dimanche 7 août 2016

Azraël affine sa technique

Alors, je vous ai déjà expliqué qu'Azraël était un véritable Don Juan. Faut dire qu'avec ses cheveux blonds, ses yeux bleus et sa bouille d'ange, il a tous les atouts de son côté. Et je vous jure que c'est pas parce que c'est mon fils que je dis ça. J'ai simplement remarqué que tout le monde se faisait charmer par ce petit démon jusqu'à ce qu'ils découvre son côté Gremlins !

Cette année, à la fin de notre séjour oléronnais, nous avons décidé d'emmener les monstros manger dans une crêperie avec Inferno Gran Mom, histoire de leur faire découvrir qu'il y a autre chose dans la vie que le MacDo et les crêpes au nutella, fut-il maison. Et c'est à cette occasion que nous avons pu constater avec inferno Gran Mom qu'après avoir été un Don Juan de cour de récréation, Azraël tentait une percée dans la cour des grands en draguant les serveuses.

Car d'un seul coup, voilà le sieur Azraël qui se lève précipitamment et se jette littéralement sur l'unique serveuse du petit resto où nous étions pour la serrer dans ses bras.

Câlin !

Euh, tu es très gentil mais là, je suis pressée mon bonhomme.

(Et la voilà qui s'en va prendre une autre commande et Azraël qui revient s'assoir tout dépité)

Tu sais mon Azraël, c'est vrai qu'elle a beaucoup de travail la dame.

Maiiiis, je suis amoureux moi !

(Avec Inferno Gran Mom, on était limite morte de rien. Oui, je sais, c'est pas très charitable)

Ben t'auras qu'à le lui dire quand elle reviendra prendre nos commandes de dessert.

D'accord.

Et quand elle est revenue pour la commande.

Ye veux une crêpe au chocolat !

Et aussi une crêpe au sucre. Azraël, tu n'avais pas quelque chose à dire à la dame ?

Madame, moi, je suis amoureux de toi !

Oh, t'es mignon ! Mais tu sais, ça va pas être possible. J'ai déjà un mari. Tiens, il est là-bas en cuisine.

Et la voilà qui repart après avoir fait admirer à Azraël le mari en question. C'est là qu'Azraël a eu une réaction typique d'orgueil masculin en découvrant que son charme légendaire n'arrivait pas à convaincre la dame de laisser instantanément tomber son mari. Et en la regardant partir, le voilà qui se met à lancer à pleine voix.

Mais non enfin ! C'était une blague, je plaisantais !

Pauvre Azraël. Son premier petit coeur brisé et sa première réaction de macho patenté blessé dans son orgueil mais refusant de perdre la face ! Mais au moins, nos voisins de table ont semblé apprécier cette distraction pour égayer leur repas.

salut cherie

Si c'est sa prochaine technique de drague, c'est définitif, je ne le sors plus nulle part.

Posté par reyhaziel à 12:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :