lundi 20 avril 2015

Un week-end bien occupé

Piiiiouuu, ben dis donc, on n'a vraiment pas chômé ce week-end. C'est qu'avec le beau soleil de ces derniers jours, l'herbe s'est mise à pousser à vitesse grand V dans le jardin de l'Inferno House et les monstros n'avaient plus qu'une seule idée en tête : jouer avec le tuyau d'arrosage. Du coup, avec Chéri, on s'est dit que, quitte à jouer avec l'eau, autant jouer utile. Et en bons exploiteurs d'enfants, on les a mis au boulot.

D'abord, une bonne petite séance de tonte de gazon parce qu'il faut pas rigoler, on n'arrose pas une forêt vierge. Hors de questions que des anacondas et autres bestioles aient la moindre chance d'élire domicile dans le jardin. Déjà que d'après Azraël, il faut faire attention aux crocodiles et aussi à la terreur de la jungle, la Bête crainte par toute la population animale, celle qui fait hurler Azraël de terreur, la terrrrrriiiiiible ... fourmi noire des jardins ! Eh oh, on arrête de rigoler là, c'est très dangereux une fourmi. Moi, j'en trouve régulièrement dans mon café au bureau vu qu'elles ont envahi le distributeur automatique et je manque de m'étrangler avec ! Vous voyez bien que c'est dangereux !

Une fois la jungle domptée, on est passé aux choses sérieuses : le lessivage des transats, chaises et table de jardin ! Ça, on peut dire que les monstros s'y sont mis avec enthousiasme, surtout dans la phase de rinçage d'ailleurs où leurs chers parents ont été rincés presque aussi largement que le salon de jardin. 

IMG_0071IMG_0072

On lessive

IMG_0078

On rince

IMG_0081

Et on arrose Papa et Maman parce qu'ils le valent bien !

Devant tant de bonne volonté, j'ai embauché Azraël pour laver ma voiture en plus du reste ce qui n'était pas du luxe. Il semblerait d'ailleurs que Lessivus Junius Démonicus (Junior quoi) ait vu là une opportunité de tenter une petite prise de possession démoniaque et de démontrer qu'il était le digne fils de Lessivus Démonicus puisqu'on a pu admirer le sieur Azraël poursuivre son oeuvre de nettoyage en s'attaquant 6 fois à l'aile avant gauche de la voiture (qui n'a jamais été aussi propre) avant d'enchaîner avec le lessivage en règle de l'allée du jardin puis de la terrasse du garage. Il semblait prêt à enchaîner avec le lessivage du gazon quand on a enfin réussi à exorciser Junior.

IMG_0828

Après tout ce boulot, on a bien gagné le droit de tester les chaises longues !

Ben dis donc, il a l'air redoutable ce démon la Puce ! En fait, pas tant que ça. Comme tous les démons obsessionnels, il suffit de fournir à sa victime une autre occupation suffisamment attractive pour qu'il se retrouve renvoyer illico dans sa dimension. Dans le cas qui nous occupe, la fabrication d'un hybride de macaron et de meringue a fait l'affaire.

Euh ... c'est quoi ce délire la Puce ? Un quoi ? Ben une sorte de croisement entre une meringue et un macaron, une mutation pâtissière quoi. C'est pas clair ? Alors essayez de visualiser les macarons qu'on peut acheter chez le boulanger. Faut savoir que j'adore ça moi, les macarons. Mais j'ai jamais été fichue d'en faire. Toutes les recettes que j'ai essayé ont toujours lamentablement échoué. Des galettes toutes plates et toutes dures (ou toutes molles selon de degré de ratage de cuisson), voilà ce que j'avais à chaque fois. Et les meringues à la française, vous voyez ce que c'est ? Ça par contre, j'ai jamais eu de mal à les réussir mais je n'apprécie pas beaucoup. J'ai toujours eu l'impression de manger un truc sans goût à part celui du sucre, et beaucoup trop sucré justement. Ben vous réunissez les 2 dans la même pâtisserie tout en mettant moins de sucre et vous obtenez ce qu'on a cuisiné avec Azraël, soit une adaptation à ma façon d'une recette de macaron avec une technique de réalisation inspirée de la meringue. Et c'est absolument DE LI CIEUX !

IMG_0826

Les macameringues en train de refroidir

Hum, de quoi ? Ça vous fait envie. Pas de problème, je vous donne la recette à la fin de ce post.

Après tout ce travail, on avait tous bien mérité un peu de calme et de repos. Alors pour laisser Chéri regarder son sport sur grand écran tranquille, j'ai organisé une petite séance ciné dans la chambre de Gargamel. Hop, les 2 monstros installés confortablement sur le lit, mon portable et son grand écran sur une chaise juste en face avec Cendrillon dedans. Et c'était parti pour 1h30 (environ) de calme.

IMG_0827

Manquait que le popcorn et on se serait cru au ciné !

Le seul truc auquel on avait pas pensé avec Chéri, c'est qu'une fois bien reposé, les monstros voudraient reprendre leurs activités dans le jardin mais attention, pas n'importe quelles activités. Pas le genre où ils s'épuisent tous seuls sous notre oeil attendri et notre petit coeur réjoui parce qu'on sait qu'ensuite qu'ils vont tomber complètement amorphes dans le canapé et qu'on aura la paix pour le reste de la soirée. Non, ça aurait été bien trop facile. Ils ont donc choisi l'activité qu'on redoute le plus avec Chéri, celle qui nous laisse le dos en compote avec les orteils et les tibias endoloris en sus, j'ai nommé, la séance d'initiation aux patins à roulettes ! Ah ça, ils ont adoré les monstros, il n'y a pas à dire, en particulier Gargamel dont j'ai enfin réussi à trouver comment régler la taille des patins. Ils se sont essayés au patinage sur tout type de revêtement : dans l'herbe, dans l'allée, sur la terrasse .... Et avec Chéri, on a bien sûr dû les retenir pour les empêcher de tomber (et tenir respectivement 19kg et 34kg à bout de bras, c'est vraiment mortel pour les lombaires et les trapèzes). En prime, on s'est pris de ces coups de patins dans les tibias, je vous raconte pas. On a fini ... ben lessivés pour rester dans le thème de la journée.

Bon allez, je vous ai promis une petite recette alors la voilà.

Pour une vingtaine de macameringues :

  • 2 blancs d'oeufs
  • 70 gr de sucre semoule ou fin
  • 90 gr de poudre d'amande
  • 60 gr de sucre glace
  1. Battre les blancs en neige à vitesse moyenne. Quand la mousse commence à faire des vagues (les blancs ne sont donc pas encore vraiment montés en neige), ajouter la moitié du sucre semoule sans cesse de battre. Continuer à battre à vitesse moyenne. Quand les blancs forment un bec quand vous enlevez le batteur (les blancs sont bien montés et sont fermes), ajouter le reste du sucre semoule et battre à vitesse maximum jusqu'à obtention d'un mélange bien lisse, brillant et très ferme.
  2. Dans un récipient à part, mélanger le sucre glace et la poudre d'amande jusqu'à obtenir un mélange homogène.
  3. Ajouter le mélange sucre/amande aux oeufs montés en neige et mélanger en partant du bord du récipient vers le centre jusqu'à obtenir d'un mélange homogène. Normalement, le mélange se tient bien et ne doit pas couler si vous soulevez votre spatule.
  4. Mettre votre four à chauffer thermostat 5 (150°C)
  5. Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, former vos macamerringles en faisant des petites tas de pâte de la taille de votre choix (moi, c'était une grosse cuillère à café bien bombée) et mettre à cuire 10-12 mn.
  6. Attendre juste un peu après la sortie du four (la coque durcie un peu et est plus facile à détacher) pour détacher délicatement du papier sulfurisé.

Vous obtenez des petits gâteaux dont la croûte extérieure fait penser à de la meringue avec un petit coté croquant et l'intérieur est tout moelleux comme celui d'un macaron. Et le tout à un bon goût d'amande. Bon appétit !

Posté par reyhaziel à 23:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,