Bon alors, vous allez me dire que je me laisse influencer par les dessins animés favoris du moment des monstros. Et c'est peut-être vrai qu'après m'être ingurgité du "Chasseur de Trolls" à haute dose, j'ai quelques à priori. Mais là, franchement, je commence à me demander si un changeling n'aurait pas pris la place de Gargamel.

C'est qu'il se passe des trucs bizarres en ce moment avec lui. Dernièrement, dès son petit déjeuner terminé, le voilà qui nous prévient qu'il a fini avant de débarrasser la table sans qu'on lui demande rien. Étrange ! Alors pour en avoir le coeur net.

Maman, j'ai fini de manger. Je veux jouer tablette !

Ok Gargamel, pas de problème. Mais dis moi, tu veux bien rapporter ton assiette et tes couverts dans la cuisine avant ?

Mon assiette et mes couverts ?

Oui c'est ça.

D'accord maman.

Et le voilà qui repose sa sacro sainte tablette avant de filer débarrasser la table. De plus en plus étrange, moi je vous dis ! Et puis jeudi matin, à l'école, on est carrément passé dans la 4ème dimension. Alors que je m'attendais à l'épreuve de force qui consiste à convaincre Gargamel de monter dans sa classe en moins de 20 mn, 12 bisous et 7-8 au revoir maman à tout à l'heure maman, on a vu arriver 2 adorables petites filles, les petites nouvelles de l'ULIS école. Elles paraissaient un peu perdues les demoiselles alors j'ai demandé à Gargamel d'ouvrir la marche (et les portes) devant nous et on les a guidé. Et puis arrivés au pied de l'escalier montant à la classe, zone stratégique où le coefficient de dilatation temporelle avoisine celui du trou noir ce qui fait d'un simple au revoir de 10 secondes se transforme en cérémonial de 15 mn, je glisse tranquillement à Sir Gargamel

Dis mon coeur, tu voudrais bien emmener tes petites copines dans la classe parce que j'ai l'impression qu'elles savent pas trop où c'est.

D'accord maman ! Au revoir maman.

Au revoir Gargamel. A tout à l'heure.

A tout à l'heure maman.

Et le voilà qui entraîne les petites demoiselles. Sans chouinement, sans couinement, sans récrimination, sans rappel, sans 10 000 bisous, sans je veux pas l'école. Sans RIEN quoi ! Le truc dingue !

Et la cerise sur le gâteau est arrivé vendredi quand Chéri, en guise d'entraînement, c'est occupé de faire dîner les monstros pendant que j'étais aux réunions de rentrée à l'école des monstros. Pour l'occasion, et comme je suis un peu sadique et que j'avais envie de torturer Chéri avec les récriminations sans fin des monstros, j'avais prévu cordons bleus (ça, ça passe sans problème normalement) et une pleine plâtrée de haricots (ça, ça coince !) pour le menu. Ben figurez-vous que Gargamel a à peine râlé et fini son assiette !

Alors forcément, je m'interroge et je me dis que, soit on y est, Gargamel grandit, se rend compte de plus en plus de choses et est en train d'acquérir autonomie et sens des responsabilités, soit ce garçon n'est pas Gargamel, c'est un changeling qui a pris sa place et qui a encore du mal à copier son comportement habituel. Pour le moment, j'avoue que j'hésite fortement sur la bonne explication, les 2 me semblant aussi invraisemblables l'une que l'autre, encore que le coup de changeling soit tout de même un poil plus crédible. Non ? Heureusement, mes grimoires m'ont indiqué toute une liste de trucs à tester pour vérifier si, oui ou non, Gargamel est bien mon petit monstros à moi et non quelque horrible bestiole ayant pris sa place.

Allez, pour le prochain entraînement de Chéri, ce sera carottes au menu. Si cette fois Gargamel les mange, la preuve sera faîte qu'il me faudra m'aventurer au royaume des fées pour récupérer ma progéniture (ou pas d'ailleurs tiens !) Ou alors c'est que Chéri est plus doué que moi pour faire manger les enfants ? Et dans ce cas, ce serait pas lui le changeling ? Aie aie aie, c'est trop compliqué cette histoire, je commence à avoir mal à la tête moi !