lundi 2 novembre 2015

Espionnage

Mon nom est Puce, La Puce. En apparence, j'ai tout de la mère de famille standard complètement dépassée par sa marmaille hurlante mais en fait, je cache bien mon jeu (bon ok, je suis effectivement complètement dépassée par les monstros mais pas que) car je suis aussi ... une enseignante-chercheuse. Si msieurdame, et même une enseignante-trouveuse des fois (ben oui ça existe !).

Et croyez-moi, c'est un métier à haut risque, surtout quand on travaille sur des sujets de pointe comme par chez nous. Songez donc que nos dernières expériences sur le dosage optimal du café ainsi que notre étude comparative sur les mérites du café moulu par rapport au café en grain sont sur le point d'aboutir. Et je ne vous parle même pas du projet de recherche sur la quantité, la qualité et la variété des petits fours dont il est nécessaire de disposer pour un pot de thèse réussi. Bref, tous ces résultats d'une haute technicité et d'une importance capitale pour l'avancée de la science font des envieux et depuis quelques temps déjà, je sens bien qu'on m'espionne, qu'un regard scrutateur est en permanence fixé sur moi, qu'on m'épie, qu'on me surveille, qu'on ....

Noooon, je suis pas parano et c'est pas mon patron qui se demande si je viens pas de pêter un cable. Je suis parfaitement saine d'esprit et je vous le prouve car je l'ai trouvé mon espion.

IMG_2256

Non parce que franchement, vous pouvez me dire ce que viendrait faire une sauterelle au 3ème étage d'un bâtiment de recherche en plein mois d'octobre si c'est pas de l'espionnage industriel hein !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :