dimanche 25 mars 2018

Nouvelles du front, enfin, plutôt du dos !

Eh voilà, vendredi dernier, c'était ma seconde radio de contrôle, radio passée en un temps record. Même que la personne chargée de la prendre m'a appelé alors que je ne n'avais même pas encore atteint la salle d'attente et l'a développé tout aussi vite avant de m'envoyer 5 étages plus haut pour voir le docteur. Après 1h45 à faire le poireau devant la porte du gentil docteur un poil en retard (si si, apparemment 1h45 d'attente c'est juste un poil en retard) que j'en ai presque regretté d'avoir passé la radio si vite. Ben oui, du coup, psychologiquement, j'étais pas prête ! Après 1h45 donc (oui, ça m'a traumatisé), j'ai eu beau expliqué au gentil docteur que bon, c'était mon anniversaire cette semaine et que ce serait sympa comme cadeau qu'il m'annonce que je pouvais enlever mon corset et considérer mon dernier mois d'arrêt maladie comme des vacances, ben il a pas voulu le vilain !

Finalement, il est pas si gentil que ça ce docteur, j'irai même jusqu'à dire limite sadique !

Bon alors voyons ça. Ah oui, c'est bien ça, très bien même.

C'est super ça !

(je m'imagine déjà enlever l'engin de torture et retrouver mon autonomie)

Regardez là. On voit que la fracture n'a pas bougé et que la vertèbre est en cours de consolidation. On va pouvoir commencer la rééducation.

Chouette !

(peut-être même que je vais pouvoir recommencer à me vautrer sur mon tapis et me coudre la jupe qui m'attend depuis 6 semaines)

Par contre, elle est vraiment mal placée cette fracture

...

(silence angoissé parce que je sens bien que je ne vais pas apprécier la suite)

C'est la D12 quand même. Elle est dans une zone de très fortes contraintes. Non décidemment, c'est trop risqué. Va falloir garder le corset encore un peu.

Et combien de temps exactement ?

Ben jusqu'au prochain rendez-vous dans .... oui c'est ça, dans 6 semaines.

...

(silence consterné)

pourquoi tant de haine

Mais pourquoi tant de haine !

Résultat des courses, ben on change rien. Ah si, en fait, j'ai écopé d'un rab de congé, 2 semaines supplémentaires ! Alors je vous vois venir. Elle reste tranquille chez elle à se tourner les pouces et elle râle ! Ben oui, je râle. Parce que je peux vous dire que musculairement, le corset, c'est galère à la longue vu qu'il vous fait prendre une position pas naturelle du tout et que j'ai l'impression certains soirs d'avoir été passée à la moulinette. Mais surtout, ne pas pouvoir faire un paquet de trucs tout con (comme prendre une douche tout simplement et encore, y a bien plus embarrassant je vous prie de le croire) toute seule, ben à la longue, c'est lourd, mais lourd !

Heureusement, Azraël a toujours de bonnes idées pour m'occuper afin que je ne m'ennuie pas. Mais ça, je vous en parlerai dans un prochain post. En attendant, je lui laisse quand même le mot de la fin.

Ton dos est toujours cassé maman ? Mais c'est trop génial ! J'espère qu'il guérira jamais !

Euh, c'est pas très gentil ça mon Azraël

Mais maman, c'est trop bien. Moi j'adore quand tu restes à la maison, je peux te faire plein de câlins dans ton lit avec ma tablette !

Voilà voilà, c'est pas sympa mais c'est tellement mignon.

 

Posté par reyhaziel à 23:05 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 21 mars 2018

La Puce est une vilaine fille !

Si si, je vous jure. Je suis horrible ! Une vraie sorcière ! Et méchante en plus ! Ah et puis incompétente aussi, il ne faudrait pas l'oublier. C'est vrai quoi, regardons les choses en face.

N'est-ce pas le summum de la torture que de mettre 3 examens la même semaine à de pauvres petits nétudiants qui n'ont en plus qu'une malheureuse demi-douzaine de demi-journées de libre pour les préparer en plus de leur soirée (laquelle soirée commence à 17h pour tous ceux logeant sur le campus) ?

Et puis d'ailleurs, pourquoi est-ce que je m'obstine à mettre des examens en fin de semestres juste après la fin des cours ? Pourquoi est-ce que je ne les organise pas avant la fin des cours histoire qu'ils ne tombent pas tous en même temps hein ? C'est vrai ça. Je suis bête ou quoi ?

Et est-ce que je ne fais pas une nouvelle fois preuve d'une incompétence notoire quand je refuse de déplacer 2 cours d'une demi-journée au prétexte fallacieux qu'il ne m'a pas été possible de trouver 2 créneaux de cours libres simultanément sur les 5 emplois du temps différents des 5 écoles impliquées dans le master où je suis responsable de mention sachant que je n'ai la maîtrise que de l'emploi du temps que de MA mention ?

Sans parler de ma mauvaise volonté évidente à demander à des industriels débordés de déplacer leurs interventions parce que mes petits nétudiants aimeraient bien avoir un week-end de 4 jours dans une semaine où absolument aucun pont n'est prévu vu que les semaines font bien 5 jours ouvrés avant et après le week-end en question.

Mais je pense quand même que j'atteins le nec plus ultra de la méchanceté quand j'explique que non, je ne vais pas demander au prof responsable de cours d'organiser un examen pour l'ensemble de la promo moins une personne et un examen pour la personne toute seule parce que le jour prévu ne l'arrange pas trop et qu'elle en préférerait un autre.

A moins que ce ne soit quand je leur explique que non, je ne pourrais pas les recevoir pas en personne pour discuter de leur volonté de boycotter une super visite organisée rien que pour eux tout frais payés dans des installations normalement non accessibles au commun des mortels, parce que là maintenant tout de suite je suis sur un lit d'hôpital avec une fracture du dos mais qu'ils peuvent aller voir ma collègue qui est autant au courant que moi. Oui, je devais vraiment être monstrueuse à ce moment là puisqu'ils viennent de me reprocher d'avoir refusé de les voir. En même temps, je comprends qu'ils soient fâchés puisqu'il paraît que ma collègue aussi a refusé de les voir. Ce qui me fait penser qu'il me faut demander à leur porte-parole s'il n'a pas subi des expérimentations illégales visant au clonage d'êtres humains car soit ma collègue a reçu son jumeau maléfique en entretien, soit elle a reçu son clone vu que lui ne se rappelle de rien.

Mouaip, il n'y a pas à dire : soit je suis un horrible monstre tourmenteur de petits nétudiants, soit les jeunes d'aujourd'hui sont des monstros d'égocentrisme infantiles, puérils et pourris gâtés. Franchement j'hésite. Et vous, qu'est-ce que vous en pensez ?

Posté par reyhaziel à 22:26 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 16 mars 2018

La revanche de Couturus

Ah ça, il n'y a pas à dire, le Couturus est un petit démon du genre ténu et obstiné et qui ne manque pas de ressources. Et quand le Couturus est frustré, il est capable de vaincre tous les obstacles pour approcher, ENFIN, d'une machine à coudre ! Quitte à recourir à la manipulation la plus retorse. Rien ne l'arrête, ni une vertèbre fracturée, ni un popotin malmené, ni un boss et des collègues à amadouer, RIEN DE RIEN !

Oh allez, la Puce ! Rien qu'une petite peluche ! Ou un pantalon pour Azraël ? Il en a tellement besoin le pauvre, il n'a plus rien à se mettre.

Euh oui mais bon, je peux pas recopier les patrons à 4 pattes sur le tapis du salon !

Pas un problème, on en a des tout prêt. Les petits dauphins tiens ! Pour faire un test ? Et puis le pantalon qui a servi pour le costume de Mario ! Ce serait parfait non ?

Hum, bon, d'accord mais je ne peux pas m'assoir sur une chaise normale, tu sais bien. En tout cas pas longtemps. Vraiment, je ne crois pas que ce soit possible.

T'inquiètes, j'en fais mon affaire !

Et c'est ainsi, qu'à l'insu de mon plein gré comme d'habitude, Couturus commença sa campagne de séduction sur mes gentils collègues.

Bonjour bonjour, c'est la Puce, j'aurai un petit service à demander. Je pourrais emprunter des tabourets de manip ? Le docteur a dit que c'était le seul siège sur lequel je pouvais m'assoir sans risque pour mon dos.

(Rhaaa, trop fort le Couturus, il s'appuit sur la vérité vraie pour son entreprise d'extorsion le fourbe)

C'est parce que quand on s'assoie dessus, c'est comme si on était debout en fait. Il me faudrait le modèle réglable en hauteur. Ca me sauverait la vie !

(oui, Couturus adore faire dans le mélodrame, vous n'aviez pas encore remarqué)

Oh mais bien sûr la Puce, pas de problème. Emprunte tout ce que tu veux si ça peut te faciliter la vie. Veille juste à ce que les collègues soient d'accord

(ça, c'est le big boss du labo qui me donne son feu vert. Il est sympa Big Boss non ?)

Bonjour le labo, pour ceux qui savent pas, j'ai le dos tout cassé. J'aurais besoin d'emprunter un ou deux tabourets de manip réglables pour pouvoir m'assoir. Pitiéééééé, c'est le docteur qui l'a dit, je suis affreusement malheureuse et ma vie sera finie si j'ai pas mon tabouret

(bon, en fait, Couturus n'a pas osé aller jusque là mais c'était pas loin)

Coucou la puce, j'ai ce qu'il te faut. Un beau tabouret réglable. Et si tu en veux plus, je peux t'en avoir d'autres. Gardes le aussi longtemps que tu en auras besoin.

(ça, c'est un de mes gentils collègues. Quand je vous dis que j'ai des collègues adorables !)

Bon là, j'ai immédiatement stoppé Couturus qui était prêt à en embarquer une demi douzaine juste au cas où et on s'est contenté de 2, un pour pouvoir manger à table "normalement" (et accessoirement écrire mes posts et télétravailler un chouia même si je ne suis pas sensée le faire mais quand on a des collègues adorables faut en prendre un peu soin aussi et ne pas les laisser dans la panade si on peut faire quelque chose) et l'autre pour mon coin couture ce qui rend l'usage de ma machine à nouveau possible (mais à petite dose tout de même).

IMG_2224

Comme je suis certaine que vous vous demandez à quoi ressemble un tabouret de manip, voilà une photo avec une chaise classique pour comparer.

Alors vous vous en doutez bien, le tabouret n'était pas plus tôt installé que Couturus se jetait littéralement sur le premier bout de tissu à sa portée. Sauf que ...

Euuh, la Puce ...

Huuummm ?

Y a pas assez de place dans ton coin couture pour reporter un patron ou tailler le tissu !

Ah bon ? J'avais jamais remarqué dis donc ! Non mais attends, est-ce que ce ne serait pas pour cette raison que je me casse le dos régulièrement sur le tapis du salon à recopier les patrons, les reporter sur le tissu et à les couper par hasard ?

Ah ben peut-être ben que oui

C'est ça. Peut-être ben !

On pourrait penser que Couturus se découragerait et baisserait les bras. Que nenni, c'est bien mal le connaître ! Après avoir testé différentes solutions (y compris le vautrage corseté sur table de salle à manger et croyez le ou pas mais c'est pas top du tout), c'est finalement la planche à repasser qui fera office plan de travail (en même temps, c'est une excellente excuse pour laisser le repassage de côté, youpiiiii !). Le seul petit problème, c'est qu'elle est petite justement, ma planche à repasser, alors pour les grandes pièces en jersey et autres tissus extensibles, c'est un peu coton. Du coup, pour l'instant, ce pauvre Couturus est obligé de se contenter de coudre des peluches et des vêtements pour les monstros. Et moi, je peux dire adieu à la nouvelle jupe et la nouvelle petite robe que je voulais me faire mais bon, grâce à son obstination, nous avons pu reprendre le chemin de la couture et c'est bien chouette !

Pour me faire la main et répondre aux demandes d'une copinaute et d'un Gargamel fan des Angry Birds, deux dauphins et un Monsieur Red sont sortis de mon coin couture. Pour les dauphins, j'ai repris le même patron que les fois précédentes et utilisé les chutes de tissu choisies par Mom d'Adamsfamilly et sa Belette.

IMG_2630

Pour Monsieur Red, c'est le patron de Totoro que j'ai utilisé et adapté à mes besoins. Le tissu, une polaire peluche rouge bien douce, vient de la maison d'Ursule et a été acheté spécifiquement pour cette réalisation. Alors bon, la forme du bec laisse un peu à désirer et j'aurai dû couper mes pièces perpendiculairement au droit fil pour avoir une forme plus ronde mais Gargamel a parfaitement reconnu son personnage préféré et se montre ravi de sa peluche. Mission accomplie donc !

IMG_2221

IMG_2222IMG_2220

L'opération Reprise de la couture ayant parfaitement réussie, même si les réalisations se sont montrées quelques peu laborieuses (j'ai tout de même triplé le temps de réalisation d'une peluche par rapport à ma vitesse habituelle), Couturus a été incapable de s'arrêter là. Et forcément, il a choisi de poursuivre avec un nouveau pantalon pour Azraël, de préférence plein de petits détails dont certains encore jamais cousus comme les poches à soufflets. Il s'agit du pantalon Birder (n°39 du Ottobre 4/2015), un pantalon cargo avec des grandes poches à soufflet sur les cotés donc, des poches italiennes et des poches revolver derrière, un modèle qui, simplifié, m'avait servi de basse pour la salopette de MarioPour faire bonne mesure, sûr et certain d'être le meilleur couturier du monde, il s'est dispensé de lire les éventuelles instructions de montage (sous prétexte que c'était du Ottobre et que donc de toute façon il n'y en aurait pas) ni de faire de recherche sur le net juste au cas où. Résultat, le découd-vite a carburé à fond pour la réalisation de cette cousette. Et après 3 semaines de boulot (3 semaines ! non mais TROIS SEMAINES quoi ! C'est 3 jours qu'il me faut normalement pour un pantalon basique !), le bestiaux a enfin vu le jour en version mettable et sans poches revolver parce que j'en pouvais plus.

IMG_2204IMG_2206

Devant et dos

IMG_2207

IMG_2205

Gros plan sur la fausse braguette

IMG_2208IMG_2209

Les poches à soufflet

Mais entre le joli velours bordeaux (acheté chez Toto pendant les fêtes) et le splendide coton imprimé chats (dans mon stock depuis des lustres) utilisés pour sa réalisation, je trouve que mon fiston a trop la classe dedans.

IMG_2213IMG_2215

Non, il n'est pas trop long, c'est juste qu'Azraël a décidé de le porter taille basse limite raie des fesses le jour des photos !

IMG_2214

Et avec le T-shirt dans des coloris coordonnés cousu avant mon accident, c'est carrément la grande classe (oui, je sais, je me la pète un peu mais je suis vraiment trop contente).

IMG_2648

Et les monstros avec leurs T-shirts identiques (et le nouveau pantalon d'Azraël)

Bon accessoirement, faudra quand même que j'aille fureter sur le net pour trouver la technique de montage des poches à soufflet parce qu'il est vraiment trop nul Couturus et je doute que mon montage soit très académique.

Posté par reyhaziel à 17:54 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 9 mars 2018

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Mouais ? Peut-être bien. Mais bon sang, on est aussi nettement moins fatigué moi je vous dis. Et ce n'est pas le chevalier La Puce qui me contredira. Pourquoi donc ? Mais à cause de ses dernières aventures voyons. Mais si, rappelez-vous. Après un combat épique pour la défense du prince Gargamel contre le Dragon Administration et la sorcière MDPH, combat perdu sans gloire aucune lui non plus, notre courageux chevalier se préparait à la prochaine bataille pour la défense du petit prince Azraël cette fois. Allez, installez au coin du feu (si si, vu le temps qu'il fait, le coin du feu c'est très bien mais le coin du radiateur fera l'affaire aussi), c'est parti pour les chroniques du chevalier La Puce et l'entrée en mode narratif.

Notre chevalier, donc, armé de sa plume la plus affûtée, revêtu de sa nouvelle armure flambant neuve qu'un Storm Tropper à côté fait figure d'enfant de coeur, s'en allait vaillamment au grand congrès annuel des magiciens et enchanteresses de l'Académie Royale CE1 (alias l'équipe éducative d'Azraël pour ceux qui ne parlerait pas couramment l'Azraëlien, le Gargamelien et le Pucien mais si d'abord que ça existe comme langage ça messieurs dames). Il était fin prêt pour la bataille quand, en approchant du lieu consacré en plein coeur de la forêt des Carnutes, Sieur La Puce rencontra la directrice de l'Académie Royale.

Holà Dame Directrice. Me voici prêt pour le combat. Mais où diantre sont ce maudit dragon et cette fourbe sorcière ?

Oh mais cela fait longtemps qu'ils s'en sont retournés en leur logis chevalier. Le sortilège de notification d'AVS de l'enchanteresse Enseignante Réfèrente était toujours actif figurez-vous !

Noooon ! Extraordinaire !

Du coup, j'ai décidé que Dame M. allait continuer à veiller sur votre petit prince. Ça ne vous pose pas de problème n'est-ce pas ?

Oh là non, c'est parfait.

(tu m'étonnes, il y a encore quelques semaines, c'était pas gagné qu'elle reste Dame M.)

Fort bien. Mais je dois vous quitter. Allez donc voir tout ça avec l'enchanteresse.

Et notre chevalier tout ragaillardi s'en alla rejoindre l'enchanteresse Enseignante Réfèrente, Super Ortho, Dame M. et la nouvelle Maîtresse Chérie (oui parce que la maîtresse du petit prince Azraël change tous les ans comme il se doit contrairement à celle de Gargamel qui est la même depuis son entrée en ULIS école).

Ah tout le monde est là, c'est parfait, on va pouvoir commencer. Alors bonne nouvelle, le sortilège de notification d'AVS est encore actif pour toute l'année prochaine.

Oui et Dame Directrice vient de m'informer que Dame M. continuerait sa mission l'an prochain.

Mais c'est parfait. Mesdames, alors, comment se porte le petit prince Azraël ?

S'en suivit l'énumération des qualités (nombreuses avec en tête de liste attentionné avec ses camarades et très très poli avec les adultes) et défauts (pas trop ... ah ben tiens, c'est étonnant ça, faudra peut-être lui rappeler quand il est au château) de notre petit Prince, de ses progrès (nombreux aussi), de ses régressions (aucunes yahouuu !), de ses points forts (un vocabulaire riche pour son âge et les math, tiens donc, comme c'est étonnant pour un petit Prince en limite autistique) et de ses points faibles (lecture à voix haute en retard mais surtout, un manque d'assurance et d'autonomie chronique).

Bien bien bien. Donc pour résumer, le Prince Azraël a un fort potentiel, est en progrès notable dans tous les domaines mais souffre toujours d'un gros manque de concentration et de confiance en lui. La présence de Dame M. est donc absolument indispensable à la poursuite de ses apprentissages.

Voilà, c'est tout à fait ça. Voilà, c'est tout à fait ça.

(Maîtresse Chérie et Dame M. avec un bel ensemble)

Mais les différents suivis médicaux préconisés sont en place et tout est réglé pour l'année prochaine.

Exactement

Et bien c'est parfait ! Ah non, attendez, il y a tout de même un petit problème

(je me disais bien aussi que c'était trop facile tout ça)

Le sortilège de notification ne fonctionne que pour une AVS mutualisée, pas une AVS individuelle.

Eh alors ?

Alors, ça veut dire que Dame M. ne peut pas rester auprès du prince 15h par semaine comme cette année, c'est 9 à 12h maximum. Et il faudrait qu'elle s'occupe aussi d'un autre enfant.

Ah mais, je m'occupe déjà d'un autre enfant. Et je ne reste que 13h au plus auprès du prince Azraël.

Oh ben c'est bon alors. Ca passera sans problème. Ben on a fini. Merci à toutes.

Et voilà comment le combat épique n'eut jamais lieu. Notre chevalier rentra benoîtement en son château sous la vigilante surveillance de Chéri, son fidèle écuyer du moment, bien moins épuisée nerveusement que prévu et nous quitterons à présent le mode narratif pour repasser au mode normal.

En bref, même s'il me semblait bien que la notification d'AVS était toujours valable pour l'an prochain, il n'était pas certain qu'une AVS soit disponible pour Azraël ou alors à un volume horaire nettement moins important m'avait avertie la directrice de l'école des monstros. Je m'étais donc préparée aux mauvaises nouvelles et à défendre la cause de ma progéniture adorée ... pour rien. A ma plus grande joie d'ailleurs. D'une part parce que la directrice (qui, je crois bien, a un petit faible pour Azraël depuis qu'elle l'a eu dans sa classe) a fait le choix de conserver Dame M., une super AVS qui s'occupe d'Azraël depuis maintenant 2 ans, mais aussi grâce aux progrès d'Azraël qui ont permis de réduire à un niveau raisonnable le nombre d'heures où une aide lui est indispensable.

Alors tout n'est pas rose bien évidemment. Azraël accuse notamment un retard important sur la lecture à haute voix (niveau fin de CP max qu'il aurait), un manque de concentration dans la durée qui nécessite des aménagements des exercices (en gros, faut en réduire la durée mais pas le niveau de difficulté), un manque de confiance en lui tellement prononcé qu'il en donne des mauvaises réponses parce qu'il hésite trop longtemps à donner la bonne (il a la bonne réponse mais doute tellement qu'il réfléchit trop et finit par répondre autre chose) et a besoin d'une personne près de lui pour le recentrer et le guider sinon il part dans tous les sens. Mais dans l'ensemble, il a fait d'énormes progrès et, à part pour la lecture à haute voix, son niveau correspond au niveau moyen de sa classe (ce dont je suis on ne peut plus fière et qui me récompense de la guerre perpétuelle qu'on lui fait à propos de ses devoirs). Reste vraiment à travailler sa confiance en lui (que j'arrive toujours pas à comprendre d'où qu'elle sort parce qu'on a toujours pris grand soin à valoriser les monstros à la moindre occasion) qui constitue un des principaux freins à ses apprentissages et surtout à l'expression de ses capacités. C'est vrai quoi, si l'AVS ne l'encourageait pas s'exprimer lors des séances avec l'enseignante spécialisée de l'école, personne ne se serait rendu compte de la richesse de son vocabulaire. Tout ça parce qu'il a peur de se tromper alors qu'il connaît très bien les réponses et qu'il préfère donc se taire.

Allez bonhomme, continue comme ça. On tient le bon bout !

on tient le bon bout

Yeh, on a gagné mon grand !

Et pour la petite histoire, si Azraël reste donc très "timide" dans la plupart des cours, il paraît qu'il y en a un où il se transforme, est sûr de lui et met en route la mitraillette à paroles. Devinez un peu de quel cours il s'agit, je vous le donne en mille ... ben les cours de cuisine bien sûr ! (c'est bien mon fils ça tiens !)

Posté par reyhaziel à 22:13 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 5 mars 2018

Coup de vieux !

Quand nous étions jeunes, Chéri et moi étions très férus de jeux vidéo. Tout comme les copains de Chéri d'ailleurs, au point que nous avions instauré les Goûters du Samedi. Au menu, coca, jus de fruits, gâteaux maison et parties de jeux vidéo endiablées, avec une préférence très très marquée pour le célèbre Mario Kart.

Bien sûr, avec la découverte du monde du travail, puis l'arrivée des enfants, les habitudes se sont modifiées, les Goûters du Samedi se sont un peu espacés mais quand ils ont été en âge de jouer, c'est avec un plaisir partagé que nous avons initié les enfants aux joies de Mario Kart. Et bien évidemment, nous leur mettions une pâtée mémorable à chaque partie (gniarf gniarf gniarf).

Puis Gargamel a grandi et se prendre la pâtée à Mario Kart a rapidement cessé de l'amuser. Et quand Azraël s'en est mêlé, Chéri et moi avons dû développer des trésors d'ingéniosité pour à la fois perdre sans que ça se voit trop mais aussi faire notre possible pour que les monstros, eux, gagnent !

bebe bowser

 Un monstros venant de perdre à Mario Kart

A la longue, ça devenait franchement fatiguant alors on a simplement laissé les monstros se débrouiller entre eux. Si bien que la semaine dernière, quand j'ai repris la manette de jeu, ça faisait un paquet de temps pour ne pas dire plusieurs années que je n'y avais pas joué.

Seulement voilà, vu que je ne peux plus me vautrer sur le tapis pour jouer aux jeux de société (oui, chez nous, les jeux de société se pratiquent exclusivement sur carpette pour cause de dés qui y finissent toujours de toute façon), que je ne peux plus faire de batailles de chatouilles, que je ne peux plus non plus faire de méga câlin sur le canapé ni à peu près aucune des activités favorites d'Azraël, il fallait bien trouver un truc pour consoler un pauvre petit monstros tout dépité. Alors comme son frère jouait beaucoup à la Wii U en ce moment, j'ai soudain pensé à Mario Kart, une activité que je pouvais pratiquer assise sur les super sièges de manip prêtés par mes collègues de bureau ou tout simplement debout bien sanglée dans mon corset.

Et c'est donc en compagnie d'un Azraël aux anges que je m'apprêtais à tricher éhontément pour perdre avec classe. Ben mes aïeux, je vous raconte pas la grande claque. Enfin si, je vous raconte. Sur la totalité des 8 parties disputées la semaine dernière (chaque partie comprenant 4 courses, ça nous fait un total de 32 courses), Azraël a gagné ... ben l'intégralité des parties en fait, en finissant 1er ou 2ème à chaque course en plus. Perso, ma meilleure place dans une partie a été la 5ème et j'ai péniblement, en donnant mon maximum, et avec un coup de bol monstrueux, réussi à gagner 2 courses sur les 32 ! Non mais DEUX courses ... SEULEMENT !

bowser colere

J'ai encore perdu ! Non mais j'y crois pas !

C'est là, à ce moment précis, que j'ai admis ce dont je ne m'étais jamais préoccupée jusqu'à maintenant. Bouuuuhouuuuhouuuuu, je vieillis ! J'ai perdu tous mes réflexes fulgurants ! Bouuuhouuuhouuu ! Et ce ne sont pas les commentaires "élogieux" d'Azraël qui vont me consoler, je vous prie de le croire.

Ouais, j'ai encore gagné ! J'ai gagné toutes les parties ! T'as vu maman ?

Oui oui, j'ai vu. Bravo mon Azraël !

Ouais ! Quand même maman, t'es vraiment trop nulle à ce jeu !

mario vainqueur 

Un Azraël dont la tête et les chevilles enflent à vue d'oeil

Voilà voilà ! Essayez de leur faire plaisir tiens ! Heureusement que le docteur qui me suit pour mon dos est là pour me remonter le moral lui. Car à part me prendre une branlée à Mario Kart, je suis aussi allée passer ma première radio de contrôle.

Bon alors voyons ça. Oh la la, ah oui quand même !

Euh, vous me rassurez pas là vous savez !

(j'en avais même des palpitations !)

Huuuum ? Ah non mais tout va bien. Ca n'a pas bougé, ça se consolide bien droit, c'est parfait.

Piouuuu !

D'ailleurs vous êtes jeune.

(ah ben c'est gentil ça)

Si ça continue comme ça, on devrait pouvoir réduire à 45 jours de corset.

J'aurais bien fait une petite danse de la victoire mais je me suis dit que ce serait pas prudent. A la place, je suis retournée m'atteler à la fabrication du nouveau pantalon d'Azraël (même s'il ne le mérite pas ce fils indigne) parce que, toujours grâce aux sièges de manip de mes gentils collègues, j'ai enfin pu me remettre à la couture. Youhou ! Sur ce, je vous laisse. Faut que je files m'entrainer à Mario Kart pendant que les monstros sont à l'école. Hors de questions que je me laisse faire. Il va voir de quel bois elle se chauffe la vieille !

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,