Eh oui, mine de rien, cela fait déjà plus d'une semaine que nous avons rejoins Inferno Gran Mom sur son île et c'est l'heure d'un premier bilan spécial activité de vacances. C'est qu'il y a plein de trucs sympas à faire sur Oléron.

Alors bien sûr, vous allez me dire, quand on va à la mer, il y a forcément le lézardage sur la plage. Eh ben non, chez les Inferno, le lézardage, on ne connaît pas. Déjà, les monstros sont parfaitement incapables de tenir en place alors s'allonger sur une serviette vous pensez ! Même la construction de châteaux de sable est vite barbante pour mes charmants bambins. Mais cette année, on a innové question empêchage de lézardage puisqu'après seulement quelques heures d'xposition, que dis-je, non en fait, après 45 mn d'exposition à 10h du mat par ciel couvert (autant vous dire que, normalement, on risquait pas grand chose), Azraël nous a déclenché une crise de lucite estivale pas piquée des hannetons. Alors pour ceux qui connaissent pas la lucite, ça fait des boutons et boursouflures rouges mais surtout, ça progresse jour après jour et ça gratte à mort ! Chez Azraël, ça a commencé sur le dos et chaque matin voyait une nouvelle zone atteinte. Les épaules, puis les bras, le haut du torse et le visage, le bas du torse et les cuisses, les mains et le reste des jambes et pour finir les zones les plus sensibles et charnues de son anatomie. Bref, que du bonheur !

Bon, que je rassure tout le monde, c'est pas dangereux, c'est pas contagieux et une fois que tous les boutons sont sortis, on est tranquille pour le reste de l'année mais c'est hyper soûlant. Aussi bien pour la personne atteinte qui passe son temps à râler et à se gratter que pour son entourage qui passe son temps à l'entendre se plaindre et à gratter les zones qui ne lui sont pas accessibles (je suis devenue une méga pro de la grattouille qu'on se le dise).

Alors quoi faire quand on est interdit d'exposition solaire et qu'il faut s'occuper pour oublier qu'on veut se gratter ? Et bien d'abord, il y a le mini golf. De 3€ (moins de 8 ans) à 3€50 par joueur et par partie selon l'âge (tarif pratiqué au mini golf de Saint Denis d'Oléron), c'est une petite activité sympa plutôt bon marché. En tout cas, avec Azraël, on a passé un excellent moment à faire nos 18 trous. Le secret d'une partie réussie avec les enfants ? Ne pas être trop regardant au niveau du respect de règles et de la maîtrise de la balle. En fait, c'était la première fois que je voyais quelqu'un jouer au golf comme on joue au hockey mais bon, on a bien rigolé et c'était le principal.

L'an dernier, on avait testé le pilotage de petits bateaux électriques sur plan d'eau. Les enfants ayant adoré, on a récidivé. Le plaisir était toujours au rendez-vous et les monstros n'ont pas cessé de demander à monter encore sur un bateau. Alors pour leur faire plaisir mais changer tout de même d'activité, cette année, on a testé la balade en kayak en mer proposé par Sur une île. Si si, le kayak en mer. Bon d'accord, pas en pleine mer et pas en solitaire (je suis pas suicidaire et même si parfois, j'ai des véléités à me laisser tenter, je ne suis pas encore prête à faire la une des faits divers pour infanticide par imprudence, ou préméditation vu qu'il faut réserver pour cette activité donc la planifier).

Alors c'est quoi le kayak à Saint Denis d'Oléron. Et bien c'est une balade sur un kayak 1 ou 2 places encadrée par un guide qui vous explique comment on manie la pagaie, vous accompagne en kayak monoplace histoire de vous filer un coup de main en cas de problème, vous raconte l'histoire des écluses à poissons du coin et vous montre 2-3 bricoles intéressantes. Si vous n'êtes pas nocive, il vous emmènera là où c'est fun (dans les vagues et les rouleaux quoi, histoire de se prendre une bonne gamelle avant d'apprendre à négocier les dites vagues). Pour nous, c'est-à-dire moi, les monstros et la babysitter, c'était plutôt eaux calmes et échouage sur banc de sable (ouaip, on n'est pas doué que voulez-vous). Bon, je ne sais pas trop comment ça se passe ailleurs (car je suppose qu'on peut faire du kayak un peu partout sur l'île) mais avec Sur une île, c'est super top. Au moment de la réservation, j'avais bien prévenu des handicaps des enfants et le guide-moniteur a été génial. Par exemple, il n'a pas hésité à ralentir son allure pour que Gargamel reste en tête des embarcations parce qu'il crisait sinon, il a pris mon propre kayak biplace en remorque pour que je ne me fatigue pas trop (vu qu'Azraël est le roi de la pagaie qui ne touche jamais l'eau), il a échangé sa place avec la babysitter pour qu'elle puisse s'éclater un peu pendant que Gargamel était aux anges puisqu'il allait super vite avec un pro aux commandes. Et même, même, il a échangé sa place une nouvelle fois pour aller avec Azraël et que je puisse tester le kayak monoplace.

Pour cette activité, il vous en coûtera 2h de balade, 25€ par personne ou 20€/pers à partir de 4 et quelques courbatures au niveau des bras, des épaules et du dos (oui, si vous avez des problèmes de dos ou d'épaule, oubliez le kayak immédiatement). Et si vous aviez prévu de vous laver les cheveux en rentrant, priez pour qu'une bonne âme le fasse pour vous parce que vous aurez du mal à lever les bras pour atteindre votre tête. Mais malgré tout ça, si c'était à refaire, je le ferai sans hésiter. Les monstros ont adoré.

Dernière activité de la semaine, la réalisation d'un vieux rêve d'Azraël, la balade en Rosalie. Vous savez, ces voitures à pédales qu'on ne voit quasiment qu'au bord de la mer et que, quand on est au volant de sa voiture, on voue aux gémonies tellement elles nous cassent les pieds. Et bien après cette expérience, je peux vous jurer que plus jamais jamais jamais, je ne râlerai après une Rosalie. Ce truc est un enfer sur roue. C'est hyper lourd et pas maniable pour 2 sous. Ca freine comme une savonnette sous la douche et c'est tape cul comme pas possible. Par contre, si on veut connaître l'horizontalité d'une route, c'est le top du top. Vous saurez immédiatement si la route est bien plate ou non, même pour un micro angle d'inclinaison vu comment on galère pour grimper le moindre dénivelé. Pour une dizaine d'euros à peine, vous bénéficierez donc d'une petite heure d'agréable torture pour le plus grand bonheur de votre progéniture hilarde et parfaitement reposée vu qu'elle n'arrive pas à atteindre les pédales et n'est donc pas prête de vous filer un coup de main (ou plutôt de pédalier). Bref, une activité mémorable à tester au moins une fois dans sa vie mais pas plus (ah ça non alors !).

Bon allez, c'est pas tout ça mais j'ai un voilier qui m'attend.