Qu'on aurait aussi pu appeler l'opération déstockage # 6 bis ou mieux, l'opération Gargamel vous en met plein la vue ! Car comme je le disais dans un précédent post, ce sont les monstros qui ont choisi les tissus des réalisations de la rentrée cette année.

Alors bon, j'avais des chutes et des petits coupons nettement plus sobres mais j'ai commis l'imprudence de sortir du placard mes restes de tissus de Noël. Et que voulez-vous, Gargamel est comme les taureaux. Dès qu'il voit du rouge, il fonce dessus. Ce tissu, acheté à la maison d'Ursule, je l'avais déjà utilisé largement pour des sacs à tartes pour le marché de Noël de l'école l'an dernier. Du coup, il ne m'en restait pas assez pour faire le tablier de Gargamel en entier. Pas grave, on allait piocher dans les restes d'autres tissus pour compléter me suis-je dit.

C'est là que j'ai pu constater 2 trucs absolument fondamentaux et assez fabuleux quelque part :

  • Gargamel avait suffisamment mûrir pour comprendre que j'avais besoin de tissu en plus et qu'il devait donc en choisir un second pour faire son tablier.
  • Gargamel a un sens de l'association des couleurs, tissus, motif qui ne colle pas du tout du tout avec mes goûts (et encore, je suis nettement moins choquée quand je regarde les photos qu'en vrai ou alors j'ai fini par me faire à l'idée)

Comme quoi, à bientôt 11 ans, les goûts de Sir Gargamel semblent s'affiner et il apprend de mieux en mieux à affirmer ses choix vestimentaires (et autrement qu'en hurlant qu'il veut pas et ça c'est le pied total). Si seulement il pouvait en profiter pour revenir sur sa phobie des boutons, ce serait le top. Alors quelque part, même si je ne classerai sûrement pas cette réalisation parmi mon top 10 de mes plus beaux projets couture, je suis ravie qu'il y ait activement participé ce qui constitue tout de même une première.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_500UNADJUSTEDNONRAW_thumb_504

Le devant et le dos

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4ffUNADJUSTEDNONRAW_thumb_502

gros plan sur le tissu rouge et sur les manches

Question patron, j'ai simplement repris le même que celui du tablier d'Azraël mais 2 tailles au dessus. Il s'agit du modèle 37, la chemise Jonny P. du magazine Ottobre 4/2016. Le modèle est volontairement un peu trop grand dans l'espoir qu'il puisse être utilisé encore l'an prochain (même si je ne sais encore pas trop où sera Gargamel l'an prochain).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4fc 

Et la chose, portée par le bestiaux

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4fd

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4fe

Le sourire à la "non mais tu me fais quoi là maman !"

Dans la liste des fournitures scolaires demandées pour Gargamel figurait : des affaires de sport rangées dans un sac en tissu. Pourquoi en tissu le sac ? Mystère. Mais bon, j'ai sauté sur l'occasion d'éclurer mes dernières chutes de tissu rouge en cousant un pochon assorti au tablier pour les dites affaires de sport. En même temps, j'ai jamais compris pourquoi Gargamel avait besoin d'apporter un sac avec des affaires de sport vu qu'il passe son temps en jogging et T-shirt (et ça me fait d'ailleurs suffisamment râler comme ça). Histoire d'avoir un joli pochon bien fini, j'ai choisi de le doubler et comme j'avais un peu peur du choix que pourrait faire Gargamel pour ce nouveau tissu, j'ai lâchement décidé à sa place. J'ai donc opté pour mon restant de tissu de noël assorti au rouge mais à fond beige celui-là (mais pourquoi qu'il l'a pas choisi d'ailleurs, son tablier aurait fait un peu moins mal aux yeux tout de même). Seul le cordon, bleu turquoise flashy détonne un peu mais c'est tout ce que j'avais en stock et il n'était pas question que je fasse le moindre achat pour un truc comme ça. Question patron, c'est du maison entièrement réalisé au pifomètre.

IMG_1604IMG_1605 

L'extérieur

IMG_1607IMG_1609

Le système de fermeture et l'intérieur

IMG_1611 

Garni avec des affaires de sport !

Pour clôturer en beauté la série de réalisation pour la rentrée, exactement comme pour son petit frère, je lui ai aussi cousu un nouveau pantalon. Pour l'occasion, je voulais faire un truc qui change vraiment de la coupe habituelle : un pantalon à pince ! Si si, un vrai de vrai, avec poche et braguette et tout et tout. Le pantalon de costard quoi !

Bon alors bien sûr, ça aurait été trop simple si j'avais pu suivre un patron à la lettre et il a fallu quand même adapter aux goûts si particulier du monstros. Exit le joli coupon de cotonnade donc et bonjour le joli coupon de jersey bien fin et bien souple que tu te ferais volontiers un pyjama dedans. Exit aussi la fermeture éclair et bonjour la fausse braguette et la ceinture entièrement élastiquée. Mais les pinces, elles, sont bien là. Dernier petit bémol, figurez-vous que, malgré une patronthèque tout de même bien garnie, impossible de trouver un pantalon à pince de mec ! Messieurs, il semblerait bien que la pince ne soit plus aussi virile qu'avant. Qu'à cela ne tienne, j'ai tout de même trouvé un pantalon à pince de fille et vu qu'à 1 cm près, les mensurations filles garçon étaient les mêmes, ben j'ai pas hésité et je l'ai recopié.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_50fUNADJUSTEDNONRAW_thumb_511UNADJUSTEDNONRAW_thumb_510

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_512 

Les pinces en gros plan parce que j'ai vraiment eu trop de mal à trouver un patron avec pinces !

Il faudra donc garder le secret mais sachez que le jour de la rentrée, Gargamel a arboré sans complexe son mini diamond de fille (modèle 35 du magazine Ottobre 4/2016) avec une fausse braguette cousue dans le bon sens pour les petits gars (eh oui, j'ai enfin compris, incroyable non !). Et figurez-vous que je crois bien que, de tous les pantalons que je lui ai fait jusqu'à présent, c'est celui qu'il a préféré. Comment je le sais ? Il n'a pas insisté pour l'enlever afin de se mettre en pyjama à peine rentré à la maison (et vu qu'avec son frangin, il passerait sa vie en pyjama s'il pouvait, c'est un signe qui ne trompe pas).

Allez, dernière petite info : on a survécu à la rentrée ! Certes, Gargamel aurait préféré rester à la maison mais d'après la maîtresse, tout s'est bien passé et il a bien travaillé. Quant à Azraël, mis à part que le taxi l'a oublié pour sa séance d'orthophonie (on va dire que c'est la période de rodage) et qu'il avait bizarrement mal au ventre le matin, tout s'est également bien passé et l'école c'était super trop bien ! Et en plus, il a pu frimer devant la maîtresse et l'AVS avec sa super pochette à ardoise.