Non mais la Puce, qu'est-ce que tu fiches en ce moment ! C'est une HONTE !

Hein ? De Koua ? Kepasa ?

Non mais franchement, que tu rates le dernier concours Threadandneedles, passe encore !

Non mais Couturus enfin ...

Que tu ne te couses même pas une robe pour le réveillon de Noël, j'ai pas apprécié mais bon !

Oui mais je te ferais remarquer que ...

Mais que tu n'aies même pas un joli truc à mettre pour la nouvelle année alors là, je dis NON ! C'est inadmissible !

Oui ben c'est pas ma faute d'abord si j'ai été complètement débordée dernièrement et t'as qu'à te plaindre à Pâtissus et Tricotus ils sont largement responsables eux aussi sans parler des monstros et si Inferno Gran Mom n'était pas là j'aurais jamais pu m'en sortir d'abord

(le tout débité en apnée parce que Couturus, ben il voulait pas me laisser en placer une ce qui représente avouons le un petit exploit quand même)

Ah ça vraiment, il n'était pas content du tout le Couturus. Faut dire que tout est allé un peu de travers ses derniers temps question couture. Non pas que j'ai raté mes réalisations (de ce point de vue, j'ai pas à me plaindre) mais plutôt que, soit j'ai cousu des trucs pour offrir (à peu près tout sauf des vêtements alors qu'à ce jour, les vêtements, c'est quand même ce que Couturus et moi on préfère coudre), soit je n'ai pas pu coudre du tout par manque de temps, soit j'ai cousu des vêtements pour d'autres qui n'ont pas pu venir aux essayages si bien que les tenues attendent toujours d'être terminées. Ce qui est d'ailleurs le cas de l'ensemble que je voulais présenter au concours T&D, tant pis !

Alors à 3 jours du nouvel an, quand mon petit démon de la couture a piqué sa petite crise existentielle, j'ai décidé, avec la complicité d'Inferno Gran Mom (qui m'a fourni la doublure et le babysitting des monstros pour que j'ai la paix), de lui faire plaisir et de me coudre un truc de fête dans le splendide velours dévoré que j'avais acheté il y a quelques temps déjà aux Coupons de Saint Pierre.

IMG_0339

IMG_0340

Non mais regardez moi cette merveille avec son voile transparent, son velours brillant et ses lisières dorées !

Vu le manque de temps, je voulais quelque chose de simple et rapide à faire. Surtout que le velours dévoré, c'est transparent d'où l'obligation de la doublure et ça, ça prend du temps. Je suis donc d'office partie sur une jupe. Alors vous allez me dire, trouver un patron de jupe sympa qu'on peut doubler facilement, rapide à faire et adapter à ma morphologie, donc à mon petit bidon et mon confortable popotin (qui a dit gros ! qu'il se dénonce s'il ose !), ça allait être coton. Eh bien pas du tout. Car voilà, je possède une arme secrète que même 007 il la connaît pas et ça vaut mieux pour lui parce que s'il apprenait son existence, je serai obligée de l'éliminer. Alors assurez-vous que personne n'est planqué dans votre placard avant de lire les lignes suivantes.

Mon arme secrète, c'est mes supers copines bloggeuses (et accessoirement couturières, tricoteuses, crocheuses et mamans aussi en prime) hyper méga sympas qui me passent des patrons (de robe, de jupes, de hauts, de tricots, de vêtements pour poupée, non, elles sont trop fortes je vous dis !) quand je trouve pas mon bonheur dans les miens. Alors un grand merci à toi, Téï, car c'est la Chardon de Deer and Doe que tu m'as passé que j'ai choisi de coudre pour bien entamer la nouvelle année. Et je dois dire que cette jupe est d'une simplicité confondante à coudre (surtout quand on fait pas les poches pour gagner un peu de temps). Même qu'en plus, je n'ai eu aucune retouche à faire ce qui est suffisamment rare avec moi pour le souligner. En fait, mon unique problème a été de m'assurer que doublure et velours dévoré ne faisaient pas de plis disgracieux au niveau de la taille où on forme les plis creux. Car mon velours étant très très mou, pour donner de la tenue aux plis, j'ai choisi de les former en prenant les 2 tissus ensemble pour chaque pli. Le résultat est impeccable avec juste la tenue qu'il faut pour donner du volume à la jupe sans exagération et j'adore le rendu du tissu velours. En fait, je n'ai qu'une hâte, avoir le temps de me coudre une petite veste assortie.

IMG_0330IMG_0334IMG_0332

Milady se plaignant du froid, elle m'a obligé à lui mettre un pull pour les photos. Non mais quelles divas ces mannequins franchement !

IMG_0335

Le petit noeud dans le dos

IMG_0341

La super doublure d'Inferno Gran Mom : du Bistrech qu'il était écrit sur l'étiquette. Le premier bistrech que je crois qui ne soit extensible ni dans un sens, ni dans l'autre. Je sais pas pourquoi, j'ai comme un doute là ...

Si niveau technique, la jupe n'a posé aucune difficulté, j'ai quand même eu un petit souci que je m'en vais partager avec vous parce que, si vous n'avez encore jamais cousu de velours ras, ça pourrait vous servir quand vous vous y mettrez.

IMG_0348IMG_0352

Et une fois portée, ça donne ça

IMG_0355

Comme chacun sait (ou peut-être pas d'ailleurs), le velours, qu'il soit ras ou mille raie, ça a un sens. Quand on passe la main dessus, soit on va dans le sens des poils et c'est tout doux, soit on va en sens contraire et ça accroche. Perso, j'aime bien que ce soit doux quand je passe ma main sur mes vêtements pour les lisser et j'ai donc l'habitude d'orienter le tissu avec le sens des poils allant de haut en bas. Sur les velours mille raie lourds que j'ai cousu jusqu'à maintenant, ça ne posait pas de problème. Mais s'il s'agit d'un velours ras léger comme mon velours dévoré, c'est une très grosse erreur. Car voilà, au repassage, quand on part de l'ourlet et qu'on remonte pour bien repasser autour des plis creux, le tissu s'accroche au fer, remonte et plisse ! Une véritable horreur, un enfer pour avoir une jupe parfaitement repassée ! Donc retenez bien. Le velours, on l'oriente avec le sens des poils vers le haut !

IMG_0358

En tout cas, j'ai trouvé ce patron tellement bien que j'ai déjà décidé de m'en faire une autre pour tous les jours, dans un restant de simili jean et avec les poches cette fois !