mercredi 4 mars 2015

Gargamel va au concert

Parmi nos multiples activités des vacances, je retiendrais tout particulièrement notre dernière sortie avec Gargamel. Le sieur Azraël ayant décrété qu'il ne voulait pas venir et étant resté sous la garde vigilante de Modernus ... oups, de Chéri, c'est en tête-à-tête que Gargamel et moi sommes allés assister à un ciné-concert dimanche dernier dans notre ciné de quartier préféré.

Huuum, je vous sens perplexe. Mais qu'est-ce que ce truc vous demandez-vous ? Alors un ciné concert, c'est d'abord un ciné. On y va donc pour voir un film et de ce point de vue, le sieur Gargamel est toujours aussi enthousiaste alors que son petit frère semble, lui, avoir frisé l'overdose pendant ces vacances (faut dire que 3 films en 15 jours, c'est quand même beaucoup). Comme d'habitude, vu la capacité d'attention tout de même limitée d'un enfant TED, j'avais misé sur du court-métrage (40 mn ce jour-là). Et ce qu'on est allé voir, c'est "Pat et Mat".

Il s'agit d'un ensemble de court-métrages d'animation en image par image dont les 2 héros, bricoleurs du dimanche, accumulent les gaffes et en sont particulièrement fiers. Les petits films en eux-mêmes sont plutôt drôles et variés et Gargamel a rapidement accroché (pour preuve, il avait abandonné la tablette qu'il n'avait pourtant pas lâché pendant tout le blabla du début fait par un animateur venu spécialement pour l'occasion).

Une séance ciné donc mais pas que. Car voilà, il s'agisait également d'un concert. Alors certes, pas un concert au sens classique du terme avec orchestre, chef et tout et tout mais il y avait bel et bien un pianiste dans la salle de ciné, jouant en live la bande son du film au lieu que ce soit une bande enregistrée comme dans une séance classique. Et franchement, ça change tout. D'une part vous n'avez pas les fluctuations de niveau sonore comme on a bien trop souvent au ciné et coté qualité du son, c'est quand même autre chose. Alors si un jour vous avez la possibilité d'assister à une telle séance, surtout, n'hésitez pas, ça vaut vraiment la peine.

20150301_111752

Ça, c'est le pianiste en pleine action pendant le blabla de l'animateur

Et une fois le film terminé, on a eu droit à une seconde séance blabla particulièrement instructive où l'animateur a expliqué aux enfants (et aussi aux parents), comment un tel film était fabriqué avec, pour illustrer ses propos, plein de marionnettes de Pat et Mat à différents stades de fabrication et les décors originaux du film en vrai à admirer (oui madame, rien que ça !). Même que le sieur Gargamel levait régulièrement les yeux de sa tablette (qu'il avait récupéré dès la fin du film) pour admirer les dits objets (mais je ne crois pas que l'animateur s'est rendu compte de l'insigne honneur qui lui était accordé par Sir Gargamel car détrôner même momentanément un ipad, ce n'est pas donné à tout le monde).

Mais le summum de la béatitude a été atteint par le Sir Gargamel quand le signal de la ruée sur le pianiste a été donné. Songez donc, il a eu le droit non seulement d'approcher un piano en vrai (en fait, je devrais plutôt parler de clavier puisqu'il s'agissait d'un "piano" électrique et pas d'un piano à queue ou en bois avec caisse de résonance) et d'en jouer ! L'extase totale je vous dis ! Si je ne craignais pas beaucoup trop pour mes pauvres petites oreilles délicates déjà fortement malmenées par Pavarotus, j'envisagerais sérieusement de lui faire donner des leçons. Mais psychologiquement, non, je suis vraiment pas encore prête.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,