Le week-end dernier, pour la première fois depuis un bon moment, on a fait une petite sortie cinéma avec les monstros pour aller voir Robinson Crusoé. Ben mes aïeux, quelle déception ! Et pourtant, la bande annonce avait enthousiasmé Azraël.

robinson

Les ennuis ont commencé dès le début du film avec Gargamel. Car voilà, cette semaine sort au cinéma Angry Birds, le film. Et des affiches et des pubs sur le sujet, il en a vu le Gargamel et pas qu'un peu. A peine arrivé au ciné, c'était donc des Les oiseaux au cinéma en boucle et à n'en plus finir avec comme réponse invariablement Oui Gargamel on ira mais pas aujourd'hui, c'est pas encore sorti. Le problème, c'est que juste à côté de la porte de notre salle, il y avait une magnifique affiche des Angry Birds. Alors quand le film a commencé et que Gargamel a constaté que ce n'était pas ses oiseaux adorés, ça a été la cata.

Mamaaaaan, ils sont où les oiseaux ? Je veux les oiseauuuuux !

Je sais Gargamel mais auujourd'hui, c'est Robinson. La prochaine fois ce sera les oiseaux.

Je veux les oiseaux au cinémaaaaa !

Dimanche prochain Gargamel.

JE VEUX LES OISEAUX AU CINEMAAAA !

Silence Gargamel ! Tu déranges tout le monde là !

Je veux rentrer à la maison !

(en boudant et en commençant à se sauver de la salle).

J'ai finalement réussi à le convaincre de revenir s'assoir et de profiter de la séance. Enfin, si on peut appeler ça profiter parce qu'il a passé son temps à gigoter dans tous les sens, à se laisser tomber par terre, à réclamer du popcorn, à boire et j'en passe.

On aurait pu penser qu'à défaut d'avoir satisfait Gargamel, le film aurait fait plaisir à Azraël vu son enthousiasme face à la bande annonce. Que nenni mais franchement, je ne lui en veux pas. Tout comme lui, j'ai été fort déçue. C'est plat, totalement invraisemblable et en plus, certains passages n'ont à mon sens rien à faire dans un dessin animé pour enfants. Non mais quelle idée franchement de faire brûler dans un incendie un pauvre chien sans défense au début du film. Et puis pas de problème, tu comprends trèèèès bien qu'il va brûler vif le toutou, en tout cas, Azraël a parfaitement compris et il ne l'a pas vraiment bien vécu. Et quand en plus, on menace de réserver le même sort au héros vers la fin, on se retrouve avec un monstros qui hurle qu'il a peur. Si encore il y avait un brin d'humour pour faire passer la pilule mais non. Entre ça et le manque d'intérêt de l'histoire, même Azraël demandait à quitter la salle dès la première moitié du film passé (et pourtant, il est plutôt bon public le Azraël d'habitude).

Bref, une séance ciné plutôt ratée et un film que je ne recommanderais pas, ni pour les grands ni pour les petits. Reste à espérer que, dimanche prochain, Angry Birds le film sera à la hauteur des attentes de Gargamel car la sortie est déjà programmée (et je risque pas de l'oublier, quelqu'un se charge de me le rappeler tous les soirs en allant se coucher).