Ça se passait la semaine dernière (oui, je suis un chouia à la bourre question mise à jour de ce blog), mardi soir pour être précise. Les monstros étaient officiellement en vacances. Eh oui, leur école a fermé avec un peu d'avance pour cause de grands travaux mais comme ça fait un an qu'on était prévenu, on a eu le temps de prendre nos précautions. Enfin en théorie. Parce qu'avec ma petite tête, j'ai brutalement réalisé le dimanche précédent qu'il ne me restait que 3 jours avant la fin de l'école et que j'avais aucun cadeau de prêts pour les maîtresses et l'AVS de ma chère progéniture (et même pas d'idée de cadeau en plus). Et aussi qu'il ne restait que 6 jours avant la fête d'anniversaire d'Azraël et que je n'avais pas fait la moitié du boulot. Et le pire, c'est que je ne savais toujours pas exactement combien d'enfants seraient présents et que je n'avais aucun cadeau pour lui en stock non plus (sauf la piscine déjà en fonction offerte par Inferno Gran Mom et qui nous sauve bien la vie avec la canicule qu'il fait par chez nous en ce moment).

Bref, c'était panique à bord. L'horreur totale ! J'en étais même à me demander si je n'allais pas foncer au magasin le plus proche acheté un truc vite fait. LA HONTE ! Même que je l'ai fait en partie, à l'incrédulité la plus totale de Kokeshi (rapport au fait qu'elle m'a commandé des boucles d'oreille kokeshi), la maman d'un copain de Gargamel. Eh oui, pour une fois, j'ai osé acheter des boîtes de chocolat chez un chocolatier bien connu (chuuuut, je fais pas de pub). Quoi ? Tu les as pas fait ? Mais tu fais tout toi-même d'habitude ! qu'elle m'a dit. Mais heureusement, chez les Inferno, la horde démoniaque ne connaît aucun repos et c'est avec un plaisir évident que Pinterestus et Couturus se sont alliés pour me fournir une solution (au plus grand dépit de Conservatus qui espérait bien profité de l'occasion pour me faire acheter un tas de trucs inutiles et encombrants au possible). J'ai donc immédiatement pu rassurer Kokeshi qui voyait son univers s'effondrer et mon piédestal se fissurer. Mais si, j'avais quand même fait un truc de mes blanches mimines.

L'idée de génie (à ce niveau de panique et d'urgence, seul le génie pouvait apporter une solution) a donc été fournie par Pinterestus : ce serait un sac ! Oui, je sais, encooooore. Mais pas n'importe quel sac. Un sac dans un sac. Vous voyez pas ? Mais si, ce truc à la mode. Le sac pour les courses que, quand vous le pliez, il se range dans un sac cousu dessus (ou dedans, c'est selon). Comme ça, il devient une petite pochette qu'on met facilement dans son sac (à main celui-là).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a3

Le sac rangé dans sa pochette

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69b

Le sac prêt à être utilisé

Bon ok, ça fait beaucoup de sacs et ça a l'air compliqué c't'affaire mais en fait, c'est tout simple. Le tuto du sac vient des Lubies de Louise (ses tutos sont généralement très bien faits et très accessibles aux débutants). J'avais donc l'idée mais quid des tissus. C'est qu'il en faut quand même pour coudre 3 sacs et farfouiller dans mon énorme sac (oui, encore un) de chutes ne me tentait pas trop. C'est là que je me suis rappelée qu'Inferno Gran Mom et Kokeshi m'avaient toutes les 2 donné il y a un moment des restes de tissu. Il y avait un peu de tout, des petits et des tout petits coupons et puis quelques coupons de dimension moyenne. Et là, j'ai trouvé mon bonheur : un tissu rouge avec un motif imprimé en liseré qui serait très chouette (même s'il n'est pas du tout mon style mais comme on dit, à cheval donné ...) pour l'extérieur du sac en plaçant le liseré en bas et un tissu à fond noir et motifs géométrique pour la doublure, tous les 2 assez solides pour que les sacs soient costauds mais assez fin pour pouvoir être pliés assez facilement. Et, cerise sur le gâteau, les 2 coupons étaient assez grands pour que je puisse faire les 3 sacs à l'identique.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a2UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a6 

Le motif imprimé et le sac bien plié dans son rangement

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69e

Louise a estimé le temps de réalisation d'un sac à 1h30 environ et c'est effectivement à peu près ça (temps de création du patron inclus) pour un seul sac. Mais le gros avantage de pouvoir faire les 3 sacs dans les 2 mêmes coupons, c'est que ce temps n'est pas à multiplier par 3 pour finir les 3. Il m'a fallu moins d'un après-midi pause goûter incluse pour finir mes petits cadeaux.

Niveau difficulté, il n'y en a pas à la réalisation. En fait, le seul problème c'est de savoir comment plier le grand sac pour le faire rentrer dans le petit sac. Et comme j'ai oublié de faire des photos du pliage, vous resterez dans le flou jusqu'à ce que vous réalisiez le votre. Désolée !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69f

La pochette cousue à l'intérieur du sac à courses

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69c

Le rabat servant à fermer la pochette permet aussi de fermer le sac à courses.

Je suis plutôt contente du résultat dont j'ai douté jusqu'au dernier moment (parce que vraiment, ce tissu rouge, c'est pas mon style et que j'ai énormément de mal à coudre un tissu que je ne prendrais pas pour moi) et ils ont beaucoup plus à leurs destinataires ce qui est bien le principal.