crise de nerfs, les propriétaires de l'établissement ont eu la bonne idée de relever les petites barrières de coté ce qui empêchait la boule de partir dans le "caniveau" sans toucher une seule quille. Du coup, les enfants réussissaient à chaque fois à faire tomber au moins une quille. Il paraîtrait que c'était l'extase totale chez les Farfadets (oui, les Farfadets, c'est le nom de la tranche d'âge à laquelle Gargamel appartient, Azraël, lui, c'est un écureuil).

Le plus dur pour Gargamel n'a donc pas été de réussir ses lancers mais bien de respecter les règles du jeu : tu lances 2 fois ta boule (ça, c'est ok), tu comptes les points (ça, c'est ok aussi) et tu laisses ta place au suivant (euh, là, ça coince un chouilla). Lui, il serait plutôt du genre, tant qu'il y a un truc debout, je continue. Heureusement, les enfants étant en groupe de 6, cela tournait relativement vite donc tout s'est bien passé.

Mais surtout, c'est dans des occasions comme celle-ci que je suis bien contente d'avoir une baby-sitter accro de l'iphone et des photos. Parce que j'ai des preuves ! Certes, la qualité des photos n'est pas formidable mais on peut tout de même admirer l'excellence de la technique de lancer de Gargamel.

Admirez le travail !

image2

Voyons voyons, comment vais-je m'y prendre ?

image6

Bon, déjà récupérons notre boule. Argh, mais c'est lourd ce truc !

image1

Alors, coté technique, bien campé sur ses pieds, l'un en avant, l'autre en retrait et on lance la boule !

image4

Mouais, décidément, trop lourde cette boule. Allez hop, revenons aux fondamentaux !

image5

Ah ah, et vive les fondamentaux. And the winner is ... ah, non ! C'est pas moi. Mais je suis 2ème quand même !

De qouâaa ? Vous voulez admirer sa super technique en live. Aucun problème !

Et voilà. Comme quoi, on peut être TED et doué en sport !

 

Posté par reyhaziel à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 23 février 2015

Week-end d'enfer

Décidément, il y a des week-end comme ça, vraiment tout pourri (ou presque). Tout à commencer vendredi en fin de journée quand j'ai appris que la petite fille d'une bloggeuse que j'apprécie beaucoup était atteinte d'une maladie rare et allait devoir subir une chimio. Moi, j'y peux rien, ce genre de nouvelles, ça me met le moral dans les chaussettes. Bon, en même temps, ça m'a permis de fortement relativiser la dernière innovation d'Azraël en terme de maladie infantile, innovation qui m'a quand même fait passer 2 nuits blanches (oui, parce qu'à 2h de sommeil par nuit, moi, j'appelle ça une nuit blanche) et c'est pas fini.

Mais c'est quoi est-ce que cette nouvelle maladie vous demandez vous. Ben en fait, c'est simplement la scarlatine. Et la scarlatine, pour ceux qui n'ont pas le bonheur de connaître, c'est une super chouette maladie qui vous fait renouer intimement avec une vieille connaissance que vous n'aviez pas vu depuis un petit moment, votre super copine des jours de beuverie, j'ai nommé .... la bassine à vomi. Eh oui, en effet, parmi les multiples symptômes de cette délicieuse petite chose, on peut compter tous ceux de la gastro à savoir fièvre, diarrhée (légère quand même) et surtout vomi, beaucoup de vomi, avec tripes et boyaux et plus aucune nourriture ingérable sous peine d'aller-retour immédiat. Ca va ? Vous êtes toujours là ?

Après avoir passé une première nuit à éponger et changer les draps (oui, on n'est pas toujours assez rapide pour saisir notre amie la bassine) et désespéré en apprenant que notre pédiatre adorée et notre généraliste étaient toutes les 2 en vacances (non mais quelle idée franchement, je fais comment moi !), je me suis résolue à appeler SOS Médecins vu que je ne pouvais quand même pas rester sans rien faire devant un Azraël plus blanc qu'un drap lavé avec le nouvel OMO. Après 5h d'attente (bon, heureusement, on était tranquille à la maison), le médecin s'est pointé et a commencé son auscultation.

Alors, il a quoi ce petit bonhomme ?

Ben, il n'a pas arrêté de vomir, il a plus de 39°C de fièvre et il a mal au ventre.

Des trucs particuliers à l'école ?

Hein ?

Comme maladies

Ah non, pas à l'école. Il y a eu un cas de scarlatine au centre de loisirs.

Huuum. Ca a pas l'air d'être ça mais on va faire un test.

...

(et on a fait le test)

Alors, c'est pas la gastro. Le test est négatif, c'est pas la scarlatine. Mais il a la gorge un peu rouge. Ca doit être une laryngite. De toute façon, c'est viral. Doliprane et c'est tout.

D'accord mais, et les vomissements ? On peut rien faire ?

Je vais quand même vous donner le traitement de la gastro pour soulager ses symptômes. Pour la scarlatine, c'est des petits boutons rouges. Mais il en fera pas, mon test est négatif. Bon mais s'il en faisait, faudrait consulter à nouveau.

Ok ! Alors là, comme d'hab avec SOS Médecins, je me suis demandée pourquoi je m'obstinais à les appeler alors qu'à chaque fois, j'ai l'impression qu'ils ne savent absolument pas de quoi ils parlent et que je sais qu'on va devoir retourner chez le médecin dans les 2 jours. Et nous avons donc poursuivi le week-end en gavant Azraël de médicaments (totalement inefficaces à part le doliprane) et de coca (vu que c'est à peu près la seule chose qu'il voulait bien garder dans son petit estomac). Et le dimanche matin, après une autre nuit à vider la bassine, j'ai découvert des plaques de boutons rouges un peu partout sur le dos, les jambes et les mains d'un Azraël qui se grattait comme un fou et réclamait des pansements sur chaque bouton (car le pansement est un truc magique qui guérit tout par simple imposition). Là, avec Chéri, on s'est regardé et on s'est dit Nooon, c'est pas la scarlatine, il peut pas être poissard à ce point ! Ben oui, il n'y avait passé qu'une seule et unique demi-journée au centre de loisirs.

Mais ce matin, quand les boutons ont gagné la bouche, je m'étais déjà fait une raison. Et comme notre pédiatre adorée était revenue de vacances, on est allé la voir.

Alors, qu'est-ce qui lui arrive à Azraël ?

Fièvre au dessus de 39, vomi, mange rien, mal au ventre, pas vraiment la diarrhée, plein de petits boutons rouges dans le dos et maintenant dans la bouche

(oui, quand c'est au moins la 4ème fois depuis le début qu'on vous pose la question, on apprend à faire concis).

Voyons ça !

J'ai dû faire venir SOS Médecin samedi. Elle a dit que c'était une laryngite et l'a traité comme une gastro.

Ah bon ! Mais c'est la scarlatine là. Ca m'étonne qu'elle n'ait rien vu !

...

(gros soupir désabusé)

Vous pouvez arrêter le traitement précédent, il ne sert à rien (ça, je m'en étais un peu rendue compte toute seule). Antibiotique et doliprane.

Euh, la scarlatine, c'est très contagieux non.

Oui, très !

Et il sera contagieux longtemps ? Non, je demande parce que sa mamie a une leucémie et elle devait venir ce week-end.

Ah non non ! Normalement, c'est 3 jours après le début du traitement mais pas de contact avant 10 jours au moins pour elle. Parce qu'il pourrait vous la redonner.

Et voilà comment Mamie M se retrouve interdite de séjour jusqu'à nouvel ordre. Bon, dans son malheur, Azraël a quand même de la chance, vu qu'il est le scarlatineux le plus élégant de tout Villebon. Eh oui, car entre 2 séances d'épongage et de câlins, j'ai quand même réussi à finir sa superbe chemise en tartan et Liberty assortie à son non moins superbe pantalon à carreaux. Comme d'habitude, le patron est issu d'un livre japonais, il s'agit du modèle 27 du livre Polka Drops (livre 373 en code JCA), en fait, le seul patron de chemise à manches longues que j'ai trouvé dans mes bouquins. Pas vraiment de difficulté pour réaliser ce modèle à part la patte d'encolure où j'ai rien compris aux explications et où j'y suis allée complètement au feeling. Côté modifications, j'ai simplement remplacé le biais prévu dans le modèle d'origine par un biais maison dans le même tissu tartan que son pantalon et fait un rappel du même tissu au niveau des poignets. Je l'ai fait en taille 6 ans, soit nettement trop grande en théorie vu l'âge d'Azraël, mais vu que ça fait déjà 6 mois que je l'habille en 5 ans, je me suis dit que je ne prenais pas beaucoup de risques. Et effectivement, c'est grand, mais pas tant que ça. Le tissu Liberty qui la compose étant du Tana Lawn, il est très fin et léger. Le fait d'avoir une chemise large permet donc de lui mettre un sous-pull ou un T-shirt dessous ce qui est parfait pour l'hiver. Et au printemps, il pourra la porter sans rien dessous sans avoir trop chaud.

IMG_0483IMG_0485IMG_0488

Devant, dos et encolure
IMG_0486
IMG_0492

Gros plan sur le poignet retroussable
IMG_0495
IMG_0499IMG_0503

Et voilà Azraël qui fait sa star

IMG_0512IMG_0514

Décidément, vraiment pas coopératif pour la séance photo le Azraël

 

Posté par reyhaziel à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 18 février 2015

Les bons mots d'Azraël, tome 4

Enfer et damnation, c'est tout mon monde qui s'écroule, mes repères qui s'effacent, un symbole de virilité qui disparaît ! Vais-je réussir à m'en remettre un jour ? Seul l'avenir nous le dira.

Houlà houlà, mais qu'est-ce que se passe la Puce ?

Une catastrophe ! Ou peut-être pas en fait. Allez savoir. Ce qu'il se passe, c'est que j'ai découvert ce matin que Edgar Rice Burroughs, le romancier créateur de Tarzan, était particulièrement en avance sur son temps puisque, quand il a écrit les aventures de l'homme singe et ses amours avec la belle Jane Porter, il ne s'agisait pas du tout d'amour platonique assorti d'adoption d'enfant comme a essayé de nous le faire croire le cinéma hollywoodien. Non, non, pas du tout. En fait, Tarzan et Jane étaient 2 femmes, qui se sont mariées, ont eu un enfant et un château en Angleterre, le tout en 1912. RE VO LU TION NAIRE, j'vous dis. Comment ça je raconte n'importe quoi ! Meuh pas du tout, je tiens cette information d'une source particulièrement fiable.

Azraël, tu veux regarder quoi comme dessin animé.

Me veux la jungle.

La Jungle ? Mais quelle jungle ?

La jungle. Avec le bébé tout nu.

Hein ?

Mais oui ! Le bébé tout nu qui a une culotte !

scriii scriii scriii

(cerveau rouillé qui cherche désespérément une interprétation à ces paroles cryptiques)

Aaah ! Tu veux Tarzan !

(celui de Disney)

Oui, c'est ça. Me veut Tazan.

Maman ?

Oui Azraël ?

Les mains de Tazan, elles sont petites.

Oui tu as raison. C'est parce que c'est un petit garçon. Mais elles vont grandir comme lui.

Non, c'est pas un petit garçon. C'est une fille !

Euh, non Azraël, Tarzan, c'est un garçon.

Non, c'est une fille. Il a les cheveux longs et il a une culotte. Donc c'est une fille. Les garçons, ça a les cheveux courts et un slip ! Si ça a les cheveux longs, c'est une fille.

Voilà voilà. Je crois que c'est clair non ! Bonjour le cliché quand même. Sur ce coup-là, je vais avoir 2-3 mots à dire à la maîtresse vu que c'est en cours (si si, j'ai des preuves, la liste de toutes les différences entre filles et garçons est écrite noir sur blanc dans son cahier de moyenne section) que le sieur Azraël a appris ces grandes vérités. En plus de quelques autres nettement en dessous de la ceinture.

En tout cas, j'ai pas intérêt à me faire couper les cheveux de si tôt si je veux pas me transformer en papa moi ! Quoique ...

Posté par reyhaziel à 12:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

lundi 16 février 2015

Azraël star du rock

Depuis fort fort longtemps, je rêve d'avoir un beau manteau cintré et ajusté en haut mais long et dansant en bas, avec un joli tombé, un truc bien chaud que je pourrais porter l'hiver (ou au moins à la mi-saison). Un truc en drap de laine quoi !

Eh la Puce, c'est quoi le rapport avec Azraël. Et pourquoi tu n'en as pas déjà fait un ?

Le rapport, vous le verrez plus tard. Et j'en ai pas encore fait simplement parce que, étant allergique à la laine de mouton. Oui, ma peau a des goûts de luxe, elle ne supporte pas le mouton (même pas le mérinos si c'est pas malheureux) mais l'angora (lapin), le mohair (chèvre) et le cachemire (chèvre aussi) ne lui pose pas de problème (pour info, j'ai encore jamais testé l'alpaga (lama) mais un jour peut-être ...). Étant allergique donc, un manteau en laine signifie un manteau entièrement doublé en tissu épais sinon c'est fichu et je suis bonne pour me gratter toute la journée. Et là, je ne me sentais pas le niveau pour coudre un truc pareil.

Sauf que, suite à mon premier essai de patronnage avorté (fichu Couturus alors, on peut jamais compter sur lui quand on en a besoin) mais qui a quand même donné lieu à la réalisation d'une jolie robe d'après un patron fortement modifié, je me suis rendu compte que, si je n'en étais pas au niveau d'expert capable de dessiner ses propres vêtements à partir de rien, je n'étais plus non plus une débutante. Et c'est comme ça que j'ai décidé de me lancer dans la réalisation du manteau de mes rêves.

Il me fallait donc un beau drap de laine et une belle doublure que je me suis procuré illico (mais ça, je vous en parlerai dans un autre post) et un patron. Oui parce que comme j'avais quand même été un peu échaudée par ma première tentative de patronnage, j'ai décidé d'attendre un peu pour remettre ça et d'utiliser un patron tout prêt correspondant au manteau que je voulais, le patron de ce manteau là.

1595815958-1

Bien sûr, comme ça ne pouvait quand même pas être aussi facile, j'attends toujours mon patron commandé sur le woueb alors que mes tissus sont arrivés depuis longtemps. Résultat, mes petits doigts me démangeaient. Rien à voir avec mon allergie, je mourrais simplement d'envie de coudre un truc dans mes beaux tissus. Et c'est là qu'Azraël entre en scène !

Car le sieur Azraël nous a fait une jolie poussée de croissance. Résultat, manteau d'hiver trop petit et rien de potable dégoté pendant les soldes. Alors j'ai foncé sur mes bouquins de couture pour trouver un patron de manteau pour enfants. Et j'en ai trouvé un. Un seul ! Encore heureux que j'ai trouvé le modèle chouette. Pour une fois, il ne vient pas d'un bouquin japonais mais d'un des bouquins que j'ai acheté pour avoir des patrons à la taille de Gargamel, "Modèles chics pour enfants, à réaliser pas à pas". Un livre plein de modèles très sympas mais plus pourri (excusez-moi du terme mais j'en trouve pas de plus flatteur), je pense pas ça possible. Même Burda et ses explications cryptiques fait mieux, c'est tout dire. Déjà, les patrons sont de simples lignes, aucuns repères de raccordement des pièces entre elles, pas de sens pour l'assemblage des manches qui sont pourtant dissymétriques (faut deviner où est le devant et où est le derrière), aucun repérage pour les boutonnières et j'en passe. Quant au pas à pas, j'aime mieux ne pas en parler. Mais le pire, c'est les schémas de montage, plus que peu nombreux mais finalement c'est tant mieux parce qu'ils vous embrouillent encore plus que les explications incompréhensibles du pas à pas. Bref, un bouquin à bannir pour les couturières débutantes.

A ce stade, j'ai pu continuer à apprécier à quel point j'avais pu progresser en couture car au lieu de me décourager, j'ai simplement coupé mes pièces, enfin, celles que j'estimais nécessaire car pour un certain nombre d'entre elles, je ne voyais vraiment pas en quoi elles pouvaient être utiles. Non, c'est vrai quoi. A quoi ça sert de couper 2 revers en doublure pour les enfermer entre 2 revers en laine comme une tranche de jambon entre 2 tranches de pain. Ca fait juste des épaisseurs supplémentaires et des surplus de couture abominables. Si c'est pour gagner en tenue, autant mettre un renfort thermocollant sur le tissu en laine. Et il y en avait pas mal des trucs comme ça. Et puis ensuite, j'ai rangé mon bouquin et j'ai assemblé mes pièces de la façon qui me paraissait logique à moi. Alors pour le choix des tissus, l'extérieur est un drap de laine et cachemire Bleu de Delph relativement doux, chaud mais fin et très souple grâce à ses 17% de cachemire. Pour l'intérieur, c'est une polaire peluche dans les tons bleus et verts d'une douceur à tomber, fine mais très chaude et très très souple. L'ensemble était tellement agréable à travailler que j'ai fini le manteau en un weekend et sans me presser malgré les désastreuses explications de mon bouquin. Au final, ça a donné ça.

20150215_21031120150215_210404

Le devant et le dos

20150215_210512

L'intérieur entièrement doublé, manches comprises

20150215_213519

Même les poches sont doublées avec ma super polaire.

20150215_203249

20150215_203235

20150215_203329

Azraël a immédiatement adopté son nouveau manteau et est allé très fier le montrer à son père dont je retiendrais la mémorable remarque qui a inspiré le titre de ce post.

Waouh Azraël ! Eh bien, je connais des rocks stars moins bien habillés que toi !

Voilà voilà voilà ! Je me demande encore comment je dois le prendre.

 

Posté par reyhaziel à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 15 février 2015

Chocolat, Nachka et Tuto

Jeudi dernier, à l'école des monstros, c'était atelier chocolat. Un maître chocolatier est venu en classe de petite section et de moyenne section (celle d'Azraël) pour leur parler de ce merveilleux antidépresseur, bête noire des obnubilés des kilos en trop et des cholestéreux. Pour l'occasion, les enfants de la CLIS (classe de Gargamel) se sont joints à ceux de moyenne section pour profiter de l'aubaine.

Car comme vous vous en doutez, hors de question de parler nourriture à une bande de monstros affamés (si si, devant du chocolat, des bonbons ou des gâteaux, un monstros est TOUJOURS affamé, même s'il vient de sortir de table) sans passer par une séance dégustation. Sauf que là, ils ont eu droit à bien mieux que ça. Le Maître les a initié à l'art délicat de la sculpture en chocolat et les enfants ont réalisé chacun un roi Choco-Choco.

Une belle photo valant mieux qu'un long discours, je vous laisse admirer les chefs oeuvres de vos monstros préférés. A noter qu'avant même que j'ai eu le temps de dégainer mon appareil, c'est à dire pendant les 2 minutes à pied nécessaire pour faire le trajet entre la classe d'Azraël et la voiture, ce pauvre roi Choco-Choco a bêtement égaré ses oreilles directement dans l'estomac d'Azraël. C'est ballot non ! Il n'a donc pas pu l'entendre arriver quand Azraël l'a attaqué par surprise pour le dévorer ni se sauver sur ses petites pattes roses.

20150212_163913

Le roi Choco-Choco et sa grosse moustache selon Azraël

20150212_164729

Le roi Choco-Choco, totalement glabre, selon Gargamel

Une fois rentré à la maison, et son roi dûment englouti, Azraël a soudain décidé qu'il était temps d'aller promener Nachka. Nachka ? C'est qui ça vous demandez-vous (à part Inferno Gran Mom parce que vu que c'est le nom de sa chienne, elle doit pas se poser la question). Ben donc, vous l'aurez compris, c'est la chienne d'Inferno Gram Mom. Enfin, c'est ce que je croyais. Sauf que comme Azraël n'avait ni sa mamie ni sa chienne sous la main, il a trouvé un élément de substitution. Et il a donc promené SA Nachka tout autour du salon.

20150214_114239

20150214_114304

Au moins, on n'a pas à craindre les puces avec ce petit chien là et il ne coûte pas trop cher à nourrir (quelques bonbons et gâteaux lui suffisent, et une tartine ou 2 de temps en temps)

Et puis je vous avais promis le tuto de ma petite trousse de couture de voyage alors le voilà. Le premier fichier est le tuto lui-même, le second est un pdf contenant le patron des différents éléments constituant la trousse.

N_cessaire_de_couture_de_voyage

Gabarits_trousse_couture

 

Posté par reyhaziel à 15:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 14 février 2015

Le monstros est versatile

Il y a maintenant un petit moment qu'avec les monstros, on a découvert le ciné de quartier d'Ivry sur Seine. Et depuis, on y retourne régulièrement. La première fois qu'on y est allé, Azraël tout fier a rapporté en classe un petit dépliant sur le film pour montrer à ses copains et copines, en particulier sa Bouclette adorée et son grand copain Blondinet (n'y voyez rien de péjoratif, il est tout blond, tout mignon et un peu TED sur les bords aussi).

A l'époque, les 2 B m'ont sauté dessus pour savoir quand (pas si , hein, mais quand) je les emmènerai avec Azraël. Ca doute vraiment de rien à cet âge là, y pas à dire. Quant à Azraël, trop fier, il n'était pas en reste pour insister pour que ses copains viennent.

Et puis voilà qu'il y a 15 jours, Blondinet me tombe dessus par surprise, pile le jour où je dépose en retard les monstros à l'école, alors que Gargamel fait l'imbécile dans les toilettes, qu'Azraël boude parce qu'il ne veut pas mettre ses chaussons tout seul et que je dois être en cours dans les 20 mn (oui, y a des jours comme ça où on ferait mieux de pas se lever du tout).

Dis, il va m'inviter à sa maison Azraël ?

Hein ? Quoi ? Oui ?

OUAAAIS ! Et c'est quand qu'il m'invite ? On ira au cinéma ?

Azraël, tu vas les mettre tes chaussons à la fin ! De quoi Blondinet ? Oui oui.

Azraël ! Ta maman va m'emmener au cinéma avec toi !

Ouiiiiii !

Hein ????

Damned ! Ça m'apprendra à parler sans réfléchir. Fort heureusement, il y avait justement une séance qui convenait parfaitement pour des enfants de cet âge : "le petit monde de Léo". Un mercredi matin en plus. Et vu que les monstros n'ont pas école le mercredi matin, c'était parfait. D'autant plus parfait qu'Azraël s'est rapidement mis à me porter quelque peu sur les nerfs à me demander sans cesse quand est-ce qu'il irait au ciné avec Blondinet. J'ai donc été plus que ravie que la maman de Blondinet me confirme qu'il pouvait venir.

RTEmagicC_affiche_le_petit_monde_de_leo

Azraël, tu vas être content. Mercredi prochain, on va au ciné avec Blondinet !

On va au cinéma ?

Oui. Avec Blondinet.

Maiiiis, noooon ! Moi me veux pas aller avec Blondinet ! C'est pas mon copain ! Moi me veut aller avec Blondinette

(une autre copine de classe  toute blonde et toute mignonne)

... et avec Oggy le capard !

(mode décodage d'Azraëlien : il veut y aller avec Oggy, le chat de Oggy et les cafards, dessin animé absolument mémorable et mortel pour mes nerfs fort fragiles).

De quoi ? Tu rigoles là ? D'abord, tu peux pas y aller avec Oggy. C'est un personnage de dessin animé.

Mais moi ME VEUUUT OG GY !

Ensuite, j'ai déjà invité Blondinet !

C'est pas mon copain ! Me veut pas aller au cinéma. On a déjà été !

Et ça a été comme ça pendant toute la semaine qui a précédé la sortie, au point que j'ai failli l'annuler tellement je m'inquiétais de l'accueil qu'Azraël allait réserver à Blondinet et sa maman. Le mercredi est finalement arrivé et on a vu Blondinet débarquer.

Azraël ! Blondinet et sa maman sont là !

Blondinet ? Blondineeeet ! Viens vite Blondinet, on va aller au cinéma. Tu veux jouer avec mes vouatures ?

Et la sortie s'est trèèès bien passée. En plus, comme on était pratiquement les seuls présents à la séance (si on enlève la classe venue assister à la projection), on a pu bavarder tranquille avec les gentilles dames de l'accueil pendant que les enfants faisaient des dessins dans le foyer et on nous a offert des livrets d'activités pédagogiques en rapport avec le film. Avant de finir la sortie en beauté avec un déjeuner au MacDo.

 

Posté par reyhaziel à 16:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 11 février 2015

Expérimentations couturesques

Depuis maintenant des années, je ne vais jamais nulle part sans ce truc là dans mon sac à main.

DSCN0447

Eh toi là-bas, au fond du blog, je te vois qui rigole sous prétexte que ça n'a rien d'extraordinaire d'avoir un porte-monnaie dans son sac et que le mien, il craint parce qu'il est tout petit, tout vieux et maintenant tout moche. Sauf ce n'est pas un porte-monnaie.

Eh non, c'est une trousse de couture de voyage. A l'époque, c'était révolutionnaire et il y avait même des mini ciseaux dedans (que j'ai perdu il y a fort longtemps maintenant). Mais aujourd'hui, ma trousse a bien souffert. Et le simili cuir intérieur part en poussière ce qui me pollue tout le matériel à l'intérieur. Il était donc grandement temps de faire quelque chose.

DSCN0448

Oui, les petits blancs sur la photo ne sont pas des défauts, c'est la poussière de simili cuir

Alors au début, vu que j'ai quand même pas que ça à faire, je pensais bêtement me trouver un kit de couture de remplacement sur internet. Sauf que voilà, je suis compliquée. Je voulais pas un truc moche, je voulais pas un truc hors de prix, je voulais un contenu précis, je voulais du matériel de qualité (pas le truc qui va se casser après 2 utilisations), bref, je voulais un truc qui n'existe pas.

Zut zut et triple zut ! Ça non plus ça fera pas l'affaire.

Mais pourquoi tu te le couds pas toi-même et tu mets le matos que tu veux dedans.

J'ai pas trouvé de tuto pour une trousse de couture qui corresponde à ce que je veux.

Eh dis donc la fainéante. Quand on peut modifier un patron comme ta dernière robe, on peut se coudre une trousse de couture sans tuto.

Mouais, t'as pas tort là. Mais ça va me prendre un temps fou si je dois trouver toute seule comment faire !

Et alors ? T'as rien d'autre à faire en ce moment vu que tu attends ton tissu pour ton manteau et ton biais pour la chemise d'Azraël.

Et effectivement, il avait pas tort le Couturus. Donc voilà, j'ai pris mon courage à 3 mains (si si, il m'en fallait au moins 3 sur ce coup), j'ai longuement cogité (c'est fou ce que je peux cogiter quand même en ce moment, je vais finir par me faire un claquage de cerveau) et je me suis lancée dans la confection d'une trousse de couture de voyage pour remplacer mon vieux machin décrépit.

Alors ma nouvelle trousse, je voulais qu'elle puisse être modulable (qu'on puisse faire varier un peu son contenu en fonction de ses besoins). J'ai donc prévu une grande poche à 2 compartiments pour pouvoir y ranger fils à coudre, boutons, pressions, rubans, thermocollants etc ... Avec ma vue qui baisse, il me fallait aussi un enfile aiguille. Et l'indispensable paire de ciseaux bien sûr. Pour le confort, une pelote à épingle amovible, un mètre ruban, un découd-vite, un dé à coudre et un crayon. Et naturellement, des aiguilles, des épingles et des épingles à nourrice. Bref, un vrai kit de survie de la couturière en goguette.

Je ne voulais qu'elle prenne trop de place dans mon sac mais elle devrait être assez grande pour tout faire tenir dedans. Je suis donc partie sur un modèle qui, entièrement ouverte, aurait les dimensions d'une feuille A4 mais se réduirait au dimension de mon porte-chéquier (soit une feuille A4 pliée en 3) une fois fermée. En plus, ma hantise étant que son contenu puisse se déverser dans mon sac, je voulais qu'elle se ferme entièrement (pas question d'avoir un truc qui se roule et qu'on ferme d'un ruban comme j'ai pu voir sur le net, mais ça, c'est mon côté paranoïaque qui s'exprime). Et surtout, pas question d'aller acheter du tissu pour faire ça. Le tout serait cousu dans mon stock de chutes (après tout, si je les garde, c'est bien pour leur trouver une utilisation).

Là, je vous sens impatient de savoir ce que ça a donné. Ben ça a donné à peu près ça.

DSCN0439DSCN0440

Devant et dos de la pochette : l'intérieur est en tissu japonais et Liberty, l'extérieur est en velours.

DSCN0441DSCN0443

La pochette une fois garnie

DSCN0444

La pochette une fois repliée

J'en suis plutôt contente, même si j'envisage d'autres systèmes de fermeture possibles, plus faciles à réaliser pour des débutants en couture (la pose de fermeture éclair est toujours un souci quand il faut la poser dans des coins) que je testerai dans mes prochaines versions. Eh oui, car il y en aura d'autres vu que je prépare une petite surprise pour le mois prochain. Mais chuuuuuut, c'est une surprise ! Et comme mon pauvre cerveau a subi plus d'une surchauffe à élaborer cet engin, j'ai décidé de vous épargner le même désagrément en vous faisant un petit tuto (lequel est actuellement en cours de réalisation) au cas où vous souhaiteriez vous lancer. Il arrivera prochainement, c'est promis. Et non, c'est pas ça ma surprise du mois prochain.

 

Info de dernière minute : le tuto est prêt, vous le trouverez ici.

Posté par reyhaziel à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 9 février 2015

Les Infernos adoptent un ours

Azraël, mais qu'est-ce que tu fais ?

Maiiiis moi me cravaille !

Sur MON ordinateur !

Ben oui. Moi me raconte avec Gusto pour l'histoire pour ma maîcresse.

Hein ??? Ah, tu veux raconter ton week-end avec Gusto. Ben tu fais attention à mon ordi.

Aaaah, maman est enfin patie. Moi, mé m'appelle Azraël ! Mé a fait beaucoup de cravail ce week-end paque on a Gusto à la mayon. Tu connais pas Gusto ? C'est la maîcresse qui me l'a donné. C'est un ouse cuiyinier. Et moi mé dois raconter tout ce qu'on a fait pou dire aux copains et aux copines et à la maîcresse à l'école.

Tu veux savoir ce qu'on a fait ? Gusto, il a dormi dans ma chambre dans unPetite petit lit rien que pou lui. Mais Gusto il a peur dans le noi. Alors moi me lui a prêté mon Teddy pour faire dodo mais pas Doudou ! Ben oui, Doudou il est pou moi !

Diapositive4

Gusto, il aime beaucoup les bonbons et le cocoya. C'est bon les neufs en cocoya. Il en voulait beaucoup Gusto alors maman elle lui en a donné et Gusto il a patagé avec moi. Et puis on a fait un GROOOOOOS gâteau paque Gusto est crès fort pour faire les gâteaux. Et moi, me suis un grand chep cuiyinier. D'ailleurs, maman, elle m'a pait un beau papo comme Gusto.

DSCN0385

La poule sur la bayère sur mon tabier.

IMG_0436

Mon beau papo paque me suis un gan chep cuiyinier.

Mé mis le bôôô tabier avec une poule dessus et on a mis un camapé pou Gusto pou qu'il puisse m'aider à paire le gâteau. Papa a pait plein de coto pou mettre dans le cahier de Gusto pou montrer à la maîcresse.

DSCN0386Diapositive2DSCN0391

Gusto met le yaourt dans le pot et moi me mélange

Diapositive3

Papa il prend plein de coto.

Et puis le chevalier Gagamel est arrivé et mé a dû me battre en duel. Mais un dragon est arrivé et avec Gagamel, on est allé l'attaquer.

IMG_0441

 Deux chevaliers à l'assaut d'un dragon

Et puis diman, on est allé voir un dessin mamimé au cinéma à Palaiseau. Moi, m'aime bien le cinéma de Palaiseau paque on peut manger du pop cone. Gusto aussi il aime bien le pop cone.

Diapositive1

Et puis après, moi mé a coyé les cotos dans le cahier de Gusto pou montrer aux copains et aux copines et à Bouclette et ma maîcresse. Maintenat mé suis fatigué. Moi mé vas me coucher.

Avis au lecteur méritant qui sera arrivé au bout de ce post :

Promis, juré, plus jamais je ne laisserai Azraël raconter lui-même ses aventures. Franchement, sans décodeur d'Azraëlien intégré, c'est un tantinet difficile à lire, non ?

Hein, de quoi ? Il est où le dragon. Ben il vous présente actuellement ses plus plates excuses pour la diction et l'orthographe lamentable de sa progéniture. C'est moi quoi ! Bon, en même temps, je suis passée du statut de crocodile à celui de monstre puis de dragon. J'estime qu'il s'agit là d'une promotion inconstable. Vous n'êtes pas d'accord ?

 

Posté par reyhaziel à 22:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 7 février 2015

Thérapie aquatique

Mais qui a dit que faire parler correctement un monstros TED, de lui faire faire des phrases complètes et conjuguées était difficile ? Qui a dit qu'il fallait des semaines de séances de soins et d'efforts constants ? Alors qu'en fait, il n'y a rien de plus facile ! Si si, je vous jure. Je viens de trouver LE remède miracle, celui qui va incontestablement me valoir le Nobel de médecine.

Non, c'est vrai la Puce ? C'est quoi, c'est quoi ? C'est dur à mettre en oeuvre ? Ça prend longtemps ? Ah ah, je vous sens tout frétillant d'impatience ! Et bien non, c'est pas dur à mettre en oeuvre et l'effet est quasi instantané. Et Le remède miracle c'est ......... TADAAAAM .... la PISCINE !

Il semblerait en effet que le contact de l'eau chlorée sur les cordes vocales du monstros ait un effet libérateur de l'articulation. Et je vous raconte pas ce qui se passe quand les molécules atteignent finalement le cerveau.

Alors Gargamel, tu es content d'être à la piscine ?

Oh oui ! Je veux la pis cine. Je veux maillot de bain.

Ça y est ? T'es prêt ? On y va ?

Non, je vais toilettes. Je veux pipi.

Ok, vas y.

Gargamel, on ne court. Et tu ne vas pas dans le grand bain. On reste là-bas.

Mamaaan, je veux faire le toboggan !

D'accord. J'arrive.

Non maman. Tu bouges pas, tu reste là et tu attends.

...

(1er état de choc devant la longueur intelligible du discours)

Après plusieurs tours de toboggan.

Euh, j'ai froid là Gargamel. On retourne dans l'eau ?

Non, je veux encore faire le toboggan.

...

(gros soupir résigné)

Allez viens maman. Dépêches-toi ! Allez maman, tu m'accrapes !

...

(2ème état de choc)

Alors de 2 choses l'une. Soit l'immersion en piscine a véritablement un effet miraculeux sur les capacités linguistiques (mais j'ai des doutes vu que je n'ai pas réalisé plus de progrès que ça en japonais depuis que j'emmène les monstros faire trempette). Soit Gargamel vient d'entrer dans une phase ascendante niveau langage, ascendance encore augmentée par l'attractivité de la dite piscine, et j'espère qu'elle va durer longtemps longtemps longtemps !

Posté par reyhaziel à 15:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,