C'est arrivé l'année dernière. Après une mémorable attaque de Pinterestus, qui m'avait encore prise par surprise ce traitre, et plusieurs heures passées sur la toile à la recherche d'idées de cadeaux de Noël fait maison (oui, je sais, ça date mais je vous avais prévenu) pour les hommes, le Saint Graal m'est soudain apparu : Jive, une sacoche pensée pour ces messieurs, un patron de l'incontournable Sacôtin.

IMG_4863

Alors il y en a qui vont dire que je fais de la pub mais honnêtement, c'est le seul fournisseur de patron de sac que j'ai trouvé jusqu'à maintenant qui me permette de coudre, sans me poser de questions, des sacs qui semblent hyper compliqués à fabriquer alors que ses pas à pas sont si bien faits que c'est finalement pas si compliqué que cela. Avant Jive, j'avais déjà cousu un Mambo et 3 Complices. Et à chaque fois, le résultat a été au rendez-vous sans se prendre le chou. Bref, si vous débutez dans la couture et que vous voulez vous faire un joli sac un peu technique, c'est par là que je commencerai. Il y a tout de même un truc qui me laisse perplexe : le prix. Non pas qu'il soit exorbitant (6€60 TTC le patron pdf, c'est somme tout assez raisonnable même s'il faut se l'imprimer et se le découper derrière). Mais le truc qui demeure un mystère pour moi, c'est que TOUS les patrons sont au même prix, quelque soit le modèle. Pourtant, franchement, il y en a qui sont bien plus complexe que d'autres ... Enfin je crois ... Je sais pas ... Comprends pas ... Et voilà, j'ai à nouveau la tête à l'envers.

Bref, j'avais trouvé mon Saint Graal disais-je et je me voyais déjà coudre une petite série de Jive pour le plus grand bonheur d'un Couturus tellement en manque de réalisations qu'il a dû entreprendre une psychothérapie démoniaque pour ne pas tomber dans la déprime. Il y aurait même eu des rumeurs de divorce entre lui et sa Milady chérie mais heureusement, ce projet est arrivé juste à temps pour entamer une thérapie de couple autour d'une première version en cuir.

IMG_4864

IMG_4865

Rien n'étant trop beau pour renouveler ses vœux auprès de sa Milady d'amour, Couturus avait sorti le grand jeu : un patron aux explications limpides où il suffisait de se laisser porter, nubuck bleu jean et cuir d'agneau naturel gris clair comme tissu extérieur, jean en coton comme doublure. Du beau, du costaud, du viril ! Le top pour homme quoi ! De quoi séduire la plus exigeante des machines. Nos amoureux allaient-ils pouvoir laisser libre court à leur passion ? Que nenni, cela aurait été trop simple !

Les premières disputes conjugales se sont produites dès les premiers assemblages, quand Milady a refusé de coudre en jolis points réguliers les différentes pièces de cuir ensemble. Elle freinait des 4 fers la coquine ou plutôt de son unique pied. Couturus a eu beau la cajoler, habiller son joli pied de teflon ou d'une molette, rien n'y a fait. Finalement de guerre lasse, il lui a jeté au visage un morceau de feuille à patron en lui disant qu'elle n'avait qu'à se la mettre sous le pied. Et ma foi, cela a fonctionné.

IMG_4866

IMG_4867

Attention toutefois à la longueur des points. Pour une belle couture solide, les points ne doivent pas être trop espacés. Mais ne les serrez pas trop non plus sinon vous aurez beaucoup de mal à déchirer le papier pour l'ôter de votre réalisation sans laisser plein de petits morceaux coincés dans la couture. 3 mm de longueur, c'est le réglage qui donnait les meilleurs résultats pour moi.

La paix revenue dans le couple, les roucoulades auraient dû reprendre tranquillement mais c'était sans compter sur le choix délicat des anneaux et autres passants métalliques de la bandoulière. Des anneaux couleur Or ? Trop féminin ! Argent alors ? Trop banal ! Bronze peut-être ? Trop classique ! Rien ne semblait vraiment du goût de Couturus qui aurait voulu trouver des anneaux bleu métallisé assortis aux tissus. Au final, il a dû se contenter de ce qu'il y avait de disponible en magasin et se faire une raison. Quant à Milady, ravie de pouvoir enfin poursuivre son ouvrage, elle a pardonné à son Couturus obstiné.

IMG_4869

De leurs amours est né un joli petit Jive. Mais Couturus et Milady étant des parents indignes, ils ont décidé de ne pas le garder et de le faire adopter (si c'est pas honteux quand même). J'espère donc qu'il fera le bonheur de son papa adoptif, enfin s'il lui parvient un jour parce que là, c'est mal parti mais bon, c'est une toute autre histoire que je vous raconterai peut-être un autre jour, l'histoire d'un paquet qui ne voulait pas arriver à destination.