Non, vraiment, je l'aime pas cette année scolaire 2016-2017 ! Non vraiment, elle a rien pour me plaire !

Ben alors la Puce, qu'est-ce qui t'arrive ?

Oh ben à côté de ce qui peut se passer de par le monde, rien de bien grave. Et puis faut savoir relativiser ma bonne dame. Mais bon, si ma tension et mes émotions pouvaient arrêter de faire des montagnes russes, ça m'arrangerait bien quand même. Non parce que, si on fait le compte, depuis la rentrée j'ai eu droit à :

  • des montées de tension vertigineuses à des sommets que je savais pas que c'était possible sans provoquer une éruption digne du Vésuve (même que du haut de ma tension, l'Everest me paraissait tout petit petit petit). Des montées de tension provoquées par un Agendus Démonicus déchaîné qui m'a bien pourri mon emploi du temps TOUTE l'année quand même. A croire que le don d'ubiquité est à présent une composante indispensable à la vie d'enseignant chercheur et/ou de maman d'enfants handicapés vu qu'à plusieurs reprises j'ai fortement regretté de ne pas en être dotée.
  • un Chéri en pleine crise existentielle qui va me péter une durit incessamment sous peu je le sens bien là (et auquel j'ai bien proposé de devenir père au foyer mais allez savoir pourquoi, ma proposition ne l'a pas enthousiasmé)

pere au foyer

Alors Chéri, père au foyer, ça te tente ?

  • des combats épiques, sanglants et de trèèèèèèèès longues haleines contre le terrrrrriiiiiiiiible dragon Administration.

Alors certes, les problèmes d'emploi du temps finissent toujours par se résoudre, d'une façon ou d'une autre, ce qui ne change rien au fait que ma tension joue au yoyo pendant ce temps-là (aies-je préciser que j'ai toujours été une bille au yoyo en prime). Certes aussi, Chéri est un grand garçon qui finira bien par se reprendre en main, à moins que je ne l'étrangle avant ce qui, à l'heure actuelle, est tout à fait envisageable. Encore que j'hésite entre ça et lui remettre les idées en place à grand coup de pied au c..l (euh, la Puce, tu serais pas un peu remontée là ? Oooh, si peu !). Et puis bon, si je n'ai pas encore gagné la guerre contre Administration, jusqu'à samedi, j'avais au moins gagné une première bataille puisque Gargamel avait l'autorisation de rester un an de plus dans sa classe. Du coup, mes nerfs étaient un peu moins à vif et Hystéricus me lâchait un peu la grappe. Mais ça, c'était avant le coup de grâce arrivé ce week-end, coup de grâce venant clôturer une semaine de lamentables échecs dans la recherche d'une structure d'accueil pour Gargamel en 2018 (vu que, je vous le rappelle, les délais d'attente étant longs, il faut chercher dès maintenant) sous la forme d'un sms de Super Nanny qui venait juste de se rappeler d'un truc dont elle oubliait régulièrement de me parler.

Ben c'est quoi le problème ? Elle sera pas là pour les grandes vacances ? Si seulement c'était que ça ! Non, pire, elle nous quitte à la rentrée ! Non pas qu'elle n'en puisse plus des monstros (ça aurait pu être le cas vu qu'elle les connaît quand même tous les 2 depuis qu'ils ont 4 mois, oui oui, même Gargamel) mais elle aurait l'opportunité d'aller bosser à l'étranger et vous avouerez qu'on ne peut pas lui en vouloir de saisir une telle opportunité. Mais en attendant, moi, va falloir que je trouve une nouvelle nounou et ça, c'est pas gagné (d'ailleurs, si vous avez un tuyau, n'hésitez surtout pas !) vu que le job a quand même des horaires assez tordus. Et bien sûr, je stresse à mort (comme d'hab quoi !).

tumblr_mzwdzmJq3R1snz8koo1_500

Non non non Super Nanny, tu te sauveras pas comme ça !

Le bon côté de la chose, parce qu'il faut toujours positiver m'a dit un jour une spécialiste du soutien psychologique (voyons voyons, mais oukeséti que j'ai mis sa carte moi, j'ai comme l'intuition que je pourrais en avoir bientôt besoin là, ah mais non, j'ai la blogothérapie maintenant !). Le bon côté donc, c'est qu'avec mes petites crises d'insomnie qui reprennent, j'ai super bien avancé mes petits paquets de bloganniversaire moi ! Déjà 2 arrivés chez leurs destinataires (je vous montre ça sous peu promis promis), le 3ème d'envoyé, bref, il ne m'en reste plus qu'un à finir.

Heureusement, histoire de me remonter un peu le moral, le chevalier La Puce vient de remporter une nouvelle victoire sur Administration. Et oui, notre héroïque chevalier a réussi à dérober dans le trésor de notre impitoyable dragon un des artefacts les plus précieux qui soit : une carte ultra secrète qui le conduira droit à la tour interdite où la princesse AVS est séquestrée ET la clé lui permettant de la délivrer. En gros, un joli papier me permettant d'exiger que Marie Poppins (le petit nom de l'AVS actuelle d'Azraël) soit reconduite dans ses fonctions l'an prochain. Youpi, Azraël devrait donc échapper à l'échec scolaire pour les 2 ans à venir et ça, c'est troooooop chouette ! Bon, je dis "devrais" parce que c'est quand même conditionner au fait que l'école ait bien les fonds nécessaires à la reconduction de son contrat (car la MDPH ne fournit que des autorisations, pas des postes ma bonne dame donc le papier, c'est indispensable, mais c'est pas suffisant). Et puis aussi parce que, comme souvent, la notification est quelque peu ambiguë dans le descriptif vu qu'elle nous accorde "la mise en place d'une AVS mutualisée conformément aux modalités définies dans le GEVASCO" (le GEVASCO étant le document officiel résumant la situation de l'enfant, ses difficultés, ses progrès et les demandes de soin et d'aides pour lui assurer une bonne scolarité). Nous avons donc une autorisation pour une AVS mutualisée (c'est-à-dire qui s'occupe de plusieurs enfants mais pas en même temps contrairement à une AVS collective qui s'occupe de plusieurs enfants en même temps) et dans le GEVASCO, on a demandé une AVS ... INDIVIDUELLE à raison de 15h par semaine. Vous voyez pas le problème ? Ben c'est que l'AVSi s'occupe d'un seul enfant. Alors ok, on peut dire que l'AVSm aussi sauf qu'elle en a plusieurs en charge au sein du même établissement et que ses journées ne sont pas extensibles donc certes, quand elle s'occupe d'un enfant, elle n'en prend qu'un en charge à la fois mais elle doit répartir son temps journalier sur chacun d'eux. Et si le temps cumulé accordé par la MDPH pour chaque enfant dont elle a la charge excède son temps journalier, ben ça veut dire qu'il y a des heures qui sautent et pis c'est tout ! Du coup, Azraël risque fort de ne pas avoir droit à ses 15h par semaine mais à un temps moins important (12h seulement à priori mais ça reste à confirmer). Mais bon, je vais pas me plaindre non plus parce que j'en connais plein des parents qui seraient bien content d'avoir ça.

cest la nouvelle nounou

Oh, la nouvelle nounou peut-être !