mercredi 28 février 2018

Opération Déstockage #11 : T-shirts en folie

Oui bon, restreinte la folie quand même hein et puis elle date un peu aussi car les cousettes d'aujourd'hui, si elles ont toujours été prévues pour l'opération Déstockage de Ta'Thilde, on était faites et portées largement avant mon accident.

Ca fait un sacré bout de temps que je voulais me lancer dans la fabrication de T-shirts pour les monstros. J'achète d'ailleurs régulièrement du jersey exprès pour ça, jersey qui s'entasse dans mon placard à tissu sans jamais servir parce que, allez savoir pourquoi, je me suis persuadée toute seule que mes finitions seraient toujours pourries et que mes T-shirts seraient toujours trop moches.

Seulement voilà, récemment, j'ai fait l'ensemble de naissance de 1an (oui, je me comprends, c'est bien là l'essentiel non ?) pour ma cousine. Un ensemble que finalement aucun douanier n'a piqué et qui a bien atteint sa destinataire avec des finitions du T-shirt nickel que j'étais trop fière de moi (Mouthilde, c'est désormais certain, ton tuto sur l'encolure jersey a sauvé la vie vestimentaire de mes enfants). Alors voilà, je me suis décidée et je me suis lancée.

Pas beaucoup de photos cette fois pour cause de monstros et d'appareil photo fort peu coopératifs. Tous les tissus viennent de mon stock, les unis achetés chez Butinette il y a fort longtemps, les à motif chez Tissunet en super promo.

Le premier T-shirt, propriété exclusive d'Azraël, est un modèle Ottobre dont je n'arrive plus du tout à retrouver le patron. Bon, en même temps, plus classique tu meurs alors on va pas en faire une maladie.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_595UNADJUSTEDNONRAW_thumb_596

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_597

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_59a

Ne vous fiez pas à son sourire d'ange, il était infernal quand je tentais de prendre les photos

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_59b

Le second aurait dû être la propriétaire exclusive de Gargamel mais c'était sans compter sur le mal mystérieux qui atteint régulièrement Azraël (je soupconne fortement Enquiquinus de sévir encore une fois mais j'ai une dent contre lui en ce moment alors on va lui laisser le bénéfice du doute). Ce mal mystérieux se traduit par une tendance à vouloir s'approprier pour son usage personnel ou celui de ses copains/copines l'intégralité de ce qui sort de mon coin couture. Du coup, j'ai dû me fendre d'un second T-shirt identique aux mensurations de Sir Azraël pour éviter les crises de jalousie fraternelle (et maintenant, je me demande sans arrêt lequel est à qui !!! Bouhhhhouuuhhhhouuuu !). Il s'agit cette fois du Cross Country Skier, modèle 26 du Ottobre 6/2016 réalisé sans poche, sans poignet de manche et surtout sans fermeture éclair vu que les monstros n'aiment pas ça sur les T-shirts.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5a0

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5a1

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_59e

On admire la décontraction (poings à peine serrés et sourire pas du tout crispé) de Gargamel lors de la séance photo. Du coup, j'ai carrément renoncé à photographier Azraël avec le sien.

J'avoue être très fière de moi, même si on a frôlé la crise majeure au retour de l'école lors du premier jour où le modèle à manche raglan fut porté.

Mamaaaaan !

Oui Azraël. Qu'est-ce qui se passe ?

Y a un grand à l'école, il a dit que mon T-shirt ben c'était un haut de pyjama !

Mais non c'est pas un haut de pyjama. Tu sais pourquoi il a dit ça ?

Non, pourquoi ?

Parce qu'il est jaloux que sa maman lui fasse pas des beaux T-shirts comme ça !

Ah ouais ! T'as raison maman ! Je t'adore !

Voilà voilà ! N'empêche, il a pas tout à fait tort le grand. C'est vrai que ça ferait aussi un beau haut de pyjama mais chuuuuuuut, on le dira pas à Azraël. Il serait tout déçu.

Et pour admirer les oeuvres des autres déstockeuses, c'est par ici.

Posté par reyhaziel à 21:58 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 21 février 2018

Azraël a un bon karma

Après tout le mal que je m'étais donné pour organiser l'anniversaire Harry Potter d'Azraël (pour ceux qui n'auraient pas lu ou auraient oublié c'est ici, ici et ), je comptais bien recycler mes costumes de Quiddicth et me croiser les pouces pour Carnaval cette année.

Mais c'était sans compter sur la forme digne des JO d'hiver d'un Enquiquinus Majorus au top du top (comme l'illustre mon récent accident, à moins que mon karma à moi soit tout pourri ce qui n'est pas à exclure non plus). Car si Gargamel se montrait pleinement satisfait à l'idée de devenir Harry Potter l'espace d'une journée, Azraël lui n'entendait pas les choses de cette oreille.

Bon alors, t'es sûr Azraël, tu veux pas mettre ton costume de Quidditch ? Je te ferai un balai !

Non. J'ai pas envie.

Ben tu veux quoi alors

Je veux être Super Mario Odessey ! Avec son chapeau !

Tu veux Cappy ?

OUIIIIII !

...

(gros gros soupir de la mère indigne qui sent bien qu'elle va encore se faire avoir et que l'indignité, ben ça se perd ma bonne dame, ça se perd !)

Alors je vous vois venir, c'est quoi ça Super Mario Odessey et cette histoire de Cappy. Super Mario Odessey est le dernier né de la série des jeux Super Mario de Nintendo, jeu sorti exclusivement sur la dernière née de leur console de jeux, console généreusement apportée par le Vieux Barbu (nan, c'est pas de Chéri que je parle ... quoique) pour Noël. On y retrouve donc notre sémillant plombier qui n'a pas pris une ride et un nouveau copain, Cappy. Un truc bizarre qui peut prendre, entre autre la forme de la casquette préférée de Mario. En gros, notre duo ressemble à ça.

mario odessey

Oui, la casquette avec des yeux, c'est Cappy.

Pour réaliser le costume des rêves d'Azraël, il me fallait donc le chapeau idoine, un T-shirt rouge (ouf, j'avais un vieux T-shirt de Gargamel qui ferait parfaitement l'affaire et ça de moins à faire), une salopette bleue et des gants blancs.

En toute honnêteté, je ne me voyais pas trop faire la fameuse casquette moi-même parce que je ne voyais pas du tout comment faire une visière qui tienne correctement. Mais je n'étais pas convaincue par les produits disponibles sur internet (sans même parler des prix prohibitifs pour un déguisement pour enfant) et puis brusquement, je me suis souvenue des casquettes goodies récupérées par Chéri lors d'un congrès informatique : de magnifiques casquettes RedHat rouge pétant ! De la feutrine rouge et quelques transformations plus tard, j'avais mon Cappy.

IMG_2180

La casquette d'origine

IMG_2186IMG_2187

Après transformation

Pour les gants, facile, du jersey bien fin et élastique, des empreintes de main cousues à double et l'affaire était faite.

IMG_2200

On remarquera les traits sur le dessus des gants réalisés au feutre Posca à la demande express d'un Azraël perfectionniste parce qu'il y a des traits sur les gants de Mario enfin maman !

Restait la salopette. Et ce ne fut pas une mince affaire. D'abord parce que trouver un tissu bon marché du bon bleu tenait de la gageure. Oui, pour une obscure raison, faire une salopette de déguisement dans un jean à 12€ le mètre me tentait moyen. Allez comprendre pourquoi ! J'ai fini par trouver mon bonheur chez Toto à Massy, une sorte de gabardine tout synthétique à 5€ le mètre. Le genre de tissu bien galère parce qu'il se dépiaute vitesse grand V et demande à être surfiler d'urgence. Mais l'autre raison des difficultés rencontrées pour faire cette salopette, c'est aussi parce que, passer 6 ans, il semblerait que la salopette soit un vêtement tabou interdit aux petits garçons. Mais pas aux petites filles qui, elles, ont droit à la jupe, la robe ou les bloomers salopettes jusqu'à 16 ans sans problème. Doit-on y voir encore la patte d'Enquiquinus ? Le doute est permis. Impossible donc de trouver un patron aux mesures d'Azraël. Qu'à cela ne tienne, j'ai fait un mix à ma sauce de 2 patrons d'Ottobre, celui du pantalon Birder (n°39 du Ottobre 4/2015) pour le bas et celui de la robe salopette Monstera Deliciosa (n°32 du Ottobre 1/2017) pour le haut. J'ai volontairement taillé une taille au dessus de celle d'Azraël histoire qu'il puisse mettre le déguisement plus longtemps mais surtout pour qu'il soit facile à enlever tout seul en cas de pause pipi urgente.

IMG_2189IMG_2194

IMG_2190

IMG_2193

Pour les boutons, comme d'hab, j'ai dégainé ma fimo et hop, 2 bons gros boutons bien jaunes sont venus ornés le haut de la salopette. Une belle moustache en maquillage et voilà un adorable petit Super Mario et un monstros heureux.

IMG_2191

Bon, ok la Puce, il est chouette ce déguisement mais quel rapport avec le karma d'Azraël ? Le rapport, ben c'est que le fameux déguisement, je l'ai fini à peine quelques jours avant mon accident et que j'avais bien stocké tous les éléments dans un endroit logique et facilement accessible à un Chéri en mode panique. Résultat, au lieu d'aller à l'école sans aucun déguisement, le jour J, Chéri a pu faire enfiler son costume à un Azraël fier comme un paon et même mettre dans le cartable de Gargamel sa tenue de quidditch pour l'après-midi. Si c'est pas du karma de premier ordre ça !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5b9

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5bbUNADJUSTEDNONRAW_thumb_5bdUNADJUSTEDNONRAW_thumb_5be

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5c7

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5c9

Et ça ne se voit pas sur les photos mais le jour J, il avait même les chaussures à Super Mario, ses tous nouveaux bottillons d'hiver. Trop la classe !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 18 février 2018

La Puce bosse pour l'empire

Après 8 jours passés à l'hôpital sur mon lit de douleurs (nan, je blague, avec les médocs, j'étais shootée à mort et mis à part la 2ème nuit, je n'ai pratiquement pas souffert alléluia), mon beau corset a enfin été livré. J'ai donc eu le droit de regagner mes pénates pour la plus grande joie des monstros, et l'intense sentiment de soulagement de Chéri (dont le ton au téléphone devenait de plus en plus pathétique au fil des jours faut bien l'avouer).

Je salue au passage la performance de Chéri qui s'est débrouillé comme un chef pendant toute la semaine, lâché comme il l'était sans préparation aucune (et un grand merci à Inferno Gran Mom pour le stock de vêtements propres pour les monstros qu'elle a laissé en partant et qui lui ont sauvé la mise à Chéri tout de même). Les monstros ont mangé, dormi, fait leurs devoirs et Azraël a même brillé à ses évaluations. Finalement, je devrais peut-être aller à l'hôpital plus souvent moi !

Bref, je suis rentrée chez moi et il était temps parce qu'on a beau dire très souvent qu'on aimerait bien passer sa journée au lit, quand on n'a pas le choix et que ça fait 8 jours que ça dure, ben on ne pense plus qu'à le quitter le plumard, ça je peux vous le garantir. Je suis donc bien contente de pouvoir enfin me lever, marcher, bricoler un peu dans la maison (un peu seulement parce qu'avoir un dos en réparation, ben ça vous épuise une Puce, c'est dingue). Dommage pour moi, si la station assise est à limiter, elle est de toute façon plutôt pénible sur une chaise classique. Il ne me reste donc plus qu'à aller piquer quelques tabourets de manip au labo pour tenter de remédier à ce léger problème. Mais je sens que les projets couture vont traîner en longueur pendant quelques temps. Oserai-je ajouter qu'avec ce merveilleux corset, mon dos à la souplesse d'une planche à pain depuis le popotin jusqu'au cou et que, du coup, certains gestes triviaux de la vie quotidienne me sont dorénavant parfaitement inaccessibles (je vous laisse imaginer lesquels) si bien que Chéri et moi venons de découvrir un tout nouveau stade d'intimité dans le couple (là aussi, je laisse travailler votre imagination, ce ne sera pas plus humiliant que la réalité je vous le garantis).

Fort heureusement, j'ai UN motif de consolation dans tout ça. C'est officiel, je peux m'engager dans la défense de l'Empire, j'ai l'uniforme pour. D'après Chéri, je ressemble désormais comme 2 gouttes d'eau à un Stormtrooper ! Huuuum, mais attendez ! L'Empire, c'est pas les méchants ça ? Chériiiiiiiiii !

stromtropper

 Et voilà le Stormtrooper, mon jumeau

IMG_2198IMG_2196IMG_2197

Ouais, je sais, les chaussons jurent avec mon pyjama mais bon, je passe quand même la moitié de mon temps à dormir alors pourquoi faire des efforts vestimentaires hein, je vous le demande !

Posté par reyhaziel à 21:53 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 14 février 2018

La Puce repart en croisade

Il était une fois, au royaume de Villebon sur Yvette, un jeune prince pas tout à fait comme les autres dénommé Gargamel.

Alors oui, bon, je sais, vous allez me dire qu'on vous l'a déjà raconté cette histoire. Mais en fait non, c'est la suite. Car dans les contes de fée aussi, on a des tomes 2 figurez-vous (pour le tome 1, c'est par ici et par là). Ce petit Prince apprenait donc le dur métier de Prince à l'accadémie royale des princes et princesses extraordinaires ULIS école, ceci malgré les pièges et maléfices tendus par le dragon Administration et la sorcière MDPH. Heureusement pour lui, notre petit Prince était farouchement défendu par le chevalier La Puce et ses fidèles compagnes l'enchanteresse Enseignante Référente et la fée Super Ortho. Grâce à leurs pouvoirs conjugués, Administration et MDPH avaient été vaincus et renvoyés dans le Grand Néant Scolaire.

Seulement voilà, tout comme Ganon le fléau (désolé, Chéri m'obligeant tous les soirs à jouer à Zelda, il semblerait que cela finisse par laisser des traces), notre sorcière et notre dragon semblent ressusciter régulièrement, contraignant un héros à brandir inlassablement les armes. Si encore ils avaient le bon goût de ressusciter tous les 100 ans comme Ganon. Mais non, Administration et MDPH sont nettement plus coriaces et s'arrachent au Grand Néant Scolaire tous les ans, voir plusieurs fois par an vu que le chevalier La Puce doit également sauver le petit Prince Azraël (ah ça, c'est pas une sinécure le métier de chevalier moi je vous le dis). Sauf que cette fois, histoire de pourrir un peu plus la vie de notre chevalier, ils n'étaient pas revenus seuls. Avec eux, s'était extirpé du Grand Néant Scolaire l'hydre à 13 têtes IME, une créature redoutable capable s'emprisonner dans son propre château tout prince et toute princesse extraordinaire grâce à son souffle empoisonné aussi nommé le "On ne peut pas accueillir votre enfant".

Mais le chevalier La Puce était un chevalier sans peur (mais peut-être pas sans reproche) et d'une détermination à toute épreuve. Armé de sa plume la plus affûtée et d'une bonne photocopieuse, il prépara 13 potions magiques "T'aurais pas une place pour mon fiston" dans l'espoir de dompter au moins une des têtes et offrir ainsi au petit Prince Gargamel une chance de pénétrer dans l'antre de l'hydre. Pourquoi donc me direz-vous ? Mais parce qu'au fond de la grotte de l'hydre se trouve le Saint Graäl, l'accès au sein des seins, au temple de l'éducation des princes et princesses extraordinaires, le SIFPro ! Mais pour atteindre le Graäl, il faut impérativement dompter une tête.

Hélas, horreur, la potion resta sans effet sur certaines têtes (sans doute déjà mortes allez savoir) et pour les autres, le souffle empoisonné de l'hydre fut le plus puissant. Une seule tête sembla réagir à la potion. Le coeur gonflé d'espoir notre chevalier commenca donc dès juillet le domptage en règle de notre hydre.

Bonjour, je suis le chevalier La Puce et voici le prince Gargamel

Bonjour, je suis l'hydre IME. Parlez moi un peu du prince Gargamel

(s'en suit la lecture du pedigree du petit Prince et des tas de sourires bienveillants de l'hydre)

Mais c'est très bien tout ça. On va vous rappeler à la rentrée pour fixer 2 jours de visite de mon antre. Si tout se passe bien, je laisserai peut-être le prince Gargamel s'installer car j'ai justement une place de libre. Mais bon, ce petit prince n'est pas le seul candidat alors je ne peux rien garantir

(il n'empêche que le coeur du chevalier débordait d'espoir car une place de libre, c'était déjà exceptionnel pour une hydre).

Entendu, j'attends de vos nouvelles pour la rentrée.

Mais la rentrée arriva sans nouvelle de notre hydre. La potion ne faisait-elle plus d'effet ? Refusant de s'avouer vaincu, en octobre, le chevalier La Puce dégaina sa fidèle épée Smartphone et partit à l'assaut de l'hydre IME.

Oui allo, c'est le chevalier La Puce. On en est où de la visite de votre antre ?

Euh qui ça ? Me rappelle pas de vous. Mais passez me voir pour me rafraîchir la mémoire.

Et le chevalier La Puce passa et l'hydre promit une fois de plus d'organiser une visite de son antre. Novembre arriva et telle soeur Anne, notre chevalier ne vit rien arriver. Sortant de nouveau Smartphone, La Puce tenta une nouvelle attaque frontale facilement déviée par la botte secrète de l'hydre, la technique ancestrale du "Non non, on vous oublie pas mais ça prend un peu de temps". Qu'à cela ne tienne, l'accadémie royale ULIS Ecole organisait son grand congrés annuel en décembre (l'équipe éducative en langage profane). Notre chevalier y trouverait certainement des techniques éprouvées afin de vaincre notre hydre récalcitrante.

Alors vous en êtes où dans vos démarches pour trouver une place à Gargamel en IME ?

(c'est l'enchanteresse Enseignante Référente qui vient aux nouvelles)

Ben j'ai envoyé les 13 dossiers aux 13 IME de l'essonne.

Et ça donne quoi ?

J'en ai 4 qui n'ont pas répondu, 8 qui ont dit qu'on habitait pas du bon côté de la N20 et que donc, ils ne le prendraient pas.

Si vous avez des écrits, surtout gardez les bien. Ca permettra de contrer les sortilèges "mais faut contacter les IME ma bonne dame" de la sorcière MDPH.

Et un qui nous a reçu et proposé de fixer 2 jours d'observation.

Ah mais c'est bon signe ça.

(ton enthousiaste après la consternation provoquée par les 8 refus)

C'est aussi ce que je pensais seulement depuis juillet, j'attends toujours qu'on fixe la date de ces 2 jours.

Mais vous les avez relancé ?

(bien sûr que non, je suis débile c'est bien connu et c'est l'enchanteur Hôpital de jour qui parle)

Oh oui, et plusieurs fois. Mais la réponse est toujours la même. On m'oublie pas, ça va venir, faut patienter. Si je relance encore, ça va passer pour du harcèlement et ce sera sûrement plus contre productif qu'autre chose

(c'est que c'est susceptible une hydre, faut faire gaffe)

Ah ben on va les appeler aussi alors.

(rhoooo, l'enchanteur Hôpital de jour qui se bouge, c'est à noter dans les archives royales ça)

Comme on pouvait s'y attendre, la redoutable technique ancestrale du "non non on vous oublie pas " a encore frappé. Résultat, après 6 mois de combats administratifs d'une violence interdisant ce conte aux moins de 18 ans, notre pauvre chevalier en est toujours au même point. Administration aurait il gagné ? Peut-être pas car l'académie ULIS école posséderait des succursales, les académies ULIS Collège dans lesquelles les progrès de notre petit prince pourrait lui permettre d'entrer.

Mais pour cela, le chevalier La Puce doit gagner un ultime combat contre la sorcière MDPH et lui extorquer un filtre magique de "notification d'inscription en ULIS Collège".

En bref, Gargamel n'a toujours aucune place nulle part pour la rentrée, j'ai dû monter un nouveau dossier MDPH pour demander une place en ULIS Collège en arguant que, autonome ou pas, les IME n'en veulent pas uniquement pour des critères d'éloignement. Il ne me reste plus qu'à croiser les doigts pour obtenir ma notification et qu'elle soit suivie par l'obtention d'une place dans l'ULIS Collège près de la maison.

Sur ce, notre chevalier retourne aiguiser ses plumes en vue du prochain affrontement, celui qui l'opposera à nos affreux dragon et sorcière pour la défense du prince Azraël.

Posté par reyhaziel à 18:12 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 11 février 2018

Enquiquinus Majorus 1 - La Puce 0

Alors là pour frapper fort, il a frappé fort Enquiquinus.
Car pour ceux qui vivraient au fond d'une grotte et ne serait pas au courant, en île de France, c'est le blizzard ! Bon ok j'exagère un peu. Il n'empêche qu'entre neige et verglas, les écoles rechignent à ouvrir (la mienne et mon labo sont d'ailleurs fermés depuis mercredi) et la prudence est de mise pour circuler.
Ca tombe bien, Prudence est mon deuxième prénom. C'est justement au nom de la prudence que vendredi, avec Chéri, on a décidé de garder les monstros à la maison. Au nom de la prudence aussi que, le frigo étant fortement dégarni, j'ai décidé d'aller fissa faire quelques courses avant que les chutes de neige s'intensifient.
Toujours au nom de la prudence, j'ai chaussé les après skis, tâter le terrain, vérifier l'absence de verglas dans l'allée du jardin. Alors vous devinez la suite ?
Toujours prudente, c'est à tout petits pas que je me suis aventurée jusqu'à la voiture.
Et c'est donc avec une extrême prudence que je me suis prise un radin monumental et .... que je me suis cassée un disque intervertébral.

Moi qui rêvait de vacances au calme, je suis servie. Direction l'hôpital pour une semaine d'immobilisation complète en attente de corset sur mesure (si c'est pas du luxe ça). Rien d'autre à faire qu'à dormir, manger, prendre des petits déjeuners au lit, redormir. Et j'ai même le droit de me shooter aux médocs toute la journée si je veux. Non vraiment, des vacances de rêve, surtout comparé à l'enfer domestique dont Chéri a hérité. Encore heureux que Modernus ait entamé son éducation. Ah ça, franchement, ben je crois bien que je préfère ma place à la sienne.

Alors bon fidèle lecteur, désolée pour la piètre qualité de la mise en page mais bloguer depuis un smartphone, c'est pas top ! Non vraiment, il a frappé fort Enquiquinus !

Mais la bonne nouvelle, c'est que dès que j'aurai récupéré mon ordi, je vais avoir plein de temps pour rattraper mon retard bloggesque.

Posté par reyhaziel à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :