Eh oui, sonnez trompettes, résonnez hautbois, sortez les pierres blanches et le champagne. Car c'est officiel, Couturus a remporté une grande victoire sur Gargamel et moi, je suis ravie ! Et pourtant, j'aime autant vous dire que j'étais plus que sceptique car Couturus s'était mis dans l'idée de faire un vrai pantalon à Gargamel. Pas un truc qui ressemble à ses éternels joggings, ni même un modèle de "ville" en jersey ou tissu à sweat, histoire de coller au plus près à l'unique tenue acceptable dans l'esprit un tantinet mono-maniaque du sieur Gargamel.

Non non, Couturus visait le VRAI pantalon de ville avec braguette, en toile, sans élastane ni rien. Histoire de mettre toutes les chances de son coté, niveau modèle, il a repris le Unbottonned (modèle 39 du Ottobre 6/2016), un modèle déjà validé dans la taille de Gargamel grâce à une version simplifiée utilisée, validée et approuvée pour son costume de M. Indestructible. Dans le même esprit, il a laissé Gargamel choisir son tissu. Bon évidemment, il ne lui a pas proposé de choisir parmi l'intégralité du stock, il est pas fou le Couturus. C'était évident que sinon, on serait reparti au mieux sur un jersey. Finalement, le choix de Gargamel s'est porté sur un velours à fines cotes diagonales beige. Yahou ! Du beige, un truc pas salissant pour 2 sous tiens. On se demande parfois à quoi il pense qu'il est en pleine crise d'achat compulsif le Couturus. Comme un pantalon tout beige aurait été un peu tristounet, Couturus a suggéré qu'on utilise un de mes précieux coupons de tissu américain de créateur (si précieux que ça fait bien 2 ans qu'ils dorment dans mon placard) pour faire des poches et une ceinture contrastante. La mort dans l'âme (et la carte bancaire tremblotante car je sais bien que tout coupon précieux entamé doit être impérativement remplacé par un coupon neuf dans l'esprit de Couturus), j'ai dû admettre que l'idée n'était pas mauvaise et qu'effectivement, le coupon noir à têtes de chien multicolores serait du plus bel effet.

IMG_1043

On admirera les cotes diagonales et la fausse braguette

IMG_1047

Sans oublier le tissu à têtes de chien multicolores

Comme pour la version simplifiée, aucune difficulté technique particulière sur ce modèle qui se coud relativement rapidement malgré le retour de l'empiècement du dos, à un petit détail près : le velours à raies diagonales ! Si jamais vous en apercevez dans un magasin ... fuyez ! C'est une horreur ce truc. Déjà, en temps normal, le velours est loin d'être mon tissu préféré à travailler. Ça met de peluches partout et on met des plombes à nettoyer ensuite. Mais ce velours là, c'est à croire qu'Enquiquinus Majorus lui avait jeté un sort.

IMG_1044IMG_1045

Devant et dos du pantalon. Ca ne se voit pas bien sur ces photos mais les jambes de pantalon sont très près du corps.

Alors je ne sais pas si ça vient du mode de tissage pour avoir les diagonales mais, outre les peluches (parce que ça aurait été trop beau d'échanger un défaut pour un autre, non non, on fait plutôt dans l'accumulation c'est bien plus marrant), le droit fil avait tendance à se comporter comme le biais. En gros, le tissu se déformait dans tous les sens, quelque soit la façon de le couper mais sans être élastique pour autant. Me demander comment un truc pareil est possible, j'ai toujours pas éclairci le mystère. Et histoire d'ajouter encore un peu de piquant, les bords des pièces s'effilochaient à vitesse supersonique. Ah ça non, même sous l'influence combinée de toute ma horde démoniaque, je ne suis pas prête d'en acheter de nouveau du velours comme celui-là. Et quand je pense qu'il m'en reste encore un gros morceau !

Mais bon, tous ces efforts en valaient quand même la peine car, même s'il n'a pas fait preuve d'un enthousiasme délirant au moment de l'enfiler, Gargamel a adopté le modèle et accepté de le porter pour aller à l'école mardi dernier. Une grosse victoire pour Couturus et la preuve que, même s'il ne deviendra probablement jamais une gravure de mode, tout espoir vestimentaire n'est pas perdu pour Gargamel.

IMG_1048IMG_1049IMG_1050

Des photos portées prises un peu à l'arrache car Gargamel n'était pas franchement coopératif au niveau de la pose