Décidément, je ne remercierai jamais assez le père Noël pour avoir pris le temps de me dégoter "Biscuits, sablés, cookies, la bible des tous petits gâteaux" de Martha Stewart. C'est pas pour lui faire de la pub mais il y a vraiment d'excellentes recettes dedans. Celle que je veux partager avec vous aujourd'hui (ben oui, il est devenu introuvable ce bouquin et ce serait vraiment trop bête de passer à côté de cette recette), c'est une recette de biscuits sablés à la polenta.

Rhaaaa, la polenta ! Mais quelle horreur !!! Ca va craquer sous la dent ou faire des grumeaux ! Beurk beurk beurk ! Allons allons, comme dirait ce bon vieux Pâtissus (oui, depuis sa recette de cookies topissimes dont le succès ne s'est toujours pas démenti, Pâtissus est mon meilleur ami pour la vie), il y a Polenta et Polenta. En gros, il y a la Polenta de super marché, parfaite pour les recettes salées et tout plein d'autres choses mais à éviter pour les biscuits sablés. Et puis il y a la Polenta italienne super fine trouvable en magasin spécialisé (ou dans le rayon produits du monde de certains super marchés si on a du bol). En théorie, c'est celle-là qu'il nous faut.

Ah ben c'est pas mieux, faut un ingrédient super difficile à trouver pour les faire tes gâteaux ! Eh bien pas du tout. Parce que cette fameuse polenta, on peut tout à fait la remplacer par de la simple farine de maïs trouvable en grande surface et magasin bio. Attention hein, je parle bien de FARINE de maïs, pas de FÉCULE ! La maïzena est donc à proscrire parce que là pour le coup, ça n'irait pas du tout.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_874

Bon ok, mais ça donne quoi alors ces fameux sablés ? Ça donne un truc qui ressemble un peu aux spritz mais en beaucoup moins sucré, en nettement moins gras et avec pourtant un petit goût de beurre absolument sublime. Avec un thé ou un café, c'est une tuerie ! Mes nouveaux collègues ne s'y sont pas trompés d'ailleurs si j'en juge pas le nombre d'entre eux n'ayant hésité à passer dans mon bureau se resservir et qui m'ont demandé la recette ! Franchement, une des meilleures recettes de sablés que j'ai testé. Et en prime, ils sont très simples à faire et plutôt rapide. J'ai parfumé les miens à la vanille mais on peut également y mettre des zestes d'orange ou de citron, de la fève de tonka ou ce qu'on veut. Je déconseillerai tout de même les épices trop fortes pour ne pas perdre ce petit goût de beurre tout à fait divin. 

Allez, je ne vous fais pas languir plus longtemps. C'est parti pour la recette.

Sablés à la polenta (ou farine de maïs) (pour 30 biscuits de 4-5 cm de diamètre)

  • 125 g de farine T55
  • 60 g de polenta très fine (non précuite) ou de farine de maïs
  • 2,2 g de sel
  • 115 g de beurre bien mou
  • 70 g de sucre
  • 1 oeuf moyen (environ 50g)
  • facultatif : un truc pour aromatiser. Perso, j'ai mis une 1/2 cuillère à café de vanille en poudre. Si vous parfumez avec des zestes, prévoir une cuillère à café de zestes finement râpés.

On commence par préchauffer le four à 180°C en chaleur tournante. Dans un saladier, on met la farine de blé, la farine de maïs, le sel et la vanille en poudre (pas de zeste dans le mélange sec surtout). On mélange au fouet ou à la cuillère magique pour bien homogénéiser tout ça.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_86e

Dans un autre récipient, on met le sucre, les zestes si on a choisi d'en utiliser et le beurre bien mou. On va battre tout ça au batteur électrique (pas la peine de sortir son robot pour ces quantités mais rien ne vous empêche de le préférer à un simple batteur) pendant 2 mn environ. Il faut que le mélange blanchisse bien. On ajoute alors l'oeuf et on bat à nouveau jusqu'à ce qu'il soit parfaitement incorporé au mélange sucre-beurre.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_86c

Le mélange blanchi auquel on ajoute l'oeuf

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_86d

Et une fois l'oeuf parfaitement incorporé

On arrive à l'étape la plus délicate. On verse sur notre mélange beurre-sucre-oeuf environ un tiers de notre mélange de farine et on donne un petit coup de batteur juste ce qu'il faut pour incorporer à peu près la farine. On ajoute le 2ème tiers et on bat à nouveau. Puis le dernier tiers, un petit coup de batteur et on finalise le mélange à la marise. L'idée est de battre le moins possible pour que la pâte reste bien fondante après cuisson.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_86f

La pâte avec un tiers de la farine incorporée

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_870

Et quand toute la farine a été ajoutée

On obtient au final une pâte assez ferme qui conservera bien sa forme au cours de la cuisson. L'inconvénient, c'est qu'elle est presque trop ferme pour dresser les biscuits à la poche à douille. J'ai utilisé mes poches les plus solides et une douille cannelée mais j'ai tout de même eu un peu de mal à ne pas déchirer la poche. J'ai dans l'idée que la consistance de cette pâte serait parfaite pour une presse à biscuit mais comme je n'en ai pas, je ne peux pas vérifier. Bref, mettez la pâte dans une poche à douille munie d'une douille cannelée et formez des cercles de pâte de 4-5 cm de diamètre sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en prenant soin de les espacer de 3-4 cm. Rien ne vous empêche de faire des biscuits plus grands. Vous en ferez simplement moins.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_871

Les biscuits juste avant la cuisson

Sinon, si vous n'êtes pas à l'aise avec la poche à douille, faites un boudin avec la pâte. Mettez au frigo pour 1h et ensuite coupez simplement des tranches de 1 cm d'épaisseur, ça marche très bien aussi.

Il ne vous reste plus qu'à enfourner vos biscuits pour 15 à 20 mn selon leur taille et votre four. Les biscuits sont cuits quand ils sont bien dorés. Il ne reste plus qu'à les laisser refroidir sur une grille avant de se régaler.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_872

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_873

Dans un sachet hermétique, ces biscuits se conservent environ une semaine. Comme ils sont riches en beurre, passé ce délai, ça a tendance à rancir !