Eh oui, comme le lapin blanc d'Alice, je suis en retard, je suis en retard ... pour à peu près tout d'ailleurs. J'ai beau courir partout, bosser et coudre jusqu'à pas d'heure, rien à faire pour combler ce retard chronique. Pensez donc que j'ai écrit mon dernier post dans le bus pour Cherbourg avec le portable sur les genoux et une connexion internet passant par mon téléphone (que je vais finir par exploser mon forfait moi !), tout ça entre 2 gestions d'emploi du temps et préparation de mes propres cours pour mes petits nétudiants adorés.

Mais le pire, c'est que je suis super en retard pour mes cadeaux maison. J'envisage même d'aller faire les MAGASINS ! L'horreur, la honte, trouvez moi une grotte que j'aille vite m'y cacher. Mon ego sur-dimensionné ne va probablement pas résister à l'épreuve ! Bouuuhouuuhouuu !

Mais trêve de lamentations et intéressons-nous plutôt au sujet qui passionne les foules ... Nooon ? Pas les foules ? Les lecteurs de ce blog au moins alors. Chéri a-t-il survécu à ces 2 jours et 3 nuits en solo avec les monstros ? Ou bien, littéralement débordé, incapable de cuisiner un petit plat, s'est-il retrouvé acculé au fin fond du salon et dévoré par des monstros affamés au risque de rendre mon beau tapis irrécupérable et bon pour la poubelle ? Et ma milady traumatisée par ce spectacle insoutenable sera-t-elle désormais incapable de coudre droit ? Couturus ne voudra-t-il plus réalisé que des vêtements gothiques ? Installez-vous confortablement, c'est parti !

Alors d'abord, j'ai le grand plaisir de vous informer que les monstros sont de profonds ingrats (youpi yes yes yeeeessssss !) puisque leur chère maman leur a bien manqué le premier soir (discussion à n'en plus finir au téléphone à l'heure du coucher pour dire bonne nuit) mais que dès la seconde, c'était une autre histoire.

Alors ça va maman ?

Mais oui mon Azraël

Bonsoir maman, bonne nuit maman

(et hop, rituel du soir remplacé par 10 secondes de conversation)

Euh bonne nuit Gargamel

Tu fais quoi maman ?

Ben je me prépare pour aller au dîner de gala avec mes élèves.

Je peux les voir ?

Ben non, ils se préparent dans leur chambre eux aussi mon coeur. Mais je prendrais une photo.

Et vous êtes combien ?

Environ 80

C'est quoi leurs noms ?

Ah ben je les connais pas tous

(c'est qu'on était plusieurs écoles sur place en fait donc, sur les 80, je n'en connaissais que 23)

Bon ben je regarde la télé. Au revoir maman !

Et hop, me voilà plantée là après 2 mn de conversation, ce qui doit rappeler quelques souvenirs à Inferno Gran Mom. Quant à la 3ème nuit, même pas un coup de fil ! Bref, des monstros pas traumatisés pour 2 sous ce que je trouve particulièrement réjouissant et qui nous amène au second point : Chéri.

Eh bien Chéri semble avoir warriorisé comme un chef (comme quoi, c'était pas la peine de stresser comme ça mon petit Modernus). Même que Chéri ben c'est un papa formidable. Alors certes, de son propre aveu, mes chères têtes châtaigne et blonde n'ont pas mangé très équilibré et oui, il y a eu quelques loupés dans les devoirs. J'ai même eu droit à un petit sms de panique le jeudi matin.

Elles sont où les classes des enfants ? Comment je fais pour les y amener ?

Je te rappelle qu'Azraël est en CE1. Ça fait longtemps qu'il va dans sa classe tout seul donc tu le lâches à l'entrée et il se débrouille.

(Meuh non, Chéri ne panique pas du tout là)

Ok mais Gargamel ?

Je te rappelle que sa maîtresse n'est toujours pas revenue, que l'organisation se fait au jour le jour et qu'il faut donc le laisser à la dame du portail. C'est elle qui s'en occupera.

(Si si, je vous jure, il est d'un calme olympien et se rappelle parfaitement toutes les instructions données avant mon départ)

J'ai rien à faire alors ?

Ben non, rien à part les amener.

Et faut que je récupère les 2 le soir ?

Ben oui, comme tu fais tous les jeudis depuis 2 mois.

(non non, vraiment, il était pas du tout en mode panique là)

Ok, ça roule

Mais en dehors de cet épisode hilarant de mon point de vue (je sais, c'est pas sympa mais j'étais vraiment pliée de rire au petit déj et ma collègue qui me regardait taper mes sms en me demandant des nouvelles l'était tout autant que moi), il a vraiment assuré et je suis très fière de lui. D'autant plus que cet intermède s'est quand même fini de manière assez trash puisqu'à mon retour, le jeudi soir sur les coups de 23h45, j'ai eu la surprise de découvrir vautré sur le canapé non pas un Chéri exténué mais un Gargamel pâlichon.

Bonsoir maman !

Ben mon Gargamel, qu'est-ce que tu fais là ? T'es pas couché ?

Yen a patout . Yai mal au ventre ! Padon maman !

Tout va bien, t'inquiètes pas mon coeur et reste tranquille.

Partout ! Y en a partout ! Il en a mis partout ! Et j'arrive pas à nettoyer !

(lamentation du Chéri surgissant dans l'escalier après m'avoir entendu rentrée)

Laisses moi deviner. Il a vomi ?

Ouuuuiiiiii !

(le cri du coeur du Chéri couvert de vomi, bon ok, les mains seulement mais c'est déjà beaucoup)

J'ai donc posé ma valise dans le couloir, envoyé Chéri se changer, lui ai expliqué que, non, utiliser une serpillière hyper sèche pour ramasser le vomi n'est pas très efficace (et sert plutôt à l'étaler copieusement partout) avant l'aller chercher le bon matériel pour réparer les dégâts pendant que mes hommes se remettaient de leurs émotions devant la télé.

Et à 1h30 du matin, Gargamel ayant achevé de vider son estomac, il a pu retourner se coucher dans un lit tout propre avec copine bassine à proximité.

Bon je vous rassure, Chéri s'est remis de l'épreuve. Quant à Gargamel, il a retrouvé la forme et presque l'intégralité de son appétit. Et si on a craint un moment que ce soit la gastro, au final, ce n'était qu'une petite grippe mais qui lui a bien retourné l'estomac.

Et Azraël dans tout ça me direz-vous. Ben il pionçait comme un bienheureux, s'est montré enthousiaste et généreux en câlins quand je suis allée le réveiller le vendredi matin et s'est précipité dans la chambre de son frère pour lui annoncer mon retour, persuadé de lui faire une merveilleuse surprise. C'est pas mignon ça !

tu vomiras plus hein

Tu vomiras plus quand je te garde hein Gargamel !