Est-ce que je vous ai déjà parlé de la faille inter-dimensionnelle qui se trouve dans mon salon ? Vous savez ... celle par laquelle passe tous ces petits démons qui adorent me pourrir l'existence. Bien sûr que je vous en ai déjà parlé, même si ça fait un petit mot que je n'avais pas remis ça sur le tapis.

C'est que cette faille, vu que j'ai bien atteint le stade d'exorciste niveau 12 maintenant (ça commence à être calé le niveau question exorcisme, si si), j'avais plus ou moins réussi à la refermer. En gros, plus rien ne passait en provenance des plans infernaux. Trop cool non ? Bon, plus rien n'y repartait non plus (moins cool ça) ce qui fait que je continuais à me coltiner ma horde habituelle. Sauf que, avec le temps, on avait appris à s'apprivoiser un peu quoi. Alors je m'y étais habitué moi, à ma horde. Ils me pourrissaient raisonnablement la vie, je les laissais s'amuser un peu (surtout Couturus, Pâtissus et Fimus en fait parce qu'Enquiquinus, Hystéricus et moi, on n'est toujours pas franchement copains copains). Bref, c'était le statut quo et ça m'allait très bien comme ça. Sauf qu'apparemment, les protections que j'avais mises en place ont dû prendre du plomb dans l'aile car un nouveau petit démon a fait son apparition. Et lui, ce n'est pas qu'il n'est pas mon copain, c'est qu'il est plutôt en passe de devenir mon pire cauchemar, mon ennemi mortel, l'immonde bête à traquer et à abattre avant que ce ne soit lui qui ait ma peau.

Son petit nom : Hormonicus Démonicus. Et il est fort, très fort. Et sournois aussi. Et en prime, il se balade toujours accompagner de ses 2 comparses, Pilosius Démonicus et Boutonus Démonicus. Mais ce dernier reste encore extrêmement discret. Il attend patiemment son heure, en embuscade. A eux 3, ils sont capables de vous transformer un monstros doux comme un agneau et un truc totalement schizophrène oscillant aléatoirement entre un écorché vif doublé d'une fontaine copie conforme des chutes du niagara et un gremlin sur-vitaminé. Avec, quand vous avez de la chance, une période d'acalmie entre les 2. Bref, vous l'aurez compris, il s'agit ni plus ni moins du triumvirat démoniaque qui va transformer votre adorable chérubin en ce monstre horrible et terrifiant qu'est l'adolescent boutonneux !

Hormonicus a démarré son infiltration en douceur il y a quelques mois, modifiant de moins en moins subtilement l'attitude d'un pauvre Gargamel sans défense aucune. Rejet de l'école, rejet de l'hôpital de jour, volonté d'aller voir le docteur parce qu'on est malade et qu'il faut donc rester à la maison, crise de larmes à la moindre contrariété (la dite contrariété pouvant aller de la défaite à son jeu vidéo au simple fait de ne pas avoir de pâtes au dîner), autant de manifestations de l'influence pernicieuse d'Hormonicus. Sauf que, comme tout se passait en fin d'année, on a mis ça sur le compte de la fatigue d'une année particulièrement riche en stress. Ah ça, il est fort le Hormonicus, il n'y a pas de doute. Il a su agir tout en douceur, exacerbant des réactions somme toute classique de Gargamel jusqu'à un niveau inhabituellement élevé d'agressivité et/ou de sensibilité selon les cas. Et on n'y a vu que du feu, incapable de comprendre ce qui pouvait bien se passer. Et on aurait continuer à se torturer les méninges pour comprendre sans une série d'évènements.

Le premier incident aurait franchement pu nous faire passer Chéri et moi pour des idiots intégraux auprès des services de santé alors, au risque de donner dans le graveleux, je vais tout vous raconter en détail.

Alors voilà, ami lecteur, si tu as un petit garçon mais que c'est ton premier, tu n'es pas probablement au courant (et si tu n'en as pas, tu l'es sûrement encore moins) mais quand Hormonicus et Pilosius font leur apparition, il n'y a pas que les poils qui grandissent : le service 3 pièces de ton monstros, ben il grandit aussi. Tout particulièrement le truc avec lequel ils aiment beaucoup jouer, à qui ils donnent un petit nom (j'y croyais pas mais c'est véridique, Azraël m'en a fait clairement la démonstration) et qu'ils trouvent hilarant de t'agiter sous le nez, en un mot comme en 100, leur zizi ! Et oui, d'un coup le truc dont la taille semblait immuable depuis leur naissance (que tu commences même à te poser des questions sur le sujet) se met à grossir et à s'allonger et pas forcément les 2 en même temps en prime, ce qui a son importance.

Pourquoi je dis ça ? Simplement parce qu'un matin, Gargamel s'est plaint d'avoir mal au zizi alors je lui ai demandé de me montrer. Et il se trouve qu'il avait enfin perdu l'habitude de se promener à la maison à quéquette au vent et que ça faisait donc un moment que je n'avais pas vu l'engin de près (ce qui ne me manquait absolument pas non mais c'est quoi cet esprit mal tourné enfin !!). Et là, le choc ! C'était bien bien plus gros que dans mon souvenir. Branle-bas de combat général et examen approfondi de l'engin par l'expert : Chéri !

Alors ? T'en pense quoi ?

Ah ben ouais. Ca a l'air plus gros.

On fait quoi ? C'est dimanche. On attend lundi pour aller voir le médecin ?

Le truc, c'est qu'il a mal. Il a de la fièvre ?

Ben non mais bon ...

Je sais pas ... On devrait peut-être l'emmène aux urgences ?

(bon, à notre décharge, on a un peu paniqué parce que voilà, on a plusieurs cas de cancer dans cette région anatomique parmi nos connaissances et qu'on avait vu une émission médicale sur les différentes maladies fréquentes chez les petits garçons aboutissant à des gonflements de cette partie sensible quelques jours avant alors forcément ...)

Non. On va pas encombrer les urgences. Je vais plutôt appeler les urgences pédiatriques. On verra ce qu'ils disent.

Résultat de l'appel : pas de rougeur, pas de fièvre, pas de consommation d'eau inhabituelle et urinage sans problème = un monstros qui reste tranquillement chez lui.

Et effectivement, le lundi, une fois qu'il a eu compris qu'il irait de toute façon à l'école et à l'hôpital, Gargamel a miraculeusement cessé d'avoir mal ce qui ne nous a pas empêcher de devenir des obsédés du zizi et qu'on l'a surveillé très régulièrement au cas où son état aurait évolué. Et pour évoluer, il a évolué puisqu'au fils des semaines, on l'a vu s'allonger avant de voir les premiers poils apparaître. Eh oui, il avait grandi mais en largeur d'abord avant d'attaquer la longueur. Le mystère était résolu et quand mes collègues m'ont demandé des nouvelles de Gargamel (oui, vu mon état de panique, j'en avais parlé à quelques collègues bien choisis des fois qu'ils aient des infos) et que je leur ai raconté, ça a bien rigolé dans les couloirs, je vous prie de le croire. Allez, vas-y ami(e) lecteur(trice), toi aussi marre-toi un bon coup. Tu l'as bien mérité après avoir tout lu jusqu'ici.

Alors certes, ce n'est peut-être pas très politiquement correct de parler de ces choses dans un blog mais bon, je me suis quand même dit qu'on était sûrement pas les seuls à avoir été confronté à l'angoisse existentielle de la taille de l'engin de son fiston adoré (perso, on est passé de "waouuuh, c'est énorme" à la naissance à "nondidiou qu'est-ce qui se passe" dernièrement avec un "euh, pourquoi ça reste tout petit" entre les 2) alors si ça peut rassurer un seul parent (et faire marrer les autres en bonus), ça aura valu la peine d'écrire ce post.

Après ce premier incident majeur, une série de comportements particulièrement agressifs a continué à nous mettre la puce à l'oreille, d'autant que Pilosius continuait allègrement à frapper, la lèvre supérieure de Gargamel commençant à être atteinte également. Jusqu'au jour où Kokeshi (la maman d'un copain de Gargamel) me répond alors que je me plaignais d'avoir du mal à gérer l'agressivité et l'émotivité de Gargamel ah ben attends, il aura bientôt 12 ans, il devient un ado.

Et là, ça a fait tilt. Car comme tout le monde le sait, qui dit ado dit Hormonicus et ses attaques à base d'hormones en tout genre. Oui, on est un peu lent à la comprenette avec Chéri parfois et on n'a pas pensé que les hormones à l'adolescence, ça pouvait aussi influencer le comportement. Nous, on a juste retenu que plein de trucs poussaient et c'est tout. Mais alors serait-il possible que, même si Gargamel n'était pas un enfant comme les autres, qu'il ressemblait toujours par bien des côtés à un petit garçon, il se transforme soudain en un ado tout ce qu'il y a de plus ordinaire. C'est la question que j'ai posé au pédopsy la semaine dernière, histoire d'en avoir le coeur net et de voir comment gérer le comportement nouvelle version de mon gremlin.

Gargamel devient vraiment hyper sensible et très agressif ces derniers temps.

Ah bon ?

Oui, à l'anniversaire de son petit frère, il s'en est pris violemment à lui parce qu'il était contrarié. Et pourtant Azraël lui avait rien fait.

Effectivement, c'est un problème

Et hier il s'est mis à pleurer parce que la glace d'Azraël lui a fait la langue bleue et que sa glace à lui lui avait pas fait la langue rouge.

Huuum, il va avoir 12 ans bientôt. C'est les hormones. C'est courant chez les enfants comme lui. Ca arrive plus tard et c'est bien plus violent.

Et voilà, j'étais donc rassuré. Non non non, Gargamel ne serait pas un ado comme les autres ... il serait pire !!!! Et j'ai comme l'impression qu'Hormonicus et ses acolytes n'ont pas finis de nous en faire voir de toutes les couleurs !