lundi 5 octobre 2015

La complainte de la méduse

Nombreux sont les eczémateux et les parents de jeunes enfants à la connaître cette fameuse crème anti rougeur et irritations, la solution miracle pour soigner, assainir, apaiser et réparer la peau de nos pauvres bambins pendant une poussée, après une chute, pour soigner leurs petites fesses rouges ou de simples piqûres d'orties, la fameuse pommade à tout faire ou presque, la .... crème Dermalibour de chez Aderma (et non, je fais pas de pub).

Le sieur Azraël ayant toujours eu une peau particulièrement fine, fragile et réactive, j'ai pendant longtemps utilisé cette crème pour soigner à peu près tout et n'importe quoi en lien avec les irritations cutanées, avec plus ou moins de succès d'ailleurs. Toutefois, après mon expérience de cosméto maison particulièrement réussie pour soigner le parapsoriasis de Chéri, et devant le côté texture de cette crème que j'ai vraiment jamais jamais aimé (c'est hyper long à faire pénétrer et c'est tout gras, beurk !), je me suis demandée si je ne pourrais pas trouver un équivalent et la fabriquer moi-même.

Ben mes petits amis, la réponse est OUI ! Cette nouvelle recette de crème que je me propose de partager avec vous, elle est vraiment super. Pensez donc, je l'ai testé sur Chéri (mon cobaye favori, faut dire aussi qu'il est particulièrement difficile donc tout ce qu'il valide est forcément top) et elle complète merveilleusement l'action de son lait pour peau sèche et atopique. Je l'ai testé sur les fesses irritées de Sir Azraël et en 3 jours il n'y avait plus rien. Je l'ai testé sur son dos tout écorché suite à une super gamelle et il n'a jamais cicatrisé aussi vite sans avoir envie de se gratter les croûtes en permanence (et même que ça pique pas ta crème maman). Je l'ai testé sur le derrière des oreilles de Gargamel où des drôles de plaques jaunâtres évoluant en crevasses étaient apparues, plaques sur lesquelles le Dermalibour n'a pas agi d'ailleurs, et en 3 jours aussi, pratiquement tout avait disparu. Je l'ai fait tester à Inferno Gran Mom qui souffre d'un psoriasis sévère sur ses mains pour soulager les démangeaisons. J'en ai même fait pour les enfants de collègues souffrant de peau atopique et d'exzéma et qui en sont ravies. Bref, je la trouve aussi magique pour toutes les petites irritations du quotidien que le baume apaisant au Cyprès bleu pour toutes les réactions allergiques au soleil et les brûlures.

Alors la voilà, la recette de cette super crème.

Crème apaisante pour peau atopique (pour 65 ml environ)

Composition :

  • 26 ml/ 28gr de macérât de Calendula : le macérât provient de la macérât d'une plante (ici des fleurs de Calendula ou souci des jardins) dans une huile végétale. On parle alors de macérât huileux. Le macérât de Calendula est un anti-inflammatoire très puissant. Ses propriétés cicatrisantes permettent en outre une bonne régénération de la peau. Il présente également d'excellentes qualités assouplissantes et adoucissantes. L'ensemble de ses qualités en fait un produit très intéressant et recommandé pour soigner irritation, crevasse et brûlure. Bien qu'actif puissant, il agit avec beaucoup de douceur et peut sans problème être utilisé dans les soins pour bébé.
  • 4 gr d'Emulsan (émulsifiant) : il donne des émulsions très pénétrantes et très hydratantes mais peu épaisses et non grasses. On l'associe généralement à un autre émulsifiant pour augmenter la consistance de l'émulsion mais pas ici car il est fortement dosé et la crème est également épaissie par de la cire.
  • 3,5 gr de cire Cera Bellina: Les cires sont des agents texturants qui visent entre autre à ajuster la consistance des crèmes et baumes. Vous pouvez utiliser de la cire d'abeille au lieu de la Cera Bellina mais celle-ci est plus facile à travailler et donne une texture plus souple et onctueuse. Cire ou Cera Bellina, dans les 2 cas, on obtient un effet filmogène protecteur sur la peau.
  • 27 ml/ 27 gr d'eau minérale ou d'hydrolat (fleur d'oranger ou mélisse de préférence pour leurs propriétés adoucissantes et apaisantes).
  • 3,5 gr d'avoine colloidale : poudre d'avoine très très fine, elle a une action matifiante, adoucissante, régénérante et apaisante. Particulièrement efficace pour calmer les démangeaisons, elle laisse en plus un toucher velours sur la peau exceptionnel. Elle contribue en outre à la stabilisation et à l'épaississement des émulsions.
  • 0,15 gr d'extrait CO2 de Calendula : cette dénomination fait référence à la technique d'extraction des principes actifs du Calendula. Les extraits CO2 sont des concentrés de ces principes (exactement comme les huiles essentielles). On retrouve donc dans les extraits la partie des propriétés exclusivement liées à la plante (ici anti inflammatoire, anti oedème et cicatrisant) mais en beaucoup plus puissantes (les autres propriétés du macérât de Calendula étant liées à sa synergie avec l'huile).
  • 0,7 gr/ 26 gouttes de Bisabolol : Composé actif présent dans la camomille, le Bisabolol est un puissant agent apaisant, cicatrisant et anti-inflammatoire, même à très faibles doses. Il a également des propriétés antifongiques intéressantes (les plaques d'exzéma pouvant être facilement colonisées par des champignons).
  • 6 gouttes de vitamine E : utilisé pour son action antioxydante et anti-âge, il évite le rancissement des huiles.
  • 13 gouttes de cosgard : conservateur certifié écocert.
  • 20 gouttes d'huile essentielle de lavande : l'HE de lavande a une action purifiante, antiseptique, antimycosique, anti-inflammatoire, cicatrisante et régénérante. Et en plus, elle sent bon !
  • totalement optionnel : 2 gouttes d'huile essentielle de Tanaisie annuelle. Cette HE, très rare (et donc coûteuse), viendra renforcer l'action anti-démangeaison de la crème, tout particulièrement lorsque celles-ci sont d'origine allergique. Elle est toutefois fortement déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

Fabrication :

  • Mettre macérât, emulsan et cera bellina dans un bol. Réservez. Mettre l'eau minérale (ou l'hydrolat) dans un autre bol et saupoudrer avec l'avoine tout en fouettant. Mettre les 2 préparations à chauffer au bain marie à 70°C. Pensez à remuer régulièrement la préparation à l'avoine qui épaissit sous l'action de la chaleur.
  • Quand la température est atteinte, sortez du bain marie puis verser en filet et petit à petit la préparation à l'avoine dans le mélange macérât-emulsan-cera en fouettant vigoureusement pendant 3 mn pour réaliser votre émulsion.
  • Placer dans un bol d'eau froide en continuant à fouetter pendant encore 3 minutes.
  • Ajouter l'un après l'autre, toujours en fouettant après chaque ajout, les autres ingrédients.
  • Voilà, c'est fini

Cette crème, très riche, s'étale très facilement et pénètre rapidement. Il suffit d'une petite quantité à chaque fois seulement pour obtenir l'effet souhaité. Grâce à l'avoine, après application, on n'a pas vraiment la sensation de peau grasse mais plutôt un toucher velouté de la peau.

Posté par reyhaziel à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,