lundi 2 octobre 2017

Opération déstockage #7 : En toute transparence

Oui, bon ok, je sais, pour le défi de Ta'Thilde, je suis en retard. Mais de publication seulement en fait parce que ma cousette, ça fait 10 jours qu'elle est finie ... finie ? Est-ce bien certain ça ? Huuuum, pas sûr ! Mais que je sois déprimée par le résultat, ça, c'est certain. Et c'est sûrement pour ça que j'ai refusé d'interrompre mes travaux de rénovation pour écrire mon petit post. Mais comme là, faut que j'attende que ça sèche et vu que je commence à surmonter ma déception, ben autant prendre 5 mn pour l'écrire mon petit post.

Mais au fait, c'est du Burda que j'ai cousu, alors je pourrais peut-être participer au défi Burda de Zélie Décousue ! Ah ben non ! Flûte ! Là aussi je suis en retard ! Rhaaaaa, décidément, rien ne va avec cette robe. Oui parce que voilà, ma penderie étant vide et le temps fraîchissant, je n'ai plus rien à me mettre et il me fallait absolument une nouvelle robe ! Comment ça je dis n'importe quoi et mon armoire déborde ? Noooon, pas possiiiiible ! Couturus m'aurait MENTI en affirmant que toute ma garde robe était démodée et donc à renouveler d'urgence, qu'il me fallait IMPÉRATIVEMENT une robe à manches longues, taille haute et en Liberty parce que sinon ce serait la honte, que je ne pourrais plus jamais me montrer en société et qu'il me faudrait rester cacher au fin fond de la Creuse profonde jusqu'à la fin des temps. Ah ben ça alors ! Mais il n'est pas gentil Couturus ! Bon, en même temps, pour un être venu des plans infernaux, c'est peut-être normal et je devrais peut-être arrêté de croire tout ce qu'il me raconte.

Faut dire que depuis le temps qu'on se connaît, j'avais l'impression qu'on s'était apprivoisé et qu'on était presque devenu des copains. Mais visiblement, j'aurai dû me méfier quand ce petit démon couturier m'a poussé à acheter le patron téléchargeable de la Long sleeve Dress modèle 110 du Bruda 11/2016. C'est vrai quoi, j'ai jamais aimé les patrons téléchargeables. Je suis une grosse fainéante de l'assemblage des 10 millions de feuilles A4 nécessaires pour reconstituer le patron. J'aurai dû être interpelée quand, en l'assemblant justement, je me suis aperçue qu'il y avait des pièces en trop appartenant à un autre modèle. Et quand il a passé 3 jours à choisir le coupon de Liberty de mon stock avant de se décider, j'aurais vraiment dû le sentir venir qu'il y aurait un problème. Mais non, j'ai rien vu venir du tout. Pas même quand j'ai foiré mes fronces sur l'empiècement devant. Mais c'est rien qu'il me susurrait le Couturus, ça lui donne du style qu'il disait ! Et puis tu pourras toujours redéfaire plus tard si vraiment ça t'embête.

IMG_1641

IMG_1642

IMG_1643

Madonna, revêtue de la chose !

Mouais, redéfaire plus tard après avoir tout surpiqué ! C'est ça ! Mais vous pensez que j'aurais sorti le matos d'exorciste pour limiter les dégâts ? Que nenni ! Et c'est donc joyeusement que j'ai achevé la robe. Soit dit en passant, elle est classée niveau intermédiaire comme difficulté par Burda et c'est assez bien vu. Une partie du corsage est à doubler et c'est ce qui en fait la difficulté (toute relative tout de même) car pour le reste, ça se coud plutôt bien. Au premier essayage du corsage seul, j'étais même très contente puisque la taille avait l'air de tomber où il faut pour une fois (un détail à souligner car la femme Burda et moi sommes 2 créatures originaires de planètes complètement différentes ce qui fait que nos morphologies n'ont pas suivi du tout la même évolution). Et c'est le coeur en fête que j'ai achevé ma robe, raccourci de 20 bons centimètres l'ourlet (tiens, ça, ça n'a pas changé) et montré toute fière le résultat à Chéri.

Alors, t'en pense quoi de ma nouvelle robe ?

Euuuuh, elle est finie là ?

Ben oui pourquoi ?

(d'un ton légèrement inquiet)

Parce que ça va pas être possible là ! Tu peux pas sortir comme ça

(d'un ton catégorique et sans appel assez étonnant de la part d'un Chéri qui est généralement très content de ce que je couds pour moi)

Ben qu'est-ce qui se passe ?

Ta robe, ben on voit à travers ! TOUT ! Et t'es à peine à contre-jour là avec la lumière du couloir qu'éclaire presque pas. Alors au soleil ....

IMG_1646

IMG_1649IMG_1650

Hé oui, avec le flash, on voit pas du tout que c'est transparent ! Et pourtant !

Sur le moment, j'y ai pas cru. Parce que j'avais bien vérifier qu'il était pas transparent mon tissu, au sens où, même la lingerie noire, on ne la voyait pas par transparence. Et effectivement, comme ce tissu est foncé, il donne l'impression qu'on ne voit rien à travers. Mais ça, ce n'était vrai que si on l'éclairait par dessus. Parce qu'éclairer par derrière, ben il avait parfaitement raison Chéri, c'était un véritable attentat à la pudeur. Impossible de porter ça, tout à fait inimaginable ! Bref, l'horreur !

Oh mais allons la Puce, c'est pas grave ! On va trouver une solution !

Ah oui ? Et quoi donc Couturus ? La doubler peut-être ?

Ben oui tiens, c'est une excellente idée ça !

Dois-je te rappeler que tout a été bâti, piqué et surpiqué ! T'as une idée du temps que je vais mettre à arranger tout ça ! Et si j'abime le tissu hein ! Il y en a plus ! On a utilisé tout le coupon je te rappelle

(une grande joie sur le moment qui s'est transformé en problème à présent)

Ah ça, il était pas très fier de lui le Couturus, et moi, franchement déprimée. Découdre puis doubler, doubler sans découdre, fabriquer un jupon à mettre dessous, le choix n'est toujours pas arrêté et Madonna supporte stoïquement de continuer à arborer cette création indécente. La pauvre, je crois bien qu'elle va devoir prendre son mal en patience et vaincre sa pudeur naturelle jusqu'à la fin des travaux dans la chambre d'Inferno Gran Mom.

Depuis ce lamentable épisode couturesque, j'ai quand même pardonné à Couturus. D'abord parce qu'il m'a fait une autre robe, un succès celle-là mais surtout parce que je me suis rendue compte que ce n'était pas vraiment sa faute. Ben oui quoi, quand on coud du Liberty, vu le prix même en solde, on s'attend à quelque chose de bien.

Je m'explique. Liberty of London, c'est une grande marque synonyme de qualité normalement. Perso, j'achète principalement du Tana Lawn et toujours sur internet en regardant les photos, le descriptif du tissu et surtout son grammage. Et bien figurez-vous que c'est la seconde fois que, alors que le grammage indiqué est le même que pour des tissus plus épais, celui que je reçois ressemble plus à du voile de coton qu'à un Tana Lawn classique. La première fois, j'ai mis ça sur le compte du site de revente qui avait dû se planter dans le descriptif mais comme cela restait un tissu de qualité, simplement transparent (nettement cette fois car à fond clair), j'ai rien dit et j'ai fait avec. Mais là, je l'ai commandé directement à la maison mère. Pour info, c'est le Wild at Heart toujours en solde apparemment. J'ai commandé le même jour du Ten Six dont l'imprimé me rappelait certains tissus japonais. J'ai bien vérifié, le grammage est le même et pourtant, je peux vous certifier que la qualité n'est pas du tout la même. Franchement, ça m'agace un peu (bon ok, ça m'agace beaucoup) parce que quelque part, c'est quand même une arnaque. Ben oui, car je me trompe peut-être mais j'ai du mal à imaginer qu'un tissu tissé plus serré et parfaitement opaque puisse peser le même poids au mètre qu'un tissu type voile de coton. Et même si c'était le cas, vous croyez pas que ça pourrait tout de même figurer quelque part dans le descriptif qu'il faut le doubler ce fichu tissu !

Et vous, ça vous est déjà arrivé ce genre de mauvaise surprise ? Sur ce, je réexpédie Couturus cogiter sur mon problème de doublage parce que ça me fait mal au coeur de laisser cette jolie robe à l'usage exclusive de Madonna (et puis elle commence à râler qu'elle est pas exhibitionniste).

Posté par reyhaziel à 23:50 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,