mardi 30 mai 2017

Opération Déstockage #3 : La princesse aux licornes

Euh, la Puce ?

Oui Chéri ?

Tu fais quoi là ?

Ben tu vois bien. Je couds ! 

Euh rassures-moi. C'est pas pour Azraël quand même ! Parce que là, ça va pas le faire !

Comment ça, ça va pas le faire ? Un splendide tissu violet à licornes, ça n'irait pas pour un petit garçon ? Quelle drôle d'idée ? Bon ok, j'admets. Il a raison Chéri, ça le ferait pas. Le truc, c'est que c'est reparti ! Me voilà à nouveau frustrée de la robe fillette pour la plus grande joie de Couturus dont le problème majeur n'est pas de savoir quoi coudre mais plutôt que choisir parmi la multitude de modèle qu'il rêve de réaliser (et moi aussi par extension). Mais c'est pas ma faute aussi. Avec l'été qui arrive, on voit fleurir sur la toile une multitude d'adorables petites robes de toutes sortes. Comment voulez-vous que je résiste moi ? D'autant que ça fait des semaines que je n'ai pas eu le temps de me coudre un vêtement digne de ce nom et que je suis cantonnée au même modèle de pantalon pour les monstros faute de temps pour en tester d'autre. Alors la pression monte, monte, monte et soudain ... je me retrouve à trier mes tissus pour choisir en choisir un pour faire une jupe à Azraël. Ben quoi, il avait qu'à pas me réclamer une robe d'abord ! (véridique, je vous jure)

Bon, je vous rassure. Aussi frustrée que je sois, je ne suis pas allée jusqu'au bout de ma démarche. D'abord parce que Chéri ne me l'aurait jamais pardonné. Ensuite parce qu'une fois que ses copains d'école se seraient bien fichus de lui, Azraël aussi m'en aurait probablement voulu à mort. Heureusement pour moi, avant de perdre complètement la boule (enfin, avant de la perdre davantage qu'à ce jour car je suis un cas totalement irrécupérable je le crains), il y a les copines de blog qui ont le bon goût d'avoir des filles, elles ! Contrairement à mes adorables collègues du boulot qui ont, soit des garçons, soit des adolescentes, l'adolescente étant apparemment une espère à part, peu désireuse d'être vêtue sur mesure et préférant visiblement les vêtements de marque. A moins que je n'ai simplement pas de bol (encore que, vu le prix que ça coûte les vêtements de marque, je crois que c'est plutôt ma collègue qui n'a pas de bol).

Bref, en remettant la main sur une splendide double gaze de coton acheté il y a belle lurette pour tout exprès pour coudre des robes de fillettes (ouais, je sais, c'est glauque d'entretenir comme ça ses frustrations mais il était vraiment trop beau ce tissu, et puis en promo en plus à l'époque, et puis c'est pas ma faute d'abord c'est Couturus !), ben j'ai craqué. D'autant qu'en tournant la tête, le numéro nov/déc 2016 de la maison Victor m'a littéralement sauté dessus aux yeux avec la petite robe Freya en couverture, un modèle parfait pour mettre en valeur l'imprimé licorne de mon tissu. Un modèle simplissime au niveau du patron et donc réalisable en un temps record. Et comme en plus, ça allait l'être l'anniversaire de Gruffalotte, j'y ai vu un signe du destin !

IMG_1117

Le devant

IMG_1119

Le dos

IMG_1115

Et le gros plan sur l'imprimé et le bouton décoratif maison.

J'avoue avoir eu quelques inquiétudes au niveau de la taille vu que je couds très peu de modèles de ce magazine. Histoire d'assurer le coup, même si la demoiselle devait fêter ses 5 ans, j'ai préféré couper un 6 ans (comme dirait l'autre, mieux vaut trop grand que trop petit, c'est quand même plus facile à rattraper). Comme j'aimais pas trop les petites manches du modèle, je les ai purement et simplement virée et j'ai fait les finitions des emmanchures avec un biais maison dans le même tissu. Eh oui, quand je couds ce type de tissu, je ne fais jamais de mélange de matière parce que franchement, c'est tellement confortable et léger la gaze de coton que j'aurai peur d'en perdre tout le bénéfice avec les finitions et des parmentures dans une autre matière.

IMG_1120

Question difficulté technique, je dois dire que le modèle est d'une simplicité trompeuse. Les plis plats qui donnent toute l'ampleur à cette robe ne sont pas si facile à réaliser du fait que tout est coupé d'une seule pièce. Former de beaux plis avec des angles bien nets pour la partie centrale et qui tiennent bien en place n'a finalement rien de trivial. J'ai d'ailleurs pris l'option de faire une surpiqûre sur tous les plis pour être certaine que tout tombe correctement. Donc sans être trèèèès compliqué, je ne pense tout de même pas que ce modèle s'adresse aux grandes débutantes.

Au final, il semble que la robe ait beaucoup plu (et c'est le principal), je me suis bien amusée à la faire (et ça c'est chouette aussi), elle me permet de participer à l'opération Déstockage de Ta'Thilde (youhou!) et j'ai en prime pu agrandir ma collection de photos compromettantes d'Azraël. Et oui, ce dernier a décrété qu'il était une mariée et qu'il devait absolument essayer sa robe de mariée !

IMG_1106

La mariée, tout en retenue, qui se dirige vers l'autel en portant délicatement sa robe.

IMG_1109

Puis qui, ayant changé d'avis sur la question, fait un pied de nez à son ex futur époux

IMG_1111

Avant de partir en courant !

Bon allez, c'est pas tout ça, mais j'ai un jersey fantastique qui attend impatiemment que je le coupe pour coudre une nouvelle robe de fillette. Ben oui, une seule robe, c'est loin d'être suffisant pour faire passer ma frustration. Et puis il faut que j'aille admirer les réalisations des autres déstockeuses pour y trouver plein d'inspiration.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 27 mai 2017

Le samedi, c'est brioche à l'infini

Piouuuu, j'ai bien cru que j'en verrai jamais le bout de mes tests de brioches mais avec l'aide de D'Artagnan, on a fini par y arriver. C'est qu'il y en a des recettes pour cette délicieuse gourmandise, et pas qu'un peu ! A peu près autant de recettes que de blogs culinaires et de livres de cuisine. Et on lit un peu tout et n'importe quoi sur les ingrédients à y mettre, la façon de les faire, les trucs hyper super méga importants que si tu les fais pas tu joues ta vie ou au moins celle de ta brioche qui sera foutue !

Alors bien sûr, je n'ai pas la science infuse de la brioche (seulement gonflée à la limite à moins que ce soit ma caboche qui enfle aller savoir) mais j'ai testé pas moins de 12 recettes différentes, plus 5 recettes de baguettes viennoises et 4 de pains au lait (autant vous dire que sans D'Artagnan, jamais au grand jamais, je n'en aurais testé autant et j'aurais probablement oublié pour toujours l'idée même de faire des brioches). Alors du coup, j'ai quand même acquis une certaine expérience de la chose que je me propose de vous faire partager.

C'est donc parti pour La brioche (celle qu'on mange hein, pas celle qu'elle va nous donner) leçon 1. Et on va commencer par faire une croix sur 2 idées reçues qu'on retrouve régulièrement. Non, il n'est pas indispensable d'avoir de la levure fraîche pour faire de la brioche (c'est peut-être meilleur, je sais pas, j'ai jamais essayé). La levure déshydratée fonctionne très bien. Et non, il n'est pas nécessaire de faire attention à la façon donc on place les ingrédients dans le bol pour que surtout SURTOUT la levure ne touche pas le sel sans quoi tu te transformes en serial killer de levure que Dexter a côté c'est qu'un enfant de coeur. Il y a juste une astuce toute simple à utiliser : tu mélanges simplement le sel avec tes autres ingrédients secs avant d'ajouter la levure et le tour est joué.

Ensuite, vous trouverez peut-être (et même sûrement), des recettes où on vous donne les proportions de levure fraîche à mettre et de levure déshydratée correspondantes sans rien changer à la façon de faire votre brioche. Quand la levure est délayé dans un liquide, pas de souci. Vous pouvez suivre les instructions à la lettre et tout devrait bien se passer (enfin, si la recette est bonne hein parce que sinon, je garantis rien moi). Mais quand votre levure n'est pas délayée, même si la recette vous dit d'utiliser de la levure déshydratée et de l'ajouter telle quelle à votre pâte, ne l'écoutez SURTOUT PAS ! J'ai été sage (eh oui, ça m'arrive ... mais pas souvent). J'ai fait comme on m'a dit, surtout quand c'était un grand chef ou un blog de référence. Ben à chaque fois, c'était la cata. Et c'est bien normal. Si, sur le sachet, on vous dit de réhydrater la levure avant utilisation, c'est qu'il y a bien une raison quand même ! Alors dans ces cas là, mon conseil, c'est dilué votre levure dans 10g d'eau. C'est pas beaucoup mais ça vous donnera une pâte qui, elle, a une chance de s'incorporer correctement au reste de votre préparation.

Et voilà, cette première leçon est finie. Vous avez bien tout compris ? Ok, alors on passe à la seconde leçon : le pétrissage. On lit souvent que le pétrissage est hyper important, qu'une bonne brioche doit se pétrir longtemps et tout et tout. Alors c'est vrai et c'est faux. Tout dépend de la recette en fait et principalement de la quantité de beurre dedans. En gros, plus il y en a, plus il faut pétrir longtemps, surtout si on a pas utilisé la technique du tangzhong pour aider à la levée. Du coup, pour une recette type pain brioché, 10 mn de pétrissage à la main sont tout à fait suffisantes pour avoir un beau pain bien gonflé mais il faudra bien compter 30 mn de pétrissage au robot (alors à la main, je vous dis pas) pour une brioche 100% pur beurre. Mais pourquoi donc me direz-vous ? C'est une histoire de gluten, ou plus exactement, de réseau de gluten. Le gluten, c'est cette molécule qu'on trouve en plus ou moins grande quantité dans les farines de blé (et accessoirement, la bête noire d'un bon nombre d'allergiques). Et quand on pétrit la pâte, ces molécules s'organisent de sorte à créer un réseau, une sorte de filet qui donne son élasticité à la pâte. Du coup, celle-ci peut gonfler et se déployer tout en conservant à l'intérieur le gaz carbonique dégagé par la levure quand elle se multiplie. Si ce réseau est bien développé, pas de problème. Le gaz est piégé et la pâte gonfle à fond les ballons. Mais s'il est peu développé ou inexistant, le gaz s'échappe et la pâte ne lève pas. Or, plus on a de corps gras, plus il faut de temps pour que le réseau s'établisse (et plus il faut de temps à la levure pour se multiplier soit dit en passant). Le rôle du pétrissage, c'est justement de favoriser la fabrication de ce réseau.

Voilà, fin de la seconde leçon et on va s'arrêter là (davantage, ce serait indigeste et ce serait bien dommage vu qu'on cause de brioches) pour passer au plus intéressant : les recettes ! De tous mes essais, je n'en ai retenu au final que 4 :

  • la brioche facile à faire et à tresser (de composition proche d'un pain brioché ou d'une baguette viennoise). Ce n'est pas la plus savoureuse mais elle n'est pas mauvaise et si vous voulez épater la galerie avec une jolie tresse, c'est celle que je vous conseille.

IMG_0694

Les grains de sucre sont sympas mais ne sont pas obligatoires

  • la brioche au beurre mais pas trop. Sans lait mais avec une bonne dose de beurre, elle est plus délicate à réussir que la précédente, surtout dans sa version tressée. Je vous conseille plutôt de la faire dans un moule pour qu'elle conserve un beau gonflant. Mais ce n'est pas obligatoire.
  • la brioche pur beurre que tu deviens Rambo si tu la pétries sans robot, que tu dois avoir la patience du Boudha pendant la levée et que sans un moule pour la cuire tu obtiens une galette bien moche et immangeable. C'est la plus difficile à réussir mais la meilleure au goût y a pas photo (enfin si, y a une photo).

IMG_1029

Cuisson dans un moule à savarin et oui, je suis dingue des petits grains de sucre !

  • les pains au lait de la mort avec vidéo démonstrative de comment tu façonnes ton petit pain où tu verras en vrai de vrai mes petites mimines à l'oeuvre. L'unique recette que j'ai retenu de pâte levée qui ne soit pas une brioche, toutes les autres étant vraiment vraiment trop décevantes et la seule recette jamais testé où les levées se font principalement au frigo et en un temps record ! Oui, tu peux préparer tes petits pains tranquillou le matin et les déguster au goûter voir au café.

IMG_1162

Alors comme ce serait un peu long de détailler les 4 recettes maintenant, on va commencer par la recette des pains au lait et je vous donnerai les autres dans de prochains posts. Cette recette permet d'obtenir des petits pains peu sucrés comme je les aime, bien moelleux et qu'on peut facilement couper en 2 pour faire des tartines (pour le plus grand bonheur des monstros qui se sont régalés en réclamant du Nutella maison dessus). Bien sûr, rien ne vous empêche de mettre un peu plus de sucre dans la pâte si vous les voulez plus sucrés.

Les pains au lait (pour 10 petits pains environ)

  • 300 g de farine T45 (ou de gruau c'est encore mieux mais j'ai du mal à en trouver moi)
  • 110 g de lait
  • 5 g de sel
  • 30 g de sucre
  • 5g de levure de boulangerie déshydratée (ou 15g de levure fraîche)
  • 2 gros oeufs (environ 120-130 g). Vous les battez et vous mettez d'un côté 100 g pour la pâte et le restant vous servira pour la dorure
  • 85 g de beurre mou limite pommade (en gros, votre doigt s'enfonce dedans sans problème) coupé en dés

Faire tiédir le lait et délayer la levure dedans. Laissez la se réhydrater quelques minutes. Dans le bol de votre robot (ou un grand saladier), mettre la farine, le sel et le sucre. Mélanger bien à la cuillère, la spatule, la marise ou ce que vous voulez.

C'est vraiment LA grosse astuce pour ne pas s'embêter avec la levure de boulangerie. Du moment que le sel est mélangé dans une grande quantité de farine, il n'y a aucun problème, aucune précaution à prendre quand on ajoute la levure. Ca va tout seul. Je procède maintenant toujours comme ça et je n'ai jamais eu aucun souci. Une fois que la levure est bien réhydratée, on ajoute le mélange lait levure et les 100 g d'oeufs au mélange farine sucre sel. Et c'est parti pour 15 mn de pétrissage à vitesse moyenne. Si vous pétrissez à la main, il vous faudra pétrir jusqu'à ce que le mélange soit parfaitement homogène et daigne coller un peu moins à vos mains parce qu'il faut pas rêver, ça va coller et pas qu'un peu.

IMG_1146

Oui, ça colle. C'est homogène mais ça colle. Et c'est franchement pas appétissant non plus.

On ajoute alors le beurre petit à petit. Puis on pétrie à vitesse réduite pendant 20 mn. Une fois de plus, c'est nettement plus long à la main. Dans les 2 cas, on arrête pas avant que la pâte se détache parfaitement des parois du bol. On fait une boule qu'on laisse dans le bol ou le saladier et on filme ce dernier. On laisse alors reposer la pâte 20 à 30 mn à température ambiante.

IMG_1147

Après l'ajout du beurre, au début du pétrissage, ça colle toujours à fond.

IMG_1148

Après 20 mn, on obtient une belle pâte lisse et brillante qui ne colle plus au bol (ou presque)

IMG_1154

Et un gros plan pour bien voir le réseau de gluten. Les espèces de fil sur la pâte, c'est le réseau !

Après ce temps, on va dégaze et rabattre la pâte. On farine donc son plan de travail et on met sa boule de pâte dessus (si vous avez l'impression que ça n'a pas levé, c'est pas grave, vous verrez qu'il y a quand même du gaz dedans). On farine bien ses mains et on écrabouille allégrement notre pâte en cercle (pour le plaisir si on a pétri au robot, pour se venger d'avoir mal partout si on a pétri à la main). Enfin, si vous préférez en carré, vous pouvez aussi mais j'ai dans l'idée que c'est moins facile. On prend alors le bord droit de la pate qu'on rabat au centre du cercle (ou du carré) et on écrase légèrement. On fait pareil avec le bord gauche, puis le haut  et le bas. Puis on boule le tout (on fait une boule quoi). C'est pas clair ? Alors regardez la vidéo en dessous (mais c'est pas moi sur celle-là).

On remet la boule dans le saladier, on filme et on laisse pousser au frigo pour 1h. C'est un minimum mais on peut laisser plus longtemps si c'est nécessaire pour son organisation personnelle. Ce n'est toutefois pas une obligation, 1h suffit parfaitement.

Après une heure, on sort la pâte du frigo (à nouveau, elle a peu gonflé, c'est normal, vous inquiétez pas, moi aussi ça m'a stressé au début), on farine plan de travail et mains, on sort la pâte du bol et on rabat comme tout à l'heure. On détaille alors la pâte en 10 morceaux égaux (entre 60 et 65 g chacun). On en fait des jolies boules qu'on place sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et retour au frigo pour 20-30 mn.

C'est à présent le moment de façonner nos petits pains. On sort donc les petites boules du frigo, on les aligne sur son plan de travail de façon à libérer sa plaque de cuisson, on change le papier sulfurisé si nécessaire à cause de l'éventuelle humidité (ou on le farine un chouia tout simplement j'aime pô le gâchis moua !) et c'est parti mon kiki. Alors, pour le façonnage, on va laisser parler photo et vidéo parce que c'est vraiment trop galère à expliquer par écrit.

Tada ! C'est mes petites mimines ici ! Et là, quelques photos pour les détails

IMG_1781IMG_1782IMG_1784

IMG_1785IMG_1786

 Alors attention, les petits pains vont bien gonflés (au moins doublés voir triplés de volume) donc n'hésitez pas à bien les espacés voir à les mettre sur 2 plaques différentes. Quand vos 10 petits pains sont façonnés, faites une première dorure au lait. Le but est ici d'éviter que la pâte ne ressèche pendant la levée. En théorie, on doit laisser pousser 1h environ à 20-25°C. Perso, j'ai mis mon four à chauffer en mode étuve (40°C) puis je l'ai coupé et j'ai mis les petits pains dedans et ça a parfaitement fonctionné. Au bout de ce temps, les petits pains ont bien gonflés mais pas trop encore car la pâte est tout de même bien ferme.

IMG_1155

On sort les pains du four et on le met à préchauffez à 180°C chaleur tournante. On prend notre reste d'oeufs battus, on ajoute une cuillère à soupe de lait, on mélange et on dore nos petits pains avec ce mélange. A ce stade, vous avez le choix. Soit vous laissez tel quel et vous enfournez une fois le four chaud. Soit vous faîtes des incisions au ciseau comme les pros en suivant cette vidéo. Le truc, c'est de ne pas savoir peur d'appuyer sur la pâte pour faire des incisions assez profondes et de ne jamais relever les ciseaux de la pâte.

La vidéo vous montre comment fendre des pains ronds ou en navette (c'est cette dernière technique qui nous interesse ici).

Il ne reste plus qu'à saupoudrer de grains de sucre (ou pas) et à enfourner pour 15 à 20 mn.

IMG_1160

Rhaaa, maman, j'ai peur. On dirait une bouche pleine de dents !

Je vous conseille de surveiller la cuisson au bout de 10 mn. Si les pains brunissent trop vite, couvrez les de papier aluminium. 

IMG_1163

IMG_1165

Recette validée par Azraël !

IMG_1173IMG_1174

Vous verrez qu'ils vont continuer à bien gonfler à la cuisson. Il ne reste plus qu'à les laisser refroidir sur une grille avant de les déguster tels quels ou coupés en 2 et tartinés de confiture ou de pâte à tartiner maison.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 25 mai 2017

Céladon le dragon - acte II scène unique

Oui oui, y a qu'une seule scène dans l'acte II. Et j'ai dû négocier ferme avec Bricolus pour ça parce que bon, ok, je brigue le trophée de Meilleure maman de l'univers de tous les temps mais bon, j'ai quand même pas que ça à faire moi !

Oh la la, la Puce, mais qu'est-ce que tu as encore fait ? Des nouvelles ailes pour aller avec les diadémocornes supplémentaires réclamés par la maîtresse ? Argh, sûrement pas ! Mes petits doigts ne me l'auraient pas pardonnés. De toute façon, j'avais plus le matériel complet de dispo donc la maîtresse a été prévenu tout de suite. Pour les diadèmes, c'était bon, je pouvais faire avec les moyens du bord mais pour les ailes, elle devrait se débrouiller avec les prototypes si elle en avait vraiment besoin.

Non, en fait, ce sont plutôt les 11 petits camarades d'Azraël et lui-même (enfin, pas vraiment lui puisqu'il a ses ailes et ses cornes perso à la maison) qui m'ont fait pitié. Eh oui, car si vous avez fait attention, des costumes de Céladon, j'en ai fait 12, et seulement 12. Alors je sais bien que dans le privé, on a généralement des effectifs plus réduits que dans le public mais une classe de CP de 12 élèves, faut pas pousser non plus. Donc en réalité, ils sont 24, lui inclus, dans la classe d'Azraël (oui oui, je sais, ils ne sont QUE 24 et on en est tout à fait ravi). Et en prime, Azraël ne fait pas partie des dragons. J'ai donc interrogé Maîtresse Chérie.

Au fait, dites-moi, vous avez prévu quoi comme costumes pour les narrateurs

(c'était le seul nom sous lequel je connaissais les autres personnages de la pièce)

Ah ben rien.

Rien ?

(et mon petit coeur qui se serre à l'idée que, d'un côté, 12 gamins vont repartir chez eux avec un costume souvenir pendant que de l'autre, rien, nada que dalle des nèfles ! Inacceptable pour moi !)

C'est que c'est compliqué parce que voilà : on a des narrateurs tristes et des narrateurs joyeux et puis ils se transforment en rivière, en oiseaux de nuit, en oiseaux de lumière et en feu. Alors ça fait beaucoup de changement et beaucoup de costume. Donc on n'a pas d'idée. Mais si vous en avez une ...

(avec une petite lueur d'espoir dans la voix)

Bon ben, je vais réfléchir et je vous tiens au courant.

Alors, j'avoue, quand j'ai dit ça, c'était il y a plusieurs semaines alors que je n'étais pas encore submergée de boulot et que je pensais avoir jusqu'à mi-juin pour tout faire. Mais une fois les costumes de Céladon finis, ça m'a quand même travaillé cette histoire. Alors j'ai cogité et Pinterestus m'a filé un gros coup de main. Ne nous voilons pas la face, faire autant de costumes, c'était juste pas possible mais pour le coup des oiseaux, la solution s'est imposée tout de suite : des masques ... ou plutôt un seul masque mais réversible. Avec un côté pour l'oiseau de nuit et un pour l'oiseau de lumière.

IMG_1183

Les 12 masques côté oiseaux de lumière

Pour les fabriquer, de la feutrine. C'est génial la feutrine. C'est doux sur la figure, ça se découpe facilement, c'est tout souple mais avec une certaine tenue tout de même quand elle n'est pas trop fine, il y a plein couleurs différentes et on peut tout assembler au pistolet à colle en 2 temps 3 mouvements. Et enfin, détail non négligeable, grâce à mon potager en feutrine, j'en avais tout un stock dans des couleurs pouvant tout à fait convenir. Et j'avais même du fil élastique qu'on pouvait coudre directement pour fixer les masques sur le visage. Ce week-end donc, je me suis lancée dans la confection en série des dits masques. Un petit gabarit maison pour la base découpée en feutrine noire pour une face et violette pour l'autre. Une simple lune blanche et des taches de colle à paillettes pour symboliser les étoiles ont suffi pour les oiseaux de nuit. C'est que je les vois très sobres moi, les oiseaux de nuit.

IMG_1202

La face oiseau de lumière

Pour les oiseaux de lumière en revanche, je voulais de la gaieté et de la couleur. On fait donc ressortir les yeux avec de la feutrine rose claire ou bleu flashy et on symbolise les rayons de soleil (donc la lumière) avec des fuseaux de feutrine jaune. Le tout sans oublier de la colle à paillettes dorées un peu partout.

IMG_1186

IMG_1185

J'aurais bien sûr pu utiliser des strass au lieu de colle pailletée mais outre le fait que la colle va bien plus vite à poser que les strass, je voulais éviter d'avoir des petits trucs durs sur les faces des masques. Car comme ils sont destinés à être réversibles, je me disais que les enfants risquaient d'être gênés sinon ou même de se griffer sur les strass.

IMG_1189IMG_1191

IMG_1196

J'avoue être plutôt contente de moi sur ce coup-là. Azraël était ravi et je ne vous raconte pas comment il faisait son fiérot en montrant le masque à ses copains de classe et surtout, en faisant la démonstration de sa réversibilité !

IMG_1203IMG_1204

Gentillement testé par Gargamel.

Le seul petit problème, ça a été son commentaire du dimanche soir.

Voilà Azraël, regardes, j'ai fini. Tu pourras apporter tous les masques à ta maîtresse demain. T'es content ?

Oh oui maman mais et pour le feu et la rivière, tu vas faire quoi ?

Euuuh, Azraël, j'arrête là. Je peux pas tout faire non plus.

Ah boooon

(sur un ton hyper déçu que ça m'aurait presque fait changer d'avis, mais presque seulement)

Ben non. Désolée mon coeur mais j'ai d'autre chose à faire aussi.

Ah oui d'accord

(avec un éclat qui s'allume dans ses mirettes que t'es sûre qu'il a l'explication du siècle à te sortir pour justifier ça)

Et puis après sinon, t'auras plus de sous pour nous acheter des jouets !

(et voilà l'explication du siècle que tu te demandes d'où qu'elle sort celle là)

Bon alors là, j'avoue, j'ai toujours pas compris le lien entre les sous et ne pas avoir le temps mais bon, en bonne mère indigne (et fort lâche faut bien l'avouer), j'ai sauté sur l'occasion de ne surtout rien dire et de ne pas le détromper. Comme ça, j'ai la paix tout en étant certaine que tous les enfants garderont un souvenir de leur pièce de théâtre.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 23 mai 2017

Azraël philosophe ...

ou comment, parfois, un dessin animé aboutit à la résolution d'une des plus grandes questions existentielles de l'univers : qui est apparu le premier ? La poule ou l'oeuf ? Surtout, ne zappez-pas, la réponse tout de suite après la pub quelques explications préliminaires.

C'était donc dimanche (le dimanche est un excellent jour pour philosopher paraît-il mais ne me demandez pas pourquoi). Avec les monstros, on venait juste de se regarder Chicken Run et, pour ceux qui ne connaissent pas, on en était à la fin, au moment où les 2 rats se disputent pour savoir comment ils vont pouvoir se lancer dans l'élevage de poules. Alors je vous la fais courte (mais si je peux) : doivent-ils se procurer un oeuf qui leur donnera une poule qui leur donnera des oeufs ou alors une poule qui leur donnera des oeufs qui leur donneront des poules ? Bien évidemment, l'un est pour avoir l'oeuf d'abord (puisque c'est de lui que sortira la poule et que, sans lui, point de poule) et l'autre pour avoir la poule d'abord (puisque c'est elle qui pondra l'oeuf et que, sans elle, point d'oeuf). Oui oui, je sais, vous commencez à avoir mal au crâne à force de réfléchir à ce délicat problème. Je vous rassure, moi aussi. Heureusement pour nous, adieu soucis et maux de tête, Sir Azraël a la solution !

Dis maman, pourquoi ils se disputent les rats ?

Ah mon petit coeur, c'est qu'ils sont en train de débattre d'une question très très vieille. Qui est arrivé le premier ? L'oeuf ou la poule ?

Je comprends pas !

Ben les poules naissent dans les oeufs d'accord ?

D'accord !

Donc pour avoir une poule il faut un oeuf d'accord ?

D'accord !

Mais si tu n'as pas de poule. Comment tu fais pour avoir un oeuf ? Donc il te faut une poule d'accord ?

Ben oui.

Mais si tu as une poule, ça veut dire qu'avant, tu avais un oeuf. Et il venait d'où cet oeuf ?

Ben c'est facile voyons. Les poules et les oeufs, ça vient d'une maman enfin !

Voilà voilà. Donc tenez-vous le pour dit, la poule et l'oeuf sont arrivés en même temps, en provenance directe d'une MAMAN !

Ce qui nous amène à une nouvelle question existentielle : mais d'où diable c'est-il qu'elles arrivent les MAMANS ? Allez, je vous laisse réfléchir à cet épineux problème et j'attends vos dissertations sur le sujet la semaine prochaine !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 21 mai 2017

And the winners are ...

Chose promise, chose due.

Ce matin, c'est donc avec enthousiasme qu'Azraël a procédé au tirage au sort de la gagnante du concours d'anniversaire de ce blog. Avec beaucoup d'enthousiasme d'ailleurs car il a commencé par tirer ... ben tous les noms bien sûr. Alors, c'est pas que je n'aurais pas été ravie d'offrir un petit quelque chose à tout le monde (surtout que vous êtes toutes adorables d'avoir participé) mais bon, comment dire ..., j'ai juste pas le temps là.

Après avoir expliqué à Azraël que, non, on peut pas prendre tous les petits papiers d'un coup mais seulement un seul, on a donc procédé au tirage officiel (on dira que le précédent c'est pour se chauffer les mimines hein). Et devinez quoi ! Mia, c'est officiel, dépêche-toi de faire un loto, t'es en veine comme pas permis !

Vu que Mia avait déjà gagné le cadeau surprise pour avoir trouvé la couleur la moins aimée d'Azraël, d'un commun accord avec moi-même et ma horde démoniaque, on a décidé qu'il serait de bon ton de tirer un second nom (eh oui, on est comme ça chez les Inferno). Et cette fois, c'est Ozélie que le sort a désigné.

En toute logique, ça aurait dû s'arrêter là. Mais bien sûr, ceux qui me suivent régulièrement doivent commencer à connaître les monstros et surtout la compet à outrance que se livrent les 2 frangins. Impossible pour Gargamel donc de rester sans rien faire (je savais bien que j'aurais dû me planquer pour le faire ce tirage au sort). Lui aussi voulait absolument tirer des noms au sort. Et comme je suis très très faible, ben je l'ai laissé faire. Et comme je suis superstitieuse (ok, en fait non, mais c'est une bonne excuse vous trouvez pas ?), il me faut impérativement respecter la volonté du destin et ajouter 2 autres gagnantes à la liste : Emykero et Cousu Dodu.

Voilà voilà. Nous avons donc 4 gagnantes. Mesdames, si vous avez des souhaits particuliers pour vos petits paquets, n'hésitez pas à m'en faire part. J'en tiendrais compte dans la mesure du possible. Il me faudra aussi vos adresses pour vous les envoyer et surtout SURTOUT, armez-vous d'un peu de patience. Je vous ferais signe dès que vos paquets seront partis.

205

Mais oui mais oui, vous avez gagné !

 

Posté par reyhaziel à 19:19 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 19 mai 2017

La Puce est en mode panique

Non mais c'est pas possible là ! Je rêve !

Trop petit ! Trop petit ! Trop petit ! Définitivement trop petit !

Oui, vous inquiétez pas, je suis en grande conversation avec moi-même. Ça m'arrive régulièrement quand je danse pas dans ma cuisine en braillant dans une spatule (nan, là, je blague ... je braille sans la spatule).

Non, c'est pas vrai ! Celui-là aussi !

Bon, voyons voir ce que j'ai en stock .... RHAAAAAAAAAAA !

(long cri d'agonie mêlé de désespoir ... ou l'inverse, à ce stade, je sais plus trop)

Eh mais qu'est-ce qui se passe ?

C'est AZRAEEEEEEL ! Il a encore grandi ! Y a plus rien qui lui va à part .... (long frisson précédent la mort vestimentaire) les vieux JOGGINGS de Gargamel ! Bouuuuuuh !

Oui ben c'est pas bien grave. Tu vas lui en faire des nouveaux, des pantalons.

Mais j'ai pas le temps ! Il part en classe découverte dans 3 semaines et il a besoin de TOUT ! Je pourrais jamais y arriver !

tumblr_mbbywnW7ge1rionpko1_400

Azraël, ne portez que des joggings ! Moi vivante, JAMAIS !

Oui, faut être lucide, je ne pourrais JAMAIS y arriver vu la liste de fringues longue comme le bras qui est demandé pour un petit séjour de 5 jours au bord de la mer.

tumblr_mbc9de6fqR1rionpko1_250

Ah oui ? Faudrait que je couse 5 boxers, 2 joggings, 5 pantalons, 5 shorts, 5 t-shirts et un gilet en moins de 3 semaines !

Je vous raconte pas comment Couturus est hilare (il a le sourire jusqu'aux cornes du démon qui savoure sa revanche d'avoir été mis de coté pendant des semaines au profit de Bricolus). Hystéricus, lui, est dans les starting blocks à la recherche de la faille qui me fera craquer définitivement. Enquiquinus Majorus semble avoir disparu ce qui est loin d'être bon signe. Il est probablement en train de faire le tour des magasins du coin pour s'assurer que tous les vêtements sympas soient inexistants dans la taille adéquate et que le reste soit mal coupé, mal cousu ou plein de défauts. Quant à Conservatus, il n'est pas loin d'atteindre l'extase rien qu'à l'idée de vider mon compte en banque avec tout ce qu'il va me faire dépenser pour habiller Azraël en prévision de cette fameuse classe verte. Une extase d'autant plus intense que, bien sûr, j'avais déjà approvisionner une bonne part des tissus nécessaires pour la lui refaire, sa garde-robe ! Mais pourquoi, pourquoi, je ne m'y suis pas mise avant hein ? Vous pouvez me le dire vous ? Ca, c'est forcément un coup d'Agendus Démonicus.

Ah non, c'est sûr et certain, c'est pas de tout repos d'héberger une horde démoniaque dans son salon. Pauvre Azraël quand même. A part le dernier pantalon que je lui ai fait, juste avant les vacances de Pâques entre 2 corrections de copies, il n'a plus que des joggings troués aux genoux et 2 pantalons doudou hyper chauds qui soient à sa taille. Si c'est pas malheureux. Mais au moins, il a la classe dans ce pantalon. Jugez plutôt.

IMG_0862IMG_0865IMG_0864

IMG_0863

Encore une fois, c'est le patron du Unbottonned (modèle 39 du Ottobre 6/2016), déjà réalisé pour Gargamel et pour un pantalon doudou que j'ai utilisé mais cette fois, je l'ai taillé dans une gabardine bordeaux et un coton imprimé tête de chat hyper flashy. J'aime vraiment bien ce modèle qui ne présente pas de réelles difficultés techniques alors qu'il a de jolies finitions comme un pantalon de grand. Du coup, il est plutôt rapide à coudre et en un week-end, c'est plié. D'ailleurs, j'en ai un nouveau de prévu en gabardine bleue cette fois mais ce ne sera pas pour tout de suite.

IMG_0852

Les surpiqûres contrastantes pour mettre l'empiècement du dos en valeur

IMG_0853

La fausse braguette

IMG_0856

Et un gros plan sur le splendide tissu félin qui t'explose les mirettes.

Mais enfin la Puce, pourquoi t'en fais pas tout de suite un autre s'il va vite à faire ? Mais parce que je ne peux pas (arrêtes de te marrer Enquiquinus). J'ai un gilet sur le feu et ça devient urgent avec les températures qui remontent. Oui car évidemment, Sir Azraël a décidé qu'il était grand temps pour lui d'exprimer clairement ses exigences vestimentaires ou plutôt ses revendications. Là où certains font la grève de la faim pour obtenir gain de cause, Sir Azraël lui, boycotte le gilet. Donc actuellement, et même par plus de 25°C, il n'accepte de porter que son manteau en drap de laine rouge doublée fourrure minky. Je vous raconte pas l'effet sauna ! Ce n'est pourtant pas faute d'avoir un beau gilet tout neuf généreusement offert par Inferno Gran Mom mais bon, vous comprenez, le dit gilet n'est pas aussi doux que celui de son frère, n'a pas les étoiles de celui de son frère, a des manches trop longues contrairement à celui de son frère (comment ça Azraël fait un complexe vis-à-vis de son frère, mais qu'est-ce que vous allez chercher là !) donc non, vraiment, c'est pas possible qu'il le mette ! Mais à part ça, non non, Sir Azraël n'est pas un emm... deur de première totalement ingrat.

Toujours est-il qu'il me faut à présent entamer un entraînement psychologique intensif et draconien en prévision d'un marathon shopping dans les jours qui viennent en priant pour que la surchauffe de ma carte bancaire ne provoque pas un incendie dans mon sac à main (quoique, il ne risque plus vraiment grand chose mon sac à main). Et en plus, avec ma veine, je vais finir mes achats juste AVANT les soldes.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 16 mai 2017

Céladon le dragon - acte I scène II

Bonjour, je suis venue vous apporter les diadèmes et les cornes pour la pièce de théâtre. Je vais bientôt m'attaquer aux ailes de dragon.

Ah ben ça tombe bien que je vous voie. Fallait que je vous demande quelque chose

(oulà, j'en frémis d'avance ! L'an dernier, après cette réflexion, j'avais appris que la maîtresse avait changé d'avis sur les costumes)

Oui. Je vous écoute.

Voilà, on a discuté avec Grenadine, l'intervenante du théâtre, et on s'est aperçu d'un truc.

...

(je frémis de plus en plus)

On aurait besoin de faire une répétition en costume

Euh oui d'accord

(là, je cherche désespérément à deviner quelle tuile va me tomber dessus)

et la seule date possible, c'est le 22 mai

(ah ben, ça y est, j'ai trouvé la tuile)

Euh, c'est dans 3 semaines ça non ?

(donc 3 semaines pour faire les 12 paires d'ailes au lieu de 6)

Oui oui, c'est ça. Vous croyez que ça va aller ?

(parce que j'ai le choix peut-être ?)

Et voilà comment, au lieu de me coudre une nouvelle robe, je me suis retrouvée à tout laisser tomber pour me consacrer exclusivement à la confection de mes ailes de dragon. Je vous raconte pas la scène que m'a fait le Couturus. Il menace d'ailleurs de faire grève, voir d'aller carrément posséder quelqu'un d'autre. Ceci dit, il n'a pas tout à fait tord quand il me fait remarquer qu'il est à présent trop tard pour coudre des pyjamas en polaire doudou à Azraël comme il m'en supplie depuis 2 mois (c'est Azraël qui supplie hein parce que Couturus lui, il s'en fout du moment qu'il a un truc à coudre, il est content).

C'est donc avec 3 semaines d'avance et après finalement 44 m de fil de fer coupés, pliés et torsadés, 12 paires de collants XXL de découpés et tendus, près de 500 ml de peinture tartinés, 3 rouleaux entiers de scotch électrique débobinés et une vingtaine de bâton de colle fondus (et autant de doigts brûlés dans la foulée) et un nombre non calculé de plumes fixées (parce que faire le compte, décidément, c'était trop déprimant), que j'ai le bonheur de vous présenter les ailes de Céladon.

IMG_1122

Vue d'ensemble des 12 paires

IMG_1124

Une paire en plus gros plan

IMG_1127

IMG_1129

Les photos ne rendent pas bien justice aux couleurs. Entre les paillettes saupoudrées sur les ailes et la colle pailletée utilisée pour les décos, ça scintille de partout.

IMG_1131

Le dos des ailes. On voit bien ici l'assemblage des 2 ailes à l'aide du scotch électrique.

IMG_1125IMG_1134IMG_1135

Les 3 couleurs de plumes utilisées. Les strass, eux, sont tous les mêmes et font 3x2 cm.

IMG_1136IMG_1142

Et les ailes portées par Milady histoire de mieux se rendre compte de l'envergure.

Je vous dis pas comment Sir Azraël était fier d'apporter tout ça en classe lundi matin. Bon allez, c'est pas tout ça mais j'ai une paire de diadèmocornes supplémentaire à faire. Ben oui, il semblerait que les costumes soient prêtés pour le spectacle à la classe de CE1 après la prestation des CP. Et dans la classe de CE1, ben il y a 2 dragons de plus !

Posté par reyhaziel à 23:20 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 14 mai 2017

Un anniversaire en retard

 Psssssttt ! Eh la Puce !

Hein ? De quoi ? Qui est là ?

Ben c'est moi.

Qui ça moi ? Je ne vois personne.

Mais si, là, juste devant toi ! Dans ton ordi !

????

C'est moi enfin ! Ton blog ! T'as oublié mon anniversaire !

Oui, bon, je sais ce que vous pensez. Une fille qui parle avec son blog, c'est vraiment n'importe quoi et il faudrait sérieusement qu'elle aille consulter. Mais je jurerai l'avoir entendu me faire des reproches, je vous assure.

Toujours est-il que, ce week-end, en regardant mon planning soudain beaucoup plus léger que ces derniers temps (enfin, il sera surtout plus léger à partir de mercredi parce que j'ai encore quelques urgences à gérer d'ici là), j'ai réalisé que mon blog avait parfaitement raison. Avec tout le boulot que j'ai eu à abattre en mars et en avril, je n'ai pas trouvé le courage le temps de fêter dignement son 3ème anniversaire. D'ici à ce qu'il se lance dans une crise des 2 ans à retardement pour me faire payer cet oubli, il n'y avait qu'un pas. Et un blog en rogne, c'est terrifiant ! Imaginez un peu qu'il se mette à raccourcir le texte de mes posts (non mais c'est quoi ces cris de joie et ces soupirs de soulagement que j'entends !), à les faire disparaître ou encore à refuser de charger mes mirifiques photos ! L'horreur totale.

Donc, histoire de prendre les devants, et avant de sombrer définitivement dans la schizophrénie, puis la paranoïa suivi de la démence à tendance homicide et de finir dans un sanatorium (quoique, ça me ferait peut-être de chouettes vacances), je souhaite un joyeux bloganniversaire avec pile poil 2 mois de retard à mon gentil petit blog.

Et pour fêter dignement cet évènement, organisons un petit concours. Pour participer, rien de plus simple. Il suffit de laisser un petit commentaire et Azraël tirera au sort le gagnant parmi ceux qui auront laissé un message. Et en supplément, à la demande express de mon blog qui exige que je fasse pénitence pour avoir osé attendre 2 mois avant de lui souhaiter son bloganniversaire, un petit cadeau pour celle ou celui qui trouvera le premier quelle est la couleur qu'Azraël aime le moins en matière de vêtements.

tas oublie ton bloganniv

T'as oublié ton bloganniversaire ! La honte !

Ah oui, j'oubliais, vous avez jusqu'au 20 mai pour participer. Tirage au sort prévu le 21.

Posté par reyhaziel à 17:12 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 12 mai 2017

Couturus 1 - Gargamel 0 et une Puce aux anges !

Eh oui, sonnez trompettes, résonnez hautbois, sortez les pierres blanches et le champagne. Car c'est officiel, Couturus a remporté une grande victoire sur Gargamel et moi, je suis ravie ! Et pourtant, j'aime autant vous dire que j'étais plus que sceptique car Couturus s'était mis dans l'idée de faire un vrai pantalon à Gargamel. Pas un truc qui ressemble à ses éternels joggings, ni même un modèle de "ville" en jersey ou tissu à sweat, histoire de coller au plus près à l'unique tenue acceptable dans l'esprit un tantinet mono-maniaque du sieur Gargamel.

Non non, Couturus visait le VRAI pantalon de ville avec braguette, en toile, sans élastane ni rien. Histoire de mettre toutes les chances de son coté, niveau modèle, il a repris le Unbottonned (modèle 39 du Ottobre 6/2016), un modèle déjà validé dans la taille de Gargamel grâce à une version simplifiée utilisée, validée et approuvée pour son costume de M. Indestructible. Dans le même esprit, il a laissé Gargamel choisir son tissu. Bon évidemment, il ne lui a pas proposé de choisir parmi l'intégralité du stock, il est pas fou le Couturus. C'était évident que sinon, on serait reparti au mieux sur un jersey. Finalement, le choix de Gargamel s'est porté sur un velours à fines cotes diagonales beige. Yahou ! Du beige, un truc pas salissant pour 2 sous tiens. On se demande parfois à quoi il pense qu'il est en pleine crise d'achat compulsif le Couturus. Comme un pantalon tout beige aurait été un peu tristounet, Couturus a suggéré qu'on utilise un de mes précieux coupons de tissu américain de créateur (si précieux que ça fait bien 2 ans qu'ils dorment dans mon placard) pour faire des poches et une ceinture contrastante. La mort dans l'âme (et la carte bancaire tremblotante car je sais bien que tout coupon précieux entamé doit être impérativement remplacé par un coupon neuf dans l'esprit de Couturus), j'ai dû admettre que l'idée n'était pas mauvaise et qu'effectivement, le coupon noir à têtes de chien multicolores serait du plus bel effet.

IMG_1043

On admirera les cotes diagonales et la fausse braguette

IMG_1047

Sans oublier le tissu à têtes de chien multicolores

Comme pour la version simplifiée, aucune difficulté technique particulière sur ce modèle qui se coud relativement rapidement malgré le retour de l'empiècement du dos, à un petit détail près : le velours à raies diagonales ! Si jamais vous en apercevez dans un magasin ... fuyez ! C'est une horreur ce truc. Déjà, en temps normal, le velours est loin d'être mon tissu préféré à travailler. Ça met de peluches partout et on met des plombes à nettoyer ensuite. Mais ce velours là, c'est à croire qu'Enquiquinus Majorus lui avait jeté un sort.

IMG_1044IMG_1045

Devant et dos du pantalon. Ca ne se voit pas bien sur ces photos mais les jambes de pantalon sont très près du corps.

Alors je ne sais pas si ça vient du mode de tissage pour avoir les diagonales mais, outre les peluches (parce que ça aurait été trop beau d'échanger un défaut pour un autre, non non, on fait plutôt dans l'accumulation c'est bien plus marrant), le droit fil avait tendance à se comporter comme le biais. En gros, le tissu se déformait dans tous les sens, quelque soit la façon de le couper mais sans être élastique pour autant. Me demander comment un truc pareil est possible, j'ai toujours pas éclairci le mystère. Et histoire d'ajouter encore un peu de piquant, les bords des pièces s'effilochaient à vitesse supersonique. Ah ça non, même sous l'influence combinée de toute ma horde démoniaque, je ne suis pas prête d'en acheter de nouveau du velours comme celui-là. Et quand je pense qu'il m'en reste encore un gros morceau !

Mais bon, tous ces efforts en valaient quand même la peine car, même s'il n'a pas fait preuve d'un enthousiasme délirant au moment de l'enfiler, Gargamel a adopté le modèle et accepté de le porter pour aller à l'école mardi dernier. Une grosse victoire pour Couturus et la preuve que, même s'il ne deviendra probablement jamais une gravure de mode, tout espoir vestimentaire n'est pas perdu pour Gargamel.

IMG_1048IMG_1049IMG_1050

Des photos portées prises un peu à l'arrache car Gargamel n'était pas franchement coopératif au niveau de la pose

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 9 mai 2017

Y a comme un truc !

Bon, ok, ce week-end du 8 mai, ce long week-end de 3 jours, on peut pas franchement dire que le printemps était là ! Il faisait froid, il faisait moche et on avait grave envie de s'enfiler sous la couette à se gaver de crème glacée maison (enfin, peut-être pas pour la crème glacée parce que j'avais vraiment trop froid).

Du coup, c'était un week-end idéal pour la couture (youpi, enfin !) d'autant que j'avais zéro trucs de rapporter du bureau à potasser, que mes dernières copies étaient corrigées (ou presque mais comme on m'a toujours pas donné les dernières, j'ai absolument rien à me reprocher) et que mon dernier cours avait eu lieu vendredi. Le rêve quoi ! Sauf que ... ben sauf qu'Azraël a invité des petites copines à la maison mercredi, que ça fait bien 3 semaines que j'ai pas fait le ménage (si, faut au moins ça pour que Chéri se décide à s'emparer lui-même de l'aspirateur vu qu'il ne le passe jamais en temps normal à cause de ses allergies), que les monstros ont réussi progressivement à investir l'intégralité de la maison avec leurs jouets, qu'ils ont rempli des caisses de petites voitures, jouets de bébé, légo, duplo et playmobils (pour ne citer que ça) tout en vrac bien mélangés et que trop, c'est trop ! Pensez donc que dans leurs coffres à jouets se trouvaient encore les peluches offertes à Gargamel quelques mois après sa naissance et l'intégralité des jouets d'éveil des monstros encore en état de fonctionner dont une dizaine d'anneaux de dentition. Eh oui, chez nous, Conservatus Démonicus n'y va pas avec le dos de la cuillère. Quand il sévit, il sévit grave ! Et puis en prime, j'avais aussi une recette de brioche pur beurre à tester impérativement. Mais si mais si, les tests de brioches sont toujours impératifs, surtout pur beurre !

IMG_1035

IMG_1036

Allez, juste pour vous donner une petite idée du bazar qui était devenu la norme dans notre salon/salle à manger avec 2 photos en tout début de rangement.

Alors au lieu de coudre, j'ai trié, jeté, mis de coté, rangé, frotté, nettoyé ... et brioché bien sûr. Accessoirement, je suis quand même offert une sortie ... chez Darty ... pour m'acheter un aspirateur parce que j'en pouvais plus du mien qui aspire rien.

Trois jours, il m'aura fallu trois jours pour venir à bout du biniou ! Parce que même dans les chambres des monstros, ces crapules avaient mélangé tous leurs jouets. Ça avait l'air rangé alors qu'en fait, c'était le souk total ! Alors là, j'en vois certain qui s'agitent, qui se demandent comment j'ai pu laisser faire ça, que les enfants, ça doit ranger quand ça a fini de jouer. Certes, certes, je suis d'accord. D'ailleurs, les monstros rangent (surtout Azraël vu que c'est surtout lui qui dérange). Seulement ces petits démons (je parle des monstros là) ont toujours eu une technique bien à eux pour ranger : je trouve une boite et je mets tout en vrac dedans parce que mais maman, je sais pas où ça va ça !

Alors cette fois, j'ai pris mes précautions et une tonne de photos des différentes boites et de leur contenu et préparer des fiches de rangement pour chaque chambre. Et puis j'ai aussi dûment chapitré les monstros et posé la règle qui tue (enfin j'espère) ! Tout ce qui ne sera pas rangé à sa place le soir finira dans ... un SAC poubelle ! Si si, j'insiste sur le SAC car la nuance existe. Ben oui, je suis pas folle non plus. Pas question de mettre n'importe quoi à la poubelle, surtout des jouets en bon état et/ou qui coûtent horriblement cher. La bonne frayeur devant normalement suffire, Super Maman récupérera certainement in entremis (et moyennant récompense bien évidemment, du genre une semaine d'enfants sages et ordonnés) le sac des mains de l'éboueur démoniaque qui cherchait à s'en emparer. Mais je sais pas pourquoi, je sens que, dans les jours qui viennent, Conservatus risque de prendre une grande claque d'ici à ce que la leçon soit parfaitement intégrée. Non parce que mercredi soir, il est hors de question que je sois la seule à ranger !

IMG_1051

IMG_1052

Et voilà après rangement.

Ah ben, on a de la place finalement dis donc !

Mais oui Chéri, on a de la place.

Mais dans toute cette histoire de rangement/ménage du week-end, il y a quand même un truc qui me chiffonne fortement. Eh oui, c'est hautement contrarié que j'ai constaté l'évidence : il était impératif de passer Madonna à l'aspirateur tellement la poussière s'était accumulé dessus. Moi je vous le dis, il est grand temps que je me remette à coudre des jolis vêtements pour moi !

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,