Mamaaan, il est cro petit mon pantayon ! Ca me fait maille au ventre.

Hum? Ah oui, t'as raison. Houlà mais t'as presque plus de pantalons à ta taille toi ! Va falloir que je t'en fasse des nouveaux.

Je veux un vioyet !

Un violet ? T'es sûr ?

OUIIII ! Parce que moi, j'adore le vioyet !

Et voilà, après le blouson rose (que j'ai jamais fait parce que, bon, j'ai quand même pas envie que Chéri nous la fasse sa syncope et je soupçonne que les petits camarades de classe d'Azraël se seraient quand même un peu fichu de lui), Azraël a décidé de modérer ses ardeurs coloresques en passant du rose au violet. Et après tout, qui suis-je pour contrarier les goûts vestimentaires d'un monstros en extase devant mes créations. Ben oui, quand on me flatte, je suis prête à peu près à n'importe quel compromis.

Me voilà donc partie à la recherche d'un beau tissu violet. Devançant les récriminations de Chéri (je vous rappelle que je ne couds que des trucs de filles aux monstros), j'avais déjà choisi un modèle à coudre un peu sophistiqué et qui fasse bien garçon (enfin j'en étais persuadé mais bon ...). Il s'agit du pantalon modèle 18 du magazine Ottobre 6/2013. Comme ce modèle ne peut se coudre que dans un tissu non extensible et que j'étais un peu pressée, j'ai dû me décider pour un velours côtelé mauve, les autres tissus étant des violets qui pètent à te rendre aveugle, et probablement sourde devant les beuglements d'indignation de Chéri. D'habitude, j'aime pas trop les velours côtelés mais je trouvais la couleur vraiment sympa et puis il présentait d'originalité d'avoir des côtes en diagonal par rapport au droit fil (et c'était bien la première fois que je voyais ça). Et puis, sans être un velours mille raies (c'est-à-dire à raies très fines), ce n'était pas un velours à grosses raies (ce que je n'aime pas du tout du tout). Un bon compris donc et Azraël l'a adopté au premier regard.

Côté difficulté technique, c'est bien le premier pantalon "compliqué" que je couds pour les monstros (je ne compte pas le bermuda à fausse braguette d'Azraël, c'est pas un pantalon). Rendez-vous compte ! Des poches avec un dessus ET un dessous, une ceinture avec découpe et boutonnière, jambes de pantalon à pinces et une vraie braguette avec fermeture éclair ! J'en frémissais d'appréhension, surtout connaissant le niveau de détails et la limpidité des explications des Ottobres (vous le sentez bien mon humour noir là hein !). D'ailleurs, à la première lecture des instructions de montage, une évidence m'a sauté aux yeux. Mais elles sont où les explications pour monter la braguette, elles sont oùùùùùùùù ? Rien ! Nada, que couic ! J'ai refermé le magazine aussi sec et je suis allée noyer ma déception dans le champomy.

Alors ouvrons une parenthèse : si un jour vous avez des velléités de noyer quoique ce soit dans le champomy, je vous le dis tout de suite, ça marche pas des masses. La prochaine fois, j'essaierai plutôt le cidre doux et je vous tiendrais au courant. Refermons la parenthèse.

Et puis à le seconde lecture (oui, j'ai persévéré, Azraël me réclamant instamment son pantayon vioyet), je l'ai vu, la petite note qui disait de se reporter à la page 45 pour le montage de la braguette. Ouf, sauvée, enfin presque. Parce qu'une fois de plus, j'ai dû décrypter et largement improviser pour monter cette fichue fermeture éclair. Du coup, je me demande encore si j'ai pas fait un montage fille au lieu de garçon (paraîtrait qu'il y a un sens pour la braguette! Vous le saviez vous ? Et pour les manteaux aussi. Non mais quelle idée !) De toute façon, avec ma dyslexie, même en le sachant, j'aurai bien trouvé le moyen de confondre ma droite et ma gauche.

A part ce problème, le patron étant bien fait, et grâce à l'astuce des 2 crayons pour avoir facilement des marges de couture régulières de l'arbre à sucette (merci encore ça a changé ma vie et mon temps de montage), l'assemblage du pantalon s'est fait pratiquement sans problème. Enfin une fois vaincu la perturbation d'assembler le fond de pantalon avant d'avoir finalisé les jambes. Car dans ce modèle, on procède au montage exactement à l'inverse de ce dont j'ai l'habitude. Et commencer par la fin, ça fait tout bizarre tout de même. Au final, on obtient ça.

IMG_2774

Vue globale du pantalon : sur l'instant, je l'ai trouvé très girly tout de même !

IMG_2775

Gros plan sur la ceinture et la braguette. J'ai remplacé la boutonnière (Azraël a du mal avec les petits boutons) par une pression KAM en étoile : il était ravi.

IMG_2781

La ceinture au dos : en théorie, j'aurais dû faire des boutonnières pour fixer des bretelles mais Azraël a catégoriquement refusé. On remarquera les 2 petites pinces pour mettre en valeur le fessier !

IMG_2778

Des vraies poches ! Et on remarquera les 2 plis plats pour mettre en valeur ... euh, non, je m'arrêterai là !

Personnellement, je le trouve plein de défauts mais j'en suis contente tout de même pour une première réalisation de pantalon un peu sophistiqué. Par contre, c'est vrai qu'avec ces plis sur le devant et sa couleur violette, j'ai vraiment eu peur qu'il fasse très fille une fois sur son futur propriétaire mais finalement non. Ça passe très bien et je le trouve très élégant.

IMG_2769IMG_2771

IMG_2772

Ye suis un bébé maman ! Alors, je suis mignon ?

IMG_2783IMG_2788

Illustration de la mise en valeur du fessier. Mouais, c'est le polo qu'est un peu court maintenant !

 

Alors Azraël, il te plaît ce pantalon ?

Oh oui ! Je l'adore.

Tant mieux

Maman ?

Oui ?

Tu crois que je pourrais le garder toute ma vie ?

(quand je vous disais qu'il était en extase devant mes créations !)