Quand nous étions jeunes, Chéri et moi étions très férus de jeux vidéo. Tout comme les copains de Chéri d'ailleurs, au point que nous avions instauré les Goûters du Samedi. Au menu, coca, jus de fruits, gâteaux maison et parties de jeux vidéo endiablées, avec une préférence très très marquée pour le célèbre Mario Kart.

Bien sûr, avec la découverte du monde du travail, puis l'arrivée des enfants, les habitudes se sont modifiées, les Goûters du Samedi se sont un peu espacés mais quand ils ont été en âge de jouer, c'est avec un plaisir partagé que nous avons initié les enfants aux joies de Mario Kart. Et bien évidemment, nous leur mettions une pâtée mémorable à chaque partie (gniarf gniarf gniarf).

Puis Gargamel a grandi et se prendre la pâtée à Mario Kart a rapidement cessé de l'amuser. Et quand Azraël s'en est mêlé, Chéri et moi avons dû développer des trésors d'ingéniosité pour à la fois perdre sans que ça se voit trop mais aussi faire notre possible pour que les monstros, eux, gagnent !

bebe bowser

 Un monstros venant de perdre à Mario Kart

A la longue, ça devenait franchement fatiguant alors on a simplement laissé les monstros se débrouiller entre eux. Si bien que la semaine dernière, quand j'ai repris la manette de jeu, ça faisait un paquet de temps pour ne pas dire plusieurs années que je n'y avais pas joué.

Seulement voilà, vu que je ne peux plus me vautrer sur le tapis pour jouer aux jeux de société (oui, chez nous, les jeux de société se pratiquent exclusivement sur carpette pour cause de dés qui y finissent toujours de toute façon), que je ne peux plus faire de batailles de chatouilles, que je ne peux plus non plus faire de méga câlin sur le canapé ni à peu près aucune des activités favorites d'Azraël, il fallait bien trouver un truc pour consoler un pauvre petit monstros tout dépité. Alors comme son frère jouait beaucoup à la Wii U en ce moment, j'ai soudain pensé à Mario Kart, une activité que je pouvais pratiquer assise sur les super sièges de manip prêtés par mes collègues de bureau ou tout simplement debout bien sanglée dans mon corset.

Et c'est donc en compagnie d'un Azraël aux anges que je m'apprêtais à tricher éhontément pour perdre avec classe. Ben mes aïeux, je vous raconte pas la grande claque. Enfin si, je vous raconte. Sur la totalité des 8 parties disputées la semaine dernière (chaque partie comprenant 4 courses, ça nous fait un total de 32 courses), Azraël a gagné ... ben l'intégralité des parties en fait, en finissant 1er ou 2ème à chaque course en plus. Perso, ma meilleure place dans une partie a été la 5ème et j'ai péniblement, en donnant mon maximum, et avec un coup de bol monstrueux, réussi à gagner 2 courses sur les 32 ! Non mais DEUX courses ... SEULEMENT !

bowser colere

J'ai encore perdu ! Non mais j'y crois pas !

C'est là, à ce moment précis, que j'ai admis ce dont je ne m'étais jamais préoccupée jusqu'à maintenant. Bouuuuhouuuuhouuuuu, je vieillis ! J'ai perdu tous mes réflexes fulgurants ! Bouuuhouuuhouuu ! Et ce ne sont pas les commentaires "élogieux" d'Azraël qui vont me consoler, je vous prie de le croire.

Ouais, j'ai encore gagné ! J'ai gagné toutes les parties ! T'as vu maman ?

Oui oui, j'ai vu. Bravo mon Azraël !

Ouais ! Quand même maman, t'es vraiment trop nulle à ce jeu !

mario vainqueur 

Un Azraël dont la tête et les chevilles enflent à vue d'oeil

Voilà voilà ! Essayez de leur faire plaisir tiens ! Heureusement que le docteur qui me suit pour mon dos est là pour me remonter le moral lui. Car à part me prendre une branlée à Mario Kart, je suis aussi allée passer ma première radio de contrôle.

Bon alors voyons ça. Oh la la, ah oui quand même !

Euh, vous me rassurez pas là vous savez !

(j'en avais même des palpitations !)

Huuuum ? Ah non mais tout va bien. Ca n'a pas bougé, ça se consolide bien droit, c'est parfait.

Piouuuu !

D'ailleurs vous êtes jeune.

(ah ben c'est gentil ça)

Si ça continue comme ça, on devrait pouvoir réduire à 45 jours de corset.

J'aurais bien fait une petite danse de la victoire mais je me suis dit que ce serait pas prudent. A la place, je suis retournée m'atteler à la fabrication du nouveau pantalon d'Azraël (même s'il ne le mérite pas ce fils indigne) parce que, toujours grâce aux sièges de manip de mes gentils collègues, j'ai enfin pu me remettre à la couture. Youhou ! Sur ce, je vous laisse. Faut que je files m'entrainer à Mario Kart pendant que les monstros sont à l'école. Hors de questions que je me laisse faire. Il va voir de quel bois elle se chauffe la vieille !