Il y a maintenant 16 ans, il est entré dans notre vie, à Chéri et à moi. Dès qu'on l'a vu, ça a été le coup de foudre. Il nous tendait les bras et on l'a accueilli des étoiles plein les yeux. Dans notre appartement de l'époque, on lui a aménagé un petit coin douillet et on se serrait amoureusement tous les 3. Aaah, c'est qu'on en a passé des heures ensemble.

Bon, je peux bien vous l'avouer, il m'est même arrivé de passer la nuit avec lui, abandonnant Chéri seul dans notre grand lit. Que voulez-vous, on est si bien blotti dans ses bras fermes, qui vous soutiennent et vous réconfortent efficacement quand vous avez une crève de tous les diables ou une monstrueuse gastro. Et puis un jour, ce fut le drame, une véritable déchirure ! La mort dans l'âme, avec Chéri, on a décidé de faire comme si de rien n'était. On l'a caché, comme un honteux secret.

Non mais attends là ? De qui tu parles la Puce ? Ben, je parle de notre premier canapé voyons ! Le tout premier canapé qu'on a acheté avec Chéri quand on a emménagé tous les 2. Même qu'on avait cassé notre tirelire pour ça parce que cuir et bois massif, c'est pas donné je vous prie de le croire. Alors quand après 16 ans de bon et loyaux services une couture de l'assise a lâché et que le cuir s'est déchiré, on était désespéré avec Chéri. D'autant qu'en dehors de ce trou, l'assise était en excellent état et remplissait parfaitement sa fonction, à savoir accueillir complaisamment nos augustes postérieurs. Alors on a négligemment jeté un plaid dessus en se disant que ça cacherait la misère en attendant de dégoter une housse. Mais ça, c'était sans compter sur les monstros et leurs petites mains maléfiques. Parce qu'après quelques mois (oui, il est bizarre notre canapé. L'assise se sort entièrement du cadre en bois. Alors trouver une housse s'est avérée trèèèèès compliqué parce qu'elle devait être intégrale), la petite déchirure ressemblait à ça.

IMG_4133

Non mais quelqu'un peut me dire comment ils ont réussi à passer d'une petite déchirure de 3 cm à un dépiautage total d'un tiers de l'assise !

L'horreur totale non ? Si bien qu'au bout d'un moment, j'ai craqué. Puisque je ne trouvais pas de housse, j'allais en faire une. Mouais, facile à dire ça. Mais on fait comment en pratique ? Non parce qu'il n'y a pas d'infos sur le sujet dans les bouquins de couture, ni dans les magazines déco d'ailleurs (en tout cas, moi, j'ai rien trouvé). Et pas de patrons donc. C'est là que j'ai commencé à vouer un culte et un amour sans borne à Pinterest. Parce que, si je n'y ai pas trouvé de patron (eh  non, ça aurait été trop simple), j'y ai trouvé les explications en images sur comment faire une housse à un fauteuil bergère, le genre de truc parfaitement adaptable à un canapé quelque soit sa forme.

La méthode ? En gros, vous prenez un énorme rouleau de nappe en papier, vous la plaquez sur votre canapé et vous y taillez un patron grossier. Vous découpez les pièces correspondantes dans le tissu prévu pour faire votre housse, vous bâtissez, vous enfilez à l'envers sur votre canapé et vous corrigez le bâti directement sur la bête. Il ne reste alors plus qu'à faire les coutures définitives et le tour est joué.

Il m'aura quand même fallu ronger mon frein avant de passer à la réalisation une fois mon patron fait vu l'impossibilité de trouver un tissu convenable près de chez moi. Bon, ok, il y en avait. Mais faire une housse de canapé pour la première fois sans aucune garantie de succès dans un tissu à 24€ le mètre sachant qu'il m'en faudrait pas loin de 8m, euuuuh ... comment dire ... non décidément, j'arrivais pas à l'envisager. Même Couturus a reconnu que c'était pas raisonnable.

Heureusement pour moi, cette année, j'ai complètement raté les soldes. Comment ça vous voyez pas le rapport ? Ben c'est parce que ça m'a décidé à aller jeter un oeil au Marché Saint Pierre à Paris, le paradis des couturières parait-il. Alors le Paradis, je suis pas sûre. Je dirais plutôt l'enfer de la tentation. D'autant que tout autour du "Marché" proprement dit, il y a plein de boutiques où on peut acheter des coupons de 3 mètres à des prix très attractifs. Au marché lui même, on peut vraiment trouver de tout niveau tissu au mètre, avec un choix plus ou moins vaste selon les tissus. Par exemple, j'ai été horriblement déçue par leur rayon jersey mais leur choix en suédine m'a enthousiasmé. Question prix, ce n'est pas avec les tissus au mètre que vous ferez de formidables économies (même s'il y a quand même un coin des bonnes affaires) mais c'est quand même clair que c'est moins cher que dans les magasins de tissus à côté de chez moi (entre 3 et 7€ de moins pour des tissus que j'ai vu dans les 2 magasins, ce qui aurait porté le tissu que j'avais repéré pour ma housse à 17€ au lieu de 24 ce qui reste beaucoup trop cher quand même). Mais si vous avez en tête un tissu bien précis et que vous êtes près à y mettre le prix, cela vaut la peine d'aller voir s'il n'y est pas.

Coup de chance pour moi, justement dans les bonnes affaires, j'ai pu trouver un tissu convenant à mon projet à moins de 5€ le mètre. Un prix tout à fait acceptable donc pour un essai de housse. Aussitôt acheté, aussitôt coupé et assemblé. Et après un après-midi de travail, voilà notre canapé comme neuf et joliment habillé. D'ailleurs, les monstros n'ont pas traîné pour y prendre leurs aises.

IMG_4136

IMG_4137

IMG_4140

IMG_4139

IMG_4135

Il est bien maman le nouveau canapé. Je veux le gader toute la vie !