Après 8 jours passés à l'hôpital sur mon lit de douleurs (nan, je blague, avec les médocs, j'étais shootée à mort et mis à part la 2ème nuit, je n'ai pratiquement pas souffert alléluia), mon beau corset a enfin été livré. J'ai donc eu le droit de regagner mes pénates pour la plus grande joie des monstros, et l'intense sentiment de soulagement de Chéri (dont le ton au téléphone devenait de plus en plus pathétique au fil des jours faut bien l'avouer).

Je salue au passage la performance de Chéri qui s'est débrouillé comme un chef pendant toute la semaine, lâché comme il l'était sans préparation aucune (et un grand merci à Inferno Gran Mom pour le stock de vêtements propres pour les monstros qu'elle a laissé en partant et qui lui ont sauvé la mise à Chéri tout de même). Les monstros ont mangé, dormi, fait leurs devoirs et Azraël a même brillé à ses évaluations. Finalement, je devrais peut-être aller à l'hôpital plus souvent moi !

Bref, je suis rentrée chez moi et il était temps parce qu'on a beau dire très souvent qu'on aimerait bien passer sa journée au lit, quand on n'a pas le choix et que ça fait 8 jours que ça dure, ben on ne pense plus qu'à le quitter le plumard, ça je peux vous le garantir. Je suis donc bien contente de pouvoir enfin me lever, marcher, bricoler un peu dans la maison (un peu seulement parce qu'avoir un dos en réparation, ben ça vous épuise une Puce, c'est dingue). Dommage pour moi, si la station assise est à limiter, elle est de toute façon plutôt pénible sur une chaise classique. Il ne me reste donc plus qu'à aller piquer quelques tabourets de manip au labo pour tenter de remédier à ce léger problème. Mais je sens que les projets couture vont traîner en longueur pendant quelques temps. Oserai-je ajouter qu'avec ce merveilleux corset, mon dos à la souplesse d'une planche à pain depuis le popotin jusqu'au cou et que, du coup, certains gestes triviaux de la vie quotidienne me sont dorénavant parfaitement inaccessibles (je vous laisse imaginer lesquels) si bien que Chéri et moi venons de découvrir un tout nouveau stade d'intimité dans le couple (là aussi, je laisse travailler votre imagination, ce ne sera pas plus humiliant que la réalité je vous le garantis).

Fort heureusement, j'ai UN motif de consolation dans tout ça. C'est officiel, je peux m'engager dans la défense de l'Empire, j'ai l'uniforme pour. D'après Chéri, je ressemble désormais comme 2 gouttes d'eau à un Stormtrooper ! Huuuum, mais attendez ! L'Empire, c'est pas les méchants ça ? Chériiiiiiiiii !

stromtropper

 Et voilà le Stormtrooper, mon jumeau

IMG_2198IMG_2196IMG_2197

Ouais, je sais, les chaussons jurent avec mon pyjama mais bon, je passe quand même la moitié de mon temps à dormir alors pourquoi faire des efforts vestimentaires hein, je vous le demande !