jeudi 30 août 2018

Opération Déstockage # 16 : A l'eau avec un beau maillot

Avec la canicule cet été (oui, je sais, il n'est pas fini l'été mais en région parisienne, on pourrait le croire), les monstros ont passé énormément de temps dans la piscine installée dans le jardin. Et qui dit séance de trempette intensive dit clair de lune intempestif !

Oulaaaa, mais elle déraille la Puce ! Qu'est-ce que la lune vient faire dans cette histoire de piscine ? Et pourtant, je vous jure, c'est véridique. Car c'est bien au cours d'une baignade par forte chaleur que tout à coup, la pleine lune s'est levée ... celle d'Azraël pour être précise ... suite au décès prématuré par éventrement accidentel de son maillot de bain préféré. Car face au maraton des baignades quotidiennes, déjà fragilisé dans une vie antérieure d'avoir vécu dans une tension constante sur l'auguste postérieur de Gargamel, le pauvre a fini par craquer sous la pression ... celle des fesses rebondies d'Azraël.

Qu'à cela ne tienne, ça faisait déjà un petit moment que j'avais envie de me lancer dans la confection de sous-vêtements pour les enfants alors pourquoi ne pas tenter un maillot de bain. Ca ne devait pas être bien différent. En plus, j'avais justement en stock un jersey bi-extensible acheté par erreur il y a des siècles qui faisait un tissu idéal pour ce projet. Restait le problème du patron. Niveau maillot de bain, ma patronthèque est plus que légère et sorti de la combi intégrale, j'avais rien de rien pour ces messieurs.

Résolue à ne pas faire mentir la chanson et que le soleil cesse d'avoir rendez-vous avec la lune jouflue d'Azraël (d'autant qu'un coup de soleil à ce endroit, c'est pas le top), j'ai finalement mis la main sur un patron de boxer dans le Ottobre 6/2016, le modèle 15 dénommé Mr Leopard (tout un programme). En rallongeant un peu les jambes du boxer, ça faisait un short de bain tout à fait convenable, enfin, en théorie ! Parce que dans les faits, je me suis tout de même heurtée à 2 petits problèmes.

IMG_2639

IMG_2640

Le premier, c'est le patron lui-même. Non pas qu'il présente une grosse difficulté technique. Franchement, je crois que c'est à la portée d'une débutante et je n'ai vraiment eu aucun problème à coudre le mien. Non, le truc, c'est que c'est un patron de boxer et ça se voit clairement, d'autant plus qu'Azraël a préféré une ceinture à base d'élastique spéciale boxer (que j'avais en stock depuis des mois) à une ceinture élastiquée classique. Ce n'est donc pas franchement la tenue idéale pour une baignade à la piscine municipale.

Mais la plus grosse erreur, je l'ai commise sur la taille. Car une fois les mensurations d'Azraël contrôlées (oui, je vous rappelle qu'il suffit que je tourne la tête pour qu'il prenne une taille c'est affolant), j'ai longuement hésité entre 2 tailles de maillot de bain parce qu'il était entre 2 tailles justement. Et finalement, j'ai opté pour la plus grande en me disant que ça lui ferait plus de profit. Monumentale erreur car si le maillot paraissait parfait à l'essayage, une fois mis en situation, c'est à dire bien trempé, il se faisait la malle au moindre mouvement. Du coup, c'était lever de lune (et de sa face cachée aussi pour faire bonne mesure) à tout va. Je vous dis pas comme le monstros était deçu de voir lui échapper un splendide maillot de bain rouge bordeau, et moi aussi d'ailleurs.

Heureusement, c'est à ce moment que Gargamel s'est pointé en s'exclamant qu'il était beauuuuu le maillot de bain rouzeu.

Ben tu veux l'essayer mon Gargamel ?

Oh ouiiii !

Alors, ça va ? T'es pas trop serré ?

Ca va

Tu nages un peu pour voir ?

Ca va

Tu sautes ? Ca tombe pas ?

Ca va

Alors il te plait ?

Ca va

(oui, je sais, ça semble assez limité comme vocabulaire et ça manque singulièrement d'enthousiasme)

Tu veux le garder alors ?

Oui maman

Et voilà mon maillot de bain casé et moi bien contente de ne pas avoir bossé pour rien mais un peu déçu par l'accueil plutôt tiède du dit maillot par Gargamel. Sauf que, en fait, ce petit coquin cachait bien son jeu et qu'il l'adore son nouveau maillot. C'est en tout cas ce que j'ai déduit du fait qu'il ne veut plus mettre que celui-là. Ce qui m'arrange bien, soit dit en passant, car son petit frère a ainsi pu récupérer son vieux maillot et donc cesser de montrer sa lune à tout le monde, au moins temporairement.

IMG_2636IMG_2637

IMG_2638

Au final, un premier essai que je ne regrette pas. J'ai ainsi eu confirmation que coudre des boxers aux monstros était facile et rapide et me permettrait d'écouler un certain nombre de chutes de jersey. Et moyennant quelques découpes en moins, ce patron devrait aussi devenir un bon patron de short de bain. Et en prime, cela me permet de participer à l'Opération Déstockage de Scrapaboom. Allez, je file voir ce qu'ont pu faire les autres déstockeuses.

 

Posté par reyhaziel à 22:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 27 août 2018

Azraël dans la pampa !

C'est complètement fou l'allure à laquelle les monstros peuvent grandir. Hier, tiens, comme ça, pour le fun, on a mesuré Gargamel. Ben figurez-vous qu'à 11 ans et des brouettes, Sir Gargamel n'est plus qu'à 3 cm de m'avoir rejoint en taille ! Là, j'avoue, ça m'a flanqué un coup ! C'est vrai quoi, il est passé où mon petit bébé ?

Et Azraël prend le même chemin. Le problème, c'est que, du coup, sa garde-robe s'est dangereuse clairsemée ces temps derniers. Il faut dire que, tant que les monstros étaient petits, on arrivait encore à refiler au petit frère les vêtements du grand, ce qui me laissait le temps de coudre à peu près tranquillement les bricoles qui pouvaient manquer. Mais depuis, hélas, l'instinct de serial killer de futal, boxer, chaussettes et même T-shirt (oui, oui, même T-shirt) de Gargamel est passé par là. Et je peux vous dire que, le Gargamel, c'est l'Attila de la fringue ! Là où il passe, les vêtements trépassent si bien que, niveau récup, on approche dorénavant du néant !

Alors rapidement, il ne m'est plus resté que 2 options. Soit laisser Azraël se balader à poil ce qui, pendant la période de canicule, m'a fortement tenté il faut l'avouer. D'autant plus que j'ai formidablement réussi l'exorcisme de Lessivus Démonicus ce qui fait que j'ai un stock de linge sale à faire saliver un  Troll amateur de chaussettes puantes et absolument pas envie de remédier à la situation. La seconde option était de lui coudre un ensemble T-shirt/short d'urgence. Après une période d'intenses réflexions, suivie d'une longue discussion avec Chéri, ce dernier s'est montré intransigeant : la première option n'était pas envisageable (pas défendable du point de vue de la bienséance et du savoir-vivre qu'il a dit). Ce serait la seconde option qui serait retenu !

Autant vous dire que Couturus voue actuellement un véritable culte à Chéri, d'autant que pour faire bonne mesure, ce n'est pas un ensemble mais 2 qui sont finalement sortis de mon coin couture. Vu l'urgence de la situation vestimentaire d'Azraël, on a pas cherché à épater la galerie. J'ai pioché des jersey dans mon stock et cherché des modèles de bermuda et T-shirt simples et rapides à faire dans mon stock d'Ottobre. J'ai déniché mon bonheur dans le Ottobre 3/18, le T-shirt Casual modèle 36 et le bermuda Back to City modèle 37.

IMG_2595

Oui, je sais, il est tout chiffonné mais j'ai un grand principe dans l'existence : on ne repasse JA MAIS un T-shirt ... JA MAIS !

J'ai bien aimé le patron du T-shirt qui fait du 2 en 1. En effet, il a été conçu en 2 version, la version T-shirt tout simple avec une petite poche et la version polo. En version T-shirt, il est vraiment tout simple et rapide à faire. Même si les instructions ne sont pas toujours (voir souvent) pas très claires, j'aime vraiment beaucoup les modèles Ottobre car avec toutes les mensurations disponibles, il est vraiment facile d'adapter son patron aux mensurations particulières de son monstros. Et puis leurs défauts sont constants d'un magazine à l'autre (ce qui n'est pas le cas pour toutes les marques) ce qui est appréciable.

IMG_2606

Tadam, je suis trop beau dans la pampa !

IMG_2607

Non mais la Puce, qu'est-ce que tu racontes avec tes défauts ? Ce que je veux dire ? Simplement que certaines marques taillent parfois grand, parfois petit, parfois avec la ligne de taille au bon endroit et qu'autre fois non. Avec Ottobre, c'est très simple. Pour tout ce qui est largeur, le patron correspond bien aux tableaux des mensurations. Par contre, niveau longueur, ils n'habillent pas des enfants mais des asperges ou des girafes. Bref, on peut réduire sérieusement les longueurs de manche, de corps de T-shirt et de jambe de pantalon. C'est toujours compté trèèèèèès large ! En tout cas pour mes monstros, c'est comme ça depuis toujours.

Le bermuda est également un excellent modèle. Comme j'étais pressée, je l'ai simplifié au max, bref, j'ai fait l'impasse sur les poches à soufflet et la poche arrière mais j'ai conservé les poches italiennes avec leur forme originale et la fausse braguette. Avec sa taille élastiquée, il est vraiment très confortable et pratique (parfaitement école et centre de loisirs compatible). Initialement prévu pour être fait en cotonnade, on peut utiliser un tissu jersey sans problème et sans faire la moindre adaptation du patron et ça aussi, c'est chouette.

En bref, 2 modèles tout à fait accessibles à des couturières débutantes dans leur version simplifiée. Question tissus, pour le T-shirt, j'ai pris un jersey imprimé Lamas trouvé chez Toto (ils ont vraiment plein de très chouettes jerseys pour les enfants cette année je trouve) comme tissu principal et j'ai fait la poche, la bande d'encolure et les bracelets de manche en jersey milano rouge de mon stock afin de donner un peu de peps supplémentaire à l'ensemble. Et puis comme ça, le bermuda, réalisé intégralement en jersey milano rouge, était parfaitement assorti au T-shirt. Azraël a tout de suite adopté ce petit ensemble qui a été déjà beaucoup porté.

IMG_2601

Allez, c'est pas tout ça, les lamas m'attendent

Couturus ayant remarqué qu'Azraël lorgnait plus ou moins discrètement sur le polo cactus de son frangin, il a réussi à me convaincre de ne pas m'arrêter en si bon chemin et de me débarrasser de mes restants de jersey en cousant un second ensemble T-shirt/bermuda à Azraël à partir des mêmes tissus que le fameux polo.

IMG_2641

Pour le short, histoire d'aller encore plus vite, j'ai repris le patron du Back to City mais en virant carrément toutes les poches. Du coup, on obtient un short tout simple, digne de faire un pyjashort, d'autant qu'il en a tout le confort avec son tissu jersey vert d'eau tout mou et tout doux, toujours en provenance de chez Toto. Pour le T-shirt, j'ai simplement repris le patron du Cross Country Skier, modèle 26 du Ottobre 6/2016, déjà cousu pour les monstros, dont j'ai raboté les manches pour en faire des manches courtes.

IMG_2644

L'avantage, c'est qu'avec ses manches raglan, il était moins gourmand en tissu que le Causual et vu le peu de jersey cactus qui me restait, c'était indispensable. J'ai tout de même dû faire les manches dans le même jersey que le short faute de tissu. Mais bon, une fois de plus, ça n'en coordonne que mieux cet ensemble qu'Azraël adore.

IMG_2648IMG_2650

IMG_2652

Rhaaa, touche pas à mes cactus !

Bref, un franc succès pour ces cousettes.

Posté par reyhaziel à 22:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

lundi 20 août 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 5

Rhaaa, et voilà, je suis en retard, comme d'habitude ! Pourtant, j'avais tout prévu au départ. J'avais débusqué une petite librairie pas loin de chez moi où on trouve TOUS les magazines de couture qui vont bien dont le dernier La Maison Victor. J'avais le tissu en stock déjà choisi, je savais exactement quel modèle j'allais coudre, je l'ai cousu en un temps record pour qu'il soit fini et photographié AVANT de partir au fin fond de l'île d'Oléron et j'avais devant moi 15 jours de vacances, QUINZE JOURS quand même, pour écrire et programmer ce post pour ce lundi 20 août 9h tapante et remplir ainsi le défi défi Victor d'Elisabeth.

Et ben non ! Allez savoir pourquoi mais pendant mes 15 jours, au lien d'écrire des posts, j'ai fait de la piscine, du petit train, de la marche, j'ai pris le soleil, accompagné les enfants à la fête foraine, joué au loto, fait la grasse mat, mangé des crêpes et des glaces, lu, lu, lu, joué au mini golf, été massée gratos par une kiné 4 fois (merci merci merci Inferno Gran Mom), mangé Thaï et j'en passe.  Et pour ceux qui se pauseraient la question, oui on était au bord de la mer mais non, j'aime pas la plage alors contrainte et forcée on y est allé une fois et puis j'ai convaincu les monstros que la piscine du jardin d'Inferno Gran Mom c'était quand même vachement mieux !

Mais bon, on est encore le 20 et il n'est pas minuit alors je remplis encore les conditions du défi donc ce n'est pas si mal. En plus, j'ai même réussi à répondre à la proposition d'Elisabeth puisque c'est bien le short Sunset de La Maison Victor Edition 4/2018 (juillet/août) que j'ai cousu. Aaah, j'entends d'ici vos exclamations étonnées, stupéfaites, interloquées ! Quoi comment, La Puce a cousu un short ! Elle qui a horreur de ça et n'aime guère mieux les pantalons. D'ailleurs elle n'a qu'un pauvre jean Bella dans sa garde-robe ! Pas possible ! On y croit pas une seconde. Et vous n'auriez pas tout à fait tort sauf que voilà, je l'ai finalement bien cousu mais pas pour moi. C'était le petit cadeau pour la fête d'Inferno Gran Mom.

IMG_2653

Oui, vous ne rêvez pas, il y a bien des têtes d'aigles dans l'imprimé du tissu

Que dire sur ce modèle ? Allez, on commence par ce qui ne va pas. D'abord, comme d'hab, LMV ça taille grand. Enfin, je dis ça. Je n'en couds pas beaucoup de modèles alors j'ai peut-être pas assez de recul mais bon, jusqu'à présent, tout ce que j'ai cousu taillait toujours plutôt trop grand que trop petit. Ensuite, heureusement que le short comporte peu de pièces et que son montage est assez simple parce que j'ai toujours autant de mal avec leurs explications. Bon, en même temps, j'ai de plus en plus l'impression que je suis une handicapée profonde de l'explication couturesque, que je me demande si je devrais pas m'inscrire à la MDPH (encore qu'il faudrait vérifier s'ils ont une section couture). Je suis à peu près sûre qu'on me déclarerait invalide de l'explication couturesque à plus de 80 % ! Faut quand même se rendre compte que j'ai failli transformer la partie ceinture du short en jambe ! Faut le faire quand même ! Mais son plus gros défaut, à ce modèle, c'est le rendu, très très loin des photos du magazine. Attention hein, je dis pas qu'il est moche. C'est juste que j'arrive pas à piger comment on peut obtenir des photos pareilles parce que même sans faire aucune adaptation du patron que j'ai respecté à la lettre (sauf l'ourlet que j'ai fait simple), j'ai pas du tout l'impression d'avoir cousu le short présenté dans son magazine par LMV. Question de tissu peut-être ? J'ai cousu le mien dans un coupon type jean en coton et élastane (trouvé aux Coupons Saint Pierre) bien solide mais pas trop épais. Et pour la doublure des poches et la ceinture, j'ai utilisé un reste de Liberty. Ça donne un bermuda trop chaud pour la canule de l'été mais parfait pour la mi-saison avec des collants et un sous-pull.

IMG_2662

Certains ont un blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos, Inferno Gran Mom, elle, a un bermuda gris avec 2 aigles sur le popotin !

Dans les points positifs, il y a la ceinture intégrée (une fois qu'on a compris que la partie la plus longue du patron ne correspond pas à la jambe du bermuda mais à la partie venant recouvrir un popotin plus ou moins rebondi). Le principe du "je replis le haut du tissu, je couds, j'ai fait ma ceinture coulisse pour l'élastique, j'adore. La taille élastique, quand on sait qu'on ne pourra pas faire de retouches si c'est trop large, c'est très pratique également car il suffit de resserrer plus ou moins l'élastique pour adapter. La taille haute et enveloppante le rend confortable, même cousu dans un tissu comme le mien. J'ai trouvé le principe des poches qui intègrent également les passants de ceinture pour le devant intéressant. Ça diminue le nombre de pièces à coudre et quand on est pressé, c'est toujours ça de pris. Par contre, faut pas se louper quand on positionne les poches sinon les passants ne se retrouvent pas du tout à la bonne place et c'est très moche pour le coup ! Et Inferno Gran Mom est fan des poches bien profondes où elle va pouvoir glisser son portable sans crainte qu'il se sauve dès qu'elle se penche.

IMG_2659

IMG_2661

Gros plans sur les poches et leurs passants intégrés

Côté difficulté technique, une fois compris le pliage du tissu pour la ceinture, c'est quand même plutôt facile et rapide à faire, bref, à la portée d'un débutant. Par contre, niveau esthétique, pour flatter la silhouette, il vaudra nettement mieux utiliser un tissu plus souple que le jean. Non pas que vous allez ressembler à une barrique sinon, mais la coupe du modèle, avec un tissu un peu raide, ne permet pas de cacher ses petites rondeurs, contrairement à ce que j'aurais attendu d'un taille haute.

Heureusement Inferno Gran Mom, à qui il va nettement mieux qu'à moi, en semble contente. Et c'est vrai qu'il lui va plutôt bien mais vous n'en saurez rien parce que j'ai pas eu le temps de la prendre en photo avec !

Et sinon, n'hésitez pas à aller voir les réalisations des autres participantes.

Posté par reyhaziel à 12:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 16 août 2018

Azraël entre dans la secte de Lotos

Bon alors, je vous rassure tout de suite. Non, Azraël n'est pas en danger, il n'est pas devenu un pauvre Lotophage lobotomisé (encore que, si ça pouvait ralentir le débit de la mitraillette à paroles, je pense que j'envisagerai sérieusement la chose).

Non, nous sommes simplement actuellement en vacances chez Inferno Gran Mom sur son île et qui dit vacances à Oléron ... Oui, pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, ce qui me parait tout à fait impossible car je suis intimement persuadée que si vous lisez ce post, vous avez nécessairement lu les 608 (non ? tant que ça !?) messages précédants, Inferno Gran Mom a installé son QG à Oléron... Qui dit vacances à Oléron donc, dit initiation au sport régional qu'est Le LOTO ! Oui Le LOTO avec un grand L et plein de majuscules parce que je tiens à la vie et que Le LOTO dans le coin, c'est sacro saint !

Alors attention hein, Le LOTO n'a rien à voir avec la Française des jeux. Non non non, Le LOTO est généralement organisé par des associations locales et il s'agit de la version qui se joue avec des cartons numérotés et des petits jetons. Vous connaissez ? Non ? Bon, petit cours accéléré de LOTO alors. Pour ce qui est des cartons numérotés, ça ressemble à ça.

carton_simple

un carton simple soit 15 numéros

plaque-de-6-cartons

une plaque, soit 6 cartons, comprenant l'intégralité des 90 numéros

Sur les grandes plaques sont présents l'intégralité des 90 numéros. Sur les petites, seuls 15 numéros sont présents. Sur une estrade, une personne tire les numéros un par un. Si vous l'avez, vous cachez le numéro sur votre plaque avec un jeton, sinon, vous attendez le tirage du numéro suivant. Le but du jeu est de remplir d'abord une ligne. On lève alors le bras en hurlant QUINE ! Et quand je dis hurler, c'est bien de HURLER qu'il s'agit, sans oublier le lever de bras surtout, car les parties se jouent dans de grandes salles et les organisateurs doivent vous entendre du premier coup faute de quoi, si un nouveau numéro est tiré parce qu'on ne vous a pas entendu la première fois, c'est perdu ! Si on vous a entendu, un gentil organisateur va venir vérifier vos numéros (vous n'imaginez pas le nombre de personnes qui se trompent en remplissant leur carton) et si c'est bon, vous gagnez le lot mis en jeu. Et la partie continue. Il faut alors remplir 2 lignes sur le même carton puis le carton entier. Bien sûr, avec la difficulté qui augmente, la valeur des lots aussi. Ces lots peuvent être aussi divers que variés, allant d'un set de serviettes de plage à un bon d'achat de 500€ en passant par des outils, des appareils électroménagers, des voyages, des paniers garnis et bien sûr des bourriches d'huître ou des bouteilles de pineau (ben oui, on est à Oléron quand même) ! Une fois le carton plein gagné, on ramasse l'ensemble de ses jetons et on recommence.

jetons

des jolis jetons et le bâton aimanté servant à les ramasser

Voilà pour les explications. Eh bien figurez-vous que cette année, Azraël étant suffisamment grand, on a décidé de l'initier aux joies du LOTO. Et jouer au LOTO avec un monstros hyperactif adepte de la mitraillette à paroles, ben c'est quelque chose. Parce que déjà, il faut savoir que Le LOTO, comme je le disais précédemment, dans la région, c'est du sérieux ! D'abord, on s'installe, on dispose ses multiples cartons, car les vrais joueurs ne se contentent pas d'un carton mais de plusieurs plaques à remplir en simultanées puis on les entoure des indispensables grigris et autres porte-bonheurs. Et puis on rigole pas, on bavarde pas, on ne joue pas avec le bâton aimanté qui permet de ramasser les jetons, on ne mélange pas ses jetons avec ceux du voisin (rhaaa sacrilège !) bref, on se concentre à mort  ! Autant vous dire qu'avec Azraël, question concentration, on repassera. Mais bon, bon gré mal gré, on a réussi à faire quelques Quines (9 pour être exact ce qui correspond à 3 cycles 1 ligne, 2 lignes et carton plein).

Bon, t'as compris Azraël, quand le monsieur donne un numéro, tu le cherches sur ta plaque et tu mets un jeton.

Mais oui, ça va ! J'ai compris enfin !

Alors il a dit 51, un 5 et un 1. Mais qu'est-ce que tu fais Azraël ? Un 5 et un 1 j'ai dit !

Ben quoi, c'est un 5 et un 1.

Oui mais ça c'est 15, un 1 et un 5 !

Ah d'accord. Eh mais, il a dit quoi là. Il va trop vite. Il faut qu'il attende !

Non Azraël. Il attend pas, c'est toi qui doit suivre.

Pfff, je vais jamais y arriver !

QUIIIIINNNNNEEEEE !

(je vous dis pas comment on a bondi sur notre chaise devant le hurlement en provenance du fond de la salle)

Ben qu'est-ce qui se passe ?

C'est quelqu'un qui vient de gagner parce qu'il a complété une ligne.

Rhaaa, non, c'est pô juste ! Bon ben je range tout !

Noooon !

(cri affolé à l'idée de replacer tous les jetons en urgence)

C'est pas fini, maintenant on joue pour 2 lignes !

Après plusieurs tours infructueux agrémentés de toute la panoplie azraëlienne d'exclamations de mauvais perdant agrémentées des cris de désespoir les plus variés, nous avons lâchement laissé Inferno Gran Mom sauver l'honneur familial par une victoire écrasante (victoire récompensée par un ventilo de table) et quitté la partie l'oreille basse.

Sur le chemin du retour, on a croisé le manège de Donald encore en activité. Pour se consoler, il était bien évidemment indispensable d'en faire un tour ou 2 et de tenter (avec succès) d'attraper la queue de Donald.

Alors Azraël, c'était bien Le LOTO ?

Huuum, oui, c'était trop bien !

Ah ben je suis contente si ça t'a plu.

Mais quand même, je me suis quand même drôlement ennuyé ! Dis maman, on pourra retourner attraper la queue de Donald ?

Voilà voilà, en résumé, Donald et sa queue 1 - Le LOTO 0. Désolée Gran Mom, apparemment, les 2 ne jouent pas du tout dans la même division ! Par contre, si votre monstros est un minimum patient et bon perdant, c'est une activité qui est accessible dès qu'ils savent reconnaître les chiffres jusqu'à 90 (surtout que vous pouvez facilement les aider si vous n'avez pas trop de cartons à suivre en simultané) et très sympa à pratiquer en famille que je vous recommande. Assurez-vous seulement que Le LOTO ne comprend pas trop de quines ou vous risquez de rentrer à l'aube et croisez les doigts pour que l'organisateur responsable du tirage ne soit pas sous anabolisant (faute de quoi, même les pro ont du mal à suivre, j'ai testé, je peux témoigner !).

Posté par reyhaziel à 17:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 11 août 2018

Le samedi, les miracles sont permis

Chez les Inferno, et moi la première il faut bien l'avouer, on déteste les aubergines, on exècre les poivrons, on a le moindre petit bout de gras dans la viande en horreur. Alors quand Pâtissus s'est mis en tête de préparer du bourguignon en tajine d'aubergine et poivron, j'aime autant vous dire que j'ai bien rigolé. Il courait à la catastrophe ce pauvre Pâtissus. Sans compter que son tajine, fallait le faire mijoter pendant 4h ! Non mais vous imaginez 4h ! Tout ce mal pour un truc qui finirait immanquablement à la poubelle en moins de 10 secondes.

Mais bon, vous commencez à le connaître le Pâtissus, une vraie tête de mule. Alors on l'a fait son tajine. Et contraint et forcé, sous la menace de se retrouver à manger de la tarte au citron sans sucre ou pire encore, des choux de bruxelles (le summum de la torture d'après Chéri), on l'a goûté et là ... Mazette ! ... On a tout englouti ! TOUT je vous dis, jusqu'à la dernière goutte de sauce ! Un vrai délice ce truc. Et le plus fou, le miracle des miracles, c'est qu'après avoir fait chanté Gargamel pour qu'il daigne y goûter. Oui, on l'admet, on est des monstres, des bourreaux d'enfants mais bon, face à l'atrocité d'une nouveauté culinaire, seul le chantage ou la torture décide Gargamel à faire un effort. Après qu'il ait goûté donc, il a déclaré que c'était très bon. Et quand on connaît Gargamel, croyez-moi, c'est un gage de qualité gustative indéniable.

IMG_2635

Comme souvent, c'est une recette que j'ai trouvé sur le site de Maîtresse Valérie et que j'ai pratiquement respecté à la lettre. Le secret de ce plat, comme elle le dit si bien, c'est la sauce secrète pas si secrète en fait, la sauce Worcestershire. Et puis la cuisson aussi, une cuisson qui m'a causé quelques surprises à la réalisation.

Alors, pour ce qui est de la sauce Worcestershire, Valérie dit qu'on la trouve partout de nos jours. Par chez vous, je sais pas mais par chez moi, un certain nombre magasin devait pas être au courant de la chose parce que la sauce Worcestershire, chez Auchan, Lidl et Leader Price, ben tu peux oublier.  Par contre, vous pouvez aller voir chez Leclerc ou Monoprix vous devriez en trouver.

Mais la plus grosse surprise est venue de la cuisine. En effet, Maîtresse Valérie prévoit 4h de cuisson sur feu au minimum mais à mon premier essai, le temps de cuisson est monté allègrement à 6h30 et j'aurais bien laissé 30mn de plus mais à 2h du mat, j'en pouvais plus. Et encore, je n'avais fait que la moitié de la quantité prévue dans la recette. Ben oui, je vous rappelle qu'on exècre aubergine et poivron alors tester, ok, mais en petite quantité ! Faudrait pas gâcher quand même. Mais vu que c'était super bon, je l'ai refaite cette recette. Et finalement, j'ai compris que le temps de cuisson était fortement dépendant du matériel utilisé et de la puissance du feu ou de la plaque de cuisson.

Valérie réalise cette recette dans un plat à tajine mais moi, j'en ai pas. Alors je l'ai simplement remplacé par une sauteuse munie d'un couvercle et ça change bien des choses. Du coup, pour avoir une bonne cuisson, c'est-à-dire un plat qui a longuement mijoté mais pas 12h non plus, avec des aubergines parfaitement compotées, un bourguignon bien tendre et une sauce réduite juste ce qu'il faut, je dois cuire pendant 1h avec mes plaques à induction en position 2/12. Commencer à feu doux est important car au début de la cuisson, il y a peu de sauce dans le plat. Il va falloir faire sortir l'eau des aubergines. Alors si on démarre la cuisson trop fort, on prend le risque de faire attacher les ingrédients au fond du plat avant que les légumes aient rendu suffisamment de jus. On poursuit ensuite la cuisson avec un peu plus de vigueur encore 3h en position 3/12 et on finit enfin par 30 mn en position 3 sans le couvercle pour achever de réduire la sauce. Bien sûr, ce n'est pas une science exacte, il vous faudra adapter ces temps en fonction de votre matériel. Le truc, c'est de garder à l'esprit qu'il faut éviter d'avoir à ajouter de l'eau en cours de cuisson donc cuire lentement et longuement mais sans que ce soit trop doux sinon ce sera beaucoup trop long.

Dernière info, cette recette est un peu longue niveau préparation mais si on s'y prend bien, il n'y a pas de temps mort car on peut préparer chaque étape pendant que l'étape précédente cuit. Vous comprenez rien ! Pas grave, ça va devenir limpide en regardant le dérouler de la recette. Allez, c'est parti.

Tajine de boeuf aux aubergines (pour 4 gourmands)

  • 600g de bourguignon (ou une autre viande à mijoter, c'est super bon aussi avec du sauté de veau)
  • 450g aubergine
  • 200g d'oignons jaunes
  • 200g de poivron rouge (ou d'une autre couleur, ça marche aussi mais j'aime bien le rouge)
  • 30g d'huile tournesol ou de colza (une huile neutre quoi)
  • 50g d'huile olive
  • 80g de sauce Worcestershire
  • 15g de moutarde
  • sel, poivre
On commence par peser sa viande, puis on la coupe en gros cube. Dans un plat à tajine ou une sauteuse, on fait chauffer les 30g d'huile neutre puis on fait revenir la viande à feu très vif (max ou presque) pendant 10 mn en remuant régulièrement pour éviter qu'elle ne brûle. Oui, je sais, 10 mn, ça parait super long et c'est un peu affolant mais en fait, passer les premières minutes, la viande va rendre pas mal d'eau et il faut bien 10 mn pour réussir à l'évaporer. On baisse ensuite un tout petit peu le feu et on cuit encore 5 mn pour la colorer correctement. Le but est ici d'obtenir une viande bien colorée et que toute l'eau se soit évaporée.

IMG_2621IMG_2622

La viande en début et fin de cuisson
Pendant que la viande colore, on épluche ses oignons et on en pèse 200g (entre 2 et 4 oignons selon leur taille). Il faut ensuite les découper en tranches très très fines. Franchement, je ne saurais trop vous conseiller de faire ça avec une mandoline réglée sur épaisseur minimum. Il n'y a pas mieux pour trancher rapidement une grande quantité d'oignons (avec un minimum de larmes en prime). En plus, on en trouve maintenant à des prix tout à fait raisonnable et vous pourrez en plus vous en servir pour faire du pâté de pomme de terre ! Si vous faîtes ça à la mandoline ou au robot, vous aurez fini largement avant la fin de la cuisson de la viande et vous pourrez vous attaquer à vos aubergines. On lave donc les aubergines puis on en coupe 450g en gros dés.
La viande doit être cuite à présent. On la sort de la sauteuse et on la réserve. Normalement, il reste un poil de jus et d'huile au fond de la sauteuse (on peut rajouter une cuillère à soupe d'huile neutre si on est vraiment inquiet). On verse les oignons émincés dedans et on met à cuire à feu moyen pendant 5 mn en remuant régulièrement tout en rangeant sa cuisine, ça fera toujours ça de moins à faire tout à l'heure. Les oignons une fois pré-cuits, on les verse dans un bol et on réserve (attention, on ne les met pas sur la viande en espérant faire des économies de vaisselle, non non non, on les réserve à part).

IMG_2623IMG_2624

Les oignons avant et après cuisson (ils ont absorbé les sucs de cuisson de la viande et sont translucides)

Normalement, les oignons ont absorbés sucs de cuisson de la viande et sauce et votre sauteuse sera suffisamment nette pour qu'il ne soit pas utile de la nettoyer avant de passer à la suite. Dans la sauteuse, vous versez environ la moitié de l'huile d'olive et vous placez la sauteuse sur feu moyen et vous ajoutez vos aubergines avant d'arroser avec le reste d'huile d'olive. Pourquoi ne pas mettre toute l'huile dès le départ vous demandez vous ? Parce que les aubergines vont littéralement boire toute l'huile. En procédant ainsi, on la répartit mieux ce qui n'empêche pas qu'il faut bien remuer bien tout ça, et le faire rapidement. Enfin on fait cuire pendant 10 mn en remuant régulièrement.
Pendant que les aubergines cuisent, on va s'occuper du poivron. On prend donc un beau poivron d'environ 200g et on l'épluche à l'épluche tomate si on en a un, à l'épluche légume sinon. On coupe les 2 extrémités, puis on le tranche en 2. On peut alors enlever facilement les pépins et le détailler en petits bâtonnets.

IMG_2625IMG_2626

Nos aubergines ont cuits pendant 10 mn, on va pouvoir leur ajouter les oignons et les bâtonnets de poivron. On sale (un peu), on poivre (un peu aussi) et on mélange bien.

IMG_2627

On ajoute la viande et on remélange. On préparer enfin la sauce en mettant dans un bol la sauce worcestershire et la moutarde et en mélangeant tout ça à la cuillère magique ou au fouet jusqu'à ce que la moutarde soit bien dissoute.

IMG_2629

On verse dans la sauteuse (vous verrez, on a l'impression qu'on aura jamais assez de sauce pour faire longuement mijoté tout ça) et on place celle-ci sur feu fort jusqu'à ébullition.

IMG_2630

On a ajouté la sauce mais ce ne se voit pas vraiment.

IMG_2631

Il faut bien chercher pour la trouver

Dès que ça bout, on met le couvercle en place et on redescend le feu en position 2 (pour moi, à voir pour vous). Et c'est parti pour 1h de cuisson. Au bout de ce temps, les aubergines ont rendu leur eau et on a plus de sauce qu'il n'en faut.

IMG_2633

Après 1h, on a largement assez de sauce pour faire longuement mijoté.

On remonte donc le feu en position 3 et c'est parti pour 3h de cuisson supplémentaire. Au bout de ce temps, la viande est tendre et les aubergines bien compotées mais l'aspect du plat n'est pas encore brillant car il reste trop d'eau.

IMG_2634

Après 3h supplémentaires, les aubergines ont bien compoté et le plat commence à prendre un aspect brillant

On va donc poursuivre la cuisson sans couvercle environ 30mn, une durée à adapter afin d'obtenir la bonne réduction de la sauce.
Et voilà, il ne reste plus qu'à se régaler.
Comme accompagnement de ce plat, vous pouvez servir avec des pois chiches comme suggéré par Valérie mais aussi des pâtes, de la semoule ou simplement des haricots verts, c'est absolument délicieux !

Posté par reyhaziel à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :