mardi 30 avril 2019

Opération Déstockage # 22 : Premières amours couturesques

Rhaaaa, quand même ! Ils me manquent !

Oh oui ! A moi aussi ils me manquent mon petit Couturus ! Ils étaient si faciles, si simples, sans prétention quoi !

Et tellement rapides !

Et puis fiables ! Avec eux, on n'était jamais déçu ! Ou si rarement !

Bon alors, t'es d'accord ? On leur saute dessus ?

Si j'étais d'accord ? Un peu que j'étais d'accord. Alors ni une ni deux, j'ai sauté sur mes étagères à patrons et j'ai exhumé mes ..... tadam, roulements de tambour ... patrons japonais ! Et pour être tout à fait précise, j'ai ressorti mon bouquin spécial robes trapèze.

Après tout ce temps, ça m'a fait un peu bizarre de me remettre à un modèle aussi simple mais j'ai vraiment un problème avec ma garde-robe qu'il faut que je réapprovisionne d'urgence. D'abord parce que je n'ai plus grand chose à me mettre sur le dos (la faute au stress et à la prise de kilo qui l'accompagne invariablement chez moi). Et ensuite parce que j'avais froid. Je sais, avec le beau soleil de ces derniers jours et la remonter des températures, ça peut sembler bizarre, mais il caillait quand je l'ai cousu cette robe. Et enfin parce que j'avais un superbe tissu qui me faisait de l'oeil dans mon placard depuis un petit moment. Alors c'est sans remord aucun que j'ai ressorti le patron du modèle 12B du Les robes trapèzes pour me coudre une petite robe sans manches idéales pour la mi-saison, ou l'hiver avec un T-shirt ou un gilet. Un modèle très simple que j'ai rendu simplissime en utilisant l'élasticité de mon tissu pour supprimer l'ouverture du dos.

IMG_3772

IMG_3773

IMG_3774

Aucune difficulté technique à l'horizon donc si ce n'est mon choix de tissu : un superbe ersatz de velours (un truc qui ressemble à du velours mais qui n'en est pas) très doux mais qui accroche toutes les peluches et poussière passant à sa portée bleu d'une teinte bleue canard sur une face, l'envers étant tissu doudou super doux plutôt turquoise niveau couleur (en provenance de chez Toto je crois). Pour avoir de jolies finitions, j'ai posé du bord-cote plutôt que du biais sur les emmanchures et l'encolure et ajouter un galon de dentelle.

IMG_3777

IMG_3779

Gros plan sur l'encolure et les emmanchures

IMG_3778

Le galon de dentelle et un petit noeud monté sur broche et amovible

J'adore le résultat et elle a déjà été pas mal portée mais je n'ai malheureusement pas trouvé le temps de prendre des photos portées (la loose !). Mais bon, Madonna étant sympa, elle a accepté de poser pour moi ce qui me permet de participer à l'Opération Déstockage de Scrapaboom.

J'en profite pour annoncer les résultats du tirage au sort de mon anniblog : c'est Nabelmumu qui a été désignée et qui n'a plus qu'à me dire ce qui lui ferait plaisir.

 

Posté par reyhaziel à 23:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 20 avril 2019

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 8 - et un gang de hiboux

Yahou ! Youpi ! Victoire ! Je l'ai trouvéééé, je l'ai trouvééééé ! Youhouhou !

Ben, qu'est-ce qui t'arrive la Puce ?

Regardes un peu ça Couturus ! J'ai enfin trouvé le dernier maison Victor ! Celui avec plein de modèle de caleçons ! C'est pas trop cool !

Yeeeeees, on va enfin pouvoir coudre des sous-vêtements dignes de ce nom aux monstros !

Eh oui, depuis sa sortie, je désespérais de le trouver ce numéro de LMV. Il faut dire que, pour une obscure raison, j'ai toujours un mal de chien à le trouver ce magazine. Mais celui-là, avec tous ses modèles pour femme, homme et enfant, je le voulais vraiment vraiment vraiment ! Et j'avais trop trop hâte de coudre ses petites merveilles pour ma progéniture en mal de boxers sans trous. Autant vous dire qu'à peine dégoter, Couturus et moi, on a sauté sur Milady dare dare.

Un recopiage de patron, un reportage sur tissu, un découpage et un assemblage de pièces et hop, c'était parti pour la réalisation d'une splendide, une adorable ... chemisette pour l'été !?!?

Oui, je sais, vous vous demandez brusquement pourquoi une chemisette alors que j'ai acheté ce magazine pour ses sous-vêtements. Ben le problème voyez-vous, c'est qu'en fouillant dans mon placard à tissus à la recherche de mes chutes de jersey, je suis retombée sur un splendide coupon de velours milles raies bleu canard trop trop beau. Et super doux à l'intérieur en prime. Et là, Couturus a disjoncté : il fallait absolument coudre un pantalon super classe à Azraël. C'était IM PE RA TIF ! D'autant qu'à ce moment-là, il caillait encore et qu'on était en déficit grave de pantalons à la taille de Sir Azraël. En parcourant mes Ottobre (oula, on s'éloigne de Victor qui commence à faire tête), j'ai trouvé un petit modèle de chino sympa qui s'annoncait parfait pour mettre en valeur mon beau velours, le modèle 25, Casual Everyday, du Ottobre 4/2018. Ni une ni deux, me voila au travail quand, au moment de couper les poches, je me suis dit que ce serait bien de jouer sur le contraste et de changer de tissu pour une cotonnade. En plus, ça ferait moins épais à coudre ce qui ne serait pas plus mal.

IMG_2915

Oui, je sais, elles sont super pourries mes photos !

IMG_2916

IMG_2917IMG_2925

Non mais visez moi ce hibou qui n'en revient pas de squatter l'illustre popotin de Sir Asraël !

Alors hop, j'ai fouillé à nouveau dans mon placard et je suis tombée sur un tout petit coupon de coton Robert Kauffman acheté il y a au moins 3 ans avec un magnifique imprimé hiboux tons bleu et vert sur fond blanc. Et là, Couturus a disjoncté (oui, je sais, encore) : il fallait absolument coudre une chemise à Azraël assortie au pantalon parce qu'il aurait vraiment mais vraiment trop la classe. C'était IM PE RA TIF ! D'autant qu'à ce moment-là, ça caillait toujours mais il y avait du soleil et que, de toute façon, il est en déficit grave de chemise le Azraël (normal vu qu'il n'a pas une seule chemise en fait).  En parcourant mes Ottobre (aie, il est de plus en plus désespéré le Victor, il sent bien qu'après avoir eu tant de mal à atterrir sur mon étagère, il risque d'y rester bloqué un petit moment), j'ai trouve un petit modèle sympa qui s'annoncait parfait pour mettre en valeur mon beau tissu à hiboux. Ni une ni deux, me voila au travail quand, soudain, je réalise que mon coupon est bien trop petit pour faire tenir toutes mes pièces. Oui, je suis très lente parfois. Là, je me suis dit que, puisque tout ne tenait pas dans mon coupon, j'avais qu'à jouer sur le contraste en trouvant une autre cotonnade pour couper les pièces manquantes.

Alors hop, j'ai fouillé une 3ème fois mon placard à tissu et je suis tombée sur un gros reste de voile de coton bleu-vert absolument parfait. Et là, Couturus a disjoncté ... ? ah ben non, il a pas disjoncté en fait, il a plutôt égrainé tout un chapelet de jurons parce qu'il avait beau tourné le problème dans tous les sens, ça tenait toujours pas ! Le patron ayant un dos d'un seul tenant, il aurait fallu couper le dos et les devants dans 2 tissus différents et ça faisait trop bizarre.

C'est alors que Victor s'est mis à me faire du gringue. C'est qu'il peut se montrer charmeur quand il veut le Victor. J'étais prête à le rembarrer que j'avais pas le temps pour un caleçon quand je l'ai vu ! Elle était là qui attendait sagement qu'on la réalise, la chemisette Oliver du LMV mars-avril 2019. Et avec son empiècement dans le dos et son col mao, ça tenait tout juste dans mon tissu à hiboux.

IMG_2901

IMG_2908

IMG_2903

IMG_2904

J'ai donc rassemblé mes différentes pièces de différents tissus et patrons et j'ai réussi à convaincre Couturus que, bon, maintenant, on pouvait peut-être enfin se mettre au boulot. Et après 3 semaines, Azraël avait un superbe pantalon et une splendide chemisette ... immettables ! Ben oui, j'avais absolument rien qui convenait comme boutons. Alors pour le pantalon, à la limite, avec sa taille à moitié élastiquée, on aurait pu s'en passer mais la chemisette, c'était une autre paire de manches ! (ouais, je sais, elle est facile celle-là). Bon, pas grave, Fimus est venu à la rescousse. Je lui ai dessiné le modèle de bouton que je voulais et il me l'a réalisé en pâte Fimo. Une réalisation entièrement maison sans l'aide d'aucun tuto vidéo et donc je suis très fière, je l'avoue.

IMG_2906IMG_2921

Résultat de tout ça : un ensemble parfaitement coordonné dans lequel, comme prévu, Azraël est trop trop classe ! Pour l'occasion, j'ai poussé mon abnégation maternelle jusqu'à réaliser l'intégralité du pantalon en couture anglaise pour que ça ne gratte pas au niveau des coutures. Le modèle est assez facile à réaliser à part la braguette qui m'a posé quelques difficultés.

IMG_3834IMG_3835

Pour la chemisette par contre, j'avoue être un peu déçue niveau taille. Moi qui ai l'habitude que ça taille plutôt grand le LMV, ben là, ça taillerait plutôt petit. Rendez-vous compte, du haut de ses 8 ans et 9 mois, Sir Azraël porte tout de même du 16 ans là ! Y a comme un truc moi je dirais ! D'ailleurs, le tableau des mensurations n'a rien à voir avec celui d'Ottobre ce qui m'a beaucoup étonné. Autre truc étonnant, l'empiècement du dos, et uniquement l'empiècement, est doublé. Et franchement, je n'en comprends pas l'intérêt. A part pour avoir de plus jolies finitions, ça ne fait guère que compliquer la tâche. Du coup, je ne l'ai pas doublé et je ne m'en porte pas plus mal.

IMG_3825

IMG_3828

IMG_3829

Azraël est trop content de son bel ensemble et il a raflé tous mes boutons hiboux en rab pour mettre dans son coffre aux trésors ce qui le réjouit encore davantage. Et en plus, cela me permet comme prévu de participer au défi Victor d'Elisabeth. Et ça, c'est top !

Posté par reyhaziel à 22:29 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 14 avril 2019

La tradition de l'anniblog en retard

Et oui, pour la seconde année consécutive, nous fêtons en ce 14 avril les 5 ans et UN MOIS de ce blog (je suis en passe de devenir la spécialiste mondiale de l'anniblog avec un mois de retard).

Alors même si ces derniers temps, nouveau boulot oblige, j'ai comme qui dirait un peu de mal à poster (faut dire aussi que si j'étais moins bavarde, j'écrirais peut-être moins lentement et plus souvent), je suis plutôt contente et fière de tenir bon dans cette belle aventure. Et comme un anniversaire n'en serait pas un sans petit cadeau, je vous propose un petit tirage au sort pour fêter ça. Pour participer, c'est comme d'habitude. Il suffit de laisser un petit commentaire et vous avez jusqu'au 26 avril pour ça.

Le gagnant ou la gagnante recevra un petit colis surprise. Bien sûr, rien ne l'empêchera de faire des suggestions et pour vous donner de l'inspiration en la matière, voilà les derniers petits cadeaux réalisés de mes blanches mimines pour des monstros actuellement fans de Lady Bug et Chat noir, les héros de la série Miraculous LadyBug.

ladybug

A la demande insistante d'Azraël, rapidement épaulé par son frangin tout aussi fan que lui, j'ai donc dû fabriquer à l'insu de mon plein gré deux exemplaires de la bague de Chat noir. Fort heureusement pour moi, en prenant comme support une bague en métal ajustable, c'est un objet simple et rapide à fabriquer à base de pâte FIMO.

IMG_3770

Je me suis donc procurée 2 anneaux que j'ai ensuite réglé aux doigts d'Azraël et de Gargamel avant de les recouvrir de Fimo noir irisée. J'ai ensuite ajouté une empreinte de patte de chat en Fimo fluorescente pour la plus grande joie des monstros qui ont passé leur temps à activer la Fimo avant de se mettre dans le noir pour voir la patte de chat brillée.

IMG_3764IMG_3747

IMG_3748

IMG_3749

Bien évidemment, comme on pouvait s'en douter, Azraël s'est immédiatement lamenté que sa Tout p'ti peu amoureuse n'avait pas les boucles d'oreilles de Ladu Bug pour jouer avec lui. Et devinez un peu qui s'est fendu d'une paire de boucles coccinelles.

IMG_3766

IMG_3767

Paire longuement testée par les monstros avant d'être offertes à leur nouvelle propriétaire. Et je dois avouer que les monstros portent plutôt bien les boucles d'oreilles même si je regrette vivement de ne pas avoir pu prendre de photos pour enrichir ma collection de photos compromettantes.

Posté par reyhaziel à 23:34 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 8 avril 2019

Cauchermars Land

Rhaaaaa, noooooon, pitiiiiiééééé, pas encooooooooore !

Tel fut le cri intérieur totalement désespéré qui raisonna sous mon crâne dimanche soir à l'heure du coucher d'Azraël. Car brutalement, j'ai cru revenir à l'époque maudite d'Harry Potter 3. Mais si, souvenez-vous, quand Azraël avait une peur panique des loups garous suite au visionnage du "tout public" Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban et que je passais mes soirées dans sa chambre en attendant qu'il daigne s'endormir.

Même que ça a duré jusqu'à ce que je lui couse son hypogriffe! Une éternité ! Alors forcément quand Azraël a commencé son cirque, ça m'a rappelé des souvenirs.

Allez, c'est l'heure de dormir maintenant. A demain mon petit coeur.

...

(silence boudeur et yeux tout brillants)

Ben alors mon Azraël, ça va pas ?

...

(signe de tête négatif et yeux encore plus brillants)

Bon, qu'est-ce qui se passe ?

J'arrête pas de penser à la petite fille et son papa !

La petite fille et son papa ? Aaah, tu veux dire dans le film quand elle a peur qu'il arrive quelque chose à son papa si elle part en colo de math ?

Oui ! Et s'il arrivait quelque chose à papa quand on sera à l'école et toi à ton travail ! Ça me donne mal au ventre et je vais faire des cauchemars !

Mais enfin Azraël, ce n'est qu'un film. Et papa sait très bien s'occuper de lui. Il n'est pas comme le papa de la petite fille.

Mais j'arrête pas d'y penser !

(avec trémolos plein la voix et larmes dévalant des joues toutes rouges d'émotion)

A ce stade, j'ai arrêté de discuter, ressorti la potion anti-cauchemar et le sirop qui fait dormir et installer mon petit coin dans sa chambre pour faire le planton jusqu'à endormissement.

Et alors là, vous vous demandez quelle horreur, en bonne mère indigne, je l'ai laissé regarder pour le mettre dans un éta pareil ! Eh bien non, ce n'était pas Harry Potter et les reliques de la mort. Non non ! Nous sommes tout simplement aller voir Le parc des merveilles au ciné dimanche matin, un film normalement conseillé dès 5 ans.

parc des merveilles

Ce film raconte l'histoire de June, une petite fille débordante d'imagination qui invente avec sa maman un parc d'attraction magique et merveilleux tenus par des animaux parlants. Dans le monde réel, ces animaux ne sont autre que les peluches préférées de June. Parmi ces peluches, il y a Peanuts, le chimpanzé, à l'oreille duquel il suffit de murmurer les attractions que l'on voudrait qu'il crée pour qu'il les réalise à l'aide de son crayon magique. Et dans le monde magique du parc des merveilles, car ce monde existe bien, Peanuts entend cette voix comme portée par le vent et qui est la source de toute son inspiration.

Mais bien sûr, l'histoire ne s'arrête pas là car June et sa maman sont des bricoleuses hors paire alors pour faire plaisir à sa fille, elles recréent toutes les 2 en maquette ce parc merveilleux qui envahit peu à peu toute leur maison et fait la joie des tous les enfants du quartier. Jusqu'au jour où la maman de June tombe malade, si gravement malade qu'elle doit quitter la maison pour une durée indéterminée pour se faire soigner.

June reste alors seule avec son papa, incapable de continuer à s'occuper de son parc en modèle réduit. Rongée par l'angoisse liée à l'absence de sa maman et sa peur de la perdre, elle efface toute trace du parc dans la maison et développe un sentiment sur-protecteur à l'égard de son père, contrôlant tout ce qu'il boit, mange, fait etc ... Bref, la pauvre devient totalement névrosée !

Afin de la faire sortir de sa coquille et de ses obsessions, son père l'envoie avec les matheux de sa classe en colo de math mais à peine partie, June se met à imaginer ce qui va arriver à son papa pendant son absence : chute sur des balles de golf, jambe cassée, goinfrage de pizza, de soda et de glace, corbeaux guettant le faux pas dans le frigo, grille-pain défectueux carbonisateur de tartines et finalement explosion de la maison. Et là, vous comprenez soudain l'origine des angoisses d'Azraël (bizarrement, la maman très malade l'a laissé de marbre mais j'avoue que personnellement, ça m'a tiré une petite larme).

Et voilà notre June qui fait le mur pour aller rejoindre son papa au plus vite afin de lui éviter un sort funeste. Sauf qu'en cours de route, elle va atterrir dans le parc des merveilles. Mais un parc en ruine, assailli par une armée de singes en peluche ne pensant qu'à le détruire et à occire tous les êtres vivants s'y trouvant pour les offrir à la nuée noire qui y est apparue.

Bon, je m'arrêterai pour le résumé, je ne vais pas tout vous raconter non plus. Mais cela vous donne déjà une bonne idée de la charge émotionnelle qu'il peut contenir. Ajouter à ça des passages où on sous-entend que Peanuts a subi un sort funeste et que les héros n'arrêtent pas de frôler la mort à cause de singes en peluches et cela n'arrange pas franchement les choses. Bref, si vos monstros sont un tant soit peu sensibles ou facilement angoissés, ce n'est pas franchement un dessin animé que je vous recommanderai.

Et c'est dommage d'ailleurs parce que sinon, le sujet dont il parle, à savoir le fait qu'il faut faire face à ses angoisses, les surmonter et ne pas les laisser diriger notre vie, est plutôt bien traité. Tout comme l'idée qu'avec un peu d'imagination et beaucoup de persévérance, on peut réaliser de grandes choses. Mais les concepts de mort et de destruction n'en demeurent pas moins omniprésents avec des passages parfois anxiogènes. J'ai d'ailleurs rapidement regretté d'y avoir emmené les monstros même si les angoisses d'Azraël n'ont finalement pas la source que j'attendais.

En résumé, un film intéressant, plutôt bien fait mais que je déconseille fortement aux plus jeunes et aux âmes sensibles. Quant à moi, il semblerait que je puisse conserver mes soirées car Azraël reprend déjà le dessus. Ce soir, il réclamait la potion anti-cauchemar et le sirop pour dormir mais maman a pu redescendre blogger au lieu de rester coincée dans sa chambre.

Posté par reyhaziel à 22:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,