Il y a quelque temps, nous avons eu la désagréable surprise de constater que notre toit avait une fuite. Pas de quoi s'affoler non plus, on n'en est pas arrivé à mettre des bassines partout dans la chambre d'Azraël (car bien sûr, c'est en plein dans sa chambre juste au niveau de son lit que la fuite s'est produite) pour recueillir l'eau de pluie par seau entier. Non, non. En fait, si le mur n'avait pas commencé à cloquer au point qu'Azraël fasse un trou dedans pour voir ce qui se passait padon maman désolé maman je le ferai plus maman promis maman oups j'ai recommencé maman désolé ...., bref, s'il n'avait pas fait un trou et que, pile poil pendant un orage, je ne m'étais pas trouvé dans la chambre à constater qu'un très très mince filet d'eau suintait du dit trou, je serais encore en train de me demander pourquoi la peinture du mur s'abimait.

Brefle, on avait une fuite qu'il fallait faire réparer, ce qu'on a fait. Au passage, je remercie les assureurs de peaufiner aussi bien leurs contrats ce que leur permet de ne rien débourser pour les réparations de toiture car, c'est bien connu, une toiture qui fuit c'est forcément la faute aux propriétaires que n'ont rien fait pour l'entretenir et n'a absolument aucun rapport avec le fait que la toiture en question soit âgée de plus de 55 ans. Très gentillement, la madame de l'assurance m'a tout de même confirmé qu'ils prenaient à leur compte la réparation du dégât des eaux, c'est-à-dire la remise en état du mur et que cela ne nous coûterait rien si on faisait les travaux nous-mêmes. Oui parce que, si on faisait venir quelqu'un pour faire les travaux à notre place, ça nous coûterait une franchise ! Non franchement, j'adore mon assureur, il a un merveilleux sens de l'humour non ? Alors ok, je suis pas complètement manchotte et j'aurai certainement pu me débrouiller pour les faire ces fichus travaux. D'autant que niveau déco, c'est minimaliste dans les chambres des monstros. Murs peints en blanc avec stickers et frises, le tout autocollant repositionnable (en théorie on y reviendra) pour changer facilement (teuf teuf teuf, excusez moi je m'étrangle) en grandissant. Sauf que :

  1. j'avais pas le temps
  2. j'avais pas envie
  3. j'avais vraiment vraiment pas le temps et vraiment vraiment pas envie

C'est ainsi qu'après 4 semaines de temps de séchage, un ouvrier très sympa est venu s'acquitter de la mission délicate de décoller stickers et frise du mur, gratter le mur, poncer le mur, enduire le mur et repeindre le mur (ou plutôt les car il y en avait 2). Seulement voilà, le gentil ouvrier avait des enfants à peu près du même âge qu'Azraël.

Et alors me direz-vous ? Alors, allez savoir pourquoi, il s'est imaginé qu'Azraël serait tout déçu de voir ses belles décos parties alors il en a enlevé le moins possible (en conservant précieusement celles enlevées) et n'a pas touché à la frise. Bref, le mur a été réparé (et bien réparé avec un travail d'une propreté exemplaire qu'Inferno Gran Mom n'a même pas eu à passer un coup d'aspirateur ensuite) et l'histoire aurait dû s'arrêter là. Après une âpre discussion avec Azraël pour savoir ce qu'on allait faire exactement, on est tombé d'accord pour ne pas toucher à ses sacro saints Winnie l'ourson, Tigrou et Porcinet que le soleil n'avaient pas abîmé et pour virer le reste, essentiellement cette frise sur 3 pans de mur (les 2 pans refaits suite au dégât des eaux et un troisième faisant toute la profondeur de la chambre soit à peu près 6 mètres de frise au total).

Après un saut chez Leroy Merlin (n'y allez jamais le week-end si vous pouvez faire autrement, surtout avec un monstros surexcité qui voudrait acheter tout le magasin, c'est l'enfer. Le terme bricoleur du dimanche a pris un tout nouveau sens pour moi) à la recherche de stickers et frises à l'effigie de la Reine des neiges, on est reparti avec des stickers de fée, d'arbre rose et de petits trains car de Reine des neiges, il n'y en avait point (grâces en soit rendu à tous les saints du paradis et tous les démons bricoleurs parce que je sais pas si j'aurais supporté). On était alors samedi et il était 10h45. Si, ce détail a son importance. Avec Azraël, on a immédiatement fondu sur la frise comme Gargamel sur des cookies sortant du four avec la ferme intention que tout soit décollé à 11h30, heure de s'activer sur la préparation du déjeuner. A 11h30, justement, nous avions décollé à peu près ... oh oui, bien 50 cm de frise en tout et pour tout du côte où elle était le plus abimée. Car voilà, le soleil l'avait complètement cuite ! Impossible de la décoller normalement, elle s'écaillait comme de la peinture. Un vrai casse-tête !

IMG_3140

Ce qu'on avait péniblement retiré après 1h30 de boulot

IMG_3141

Ce qu'il restait encore à faire uniquement sur ce mur.

Bon, pas grave, j'avais décidé de m'occuper du problème toute seule pendant qu'Azraël s'occuperait de la partie la moins abîmée qui semblait se décoller plus facilement et pour cause.

Voilà Azraël, j'ai coupé ici, tu peux commencer à décoller pendant que je m'occupe de l'autre mur.

D'accord maman

Tu fais doucement pour que la frise ne casse pas d'accord.

Oui maman. Mamaaaan ?

Oui ?

J'ai pas cassé la frise !

Ouiiii ?

(je continue mon mur mais je me sens inquiète)

Mais je crois que le mur il est cassé !

QUOAAAAA !

Et là, horreur, Azraël mortifié me montre son oeuvre. Pauvre chou, ce n'était absolument pas sa faute mais la frise s'était parfaitement détachée du mur. Elle avait juste emporté toute la peinture avec elle, laissant le placoplâtre complètement nu. Ce que personne n'avait vu, c'est que sous la frise, à certains endroits, il y avait aussi eu stagnation d'humidité. Il était 12h, on avait 1m de frise d'enlever, des trous dans la peinture d'un mur et d'autres trous prévisibles dans le second mur. Un second voyage chez Lerou Merlin s'imposait. A 14h30, de retour donc pour la seconde fois avec peinture, pinceau et rouleau, me voilà prête à reprendre mon entreprise de décollage, seule, Azraël ayant jeté l'éponge et préférant jouer au ballon avec Chéri. Après avoir expérimenté différentes techniques allant du grattage avec les ongles aux prières au pied du mur pour qu'un miracle se produise et que ça se détache tout seul, c'est finalement la lame de cutter utilisée comme une raclette qui est venue à bout de la monstruosité ! 5 mètres de frise gratter à la lame nue, avec la colle qui se déposait dessus et qu'il fallait nettoyer régulièrement, le tout en faisant un minimum de dégâts sur le mur pour ne pas avoir TOUT à repeindre !

IMG_3145

Grattée au cutter, ça donne ça quand on a de la chance. De longues bandes de frise qui cassent comme du verre et se collent partout (dans tes cheveux de préférence). Et quand on a pas de chance, ça donne pareil mais en petit morceau de 1 cm de long.

A 17h30, je ne sentais plus le bout de mes doigts, j'avais mal aux bras et au dos, des morceaux de frise collés un peu partout mais j'avais fini ! La frise était vaincue. Il ne restait plus qu'à peindre et en vitesse pour que ce soit sec avant le coucher des monstros. Heureusement, on avait eu de la chance question vendeur chez Leroy Merlin.

Rhaaa, je trouve pas la peinture, ya que des gros pots ! Viens Azraël, on va demander à la vendeuse.

Dis madame, ma maman elle trouve pas la peinture.

Ah mais je te connais toi. Bonjour Azraël !

???

(non mais comment qu'elle le connaît)

Bonjour, vous cherchez quoi comme peinture.

Euuuuh, c'est pour sa chambre, je veux juste un petit pot c'est pour des raccords.

Tu me connais toi ?

(merci Azraël, j'osais pas poser la question)

Mais oui, tu vas à l'école à Palaiseau. Mon fils va à la même école que toi, c'est pour ça que je t'ai reconnu. Tenez, c'est ça qu'il vous faut.

Tout s'expliquait donc. Ouf ! Quoique, je devrais peut-être m'inquiéter qu'une maman d'un enfant qui n'est même pas dans la classe d'Azraël connaisse sa tête et son prénom. J'ai comme l'impression qu'Azraël se fait quelque peu remarqué là ! En tout cas, elle connaissait bien son affaire car elle nous a filé LA peinture parfaite, c'est que t'as besoin de mettre qu'une seule couche mais j'en ai mis 2 quand même parce que ça me plaisait bien et que ça comblait mieux les trous, qui s'étale comme un rêve sans faire plein de traces disgracieuses, qui sèche en 30 mn chrono et que t'as donc tout le temps pour une seconde couche, voir une 3ème parce que c'est fun, et qui sent pratiquement rien, à 20h tu peux fermer la fenêtre sans finir asphyxier et dormir tranquille.

IMG_3142

Ouf ! Fini !

IMG_3146

Le lendemain matin, la peinture étant bien sèche, nous avons pu clôturer l'opération décoration en collant les stickers choisis par le sieur Azraël (à ce propos, je décline toute responsabilité sur l'esthétique de la chose, c'est pas moi qui ait choisi les motifs ni les endroits où les coller, je me suis contentée de suivre les ordres du chef décorateur). Après avoir frôlé une grave crise de phosphorescence, une partie des stickers étant sensée briller dans le noir alors qu'il n'en a rien été, crise désamorcée par l'installation d'étoiles phosphorescentes achetées il y a plusieurs mois pour décorer les lettres ornant les portes des chambres des monstros, Azraël s'est déclaré enchanté par sa nouvelle déco et peut désormais dormir tous les soirs la tête sous les étoiles.

IMG_3161

IMG_3162

IMG_3163

IMG_3164