Prosper. Ça vous dit quelque chose ? Non ?

Eh bien pour moi, ce prénom est intimement lié au ... pain d'épices. Il suffit que j'entende Proper ou Pain d'épices pour que je me mette à chanter Youpla boom ! Eh oui, que voulez-vous, mon enfance a été bercée par cette publicité que je ne résiste pas d'ailleurs à partager avec vous.

Pourquoi je vous parle de ça d'un seul coup ? Mais parce que Noël approche à grand pas et que, qui dit Noël dit petits sablés et pain d'épice. Certes, cela fait bien longtemps que je ne mange plus de pain d'épices Prosper (est-ce qu'on en trouve encore d'ailleurs ? Je me demande), beaucoup trop fort en épices et bien trop sucré pour mon goût comme tous les pains d'épices industriels. Je ne suis pas non plus très fan en général du pain d'épices artisanal typique de certaines régions de France, trop compact et trop dosé en épices pour moi. Bref, vous l'aurez compris, à vu de nez, le pain d'épices, c'est pas franchement mon truc (même si j'en mange quand c'est du bon et pas de l'industriel, celui-là, je ne peux plus le regarder en peinture).

Sauf que voilà, il n'y a que les imbéciles qui refusent d'essayer de nouvelles choses et j'ai un régime à IG bas à respecter. Or après 5 semaines et demi de régime, j'ai eu envie d'autre chose que de pain intégral pour mon petit déjeuner (aussi bon soit-il) et j'ai commencé à chercher de nouvelles recettes quand je suis tombée sur ça : Pains d'épices ultra moelleux et à IG bas (une recette pêchée chez Fromage ou Dessert ?). Alors déjà, IG bas, ça me parlait bien. Mais l'association des mots moelleux et pain d'épices alors là, j'ai cru halluciner, parce que pour moi, ces mots sont totalement antinomiques (ha ha, faut le placer celui hein !). Ben oui, jusqu'à aujourd'hui, les seuls pains d'épices que j'avais côtoyé n'étaient pas à déguster avant un plongeon à la piscine sous peine de rester coller au fond vu la densité des bestiaux (une tranche de Prosper et tu es lesté pour la journée). Bref, il fallait absolument que j'essaie. En plus, je me disais que ce serait parfait pour garnir les boîtes à déjeuner des maîtresses si c'était si bon que ça. Et franchement, je n'ai pas été déçue du tout !

IMG_0131

Ici, j'ai fait 4 mini cakes pains d'épices. Ca ne se voit pas bien mais ils sont dorés à souhait. Et je vous dis pas comment ça embaume !

Avec cette recette, parfaitement compatible avec mon régime donc, on obtient des pains d'épices avec une petite croûte craquante à l'extérieur et bien moelleux à l'intérieur s'ils sont dégustés le jour même. Quelques jours plus tard (mes mini cake pains d'épices se sont gardés sans problème 10 jours dans un sac hermétique), la croûte a perdu son craquant mais n'est pas dure et les pains ont perdus en moelleux mais sans être rassis. Bref, ils sont toujours très bons. Alors certes, c'est assez sucré niveau goût (c'est qu'il y a la dose en miel quand même) mais pas excessivement non plus, ce n'est pas sirupeux du tout et si le goût des épices est bien présent, il n'est pas écrasant et sait parfaitement rester discret.

IMG_0135

IMG_0138

Cerise sur le gâteau, c'est ultra simple et rapide à faire et comme on ne trouve pas de la farine intégrale à tous les coins de rue, seule farine de blé autorisée dans le régime IG bas, sachez que la recette est facilement adaptable pour une version non régime compatible, ce que je vous indique d'ailleurs dans la liste des ingrédients. Depuis que j'ai fait mes mini pains d'épices, je me suis procurée des moules silicone fantaisie avec des sujets de Noël ce qui me permettrait de faire des tous petits pains parfaits pour offrir pour les fêtes et à déguster avec le café (ou au petit déjeuner). Promis, dès qu'ils seront faits, je vous montrerai une photo.

Donc si vous n'avez jamais mangé de pains d'épices, si vous avez besoin de vous réconcilier avec le pain d'épice ou tout simplement si vous aimez le miel et les gâteaux aux épices, n'hésitez pas à tester cette recette. Même Chéri qui, lui, n'aime pas du tout le pain d'épices, a décrété qu'ils n'étaient pas si mauvais ces petits pains (en en réclamant une tranche supplémentaire).

Pain d'épices à IG bas (pour 4 mini pains de 75 g environ ou un gros pain de 300g, ou 6 muffins)

Entre parenthèses, vous trouverez l'ingrédient que l'on peut utiliser si on ne suit pas le régime IG bas

  • 100 g de miel d'acacia (n'importe quel miel au goût tout de même pas trop prononcé)
  • 30 g de sucre de coco (cassonade)
  • 75 g de farine de blé intégrale T150 (farine de blé classique T55 ou T65)
  • 38 g de blancs d'oeufs
  • 25 g de son d'avoine finement mixé (on ne fait pas l'impasse sur le son, il contribue à la légèreté des pains et c'est excellent pour le transit)
  • 25 g de poudre d'amande
  • 5 cl de lait d'amande (lait demi écrémé)
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à café d'épices à pain d'épices

Préchauffer le four à 180°C. Dans un bol, mettre le sucre de coco et le miel (uniquement le miel si vous utilisez de la cassonade) et faites chauffer 30s au micro onde. Versez dans un grand saladier. Ajouter le son d'avoine finement mixé et la poudre d'amande (ainsi que la cassonade si vous faîtes la version non régime compatible).

En ce qui concerne le son d'avoine, on en trouve en grande surface facilement maintenant. Il est important de le conserver dans la recette car il contribue à donner cette texture moelleuse au pain. Il est préférable de le mixer finement pour que ce soit agréable à manger mais si vraiment vous n'avez pas le matériel pour, on peut se passer du mixage.

On mélange bien jusqu'à ce que ce soit homogène. On ajoute les blancs d'oeufs et on mélange bien à la cuillère magique, puis la farine que l'on aura tamisée avec la levure chimique, la cannelle et les épices et on mélange bien pour éviter les grumeaux. Enfin, on ajoute le lait et on mélange une dernière fois. Voilà, la pâte est prête.

On graisse son ou ses moules, on répartit la pâte à l'intérieur (on n'oublie pas que ça va gonfler à la cuisson) et on enfourne sur le second gradin en partant du bas pour 20mn environ, cela dépend du moule et de sa contenance. Quand c'est doré et que la pointe d'un couteau ou d'un cure-dent piqué dedans ressort sèche, c'est cuit. On sort du four et on met immédiatement à refroidir sur une grille. Il ne reste plus qu'à se régaler.