mardi 20 juin 2017

Au complet

Eh oui, depuis vendredi, Azraël a regagné le nid. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a adoré sa classe de mer. Dans ses valises, il a rapporté du sel en provenance directe des marais salants visités avec la classe, de la brioche vendéenne (déjà entièrement engloutie) et du sable, plein de sable, des tonnes de sable, de quoi remplir ma machine à laver qui n'était pas contente contente ! Mais que j'ai réussi à désensabler fort heureusement sans dommage.

Bizarrement, depuis son retour, la maison est nettement moins calme, son grand frère nettement plus bruyant et le temps du coucher est passé de 10 mn à 50 mn (voir plus certains soirs). Et après, il y a des mamans qui se demandent pourquoi j'aurais pas été contre une classe de mer de 15 jours !

Mais bon, je vais pas me plaindre, j'aurais bien profité de mes soirées et je n'avais pas autant bricolé et cousu que pendant la semaine écoulée. J'ai même trouvé le temps de me coudre un petit haut (mais je vous le montrerai pas tout de suite, c'est ma participation au défi de Mia sur la couture adulte).

Dans sa valise, Azraël a quand même emporté (et rapporté, je précise parce que pour son coupe-vent, c'est un copain qui en a hérité semblerait-il) un tout nouveau gilet remplissant le cahier des charges très spécial qu'il avait établi. Entièrement réalisé en tissu à sweet dans les tons bleu pétrole (ou bleu canard), provenant de chutes pour le tissu uni et acheté tout spécialement chez Butinette pour le tissu à étoiles, d'après le patron 37 nommé Sand and Dust (parfaitement de circonstance donc) du Ottobre 1/2017, j'ai volontairement omis de le doubler pour qu'il reste le plus léger possible. Normalement, il aurait dû être pressionné et j'avais coupé mes pièces et fait mon assemblage en ce sens. Mais bien sûr, c'était sans compter sur l'esprit de contradiction en passe de devenir légendaire de Sir Azraël.

Mais maman, je veux pas les pessions. C'est trop dur !

(non non, j'ai pas fait de faute d'orthographe)

...

(énorme soupir de désespoir parce qu'on est à J-4, que le gilet n'est pas fini mais presque, qu'il n'est pas question que je recommence et que j'ai encore un pantalon à coudre)

Bon, tu veux quoi alors ? Des boutons

(pitié, faîtes qu'il dise oui, j'ai pleiiiin de boutons en stock !)

Une fermeture éclair

(bingo ! Pile le truc que j'ai jamais en stock et que j'achète seulement quand le vêtement est assemblé pour être sûre d'avoir la bonne taille)

J'étais donc en train de tricoter la corde pour me pendre (ouais, j'avais pas envie de sortir en acheter une) quand d'un seul coup, éclair de lucidité, je me suis souvenue que j'avais acheté il y a un moment pour un autre projet une fermeture susceptible de convenir. Son usage initial avait été abandonné car j'avais entre temps trouvé une autre fermeture d'un coloris plus adapté. Elle n'avait pas tout à fait la bonne longueur, elle n'avait pas tout à fait la bonne couleur, mais elle était là à disposition alors j'ai sauté dessus et je me suis débrouillée comme j'ai pu pour finir de damné gilet.

IMG_1263

Le devant

IMG_1264

Le dos

IMG_1269

La fameuse fermeture éclair bleu ciel qui tranche bien sur le bleu canard mais bon c'est du bleu au moins

IMG_1270IMG_1271

Et sans la capuche puisqu'elle est amovible grâce à des pressions (eh oui, j'au quand même réussi à lui coller quelques pressions et toc !)

Au final, ça donne donc ça. Un gilet dont les finitions laissent un peu à désirer à mon goût au niveau de la fermeture (trop courte donc elle ne descend pas jusqu'en bas et ne monte pas jusqu'en haut) mais qui est parfait au dire d'Azraël. Il a plutôt intérêt d'ailleurs parce que je crois bien que je lui aurais fait bouffer sur ce coup ! Il l'a même arboré fièrement le jour du départ en disant à tout le monde que c'était moi qui l'avait fait et que j'étais trop forte (vous comprenez pourquoi je lui pardonne tout !). N'empêche que plus jamais je coudrais un manteau ou un gilet dans l'urgence, non non, plus jamais !

 

IMG_1265IMG_1266

Les poches (passe-poilées je crois qu'on dit) que j'avais jamais cousu avant et j'en suis trop fière

IMG_1272

Le col en bord côte, une première aussi

IMG_1258

IMG_1260

Et un Azraël faisant preuve d'une bonne volonté évidente pour la séance photo (et encore, je vous ai épargné celle d'un Dark Vador manquant cruellement de crédibilité avec sa tétine qui pendouille)

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 16 juin 2017

Y encore du boulot !

Jeudi soir, au courrier, nous attendait une adorable carte faite maison par Azraël et expédiée depuis Saint-Hilaire-de-Riez (lieu de sa classe de mer pour ceux qui ne serait pas encore au courant). J'ai longuement hésité à prendre cette petite merveille en photo et à vous en faire profiter (c'est que je ne voudrais surtout pas provoquer un malaise chez Inferno Gran Mom) mais finalement, je ne résiste pas à l'envie de partager ça avec vous. Je vous laisse donc admirer le travail.

IMG_1380

IMG_1381

A la lecture de sa prose, et une fois mes larmes de rire séchées (quand je vous dis que je suis une mère indigne!), une constatation s'est immédiatement imposée à moi. Deux de choses l'une :

  • soit Azraël s'est entraîné un maximum à l'écriture la plus rapide du monde de sms et est en passe de devenir un champion incontesté
  • soit il y a encore un boulot non négligeable à effectuer côté orthographe

Vous en pensez quoi vous ? Moi, je suis persuadée que ma première hypothèse est la bonne !

PS : j'y crois pas ! Il est tout petit riquiqui ce post ! J'dois pas être dans mon état normal moi !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 14 juin 2017

Effectif réduit

Yahou, youpi, oh joie, c'est trooooooop cooooooooool !

dit la mère parfaitement indigne qui se frotte les mains depuis lundi matin 8h et 5 mn, instant béni où elle a vu partir le car emportant Azraël en classe de mer à Saint Hilaire de Riez pour ... UNE SEMAINE !

merci pour le calme

A peu près ma réaction en voyant le bus s'éloigner.

Oui oui, vous ne rêvez pas, on vient de refiler le monstros à Maîtresse Chérie pour toute une semaine et je peux vous dire que depuis lundi, c'est d'un calme hallucinant à la maison. Pas de questions incessantes, pas de bagarre avec le grand frère, pas de cavalcade dans tous les sens et de jouets qui traînent partout par terre. Et à l'heure du coucher, je vous raconte pas le temps de gagner. Et en cette fin d'année compliquée, c'est fou ce que cette petite pause fait du bien.

C'est là qu'on se rend vraiment compte de la place que peut prendre Azraël, surtout lorsqu'il est en concurrence avec son grand frère. Non parce qu'il faut être honnête, c'est bel et bien quand ils sont tous les 2 ensemble qu'ils sont les plus pénibles.

Mais enfin la Puce, t'es pas inquiète ? Ca te fait rien de voir ton petit bébé partir comme ça ? Bien sûr que si que ça me fait quelque chose : ça me réjouit voyons ! Et pour plein de raisons. D'abord parce que Gargamel étant lui-même déjà parti en classe verte et que ça s'est toujours super bien passé, je n'ai que des bonnes références en la matière. Ensuite parce que ça fait 2 semaines qu'Azraël en parle avec enthousiasme donc pas d'angoisse à l'horizon de son côté (et si j'en juge par le fait que j'ai dû réclamer mon bisou au moment de partir sinon il se serait engouffré dans le bus sans un regard en arrière, j'ai vraiment pas de souci à me faire). Et enfin parce qu'il n'y a pas de meilleure façon de les faire grandir d'un coup que les classes vertes. Ils en reviennent généralement bien plus autonomes et fiers comme des paons avec des tonnes de trucs à raconter. Et puis de toute façon, entre le blog créé spécialement pour l'occasion par Maîtresse Chérie et les sms qu'elle nous envoie régulièrement, on peut pas dire qu'on soit privé de nouvelles.

Bref, avec Chéri, on profite du calme et on prend des forces en prévision du week-end chargé qui s'annonce (ben oui, samedi c'est la fête de l'école avec spectacle et tout et tout). Mon seul regret, c'est de ne pas avoir réussi à leur refiler Gargamel. Et pourtant, c'est pas faute d'avoir essayé mais elles ont pas voulu les maîtresses. J'ai eu beau leur expliquer qu'on se serait bien fait une semaine en amoureux avec Chéri, ça n'a pas eu l'air de les attendrir. Bon, c'est pas grave, pour l'an prochain, à la réunion de rentrée, je préparais ma liste d'arguments pour militer en faveur d'une classe verte mixte ULIS/CE1.

 quand je veux une classe verte ULIS CE1

Bon alors, à propos de cette classe verte ....

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 25 mai 2017

Céladon le dragon - acte II scène unique

Oui oui, y a qu'une seule scène dans l'acte II. Et j'ai dû négocier ferme avec Bricolus pour ça parce que bon, ok, je brigue le trophée de Meilleure maman de l'univers de tous les temps mais bon, j'ai quand même pas que ça à faire moi !

Oh la la, la Puce, mais qu'est-ce que tu as encore fait ? Des nouvelles ailes pour aller avec les diadémocornes supplémentaires réclamés par la maîtresse ? Argh, sûrement pas ! Mes petits doigts ne me l'auraient pas pardonnés. De toute façon, j'avais plus le matériel complet de dispo donc la maîtresse a été prévenu tout de suite. Pour les diadèmes, c'était bon, je pouvais faire avec les moyens du bord mais pour les ailes, elle devrait se débrouiller avec les prototypes si elle en avait vraiment besoin.

Non, en fait, ce sont plutôt les 11 petits camarades d'Azraël et lui-même (enfin, pas vraiment lui puisqu'il a ses ailes et ses cornes perso à la maison) qui m'ont fait pitié. Eh oui, car si vous avez fait attention, des costumes de Céladon, j'en ai fait 12, et seulement 12. Alors je sais bien que dans le privé, on a généralement des effectifs plus réduits que dans le public mais une classe de CP de 12 élèves, faut pas pousser non plus. Donc en réalité, ils sont 24, lui inclus, dans la classe d'Azraël (oui oui, je sais, ils ne sont QUE 24 et on en est tout à fait ravi). Et en prime, Azraël ne fait pas partie des dragons. J'ai donc interrogé Maîtresse Chérie.

Au fait, dites-moi, vous avez prévu quoi comme costumes pour les narrateurs

(c'était le seul nom sous lequel je connaissais les autres personnages de la pièce)

Ah ben rien.

Rien ?

(et mon petit coeur qui se serre à l'idée que, d'un côté, 12 gamins vont repartir chez eux avec un costume souvenir pendant que de l'autre, rien, nada que dalle des nèfles ! Inacceptable pour moi !)

C'est que c'est compliqué parce que voilà : on a des narrateurs tristes et des narrateurs joyeux et puis ils se transforment en rivière, en oiseaux de nuit, en oiseaux de lumière et en feu. Alors ça fait beaucoup de changement et beaucoup de costume. Donc on n'a pas d'idée. Mais si vous en avez une ...

(avec une petite lueur d'espoir dans la voix)

Bon ben, je vais réfléchir et je vous tiens au courant.

Alors, j'avoue, quand j'ai dit ça, c'était il y a plusieurs semaines alors que je n'étais pas encore submergée de boulot et que je pensais avoir jusqu'à mi-juin pour tout faire. Mais une fois les costumes de Céladon finis, ça m'a quand même travaillé cette histoire. Alors j'ai cogité et Pinterestus m'a filé un gros coup de main. Ne nous voilons pas la face, faire autant de costumes, c'était juste pas possible mais pour le coup des oiseaux, la solution s'est imposée tout de suite : des masques ... ou plutôt un seul masque mais réversible. Avec un côté pour l'oiseau de nuit et un pour l'oiseau de lumière.

IMG_1183

Les 12 masques côté oiseaux de lumière

Pour les fabriquer, de la feutrine. C'est génial la feutrine. C'est doux sur la figure, ça se découpe facilement, c'est tout souple mais avec une certaine tenue tout de même quand elle n'est pas trop fine, il y a plein couleurs différentes et on peut tout assembler au pistolet à colle en 2 temps 3 mouvements. Et enfin, détail non négligeable, grâce à mon potager en feutrine, j'en avais tout un stock dans des couleurs pouvant tout à fait convenir. Et j'avais même du fil élastique qu'on pouvait coudre directement pour fixer les masques sur le visage. Ce week-end donc, je me suis lancée dans la confection en série des dits masques. Un petit gabarit maison pour la base découpée en feutrine noire pour une face et violette pour l'autre. Une simple lune blanche et des taches de colle à paillettes pour symboliser les étoiles ont suffi pour les oiseaux de nuit. C'est que je les vois très sobres moi, les oiseaux de nuit.

IMG_1202

La face oiseau de lumière

Pour les oiseaux de lumière en revanche, je voulais de la gaieté et de la couleur. On fait donc ressortir les yeux avec de la feutrine rose claire ou bleu flashy et on symbolise les rayons de soleil (donc la lumière) avec des fuseaux de feutrine jaune. Le tout sans oublier de la colle à paillettes dorées un peu partout.

IMG_1186

IMG_1185

J'aurais bien sûr pu utiliser des strass au lieu de colle pailletée mais outre le fait que la colle va bien plus vite à poser que les strass, je voulais éviter d'avoir des petits trucs durs sur les faces des masques. Car comme ils sont destinés à être réversibles, je me disais que les enfants risquaient d'être gênés sinon ou même de se griffer sur les strass.

IMG_1189IMG_1191

IMG_1196

J'avoue être plutôt contente de moi sur ce coup-là. Azraël était ravi et je ne vous raconte pas comment il faisait son fiérot en montrant le masque à ses copains de classe et surtout, en faisant la démonstration de sa réversibilité !

IMG_1203IMG_1204

Gentillement testé par Gargamel.

Le seul petit problème, ça a été son commentaire du dimanche soir.

Voilà Azraël, regardes, j'ai fini. Tu pourras apporter tous les masques à ta maîtresse demain. T'es content ?

Oh oui maman mais et pour le feu et la rivière, tu vas faire quoi ?

Euuuh, Azraël, j'arrête là. Je peux pas tout faire non plus.

Ah boooon

(sur un ton hyper déçu que ça m'aurait presque fait changer d'avis, mais presque seulement)

Ben non. Désolée mon coeur mais j'ai d'autre chose à faire aussi.

Ah oui d'accord

(avec un éclat qui s'allume dans ses mirettes que t'es sûre qu'il a l'explication du siècle à te sortir pour justifier ça)

Et puis après sinon, t'auras plus de sous pour nous acheter des jouets !

(et voilà l'explication du siècle que tu te demandes d'où qu'elle sort celle là)

Bon alors là, j'avoue, j'ai toujours pas compris le lien entre les sous et ne pas avoir le temps mais bon, en bonne mère indigne (et fort lâche faut bien l'avouer), j'ai sauté sur l'occasion de ne surtout rien dire et de ne pas le détromper. Comme ça, j'ai la paix tout en étant certaine que tous les enfants garderont un souvenir de leur pièce de théâtre.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 16 mai 2017

Céladon le dragon - acte I scène II

Bonjour, je suis venue vous apporter les diadèmes et les cornes pour la pièce de théâtre. Je vais bientôt m'attaquer aux ailes de dragon.

Ah ben ça tombe bien que je vous voie. Fallait que je vous demande quelque chose

(oulà, j'en frémis d'avance ! L'an dernier, après cette réflexion, j'avais appris que la maîtresse avait changé d'avis sur les costumes)

Oui. Je vous écoute.

Voilà, on a discuté avec Grenadine, l'intervenante du théâtre, et on s'est aperçu d'un truc.

...

(je frémis de plus en plus)

On aurait besoin de faire une répétition en costume

Euh oui d'accord

(là, je cherche désespérément à deviner quelle tuile va me tomber dessus)

et la seule date possible, c'est le 22 mai

(ah ben, ça y est, j'ai trouvé la tuile)

Euh, c'est dans 3 semaines ça non ?

(donc 3 semaines pour faire les 12 paires d'ailes au lieu de 6)

Oui oui, c'est ça. Vous croyez que ça va aller ?

(parce que j'ai le choix peut-être ?)

Et voilà comment, au lieu de me coudre une nouvelle robe, je me suis retrouvée à tout laisser tomber pour me consacrer exclusivement à la confection de mes ailes de dragon. Je vous raconte pas la scène que m'a fait le Couturus. Il menace d'ailleurs de faire grève, voir d'aller carrément posséder quelqu'un d'autre. Ceci dit, il n'a pas tout à fait tord quand il me fait remarquer qu'il est à présent trop tard pour coudre des pyjamas en polaire doudou à Azraël comme il m'en supplie depuis 2 mois (c'est Azraël qui supplie hein parce que Couturus lui, il s'en fout du moment qu'il a un truc à coudre, il est content).

C'est donc avec 3 semaines d'avance et après finalement 44 m de fil de fer coupés, pliés et torsadés, 12 paires de collants XXL de découpés et tendus, près de 500 ml de peinture tartinés, 3 rouleaux entiers de scotch électrique débobinés et une vingtaine de bâton de colle fondus (et autant de doigts brûlés dans la foulée) et un nombre non calculé de plumes fixées (parce que faire le compte, décidément, c'était trop déprimant), que j'ai le bonheur de vous présenter les ailes de Céladon.

IMG_1122

Vue d'ensemble des 12 paires

IMG_1124

Une paire en plus gros plan

IMG_1127

IMG_1129

Les photos ne rendent pas bien justice aux couleurs. Entre les paillettes saupoudrées sur les ailes et la colle pailletée utilisée pour les décos, ça scintille de partout.

IMG_1131

Le dos des ailes. On voit bien ici l'assemblage des 2 ailes à l'aide du scotch électrique.

IMG_1125IMG_1134IMG_1135

Les 3 couleurs de plumes utilisées. Les strass, eux, sont tous les mêmes et font 3x2 cm.

IMG_1136IMG_1142

Et les ailes portées par Milady histoire de mieux se rendre compte de l'envergure.

Je vous dis pas comment Sir Azraël était fier d'apporter tout ça en classe lundi matin. Bon allez, c'est pas tout ça mais j'ai une paire de diadèmocornes supplémentaire à faire. Ben oui, il semblerait que les costumes soient prêtés pour le spectacle à la classe de CE1 après la prestation des CP. Et dans la classe de CE1, ben il y a 2 dragons de plus !

Posté par reyhaziel à 23:20 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 7 avril 2017

Céladon le dragon - acte I scène I

Bon alors, je vous rassure tout de suite, non, le dragon Administration n'a pas remis le couvert et décidé de me casser les pieds. Céladon n'a rien à voir avec lui.

Ceux qui me suivent régulièrement se souviennent peut-être qu'il y a quelques temps, Maîtresse Chérie m'avait sollicité pour les costumes de la pièce de théâtre qui ferait office de spectacle de fin d'année pour la classe d'Azraël. En commande, j'avais donc 12 paires d'ailes de dragons ainsi que les cornes assorties puisque 12 des petits camarades d'Azraël devaient jouer le rôle du héros, un adorable dragon un peu nouille du nom de Céladon. Pourquoi un peu nouille ? Ben parce que tout rôliste qui se respecte vous le dira : un dragon c'est gros, c'est méchant et ça ne pense qu'à un seul truc, amasser le plus de trésors possible et bouffer tous ceux que essaient de lui chiper la moindre piécette ! Alors quand on vous dit que le dragon de la pièce est gentil, ça surprend. Qu'il se promène de part le monde tout tranquillement au lieu de rester terré dans sa grotte aux trésors, on s'interroge. Mais quand on ajoute qu'il se dépouille lui-même tout seul comme un grand de ses trésors en cours de route pour les filer aux pauvres malheureux qui en ont bien plus besoin que lui, on ouvre carrément des yeux en bille de loto.

Une fois le choc surmonté, et suite à la confection des prototypes et discussion avec Maîtresse Chérie, j'avais découvert qu'à la fin de la pièce, Céladon offrait son dernier bien, un diamant d'étoile qu'il portait au front. Alors bien sûr, j'ai pas pu résister à l'idée de compléter le costume par un petit diadème orné d'un gros diamant. Et c'était parti pour un nouveau proto de diadèmocornes (un truc sur lequel est fixé à la fois les cornes et le diadème). Après consultation de Bricolus, recherche active par Pinterestus, approbation par Fimus et grommellement ininterrompu de Couturus (qui ne supporte pas de n'avoir finalement rien à faire sur ce projet), l'idée retenue était de coller cornes et diadème sur un simple serre-tête. Et ma fois, ça fonctionnait parfaitement. Et hop, remise en main propre du bestiaux à une Maîtresse Chérie béate d'admiration (non non, je vous jure, je me jette aucune fleur sur ce coup) mardi de la semaine dernière pour validation. Et j'étais tranquillement en train de faire mon cours de Physique des lasers à mes petits nétudiants adorés quand un sms est arrivé sur mon smartphone. On est inséparable mon smartphone (montre, réveil matin, chronomètre de cuisson, appareil photo, console de jeux qui me sauve la vie dans les salles d'attente avec des monstros intenables, liseuse) et moi.

Euh, je suis embêtée, on a un peu cassé le diadème. La colle a pas tenue, il s'est décollé du serre-tête d'un côté.

Pas de souci, c'est qu'un proto. J'ai juste coller pour aller plus vite. Mais dans la version définitive, je mettrais un fil de fer doré en plus de la colle. Ça bougera pas !

(oui, j'ai répondu tout de suite, profitant que mes nétudiants planchaient sur l'équation gain=pertes)

Ah d'accord. Super !

Quelque temps après, le cours fini, j'étais tranquillement en train de ranger mon bazar quand un nouveau sms est arrivé.

Désolée de vous déranger mais, si c'est pas trop tard, est-ce que vous pourriez ne pas fixer le diadème finalement ?

Non non, c'est pas trop tard

(comme si j'avais déjà pu réaliser 24 cornes et 12 diadèmes en moins de 2h tout en assurant mon cours mais bon, en même temps, elle pouvait pas savoir que j'étais en cours)

Super parce qu'avec Grenadine (le petit nom choisi pour l'intervenante de l'activité théâtre), on se disait que ce serait bien que les enfants puissent l'offrir à la fin comme le fait Céladon et donc l'enlever de leur tête.

D'accord, je vois

Vous n'auriez pas une idée pour que le diadème puisse bien tenir sur leur tête mais qu'on puisse l'enlever facilement ?

(ben voyons !)

Aucun problème, je vous fais ça.

Car oui, il se trouve que j'ai tout de suite eu une illumination sur comment faire ce système de fixation, et j'ai béni dans la foulée l'inventeur du scratch dont j'avais justement un petit stock à la maison. Car il faut dire que toutes les fournitures pour les costumes sont déjà achetées depuis longtemps et qu'avec mon manque de temps chronique de ces dernières semaines, je n'avais pas du tout envie de retourner faire les magasins pour acheter quoi que ce soit. Au final, voilà à quoi ressemble un diadémocorne.

IMG_0942IMG_0945

De profil, de face

IMG_0906

Et sur la tête d'un monstros !

Comme pour le prototype, les cornes sont réalisées en Fimo Air Light, une pâte Fimo spéciale qu'on peut soit laisser sécher à l'air, soit cuire au micro-onde. J'aime bien cette Fimo pour ce genre de travaux car elle donne des objets tout légers comme du polystyrène et qu'on peut peindre facilement. Par contre, je la trouve beaucoup moins agréable à travailler que la Fimo classique et elle se conserve difficilement une fois le paquet entamé (ben oui, elle sèche à l'air je vous rappelle). Une fois cuites, je ai peinte les cornes à la peinture acrylique histoire que ça tienne bien et que ce soit résistant aux petites mains. Les cornes sont ensuite collées au pistolet à colle sur des disques de feutrine noire (de mon stock, youpi encore des chutes en moins), disques dissimulés par des plumes collées également. Accessoirement, coller les plumes une par une, c'est ch...t et on n'arrête pas de se brûler les doigts en prime ! Enfin, on colle (toujours) les cornes décorées sur les serres-têtes. Juste sous les cornes, j'ai rajouté le système de fixation des diadèmes, à savoir un petit morceau de scratch noir. Et devinez comment je l'ai fixé au serre-tête ... Eh oui, je l'ai collé bien sûr. Pour plus de sécurité, j'ai même pris le serre-tête en sandwich entre un morceau de scratch et un morceau de feutrine noire.

IMG_0927

IMG_0937

Pour les diadèmes, Bricolus a préconisé d'aller au plus simple d'histoire d'économiser temps et argent (c'est qu'il ne faut pas oublier que le budget de la maîtresse est serré). Du fil aluminium coloré et torsadé afin de créer une boucle où je suis venue coller (oui oui, encore) un gros strass (trouvé pour 1€ les 4 sur alittlemercerie) pour faire le diamant. Le même système d'attache en scratch pour la fixation au serre-tête, toujours collé bien sûr. Je vous dis pas le nombre de bâtons de colle que j'ai déjà usé dans l'affaire et c'est pas fini. Mon pistolet à colle est actuellement mon meilleur ami, au point que j'envisage sérieusement de lui trouver un petit nom ! Et après 3 soirées, on obtient ça !

IMG_0928

IMG_0930

IMG_0933

Pour celles et ceux que ça intéresse, le prix de revient d'un diadèmocorne, scratch non compris puisque j'ai puisé dans mes stocks, est d'environ 2€ (un peu moins en fait). Le bestiaux tient parfaitement sur la tête et mon scratch est tellement performant qu'il faut faire attention à ne pas trop appuyer quand on vient fixer le diadème pour qu'il puisse s'enlever facilement. Mais en tout cas, il ne risque pas de tomber !

IMG_0911

On admirera la bonne volonté d'Azraël pour prendre la pose !

IMG_0918

Bon allez, j'ai encore les 12 paires d'ailes à faire soit environ 36 m de fil de fer hyper rigide à découper, plier et mettre en forme (mes pauvres petits doigts en ont mal à l'avance). Dès qu'elles seront finies, je vous montre ça.

 

Posté par reyhaziel à 23:57 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

mardi 28 février 2017

Le carnaval, c'est parti !

Malgré le temps pourri, le vent, la pluie et la tempête, malgré les problèmes de dents et de dos, malgré la panne de panne de velours et l'absence de bottes noires, malgré les masques en FIMO Air brisés, on a réussi. Le carnaval des Indestructibles monstros a commencé.

In extremis, j'ai fini le costume de Gargamel ce week-end, une version light, nettement moins aboutie que celle de son frère par manque de temps et de matière première. Et oui, impossible de caser un T-Shirt taille 12-14 ans dans mon reste de panne de velours après y avoir taillé le pantalon. Bon, c'était un moindre mal, ça aurait pu être l'inverse et là, j'aurai été nettement plus embêtée. Faut dire que j'ai pas eu beaucoup de chance pour ce costume. La première version du pantalon n'allait pas du tout. Entièrement ma faute, j'ai pas fait attention en recopiant le patron que ce n'était pas la bonne taille. Voilà ce que c'est que de s'obstiner à crapahuter à 4 pattes sur le tapis du salon quand on a le dos en marmelade et les yeux qui se ferment tous seuls. Heureusement, la seconde version était la bonne. Cette fois-ci, c'est le Unbottonned (modèle 39 du Ottobre 6/2016) déjà testé pour un pantalon doudou pour Azraël qui m'a servi de base.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_27a

Pour les gants, toujours fait maison, là encore, je ne sais pas ce que j'ai fichu mais la première paire était complètement ratée. Alors qu'à la base mon tissu était légèrement extensible et qu'en plus, j'ai coupé dans le sens du biais donc j'aurai dû avoir des pièces super extensibles, là, rien à faire. Les gants étaient rigides au possible et impossible à enfiler. Et bien sûr, je n'avais plus assez de tissu pour recommencer avec la même technique (et certainement pas le temps de courir les magasins pour trouver un tissu de remplacement). J'ai donc dû me contenter de gants plus courts taillés dans le droit fil pour profiter au mieux de l'extensibilité naturelle de mon jersey. Heureusement, cette fois, c'était bon ! On a eu chaud !

La série catastrophe a continué avec le masque en FIMO Air. Impossible de le mouler correctement sur la figure de Gargamel. Du coup, il tenait mal sur son visage et il s'est cassé ... 2 fois ! En désespoir de cause, j'ai sorti une chute de feutrine noire et une de simili noir et hop, un masque en tissu, moins confortable à porter mais plus difficile à casser !

Pour compléter la tenue, j'ai cousu rapido une petite ceinture en velours mille raies orange et acheter un T-Shirt rouge du commerce sur lequel j'ai plaqué l'écusson des Indestructibles réalisé en feutrine autocollante.

Bien que "light", son costume a beaucoup plu à Gargamel qui en était ravi et à Azraël dont l'égo était satisfait de se dire que lui avait les bottes noires et pas son frère (rivalité quand tu nous tiens !).

Ce matin, c'est débordant d'enthousiasme que les frangins Indestructibles se sont précipités à l'école. Azraël a très vite été rassuré question culotte : personne ne s'est moqué de lui et son costume a beaucoup plu. Quant à Gargamel, pour la première fois, il a tellement aimé son costume qu'il réclame déjà à le remettre demain. Bref, un grand succès qui valait largement le temps passé dessus.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_27cUNADJUSTEDNONRAW_thumb_281

Posté par reyhaziel à 22:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 17 février 2017

Une histoire de culotte

Oulala, le carnaval approche à grand pas et Couturus en est tout excité. De quelle tenue va-t-il bien pouvoir affubler les monstros cette fois ? C'est que chaque année, il rêve de coudre une robe d'époque avec chemise, corset et tournure. Alors, comme chaque année, je lui fais remarquer que les monstros sont des garçons et que donc, ce n'est peut-être pas tout à fait indiqué dans leur cas. Nullement découragé, il essaie aussitôt de me convaincre qu'une telle robe me siérait à merveille ce à quoi je réponds que, bien qu'entièrement d'accord avec lui,  j'aurai bien du mal à porter une telle tenue au bureau. Désolée Couturus mais il va falloir réfréner tes tendances Grandeur Nature (GN pour les rôlistes) encore une fois.

Habituellement, ma tactique pour la conception des costumes de carnaval est très égoïste : je choisis un truc qui me plait à moi puis je manipule éhontément les monstros pour les convaincre que c'est LE costume de leur rêve. Même pour son costume de Prince, j'avais réussi à orienter les désirs d'Azraël dans le sens qui m'arrangeait (diabolique la Puce n'est-il pas). Mais cette année, Couturus m'a convaincu de changer un peu la donne et de laisser Azraël choisir lui-même son costume. Ce qu'il a fait ... à 3 reprises ... jusqu'à ce que je mette le hola et qu'il se décide enfin la semaine dernière.

Après les costumes de Highlander, de Peter Pan, de Pirate et de Prince, j'ai donc l'extrême plaisir de vous présenter M. Azraël Indestructible. Eh oui, les Indestructibles, c'est le DVD culte du moment des monstros.

indestructibles

Ah la la, si vous aviez vu ma tête quand Azraël m'a demandé un costume de M. Indestructible ! C'était la panique totale. Je me voyais déjà tenter désespérément de m'approvisionner en jersey rouge pas cher vu que c'est l'essentiel du costume et d'une immense fermeture éclair rouge aussi pour fermer la combi (vu que généralement, les costumes de super héros sont basés sur le modèle de la combinaison). J'étais en train d'incendier Couturus pour avoir eu l'idée saugrenue de laisser les monstros choisir leur déguisement quand soudain, mon petit démon couturier m'a fait remarquer que je devrais au contraire sauter de joie. On tenait là l'occasion de se débarrasser enfin d'un coupon de panne de velours bas de gamme qui dormait dans le placard depuis 1 an au moins. Quelques chutes de jersey à sweat shirt noir, une chute de tissu doré, un jersey noir très très fin (seul achat fait pour l'occasion) et de la feutrine autocollante plus tard et hop, j'avais un superbe costume d'Indestructible.

IMG_0612

Alors, il est pas beau mon costume !

Comme on peut le voir sur la photo, j'ai abandonné le principe de la combi. C'est pas que je ne me sentais pas de la faire (ça m'aurait plutôt arranger en fait). C'est plutôt que j'ai pensé au côté pratique. Car ce costume est destiné à être porté au carnaval de l'école. Or une combi, c'est pas ce qui est le plus pratique pour aller tout seul aux toilettes, surtout avec une fermeture éclair dans le dos et qu'on est réfractaire à l'appel au secours pour cause de pipi imminent. Déjà qu'il n'aime pas trop aller aux toilettes à l'école le Azraël, c'est un coup à ce qu'il se retienne jusqu'à en avoir mal au ventre à se tordre de douleur. Non non, je dramatise pas, il m'a déjà fait le coup. Même que c'était au centre de loisirs et que les monitrices, très inquiètes car elles n'avaient pas réalisées qu'il n'était pas allé aux toilettes de la journée, m'avaient appelé pour que je revienne le chercher d'urgence ! Pauvres naïves trompées par sa bouille d'ange, elles craignaient une appendicite.

Bref, pour assurer le coup, j'ai préféré opter pour un costume en 2 parties, avec une ceinture pour cacher la jonction. Pour le pantalon, je suis parti sur la base du patron du Juggler, un modèle déjà validé donc et que j'ai légèrement transformé pour l'occasion : jambe rouge et culotte noire directement intégrée (vous le sentez venir le coup de la culotte ?).

IMG_0613

Pour le haut, c'est le Unisex basic, modèle 31 du Ottobre 4/2015 qui m'a servi de base. J'ai mis l'ouverture du col à l'arrière et fabriquer le logo entièrement en feutrine autocollante même pas cousue pour l'occasion tellement ça a l'air de bien tenir sur la panne de velours.

IMG_0616

Gros plan sur le super logo des Indestructibles

Pour compléter le costume, j'ai récupéré des bottes de pluie en plastique noir et fabriquer un masque sur mesure, moulé directement sur la bobine d'Azraël avec de la pâte FIMO air light (celle qu'on peut cuire au micro-onde quand on est pressé) peinte en noir.

IMG_0619

IMG_0622

Sans oublier les gants naturellement, fabriquer également sur mesure dans mon jersey noir bien extensible très très fin. Je dois avouer que je suis assez satisfaite du résultat. Et je ne suis pas la seule, Azraël ayant accueilli son costume avec enthousiasme, réclamant même à pouvoir dormir avec !

IMG_0593

Salut Chérie, t'attends une minute, je mets mes gants et j'arrive !

IMG_0602

Alors, elle est pas belle ma cuyotte !

Oh maman, t'as même fait une cuyotte noire ! Mais pourquoi t'as fait une cuyotte ?

Ben parce qu'il y en a une sur le costume de M. Indestructible

Ah oui ! C'est trop couille, j'ai une cuyotte !

(nan, je vous jure que le jeu de mots n'est pas volontaire c'est juste qu'Azraël continue à avoir du mal à prononcer mes L)

Euuh maman ?

Oui Azraël ?

Tu crois pas que les copains ils vont se moquer de moi parce que j'ai une cuyotte ?

Mais non mon Azraël. Tu sais, pratiquement tous les super héros ont une culotte. Regardes Superman, il a une culotte bleue lui.

Superman le roi des bananes il a une cuyotte ?

(me demandez pas d'où sort cette histoire de bananes, j'en ai pas la moindre idée)

Eh oui.

Bon ben ça va alors.

Et heureusement que ça va alors parce que franchement, avec Gargamel qui me tanne maintenant pour avoir le même costume que son frère, il n'est pas question qu'Azraël change ENCORE d'avis. Reste à espérer que M. Indestructible sera encore une idole dans 15 jours sinon, je vais être mal, très mal !

IMG_0605

IMG_0608IMG_0609

Non mais quel frimeur quand même !

Bon allez, c'est pas tout ça mais j'ai la version 2 qui m'attend là.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 21 décembre 2016

Ah, l'hérédité !

Bon sang ne saurait mentir. Telle mère tels fils (meuh non j'ai pas fait d'erreur d'abord!). Les chiens ne font pas des chats. Ils sont nombreux les proverbes sur l'hérédité. Eh bien pour une fois, les monstros semblaient fort disposés à leur donner raison et dans le meilleur sens du terme (ce qui est suffisamment rare pour le souligner).

Car cette année, sous l'influence pernicieuse de Bricolus Démonicus, j'avais décidé qu'il n'y aurait aucune raison pour que je sois la seule à gâter les maîtresses des monstros et que ces derniers pouvaient bien faire un petit effort pour une fois. Alors certes, il fallait que l'effort soit petit.

Ooooh, la Puce, t'exagère quand même ! C'est pas gentil de vouloir faire des cadeaux au rabais ! Houla ! Je vous arrête tout de suite. Pas question ici de collier de nouilles ou de pot à yaourt décoré. Quand je dis peu d'efforts, je veux seulement dire un truc simple réalisable rapidement parce que je commençais à être à court de temps. Mais il fallait quand même un cadeau sur la confection duquel les monstros soient obligés de se donner un peu de mal. J'ai donc opté pour un marque-page cousu, un truc déjà testé pour leur usage personnel et qui leur avait plu. Si dans la première version, ils s'étaient contentés de découper, là, on est allé nettement plus loin.

Alors un marque-page cousu, ça ressemble à quoi. Ben ça ressemble à ça : un truc en feutrine cousue et rembourrée à un bout, un truc en feutrine cousue et rembourrée à l'autre bout et un grand ruban entre les 2.

marque page 1

Pour leur simplifier la vie (ben oui, je suis pas un monstre, enfin, pas toujours), pour la déco, on a fait ça à la feutrine autocollante. Et comme thème, pour les inspirer, on est parti sur un marque page Totoro. Mais on voit maintenant plein de modèles différents fleurir sur Pinterest comme les hiboux, Hello Kitty, le petit chaperon rouge ou les renards.

Comme je le disais, sur ces modèles, les monstros ne se sont pas contentés de découper tous les morceaux. Azraël a également cousu tout seul son petit totoro blanc et mis la bourre dans les 2 Totoros alors que Gargamel a cousu et garni ses 2 Totoros. Et figurez-vous qu'ils étaient tous les 2 ravis de faire un peu de couture à la main comme des grands. Et moi, je retenais mon souffle et je tentais de calmer mes nerfs en attendant le plantage d'aiguille dans le doigt et les hurlements assortis. Plantage qui n'est jamais venu finalement. Comme quoi, faut vraiment que j'arrête de stresser pour rien moi !

marque page 2

Il ne reste plus qu'à espérer que les maîtresses des monstros apprécieront les efforts de leurs petits élèves.

Posté par reyhaziel à 21:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 12 décembre 2016

Dragon, vous avez dit dragon ?

Comme chaque année à la rentrée, à l'école des monstros, les instits choisissent un terme sur lequel les enfants vont travailler tout au long de l'année. En 2015, c'était les cowboys et les indiens. Cette année, le thème est les 4 éléments.

Et comme chaque année depuis que j'ai repris la couture, j'ai proposé aux maîtresses des monstros mes services si d'aventure, il y avait des costumes à faire pour le spectacle de fin d'année. Proposition qui tombe rarement dans l'oreille de sourdes. Et pourtant, on se demande comme les instits arrivent à avoir des oreilles encore en état de fonctionnement : c'est sûrement ça, avoir une ouïe sélective !

Bien sûr, comme chaque année, maîtresses, atsem et AVS passent un temps considérable à surfer sur Pinterest à la recherche d'idées (encore un coup de Pinterestus, ça c'est sûr). Alors, dans mon immense bonté, j'ai décidé de leur facilité la tâche en leur proposant des idées (et puis accessoirement, ça me permet aussi de limiter les risques sur ce qu'elles pourraient avoir idée de me demander justement). Alors évidemment, vu ma maîtrise totale de l'aile de fée, je me suis dit comme ça en passant que c'était un super bon plan pour illustrer l'élément air et j'ai montré quelques photos à Maîtresse Chérie. Résultat des courses, pas d'ailes de fée pour les CP cette année.

Rhaaa mais non, râlez pas. Elle les a trouvé très belles mes ailes Maîtresse Chérie. Non, c'est juste qu'en fait, il n'y aura pas de spectacle de fin d'année. Eh non, parce que les enfants sont en train de préparer une pièce de théâtre et que cumuler les 2, ça aurait fait beaucoup. Ah mais j'en vois qui frémissent à l'idée que, pauvre de moi, je me retrouve totalement désoeuvrée et sans rien à faire. Qu'ils se rassurent immédiatement. Certes, il n'y aura pas d'ailes de fée mais Maîtresse Chérie m'ayant gentillement demandé si, à la place, il serait possible qu'éventuellement la fabrication d'ailes de dragons soit envisageable ? en couleur vert céladon ? parce que Céladon, c'est le nom du dragon donc bon voilà quoi ! Je me suis faite un plaisir de me lancer dans la fabrication de prototype d'ailes de dragon.

Pour la technique, comme on ne change pas une équipe qui gagne, j'ai gardé la combinaison structure en fil de fer et chaussettes mousse. J'ai simplement transformé mon gabarit pour que les ailes ressemblent à de grandes ailes de chauve souris. Quelques découpes au chalumeau, euh, au bâton d'encens, une bonne tartine de peinture vert céladon (pour ceux qui connaissent pas, c'est normalement un vert jade clair tirant légèrement sur le turquoise, enfin il parait), des nervures à la colle pailletée, des garnitures en plume et feutrine et le tour était joué.

Bon évidemment, vous commencez à connaître les petits démons qui m'entourent (non, je parle pas des monstros, encore que !), il était évident qu'ils ne pourraient pas s'arrêter là. C'est vrai quoi, un dragon avec des ailes, c'est bien mais un dragon sans corne, c'est pas vraiment un dragon ! Heureusement, Pinterestus ayant à coeur que les costumes de nos chères têtes blondes soient à la hauteur de l'évènement, il a encore frappé fort en dégotant un petit tuto sur la fabrication de cornes en FIMO Air light (une pâte FIMO super pour ce genre de truc car elle est très très malléable, se cuit en 10 mn au micro-onde et donne des objets aussi légers que du polystyrène) que Bricolus s'est empressé de m'obliger à suivre à l'insu de mon plein gré. En 2 temps 3 mouvements, j'avais 2 jolies petites cornes à ajouter à la panoplie du parfait petit dragon. Des cornes qu'Azraël s'est fait un plaisir d'arborer à l'école ce matin pour faire peur aux copains et montrer à Maîtresse Chérie comment il s'était transformé en dragon ce week-end.

dragon azrael

dragon gargamel

Mes 2 petits dragons préférés !

Au final, on obtient un truc dans ce genre là et l'avenir nous dira si ailes et cornes ont convenu aux souhaits de Maîtresse Chérie et de l'intervenante de la troupe de Théâtre en charge de monter la pièce. Et dans ce cas, je devrais avoir un peu d'occupation en perspective vu qu'il y aura quand même 12 paires d'ailes à fabriquer. Encore heureux que j'ai réussi à résister à la pression de Couturus qui aurait bien aimé que nos mini dragons aient également une queue digne de ce nom !

Posté par reyhaziel à 23:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,