Il faut croire que, pendant que je m'épuisais à gratter consciencieusement Azraël à Oléron pour cause de lucite estivale (non mais c'est vraiment une cochonnerie ce machin), ma chère petite horde démoniaque s'offrait des vacances dans les plans infernaux histoire de refaire le plein d'énergie (et peut-être même apprendre quelques nouvelles techniques de possession). En tout cas, c'est l'unique explication que je trouve à l'explosion d'activités pâtisseresques et couturesques qui s'est produite à peine les valises déballées. Ah ça, je vais en avoir des trucs à vous montrer avec Couturus qui a réussi à me scotcher à ma machine tous les soirs depuis notre retour (mais ce sera pas encore pour tout de suite). Et visiblement, c'est pas fini. Le pauvre doit être en manque de câlins avec sa Milady chérie. Pensez donc, 15 jours loin d'elle sans pouvoir la toucher, même pour un démon, c'est dur !

D'ailleurs, il avait dû prévoir qu'il serait en manque, le Couturus, vu la pression qu'il m'avait mis pour multiplier les projets avant de partir. Mais bon, je ne lui en veux pas. Etre amoureux comme ça, à son âge, c'est beau quand même ! Et puis il a été sympa parce que, dans son orgie couturesque pré-vacancière, il a pensé au traditionnel cadeau d'anniversaire fait maison que je prépare toujours pour Chofie, talentueuse couturière, blogeuse assidue et grande défendresse de la science tout comme moi (même si on bosse pas vraiment dans le même domaine mais on s'en fiche, la science, c'est beau et pis c'est tout).

Cette année, pour réaliser son cadeau, j'ai été inspirée par le nombre impressionnant de congrès où elle et l'Homme ont dû se rendre pour faire progresser la recherche scientifique (oui, son mari est aussi un chercheur émérite). Il faut dire que moi, à cause des contraintes liées à Gargamel principalement, j'aurais plutôt tendance à éviter les congrès et autres séminaires comme la peste (et que les rares fois où je peux partir, j'ai l'eurostar qui fait des siennes ou les attentats qui annulent mes déplacements). Bref quand j'ai vu le sac Week-end du livre Mes jolis sacs mais pas que ... d'Hélène Mora, j'ai tout de suite su que je lui en coudrais un. Au départ, j'avais prévu de n'utiliser que des tissus de mon stock, histoire de le faire diminuer et d'avoir une bonne excuse pour me ruiner pendant les soldes, mais j'ai vite réalisé que ce ne serait pas possible. Ben oui, un sac de ce type, il faut quand même le faire dans un tissu un minimum résistant et cotonnade et Liberty, c'est pas forcément le plus indiqué. Alors j'ai bien farfouillé dans mes placards et mis de côté une énorme chute d'un tissu américain que j'adore mais dans lequel je n'ai jamais été fichu de coudre autre chose que des accessoires parce que je n'arrive pas à visualiser un quelconque vêtement dedans? J'en ai tout un tas des tissus comme ça dans mon stock. Je craque sur le motif et quand je l'ai, ben je sais pas quoi en faire. Et comme en plus, ils sont trop beaux, je mets des mois avant de me décider à couper dedans parce que bon, pour un accessoire, c'est gâché quand même non, je vais bien finir par trouver un vêtement à coudre dedans non mais quelle idée il a eu de me faire acheter ce truc ce fichu Couturus à la fin ! Ça vous arrive jamais à vous ? Si ? Ah ben vous avez sûrement un Couturus à la maison aussi alors. Bref, ce tissu, ce serait pour doubler le sac. Puis je suis allée à la maison d'Ursule me procurer un morceau de tissu résistant pour l'extérieur.

Et devinez quoi ! J'ai trouvé un très beau tissu d'ameublement à motif un peu géométrique dans les tons .... ben bleus pour changer. Ah ça, que voulez-vous, on ne se refait pas. Après quelques soirées de boulot, j'ai obtenu un joli sac dont les dimensions devraient en faire un parfait bagage cabine.

IMG_1515

IMG_1506IMG_1514

Une fermeture à glissière pour ... ben le fermer quoi !

IMG_1512IMG_1507

Des poches latérales et des anses assez grandes pour le porter à la main ou sur l'épaule.

IMG_1513

Un joli tissu vert à hiboux bleus signé Robert Kaufman pour la doublure intérieure.

Bien évidemment, une fois le sac achevé, il me restait encore du tissu d'ameublement et de la doublure. Parfaitement inadmissible ça ! Tout à fait scandaleux même ! Pensez donc, encore des chutes alors que mon sac de chutes déborde déjà. Il fallait faire quelque chose. Heureusement, une fois de plus, tel un chevalier blanc (à l'odeur quelque peu sulfureuse quand même), Pinterestus est venu à la rescousse. Afin d'utiliser mes chutes, il m'a dégoté des petits accessoires tout simples (ou presque) à faire dans l'esprit Globe-trotteur : une pochette de voyage où ranger billet de train ou d'avion, passeport ou autres papiers, une petite pochette origami pour ranger cartes d'identité ou autres et un joli porte-monnaie toujours dans l'esprit des origamis.

IMG_1517

Toutes les pochettes pliées

IMG_1518

puis ouvertes

Pour la pochette de voyage, je me suis inspirée de celle du blog "Etpuisd'abord" et j'ai créé mon propre patron à partir des photos du site. C'est donc forcément l'accessoire qui m'a demandé le plus de travail.

IMG_1521IMG_1522

La pochette de voyage : intérieur et extérieur

Pour les autres, c'était nettement plus facile car j'ai simplement récupéré les tutos et patrons tout prêts de Lililudi et de La mercerie de l'étoile. Les tutos sont plutôt bien faits (même si on s'interroge quelques minutes sur le sens des pliages pour le porte-monnaie) et ces 2 projets ne présentent vraiment aucune difficulté technique et sont parfaits pour des débutants.

IMG_1523IMG_1525

Porte monnaie origami : le volume intérieur est obtenu par un jeu de pliage. 

IMG_1528IMG_1529

Pochette origami en Liberty

IMG_1535 

A l'intérieur de la pochette, un jeu de pliage permet d'obtenir 2 poches sans découpe ni couture.

J'avoue que je suis plutôt contente de moi sur ce projet. Heureusement d'ailleurs que je pars très très peu en conf parce que sinon, j'aurai bien été capable de garder tout ça rien que pour moi. Cerise sur le gâteau, vu que ce projet était destinée à une adulte, il me permet de valider ma participation au défi Couture adulte de L'arbre à sucettes. Et peut-être même que, si j'ai la chance que les monstros me laissent respirer 5 mn, je vais pouvoir rattraper mon retard de mail et aller jeter un coup d'oeil aux réalisations des autres participantes.