mercredi 15 avril 2015

Cours, courses et couture

Après 3 semaines infernales à enchaîner cours, réunions, manips et sorties scolaires, j'aurais bien besoin de vacances. D'autant qu'entre Super Nanny qui me lâche à l'improviste pour cause de gastro, le taxi qui oublie d'aller chercher Gargamel, les professionnels de santé qui m'appellent un peu affolés parce qu'ils ne savent pas quoi faire de lui ni surtout quoi lui expliquer, je passe mon temps à courir à droite et à gauche dans l'urgence et je commence à regarder mon beau portable tout neuf d'un très sale oeil dès qu'il sonne (en particulier quand cela se produit en pleine présentation de projet devant des responsables de la DGA. Ça m'apprendra à oublier de le couper tiens !)

Alors du coup, le soir, étant un petit poil fatiguée (oooh le bel euphémisme !), j'ai une certaine tendance à rêvasser à toutes les belles choses que je vais me coudre et ... ben je couds pas, je légumise à fond en fait ! Hum, de quoi, vous connaissez pas le verbe légumiser ? Nooon ? Pas possible ? Mais si enfin, vous savez bien, l'état qui consiste à avoir une activité cérébrale et physique pratiquement aussi intense que celle d'un légume, mais pratiquement seulement hein, le légume étant encore capable de vous battre à plate couture.

Heureusement, les fêtes sont là pour me réveiller ! Comment ça on n'est pas au mois de décembre. Ben oui, je sais bien ! Ah mais attendez, il y a erreur là. Je ne parle pas des fêtes de fin d'année, je parle des fêtes des Saints. Le truc avec les prénoms quoi. Ce mois-ci par exemple, j'ai 3 personnes à fêter dont 2 monstros. Les miens ça tombe bien !

Mais pour le coup, vu que même l'influence pernicieuse de Couturus a du mal à s'exprimer (et pourtant, c'est pas faute de me faire miroiter des tonnes de fringues super sympas et totalement IN DIS PEN SABLES à ma garde-robe), j'ai choisi de remettre à plus tard les exploits couturesques et de miser sur des valeurs sûres : mes sacro saints livres japonais.

Et pour commencer, une jolie tunique pour la nounou d'Azraël parce qu'elle le vaut bien. Et vu ce qui lui tombe sur le coin du nez en ce moment (et un peu sur le mien aussi vu que ça m'a valu un petit tour à la gendarmerie pour témoignage, je vous raconterai un jour), un petit cadeau, ça peut pas faire de mal et ça remonte toujours le moral. Il s'agit du modèle 5 du livre Élégance et Sobriété (livre 5 en code JCA) dont j'avais déjà piqué le patron du bustier cache-coeur pour faire ma robe bleue qui brille. Cette fois, à part la longueur que j'ai un peu raccourci pour que cela tienne dans mon restant de voile Liberty (déjà grandement utilisé pour mon beau manteau et la tunique de fête des mères d'Inferno Gran Mom). On pourra dire que je l'ai bien amorti celui-là. D'habitude, je suis nettement plus robes que jupes et haut. Faut dire que je trouve rarement des hauts dans le commerce qui soient compatibles avec ma rondeur et ma petite taille. Mais maintenant que je me débrouille pas si mal en couture, je crois que je vais réviser mon jugement et étoffer ma garde-robe, surtout avec des hauts vu que j'ai pas mal de jupes que je ne mets jamais parce que j'ai rien pour aller avec. Et là, ben il se trouve que je l'aime bien cette tunique. Je l'aurais d'ailleurs bien gardé pour moi en fait. Côté technique, c'est un modèle parfait pour une débutante. Toutes les finitions se font au biais ou presque. Personnellement, vu le tissu utilisé (un voile de coton), j'ai choisi de réaliser des coutures anglaises, plus solides et plus esthétiques que les coutures classiques.

IMG_0805IMG_0806IMG_0807

Vue de face, de coté et de dos : on remarquera la jolie dentelle du col pour réhausser le modèle sinon un peu fade.

IMG_0816IMG_0817

Des photos portées par moi, vu que j'ai à peu près la même stature que la nounou d'Azraël.

Ouvrez grand vos mirettes parce que je porte un corsaire et que c'est pas demain la veille que vous me reverrez avec un truc qui ressemble à un pantalon !

Ensuite, un nouveau petit pantalon pour la fête d'Azraël. Vu qu'il adore les poches, j'ai opté pour le modèle 14 du livre Polka Drops (livre 373-fr en code JCA). Toutefois, étant momentanément atteinte d'une crise de fainéantite aiguë, je me suis contentée de réaliser les poches avant et j'ai laissé tomber les poches arrières (trop petites au goût de monsieur de toute façon). Avec les températures plus que clémentes des derniers jours, j'ai choisi pour le tissu un coupon de gaze double dans les tons bleus qui traînait dans mon placard depuis un bon moment. Et pour casser l'uniformité du modèle (et aussi, avouons le, pour le plaisir de faire tiquer Chéri), j'ai réalisé les détails du modèle (poches avant et empiècement arrière) avec mon tissu coupe du monde. Là aussi, aucune difficulté technique majeure, un modèle parfait pour débuter et que je referais très certainement car il a beaucoup plu à son heureux propriétaire. Sir Azraël a catégoriquement refusé de l'enlever après l'essayage. Les photos ne sont donc pas terribles vu que le pantalon a fini tout froissé et plein de taches avant que je puisse les faire.

 IMG_0822IMG_0823

Vue de face (oh les belles poches !) et de dos (oh, le joli petit empiècement)

IMG_0818IMG_0819IMG_0820

Et porté pour la cueillette intensive de pissenlit.

Pour la suite, il faudra attendre vu que ma rapidité d'exécution actuelle équivaut à celle d'un escargot asthmatique. Mais avec un peu de chance, pour la fête de Gargamel, je prendrais la première photo de lui depuis 3 ans avec autre chose qu'un jogging. Allez, on croise les doigts !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :