Oh ça non alors, c'est pas fini, moi je vous dis. C'est même sûr et certain, ça va turbiner à fond à la maison. Et tout ça, c'est à cause de Pâtissus, de D'Artagnan (mais si, vous savez bien, mon nouveau petit robot de cuisine que le papa Noël m'a gentillement apporté) et d'Anne-Fran (qu'Azraël, Papi P. et Mamie M. bénissent au passage, les faux-jetons, et Chéri aussi même s'il nie énergiquement mais le fait qu'il bave pour avoir du rab rend ses dénégations fort peu crédibles).

Ben enfin la Puce, quel rapport est-ce qu'il y a entre un démon pâtissier, une super couturière bloggeuse et le fait que tu aies trop de boulot ? Et puis, il veut du rab de qoui Chéri ? Ah mais non mais non, je parle pas boulot là, mais turbinage, donc crème glacée. Car voilà, il n'y a pas longtemps Anne-Fran m'a fait remarqué que, quand on veut récupérer un max de blancs d'oeuf rapidement, au lieu de faire des crèmes aux oeufs (oui, c'est très bon mais on se lasse à force), on pouvait aussi faire des glaces. Alors vous pensez bien que quand il a vu ça, le Pâtissus, il a aussitôt voulu tester une vraie crème glacée maison avec la superbe sorbetière de D'Artagnan (ai-je déjà à quel point il avait été gentil cette année le papa Noël ?). Les glaces IG bas ou express sans sorbetière, ça ne lui suffisait plus. Il voulait du bon, il voulait du gras, il voulait du plein de sucre, il voulait du encore meilleur que les grandes marques de supermarché, il voulait ... Mais bon, je l'ai stoppé net dans ses ambitions parce que filer en apprentissage en Italie auprès de grands maîtres glaciers n'était tout de même pas à mon programme (eh le Pâtissus, faudrait pas pousser non plus !).

Certes, c'est pas avec le temps de ces derniers jours qu'on se sent hyper motivé pour déguster des crèmes glacées mais outre une véritable obsession pour la reconstitution de mon stock de blancs d'oeufs surgelés (et le premier qui dit que c'est mes neurones qui sont congelés est privé de dessert, je fais une fixette si je veux d'abord), j'ai tout simplement été incapable de résister quand Pâtissus m'a mis sous le nez des photos de profiteroles maison. Non mais c'est vrai quoi, comment vous voulez résister à un truc pareil. Moi, je peux pas !

Puis, avouons-le, ça faisait déjà un moment que je rêvais de m'essayer à la crème glacée, la vraie de vraie, à base de crème anglaise et tout et tout. Pour ce premier essai, j'ai opté pour une version tout à fait classique des profiteroles : crème glacée vanille, choux et sauce au chocolat noir. Devant la grimace d'Azraël face à la sauce chocolat, j'ai finalement fait également une sauce au chocolat blanc.

IMG_1016

IMG_1017

Bon, au risque de me répéter, vous pourriez résister à ça vous ?

Alors question recette, pour la crème glacée vanille, je me suis inspirée de la recette de Bernard, sauf que j'ai remplacé le sucre par du fructose ce qui ne change strictement rien au goût mais la rend compatible avec mon régime IG bas. Bon, vu la quantité de matière grasse, faut pas abuser non plus mais je peux quand même en manger sans culpabiliser. Pour les choux, j'ai repris la recette que j'utilise classiquement, celle qui vous donne des choux bien gonflés et qui dégonflent pas une fois sortis du four (que j'ai honteusement piqué à Maîtresse Valérie d'ailleurs). Et pour les sauces, ben j'ai improvisé.

IMG_1005IMG_1008

Alors bien sûr, cette recette là, sans sorbetière, c'est fichu. Mais si vous en avez une, franchement allez-y foncé. Vous ne le regretterez pas. C'était vraiment un délice incomparable. Une texture onctueuse et crémeuse, un subtil parfum de vanille et un bon petit goût d'oeuf (oui, si vous aimez pas la crème anglaise, oubliez la glace vanille car l'oeuf y est très présent contrairement à d'autres parfums plus fort). Je peux vous dire qu'ici, tout a été dévoré vitesse grand V. Vous n'avez pas de sorbetière ! Ben je vous rappelle que c'est bientôt la fête des mères (enfin moi, je dis ça, je dis rien !).

IMG_1014

Comme il n'était pas question de s'arrêter en aussi bon chemin, j'ai profité que j'avais en stock de la purée de fruits de la passion pour faire également de la crème glacée aux fruits de la passion à partir de la même recette de base. Pour ça, j'ai simplement remplacer la moitié du lait par la même quantité de purée passion. On obtient ainsi une glace très parfumée et délicatement acidulée, sucrée juste ce qu'il faut (oui, je n'aime pas beaucoup les sorbets, trop sucrés ou trop acides à mon goût). Allez, c'est parti pour la recette.

IMG_1030

Profiteroles au chocolat

Choux :

On fait des choux de la taille souhaitée pour les profiteroles selon ma recette préférée. Vous pouvez très bien faire les choux la veille et les conserver dans une boite hermétique. Sinon, vu les temps de refroidissement et de prise pour la glace maison, les choux peuvent être confectionnés juste après la crème à glace. Ils auront largement le temps de refroidir.

Sauce au chocolat (noir ou blanc ou lait d'ailleurs) :

  • 115 g de chocolat (de la couleur qu'on veut)
  • 30 g de crème liquide entière
  • 75 g d'eau chaude (bien chaude, c'est super important)

Dans un bol, on met le chocolat et la crème. On fait fond au bain marie ou au micro-onde à 400W pendant 1mn. On mélange bien pour finir de faire fondre le chocolat s'il n'est pas déjà entièrement fondu. On ajoute alors l'eau chaude en une seule fois et on mélange. Au début, ça risque de masser et de faire des grumeaux. Ce n'est pas grave, il faut juste insister un peu et tout va rentrer dans l'ordre. Mais si vous avez utilisé de l'eau froide, ça va masser tout de suite et ce sera irrécupérable.

Crème glacée à la vanille (environ 1litre)

  • 500ml de lait demi-écrémé  (ou 250 ml de lait, 250 ml de purée de passion ou d'un autre fruit d'ailleurs)
  • 170 g de sucre (ou 150g de fructose)
  • 5 jaunes d'oeuf
  • 2 gousses de vanille (pas de vanille si on fait une glace aux fruits)
  • 25 g de lait entier en poudre
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 3 g de stabilisateur pour glace (facultatif)

Dans un saladier, on met les jaunes, le lait en poudre, le sucre et le stabilisateur. On fend les gousses de vanille et on ajoute les graines aux autres ingrédients. On mélange au fouet ou à la cuillère magique jusqu'à ce que ce soit bien homogène (ça blanchit légèrement alors mais il est inutile de chercher à faire blanchir franchement le mélange). On met les gousses dans le lait et on porte celui-ci à ébullition. Dès que le lait bout, on enlève les gousses de vanille hors du feu que l'on met de côté et on verse le lait sur le mélange précédent en remuant bien. On remet le tout dans la casserole et on cuit notre crème anglaise à feu doux à moyen sans cesser de remuer à la cuillère magique ou au fouet.

La crème est normalement cuite quand elle atteint 85°C. Comme tout le monde n'a pas un thermomètre de cuisine, voilà une "astuce" pour éviter de faire bouillir sa crème (qui serait alors fichue). Normalement, quand vous cuisez votre crème, à un moment, vous devez la voir épaissir légèrement. A ce moment-là, prolonger la cuisson de 1mn et normalement, c'est bon. Pour vous en assurer, plonger une cuillère à soupe dans la crème, resorter la en laissant la crème s'égoutter et passer un doigt sur la cuillère. Si la crème est cuite, votre trace de doigt reste nette sur la cuillère.

La crème étant cuite, on y ajoute la crème fraîche froide, on mélange bien et on verse le tout dans un saladier en filtrant à travers une passoire. Cela permet d'enlever les petites fibres de vanille et de récupérer les gousses. On laisse refroidir à température ambiante avant de mettre au frigo jusqu'à compléter refroidissement. De temps en temps, on ira remuer la crème pour éviter qu'une peau se forme sur le dessus et accélérer le refroidissement.

Quand la crème est bien froide, il ne reste qu'à la verser dans la sorbetière et lui laisser faire son boulot. Une fois la glace formée, on la verse dans une boîte direction le congélateur pour 1h minimum mais 2h c'est mieux. Et voilà, la glace vanille est prête.

Montage :

On coupe les choux en 2, on met une boule de glace à l'intérieur et on nappe de sauce chocolat. On peut ajouter des amandes effilées ou du pralin en poudre pour la déco. Il ne reste plus qu'à se régaler.