lundi 13 avril 2015

Quand le popcorn va, tout va !

Depuis que nous avons découvert le super cinéma d'Ivry sur Seine, les monstros se montrent généralement enthousiastes dès qu'on évoque ce genre de sortie qui est devenu un grand classique chez nous. Ainsi, il y a 15 jours, nous sommes allés voir les aventures de "Gros Points et Petit Pois" à l'occasion du ciné ptit déj mensuel. Comme souvent quand on fait des sorties ciné avec les monstros, c'était un ensemble de court-métrages mettant en scène 2 petits personnages, l'un plein de gros points et l'autre plein de petits pois, des bestioles qui m'ont fortement fait penser au marsupilami, la longue queue en moins. Question intérêt du film, ben il a beaucoup plu aux monstros mais perso, euuuuh .... joker ! Peut-être parce que graphiquement, cela ne me plaisait pas du tout.

393337

Comme d'hab, on a raté le petit déj mais, pour une fois, on a fait l'atelier gommettes qui suivait la séance ciné sans stress, avec un sieur Gargamel très occupé à résoudre des casse-têtes sur sa tablette et un sieur Azraël très concentré sur son coloriage parce que les gommettes c'est pas grôôôle maman !

IMG_0042

On admira l'unique gommette collée sur le dessin (oui oui, c'est bien la pustule sur le nez) et le short arc-en-ciel (si si, arc-en-ciel, c'est Azraël qui l'a dit d'abord!)

Mais depuis quelque temps, la programmation au ciné de Palaiseau près de chez nous s'améliore (même si les horaires eux ne s'améliorent pas). Au point que ce dimanche, ce n'est pas un mais 2 films qui pouvaient intéresser les monstros qui étaient programmés, au même horaire bien entendu sinon, ce serait pas drôle. Pour une fois, ne voulant pas me conduire en mère dictatoriale, j'ai passé les bandes annonces des 2 films aux monstros pour qu'ils choisissent. Le verdict a été unanime et sans appel : entre un piaf qui voyage et la fée Clochette, Clochette l'emporte haut la main.

CLOCHETTE+ET+LA+CREATURE+LEGENDAIRE

C'est donc en courant que les monstros se sont engouffrés dans le ciné pour aller voir "Clochette et la créature légendaire" mais surtout, surtout ... pour faire le planton devant le stand de popcorn ! Car, ami(e) lecteur(rice), la grosse grosse différence entre le ciné d'Ivry et celui de Palaiseau, c'est le popcorn ! Et ça, les monstros l'ont parfaitement enregistré. Hors de question donc d'oublier sa petite monnaie et d'aller s'installer sans son cornet débordant de mais soufflé bien sucré (quand on sait que la séance démarre au mieux à 11h, on imagine l'appétit des monstros pour les légumes du déjeuner ensuite). Mais en même temps, vu que c'est pas souvent, je cède volontiers à cette exigence.

Et puis il faut dire que le popcorn a un effet secondaire des plus remarquables, même que ça mériterait très certainement de faire une petite thèse sur le sujet. Sur Gargamel, il agit comme un inhibiteur à tablette et un élixir de concentration puisque quelque soit le temps d'attente avant le début du film, Sir Gargamel se concentre sur sa dégustation et sur l'écran, suivant attentivement bandes annonces, pub et bien sûr ensuite le film, ceci tant que le cornet n'est pas vide. D'ailleurs, il convient de bien étudier le volume du cornet en fonction de la longueur du film car il vaut mieux qu'il dure jusqu'à la fin. Faute de quoi, vous êtes bon pour un je veux popcorn maman s'il te plait toutes les 2 mn jusqu'au retour de la lumière. Quant à Azraël, le popcorn semble gripper le mécanisme de sa mitraillette à questions qui reste alors silencieuse jusqu'à remplissage complet de l'estomac du monstros sus-nommé. Le remplissage se produisant généralement avant la fin du cornet (et aussi du film ce qui est bien dommage car la mitraillette se dégrippe alors instantanément), cela permet de refiler le restant au frangin qui retombe illico en mode concentration intense et surtout SILENCIEUSE !

Indépendamment de ces considérations popcornesque, le film était plutôt chouette. Bon certes, je suis toujours aussi choquée de découvrir que Clochette sait parler (ben oui, moi, jusqu'à présent, je ne l'avais entendu que sonner comme toute Clochette qui se respecte). Niveau message hautement philosophique, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Et puis surtout, il n'y a pas ce gros macho de Peter Pan que je me demande encore comment j'ai pu avoir envie de regarder ce truc et surtout de le faire regarder à mes enfants. Enfin bref, on a tous passé un très bon moment et je vous le recommande si vous avez des jeunes enfants (ou des moins jeunes) à occuper. Attention toutefois, si je suis arrivée au ciné avec 2 monstros, j'en suis repartie avec 2 Grognon (Grognon étant le petit nom tout mignon de la créature légendaire) grognant et grondant. Heureusement, ils ne sont pas allés jusqu'à construire une tour en pierre avec des crachats en guise de mortier ! (si si monsieur dame, on peut parfaitement faire du Disney avec des passages bien dégueu).

Posté par reyhaziel à 12:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :