Comme me le faisait gentillement remarquer ma clique démoniaque, je suis comme le lapin d'Alice, la vitesse en moins. Là pour le compte, si on ajoute ma carapace, je tiendrais plutôt de la tortue ! Bref, comme le lapin, je suis en retard, je suis en retard. Pour à peu près tout d'ailleurs : les posts, la couture, les défis, répondre à vos adorables encouragements et commentaires, corriger mes copies de mécanique quantique (ah non, ça, c'est bon, enfin façon de parler parce que j'ai jamais corrigé un aussi mauvais tas de copies !).

Mais bon, comme dit le dicton, mieux vaut tard que jamais. Alors pour fêter dignement, avec grosso modo 1 mois de retard, les 4 ans de ce blog (oh et puis soyons fou, fêtons également mon âge vénérable tant qu'on y est puisqu'en mars c'était aussi mon anniversaire et un grand merci à toutes celles et ceux qui me l'ont souhaité), je vous propose un petit concours, ou plutôt un tirage au sort. Pour participer, rien de plus simple. Vous avez jusqu'au samedi 14 avril minuit pour me laisser un petit commentaire et les mimines innocentes mais poisseuses des monstros tiront 2 gagnants au sort parmi les participants.

Et comme d'hab, les gagnants recevront un petit paquet surprise avec des trucs faits maison dedans (même qu'ils auront le droit d'émettre des suggestions sur le contenu à prévoir dans leur paquet).

Pour patienter en attendant le jour J, je vous suggère de vous installer devant une bonne tasse de café, ou de thé, ou de tisane avec quelques petits financiers noisette. Quoi ? Comment ? Vous connaissez pas le financier noisette ? Damned, mais il faut remédier immédiatement à cette lacune pâtissière totalement inadmissible d'autant que le financier noisette, c'est IN RA TABLE ! Si si je vous jure. Même cramés, ils sont bons ! Et pour ceux qui se demanderaient ce que c'est que ce machin-là, c'est simplement un financier dont on a remplacé la poudre d'amande par de la poudre de noisette. Ça peut paraître idiot comme ça au premier abord (c'est très bon le financier amande, pourquoi remplacer TOUTE la poudre d'amande par de la poudre de noisette). Le truc, c'est qu'à la maison, je suis la seule fan des amandes. Mes hommes, eux, leur truc, c'est plutôt la noisette (ça doit être le gêne creusois qui s'exprime). D'ailleurs, entre le financier noisette et le gâteau creusois, il y a un air de famille indéniable. Cette recette, plutôt simple à réaliser, est idéale pour liquider ses blancs d'oeuf. En plus, c'est rapide à faire et à cuire, bref parfait si on a besoin de petits gâteaux à la dernière minute.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5ec

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5ef

Financiers noisette (pour 20 mini financiers)

Première remarque, perso, pour mes mini financiers, j'utilise un moule silicone à mini muffins, celui-ci pour être exact acheté chez amazon mais on trouve la même chose pour moitié prix maintenant. Et franchement, pour des biscuits standard, les moules que l'on trouve en supermarché fonctionne parfaitement alors c'est vraiment pas la peine de dépenser une fortune. La quantité de pâte me permet de remplir 20 cavités sur les 24 mais pour des moules spécifiques à mini financiers, je ne sais pas combien vous en remplirez.

  • 75g de beurre
  • 80g de sucre glace
  • 80g de blancs d'oeufs (soit les blancs environ 3 oeufs moyens)
  • 45g de poudre de noisettes
  • 25g de farine
Pour cette recette, vous avez différentes façons de procéder. Mais on va commencer par préchauffer le four en chaleur tournante à 170°C et faire fondre le beurre.
Là, on a 2 options. Soit on fait fondre le beurre au micro-onde et on réserve. Soit on prépare un beurre noisette.
Euuuh, la Puce ? C'est quoi est-ce que cette chose ? Ben le beurre noisette, c'est du beurre qu'on fait fondre et colorer sur une poële bien chaude. Il tire son nom de sa couleur et de l'odeur de noisette qu'il dégage et qui est juste à tomber. Gustativement, il paraît que ça donne un petit goût inimitable aux financiers aux amandes mais j'ai jamais senti la différence au goût. A l'odeur, oui, mais au goût .... Ceci dit, je n'ai aucun palais alors je ne suis pas une référence mais rien que pour l'odeur, je vous suggère de ne pas faire l'impasse sur le beurre noisette.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e3

Et voilà un beau beurre noisette

Alors je vous vois venir, vous avez peur de cramer votre beurre. Meuuuh non, aucun risque si on a la technique. On commence par bien faire chauffer sa poële ou sa casserole. Quand c'est chaud, on met tout le beurre d'un coup. Ça va grésiller à mort. Et là, on tend l'oreille tout en remuant son beurre de temps en temps. Tant que ça grésille, on laisse cuire. Mais quand ça ne grésille presque plus, on retire du feu. Vous ne comprenez pas de quoi je parle ! Pas de problème, je vous ai enregistré les grésillements.

Bruit du beurre mis dans la poële chaude en début de cuisson

Bruit du beurre en fin de cuisson : le grésillement baisse en intensité jusqu'à devenir très faible

On verse alors dans un récipient froid tout en filtrant avec une passoire fine. On obtient alors un beau beurre couleur noisette qui sent divinement bon. Et dans la passoire, on récupère la caséine du beurre. C'est elle qui a brûlé et fait les grains noirs. On réserve le beurre et on passe à la suite.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e4

Caséine du lait après cuisson du beurre noisette

A nouveau, on a le choix. Soit vous tamisez directement farine, sucre glace et poudre de noisette dans un saladier et vous mélangez bien à la cuillère magique pour que ce soit homogène. Soit vous les mixez ensemble au préalable pour obtenir une poudre très fine (comme on le ferait pour des macarons) avant de tamiser la poudre obtenue (le mixage rendra le mélange homogène d'office). Perso, je préfère cette seconde solution car elle donne des financiers très fondants en bouche, sans la texture granuleuse que l'on peut avoir si la poudre de noisettes n'est pas très fine à la base.
On ajoute les blancs d'oeufs tels quels à nos poudres, pas besoin de les monter en neige, et on mélange bien.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e5UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e6

Puis on ajoute le beurre fondu et on remélange.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e7UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e8

Il ne reste plus qu'à répartir la pâte dans les cavités du moule. Quelques astuces à ce propos. Si le silicone est censé se démouler facilement et les financiers être riches en beurre, ils sont aussi riches en sucre. Graissez donc les cavités (à la bombe, ça prend 10 secondes, au pinceau, c'est un poil plus long), ça vous évitera bien des déboires. D'abord parce que vous aurez la garantie d'un démoulage sans problème. Ensuite, parce que cela contribuera à éviter d'emprisonner de l'air sous la pâte et de voir la forme de vos financiers devenir totalement anarchiques (du genre allure bien gonflée dessus et gros trou dessous). Ensuite, la viscosité de la pâte changeant rapidement avec le refroidissement du beurre, elle peut être très liquide au début et bien pâteuse à la fin du remplissage. Pour éviter les problèmes, mettez la pâte dans une poche à douilles sans douille. On coupe ensuite le bout de la poche et remplir les cavités est un jeu d'enfant. En prime, ça évite d'en mettre partout. Pour le remplissage à la poche, placez bien le bout de la poche quasiment en contact avec le fond de la cavité et pressez doucement pour faire sortir la pâte. Il faut remplir les cavités à moitié environ. Comme le graissage, cela vous assurera de ne pas emprisonner d'air "sous" la pâte.
Bien évidemment, ce ne sont que des astuces et cela n'a rien d'obligatoire.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5e9

Il ne reste plus qu'à enfourner à mi-hauteur pour 10-13 mn selon votre four. Il faut sortir les financiers dès qu'ils commencent à se colorer sinon ils seront trop cuits. Le temps de cuisson détermine le moelleux du financier. Pas assez cuit, le coeur sera pâteux et peu agréable en bouche. Trop cuits, ils vont durcir en refroidissant et se transformer en biscuits aux noisettes. Si tel était le cas, surtout, ne les jetez pas. Ils restent délicieux avec un café.
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5ea
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5eb
On voit ici que seul le pourtour du financier a coloré. Il restera bien moelleux.
Et voilà, bon appétit. Ces petits financiers se conservent plusieurs jours dans une boite ou un sachet hermétique, combien exactement je ne sais pas, leur durée de vie à la maison frise la vitesse de la lumière même dans leur version trop cuite. Mais le plus grand risque étant de voir le beurre rancir, je pense qu'on peut miser sur une bonne semaine, peut-être 2.