mardi 31 juillet 2018

Opération Déstockage # 15 : Ca gaze ... ou pas !

Il fait beau, il fait chaud, j'ai une tonne de boulot et des tas de kilos en trop (merci au régime sandwich depuis 3 semaines) sans compter les lessives en retard à gogo. Du coup, j'ai plus rien à me mettre sur le dos !

Alors bien sûr, j'aurais pu me mettre à jour dans mes lessives. J'y ai pensé d'ailleurs, j'avais même commencé (si si je vous jure). Mais Couturus m'a convaincu que me coudre une nouvelle petite robe serait bien plus efficace et rapide. Et comme je suis d'une naïveté abyssale (et d'une fainéantise question lessive encore pire), j'avoue n'avoir pas été bien difficile à convaincre. D'autant que dormait dans mes placards le tissu idéal pour une robe spéciale canicule : un beau petit coupon de double gaze de coton fleurie. C'est vrai quoi, la double gaze, il n'y a pas mieux quand il fait chaud. C'est tout doux, c'est tout léger, c'est super confortable. Je suis une adapte inconditionnelle même si j'ai beaucoup de mal à en trouver avec des motifs qui me plaisent. Son seul défaut : c'est un tissu un peu fragile qui supporte très très mal le découd-vite.

Restait à trouver le modèle à coudre et j'étais en manque sérieux d'inspiration. Jusqu'à ce que je tombe sur les dernières réalisations de Sakiko, une robe issue du Tendance Couture n°16 (le modèle 41 sans les manches), un modèle que j'avais déjà repéré puis oublié mais qui m'apparut soudain comme une évidence pour mon coupon. En plus, j'avais juste assez de tissu pour la faire et le patron était disponible dans ma taille, un 42. C'était forcément un signe ! Couturus avait raison : à bas la lessive et sus à la nouvelle robe !

IMG_8894

J'ai donc commencé immédiatement à recopier le patron. Et là, j'aurais dû me douter que Couturus m'avait pipeauté et que finalement, faire la lessive aurait été bien plus rapide et efficace. D'abord parce que recopier un patron violet clair mélangé avec des lignes noires, bleues foncées et rouges, c'est pas évident évident. Ensuite parce que sur le plan de coupe, la pièce 19 correspond à la fois au fond de poche et au devant de la jupe alors qu'elle a le n°18 sur la liste des pièces à recopier. Et puis, parce que le patron de la poche justement manque sur la planche de patron. Enfin parce que pour une raison qui m'échappe, le bustier devant est en 2 morceaux alors que la parmenture est en un seul morceau. Bref, tout ça aurait dû me mettre la puce à l'oreille mais non. Parfaitement lobotomisée par un Couturus sur un petit nuage à l'idée de coudre enfin une petite robe et dans une matière qu'il adore, j'y suis allée sans me poser aucune question et sans réaliser le moindre ajustement dans le patron.

J'ai donc coupé mes pièces, assemblé, piqué, surpiqué, admiré, continué et une fois la robe pratiquement finie, j'ai essayé. Et là, là, j'ai pleuré ! Si si, c'était une vraie catastrophe. Le corsage était visiblement trop large, baillait complètement et tombait n'importe comment. Le décolleté était tellement profond qu'il devenait soutien-gorge incompatible. La ceinture, elle, n'était pas assez large. En gros, il n'y avait que la jupe qui tombait bien grâce à des petits plis plats au lieu de fronces (ça faisait pas très joli les fronces, trop bouffant) et elle était pile à la bonne longueur. Bref, au premier abord, il n'y avait rien à en tirer de cette robe ! Et Chéri, qui avait assisté au premier essayage, était mort de rire.

J'ai donc roulé ma robe en boule, je l'ai jeté dans un coin et je suis partie me coucher bien décidée à me remettre à la lessive dès le lendemain matin. Sauf que, bon, c'était de la double gaze quand même ce tissu. Et c'est trop bien la double gaze ! Alors j'ai déroulé la robe, je l'ai bien regardé, je l'ai enfilé sur Madonna malgré ses protestations et j'ai bidouillé. Comme d'habitude, j'ai pu constater que les modèles Tendance Couture ont une taille placée trop bas pour mon petit mètre cinquante cinq (si j'avais été moins pressée, j'y aurai pensé et j'aurai eu moins de problème). Comme les emmanchures étaient un peu trop grandes, j'ai pu réduire la hauteur de buste par le haut. En gros, j'ai réduit de 2 cm la hauteur en reprenant la couture d'épaule ce qui présentait le double avantage de ne pas avoir à découdre toute la ceinture (la double gaze n'y aurait pas résisté) et de réduire d'autant la profondeur du décolleté qui devenait acceptable mais baillait toujours autant. J'ai donc aussi dû créer des plis qui ont entièrement modifié la forme du décolleté simplement pour que le corsage ne baille plus et tombe à peu près correctement.

IMG_2614

Plus vraiment un décolleté en V n'est-il pas !

Restait le problème de la ceinture, pas vraiment possible à changer sans tout abîmer. C'est là que j'ai pensé aux pinces. Oui, vous savez, quand on veut cintrer davantage un vêtement, en particulier au niveau de la cambrure des reins, on peut faire des pinces. Ben là, j'ai fait exactement l'inverse sur une des coutures latérales. Au lieu d'enlever un morceau de tissu en forme de navette pour cintrer, j'ai ajouté un morceau de tissu en forme de navette. Cela me permettait de gagner les 2 cm d'aisance qui me manquaient au niveau de la ceinture sans augmenter la largeur du corsage à la poitrine (que j'avais déjà eu du mal à réduire) ni celle de la jupe où ce n'était pas du tout nécessaire.

IMG_2613

Ma petite navette de tissu rajoutée sur le coté

Au final, après 3 jours de retouche, j'ai obtenu une petite robe mettable (à condition de ne pas y regarder de trop près non plus), confortable et très agréable à porter par temps chaud. Mais qui ne ressemble plus du tout à celle que je pensais me faire.

IMG_2609IMG_2610IMG_2611

IMG_2618IMG_2620

Et voici donc ma participation à l'Opération Déstockage de Scrapaboom, avec un peu de retard pour cause de photos impossibles à publier (une horreur, rien que des carrés blancs j'avais et j'ai toujours pas compris pourquoi).

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 24 juillet 2018

Azraël a des goûts douteux

J'ai toujours eu conscience que les monstros avaient des goûts plutôt particuliers et qu'avec leur patience angélique et leur amour inconditionnel de la culture sous toutes ses formes (teuf teuf teuf excusez-moi, je m'étouffe à écrire des inepties pareilles), élargir leur horizon culturel serait simple comme bonjour (Aieeuux ! Ça fait mal ! Désolée, je viens de me faire foudroyer pour mensonge éhonté).

Mais franchement, je ne m'attendais quand même pas à ça. Car hier, Azraël était tranquillement en train d'hiberner dans sa grotte (alias sa maison en carton au milieu du salon car oui, elle résiste toujours, encore debout malgré travaux et tremblements de terre, perçage de trou d'espion, installation/désinstallation de toit, j'en passe et des meilleurs) pendant que Chéri regardait une émission sportive quelconque quand soudain, voilà qu'il sort en trombe de son carton et se plante devant la télé.

Ben Azraël, qu'est-ce qui se passe ?

Waouh, elle est trop bien cette chanson !

Ah bon, tu trouves ? Et c'est quoi qui te plaît ? La musique ? Les paroles ?

Les paroles ! Elles sont trop marrantes ! Ooooh, c'est fini. On peut l'écouter encore ?

Ah non, c'est pas possible. C'est la télé là.

Ooooohhhhhh !

(larmoyant à souhait et yeux de cocker en prime)

Mais je peux le mettre sur la tablette si tu veux

OUUUUIIIIII !

Mais quel est donc ce chef d'oeuvre de l'art lyrique qui passionne ainsi Azraël vous demandez-vous littéralement dévoré de curiosité ?  Et bien c'est ça !

Eh non, vous ne rêvez pas. Il s'agit bien de la pub pour le service à table de Mac Do ! Non mais franchement, il a pas des goûts musicaux douteux cet enfant quand même. Bien évidement, Azraël s'est empressé de réintégrer sa grotte afin d'y regarder la pub en boucle histoire de bien s'imprégner des paroles (et surtout les retenir histoire de m'en faire profiter à mon retour du boulot). Quand soudain, le voilà qui en ressort en trombe, oui encore, et se plante devant son père (toujours devant la même émission de sport).

Ben qu'est-ce qui se passe Azraël ?

J'AI COMPRIS !

...

(silence interloqué de Chéri cherchant à comprendre ce qu'Azraël pourrait bien avoir compris mais n'y comprenant que cht'i)

En fait, les objets y sont jaloux parce que les gens y préfèrent manger au Mac Do au lieu de jouer avec eux.

Paroles dignes des plus grands analystes publicitaires suivies d'une réintégration de grotte immédiate et d'un retour dans un état d'hybernation avancé.  Et d'après vous, qui c'est qui s'est tapé la pub Mac Do en boucle dans la voiture sur le chemin vers la pédo psy, pub chanté sur tous les tons, si si, tous les tons, du plus grave au plus aigu et avec mission de noter les interprétations pour trouver la meilleure. Hein, qui c'est ?

Posté par reyhaziel à 23:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 20 juillet 2018

Le samedi, on a la patate

De temps en temps - c'est rare - mais de temps en temps, je me souviens qu'il n'y a pas que la pâtisserie dans la vie d'une cuisinière. Et puis de temps en temps - mais c'est encore plus rare - je me souviens que le bonheur d'un homme (un grand, un vrai, Chéri quoi, pas les monstros) passe aussi par son estomac. Et puis de temps en temps - mais là, c'est exceptionnel - Chéri justement regarde par dessus mon épaule quand je surfe sur les sites de cuisine pour trouver la recette du prochain gâteau que j'ai envie de tenter.

Du coup, vous pensez bien que ça arrive à peu près tous les 36 du mois mais il arrive (et là je m'attends au minimum à ce qu'un astéroïde tombe sur la maison ou que les martiens débarquent) que Chéri prenne en main la souris pour regarder de plus près une recette et là :

Waouuuh, dis donc, elle donne drôlement envie cette photo. Ça a l'air vachement bon !

Huuum, fais voir ? Ah c'est des hasseldoff potatoes. Pourquoi ?

Tu voudrais pas en faire ? Au lieu du Saint Honoré.

Et voilà comment on se retrouve à cuisiner des pommes de terre en accordéon au lieu de choux à crème pâtissière. Ceci dit, je vous rassure, je ne les ai pas servi pour le goûter. Je ne suis pas suicidaire (encore que ça peut se discuter) et les monstros m'auraient probablement lyncher si je l'avais fait vu que l'un a horreur des patates et que les 2 ont horreur de l'ail, les 2 piliers de cette recette. Comme souvent pour les recettes que je tente, celle-ci est inspirée de la recette de maîtresse Valérie mais adaptée pour satisfaire aux goûts de Chéri (exit les anchois par exemple qu'il apprécie à peu près autant que les épinards à l'eau et les choux de Bruxelles). Comparativement à sa recette, celle-ci comprend plus de sauce et moins d'ail.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_674

Ce que je trouve particulièrement sympathique dans cette recette, c'est qu'on n'a pas à éplucher les pommes de terre vu qu'elles se cuisent avec la peau. Ca fait du boulot en moins, ce qui est appréciable surtout quand on est réfractaire à la corvée d'pluche. Attention toutefois à choisir des pommes de terre à peau fine afin que ce ne soit pas désagréable en bouche après cuisson. On fera également attention à la taille des patates. Pas trop petites parce que sinon c'est galère à couper en accordéon (mais ça se fait) et pas trop grosses sinon vous allez avoir du mal à les cuire à coeur. Des patates moyennes, voilà donc ce qu'il vous faut. Vous ne visualisez pas bien la taille de la patate ? Prenez un oeuf alors. Ben il faut que votre patate ait une taille comprise entre une à 2 fois celle d'un oeuf.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_673

Quelques pommes de terre accompagnant une escalope de poulet histoire de se rendre mieux compte de leur taille

Outre le fait que ce mode de cuisson fait de votre plat de patates un truc plutôt sympa à regarder qui ne détonnera certainement au milieu d'un repas raffiné, elle sont vraiment délicieuses pour peu que vous aimiez les plats sentant bien l'ail. Sinon, si vous êtes du style vampire, fuyez, vous n'y résisterez pas. Allez, c'est parti pour la recette.

Hasselback Potatoes (pour 3-4 personnes, selon votre gourmandise et l'accompagnement éventuel) :

  • 600g de pommes de terre pas trop grosses
  • 80g de beurre salé
  • 200g de crème liquide entière
  • 150g de bouillon (de poulet, de volaille ou de légumes)
  • 30g de parmesan râpé (avec du frais, c'est meilleur mais du tout prêt va très bien aussi)
  • 2 gousses d'ail
  • Quelques branches de thym et 3 feuilles de laurier sauce
  • Poivre

On commence par couper les pommes de terre en accordéon (surtout, on ne les épluche pas), c'est-à-dire qu'on y pratique des entailles sur pratiquement toute leur épaisseur, entailles espacées de 3-4 mm. Pour éviter de trancher complètement la pomme de terre et de se retrouver avec des tranches donc au lieu d'un bel accordéon, il suffit de placer la pomme de terre entre 2 baguettes japonaises et d'utiliser un couteau assez long pour prendre appui sur les 2 baguettes en même quand on tranche la pomme de terre.

Une fois coupées, on lave soigneusement les patates, en écartant bien les entailles de l'accordéon de façon à enlever l'amidon. Ceci permettra aux entailles de bien s'ouvrir pendant la cuisson. Ca n'a l'air de rien mais c'est important car, d'une part, esthétiquement, c'est plus joli, mais surtout, si les entailles restent collées, la pomme de terre a beaucoup plus de mal à cuire. Une fois lavées, on les essuie puis on fait fond au micro-onde les 80g de beurre salé.

C'est le moment de mettre son four à chauffer en chaleur tournante à 160°C. Une fois le beurre fondu, on badigeonne généreusement les pommes de terre avec, en tâchant de bien faire entrer le beurre dans les entailles. On dispose les pommes de terre enduites de beurre dans un plat allant au four et on arrose avec le restant du beurre (s'il en reste). Et hop, au four pour 45 mn. On surveillera la cuisson sur la fin. Les pommes de terre doivent être tendre mais pas colorées car la cuisson n'est pas encore terminée. On n'hésitera pas à les arroser avec le beurre de temps en temps et si elles semblent trop se dessécher, on peut les couvrir avec un film aluminium.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_66e

Une fois cette pré-cuisson terminée, on sort le plat du four, on met les pommes de terre de côté en laissant bien s'écouler le beurre que l'on va jeter (oui, je sais, c'est un peu gâché mais on ne garde pas le beurre, ce serait beaucoup trop gras sinon), on monte le four à 180°C et on nettoie son plat. On y verse alors les 200g de crème, les 150g de bouillon, les 2 gousses d'ail râpées à la microplane ou avec une râpe très fine et les 30g de parmesan râpé.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_66f

On mélange bien puis on ajoute enfin thym et laurier sauce et on poivre à son goût.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_670

On dispose les pommes de terre pré-cuites dans cette sauce et on remet le plat au four pour 30 mn.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_671

Après 30 mn, la sauce a réduit et s'est épaissi. Les pommes de terre ont fini de cuire et sont devenues bien fondantes. Il n'y a plus qu'à servir bien chaud et à se régaler.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_672

Ces pommes de terre sont meilleures quand on les déguste immédiatement à la sortie du four mais restent délicieuses réchauffer le lendemain. Il faut simplement prendre soin de les conserver dans une boite hermétique pour éviter de parfumer son frigo à l'ail et que la sauce se dessèche.

Posté par reyhaziel à 23:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 13 juillet 2018

Sacs en série

Ça se passait la semaine dernière (oui, je suis un chouia à la bourre question mise à jour de ce blog), mardi soir pour être précise. Les monstros étaient officiellement en vacances. Eh oui, leur école a fermé avec un peu d'avance pour cause de grands travaux mais comme ça fait un an qu'on était prévenu, on a eu le temps de prendre nos précautions. Enfin en théorie. Parce qu'avec ma petite tête, j'ai brutalement réalisé le dimanche précédent qu'il ne me restait que 3 jours avant la fin de l'école et que j'avais aucun cadeau de prêts pour les maîtresses et l'AVS de ma chère progéniture (et même pas d'idée de cadeau en plus). Et aussi qu'il ne restait que 6 jours avant la fête d'anniversaire d'Azraël et que je n'avais pas fait la moitié du boulot. Et le pire, c'est que je ne savais toujours pas exactement combien d'enfants seraient présents et que je n'avais aucun cadeau pour lui en stock non plus (sauf la piscine déjà en fonction offerte par Inferno Gran Mom et qui nous sauve bien la vie avec la canicule qu'il fait par chez nous en ce moment).

Bref, c'était panique à bord. L'horreur totale ! J'en étais même à me demander si je n'allais pas foncer au magasin le plus proche acheté un truc vite fait. LA HONTE ! Même que je l'ai fait en partie, à l'incrédulité la plus totale de Kokeshi (rapport au fait qu'elle m'a commandé des boucles d'oreille kokeshi), la maman d'un copain de Gargamel. Eh oui, pour une fois, j'ai osé acheter des boîtes de chocolat chez un chocolatier bien connu (chuuuut, je fais pas de pub). Quoi ? Tu les as pas fait ? Mais tu fais tout toi-même d'habitude ! qu'elle m'a dit. Mais heureusement, chez les Inferno, la horde démoniaque ne connaît aucun repos et c'est avec un plaisir évident que Pinterestus et Couturus se sont alliés pour me fournir une solution (au plus grand dépit de Conservatus qui espérait bien profité de l'occasion pour me faire acheter un tas de trucs inutiles et encombrants au possible). J'ai donc immédiatement pu rassurer Kokeshi qui voyait son univers s'effondrer et mon piédestal se fissurer. Mais si, j'avais quand même fait un truc de mes blanches mimines.

L'idée de génie (à ce niveau de panique et d'urgence, seul le génie pouvait apporter une solution) a donc été fournie par Pinterestus : ce serait un sac ! Oui, je sais, encooooore. Mais pas n'importe quel sac. Un sac dans un sac. Vous voyez pas ? Mais si, ce truc à la mode. Le sac pour les courses que, quand vous le pliez, il se range dans un sac cousu dessus (ou dedans, c'est selon). Comme ça, il devient une petite pochette qu'on met facilement dans son sac (à main celui-là).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a3

Le sac rangé dans sa pochette

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69b

Le sac prêt à être utilisé

Bon ok, ça fait beaucoup de sacs et ça a l'air compliqué c't'affaire mais en fait, c'est tout simple. Le tuto du sac vient des Lubies de Louise (ses tutos sont généralement très bien faits et très accessibles aux débutants). J'avais donc l'idée mais quid des tissus. C'est qu'il en faut quand même pour coudre 3 sacs et farfouiller dans mon énorme sac (oui, encore un) de chutes ne me tentait pas trop. C'est là que je me suis rappelée qu'Inferno Gran Mom et Kokeshi m'avaient toutes les 2 donné il y a un moment des restes de tissu. Il y avait un peu de tout, des petits et des tout petits coupons et puis quelques coupons de dimension moyenne. Et là, j'ai trouvé mon bonheur : un tissu rouge avec un motif imprimé en liseré qui serait très chouette (même s'il n'est pas du tout mon style mais comme on dit, à cheval donné ...) pour l'extérieur du sac en plaçant le liseré en bas et un tissu à fond noir et motifs géométrique pour la doublure, tous les 2 assez solides pour que les sacs soient costauds mais assez fin pour pouvoir être pliés assez facilement. Et, cerise sur le gâteau, les 2 coupons étaient assez grands pour que je puisse faire les 3 sacs à l'identique.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a2UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a6 

Le motif imprimé et le sac bien plié dans son rangement

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69e

Louise a estimé le temps de réalisation d'un sac à 1h30 environ et c'est effectivement à peu près ça (temps de création du patron inclus) pour un seul sac. Mais le gros avantage de pouvoir faire les 3 sacs dans les 2 mêmes coupons, c'est que ce temps n'est pas à multiplier par 3 pour finir les 3. Il m'a fallu moins d'un après-midi pause goûter incluse pour finir mes petits cadeaux.

Niveau difficulté, il n'y en a pas à la réalisation. En fait, le seul problème c'est de savoir comment plier le grand sac pour le faire rentrer dans le petit sac. Et comme j'ai oublié de faire des photos du pliage, vous resterez dans le flou jusqu'à ce que vous réalisiez le votre. Désolée !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69f

La pochette cousue à l'intérieur du sac à courses

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69c

Le rabat servant à fermer la pochette permet aussi de fermer le sac à courses.

Je suis plutôt contente du résultat dont j'ai douté jusqu'au dernier moment (parce que vraiment, ce tissu rouge, c'est pas mon style et que j'ai énormément de mal à coudre un tissu que je ne prendrais pas pour moi) et ils ont beaucoup plus à leurs destinataires ce qui est bien le principal.

Posté par reyhaziel à 23:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 10 juillet 2018

Un anniversaire Détective Party

Inutile d'appeler la police, de lancer une alerte enlèvement, de crier au meurtre ni de visiter les hôpitaux de la région. Je n'ai pas disparu et j'ai même survécu (de justesse) à la Détective Party d'anniversaire d'Azraël. J'ai simplement été débordée par les préparatifs, pourtant nettement plus simples que ceux de son anniversaire Harry Potter, mais il faut dire que tout s'est ligué pour me compliquer la tâche. A commencer par les monstros eux-mêmes et tout particulièrement Gargamel. D'ailleurs, pendant que j'y pense, si vous aussi vous avez un enfant particulier à la maison, soyez rassuré. Ils font leur crises d'adolescence exactement comme les enfants ordinaires et sont tout aussi insupportables !

Comme je vous le disais dans mon post précédent, cette année, pour son anniversaire, Azraël voulait résoudre un mystère et c'est donc une Détective Party que j'ai organisé et dont je me propose de vous livrer tous les secrets. Plantons donc le décor.

Notre histoire se passe dans le très sélect musée égyptien de Villebon. Comment ? Vous ne saviez pas qu'il y avait un musée égyptien à Villebon? Eh bien si, mais il est réservé à une petite élite ce qui fait qu'il n'est guère connu et pourtant, on y expose un trésor inestimable ... le trésor de Toutanbonbon ! Un trésor sur lequel veille amoureusement la conservatrice, Mme La Puce et son assistant M. Chéri.

IMG_2490

La salle d'exposition du musée dont la pièce maîtresse est le fameux sarcophage de Toutanbonbon

IMG_2491

Le sablier géant a été découvert lors de fouilles archéologiques chez Casa. Le bandeau, la croix ank et la gravure d'Horus lors du chantier pharaonique du plus grand site archéologique du monde connu, le célèbre site de WOUEB.

De vulgaires copies de ces inestimables trésors sont disponibles dans notre boutique en fin de post.

IMG_2492

Les photophores dorés à l'or 24 carats garantis sans facture et leurs bougies électriques d'époque ont également été découverts lors des fouilles à Casa. Les colonnes pyramidales viennent de Woueb, tout comme la gravure d'Anubis et les papyrus de la photo ci-dessous. La statue du dieu Horus vient du trésor personnel de Mme La Puce et dont l'origine qui se perd dans la nuit des temps.

IMG_2493

Mais un beau matin de juillet, notre trésor disparaît, volé par le plus célèbre voleur de trésors gourmands, le redoutable Becsucré. Plutôt que de faire appel à la police (franchement, ça aurait tout de même été plus logique non ? Vous trouvez pas ça bizarre vous ?), Mme La Puce décida d'engager une équipe de petits détectives pour mener l'enquête et retrouver le trésor.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_690

On admirera le fabuleux sarcophage réalisé dans les matériaux les plus précieux et les plus nobles : coffrage en pur carton, plaquage en pur nacre de peinture acrylique blanche, gravures, dorures et autres incrustations en feutres Giotto décors métal et décors matérials.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_691

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_692

Sarcophage assemblé et scellé à la colle chaude homologuée par les prêtres d'Anubis garantie à l'épreuve des mimines inquisitrices de détectives trop curieux et/ou trop gourmands

Immédiatement, elle lança les invitations sous forme de loupes plastifiées et d'étiquettes à indice. Et comme elle est sympa, au cas où vous aussi vous auriez besoin de faire appel à une bande de détectives en culottes courtes (ou longues, ça dépend de la météo en fait), elle vous file le modèle au format powerpoint de ses invits à télécharger : invitation_modele.

IMG_2878

Visiblement, Becsucré ne l'entendait pas de cette oreille. Usant des stratagèmes les plus déloyaux (vacances, mariage et j'en passe), il chercha à mettre hors d'état de lui nuire notre fine équipe, éclaircissant progressivement ses rangs mais 5 d'entre eux résistèrent à toutes ses manoeuvres pour rejoindre finalement le lieu de l'enquête. Une pugnacité digne d'éloges mais insuffisantes pour convaincre notre conservatrice de la valeur d'enquêteurs de nos petits détectives. Elle décida donc de commencer par les mettre à l'épreuve en testant leur sens de l'observation et leur intuition.

Nos petits détectives ont ainsi dû retrouver un panda perdu au milieu de bonshommes de neige, des visages cachés dans une image, décodé des rubans codés et reconnaître les ombres de différents animaux.

jeu test

Silhouettes à identifier et rubans à décoder

jeu test2

Chercher le panda et les visages

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_694

Le principe du ruban à décoder : on enroule un ruban de papier sur un cylindre, on écrit un message dessus. Et quand le ruban est déroulé, le message n'est plus lisible. Pour le décoder, il suffit de l'enrouler à nouveau sur un cylindre de même taille que celui utilisé pour l'écrire.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_695

Une fois la démonstration de leurs aptitudes faite, Mme La Puce a bien dû s'incliner et leur distribuer leur équipement de détective, rangé dans des petits sacs de détective, avant de les conduire sur les lieux du crime.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_689

L'équipement de nos détectives et la casquette de détective d'Azraël dégotée au marché

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_68b

Détails de l'équipement du détective amateur : la pipe bien sûr (trouvée pour moins de 2€ chez oofete), des stylos à encre invisible qui apparaît à la lumière UV fournie dans le capuchon du stylo (trouvé chez amazon pour 1€ le stylo, il faut bien comparer les annonces car les prix varient d'un jour à l'autre et d'un fournisseur à l'autre), des crayons pour noter (récup de chez Ikéa), des escargots mètre ruban pour arpenter le jardin (trouvés chez Toto et à la maison d'Ursule), des loupes (chez amazon encore pour moins de 1€ par loupe) et des calepins.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_682

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_685UNADJUSTEDNONRAW_thumb_686

Petit sac réalisé dans un tissu d'ameublement choisi par Azraël chez Toto

Là, notre fine équipe a découvert une photo. En observant la photo et en la comparant au lieu du crime, 2 différences leur ont immédiatement sauté aux yeux : le sarcophage avait disparu et un papier blanc dépassait de dessous les papyrus. C'était un défi lancé par Becsucré et la première épreuve d'un jeu de piste devant leur faire parcourir l'intégralité du globe (le globe s'étant momentanément réduit à la surface de notre seul jardin, c'est ça la magie des fées du logis puisque je vous rappelle que je suis une vraie fée 100% garantie fée du logis).

IMG_2495

Vue d'une partie des éléments du jeu de piste

Leur première mission consistait donc simplement à retrouver leurs chiens policiers (lesquels les attendant sagement dans la cabane de jardin des enfants faisant provisoirement office de niche). Et comme ce sont des petits chiens très intelligents, ils avaient déjà dégoté l'indice suivant : un ruban à décoder (ben oui, vous pensiez quand même pas qu'on les avait entraînés au décodage de rubans juste pour le fun !). Et hop, en route pour le noyer au fond du jardin où ils ont découvert le rébus, lequel les a expédié à la recherche des capsules jaunes d'oeufs kinder du coté du sapin.

IMG_2496

Chaque capsule contenait un morceau de papier blanc numéroté. Une fois assemblés façon puzzle et éclairés avec les lampes des stylos à encre invisible, on voyait apparaître le dessin du portique du jardin et de son toboggan où nos petits détectives ont découvert une grille de mots à décoder et ses cartes de décodage.

IMG_2500

IMG_2501

Becsucré étant un sacré roublard, le décodage de la grille n'envoyait nulle part. Chaque carte de décodage permettait en fait de découvrir une des phrases d'une charade et c'est la résolution de la charade qui permettait de trouver le lieu du prochain indice. Après avoir découvert l'identité de Becsucré qui n'était autre que Mme La Puce (aaaahhhh, c'est donc pour ça qu'elle ne voulait pas appeler la police !) qui voulait se boulotter l'intégralité du trésor à elle toute seule, récupéré sa carte au trésor et suivi ses instructions en arpentant le jardin avec leur mètre ruban, ils ont fini par découvrir la cachette du sarcophage, éventrer ce dernier (si si éventer, y a plus de respect des antiquités ma bonne dame) et récupérer le fabuleux trésor.

Toutes ces déambulations ayant aiguisées les appétits, et pour se faire pardonner ses méfaits, Mme La Puce a immédiatement sorti le gâteau d'anniversaire, gâteau réalisé selon le cahier des charges du détective Azraël.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_699

Enfin, épuisés par ces années mois heures bon ok cette heure d'enquête, nos petits détectives ont choisi de clôturer en beauté leur carrière en prenant une retraite bien méritée à Villebon Plage. Ce seront d'ailleurs les seules photos de notre fine équipe, un incident majeur impliquant un Gargamel en plein pétage de plomb, son petit frère qui n'a rien vu venir (et moi non plus d'ailleurs) et l'allée en béton du jardin ayant obligé mon photographe désigné, Chéri, à s'exiler avec Gargamel dans les profondeurs de la maison. Il faut dire qu'avec 2 genoux abîmés, un avant bras et un coude sanguinolent et un front doté de couleurs absolument pas naturelles, ce pauvre Azraël en avait déjà vu suffisamment de toutes les couleurs comme ça pour ne prendre aucun risque. Mais du coup, impossible de prendre des photos tout en aidant les enfants à résoudre les énigmes.

IMG_2508

IMG_2509

Le gros avantage de la piscine, surtout quand il fait 30°C à l'ombre, c'est que ça occupe bien les détectives, même à la retraite,  avec un minimum de participation de notre part (juste un peu de surveillance) et que, comme la cuisine et la salle à manger donnent directement sur la terrasse où elle est installé, on a pu tout ranger avec Chéri tout en gardant un oeil sur eux. Ce qui nous évitait d'avoir à attendre le départ des enfants pour le faire. Et pouvoir se reposer dès tout ce petit monde parti, c'est très appréciable vous pouvez me croire. Au final (et malgré l'incident avec son frère), Azraël a été ravi de sa fête d'anniversaire et visiblement, ses petits camarades également. Reste maintenant à trouver une nouvelle idée pour sa prochaine fête, pas forcément d'anniversaire d'ailleurs vu qu'il veut remettre ça avant vu que quand même, il m'énerve trop Gargamel et il m'a tout gâché !

Boutique du musée égyptien de Villebon - Grande braderie annuelle : tout doit être téléchargé

horus

egpytianheadband_color2

croix_ank

colonne_pyramide

anubis

papyrus_ank

papyrus

Épreuves préliminaires pour détectives en herbe : image_jeu_observation1 et image_jeu_observation2

Posté par reyhaziel à 22:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,