Vous, je sais pas, mais moi, depuis que je suis en âge d'apprécier pleinement à quoi peut bien servir un sac à main, ben je n'en ai qu'un. J'ai des tas de copines qui ont du mal à savoir ce qu'elles ont bien pu faire de leurs clés ou de leur porte-monnaie parce que, ben, elles ont changé de sac aujourd'hui mais c'est pas grave parce qu'elles doivent encore en changer demain et qu'elles en profiteront pour tout remettre dans le nouveau. En gros, des sacs à main, elles en ont toute une collection.

Moi, ce serait plutôt les chaussures que je collectionne parce que les sacs à main, je n'en ai qu'un seul à fois et je vous prie de croire que je le fais durer. En général, je change de sac après 4 ou 5 ans (voir plus), une fois la doublure tellement trouée que, malgré les raccommodages, tout se barre à l'intérieur, l'attache métallique de la courroie tellement usée qu'elle se brise en pleine rue et que le contenu du sac se déverse sur le trottoir (véridique et on se sent particulièrement bête je vous prie de le croire) ou que le tissu extérieur en faux daim part tellement en lambeaux que bon, franchement, ça fait pitié (et un peu honte aussi faut bien l'avouer).

Ben enfin la Puce, faut pas être radine comme ça. Achetes plusieurs sacs enfin ! Oh mais je l'ai déjà fait. C'est vraiment pas de la radinerie, c'est de la psychorigidité à l'état pur. Quand j'adopte un sac, c'est immédiatement le grand amour et impossible d'en changer avant qu'il ne rende l'âme ! Et bien sûr, le dernier n'a pas fait exception à la règle puisqu'il était en train de prendre des allures de lépreux en phase terminale quand je me suis enfin décidée à lui chercher un remplaçant. Sauf que de remplaçant, dans le commerce (oui bizarrement, j'aime bien coudre des sacs pour les autres mais pas pour moi allez comprendre ma bonne dame), je n'en trouvais point.

En même temps, vu que je voulais qu'il ait une grande poche principale mais pas trop grande quand même parce que j'en ai marre de rien trouver dedans, une poche spéciale pour mon portable, des pochettes format cartes de crédit et de fidélité, des poches à zip pour les trucs qu'on veut pas mettre dans la grande poche, des petites poches pour les lunettes de soleil, l'appareil photo et j'en passe, un système d'accroche pour arrêter de chercher mes clés partout ... Bon ok, je m'arrête là. Bref, vu mes exigences, c'était peut-être normal que je sois un tantinet déçue par les modèles commerciaux et que je n'arrive pas à trouver sac à mon épaule. Ah oui, parce que je ne voulais pas d'une bandoulière réglable mais des anses assez longues pour le porter sur l'épaule et assez courtes pour qu'il ne traîne pas par terre si je le portais à la main. Pas compliquée pour 2 sous la fille quoi. Alors je sais ce que vous allez dire. Mais enfin la Puce, pourquoi tu te l'aies pas cousu ? T'as pourtant 3 bouquins de patrons rien que sur les sacs.

Ben oui, je sais bien. Mais rien ne m'inspirait. Il n'y avait jamais toutes les poches que je voulais de toute façon et ça me paraissait bien trop compliqué à coudre pour les y mettre. Il y avait bien l'idée des organiseurs de sac mais ça me semblait pas pratique à utiliser, à changer facilement de sac si on avait besoin ou simplement à extirper de son sac si un truc se glissait dessous. Mais ça, c'était avant de tomber sur 2 trucs :

  • l'organiseur de sac du livre Mes jolis sacs mais pas que ... d'Hélène Mora (celui qui m'avait déjà servi pour un sac weekend) avec ses poignées
  • une photo d'un sac à soufflet décoratif croisé au hasard sur le web et jamais retrouvé

Au final, je n'ai cousu ni l'un ni l'autre (surtout sans retrouver cette fichue photo) mais je m'en suis inspirée pour me créer mes propres patrons de sac et d'organiseur assorti, tout en récup et chutes de tissu en prime puisque les fermetures éclair de l'organiseur sont celles de mon pauvre sac lépreux.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4cf

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4c5

 Non, vous ne rêvez pas, c'est bien le même tissu que le tablier de Gargamel comme quoi, je serai même assortie à la tenue des monstros (qui a dit que je faisais une fixette sur les accessoires coordonnés, qui !)

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4f9 

Le jeu de plis est purement décoratif, tout comme le pied Azraëlien au fond

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4e4UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4e5

Des rubans sur les côtés permettent de moduler la largeur du sac

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4dfUNADJUSTEDNONRAW_thumb_4d8

Des anneaux de rideaux clipsables servent de poignées ce qui rend cet organiseur de sac très facile à sortir et à remettre dans le dit sac

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4de

Les petites pochettes centrales sont été faites avec la technique de pliage de la pochette origami

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4d0 

L'organiseur rempli

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4d1

Et placer dans le sac

Cela fait maintenant 15 jours que je l'utilise et franchement, j'en suis ravie. J'espère qu'il sera solide et durera longtemps car pour l'instant, à part quand j'ai dû me rappeler où j'avais rangé mon bazar, je n'ai plus eu à tout vider pour remettre la main sur mes affaires, en particulier sur mon téléphone qui avait le mauvais goût de se perdre au fin fond des grandes poches !

Et vu que ces petites merveilles sont pour moi et rien que pour moi, on peut dire que j'ai rempli le défi Couture adulte de L'arbre à sucettes. Allez, je files voir les autres réalisations.