mercredi 1 juillet 2015

Le Tarzraël trouve une copine

Il y a 15 jours, en déposant Azraël à l'école, j'ai croisé le papa de Blondinette qui voulait nous rendre l'invitation qu'on leur avait fait à Pâques pour une chasse aux oeufs. Après une petite discussion sur quel serait l'endroit où emmener Blondinette, Azraël et Bouclette (alias le trio infernal), parce que bon, tout un après-midi dans leur appart se serait peut-être pas cool, on a opté pour une petite virée au parc Floréval (vous savez, la réserve naturelle de Tarzraël et de Tarzgamel). Une belle occasion pour Blondinette de découvrir une activité qu'elle ne connaissait pas et un lieu de sortie idéale quand il fait 26°C et qu'on a des monstros qu'on aimerait bien épuiser avant qu'ils nous épuisent.

Et la semaine dernière, nous avons donc fait notre petite virée en pleine nature. En duo seulement finalement, Bouclette ayant attrapé un petit virus qui l'a mise KO juste au mauvais moment. Bien sûr, j'avais pris soin avant de partir de prévenir les parents de Blondinette qu'Azraël se trouverait certainement substitué par un Tarzraël à l'entrée du parc mais qu'il ne fallait pas s'inquiéter car les Tarzraël étant finalement très gentils, leur fille ne risquait rien en sa compagnie.

Sauf que bien sûr, tout ne s'est pas passé comme prévu et à peine franchie la grille du parc, Blondinette s'est faite enlever sous nos yeux ébahis en même temps qu'Azraël et c'est un Tarzraël tout fier au bras d'une Blondijane qui ont fait leur apparition. Je salue au passage le flegme des parents de Blondinette qui n'ont absolument pas paniqué et sorti illico leur appareil photo pour immortaliser cet instant d'une incroyable intensité dramatique.

A l'occasion de cette visite, nous avons donc pu découvrir, outre un nouveau spécimen de l'espèce des Tarz (car la Blondijane est en fait la version femelle de l'espèce), une nouvelle facette de leur comportement social : la parade amoureuse ! Eh oui, en présence d'un représentant femelle, le comportement du Tarzraël se modifie considérablement pour se rapprocher fortement de celui de l'homme de Cromagnon, un peu du genre moi Tarzraël toi Blondijane, moi très fort, moi montrer toi comment faire, toi écouter moi.

Comment ça je caricature ? Meuh non, à peine, je vous jure ! En tout cas, le moins qu'on puisse dire, c'est que le Tarzraël avait pris une sacrée assurance depuis la dernière fois, prêt à se précipiter sur le parcours sans harnais ni rien même pas peur d'abord ! Et pour ce qui était de la frime devant sa petite copine, je vous raconte pas.

Monsieur monsieur, on vient faire le parcours dans les arbres.

Ah c'est bien ça. Et c'est la première fois que vous venez.

Maiiiiis noooon !

Euh, pour la demoiselle si, c'est la première fois.

Regarde Blondijane, tu va mettre ça (en montrant un harnais) et puis on part là et on s'acroche là. Tu viens on y va.

Euh, le Tarzraël là, attends, faut mettre ton harnais. Il a de l'énergie dites donc.

Oooooh oui !

Moi me vais devant ! Moi me vais gagner !

(oui, le Tarzraël est un homme, un vrai, il DOIT donc gagner même si on fait pas la course et qu'on peut pas doubler sur le parcours)

Et les voilà partis tous les deux à l'assaut du parcours Super Kid pour les 3-5 ans.

IMG_0291IMG_0294

IMG_0307

Conformément à l'image de virilité suprême qu'il se devait de montrer devant une Blondijane, le Tarzraël est parti sur les chapeaux de roue engloutissant les obstacles à vitesse grand V et n'hésitant pas à faire demi tour pour encourager la progression de sa demoiselle lorsqu'elle était en détresse. Ou plutôt lorsqu'il imaginait qu'elle était en détresse car la Blondijane est une accrobate innée, calme et stoïque en toute circonstance, progressant lentement mais sûrement et régulièrement tout au long du parcours, intégrant instantanément les trucs et astuces pour passer tous les obstacles (là où le Tarzraël aura eu besoin 2 séances d'entrainement).

Arrivé au passage délicat de la corde raide qui pose habituellement quelques difficultés au Tarzraël, notre spécimen mâle ultra viril s'est engagé sans moufter, tête haute et pied sûr, effectuant la traversée en un temps record histoire de pouvoir se plaindre de la lenteur de sa petite compagne une fois de l'autre côté. Si c'est pas un gros comportement de gros macho ça, l'hypocrite !

Pied droit, pied gauche, pied droit, pied gauche, en canard ... Pied droit, pied gauche, pied .....

Pfff la corde raide ? Frizou ! J'ai même le temps d'admirer le paysage.

 Fort heureusement, il existe une justice cosmique puisque quelques obstacles plus tard, des cris ont retenti au coeur de la savane, euh, forêt.

Mamaaaaan, mé peuuuur ! Me peux pas passer !

Ben qu'est-ce qui se passe ?

Ca bouuuuuge ! Me peux pas avanceeeeeer !

Mais si tu peux. Attends je vais t'aider un peu.

...

(avancée prudente du Tarzraël dont le côté viril venait quand même de prendre une grande claque)

Aaaaaah, ça bouuuuge ! Me vais tomber !

Jeeee vais tomber, pas me vais. Et tu peux pas tomber, t'es attaché. Allez, avance, t'as presque fini. Ca va Blondijane ?

...

(hochement de tête affirmatif de la demoiselle parfaitement stoïque négociant benoitement la difficulté avec l'aide de son papa)

Et une petite bascule, une !

C'est donc un spécimen mâle nettement moins arrogant qui a poursuivi son parcours. Ceci dit, je rassure tout le monde, Macho man est vite revenu sur le devant de la scène, en particulier une fois arrivé au bout du parcours.

Ah ah, c'est moi qui a gagné ! Me suis arrivé le premier. Blondijane elle a perdu !

Euh, tu sais qu'on peut pas doubler sur le parcours ! Elle risquait pas d'arriver avant toi.

Oui mais moi mé a gagné !

Mouaip, la mauvaise foi masculine me sidèrera toujours mais chuuuuut, on me souffle dans l'oreillette que je suis moi-même de très mauvaise foi et de total parti pris.

Bien évidemment, une fois franchie la grille d'entrée en sens inverse, Azraël et Blondinette ont fait leur réapparition, ravis de prolonger l'aprés-midi par la dégustation d'un gâteau fait maison chez Blondinette. Une belle expérience à renouveler mais quand les températures seront un peu redescendues parce que par chez nous, sous les 40°C, hors de question de faire du sport même en pleine forêt !

 

Posté par reyhaziel à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :