vendredi 17 juin 2016

Piouuuu, c'est fini !

Aaaaaaaaaaahhhhhhhhh !

Ça, c'est le cri d'agonie d'une puce lessivée après plusieurs mois de conception, rédaction, correction, tournage, visionnage, révision, modification, retournage, revérification etc ... du MOOC dédié à la Mécanique Quantique de Hiro, sans oublier la couture dédiée bien entendu. Mais hier, oh joie, c'était le dernier jour de tournage (en même temps, ça va me manquer quand même). Et il était temps vu que le MOOC est ouvert maintenant depuis 3 semaines et qu'on a finalement fini près de 8000 inscrits ! J'y crois toujours pas et c'est probablement mieux comme ça parce que vu comment qu'on a déjà la pression, si on réalisait pleinement, je pense qu'on se serait déjà enfui au bout du monde avec Hiro.

Après déjà 3 semaines de diffusion, grâce au forum de discussion de nos chers nétudiants virtuels, on découvre tous les jours avec horreur les coquilles qu'on a pu laisser passer et qu'il va nous falloir corriger d'ici l'an prochain. Bon heureusement, il n'y en a quand même pas de trop. Et puis il y a des compensations, comme la découverte des vaches quantiques (ou la vision d'un agriculteur de la mécanique quantique). Après mon prof de fac qui faisait exploser les melons grâce au principe d'incertitude d'Heisenberg et diffracter ses nétudiants par les portes des amphithéâtres, ma culture quantique ne cesse de s'enrichir. Alors, qui c'est qui a dit que c'était pas rigolo la physique hein !

En tout cas je dois avouer que, même si cela a représenté un travail colossal (que si j'avais su, j'aurai pas probablement pas venu), au final, on s'est bien amusé. D'ailleurs, j'ai déjà signé pour réaliser la seconde partie du cours vu que celle qui vient de s'achever n'est en fait que la première. Huuuuum, maintenant que j'y pense, ça non plus il me l'avait pas dit Hiro au début qu'il y aurait une suite ! Mais comme on n'est pas fou (comment ça ça reste prouvé !), on va se donner le temps de la faire tranquillement cette seconde partie et surtout SANS STRESS !

Alors pour fêter dignement cette fin de tournage, à la plus grande surprise de l'équipe technique qui s'est chargée de tous nos enregistrements et du montage des vidéos (car il semblerait que ce soit bien la première fois qu'on les remercie ainsi pour leur boulot, un travail tout aussi titanesque que notre travail à moi et à Hiro), on a organisé un petit pot. L'occasion pour moi de tester une toute nouvelle recette : la panna cotta aux 3 chocolats.

IMG_3595

La panna cotta, dans mon petit cerveau dans un état de décrépitude avancé, c'était comme le mascarpone : une préparation spéciale impossible à faire soi-même et que tu ne pouvais acheter qu'en provenance directe d'Italie pour avoir un truc de bonne qualité. Ben en fait non, la panna cotta, il n'y a pas plus simple ni plus rapide à faire. En fait, le seul truc long, c'est d'attendre qu'elle fige. Oui parce que ce truc, c'est simplement de la crème fraîche (avec éventuellement du lait), de la gélatine et un parfum. Pour me faire la main, et vérifier que le goût était acceptable, j'ai commencé par une panna cotta vanille et son coulis de framboise. Un vrai régal mangé tellement vite que j'ai même pas eu le temps de faire des photos. Mais bon, je vous donnerai quand même la recette parce que c'est vraiment trop bon  et qu'on n'est pas tous des fans de chocolat. Le gros avantage de ce dessert, c'est qu'on peut facilement le préparer entièrement la veille et qu'il se conserve sans problème quelques jours au réfrigérateur.

IMG_3596

Panna cotta Vanille et son coulis (pour 4 verrines d'une contenance supérieure à 100 ml)

  • 15 cl de lait 1/2 écrémé
  • 25 cl de crème liquide entière
  • 50g de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 3 feuilles de gélatine ou 6g de gélatine en poudre
  • 150g de coulis (framboise, fraise ou n'importe quel fruit que vous aimez)
  • 50g de sucre (à moduler selon la teneur en sucre du fruit choisi et de vos goûts)

Faire tremper 10mn les feuilles de gélatine dans de l'eau bien froide (ou laisser gonfler la gélatine en poudre dans 4 fois son poids en eau soit ici 24g d'eau). Fendre la gousse de vanille et récupérer les graines. Dans une casserole, mettre le lait, la crème, les graines de vanille, la gousse fendue et 50g de sucre. Portez à ébullition en remuant bien pour éviter que ça attache au fond de la casserole. Retirer du feu dès les premiers bouillons. Enlever la gousse de vanille et ajouter la gélatine ( bien essorée pour les feuilles). Remuer jusqu'à parfaite dissolution de la gélatine.

Il ne vous reste plus qu'à verser dans les verrines, attendre que ça revienne à température ambiante puis à mettre au frigo pour 2h, le temps que la gélatine prenne.

Pour le coulis, soit vous en prenez un tout prêt soit vous mixez des fruits frais, c'est au choix. On met le coulis dans une casserole, on ajoute 50g de sucre et on porte à ébullition en remuant. Dès que ça bout, on éteint le feu et on attend que ça revienne à température ambiante. Il ne reste plus qu'à verser sur nos panna cotta dès qu'elles sont bien prises et à décorer d'un petit morceau de fruit frais (moi, c'était d'une framboise mais faudra me croire sur parole).

Il n'y a plus qu'à servir bien frais et à se régaler.

Panna cotta au 3 chocolats (pour 4 verrines d'une contenance supérieure à 100 ml ou 12 mini verrines)

  • 50g de chocolat blanc à pâtisser
  • 60g de chocolat au lait à pâtisser (40% de cacao, c'est mieux)
  • 25g de chocolat noir (70% de cacao pour moi)
  • 2x25 cl + 1x 5cl de crème liquide entière
  • 1 cuillère à soupe de sucre (15ml)
  • 2 x 4g de gélatine (soit 2x2 feuilles)

Panna cotta au chocolat blanc : Faire tremper 10mn 2 feuilles de gélatine dans de l'eau bien froide (ou laisser gonfler 4g de gélatine en poudre dans 4 fois son poids en eau soit ici 16g d'eau). Dans une casserole, mettre 25 cl de crème et portez à ébullition en remuant bien pour éviter que ça attache au fond de la casserole. Retirer du feu dès les premiers bouillons et versez sur les 50g de chocolat blanc coupé en petits morceaux. Remuez à la cuillère magique ou à la marise jusqu'à ce que tout le chocolat soit fondu. Ajoutez la gélatine. Remuer jusqu'à parfaite dissolution de la gélatine.

Versez dans les verrines, attendez que ça revienne à température ambiante puis mettez au frigo pour 2h, le temps que la gélatine prenne (1h suffit largement pour les mini verrines).

IMG_3588

Panna cotta au chocolat au lait : Faire tremper 10mn 2 feuilles de gélatine dans de l'eau bien froide (ou laisser gonfler 4g de gélatine en poudre dans 4 fois son poids en eau soit ici 16g d'eau). Dans une casserole, mettre 25 cl de crème et la cuillère à soupe de sucre. Portez à ébullition en remuant bien pour éviter que ça attache au fond de la casserole. Retirer du feu dès les premiers bouillons et versez sur les 60g de chocolat au lait coupé en petits morceaux. Remuez à la cuillère magique ou à la marise jusqu'à ce que tout le chocolat soit fondu. Ajoutez la gélatine. Remuer jusqu'à parfaite dissolution de la gélatine.

Assurez vous que la panna cotta chocolat blanc est bien prise et versez votre nouvelle préparation dans les verrines. Attendez que ça revienne à température ambiante puis mettez au frigo pour 2h, le temps que la gélatine prenne (à nouveau, 1h suffit largement pour les mini verrines).

IMG_3589

Coulis au chocolat noir : Faire chauffer 5 cl de crème dans une casserole. Dès les premiers bouillons, mettez hors du feu et ajouter le chocolat noir coupé en petits morceaux. Remuez jusqu'à ce que le coulis soit bien lisse et le chocolat fondu. Versez dans les verrines et décorez comme vous le sentez.

Réserver au frais jusqu'au moment de servir.

IMG_3593

Personnellement, je n'ai jamais mangé de "vraie" panna cotta italienne donc je n'ai pas de points de comparaison en dehors de celle qu'on trouve en supermarché. Mais les italiens de mon labo m'ont assuré que ces 2 recettes étaient super bonnes. Quant à Chéri, il s'est plaint que les verrines étaient trop petites. Bref, de quoi épatez la galerie sans effort, juste un peu de patience.

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,