vendredi 13 juillet 2018

Sacs en série

Ça se passait la semaine dernière (oui, je suis un chouia à la bourre question mise à jour de ce blog), mardi soir pour être précise. Les monstros étaient officiellement en vacances. Eh oui, leur école a fermé avec un peu d'avance pour cause de grands travaux mais comme ça fait un an qu'on était prévenu, on a eu le temps de prendre nos précautions. Enfin en théorie. Parce qu'avec ma petite tête, j'ai brutalement réalisé le dimanche précédent qu'il ne me restait que 3 jours avant la fin de l'école et que j'avais aucun cadeau de prêts pour les maîtresses et l'AVS de ma chère progéniture (et même pas d'idée de cadeau en plus). Et aussi qu'il ne restait que 6 jours avant la fête d'anniversaire d'Azraël et que je n'avais pas fait la moitié du boulot. Et le pire, c'est que je ne savais toujours pas exactement combien d'enfants seraient présents et que je n'avais aucun cadeau pour lui en stock non plus (sauf la piscine déjà en fonction offerte par Inferno Gran Mom et qui nous sauve bien la vie avec la canicule qu'il fait par chez nous en ce moment).

Bref, c'était panique à bord. L'horreur totale ! J'en étais même à me demander si je n'allais pas foncer au magasin le plus proche acheté un truc vite fait. LA HONTE ! Même que je l'ai fait en partie, à l'incrédulité la plus totale de Kokeshi (rapport au fait qu'elle m'a commandé des boucles d'oreille kokeshi), la maman d'un copain de Gargamel. Eh oui, pour une fois, j'ai osé acheter des boîtes de chocolat chez un chocolatier bien connu (chuuuut, je fais pas de pub). Quoi ? Tu les as pas fait ? Mais tu fais tout toi-même d'habitude ! qu'elle m'a dit. Mais heureusement, chez les Inferno, la horde démoniaque ne connaît aucun repos et c'est avec un plaisir évident que Pinterestus et Couturus se sont alliés pour me fournir une solution (au plus grand dépit de Conservatus qui espérait bien profité de l'occasion pour me faire acheter un tas de trucs inutiles et encombrants au possible). J'ai donc immédiatement pu rassurer Kokeshi qui voyait son univers s'effondrer et mon piédestal se fissurer. Mais si, j'avais quand même fait un truc de mes blanches mimines.

L'idée de génie (à ce niveau de panique et d'urgence, seul le génie pouvait apporter une solution) a donc été fournie par Pinterestus : ce serait un sac ! Oui, je sais, encooooore. Mais pas n'importe quel sac. Un sac dans un sac. Vous voyez pas ? Mais si, ce truc à la mode. Le sac pour les courses que, quand vous le pliez, il se range dans un sac cousu dessus (ou dedans, c'est selon). Comme ça, il devient une petite pochette qu'on met facilement dans son sac (à main celui-là).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a3

Le sac rangé dans sa pochette

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69b

Le sac prêt à être utilisé

Bon ok, ça fait beaucoup de sacs et ça a l'air compliqué c't'affaire mais en fait, c'est tout simple. Le tuto du sac vient des Lubies de Louise (ses tutos sont généralement très bien faits et très accessibles aux débutants). J'avais donc l'idée mais quid des tissus. C'est qu'il en faut quand même pour coudre 3 sacs et farfouiller dans mon énorme sac (oui, encore un) de chutes ne me tentait pas trop. C'est là que je me suis rappelée qu'Inferno Gran Mom et Kokeshi m'avaient toutes les 2 donné il y a un moment des restes de tissu. Il y avait un peu de tout, des petits et des tout petits coupons et puis quelques coupons de dimension moyenne. Et là, j'ai trouvé mon bonheur : un tissu rouge avec un motif imprimé en liseré qui serait très chouette (même s'il n'est pas du tout mon style mais comme on dit, à cheval donné ...) pour l'extérieur du sac en plaçant le liseré en bas et un tissu à fond noir et motifs géométrique pour la doublure, tous les 2 assez solides pour que les sacs soient costauds mais assez fin pour pouvoir être pliés assez facilement. Et, cerise sur le gâteau, les 2 coupons étaient assez grands pour que je puisse faire les 3 sacs à l'identique.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a2UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6a6 

Le motif imprimé et le sac bien plié dans son rangement

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69e

Louise a estimé le temps de réalisation d'un sac à 1h30 environ et c'est effectivement à peu près ça (temps de création du patron inclus) pour un seul sac. Mais le gros avantage de pouvoir faire les 3 sacs dans les 2 mêmes coupons, c'est que ce temps n'est pas à multiplier par 3 pour finir les 3. Il m'a fallu moins d'un après-midi pause goûter incluse pour finir mes petits cadeaux.

Niveau difficulté, il n'y en a pas à la réalisation. En fait, le seul problème c'est de savoir comment plier le grand sac pour le faire rentrer dans le petit sac. Et comme j'ai oublié de faire des photos du pliage, vous resterez dans le flou jusqu'à ce que vous réalisiez le votre. Désolée !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69f

La pochette cousue à l'intérieur du sac à courses

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69d

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_69c

Le rabat servant à fermer la pochette permet aussi de fermer le sac à courses.

Je suis plutôt contente du résultat dont j'ai douté jusqu'au dernier moment (parce que vraiment, ce tissu rouge, c'est pas mon style et que j'ai énormément de mal à coudre un tissu que je ne prendrais pas pour moi) et ils ont beaucoup plus à leurs destinataires ce qui est bien le principal.

Posté par reyhaziel à 23:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 18 juin 2018

La Puce, reine de la tartine

Ah ah, tu croyais bien y échapper ami(e) lecteur(trice). Mais si avoue-le ! Ben non, cette année encore, tu vas y avoir droit à mon récit épique sur la confection des costumes de fin d'année pour la classe d'Azraël.

Car pour la 4ème année consécutive, le corps enseignant a fait appel à mes talents. Après les jupettes en tulle et les boléros, après les tuniques d'indien avortées remplacées par des jupes et des boléros country, après les ailes et les cornes de dragon, cette année, on donne dans la boulangerie avec ... tadam ... des costumes de tartine. Eh oui, Azraël et ses camarades se sont transformés le temps d'une chanson en truc qui se mange. Mais attention hein, pas la baguette toute bête. Non non non, la bonne grosse tartine de pain brioché qu'elle voulait Maîtresse Chérie. Vingt tartines pour être précise, un peu boulottées pour le fun, cuites à point mais moelleuses tout de même avec une croûte bien dorée. Et bien sûr, le tout confectionné en moins d'un mois, temps d'approvisionnement compris. Je vous raconte pas le niveau de stress. J'ai jamais autant guetté mon facteur !

Sur ce coup, on aurait pu penser que Pâtissus serait aux anges mais non. Même s'il a daigné jouer les consultants niveau esthétique, il a refusé catégoriquement de se mettre au pétrin ce qui m'y a laissé quelque peu (dans le pétrin je veux dire). J'ai bien appelé Couturus à la rescousse mais ce sale lâcheur m'a répondu que 20 costumes de tartines à coudre en un mois, c'était juste pas possible. Alors ça a cogité dur jusqu'à ce que Bricolus accepte de s'y coller. C'est le cas de le dire d'ailleurs, vous inquiétez pas, je me comprends !

La lumière est venue délire trollesque d'Azraël car du cosplay est née LA tartine. Oui, pour ceux qui ne suivraient pas bien, Azraël étant accro à la série Le chasseur de Trolls, je lui ai déjà confectionné une épée avec les techniques de fabrication des cosplayeurs et je suis en passe d'achever son armure (toujours avec les mêmes techniques). Sachez donc que la mousse EVA dont sont constituées son épée et son armure s'avère également parfaitement en boulangerie.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_647

Première fournée de tartines. Vu qu'elles ont été livrée au fur et à mesure (la brioche, ça n'attend pas), pas de photo de l'ensemble cette année

Étonnamment, personne à l'école ne semblait avoir jamais entendu parler de la mousse EVA, du moins si j'en crois la série de questions à laquelle j'ai eu droit à l'issue du spectacle après que tout le monde soit allé tâter de la tartine. C'est assez dingue je trouve quand on pense que les feuilles de mousse EVA format A4 de 2 mm d'épaisseur sont pourtant couramment utilisées dans les écoles pour les petits bricolages. D'ailleurs, quand j'ai parlé de feuilles de mousse de couleur à Maîtresse Chérie, elle a tout de suite compris de quoi je parlais (alors que c'était le néant total quand je lui ai parlé de mousse EVA). Pour les fameuses tartines, 2 mm, c'est quand même un peu léger. Du coup, j'ai opté pour  la même épaisseur que pour l'armure soit 5 mm.

Cette épaisseur présente de multiples avantages. C'est assez rigide pour que la tartine ait de la tenue. On voudrait quand même pas voir notre brioche se dégonfler ! Mais assez souple pour être confortable. Et le coût reste relativement raisonnable, surtout acheté en lot.

Pour la confection, rien de plus simple : un bon gabarit papier en guise de moule, on pétrit amoureusement la mousse EVA au cutter pour lui donner sa belle forme bien gonflée, on y croque à belle dent pour laisser une superbe empreinte sans oublier de recracher le morceau car la mousse EVA n'est pas très digeste toute de même (bon ok, j'avoue, j'ai découpé les empreintes de dent au cutter et pas à la force de mes petites quenottes).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_648

Mais qui a pu laisser d'aussi grandes traces de dents ?

Niveau cuisson, on enfourne à température ambiante pendant plusieurs jours le temps que les 2 couches de colle à bois et les 2 couches de peinture assurent une cuisson uniforme. Puis on passe au grill d'une peinture cuivrée pour obtenir une belle croûte bien appétissante. Et hop, on obtient une splendide tartine prête à être décorée (initialement par les enfants mais comme elle a manqué de temps, finalement, c'est Maîtresse Chérie qui s'est chargé de la déco).

Restait à faire tenir la tartine sur le monstros. Bizarrement, l'idée de les épingler directement sur les bestiaux ou, à défaut, de les coller à la colle chaude sur leur bidon n'a pas eu l'air d'emballer Maîtresse Chérie. Dommage, j'adore jouer avec mon meilleur ami, le pistolet à colle. qu'à cela ne tienne, un petit harnais réalisé en ruban sergé collé sur la tartine ferait l'affaire (ah ah, je savais bien que j'arriverai à jouer avec mon pistolet adoré).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_649

Et le harnais tout simple : 2 bretelles qu'on noie ensemble avec 2 rubans transversaux

Pour ceux que ça intéresserait, j'ai trouvé la mousse EVA chez Cosplaymat au prix de 41€ les 5 feuilles de 1m par 1m (on fait 4 tartines par feuille), la peinture et la colle à bois viennent de chez Rougier&Plé (leur petits contenants ne sont pas bon marché mais ils sont imbattables sur les grand contenants avec 15€50 les 750 ml de peinture acrylique par exemple) et le ruban de sergé provient de chez Toto (0,4 le mètre). Au total, le costume revient à moins de 4€ par enfant.

Au final, il m'aura fallu 15 jours de boulot tous les soirs pour sortir mes 20 tartines. Et j'ai frôlé l'indigestion. Mais j'en ai été largement récompensé le jour du spectacle.

Oh, mais voilà de bien jolies tartines

(commentaire d'une maman passant par là)

Ouais et c'est ma maman qui les a faite pour ma classe

(ton supérieur d'un Azraël fier comme un pape)

Ouais même qu'elle qui fait nos costumes tous les ans c'est trop bien

(remarque non moins fière d'un camarade d'Azraël)

Voilà ! J'ai beau être pleine d'admiration pour les instits en général et être heureuse de les aider dans la mesure de mes moyens, ce sont des moments comme ça, où on sent qu'on a fait plaisir aux enfants, qui me poussent à continuer chaque année, à proposer mon aide.

Insert du 20 juin : J'avais pas de photos porté mais j'ai enfin réussi à mettre la vidéo du spectacle en ligne. Alors voilà en avant première les tartines et le prochain tube de l'été.

Et pour faire bonne mesure, un petit coup de Gargamel aussi.

 

Posté par reyhaziel à 23:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 9 mars 2018

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Mouais ? Peut-être bien. Mais bon sang, on est aussi nettement moins fatigué moi je vous dis. Et ce n'est pas le chevalier La Puce qui me contredira. Pourquoi donc ? Mais à cause de ses dernières aventures voyons. Mais si, rappelez-vous. Après un combat épique pour la défense du prince Gargamel contre le Dragon Administration et la sorcière MDPH, combat perdu sans gloire aucune lui non plus, notre courageux chevalier se préparait à la prochaine bataille pour la défense du petit prince Azraël cette fois. Allez, installez au coin du feu (si si, vu le temps qu'il fait, le coin du feu c'est très bien mais le coin du radiateur fera l'affaire aussi), c'est parti pour les chroniques du chevalier La Puce et l'entrée en mode narratif.

Notre chevalier, donc, armé de sa plume la plus affûtée, revêtu de sa nouvelle armure flambant neuve qu'un Storm Tropper à côté fait figure d'enfant de coeur, s'en allait vaillamment au grand congrès annuel des magiciens et enchanteresses de l'Académie Royale CE1 (alias l'équipe éducative d'Azraël pour ceux qui ne parlerait pas couramment l'Azraëlien, le Gargamelien et le Pucien mais si d'abord que ça existe comme langage ça messieurs dames). Il était fin prêt pour la bataille quand, en approchant du lieu consacré en plein coeur de la forêt des Carnutes, Sieur La Puce rencontra la directrice de l'Académie Royale.

Holà Dame Directrice. Me voici prêt pour le combat. Mais où diantre sont ce maudit dragon et cette fourbe sorcière ?

Oh mais cela fait longtemps qu'ils s'en sont retournés en leur logis chevalier. Le sortilège de notification d'AVS de l'enchanteresse Enseignante Réfèrente était toujours actif figurez-vous !

Noooon ! Extraordinaire !

Du coup, j'ai décidé que Dame M. allait continuer à veiller sur votre petit prince. Ça ne vous pose pas de problème n'est-ce pas ?

Oh là non, c'est parfait.

(tu m'étonnes, il y a encore quelques semaines, c'était pas gagné qu'elle reste Dame M.)

Fort bien. Mais je dois vous quitter. Allez donc voir tout ça avec l'enchanteresse.

Et notre chevalier tout ragaillardi s'en alla rejoindre l'enchanteresse Enseignante Réfèrente, Super Ortho, Dame M. et la nouvelle Maîtresse Chérie (oui parce que la maîtresse du petit prince Azraël change tous les ans comme il se doit contrairement à celle de Gargamel qui est la même depuis son entrée en ULIS école).

Ah tout le monde est là, c'est parfait, on va pouvoir commencer. Alors bonne nouvelle, le sortilège de notification d'AVS est encore actif pour toute l'année prochaine.

Oui et Dame Directrice vient de m'informer que Dame M. continuerait sa mission l'an prochain.

Mais c'est parfait. Mesdames, alors, comment se porte le petit prince Azraël ?

S'en suivit l'énumération des qualités (nombreuses avec en tête de liste attentionné avec ses camarades et très très poli avec les adultes) et défauts (pas trop ... ah ben tiens, c'est étonnant ça, faudra peut-être lui rappeler quand il est au château) de notre petit Prince, de ses progrès (nombreux aussi), de ses régressions (aucunes yahouuu !), de ses points forts (un vocabulaire riche pour son âge et les math, tiens donc, comme c'est étonnant pour un petit Prince en limite autistique) et de ses points faibles (lecture à voix haute en retard mais surtout, un manque d'assurance et d'autonomie chronique).

Bien bien bien. Donc pour résumer, le Prince Azraël a un fort potentiel, est en progrès notable dans tous les domaines mais souffre toujours d'un gros manque de concentration et de confiance en lui. La présence de Dame M. est donc absolument indispensable à la poursuite de ses apprentissages.

Voilà, c'est tout à fait ça. Voilà, c'est tout à fait ça.

(Maîtresse Chérie et Dame M. avec un bel ensemble)

Mais les différents suivis médicaux préconisés sont en place et tout est réglé pour l'année prochaine.

Exactement

Et bien c'est parfait ! Ah non, attendez, il y a tout de même un petit problème

(je me disais bien aussi que c'était trop facile tout ça)

Le sortilège de notification ne fonctionne que pour une AVS mutualisée, pas une AVS individuelle.

Eh alors ?

Alors, ça veut dire que Dame M. ne peut pas rester auprès du prince 15h par semaine comme cette année, c'est 9 à 12h maximum. Et il faudrait qu'elle s'occupe aussi d'un autre enfant.

Ah mais, je m'occupe déjà d'un autre enfant. Et je ne reste que 13h au plus auprès du prince Azraël.

Oh ben c'est bon alors. Ca passera sans problème. Ben on a fini. Merci à toutes.

Et voilà comment le combat épique n'eut jamais lieu. Notre chevalier rentra benoîtement en son château sous la vigilante surveillance de Chéri, son fidèle écuyer du moment, bien moins épuisée nerveusement que prévu et nous quitterons à présent le mode narratif pour repasser au mode normal.

En bref, même s'il me semblait bien que la notification d'AVS était toujours valable pour l'an prochain, il n'était pas certain qu'une AVS soit disponible pour Azraël ou alors à un volume horaire nettement moins important m'avait avertie la directrice de l'école des monstros. Je m'étais donc préparée aux mauvaises nouvelles et à défendre la cause de ma progéniture adorée ... pour rien. A ma plus grande joie d'ailleurs. D'une part parce que la directrice (qui, je crois bien, a un petit faible pour Azraël depuis qu'elle l'a eu dans sa classe) a fait le choix de conserver Dame M., une super AVS qui s'occupe d'Azraël depuis maintenant 2 ans, mais aussi grâce aux progrès d'Azraël qui ont permis de réduire à un niveau raisonnable le nombre d'heures où une aide lui est indispensable.

Alors tout n'est pas rose bien évidemment. Azraël accuse notamment un retard important sur la lecture à haute voix (niveau fin de CP max qu'il aurait), un manque de concentration dans la durée qui nécessite des aménagements des exercices (en gros, faut en réduire la durée mais pas le niveau de difficulté), un manque de confiance en lui tellement prononcé qu'il en donne des mauvaises réponses parce qu'il hésite trop longtemps à donner la bonne (il a la bonne réponse mais doute tellement qu'il réfléchit trop et finit par répondre autre chose) et a besoin d'une personne près de lui pour le recentrer et le guider sinon il part dans tous les sens. Mais dans l'ensemble, il a fait d'énormes progrès et, à part pour la lecture à haute voix, son niveau correspond au niveau moyen de sa classe (ce dont je suis on ne peut plus fière et qui me récompense de la guerre perpétuelle qu'on lui fait à propos de ses devoirs). Reste vraiment à travailler sa confiance en lui (que j'arrive toujours pas à comprendre d'où qu'elle sort parce qu'on a toujours pris grand soin à valoriser les monstros à la moindre occasion) qui constitue un des principaux freins à ses apprentissages et surtout à l'expression de ses capacités. C'est vrai quoi, si l'AVS ne l'encourageait pas s'exprimer lors des séances avec l'enseignante spécialisée de l'école, personne ne se serait rendu compte de la richesse de son vocabulaire. Tout ça parce qu'il a peur de se tromper alors qu'il connaît très bien les réponses et qu'il préfère donc se taire.

Allez bonhomme, continue comme ça. On tient le bon bout !

on tient le bon bout

Yeh, on a gagné mon grand !

Et pour la petite histoire, si Azraël reste donc très "timide" dans la plupart des cours, il paraît qu'il y en a un où il se transforme, est sûr de lui et met en route la mitraillette à paroles. Devinez un peu de quel cours il s'agit, je vous le donne en mille ... ben les cours de cuisine bien sûr ! (c'est bien mon fils ça tiens !)

Posté par reyhaziel à 22:13 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 21 février 2018

Azraël a un bon karma

Après tout le mal que je m'étais donné pour organiser l'anniversaire Harry Potter d'Azraël (pour ceux qui n'auraient pas lu ou auraient oublié c'est ici, ici et ), je comptais bien recycler mes costumes de Quiddicth et me croiser les pouces pour Carnaval cette année.

Mais c'était sans compter sur la forme digne des JO d'hiver d'un Enquiquinus Majorus au top du top (comme l'illustre mon récent accident, à moins que mon karma à moi soit tout pourri ce qui n'est pas à exclure non plus). Car si Gargamel se montrait pleinement satisfait à l'idée de devenir Harry Potter l'espace d'une journée, Azraël lui n'entendait pas les choses de cette oreille.

Bon alors, t'es sûr Azraël, tu veux pas mettre ton costume de Quidditch ? Je te ferai un balai !

Non. J'ai pas envie.

Ben tu veux quoi alors

Je veux être Super Mario Odessey ! Avec son chapeau !

Tu veux Cappy ?

OUIIIIII !

...

(gros gros soupir de la mère indigne qui sent bien qu'elle va encore se faire avoir et que l'indignité, ben ça se perd ma bonne dame, ça se perd !)

Alors je vous vois venir, c'est quoi ça Super Mario Odessey et cette histoire de Cappy. Super Mario Odessey est le dernier né de la série des jeux Super Mario de Nintendo, jeu sorti exclusivement sur la dernière née de leur console de jeux, console généreusement apportée par le Vieux Barbu (nan, c'est pas de Chéri que je parle ... quoique) pour Noël. On y retrouve donc notre sémillant plombier qui n'a pas pris une ride et un nouveau copain, Cappy. Un truc bizarre qui peut prendre, entre autre la forme de la casquette préférée de Mario. En gros, notre duo ressemble à ça.

mario odessey

Oui, la casquette avec des yeux, c'est Cappy.

Pour réaliser le costume des rêves d'Azraël, il me fallait donc le chapeau idoine, un T-shirt rouge (ouf, j'avais un vieux T-shirt de Gargamel qui ferait parfaitement l'affaire et ça de moins à faire), une salopette bleue et des gants blancs.

En toute honnêteté, je ne me voyais pas trop faire la fameuse casquette moi-même parce que je ne voyais pas du tout comment faire une visière qui tienne correctement. Mais je n'étais pas convaincue par les produits disponibles sur internet (sans même parler des prix prohibitifs pour un déguisement pour enfant) et puis brusquement, je me suis souvenue des casquettes goodies récupérées par Chéri lors d'un congrès informatique : de magnifiques casquettes RedHat rouge pétant ! De la feutrine rouge et quelques transformations plus tard, j'avais mon Cappy.

IMG_2180

La casquette d'origine

IMG_2186IMG_2187

Après transformation

Pour les gants, facile, du jersey bien fin et élastique, des empreintes de main cousues à double et l'affaire était faite.

IMG_2200

On remarquera les traits sur le dessus des gants réalisés au feutre Posca à la demande express d'un Azraël perfectionniste parce qu'il y a des traits sur les gants de Mario enfin maman !

Restait la salopette. Et ce ne fut pas une mince affaire. D'abord parce que trouver un tissu bon marché du bon bleu tenait de la gageure. Oui, pour une obscure raison, faire une salopette de déguisement dans un jean à 12€ le mètre me tentait moyen. Allez comprendre pourquoi ! J'ai fini par trouver mon bonheur chez Toto à Massy, une sorte de gabardine tout synthétique à 5€ le mètre. Le genre de tissu bien galère parce qu'il se dépiaute vitesse grand V et demande à être surfiler d'urgence. Mais l'autre raison des difficultés rencontrées pour faire cette salopette, c'est aussi parce que, passer 6 ans, il semblerait que la salopette soit un vêtement tabou interdit aux petits garçons. Mais pas aux petites filles qui, elles, ont droit à la jupe, la robe ou les bloomers salopettes jusqu'à 16 ans sans problème. Doit-on y voir encore la patte d'Enquiquinus ? Le doute est permis. Impossible donc de trouver un patron aux mesures d'Azraël. Qu'à cela ne tienne, j'ai fait un mix à ma sauce de 2 patrons d'Ottobre, celui du pantalon Birder (n°39 du Ottobre 4/2015) pour le bas et celui de la robe salopette Monstera Deliciosa (n°32 du Ottobre 1/2017) pour le haut. J'ai volontairement taillé une taille au dessus de celle d'Azraël histoire qu'il puisse mettre le déguisement plus longtemps mais surtout pour qu'il soit facile à enlever tout seul en cas de pause pipi urgente.

IMG_2189IMG_2194

IMG_2190

IMG_2193

Pour les boutons, comme d'hab, j'ai dégainé ma fimo et hop, 2 bons gros boutons bien jaunes sont venus ornés le haut de la salopette. Une belle moustache en maquillage et voilà un adorable petit Super Mario et un monstros heureux.

IMG_2191

Bon, ok la Puce, il est chouette ce déguisement mais quel rapport avec le karma d'Azraël ? Le rapport, ben c'est que le fameux déguisement, je l'ai fini à peine quelques jours avant mon accident et que j'avais bien stocké tous les éléments dans un endroit logique et facilement accessible à un Chéri en mode panique. Résultat, au lieu d'aller à l'école sans aucun déguisement, le jour J, Chéri a pu faire enfiler son costume à un Azraël fier comme un paon et même mettre dans le cartable de Gargamel sa tenue de quidditch pour l'après-midi. Si c'est pas du karma de premier ordre ça !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5b9

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5bbUNADJUSTEDNONRAW_thumb_5bdUNADJUSTEDNONRAW_thumb_5be

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5c7

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5c9

Et ça ne se voit pas sur les photos mais le jour J, il avait même les chaussures à Super Mario, ses tous nouveaux bottillons d'hiver. Trop la classe !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 14 février 2018

La Puce repart en croisade

Il était une fois, au royaume de Villebon sur Yvette, un jeune prince pas tout à fait comme les autres dénommé Gargamel.

Alors oui, bon, je sais, vous allez me dire qu'on vous l'a déjà raconté cette histoire. Mais en fait non, c'est la suite. Car dans les contes de fée aussi, on a des tomes 2 figurez-vous (pour le tome 1, c'est par ici et par là). Ce petit Prince apprenait donc le dur métier de Prince à l'accadémie royale des princes et princesses extraordinaires ULIS école, ceci malgré les pièges et maléfices tendus par le dragon Administration et la sorcière MDPH. Heureusement pour lui, notre petit Prince était farouchement défendu par le chevalier La Puce et ses fidèles compagnes l'enchanteresse Enseignante Référente et la fée Super Ortho. Grâce à leurs pouvoirs conjugués, Administration et MDPH avaient été vaincus et renvoyés dans le Grand Néant Scolaire.

Seulement voilà, tout comme Ganon le fléau (désolé, Chéri m'obligeant tous les soirs à jouer à Zelda, il semblerait que cela finisse par laisser des traces), notre sorcière et notre dragon semblent ressusciter régulièrement, contraignant un héros à brandir inlassablement les armes. Si encore ils avaient le bon goût de ressusciter tous les 100 ans comme Ganon. Mais non, Administration et MDPH sont nettement plus coriaces et s'arrachent au Grand Néant Scolaire tous les ans, voir plusieurs fois par an vu que le chevalier La Puce doit également sauver le petit Prince Azraël (ah ça, c'est pas une sinécure le métier de chevalier moi je vous le dis). Sauf que cette fois, histoire de pourrir un peu plus la vie de notre chevalier, ils n'étaient pas revenus seuls. Avec eux, s'était extirpé du Grand Néant Scolaire l'hydre à 13 têtes IME, une créature redoutable capable s'emprisonner dans son propre château tout prince et toute princesse extraordinaire grâce à son souffle empoisonné aussi nommé le "On ne peut pas accueillir votre enfant".

Mais le chevalier La Puce était un chevalier sans peur (mais peut-être pas sans reproche) et d'une détermination à toute épreuve. Armé de sa plume la plus affûtée et d'une bonne photocopieuse, il prépara 13 potions magiques "T'aurais pas une place pour mon fiston" dans l'espoir de dompter au moins une des têtes et offrir ainsi au petit Prince Gargamel une chance de pénétrer dans l'antre de l'hydre. Pourquoi donc me direz-vous ? Mais parce qu'au fond de la grotte de l'hydre se trouve le Saint Graäl, l'accès au sein des seins, au temple de l'éducation des princes et princesses extraordinaires, le SIFPro ! Mais pour atteindre le Graäl, il faut impérativement dompter une tête.

Hélas, horreur, la potion resta sans effet sur certaines têtes (sans doute déjà mortes allez savoir) et pour les autres, le souffle empoisonné de l'hydre fut le plus puissant. Une seule tête sembla réagir à la potion. Le coeur gonflé d'espoir notre chevalier commenca donc dès juillet le domptage en règle de notre hydre.

Bonjour, je suis le chevalier La Puce et voici le prince Gargamel

Bonjour, je suis l'hydre IME. Parlez moi un peu du prince Gargamel

(s'en suit la lecture du pedigree du petit Prince et des tas de sourires bienveillants de l'hydre)

Mais c'est très bien tout ça. On va vous rappeler à la rentrée pour fixer 2 jours de visite de mon antre. Si tout se passe bien, je laisserai peut-être le prince Gargamel s'installer car j'ai justement une place de libre. Mais bon, ce petit prince n'est pas le seul candidat alors je ne peux rien garantir

(il n'empêche que le coeur du chevalier débordait d'espoir car une place de libre, c'était déjà exceptionnel pour une hydre).

Entendu, j'attends de vos nouvelles pour la rentrée.

Mais la rentrée arriva sans nouvelle de notre hydre. La potion ne faisait-elle plus d'effet ? Refusant de s'avouer vaincu, en octobre, le chevalier La Puce dégaina sa fidèle épée Smartphone et partit à l'assaut de l'hydre IME.

Oui allo, c'est le chevalier La Puce. On en est où de la visite de votre antre ?

Euh qui ça ? Me rappelle pas de vous. Mais passez me voir pour me rafraîchir la mémoire.

Et le chevalier La Puce passa et l'hydre promit une fois de plus d'organiser une visite de son antre. Novembre arriva et telle soeur Anne, notre chevalier ne vit rien arriver. Sortant de nouveau Smartphone, La Puce tenta une nouvelle attaque frontale facilement déviée par la botte secrète de l'hydre, la technique ancestrale du "Non non, on vous oublie pas mais ça prend un peu de temps". Qu'à cela ne tienne, l'accadémie royale ULIS Ecole organisait son grand congrés annuel en décembre (l'équipe éducative en langage profane). Notre chevalier y trouverait certainement des techniques éprouvées afin de vaincre notre hydre récalcitrante.

Alors vous en êtes où dans vos démarches pour trouver une place à Gargamel en IME ?

(c'est l'enchanteresse Enseignante Référente qui vient aux nouvelles)

Ben j'ai envoyé les 13 dossiers aux 13 IME de l'essonne.

Et ça donne quoi ?

J'en ai 4 qui n'ont pas répondu, 8 qui ont dit qu'on habitait pas du bon côté de la N20 et que donc, ils ne le prendraient pas.

Si vous avez des écrits, surtout gardez les bien. Ca permettra de contrer les sortilèges "mais faut contacter les IME ma bonne dame" de la sorcière MDPH.

Et un qui nous a reçu et proposé de fixer 2 jours d'observation.

Ah mais c'est bon signe ça.

(ton enthousiaste après la consternation provoquée par les 8 refus)

C'est aussi ce que je pensais seulement depuis juillet, j'attends toujours qu'on fixe la date de ces 2 jours.

Mais vous les avez relancé ?

(bien sûr que non, je suis débile c'est bien connu et c'est l'enchanteur Hôpital de jour qui parle)

Oh oui, et plusieurs fois. Mais la réponse est toujours la même. On m'oublie pas, ça va venir, faut patienter. Si je relance encore, ça va passer pour du harcèlement et ce sera sûrement plus contre productif qu'autre chose

(c'est que c'est susceptible une hydre, faut faire gaffe)

Ah ben on va les appeler aussi alors.

(rhoooo, l'enchanteur Hôpital de jour qui se bouge, c'est à noter dans les archives royales ça)

Comme on pouvait s'y attendre, la redoutable technique ancestrale du "non non on vous oublie pas " a encore frappé. Résultat, après 6 mois de combats administratifs d'une violence interdisant ce conte aux moins de 18 ans, notre pauvre chevalier en est toujours au même point. Administration aurait il gagné ? Peut-être pas car l'académie ULIS école posséderait des succursales, les académies ULIS Collège dans lesquelles les progrès de notre petit prince pourrait lui permettre d'entrer.

Mais pour cela, le chevalier La Puce doit gagner un ultime combat contre la sorcière MDPH et lui extorquer un filtre magique de "notification d'inscription en ULIS Collège".

En bref, Gargamel n'a toujours aucune place nulle part pour la rentrée, j'ai dû monter un nouveau dossier MDPH pour demander une place en ULIS Collège en arguant que, autonome ou pas, les IME n'en veulent pas uniquement pour des critères d'éloignement. Il ne me reste plus qu'à croiser les doigts pour obtenir ma notification et qu'elle soit suivie par l'obtention d'une place dans l'ULIS Collège près de la maison.

Sur ce, notre chevalier retourne aiguiser ses plumes en vue du prochain affrontement, celui qui l'opposera à nos affreux dragon et sorcière pour la défense du prince Azraël.

Posté par reyhaziel à 18:12 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 27 juin 2017

Céladon le Dragon - le final

Et oui, c'est la fin de l'année scolaire et le week-end dernier, c'était la fête à l'école des monstros. Au programme de mes chères têtes chataigne et blond foncée ... des chansons. Plein de chansons pour Azraël et une seule pour Gargamel mais toutes ont été parfaitement réussies et interprêtées, une grande première chez les Infernos. Eh oui, d'habitude, y a toujours un truc qui dérape et qui fait que la prestation des monstros laissent fortement à désirer (en gros, faut toujours qu'ils fassent la gueule à un moment ou un autre).

Mais cette année, c'était nickel, certainement grâce au développement d'un égo démesuré de la part de mon adorable progéniture (et de la volonté de briller qui va avec) et au briefing adhéquat.

Bon alors les enfants, vous voyez, j'ai ma caméra aujourd'hui !

Ben pourquoi maman ?

Parce que c'est la fête de l'école et que vous allez chanter. Et moi, je vais vous filmer.

Ben pourquoi tu vas nous filmer ?

Parce que comme ça, vous pourrez montrer comme vous chantez à Papy P. Mamie M. et Inferno Gran Mom qui peuvent pas venir.

Aaaah d'accord

A papy mamie ?

Oui, à papy et mamie. Alors va falloir être sage et bien chanter ! Sinon elles seront toutes ratées les vidéos et ils pourront rien voir ! Ok ?

Ok !

Oui maman. Je vais super méga bien être sage !

Et effectivement, ils ont super méga bien été sages et ils ont super méga bien chanté et j'ai personnellement super méga bien cuit au soleil vu que le spectacle s'est déroulé à 14h sous un soleil de plomb. Mais, les enfants, eux, étaient à l'ombre (les petits veinards) ce qui explique les couleurs parfois bizarres de mes vidéos vu que je n'ai aucune maitrise de ce que fait mon camescope (serait-il habité par un petit démon spécifique ? Ca ne m'étonne qu'à moitié tiens !). Admirez plutôt leurs prestations !

La prestation de Gargamel

Les prestations d'Azraël

Euh, la Puce, et Céladon dans tout ça ? Ah mais Céladon, c'était la représentation théâtrale et c'était pas en même temps que le spectacle de l'école non non non. Pour la pièce de théâtre, nous avons eu droit à une représentation très privée dans une salle VIP (dans le réfectoire en fait) le lundi matin suivant. Ouais, je sais, fallait poser une demi-journée de congé pour y assister mais bon, qu'est-ce qu'on ferait pas pour nos enfants.

Pour l'occasion, j'ai donc ressorti une fois de plus mon camescope pour immortaliser ces instants. Autant vous le dire tout de suite, je suis archi nulle avec une caméra mais en plus, la configuration des lieux n'arrangeait rien. En gros, j'étais au premier rang avec l'ensemble des enfants s'étallant sur toute la largeur de la salle et j'ai dû passer mon temps à basculer d'un bord à l'autre. Ben oui, j'ai pas un objectif grand angle ni un panoramique moi ! Bref, on se serait cru au tennis ! Pour couronner le tout, vous ne connaîtrez pas la fin de l'histoire parce que c'était trèèèèèès long, que ma carte mémoire s'est remplie complètement après la prestation des CP qui correspondait au début de la pièce et que je suis une nouille qui n'a pas pensé à prendre de cartes mémoire en rabe, ce qui fait que je n'ai pas pu filmer la prestation des CE1 qui jouaient le second acte. Mais bon, j'ai la prestation d'Azraël en entier, c'est bien l'essentiel. Et les enfants étaient très fiers de leurs costumes. J'ai même eu droit à des remerciements et un bouquet de fleur à la fin de la représentation. C'est-il pas mignon !

Les vidéos de la pièce de théâtre sur Céladon, coupée plusieurs fois pour raison technique

La vidéo bonus de la représentation préparée pendant l'atelier Théâtre du lundi auquel Azraël était inscrit

IMG_1389

Mon beau bouquet remis par un Azraël fier comme un paon !

En tout cas je peux vous dire que visiblement, il y a des acteurs en herbe dans cette école !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 20 juin 2017

Au complet

Eh oui, depuis vendredi, Azraël a regagné le nid. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a adoré sa classe de mer. Dans ses valises, il a rapporté du sel en provenance directe des marais salants visités avec la classe, de la brioche vendéenne (déjà entièrement engloutie) et du sable, plein de sable, des tonnes de sable, de quoi remplir ma machine à laver qui n'était pas contente contente ! Mais que j'ai réussi à désensabler fort heureusement sans dommage.

Bizarrement, depuis son retour, la maison est nettement moins calme, son grand frère nettement plus bruyant et le temps du coucher est passé de 10 mn à 50 mn (voir plus certains soirs). Et après, il y a des mamans qui se demandent pourquoi j'aurais pas été contre une classe de mer de 15 jours !

Mais bon, je vais pas me plaindre, j'aurais bien profité de mes soirées et je n'avais pas autant bricolé et cousu que pendant la semaine écoulée. J'ai même trouvé le temps de me coudre un petit haut (mais je vous le montrerai pas tout de suite, c'est ma participation au défi de Mia sur la couture adulte).

Dans sa valise, Azraël a quand même emporté (et rapporté, je précise parce que pour son coupe-vent, c'est un copain qui en a hérité semblerait-il) un tout nouveau gilet remplissant le cahier des charges très spécial qu'il avait établi. Entièrement réalisé en tissu à sweet dans les tons bleu pétrole (ou bleu canard), provenant de chutes pour le tissu uni et acheté tout spécialement chez Butinette pour le tissu à étoiles, d'après le patron 37 nommé Sand and Dust (parfaitement de circonstance donc) du Ottobre 1/2017, j'ai volontairement omis de le doubler pour qu'il reste le plus léger possible. Normalement, il aurait dû être pressionné et j'avais coupé mes pièces et fait mon assemblage en ce sens. Mais bien sûr, c'était sans compter sur l'esprit de contradiction en passe de devenir légendaire de Sir Azraël.

Mais maman, je veux pas les pessions. C'est trop dur !

(non non, j'ai pas fait de faute d'orthographe)

...

(énorme soupir de désespoir parce qu'on est à J-4, que le gilet n'est pas fini mais presque, qu'il n'est pas question que je recommence et que j'ai encore un pantalon à coudre)

Bon, tu veux quoi alors ? Des boutons

(pitié, faîtes qu'il dise oui, j'ai pleiiiin de boutons en stock !)

Une fermeture éclair

(bingo ! Pile le truc que j'ai jamais en stock et que j'achète seulement quand le vêtement est assemblé pour être sûre d'avoir la bonne taille)

J'étais donc en train de tricoter la corde pour me pendre (ouais, j'avais pas envie de sortir en acheter une) quand d'un seul coup, éclair de lucidité, je me suis souvenue que j'avais acheté il y a un moment pour un autre projet une fermeture susceptible de convenir. Son usage initial avait été abandonné car j'avais entre temps trouvé une autre fermeture d'un coloris plus adapté. Elle n'avait pas tout à fait la bonne longueur, elle n'avait pas tout à fait la bonne couleur, mais elle était là à disposition alors j'ai sauté dessus et je me suis débrouillée comme j'ai pu pour finir de damné gilet.

IMG_1263

Le devant

IMG_1264

Le dos

IMG_1269

La fameuse fermeture éclair bleu ciel qui tranche bien sur le bleu canard mais bon c'est du bleu au moins

IMG_1270IMG_1271

Et sans la capuche puisqu'elle est amovible grâce à des pressions (eh oui, j'au quand même réussi à lui coller quelques pressions et toc !)

Au final, ça donne donc ça. Un gilet dont les finitions laissent un peu à désirer à mon goût au niveau de la fermeture (trop courte donc elle ne descend pas jusqu'en bas et ne monte pas jusqu'en haut) mais qui est parfait au dire d'Azraël. Il a plutôt intérêt d'ailleurs parce que je crois bien que je lui aurais fait bouffer sur ce coup ! Il l'a même arboré fièrement le jour du départ en disant à tout le monde que c'était moi qui l'avait fait et que j'étais trop forte (vous comprenez pourquoi je lui pardonne tout !). N'empêche que plus jamais je coudrais un manteau ou un gilet dans l'urgence, non non, plus jamais !

 

IMG_1265IMG_1266

Les poches (passe-poilées je crois qu'on dit) que j'avais jamais cousu avant et j'en suis trop fière

IMG_1272

Le col en bord côte, une première aussi

IMG_1258

IMG_1260

Et un Azraël faisant preuve d'une bonne volonté évidente pour la séance photo (et encore, je vous ai épargné celle d'un Dark Vador manquant cruellement de crédibilité avec sa tétine qui pendouille)

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 16 juin 2017

Y encore du boulot !

Jeudi soir, au courrier, nous attendait une adorable carte faite maison par Azraël et expédiée depuis Saint-Hilaire-de-Riez (lieu de sa classe de mer pour ceux qui ne serait pas encore au courant). J'ai longuement hésité à prendre cette petite merveille en photo et à vous en faire profiter (c'est que je ne voudrais surtout pas provoquer un malaise chez Inferno Gran Mom) mais finalement, je ne résiste pas à l'envie de partager ça avec vous. Je vous laisse donc admirer le travail.

IMG_1380

IMG_1381

A la lecture de sa prose, et une fois mes larmes de rire séchées (quand je vous dis que je suis une mère indigne!), une constatation s'est immédiatement imposée à moi. Deux de choses l'une :

  • soit Azraël s'est entraîné un maximum à l'écriture la plus rapide du monde de sms et est en passe de devenir un champion incontesté
  • soit il y a encore un boulot non négligeable à effectuer côté orthographe

Vous en pensez quoi vous ? Moi, je suis persuadée que ma première hypothèse est la bonne !

PS : j'y crois pas ! Il est tout petit riquiqui ce post ! J'dois pas être dans mon état normal moi !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 14 juin 2017

Effectif réduit

Yahou, youpi, oh joie, c'est trooooooop cooooooooool !

dit la mère parfaitement indigne qui se frotte les mains depuis lundi matin 8h et 5 mn, instant béni où elle a vu partir le car emportant Azraël en classe de mer à Saint Hilaire de Riez pour ... UNE SEMAINE !

merci pour le calme

A peu près ma réaction en voyant le bus s'éloigner.

Oui oui, vous ne rêvez pas, on vient de refiler le monstros à Maîtresse Chérie pour toute une semaine et je peux vous dire que depuis lundi, c'est d'un calme hallucinant à la maison. Pas de questions incessantes, pas de bagarre avec le grand frère, pas de cavalcade dans tous les sens et de jouets qui traînent partout par terre. Et à l'heure du coucher, je vous raconte pas le temps de gagner. Et en cette fin d'année compliquée, c'est fou ce que cette petite pause fait du bien.

C'est là qu'on se rend vraiment compte de la place que peut prendre Azraël, surtout lorsqu'il est en concurrence avec son grand frère. Non parce qu'il faut être honnête, c'est bel et bien quand ils sont tous les 2 ensemble qu'ils sont les plus pénibles.

Mais enfin la Puce, t'es pas inquiète ? Ca te fait rien de voir ton petit bébé partir comme ça ? Bien sûr que si que ça me fait quelque chose : ça me réjouit voyons ! Et pour plein de raisons. D'abord parce que Gargamel étant lui-même déjà parti en classe verte et que ça s'est toujours super bien passé, je n'ai que des bonnes références en la matière. Ensuite parce que ça fait 2 semaines qu'Azraël en parle avec enthousiasme donc pas d'angoisse à l'horizon de son côté (et si j'en juge par le fait que j'ai dû réclamer mon bisou au moment de partir sinon il se serait engouffré dans le bus sans un regard en arrière, j'ai vraiment pas de souci à me faire). Et enfin parce qu'il n'y a pas de meilleure façon de les faire grandir d'un coup que les classes vertes. Ils en reviennent généralement bien plus autonomes et fiers comme des paons avec des tonnes de trucs à raconter. Et puis de toute façon, entre le blog créé spécialement pour l'occasion par Maîtresse Chérie et les sms qu'elle nous envoie régulièrement, on peut pas dire qu'on soit privé de nouvelles.

Bref, avec Chéri, on profite du calme et on prend des forces en prévision du week-end chargé qui s'annonce (ben oui, samedi c'est la fête de l'école avec spectacle et tout et tout). Mon seul regret, c'est de ne pas avoir réussi à leur refiler Gargamel. Et pourtant, c'est pas faute d'avoir essayé mais elles ont pas voulu les maîtresses. J'ai eu beau leur expliquer qu'on se serait bien fait une semaine en amoureux avec Chéri, ça n'a pas eu l'air de les attendrir. Bon, c'est pas grave, pour l'an prochain, à la réunion de rentrée, je préparais ma liste d'arguments pour militer en faveur d'une classe verte mixte ULIS/CE1.

 quand je veux une classe verte ULIS CE1

Bon alors, à propos de cette classe verte ....

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 25 mai 2017

Céladon le dragon - acte II scène unique

Oui oui, y a qu'une seule scène dans l'acte II. Et j'ai dû négocier ferme avec Bricolus pour ça parce que bon, ok, je brigue le trophée de Meilleure maman de l'univers de tous les temps mais bon, j'ai quand même pas que ça à faire moi !

Oh la la, la Puce, mais qu'est-ce que tu as encore fait ? Des nouvelles ailes pour aller avec les diadémocornes supplémentaires réclamés par la maîtresse ? Argh, sûrement pas ! Mes petits doigts ne me l'auraient pas pardonnés. De toute façon, j'avais plus le matériel complet de dispo donc la maîtresse a été prévenu tout de suite. Pour les diadèmes, c'était bon, je pouvais faire avec les moyens du bord mais pour les ailes, elle devrait se débrouiller avec les prototypes si elle en avait vraiment besoin.

Non, en fait, ce sont plutôt les 11 petits camarades d'Azraël et lui-même (enfin, pas vraiment lui puisqu'il a ses ailes et ses cornes perso à la maison) qui m'ont fait pitié. Eh oui, car si vous avez fait attention, des costumes de Céladon, j'en ai fait 12, et seulement 12. Alors je sais bien que dans le privé, on a généralement des effectifs plus réduits que dans le public mais une classe de CP de 12 élèves, faut pas pousser non plus. Donc en réalité, ils sont 24, lui inclus, dans la classe d'Azraël (oui oui, je sais, ils ne sont QUE 24 et on en est tout à fait ravi). Et en prime, Azraël ne fait pas partie des dragons. J'ai donc interrogé Maîtresse Chérie.

Au fait, dites-moi, vous avez prévu quoi comme costumes pour les narrateurs

(c'était le seul nom sous lequel je connaissais les autres personnages de la pièce)

Ah ben rien.

Rien ?

(et mon petit coeur qui se serre à l'idée que, d'un côté, 12 gamins vont repartir chez eux avec un costume souvenir pendant que de l'autre, rien, nada que dalle des nèfles ! Inacceptable pour moi !)

C'est que c'est compliqué parce que voilà : on a des narrateurs tristes et des narrateurs joyeux et puis ils se transforment en rivière, en oiseaux de nuit, en oiseaux de lumière et en feu. Alors ça fait beaucoup de changement et beaucoup de costume. Donc on n'a pas d'idée. Mais si vous en avez une ...

(avec une petite lueur d'espoir dans la voix)

Bon ben, je vais réfléchir et je vous tiens au courant.

Alors, j'avoue, quand j'ai dit ça, c'était il y a plusieurs semaines alors que je n'étais pas encore submergée de boulot et que je pensais avoir jusqu'à mi-juin pour tout faire. Mais une fois les costumes de Céladon finis, ça m'a quand même travaillé cette histoire. Alors j'ai cogité et Pinterestus m'a filé un gros coup de main. Ne nous voilons pas la face, faire autant de costumes, c'était juste pas possible mais pour le coup des oiseaux, la solution s'est imposée tout de suite : des masques ... ou plutôt un seul masque mais réversible. Avec un côté pour l'oiseau de nuit et un pour l'oiseau de lumière.

IMG_1183

Les 12 masques côté oiseaux de lumière

Pour les fabriquer, de la feutrine. C'est génial la feutrine. C'est doux sur la figure, ça se découpe facilement, c'est tout souple mais avec une certaine tenue tout de même quand elle n'est pas trop fine, il y a plein couleurs différentes et on peut tout assembler au pistolet à colle en 2 temps 3 mouvements. Et enfin, détail non négligeable, grâce à mon potager en feutrine, j'en avais tout un stock dans des couleurs pouvant tout à fait convenir. Et j'avais même du fil élastique qu'on pouvait coudre directement pour fixer les masques sur le visage. Ce week-end donc, je me suis lancée dans la confection en série des dits masques. Un petit gabarit maison pour la base découpée en feutrine noire pour une face et violette pour l'autre. Une simple lune blanche et des taches de colle à paillettes pour symboliser les étoiles ont suffi pour les oiseaux de nuit. C'est que je les vois très sobres moi, les oiseaux de nuit.

IMG_1202

La face oiseau de lumière

Pour les oiseaux de lumière en revanche, je voulais de la gaieté et de la couleur. On fait donc ressortir les yeux avec de la feutrine rose claire ou bleu flashy et on symbolise les rayons de soleil (donc la lumière) avec des fuseaux de feutrine jaune. Le tout sans oublier de la colle à paillettes dorées un peu partout.

IMG_1186

IMG_1185

J'aurais bien sûr pu utiliser des strass au lieu de colle pailletée mais outre le fait que la colle va bien plus vite à poser que les strass, je voulais éviter d'avoir des petits trucs durs sur les faces des masques. Car comme ils sont destinés à être réversibles, je me disais que les enfants risquaient d'être gênés sinon ou même de se griffer sur les strass.

IMG_1189IMG_1191

IMG_1196

J'avoue être plutôt contente de moi sur ce coup-là. Azraël était ravi et je ne vous raconte pas comment il faisait son fiérot en montrant le masque à ses copains de classe et surtout, en faisant la démonstration de sa réversibilité !

IMG_1203IMG_1204

Gentillement testé par Gargamel.

Le seul petit problème, ça a été son commentaire du dimanche soir.

Voilà Azraël, regardes, j'ai fini. Tu pourras apporter tous les masques à ta maîtresse demain. T'es content ?

Oh oui maman mais et pour le feu et la rivière, tu vas faire quoi ?

Euuuh, Azraël, j'arrête là. Je peux pas tout faire non plus.

Ah boooon

(sur un ton hyper déçu que ça m'aurait presque fait changer d'avis, mais presque seulement)

Ben non. Désolée mon coeur mais j'ai d'autre chose à faire aussi.

Ah oui d'accord

(avec un éclat qui s'allume dans ses mirettes que t'es sûre qu'il a l'explication du siècle à te sortir pour justifier ça)

Et puis après sinon, t'auras plus de sous pour nous acheter des jouets !

(et voilà l'explication du siècle que tu te demandes d'où qu'elle sort celle là)

Bon alors là, j'avoue, j'ai toujours pas compris le lien entre les sous et ne pas avoir le temps mais bon, en bonne mère indigne (et fort lâche faut bien l'avouer), j'ai sauté sur l'occasion de ne surtout rien dire et de ne pas le détromper. Comme ça, j'ai la paix tout en étant certaine que tous les enfants garderont un souvenir de leur pièce de théâtre.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,