jeudi 20 juillet 2017

La Puce s'en va frimer !

Eh oui, une fois n'est pas coutume (et profitez en bien parce que ma cellulite, mes bourrelets et moi on a eu beaucoup de mal à se mettre d'accord alors je ne sais pas trop quand l'occasion se présentera de nouveau de vous montrer mes cuissots), vous allez pouvoir m'admirer en tenue légère !

Rhoooo, la Puce, t'as pas honte ! Euuuuh, ben non en fait, pas vraiment. Faut dire qu'elle est si jolie et si confortable cette tenue qu'elle me fait presque oublier mon gros bidon et mon impressionnant popotin. Et puis elle est arrivée comme un rayon de soleil dans une semaine toute pourrite en plus (et je ne parle pas de la météo malheureusement). Alors forcément, ça aide à vaincre ses complexes.

Arrivée ? Comment ça arrivée ? C'est pas toi qui l'a faite alors ? Eh ben non ! Quoi ? Je vous avais pas dit ? Ah la la, voilà ce que c'est que d'être débordée. C'est qu'il y a quelques temps, j'ai participé à un concours organisé par Terpsi74 et j'ai gagné dites donc ! Terpsi, c'est la reine du costume de danse. Elle coud des petites merveilles pour sa grande fille et les enfants de son école de danse (l'école de sa fille hein). Je vous encourage vivement à aller voir toutes ces merveilles sur son site (et le reste aussi parce qu'elle ne coud pas QUE des costumes). Perso, je me glisserais bien dans la penderie de sa grande pour lui chiper son costume russe (qu'il est vraiment cro cro beau) mais bon, en même temps, j'arriverais jamais à m'y glisser (dans le costume hein, pour la penderie, je sais pas, j'ai jamais testé mes pouvoirs de demi-elfe roublard mage à ses heures perdues).

Bref, tout ça pour dire que j'ai décroché le gros lot : un maillot de bain pour aller frimer sur les plages oléronnaises cousu spécialement pour moi et rien que pour moi par les doigts magiques de Terpsi. Et franchement, il est trop trop chouette. Figurez-vous que j'ai découvert un truc surprenant (enfin pour moi mais, vous, vous n'avez peut-être jamais eu ce problème). Un maillot de bain, ça peut être confortable ! Et puis sobre et élégant sans faire grand-mère ni trop osé. Pourquoi je dis ça ? Ben déjà parce que je ne possède que 2 maillots de bain, des une pièce, dont un que je ne mets jamais parce que j'ai l'air d'avoir un siècle dedans (et pourtant, je me moque de mon âge mais il y a des limites à tout je vous le dis). Quant au second, qui est très beau et qui est le seul que je mets donc vu que j'en ai pas d'autre (oui, je nie systématiquement et catégoriquement l'existence du 1er), je ne suis jamais très à l'aise quand je le porte eu égard à un décolleté plongeant, très plongeant, vraiment très très plongeant. Et pour couronner le tout, parce qu'ils s'attachent autour du cou, j'ai tendance à me raidir la nuque et les porter me donne systématiquement la migraine. Ajouter à ça que je m'y sens généralement boudiner de partout, serrer là où il faut pas, trop lâche là où je voudrais que ce soit serré et vous comprendrez que moi et les maillots de bain, c'est un peu comme moi et les pantalons : on s'aime pas ! Ce qui ne m'empêche absolument pas de fantasmer devant les devantures des magasins. Mais j'en achète pas vu qu'on s'aime pas et qu'un maillot, un beau hein, c'est quand même horriblement cher.

Alors quelle surprise quand j'ai essayé la petite merveille que m'a envoyé Terpsi. C'est tout doux, c'est bien épais (comparé à ceux du commerce, c'est pas de la polaire non plus !) du coup on voit pas les bourrelets, c'est super confortable, bref, c'est le pied. En fait, c'est même tellement confortable que j'ai l'impression de porter simplement un débardeur en jersey. Et en plus, il a des BRETTELLES ! Non mais vous vous rendez compte ! des BRETTELLES ! Pas de nuque raide ni de migraine à l'horizon ! Trop top je vous dis !

Non c'est certain, cet été, sur la plage, je vais être au paradis ! Merci merci Terpsi !

Bon allez, chose promis, chose due, voilà la bête sur le bestiaux.

IMG_1500IMG_1502IMG_1501

IMG_1498

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 17 juillet 2017

Le samedi, Azraël cuisine aussi

Ce week-end, une fois n'est pas coutume, histoire de faire lâcher la sacro sainte tablette à Gargamel, j'ai insisté pour qu'il réalise le gâteau du goûter tout seul. Pour l'occasion, j'ai choisi un truc tout simple à faire : un creusois. Et pour être tranquille, j'ai dû éjecter Azraël de la cuisine.

Euh, éjecter la Puce ? T'es pas un peu dure là ? Oh non, malheureusement. Ce fut bel et bien une éjection. Déjà parce qu'Azraël aime bien faire des gâteaux (et en profites pour se goinfrer de pâte crue) et d'autre part parce qu'avec la guerre fraternelle continue qui règne à la maison, Sir Azraël était prêt à tout pour prendre la place de son frangin.

Alors je ne rentrerai pas dans les détails de la conception du creusois puisque je vous ai déjà donné la recette. Sachez seulement qu'il fut parfaitement réussi et délicieux. Ce fut d'ailleurs l'occasion pour moi d'apprécier tout le perfectionnisme de Gargamel.

Alors Gargamel, il faut 55g de farine.

55 g ?

Oui, 55g, un 5, un 5, un 0 et un 0 sur la balance. Ok ?

Ok maman.

Voilà, c'est bon

(la balance affichant 55,36g)

Mais noooooon, c'est pas boooon Attennnnnnnnds maman !

Euh, d'accord, d'accord, vazy, enlève un peu. Voilà, c'est bon maintenant

(avec 55,04 sur la balance)

Mais nooooooon

...

(gros gros soupir de la cuisinière qui sait qu'elle est pas rendu pour peser tout son bazar)

Bref, suite à la dégustation du creusois de Gargamel, Azraël est à nouveau venu se plaindre que lui, il n'avait pas pu faire de gâteau. Heureusement pour lui, je suis pour l'égalité de traitement donc si Gargamel avait eu le droit à une leçon de cuisine en solo avec maman, Azraël avait bien sûr droit à la même chose. J'aurais pu choisir un autre gâteau tout simple mais Azraël a demandé à réaliser une recette de son livre de pirate.

Hein ? Son livre de pirate pour une recette de cuisine ? Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire encore ? Cette histoire, c'est celle de Gustave le pirate apprenti cuisinier de Margaux Allard.

gustave le pirate

Une petite histoire très sympa émaillé de recettes réalisables avec et/ou par les enfants. On avait déjà testé une première recette avec succès (mais je ne l'ai pas partagé parce que je ne la trouvais pas formidable personnellement et avec trop de travail à faire par un adulte). Celle choisie aujourd'hui par Azraël est celle des cigares d'Octopoulpe, à base de crevettes et d'ananas, et franchement, elle est très chouette pour l'été. Gargamel n'a pas aimé du tout (ce qui n'a rien d'étonnant car il n'apprécie ni les crevettes ni l'ananas, question de texture) mais Chéri et moi nous sommes fait un plaisir d'en faire notre dîner.

Vous excuserez l'aspect pas vraiment cigare des cigares (ça doit ressembler à des nems normalement) mais ils ont le mérite d'avoir été fait par Azraël himself !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3fe

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3ff

On voit ici les morceaux de crevettes

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_403

Et là un joli morceau d'ananas

 

Cigares aux crevettes d'Octo Poulpe (pour 12 cigares environ)

  • 30 crevettes cuites décortiquées
  • 2 grosses cuillères de ketchup
  • 3 tranches d'ananas
  • 4 carrés de fromage frais type kiri
  • 3 gouttes de tabasco
  • 1 grosse cuillère de coriandre fraîche ciselée (j'en avais pas et puis j'aime pas ça alors j'en ai pas mis mais on doit pouvoir remplacer par de la ciboulette ou une autre herbe fraîche)
  • poivre
  • 3 feuilles de brick coupées en 4
  • 1 cuillère à café de farine et quelques gouttes d'eau pour faire de la colle.
  • un peu d'huile d'olive

On commence par couper en tous petits morceaux les crevettes et l'ananas. On s'est partagé le boulot avec Azraël, il a fait l'ananas et moi les crevettes. Avec le couteau adéquat et s'il est précautionneux, un enfant peut tout à fait le faire. On dépose le tout dans un saladier où on ajoute le reste des ingrédients sauf les feuilles de brick bien sûr et on assaisonne à son goût. On mélange alors bien à la cuillère ou à la main (je vous laisse deviner la technique pour laquelle Azraël a opté). Rectifiez éventuellement l'assaisonnement.

On prend la farine, on ajoute les goutte d'eau jusqu'à former une pâte épaisse qui va servir de colle à la feuille de brick. C'est le moment de mettre le four à préchauffer en chaleur tournant à 180°C.

On va maintenant rouler les cigares. On prend un quart de feuille de brick, qui forme donc une espèce de triangle, qu'on dispose sur le plan de travail pointe vers le haut. On place une cuillère de farce à la base du triangle et on commence à rouler. Quand toute la farce est recouverte de feuille de brick, on rabat les côtés vers le centre et on place une pointe de colle de farine à la pointe. On finit de rouler le cigare et on le met sur une plaque à patiserie ou un plat allant au four recouvert d'un papier cuisson, la pointe collée au dessous.

Quand vous avez rouler tous vos cigares, vous les badigeonnez d'huile d'olive (facultatif, c'est juste pour leur donner une jolie couleur) et hop, au four pour 20 mn environ (jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés).

Vous pouvez les déguster dès la sortie du four mais avec Chéri, on les a trouvé bien meilleurs froids accompagnés d'une salade verte. Dans ce cas, laissez les refroidir sur une grille qu'ils ne perdent pas tout leur croquant. A cause des crevettes, c'est un plat relativement salé (c'est pour ça qu'on les a préféré froids) à manger de préférence avec un accompagnement.

Ajouter à ça des tranches de melon frais et vous aurez un déjeuner parfait pour les grosses chaleurs !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 15 juillet 2017

Défi Couture Adulte - 1 : La robe de rêve ou presque

Quand Mia a lancé son défi "Où est passé la couture adulte", j'étais en plein trip costumes pour le spectacle de fin d'année, costumes pour la fête d'Azraël, couture de fringues pour le même monstros sur le départ en classe verte, et même, même, bricolages en tout genre et test pâtissier à destination exclusive des moins de 11 ans !

Et là, franchement, c'était plus possible, ça ne pouvait plus durer. Alors il tombait trèèèèèès bien ce défi et j'ai immédiatement postulé. J'ai longuement hésité, commencé par coudre un petit truc rapide histoire d'assurer ma participation et puis la semaine dernière, je suis tombée sur la robe 23 du magazine Fashion Style n°10 cousue par Nath'n'style. Et j'ai flashé dessus ! Ce magazine, je l'avais justement acheté pour cette robe que j'avais la ferme intention de me coudre mais pour laquelle je n'avais jamais trouvé le temps ni le tissu (pratiquement 4 mètres quand même).

Question tissu, je n'avais toujours pas le métrage mais grâce à Nath'n'style, Couturus était plein d'idées et surtout extrêmement déterminé à me faire ranger mes placards à tissus histoire d'en exhumer mes coupons les plus anciens. Pas de coupon de 4 mètres, pas de problème, on en prendrait 2 de 2 mètres. Et justement, il y avait ce merveilleux coupon de liberty et ce voile de coton dans les tons bleus canard qui nous tendaient les bras. Ni une ni deux, Couturus s'est jeté dessus et s'est mis au boulot.

Alors du Fashion Style, je n'en ai encore jamais cousu. J'ai donc pris scrupuleusement mes mesures et constaté qu'il me faudrait coudre un 44 (alors que je fais normalement un 42). Pas grave, si c'était trop grand, je pouvais toujours ajuster tout ça. Les marges de couture n'étaient pas incluses, aucun souci, grâce à la super technique des 2 crayons tenus avec un élastique de Mia, je te fais des marges régulières et rigoureusement identiques les yeux fermés et les mains attachées dans le dos (mais si c'est possible !)

J'ai donc bien tout tracé, découpé, assemblé et ... premier pitit proublème : C'est large, très large, beaucoup trop large ! Alors sur la photo du magazine, j'avais bien remarqué que les emmanchures avaient l'air de bailler quelque peu mais à ce point ! J'ai dû reprendre les coutures de côté de 4 cm par chacune soit 8 cm au total ! Du coup, pour les jupes, je me retrouvais avec des fronces hyper serrées si je voulais respecter les repères de couture et la mettre au diamètre du corsage. Alors j'ai un peu agrandi la zone froncée, histoire de les étaler un peu mieux. Pour la fermer, j'avais vraiment trop la flemme de fabriquer des boutons et de faire des boutonnières alors j'ai opté pour des pressions KAM. Et puis comme souvent, j'ai zappé les poches que j'aimais pas trop.

IMG_1473IMG_1478

Une fois de plus, j'ai pu constater que le modèle était étudiée pour la femme standard de 1m68 que je ne suis pas. La hauteur du corsage fait qu'il ne s'agit donc plus vraiment d'une robe à taille empire pour moi mais surtout, j'ai dû la raccourcir de 10 bon centimètres. Et là, j'ai peut-être commis une erreur car la jupe de la robe est en fait constitué d'une superposition de 2 jupes que j'ai raccourci de façon identique pour ne pas déséquilibrer l'ensemble. Du coup, la sur-jupe donne l'impression que je porte un tablier ! Bouuuuh, c'est pas cool !

IMG_1472IMG_1471IMG_1470

Si j'ai l'impression de porter un tablier de face, de dos, je trouve ça super joli. Je devrais peut-être la porter à l'envers tiens !

Mais le pire, c'est les fronces devant, associées à une forme de jupe dont la découpe est très arrondie. Ça ne se voit pas une fois monté car on a l'impression que la couture est horizontale mais en fait, cette découpe ressemble à une tête de manche. Et ça, quand on a un petit bidon, ben surtout surtout, faut oublier. Sur moi, on dirait une robe de femme enceinte (d'au moins 6 mois en plus) ! Une horreur.

Par contre, la forme asymétrique (alors que ce n'est pas trop mon truc normalement) est plutôt réussie et me plaît vraiment beaucoup et mes tissus tout légers tout frais la rendent très confortable à porter.

Pour la réalisation, je suis incapable de vous dire s'il y a des difficultés techniques car je n'ai absolument pas suivi les instructions. En fait, le corsage étant entièrement doublé, j'ai utilisé une technique particulière (celle du montage des Datura de Deer and Doe) pour le faire. Et comme Nath'n'style, j'ai pris ce corsage en sandwich entre les jupes pour l'assemblage final. Mais bon, vu le nombre de pièces, de reprises, le doublage complet du corsage et les kilomètres de plis religieuses, ce n'est pas un modèle que je recommanderais aux débutants.

IMG_1479

IMG_1480

Au final, ce n'est pas la robe de mes rêves mais elle est bien tout de même, confortable et sera sûrement beaucoup porté quand il fera chaud. Je m'en referais certainement une autre dès que j'aurais compris comment résoudre le problème de la forme devant.

IMG_1482

IMG_1483

IMG_1486

IMG_1488IMG_1490

Et pour voir les réalisations des autres participantes, c'est par là.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 12 juillet 2017

Anniversaire Harry Potter - les costumes et la fiesta

Allez, courage ! Promis, c'est mon dernier post sur cet anniversaire (vous le sentez bien là hein qu'il m'en a fallu des efforts pour l'organiser !).

Je vous ai déjà expliqué en long en large et en travers les différentes activités et présenté les versions préliminaires des costumes. Aujourd'hui vous aurez droit à un cours de fabrication de baguettes, des photos des superbes robes de quidditch achevées et quelques astuces pour le gâteau. Et on commence par les baguettes.

Oui, vous ne rêvez pas, La Puce Olivander a accepté de vous livrer tous ses secrets de fabrication. Et fabriquer une baguette digne d'Harry Potter, ben c'est facile et ça ne coûte pas grand chose. En gros, il vous faudra une baguette, votre meilleur ami le pistolet à colle, une bonne réserve de bâtons de colle si vous faîtes une série de baguette et de la peinture vinyle (noire ou marron pour le fond, métallisée pour donner de la couleur ou de la patine). Pour mes baguettes d'entrainement, j'ai simplement pris un bâton de barbe à papa. Pour une baguette "normale", je vous conseille plutôt une baguette japonaise (parce qu'elles ont des bouts effilés) et non une baguette chinoise (parce qu'elles ont des bouts ronds ou parfois carrés). Vu qu'on doit travailler la colle encore chaude, je n'ai pas pu prendre de photos en cours de réalisation alors je vais essayer d'expliquer clairement.

On fait donc chauffer le pistolet à colle et on attrape sa baguette japonaise. Si vous prévoyez de faire un manche assez épais, je vous conseille de commencer par déposer une couche uniforme de colle sur toute la longueur désirée. On commence par l'extrémité de la baguette, on appuie sur la gâchette du pistolet pour faire sortir la colle que l'on dépose sur la baguette tout en tournant celle-ci. On obtient ainsi un serpentin qu'on fera bien serrer. On procède lentement, c'est-à-dire qu'on va déposer l'équilavent de 2 pressions sur la gâchette à la fois pas plus. Sinon la colle va durcir avant d'avoir été mise en forme. Une fois le serpentin déposé, on mouille bien ses doigts et on lisse la colle en une couche uniforme. Il est impératif de bien mouiller ses doigts sinon :

  • la colle va adhérer dessus
  • vous allez vous brûler les doigts (déjà que même mouillé, c'est plus que chaud !)

Une fois cette première couche posée, vous allez ajouter de la colle là où vous souhaitez placer des reliefs. On procède petite quantité par petite quantité, en travaillant la colle avec les doigts mouillés entre chaque dépôt. Si vous avez la main sûre, vous pouvez même déposer un serpentin décoratif. Personnellement, je n'ai trouvé aucun outil qui fonctionne bien pour la sculpture de la colle chaude. On peut utiliser une lame de couteau plongé régulièrement dans l'eau pour creuser des reliefs pas trop larges et profonds mais généralement, on finit toujours par un lissage au doigt. Vous avez pas bien compris. Allez, je suis sympa, je vous ai fait une p'tite vidéo avec les 3 principales techniques (le dépôt d'une couche de colle, la formation de relief et un serpentin). Attention hein, c'est juste une démo pas une baguette entière.

Une fois le manche de colle sculpté, on attend qu'il ait parfaitement refroidi et on le peint avec la peinture de fond. Moi, j'avais de la noire en stock et c'est donc ce que j'ai utilisé. Si c'est de la peinture vinyle de bonne qualité, une seule couche suffit normalement (sinon, on en ajoute une seconde). Il est alors impératif d'attendre qu'elle ait bien séchée avant de passer la couche de patine car on peut être amené à essayer cette dernière pour obtenir l'effet désiré. Une fois la couche de fond bien sèche donc, on dilue la peinture destinée à l'effet patine avec un peu d'eau. Le but est de la rendre moins couvrante et on dépose des touches (ou plus) de cette peinture sur tout ou partie de la baguette selon ce que vous vous faire. A ce stade, il est possible d'essuyer la peinture avec un chiffon propre ou un sopalin afin de laisser une couche plus importante dans les creux et plus fine sur les reliefs de la baguette. Il ne reste plus qu'à laisser sécher à nouveau.

A ce stade, la baguette est normalement terminée mais comme elles étaient destinées à des enfants, j'ai choisi de consolider le tout en ajoutant une couche de vernis par dessus la peinture (histoire de rendre celle-ci plus résistante aux petites mains). Et comme à chaque fois que je dois vernir un truc, j'ai pris mon vernis pour pâte fimo. En plus de renforcer la peinture, cela ajoute un brillant fort seyant à la baguette (enfin, je trouve). Une fois terminé, on obtient donc des baguettes dans ce genre là.

IMG_1422

IMG_1431

IMG_1432

Les baguettes faites à partir de baguettes japonaises

IMG_1433

IMG_1443

Une baguette d'entrainement en bâton à barbapapa

Pour les robes de quidditch, j'ai utilisé exactement la même technique que pour la robe de sorcier. J'ai uniquement changé les couleurs, bordeaux et jaune donc puisque je n'avais que des petits griffondors. Seule variante pour le roi de la fête, le système de fermeture de la robe afin qu'elle ressemble le plus possible à celles du film. 6 petits anneaux dorés cousus sur la tunique avec un ruban formant un laçage de fermeture.

IMG_1455

IMG_1462IMG_1463

IMG_1460IMG_1461

Badge de Griffondor et fermeture avec un bouton fimo maison de mon stock

IMG_1458

Fermeture à laçage

Pour le gâteau d'anniversaire, fidèle à lui-même, Azraël a réclamé un gâteau arc en ciel. Hors de question toutefois de me lancer dans un layer cake comme la dernière fois (ni le courage ni le temps) alors j'ai fait plus simple et utilisé la technique du gâteau marbré sur une base de Chiffon cake.

Euh, la Puce, c'est quoi exactement la technique du gâteau marbré ? Ah ben voilà. On prend la recette du chiffon cake, on multiplie les proportion par 1,5 et on la réalise jusqu'à l'étape où on rajoute les blancs montés en neige au reste de l'appareil. Avant de faire le mélange, on divise l'appareil et les blancs montés en 6 portions égale (6 portions identiques d'appareil et 6 portions identiques de blancs). On ajoute les différents colorants aux 6 portions d'appareil et on ajoute délicatement les blancs. On se retrouve donc avec 6 portions de pâtes à Chiffon cake de 6 couleurs différentes. On verse alors la portion rouge dans le moule en veillant à la répartir uniformément. Puis on verse délicatement la portion orange puis la jaune etc ... Il ne reste plus qu'à cuire comme un Chiffon cake classique. Comme il s'agit de la même pâte, sans changement de consistance, on va se retrouver avec de belles marbrures de couleur et une consistance uniforme après cuisson.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3eb

Évidemment, pour rester dans l'esprit Harry Potter, impossible de se contenter d'un bête gâteau coloré. Il a donc fallu le transformer en gâteau M&Ms Léviosa, autrement dit, en Gravity cake. Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Ben c'est ça, tout simplement.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3dc

La fontaine de M&Ms avec le sachet en lévitation

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3e0

Les jolies marbrures et plein de mini smarties à l'intérieur pour le fun

Enfin je dis simplement. Pas si simplement que ça quand même. C'est que j'en ai visionné des vidéos montrant comment réaliser un gravity cake. Dans la plupart des cas, on retrouve comme constante une paille sur laquelle on va venir coller les bonbons et du chocolat fondu qui sert à les coller justement. J'en ai aussi vu qui collaient les bonbons au caramel mais franchement, ça m'inspirait pas trop. Je me voyais déjà me brûler les doigts et mon caramel par la même occasion. Évidemment, sur les vidéos, tout a toujours l'air facile mais dans la réalité, voilà quelques erreurs à ne pas commettre.

Un gravity cake se constitue d'un gâteau recouvert d'un glaçage sur lequel on vient faire "couler" les bonbons (M&Ms, smarties ou autres). Certains sont entourés d'une "barrière" en fingers et d'autres non mais tous ont en principe des bonbons qui coulent sur leur flan. Pourquoi je parle de ça. Et bien parce que, si vous utilisez des M&Ms, il faut être conscient que ces bonbons sont lourds. Il vous faudra donc un glaçage bien compact et bien collant ce qui n'est pas du tout le cas de la ganache montée. Ne cherchez pas, j'ai testé, et c'était la cata. Au beau milieu du montage de mon mur, tout a fichu le camp en me laissant de superbes traces colorées vu que l'enrobage des bonbons avait commencé à fondre. Heureusement qu'il me restait pas mal de ganache. J'ai donc tout raclé et tout camouflé.

Pour se faciliter le montage de la fontaine de bonbons, j'ai préféré utiliser la technique de cette vidéo : 3 pailles et non une seule collées au chocolat. Ca marche pas mal et sur des gros bonbons comme les M&Ms, c'est plus pratique pour l'assemblage.

Dernier conseil, les bonbons sont bien collés et tiennent quand le chocolat durcit et ça, ça prend du temps. Conclusion, si vous utilisez votre chocolat fondu alors que vous venez juste de le faire fondre, vous allez galérer. Rien ne tiendra. Quitte à devoir faire refondre régulièrement, je vous conseille donc d'attendre que le chocolat s'épaississe et soit proche de refiger. Comme ça, ça colle presque instantanément et on en met moins partout en prime.

Et voilà, avec tout ça, vous devriez être paré pour réussir votre propre fête Harry Potter. Pour finir ce post en beauté, quelques photos de la déco et nos petits sorciers en action.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_35b

Vue d'ensemble du buffet déco

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_35c

Les livres de potion, les boites à chocogrenouilles, les vifs d'or, les baguettes et les fioles pour les potions

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_35e

Les oeufs, le matériel du sortilège du Léviosa, les fleurs magiques

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_360

La chouette d'Azraël et l'épée de Griffondor

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_36aUNADJUSTEDNONRAW_thumb_367

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_366

La course aux oeufs de dragon sous la surveillance du professeur Super Nanny Rogue

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_37b

Enchantement de fleurs magique : ah ben tiens, on voit La Puce MAc Gonagall sur la photo !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3adUNADJUSTEDNONRAW_thumb_3c6

On attaque le monstre pinata. Et on n'hésite pas à se mettre à plusieurs pour l'achever !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_37eUNADJUSTEDNONRAW_thumb_37f

On oublie pas qu'il faisait 31°C ce jour-là alors on se rafraîchit aussi

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3d6

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3d9

Le moment tant attendu du soufflage de bougie

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3e2

 

Et après tout ça, le repos des sorciers face à ... Ratatouille ! Ah ben tiens, c'est pas Harry Potter !

 

 

Posté par reyhaziel à 23:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 6 juillet 2017

L'anniversaire Harry Potter : la préparation (et c'est long !)

Salut à toi ami(e) lecteur(trice), tu es près à entrer dans les coulisses d'un anniversaire Harry Potter ? Tu t'es trouvé un fauteuil confortable, t'as des provisions et une tasse de café (ou de thé) à portée de main ? Non ! Alors prends le temps de t'approvisionner parce que ça va être long, très long, très trèèèèèès long !

Ben oui, c'est qu'il m'en aura fallu du temps pour mettre cette fête au point. Alors ok, je veux bien te mâcher le boulot pour que tu galères moins que moi sur la phase préparatoire quand ton tour viendra mais il n'y a pas de raison que tu ne souffres pas un peu quand même. C'est bon ? T'as tout ? Alors prends une grande respiration et c'est parti pour une plongée en apnée dans l'univers impitoyable des anniversaires Harry Potter.

Pour l'occasion, vous pensez bien que toute la horde démoniaque qui a pris ses aises dans mon salon s'est déchaîné, Pinterestus en premier qui a réussi à me stocker sur une chaise devant mon ordi pendant des heures ! Non non, je blague pas. Vraiment des heures ! J'ai dû parcourir un nombre invraisemblable de blogs dédiés au petit sorcier et à tous les types de fête. J'en ai retenu 3 trucs :

  • on trouve de tout sur le net mais rarement les fichiers d'origine modifiables comme tu veux pour tout ce qui s'imprime et c'est bien dommage parce que tu passes un temps fou à tout refaire
  • le nombre d'activités envisageables pour aller dans le thème est gigantesque mais il faut bien les choisir en fonction de l'âge des enfants visés et de leur psychorigidité (vous allez comprendre plus tard)
  • t'as rarement le temps de mettre le paquet à la fois sur la déco ET sur les activités donc fais ton choix et assumes-le. Perso, j'ai choisi les activités parce qu'à 7 ans, on s'en fiche un peu de la déco

Du coup, si vous cherchez des infos concernant une déco qui en jette un max, c'est pas ici que vous allez trouver. Je vous conseille plutôt d'aller jeter un oeil par ici (il y a aussi des idées d'activités sympas mais pour des enfants plutôt autour de 9-10 ans) ou par (leur chaudron bouillonnant est tout simplement génial). Moi, je me suis contentée de grands blasons des maisons collés sur mes vitres (pardon Inferno Gran Mom) et de Ferrero Rocher transformés en vifs d'or à grand coup d'ailes en papier doré et argenté collées dessus (merci à Super Nanny pour sa participation en la matière) sans oublier quelques ballons gonflés à l'hélium sur lesquels on a dessiné des têtes de chouettes au marqueur.

Question logistique, que faut-il prévoir ? D'abord, une invitation, ensuite les activités. Oui, on choisit les activités avant la déco car cette dernière pourra dépendre de ce que vous allez organiser. Par exemple, si vous faites un match de Quidditch, le terrain et les grands anneaux pourront s'intégrer à la déco. Moi, j'ai organisé des épreuves de BUSE (Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire) avec remise de diplôme, j'ai décoré un buffet avec tout le matériel nécessaire et ça rendait très bien. Après, on choisit le gâteau à confectionner et enfin, on se penche sur la déco.

L'invitation donc. J'en ai vu des très sympas allant du ticket pour le Poudlard express à la lettre d'admission en passant par l'invitation Chocogrenouille. C'est le principe de la lettre d'admission qui m'a plu le plus et c'est en ce sens que j'ai fabriqué la mienne. J'y ai ajouté une liste (humoristique) de matériel indispensable à apporter par l'élève de première année. Le tout rédiger davantage en pensant aux parents qu'aux enfants car peu des camarades de classe d'Azraël connaissaient Harry Potter.

invitations1

invitations2

 invitations3

L'invitation, la liste de matériel et la feuille pour fabriquer l'enveloppe. Cliquez sur les images pour les agrandir.

Voilà les images de ce que j'ai fait, vierges, imprimables directement et complétable à la main. Et si comme moi, vous avez envie de pouvoir adapter ça comme vous voulez, je vous mets aussi les fichiers powerpoint d'origine à télécharger.

invitations1 version fille

invitations2 version garçon

invitations3 liste matériel (ici, j'ai dû enlever le tampon du ministère pour réduire la taille du fichier mais vous pouvez le récupérer sur le fichier suivant).

invitations4 l'enveloppe

Et voilà ce que ça donne tout imprimé et assemblé.

IMG_1396

IMG_1395 2

Les invitations étant prêtes, ma horde démoniaque s'est penchée activement sur les activités et là, c'est vraiment parti dans tous les sens avec pas moins d'une dizaine d'activités listées. Fort heureusement pour moi (ou peut-être pas parce que ça a failli réduire ma liste d'activité à 2 par un moment et là, c'était vraiment limite quand même), les monstros sont encore plus psychorigides que moi. Du coup, quand j'ai demandé son avis à Azraël, mes propositions ont été rejetées les unes après les autres. Je vous la fais en version courte.

Bon alors on va faire une épreuve de potions

OUAIIIIIS !

Et puis, qu'est-ce que tu dirais d'une chasse aux trésors ?

Ah non, c'est pour les pirates ça !

Mais on pourra en faire une avec des énigmes sur le thème d'Harry Potter

NON! Il a pas de chasse aux trésors dans le film !

Une course aux oeufs de dragon alors ?

Y en a pas non plus.

Peut-être mais Hagrid fait éclore un oeuf de dragon dans le film et nous, il faudrait qu'on l'aide à faire éclore d'autres oeufs.

Bon alors d'accord

Et puis on pourrait aussi faire pousser des fleurs pour l'épreuve de botanique

Les trucs qui crient très fort ?

La mandragore ? Non, pas ça. Mais on pourrait faire s'ouvrir des boutons de fleur en papier

Mais c'est pas comme dans le film !

Peut-être mais vous fabriqueriez les boutons de fleur, vous leur lanceriez un sort et ils s'ouvriraient tout seuls pour de vrai sans qu'on touche à rien parce que c'est des fleurs magiques

Ooooh ! Si c'est magique alors d'accord. Dis maman, on pourrait faire voler une plume aussi ?

Pas de problème. Ce sera l'épreuve de sortilèges

Pour de vrai ?

Pour de vrai !

Trop cooool !

Ouf, j'avais réussi à sauver les meubles et à conserver 4 activités pour mes épreuves de BUSE. Et pour compléter la liste d'activités mais à réaliser plus tard dans l'après-midi (et vu qu'Azraël me bassinait avec ça depuis un moment), sous l'influence diabolique de Bricolus, j'ai également fabriqué une pinata en forme d'araignée. Histoire de bien clarifier tout ça et pour vous aider dans votre propre organisation, je vous ai préparé une petite liste à télécharger de nos activités avec leur déroulement et la liste du matériel nécessaire pour les réaliser : Anniversaire_Harry_Potter. Bien sûr, comme pour tout examen qui se respecte, j'avais établi et affiché la liste des épreuves de BUSE à réaliser.

Buses 

l'image imprimable directe ou alors le fichier ppt modifiable : Buses1

En gros, la course aux oeufs de dragons (ceux présentés ici) consiste à déambuler dans le jardin avec son oeuf placé dans une cuillère à soupe avant de le placer dans son nid. Les enfants les font alors éclore (les ouvrent) et récupèrent leur dragon à ramener chez eux après la fête.

La seconde épreuve était celle de botanique consistant à faire ouvrir des fleurs de papier en bouton. C'est un truc vraiment génial et qui fait son petit effet. Il suffit d'imprimer le patron de fleurs en papier que voilà : modeles_fleurs_magiques

Les enfants n'ont plus qu'à décorer les fleurs, les découper et replier les pétales pour former des boutons. On enchante alors la fleur à l'aide des baguettes magiques généreusement fabriquées par La Puce Olivander et de la formule magique opportunément fournie par La Puce Mac Gonagall (oui, La Puce a de nombreuses cousines germaines au 36ème degré et parfois au 36ème dessous aussi) et on la pose sur une soucoupe ou une assiette remplie d'eau. Et là, miracle, la fleur de papier déplie ses pétales toute seule ! Bluffant pour les enfants. Vous n'y croyez pas ? Vous comprenez rien à ce que je raconte. Ok, voilà une démo d'ouverture de fleur en vidéo. Je précise que, quand j'ai enregistré la vidéo, c'était au moins la 10ème utilisation de la même fleur, séchée au fer à repasser entre chaque utilisation (eh oui ma bonne dame, c'est recyclable ! Si c'est pas magique ça aussi !). L'activité peut donc vous faire beaucoup de profit.

L'épreuve suivante était celle des potions. Pour l'occasion, je me suis procurée des petits cahiers que j'ai transformé en livre de potions. Les enfants étant au nombre de 6, j'ai mis au points 6 cocktails différents de 3 ingrédients chacun pour un total de 12 ingrédients différents. A vous de faire vos propres recettes avec les noms fantaisistes de votre choix. Les enfants tiraient au sort la potion à réaliser et afin que ce ne soit pas un joyeux bazar, avec le professeur Rogue, directeur de la maison Serpentard (alias Super Nanny grande fan d'Harry Potter devant l'éternel revêtue d'une belle tunique de Serpentard apportée par elle-même et non cousue par moi je le précise), on a fait exécuter les potions 2 par 2 seulement. Ben oui, à 7 ans, on ne lit pas encore très bien donc il faut aider un peu quand même et on ne peut pas être partout à la fois. Bien évidemment, le professeur Rogue a dû goûter chaque potion pour les noter mais chacun avait également l'obligation de goûter sa propre potion et celles faites par ses camarades. Je peux vous dire que, pour certaines, on aurait visiblement pu en préparer des litres !

Diapositive1Diapositive2

Diapositive3

Diapositive4Diapositive5

livre potions6

L'ensemble des pages à imprimer et à coller dans un cahier pour le transformer en livre de potions

Et les fichiers modifiables : livre_potions3livre_potions4livre_potions5livre_potions6

 

Comme dernière épreuve de BUSE, nous avions le moment tant attendu redouté de l'épreuve de sortilège avec la réalisation du désormais fameux Vingardium LéVIOOOsa (et pas LévioSAAAAAA je vous le rappelle). Histoire de faire durer l'activité plus de 10 secondes, avant la réalisation proprement dite du sortilège de lévitation, nous avons procédé à quelques révisions. Munie de ma feuille d'examinatrice (ci-dessous), j'ai donc interrogé mes micro nétudiants en sorcellerie soit en leur demandant la formule d'un sort, soit à quel sort correspondait une formule. Et tout le monde s'est pris au jeu, même les non Potteriens qui connaissaient que tchi ont tenté leur chance (et c'est parfois tombé pas loin).

Buses3

Liste spécifique de sorts tirés exclusivement des 2 premiers Harry Potter (vu que les monstros ont surtout vu ces 2 là et qu'on ne veut plus entendre parler du tout du 3ème pour cause de traumatisme loupgaresque je vous le rappelle)

et le fichier d'origine modifiable à volonté : Buses3

Une fois les révisions faites, on s'est attaqué à la réalisation du sortilège du Léviosa. Pour cela, j'ai distribué à chacun une baguette d'entrainement, c'est-à-dire une baguette munie d'un fil invisible au bout duquel était fixé un petit aimant. A ce propos, je ne sais pas comment font les autres mais moi, j'ai jamais réussi à fixer un aimant de façon durable à quoi que ce soit avec une goutte de n'importe quelle colle (et pourtant, c'est pas faute d'avoir essayé avec toute sorte de colle). Du coup, être sûre d'avoir un truc à l'épreuve des petites mains, j'ai sorti mon meilleur ami, le pistolet à colle, et j'ai carrément enrobé aimant et extrémité de fil d'une fine couche de colle. La technique pour le faire ? On dépose une bille de colle sur l'aimant, on place le fil dessus, on mouille ses doigts en vitesse (pour qu'ils n'adhèrent pas à la colle) et presse le tout entre ses doigts tant que la colle est encore bien chaude et s'étale facilement. Ca brûle un peu les doigts mais ça marche parfaitement.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3f7UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3f9

Et un aimant enrobé, un !

En plus de la baguette d'entrainement au sortilège de lévitation, il fallait la plume adéquate à faire voler.

La plume adéquate ? Pourquoi adéquate ? Il y en a qui le sont pas. Mais bien évidemment malheureux ! Sachez que toute plume n'est pas susceptible de voler. Prenez ainsi les jolies petites plumes colorées que vous avez en stock dans votre placard donc totalement gratos. Ben elles n'iront pas, non non non. Les plumes de taille moyenne vendues en sachet au poids à un prix raisonnable ? A oublier aussi. Les plumes de paon vendues pas 3 alors, de taille respectable ? Que nenni car mais enfin maman, il faut une grande plume blanche comme dans le film voyons ! Bref, la plume d'autruche vendue un bras à l'unité. Une chance pour moi d'être tombée sur une promo ce qui m'a permis de satisfaire mon psychorigide obnubilé du détail de fils (mais vous, si vous avez un modèle souple de monstros à domicile, vous devriez pouvoir vous en tirer avec une plume de pigeon ramassé dans le jardin).

IMG_1449

Une fois les plumes en votre possession, il ne reste plus qu'à y coller un petit anneau métallique et le tour est joué. Votre aimant viendra s'y coller et votre plume pourra voleter gaiement. Allez, démonstation en vidéo par Sir Azraël himself.

Et bien évidemment, une fois toutes ces épreuves impeccablement réussies, nos petits sorciers en herbe ont eu droit à leur diplôme scrupuleusement et impartialement rempli par le professeur Rogue et à une récompense, une boite de chocogrenouille maison.

Buses2

 Severus devait être dans un bon jour, mes mini nétudiants n'ont eu que des efforts exceptionnels et de optimal à toutes leurs épreuves, même celle des potions (un exploit quand on connaît le caractère du professeur Rogue).

Et le fichier à télécharger : Buses2

IMG_1414

Boites en carton imprimées, découpées et assemblées par mes soins.

IMG_1416IMG_1417

Les cartes que j'ai plastifié pour plus de solidité.

IMG_1420

Des chocogrenouilles maison : chocolat au lait fourré praliné feuilleté.

Et voilà, on a fait le tour ou presque des activités. C'est bon, vous êtes toujours vivants et pas trop épuisés ? Allez, accrochez-vous encore un peu, on arrive à la fin. Là, j'en vois qui se demande pourquoi je veux absolument tout mettre dans le même post au lieu d'en faire plusieurs. Tout simplement parce qu'au cours de mes recherches, j'ai expérimenté les blogs où les idées sont détaillés dans plusieurs posts. Certes, chaque message est assez court mais qu'est-ce que ça a pu m'agacer de passer mon temps à retrouver dans lequel des messages étaient l'info que je voulais ou d'ouvrir des tonnes de messages simultanément pour naviguer de l'un à l'autre en fonction de mes réalisations. C'est mon petit côté psychorigide à moi, j'aurais voulu tout sur tout au même endroit ou presque.

Pour la toute dernière activité donc, nous avions la pinata araignée fabriquée par mes soins. Je ne vous dirais pas ici comment la faire, c'est déjà détaillé dans mon petit guide des activités (Anniversaire_Harry_Potter). On a éclaté la pinata juste avant de manger le gâteau. Avec le recul, je me dis qu'on aurait mieux faire de la casser après le gâteau parce que du coup, mes sorciers en herbe ne pensaient qu'à se goinfrer de bonbons et ils ont un peu boudé le gâteau.

pinata

Une photo toute pourrie de la pinata que j'ai complètement oublié de photographier avant utilisation

Et pour finir, les images imprimables pour les boites à chocogrenouilles et d'autres bricoles.

Boite_ChocoGrenouille

cartes1cartes2cartes3

les boites et cartes à chocogrenouille (récupérés chez Mimi la Bidouille)

maison

gryffondorpoufsouffle

serdaigleserpentard

Les blasons parce que ça peut toujours servir (récupérés au hasard de ses périgrinations par Pinterestus)

etiquette1etiquette4

des modèles d'étiquettes (prérempli ou non) à coller sur les flaçons pour l'épreuve de potion (toujours chez Mimi mais aussi ailleurs)

hibou courrier 1ministèrepoudlard

Et voilà. Normalement, vous avez tout ce qu'il vous faut pour fabriquer vos invitations, vos livres de potions et préparez vos activités (si vous choisissez les mêmes que moi bien sûr). Dans mon prochain et dernier post sur le sujet, je vous montrerai ma déco minimaliste, les costumes (je vous expliquerais comment j'ai fait mes différentes baguettes parce que pour les robes de sorcier, c'est déjà fait) et il y aura surtout les photos de la fiesta.

Posté par reyhaziel à 23:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 3 juillet 2017

Anniversaire Harry Potter - la séance d'entrainement

Comme je le disais dans un précédent post, cette année, la maison se transforme en annexe de Poudlard pour l'anniversaire d'Azraël et la préparation de l'évènement s'est révélée bien plus ardue (et gourmande en temps) que je ne l'avais prévu. Encore heureux que je m'y sois prise 3 bonnes semaines à l'avance histoire d'être sûre que les parents des copains/copines d'Azraël puissent intégrer ça dans leur planning de vacances.

Mais enfin la Puce, quelle mouche t'a piqué de te lancer là-dedans enfin ! Avec tout le boulot que t'as à côté en cette fin d'année ! Oui oui, je sais. Sauf qu'au départ, l'idée est venue parce que plein de personnes que je connais ont organisé des anniv sur ce thème cette année. Du coup, j'avais plein d'idées d'activités déjà toutes faites et je pensais trouver sur la toile tout ce qu'il me faudrait prêt à l'emploi ou presque. Et comme en plus, Azraël faisait un vrai trip Harry Potter, j'étais sûre de lui faire plaisir (et sur ce point au moins, je ne me suis pas trompée vu son air extatique). Sauf qu'en fait, rien n'est allé comme prévu et j'ai passé un temps fou à recréer des tas de trucs (de l'invitation au livre de sorts en passant par les badges de Poudlard et Griffondor) car si des fichiers existaient bien, impossible d'en trouver des vierges ou modifiables.

Mais le pompom, ça a été la robe de sorcier. Aucun patron téléchargeable gratos et fort peu d'explications pour les quelques sites où des robes faites maison étaient présentées. Du coup, je n'ai pas eu le choix, il me fallait impérativement faire une robe d'essai. Une toile quoi ! Le truc que je ne fais absolument JAMAIS pour moi. Sauf qu'avec 6 versions de la dite robe à réaliser, pas question de se planter au dernier moment.

Faire une toile ok, mais faire une toile utile, c'est encore mieux. Et vu l'urgence, je ne pouvais pas attendre une commande de tissu pas cher sur le net surtout que je n'allais pas passé 2 commandes (la première pour le métrage approximatif d'une robe et la seconde pour le métrage exact de 6 robes si j'avais bien 6 confirmations de venues). Et puis attendre 2 fois l'arrivée d'une commande et payer 2 fois les frais de port, très peu pour moi (ben oui, je suis une grosse radine pour certains trucs, tous mes petits démons vous le confirmeront). Alors quitte à acheter un tissu bien trop cher pour un déguisement (oui, 8€ le mètre pour un déguisement, je trouve ça cher), autant s'appliquer et faire un cadeau de cette toile en cas de réussite. Et ça tombait très bien car Gargamel était justement invité à l'anniversaire d'un copain qui adore se déguiser (et qui connaît Harry Potter en prime) et je n'avais pas encore eu le temps de m'occuper du cadeau (3 jours avant l'anniv en question, il était temps de s'y mettre tout de même). Chez Mimi la bidouille (où j'ai pioché pas mal d'idées d'activités), j'ai trouvé des explications sommaires pour la robe de sorcier ce qui m'a permis d'avoir une idée précise de ce que je voulais : une robe noire doublée intégralement en rouge (plus gaie que les robes toutes noires des premiers films) entièrement ouverte devant, fermée avec un bouton, ornée d'une capuche et d'un beau badge de Poulard ou Griffondor.

IMG_1406

IMG_1410

IMG_1412

Pour la simplicité et surtout la rapidité vu que j'en avais encore 6 autres derrière à faire, je voulais le moins de couture possible soit 2 coutures en tout et pour tout pour le corps de la robe, une pour la capuche et une dernière pour raccorder capuche et corps. Pour cela, j'ai utilisé la fameuse technique du tissu plié en 4, la même qu'on utilise pour une jupe cercle et qui permet de couper l'ensemble de la robe en une seule fois. Bien sûr, le tout était à faire une fois en noire et une fois en rouge.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_358UNADJUSTEDNONRAW_thumb_359UNADJUSTEDNONRAW_thumb_35a

Les 2 robes coupées simultanément. Les couleurs sont celles des robes de quidditch commandées par Azraël. On fente ensuite la robe sur le devant sur toute sa longueur.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_357

L'encolure un peu plus creusée pour le devant.

Et là, même pas peur, j'ai plié les 2 tissus ensemble et découpé mes 8 épaisseurs simultanément. Eh bien ça marche tout seul ! Bon, faut pas non plus que vos tissus soient trop épais ou trop glissants mais pour moi, c'était parfait. Il ne reste alors plus qu'à assembler les 2 robes ensemble pour en obtenir une entièrement réversible. Durée totale de l'opération surpiqûre et coupe du tissu comprise : 2h-2h30 par robe tout de même. Et pour le patron me direz-vous, comment j'ai fait ? Rien de plus simple, j'ai utilisé ... un monstros ! Malheureusement, je n'ai pas pu prendre de photo pour illustrer mon propos alors je vais essayer d'être claire.

Vous prenez un rouleau de nappe en papier. Vous le déroulez au sol. Vous faîtes allongé votre monstro dessus les bras en croix et les jambes écartées de la distance d'un grand pas (à lui le pas, pas à vous hein, on veut pas qu'il finisse en grand écart). Vous vous munissez d'un feutre et vous tracez les contours du bestiaux sur la nappe en laissant une marge de 8-10 cm (c'est pas au centimètre près). Il ne vous reste plus qu'à découper la silhouette et a en conservé la moitié qui vous semble la plus réussi (oui, perso, j'arrive jamais à faire un travail symétrique alors il y a toujours un côté plus chouette que l'autre. Et voilà, vous avez votre patron pour 3 francs 6 sous.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_355UNADJUSTEDNONRAW_thumb_356

Et voilà mon demi patron épinglé sur mon tissu avant et après découpage. On taille directement le long du tissu en considérant que les marges de coutures de 1cm sont incluses. Le bas replié, c'est pour le mettre à la taille d'Azraël.

Pour compléter le déguisement, j'ai fabriqué une baguette magique, le fameux badge de Griffondor (on en reparlera quand je vous ferai le détail de tout ce que j'ai fabriqué pour l'anniversaire d'Azraël) et une jolie cravate (de simple rubans de satin jaune pris en sandwich entre 2 formes de cravate en tissu rouge et un élastique cousu dessus pour la passer autour du cou inspirée par cette cravate ci).

IMG_1409IMG_1407

IMG_1413

Le nouveau propriétaire du costume était ravi. Il a déjà décrété que ce serait sa tenue pour le prochain carnaval de l'école. Quant à Azraël qui a choisi des tenues de quidditch pour son anniversaire, il a vu partir la robe d'un air tout dépité avant de me demander si je ne pourrais pas lui en faire une quand même à lui aussi !

Posté par reyhaziel à 22:55 - Commentaires [8] - Permalien [#]