vendredi 10 mars 2017

Azraël prépare son book

Eh oui, c'est qu'il a de l'ambition le Azraël. Il réfléchit intensément à son avenir. Quel métier va-t-il bien pouvoir exercer plus tard ? Bien évidemment, comme tous les petits garçons du monde, il a voulu être policier, pompier et astronaute, tout ça en même temps bien sûr. Plus récemment, c'était cuisinier et super héros avant de demander à aller à l'école des Pères Noël pour devenir Père Noël. Bon, là, j'ai dû expliquer qu'il n'y avait qu'un seul Père Noël mais qu'il pouvait devenir assistant Père Noël. C'est que ça le travaille à fond en ce moment cette histoire de père Noël vu que ses petits camarades de classe cherchent avec obstination à lui briser ses illusions. Nan mais vraiment de quoi je me mêle là !

Brefle, c'est pas le sujet. Dernièrement, une nouvelle vocation est apparue, un métier pour lequel il s'entraine tous les soirs, photographiant ensuite ses créations afin de constituer son book et pouvoir intégrer la plus prestigieuse école possible et briller au firmament des plus grands ..... TADAM .... Coiffeurs ! Et oui, tous les soirs, j'ai l'immense honneur de servir de tête à coiffer pour Azraël Provost.

IMG_0742IMG_0741

Coiffure bohémienne à couettes

IMG_0768IMG_0764

Queue de cheval plus classique

IMG_0766

avec le détail qui tue : la mini pince fleur à strass !

Alors, elles sont pas formidables ces coiffures ? Ne suis-je pas resplendissante ? Bon, Azraël m'a quand même bien fait comprendre qu'en tant que tête à coiffer, j'avais beau être la plus belle grâce à lui (oui, Azraël a une confiance inébranlable en ses talents de coiffeur), j'avais quand même quelques limitations. En particulier, n'étant pas dotée d'un bouton permettant de faire pousser instantanément les cheveux (celles et ceux, ne soyons pas sectaire, qui ont eu une poupée dotée d'une chevelure rétractable doivent voir de quoi je parle), on m'a clairement fait comprendre qu'il m'était dorénavant interdit d'aller chez le coiffeur pour me faire couper les cheveux. Je dois les laisser pousser et jusqu'aux pieds s'il vous plaît. Attendez un peu et dans quelques mois, mon surnom va passer de La Puce à Raiponce vous allez voir ça !

Bon allez, c'est pas tout ça mais faut que je file dare dare me coudre une robe de soirée assortie à mes superbes coiffures pour arpenter fièrement sur les podiums moi ! C'est qu'il faut impérativement les mettre en valeur ces formidables coiffures. Mais au pire, s'il ne perce pas dans la coiffure, il fera peut-être une carrière de photographe !

Posté par reyhaziel à 20:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 21 novembre 2016

Azraël donne des indices

Les débuts de soirée se suivent et se ressemblent dans l'Inferno House et mon distingué postérieur commence sérieusement à râler face au régime plancher bien dur et frisquet tous les soirs. Mais suite à vos conseils et avis éclairés, j'ai décidé de passer à l'offensive ce week-end pour que mon petit froussard d'Azraël recommence à s'endormir tout seul.

Ainsi, inspirée par le commentaire d'Anne-Françoise, j'ai proposé à Azraël de lui coudre un nouveau doudou : un bon gros dragon pour faire fuir tous les monstres qui l'inquiètent en ce moment. Cette idée a immédiatement enthousiasmé le monstros sur le principe, mais pas sur le choix du doudou. Et la discussion qui en a suivi fut fort révélatrice de ce qui pourrait avoir déclenché ces soudaines crises d'anxiété. Car figurez-vous qu'apparemment, tout serait la faute à Harry Potter (et la mienne aussi accessoirement et à ma plus grande honte, car il faut rendre à César ce qui appartient à César).

Alors Azraël, qu'est-ce que tu dirais d'un beau doudou dragon pour chasser tous les monstres qui te font peur ?

Oh ouiiii ! Mais pas un dragon, c'est pas assez fort un dragon !

Ah bon ?

Non, les loups garous, ça a pas peur des dragons !

(oui, un des monstres les plus terrifiants pour Azraël en ce moment, c'est les loups garous et ça aurait dû me frapper)

Ben, tu veux quoi alors ?

Je veux le grand truc blanc qu'est plus fort qu'un loup garou!

Hein ???

Mais si, tu sais, dans Harry Potter. Le truc comme un cheval qui fait peur au loup garou !

...

(mon cerveau en manque de sommeil surchauffe avant de se mettre enfin à carburer)

Aaaaah, tu veux dire Buck, l'hyppogriffe.

Oui, c'est ça ! Je veux un pogripe ! Tout blanc ! Et super doux !

D'accord, on ira voir pour du tissu tous les 2 et tu pourras choisir.

C'est là que j'ai compris qu'Azraël avait dû être quelque peu perturbé par Harry Potter n°3 (ou encore "et le prisonnier d'Azkaban). Alors certes, sur ce coup, je me sens terriblement fautive. C'est vrai quoi, au départ je ne voulais pas que les monstros le regardent car je le pensais trop impressionnant. Mais je suis faible, ils s'étaient tellement passionnés pour les 2 premiers et ils me pompaient tellement l'air pour regarder le troisième que j'ai fini par céder. Et puis après tout me disais-je dans mon incroyable naïveté, c'est un film tout public non ? C'est bien écrit sur la boite du DVD non ?

Et on en vient à la raison principale de ce post, une raison qui, malgré mon sentiment de culpabilité vis-à-vis d'Azraël ou plutôt à cause de lui, m'oblige à parler dans l'espoir que ma mésaventure n'arrive pas à d'autres. Vous, les parents de jeunes enfants qui faîtes confiance aux classifications des cinémas et des DVD, arrêtez immédiatement ! Tous public mon oeil oui ! Et si j'avais regardé cette fameuse classification sur les autres DVD de la série (vu qu'on les a tous), j'aurais tout de suite compris que c'était n'importe quoi étant donné qu'ils sont tous classés Tous Public.

Alors suite à cette édifiante conversation et à ce constat incroyable, j'ai pris quelques renseignements et j'ai eu de sacrés surprises. Notamment que, déjà, les 2 premiers opus de la série ne seraient pas conseillés avant 8 ans (alors que certains cinémas les proposaient à l'époque dès 6 ans). Quant au n°3, il serait en fait déconseillé aux moins de 10 ans, voir 12 ans. Et je ne vous parle même pas des 2 derniers. Alors je peux vous dire que dorénavant, hors de questions de faire confiance aveuglément aux classifications. Je ferai davantage confiance à mon instinct et j'irai me renseigner sur le net.

En attendant, il ne me reste plus qu'à concocter un patron d'hyppogriffe et à le coudre dans la splendide fourrure minky noire à tête de mort choisie par Azraël. Oui, je sais, on est loin de l'hyppogriffe tout blanc du début mais en même temps, on a échappé à l'hyppogriffe rose à motif nounours. Bon en fait, je pense qu'on aurait réussi à tuer les loup-garous tout pareil. Simplement avec le tissu à nounours, ils seraient mort de rire bien avant d'être terrassés par l'hyppogriffe !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 17 novembre 2016

Arzaël a la frousse

Eh oui, depuis quelques temps, c'est de mal en pire. Azraël a la frousse. Impossible de savoir pourquoi ni ce qui se passe dans sa petite tête. Tout a commencé un soir comme les autres il y a quelques semaines de cela, au moment du coucher.

Dis maman, tu peux rester dormir avec moi. S'il te plaît !

Ah mais non. Toi tu dors dans ta chambre et moi dans la mienne.

Mais hier dans longtemps t'as dormi dans ma chambre !

(oui, Azraël et la notion du temps, ça fait encore au moins 2)

Heiiiin ?

Mais si t'étais là sur un matelas ! (en désignant le pied de son lit)

Ok, je vois. Mais Azraël, je ne fais ça que quand tu es très malade. Allez, maintenant tu dors.

Bien évidemment comme vous vous en doutez, le lendemain au coucher, Azraël m'a fièrement annoncé qu'il était crès crès malade et qu'il avait envie de vomir. Bizarrement, la perspective d'être privé de bonbons, glaces et gâteaux (incompatibles avec une envie de vomir) et mis au régime carottes l'a brutalement guéri. Mais quelques soirs plus tard.

Maman, tu peux venir avec moi aux toilettes ?

Ben pourquoi ? T'es plus un bébé, tu peux y aller tout seul.

Mais maman j'ai peur. Il y a un monstre aux toillettes qui veut me manger !

...

(énorme soupir)

Il n'y a pas de monstres aux toillettes. Allez, dépêche toi.

Et toute la semaine, on a continué dans le même registre. Un coup, il avait peur la nuit à cause du miroir dans sa chambre où il croyait voir un monstre. On a donc recouvert le miroir d'un drap. Ensuite c'était les reflets dans les vitres le problème, on a donc réinstallé un rideau. Et plus le temps passait, plus les larmes de crocodiles perlaient à ses yeux pour finir enfin il y a 3 semaines par une vraie crise de larmes. Et là, j'ai cédé. J'ai pris mon portable, j'ai mis la luminosité de l'écran au minimum et je me suis installée dans sa chambre pour bouquiner jusqu'à ce qu'il s'endorme.

Ok, je vous vois venir. Vous vous dîtes que là, elle s'est faite avoir en beauté la Puce. Certes, c'est de l'ordre des choses possibles. Et en temps normal, je n'aurais pas cédé seulement voilà. En plus de se retenir au point d'en mouiller parfois son pantalon plutôt que d'aller tout seul aux toilettes et de voir des monstres partout dans sa chambre, Azraël a piqué une véritable crise d'angoisse au beau milieu d'un après-midi tranquille à la maison en sortant de son bain (juste que vous compreniez

comment qu'il m'a bien prise par surprise ce coup là).

Dis maman, elle est où mamie d'Oléron ?

Ben elle est à Oléron dans sa maison. Mais elle va venir à Noël.

Et pourquoi tu l'appelles maman ? C'est pas une maman c'est une mamie !

Alors Azraël, Mamie c'est ta mamie à toi mais c'est aussi ma maman à moi. C'est à la fois une mamie et une maman.

Et toi t'es aussi une mamie ?

Ben non, mais un jour, j'espère bien.

Hein ? Comment c'est possible ?

Eh bien tu vas grandir et un jour, j'espère que tu auras des enfants toi aussi. Et moi, je serai ta maman à toi et leur mamie à eux.

Et tu vas devenir vieille ?

Ben oui.

Noooon, je veux pas que tu meures ! Je vais être cro criste !

Et voilà mon Azraël transformé en fontaine larmoyante. J'ai mis 20 bonnes minutes à le consoler et à lui expliquer que mon décès n'était pas pour tout de suite et que non non, je n'allais pas mourrir. Alors certes, depuis plusieurs semaines, Azraël passe son temps à mourir lui-même pour des raisons aussi diverses que variées et à tuer tout le monde accessoirement et il paraît que c'est un passage obligatoire dans l'évolution d'un enfant. Mais là, ça commence à prendre de drôles de proportions.

Quant à moi, j'ai dû renoncer momemtanément à mes séances couture du soir (autant dire que mes projets couture avancent à la vitesse d'un escargot) vu qu'il n'y a rien à faire pour le déstresser et que je suis coincée avec lui tous mes débuts de soirée. Alors si vous avez vécu la même chose, je suis preneuse de toutes les bonnes idées pour remédier à la situation. Et je croise les doigts pour que la psy qu'on doit enfin rencontrer pour la première fois la semaine prochaine ait une solution miracle parce que j'avoue qu'en bonne mère indigne, ça commence à me gonfler sérieusement cette histoire.

Enfin, en même temps, je suis tranquille pour blogger !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 6 novembre 2016

Drôle de goûter

Depuis que son grand frère a été invité à un anniversaire où, je n'ai toujours pas réalisé comme il avait réussi cet exploit, Azraël s'est tapé l'incruste alors qu'il n'était pas du tout invité, il me bassinait pour qu'on invite ses copains/copines de classe à la maison pour son anniversaire à lui.

Rien de plus normal me direz-vous. Certes, certes, sauf que, détail subtil, l'anniversaire d'Azraël est en juillet et que, bien sûr, il voulait les inviter TOUT DE SUITE. Vous voyez le léger problème. Et pour être honnête, avec le rythme de dingue de ces temps derniers, je n'étais pas chaude chaude pour voir la maison envahie de monstros. C'est qu'il faut les occuper ces petites bêtes là. Et puis faut les nourrir aussi.

C'est à cet instant que, comme un signe du destin, Chofie est venue à mon secours ! Milles merci à toi Chofie pour avoir partagé tes idées géniales de bricolage pour une fête viking. Grâce à toi, j'avais de quoi occuper mon petit monde avec un minimum de boulot préparatoire (vu que je t'ai allègrement piqué toutes tes idées) et donc plus aucune excuse pour ne pas accéder à la demande plus en plus pressante de Sir Azraël.

Nous avons donc préparé de jolies invitations à un goûter viking pour quelques VIP triés sur le volet. Que du beau monde : Blondinette bien sûr, Pâquerette dont c'était seulement la seconde venue (enfin, ça aurait dû) et 2 illustres inconnus dont j'ignore jusqu'à la bobine qu'ils peuvent bien avoir mais qui sont forcément des célébrités pour avoir obtenu le précieux sésame donnant accès à l'Inferno House. Et puis surtout Azraël a tenu à inviter Maîtresse Chérie et Maîtresse Adorée soit, pour être plus précise, sa propre maîtresse de CP (ok, ça, c'est normal) et la maîtresse de son grand frère (d'accord, là, c'est plus bizarre mais allez savoir pourquoi, il fait une fixette sur elle).

Manque de chance, alors que tous les préparatifs étaient déjà lancés, la quasi totalité des invités a prévenu qu'ils ne pourraient pas venir finalement. Heureusement pour Azraël, Blondinette, elle, a pu se libérer ainsi que sa petite soeur et c'est donc en comité très restreint (tant mieux pour moi qui luttait avec acharnement contre une rhino-pharyngite et un début de sinusite maxillaire au même moment) que le goûter a eu lieu. Au programme des réjouissances, confection de casque de viking en feuille de mousse (pour plus de détails, allez vite regarder chez Chofie). Normalement, on aurait aussi dû faire des boucliers mais vu le déroulé de la journée, on a fait l'impasse dessus, ce sera pour une autre fois. 

IMG_1304

Effrayant ces guerriers non ?

 

Une fois équipés, nos petits vikings se sont mis en chemin pour rejoindre la couveuse. Hein, mais de quoi qu'elle cause la Puce ? Comment ? Vous ne connaissez pas la couveuse ? Mais c'est un lieu sacré, un sanctuaire inviolable où de vaillants vikings intrépides, au prix d'une lutte acharnée contre le feu et la glace, peuvent faire écorer des oeufs de dragons. Ok, chercher pas plus longtemps, la couveuse n'est autre que la baignoire de la salle de bain. Oui parce que voilà, les oeufs de dragon (encore mille fois merci pour cette idée de génie Chofie, c'est trop trop bien), ce sont en fait des bébés dragon enfermés dans un glaçon géant coloré à la gouache afin qu'on ne puisse pas voir le dragon à l'intéreur et que cela reste une surprise. Et on les fait éclore en les aspergeant d'eau bien chaude avec un vaporisateur. Ça vous calme des monstros surexcités c'est dingue !

IMG_1306

Pour l'occasion, j'avais appelé Bricolus Démonicus et Fimus Démonicus à la rescousse bien sûr. Nos petits guerriers sont donc devenus les heureux parents de 2 adorables dragonneaux.

IMG_1283IMG_1286IMG_1288

IMG_1289IMG_1294

Rhooooo, on dirait des jumeaux !

Qui dit goûter dit bien sûr gâteau. Pour satisfaire le palais délicat d'Azraël, j'avais confectionné un bavarois framboise (avec un biscuit noisette, un croustillant praliné et un insert cassis quand même histoire de rendre le truc plus amusant à réaliser) recouvert d'un spray velours blanc et décoré d'un crocmou en pâte à sucre.

IMG_1295IMG_1298

IMG_1297IMG_1299

IMG_1309

Et vu que Gargamel n'est guerre friand de gâteau aux fruits, j'avais également fait un cake au chocolat pour faire bonne mesure. Autant vous dire qu'avec le nombre resteint d'invités ayant réussi à rejoindre le valhalla villebonnais, il y avait du rab. Du coup, Azraël était trop fier d'apporter 2 belles parts à chacune des maîtresses le lendemain (Pâtissus me glisse dans l'oreillette qu'elles auraient, elles, réussi à atteindre le nirvana à la dégustation mais je crois plutôt qu'il s'est chopé la grosse tête).

Comme il n'y avait pas de raison que seuls les monstros s'amusent (et comme j'avais Super Nanny pour me prêter main forte), je me suis même offerte le luxe d'organiser un atelier impromptu de cosméto maison pour le papa de Blondinette (et oui, ces messieurs aussi prennent soin de leur peau) ravi de repartir avec plein d'infos sur comment faire une émulsion et choisir ses ingrédients et surtout, avec son petit pot de crème pour le visage. Bref, un très chouette après-midi que j'envisage sérieusement de reproduire pour l'anniversaire de Gargamel en décembre.

Posté par reyhaziel à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 15 septembre 2016

La rentrée : les petits miracles continuent

Pincez-moi ! Je rêve ! Où est l'arnaque ? Où est la tuile, le vice caché ? Non parce que c'est pas possible d'avoir autant de chance !

Comment ça je suis défaitiste ! Comment ça je vois tout en noir, je dramatise et je suis catastrophiste ! Peut-être. Seulement depuis environ 5 ans, je n'ai pas eu une seule rentrée qui se passe sans problème, une seule rentrée où les choses s'arrangent toutes seules sans que j'ai à me battre pour qu'elles avancent. Alors j'ai tout de même le droit qu'être abasourdie quand tout règle sans que j'ai à lever le petit doigt.

Eh oui, dernier petit miracle en date : les séances de psychomotricité pour Azraël. Parce que déjà que le fait de prendre le taxi maintenant pour aller à l'orthophonie est passé comme une lettre à la poste, que l'orthophoniste m'a dit qu'il était très fier de venir comme un grand maintenant (faut bien que la rivalité fraternelle serve à autre chose que se taper dessus quand même) et que les séances se passaient très bien, mais voilà que le problème des séances de psychomot s'est résolu tout seul. Mais si rappelez-vous, je me désespérais parce qu'en plus de l'emploi du temps de ministre de Gargamel, j'allais devoir rajouter de la psychomot et un suivi psychologique pour Azraël et que je me demandais quand est-ce que j'aurais accessoirement le temps de bosser.

Oui allô ? C'est la maman d'Azraël. Je vous rappelle comme convenu pour voir pour des séances de psychomotricité pour Azraël.

Alors je suis en train d'établir mes plannings. Ce sera surement au cabinet le jeudi à 15h.

(RHAAAAAAAA)

(long cri intérieur d'agonie vu l'horaire, le lieu et le fait que le jeudi était avec le mercredi un des seuls jours où j'étais à peu près tranquille)

Mais j'ai d'autres enfants de l'école à voir alors j'essaie d'organiser une consultation sur place le mardi matin. Je vous tiendrais au courant.

D'accord

(une étincelle d'espoir s'est allumé dans mon petit coeur)

Et hier matin, alors que je venais de découvrir avec consternation que la machine à café était (encore) en panne, voilà que mon téléphone se rappelle à mon bon souvenir.

L'école a mis une salle à ma disposition. Est-ce que les mardi matin sur site vous conviendrait pour Azraël ?

Ouiiiiii !

(non mais qui a besoin de café, hein ? Pour quoi faire un café d'ailleurs ?)

Un peu que ça me convient ! Pensez donc, pas besoin de me déplacer, Azraël sera déjà sur place quand la psychomotricienne arrivera. Il sera intégralement pris en charge sans que j'ai rien à faire et le seul truc qu'on me demande, c'est de penser à mettre un chèque sous enveloppe dans son cahier de liaison pour régler les séances. Le rêve ! Et je rassure les enseignantes qui me lisent, j'avais demandé avant son accord à la maîtresse au cas où ça se ferait, histoire de ne pas perturber toute son organisation de classe et sans oublier au préalable de la soudoyer éhontément à coup de promesses de réalisation de costumes pour les spectacles de fin d'année (en même temps, ça commence à se savoir dans l'école et je suppute que le sujet serait certainement venu sur le tapis à un moment ou à un autre).

Non franchement, si ça continue comme ça, la prochaine fois, c'est une psychologue qui va venir directement sonner à ma porte sans que j'ai besoin d'en chercher une pour m'annoncer qu'elle est prête à commencer dès la semaine prochaine, gratuitement (ben quoi, on peut rêver non), et qu'elle viendra directement à la maison et le mercredi (jour où les monstros sont présents tous les 2 sous la surveillance de Super Nanny).

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 13 juillet 2016

Un anniversaire kermesse

Après des mois de cogitations, après des semaines de préparation, après des jours de tests culinaires à en avoir une crise de fois et une balance qui crie grâce et après des heures de torture auditive (si si, 6 monstros criant, hurlant et courant partout, on peut me dire ce qu'on veut, moi, j'appelle ça de la torture), je suis heureuse de vous annoncer que la kermesse d'anniversaire des 6 ans d'Azraël s'est parfaitement déroulée. Et tant pis pour la pluie qui a vainement essayé de nous gâcher la fête.

Et oui, car comme je l'ai déjà dit dans un précédent post, cette année, Azraël a exigé (le terme n'est pas trop fort, je vous jure) une fête d'anniversaire. Il faut dire que, d'une part, il a pu constater que son grand frère était souvent invité cette année, d'autre part, lui-même a été invité plusieurs fois et enfin, son frère a eu droit à sa première fête d'anniversaire avec copains et tout et tout. Alors forcément, pas questions d'être en reste, vacances ou pas.

C'est donc largement à l'avance que je me suis renseignée auprès des parents des copains et copines qu'il souhaitait inviter de leurs disponibilités et qu'on a pu mettre au point une date où tout le monde était là (à une exception près). En ce jour très spécial, nous avions même une invitée très spéciale : la maîtresse d'Azraël qui avait très gentillement accepté l'invitation que ce dernier lui avait écrite lui-même comme un grand et remise avec une fierté non dissimulée. C'est qu'il y tenait beaucoup à ce qu'elle vienne sa maîtresse.

Bon, j'avais mes invités. Restait à trouver un moyen de les occuper et un thème pour la fête. Au départ, je pensais faire quelque chose sur la thématique de l'année à l'école, c'est-à-dire les cowboys et les indiens. Mais bon, j'ai eu peur qu'ils fassent une overdose. Ensuite, j'ai été séduite par l'anniversaire préhistorique de l'Arbre à Sucettes. Mais là, j'ai craint de voir Hystéricus débouler pour posséder Sir Azraël à la moindre frustration parce qu'il n'arrivait pas à résoudre les énigmes ou les rébus assez vite à son goût. Et puis je suis nulle en dessin alors faire moi-même un jeu des 7 différences grandeur nature, c'était définitivement pas dans mes cordes (je bave encore d'admiration devant les photos du blog de l'Arbre à Sucettes). C'est finalement en tombant par hasard sur un anniversaire d'adultes sur le thème de la fête foraine que j'ai pensé à la kermesse. Au programme des activités, sculpture de ballon, maquillage de fête, pêche à la ligne de petits paquets enterrés dans du sable (chaque paquet contenant une friandise ou une figurine en plastique), concours de jonglage avec des bulles de savon, jeu d'adresse inspiré du mammouth de l'Arbre à Sucettes, jeu de lancer d'anneau et jeu de tir au pistolet.

IMG_3737

Un carton d'emballage pour dessiner la tête du mammouth/éléphant et un vieux tuyau de climatisation pour faire la trompe. Des balles à lancer dans la trompe.

IMG_3739

IMG_7570

Encore un vieux carton d'emballage pour servir de cibles et les pistolets à fléchettes Nerv des monstros pour jouer.

IMG_3740

Des bouteilles plastiques peintes et lestées d'eau et des tubes lumineux usagés pour faire les anneaux

IMG_7607IMG_7615IMG_7625

Les cannes à pêches viennent d'un jeu de pêche en bois des monstros. Petits paquets faits avec du papier journal et du fil de fer fin. Le bac rempli de sable n'est autre que le pédiluv de la piscine.

IMG_7641

IMG_7647

Le plus gros investissement sur les activités : un kit pour faire des bulles de savon épaisse et des gants et raquettes spéciaux pour les faire rebondir sans qu'elles éclatent.

Ce que j'ai bien aimé dans cette idée, c'est qu'elle me permettait de faire pas mal dans la récup. Pour un investissement de base minimal, on avait donc une demi douzaine d'activités à réaliser ce qui me laissait un budget plus important pour les lots à gagner.

Pour motiver les enfants, j'avais instauré un système de cartes à points à tamponner pour chaque activité effectuée et annoncé dès le départ que ceux qui auraient rempli leur carte recevrait une médaille et des petits cadeaux. Du coup, j'ai eu une assiduité encore jamais atteinte pour toutes les activités proposées, non pas que les enfants aient été particulièrement alléchés par la perspective des petits cadeaux. En fait, c'est surtout la médaille et l'esprit de compétition qui a joué.

Niveau déco, je ne me suis pas foulée, faut bien l'avouer. Azraël voulait des guirlandes de Noël (j'ai négocié pour des guirlandes en triangle de papier) et plein de ballons. Et pour les ballons, j'ai fait fort. Parce que figurez-vous que pour la première fois de ma vie, j'ai trouvé des bonbonnes d'hélium à l'usage des particuliers pour gonfler les ballons, bonbonnes à un prix raisonnable et super simple d'utilisation. Du coup, les enfants avaient à leur disposition tout un stock de ballons volants et chacun a pu repartir chez lui avec son ballon attaché à son poignet pour qu'il ne s'envole pas.

IMG_7708

Et voilà Sir Azraël reconverti en vendeur de ballons

Après les activités, on est passé à la dégustation du gâteau. Vous savez, le fameux gâteau Arc en ciel pour lequel j'ai fait plein d'essais. Azraël était particulièrement fier de faire croire à ses copains que le gâteau était tout blanc pour au final leur montrer qu'il était plein de couleurs. Six tranches de 4 quarts colorées pour être exacte, recouvertes de ganache montée au chocolat blanc. Un gâteau très simple à réaliser mais trèèèèès long (j'y ai passé un peu plus de 3h30 sans compter la préparation de la ganache la veille). Ceci dit, on peut y passer un peu moins de temps si on n'a pas de problème de colorant et qu'on a un plus grand four et plus de moules. Perso, j'ai dû faire 3 fournées de 30 mn chacune donc forcément, ça prend du temps. Mais honnêtement, le résultat en vaut la peine. Comme je ne suis pas fan des cakes en dehors du petit déjeuner, j'avais également prévu un gâteau spécial grandes personnes, histoire que les parents soient eux aussi un peu à la fête, une Framboisine en version bûche.

IMG_3728IMG_3755

IMG_3735

IMG_3746

Le roi de la fête savourant à l'avance sa bonne blague

IMG_3748

Une fois leur dose de sucre enfournée et ayant retrouvé toute leur énergie, les enfants ont commencé à nous bassiner avec la piscine. Faut dire qu'ils l'avaient eu sous le nez depuis leur arrivée (j'avais d'ailleurs demandé aux parents de prévoir les maillots de bain en cas de beau temps). La pluie n'ayant visiblement aucun impact sur leur envie de trempette et mouiller pour mouiller, on a dégainé le tuyau d'eau chaude et hop, tout le monde à la flotte. Huuum? C'est quoi cette histoire d'eau chaude. Ben c'est que j'ai dégotté chez Leroy Merlin un adaptateur permettant de brancher un tuyau d'arrossage sur un robinet de cuisine. Depuis, fini la corvée d'eau chaude pour réchauffer l'eau glacée de la piscine qu'on peut même transformer en baignoire géante.

IMG_7759

Alors, vous vouliez pas me croire hein !

Bref, nos invités sont repartis ravis et Azraël était enchanté de sa fête d'anniversaire. Et Gargamel pendant ce temps là vous allez me dire. Ben il a participé à toutes les activités également et avec le même enthousiasme que les autres. En fait, la fête de son frère semble lui avoir plu encore plus que la sienne.

Dans un prochain post, je vous raconterai mes mésaventures avec le gâteau Arc en ciel. Ça pourra vous servir si vous souhaitez vous lancer dans sa confection.

Posté par reyhaziel à 23:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 4 mai 2016

Après le TED, le THA

Bon ben voilà, c'est officiel. Bilan psychologique à l'appui, Azraël vient de faire son entrée dans le monde merveilleux du THA.

Hein ? De qouâ ? THA, mais c'est quoi ça un THA ?

Comment, tu ne le sais pas ?

Le THA ça a ... la bougeotte, une grosse bougeotte.

Le THA, il a une incapacité chronique à s'arrêter de parler.

Et son symptôme préféré c'est ... la capacité d'attention du poisson rouge.

Oui oui, je sais, je fais une crise de Gruffalottite aiguë. Bref, THA, c'est le sigle pour Troubles de l'Hyperactivité et de l'Attention. Bon, ça faisait un petit moment qu'on s'en doutait vu les commentaires des spécialistes de l'hôpital Saint Anne mais là, c'est officiel puisque j'ai enfin eu ma réunion de bilan avec l'équipe qui a procédé aux tests sur Azraël.

A cette occasion, j'ai eu le plaisir d'apprendre que, ouf, Azraël n'était pas TED comme son grand frère mais que bon, quand même, il était juste en dessous du seuil pathologique pour un certain nombre de traits caractéristiques. D'ailleurs, si ses capacités sont normales dans la plupart des domaines, il a, comme les enfants TED, un score largement au dessus de son âge pour les capacités visio spatiales ce qui devrait en faire en théorie un champion du jeu du Lynx (le jeu où tu dois repérer des images précises perdues au milieu de dizaines d'autres). Mais comme il n'a quasiment aucune concentration et une capacité gargantuesque au découragement, il est totalement nul à ce jeu passé les 2 premières minutes (et encore, les jours fastes).

Tout à fait adorable, la pédopsychiatre qui m'a fait le compte-rendu de bilan de restitution, comme on dit là-bas, m'a expliqué tout ce qu'il faudrait mettre en place pour son suivi (va bientôt falloir que je change de boulot et que je m'installe taxi professionnel moi je sens ça). Tout aussi gentillement, elle m'a proposé de m'inscrire dans un groupe de soutien pour les parents d'enfants THA, groupe où tu peux discuter avec des gens qui rencontrent les mêmes difficultés que toi et des médecins prêts à te fournir le guide de survie à l'usage du parent soucieux de préserver un minimum sa santé mentale.

Alors, d'habitude, c'est ouvert qu'aux habitants du secteur mais je pourrais vous faire inscrire à un groupe de soutien pour les parents.

Ah oui ? Ça pourrait être bien effectivement

(oui parce que là, entre Gargamel et Azraël, je commence un peu à criser quand même)

Et c'est où ?

Dans le 16ème

Dans le 16ème ! Et, euh, quel jour et à quelle heure ?

Le mardi à 16h.

Ah oui mais non. Ça va pas être possible là.

A cause du travail ?

Oui aussi, mais c'est surtout parce que j'ai personne pour aller chercher Azraël à l'école ce jour-là. Et si je dois courir partout un jour supplémentaire dans la semaine, je vais devenir dingue ! Mais c'est gentil d'avoir proposé.

Oui, vraiment, c'était très gentil, juste totalement irréaliste et c'est bien dommage. En plus, comme chez les Inferno on peut rien faire dans la simplicité, Azraël a le bon goût de nous doubler son petit THA d'un bon gros trouble du langage. Mais duquel peut-il bien s'agir ? Les médecins sont encore dubitatifs (même si son orthophoniste adorée penche actuellement pour une dyspraxie ou une dysphasie je sais plus bien ça a changé trop souvent et je m'y perds) car Sir Azraël a le chic pour fausser les tests en te menant en bateau mieux qu'un acteur hollywoodien primé à l'oscar du meilleur acteur. D'ailleurs, c'est dans la joie et la bonne humeur que, le mois prochain, on va repartir pour une série de tests, orthophoniques ceux-là, toujours à Saint Anne, justement pour essayer de déterminer la nature exacte des troubles orthophoniques. Ce que j'ai hâte d'y être je vous raconte pas ! Ou plutôt si, je vous raconterai. Si c'est comme à ses derniers tests orthophoniques, on va passer des moments mémorables !

suivi traitement azrael

Emmener Azraël régulièrement au CMP, augmenter le nombre de séances d'orthophonie, mettre en place un suivi psycho avec au moins une séance par semaine. Oui, je le sens bien, figger in the nose c'est sûr !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 25 avril 2016

Inferno déco du week-end

Il y a quelque temps, nous avons eu la désagréable surprise de constater que notre toit avait une fuite. Pas de quoi s'affoler non plus, on n'en est pas arrivé à mettre des bassines partout dans la chambre d'Azraël (car bien sûr, c'est en plein dans sa chambre juste au niveau de son lit que la fuite s'est produite) pour recueillir l'eau de pluie par seau entier. Non, non. En fait, si le mur n'avait pas commencé à cloquer au point qu'Azraël fasse un trou dedans pour voir ce qui se passait padon maman désolé maman je le ferai plus maman promis maman oups j'ai recommencé maman désolé ...., bref, s'il n'avait pas fait un trou et que, pile poil pendant un orage, je ne m'étais pas trouvé dans la chambre à constater qu'un très très mince filet d'eau suintait du dit trou, je serais encore en train de me demander pourquoi la peinture du mur s'abimait.

Brefle, on avait une fuite qu'il fallait faire réparer, ce qu'on a fait. Au passage, je remercie les assureurs de peaufiner aussi bien leurs contrats ce que leur permet de ne rien débourser pour les réparations de toiture car, c'est bien connu, une toiture qui fuit c'est forcément la faute aux propriétaires que n'ont rien fait pour l'entretenir et n'a absolument aucun rapport avec le fait que la toiture en question soit âgée de plus de 55 ans. Très gentillement, la madame de l'assurance m'a tout de même confirmé qu'ils prenaient à leur compte la réparation du dégât des eaux, c'est-à-dire la remise en état du mur et que cela ne nous coûterait rien si on faisait les travaux nous-mêmes. Oui parce que, si on faisait venir quelqu'un pour faire les travaux à notre place, ça nous coûterait une franchise ! Non franchement, j'adore mon assureur, il a un merveilleux sens de l'humour non ? Alors ok, je suis pas complètement manchotte et j'aurai certainement pu me débrouiller pour les faire ces fichus travaux. D'autant que niveau déco, c'est minimaliste dans les chambres des monstros. Murs peints en blanc avec stickers et frises, le tout autocollant repositionnable (en théorie on y reviendra) pour changer facilement (teuf teuf teuf, excusez moi je m'étrangle) en grandissant. Sauf que :

  1. j'avais pas le temps
  2. j'avais pas envie
  3. j'avais vraiment vraiment pas le temps et vraiment vraiment pas envie

C'est ainsi qu'après 4 semaines de temps de séchage, un ouvrier très sympa est venu s'acquitter de la mission délicate de décoller stickers et frise du mur, gratter le mur, poncer le mur, enduire le mur et repeindre le mur (ou plutôt les car il y en avait 2). Seulement voilà, le gentil ouvrier avait des enfants à peu près du même âge qu'Azraël.

Et alors me direz-vous ? Alors, allez savoir pourquoi, il s'est imaginé qu'Azraël serait tout déçu de voir ses belles décos parties alors il en a enlevé le moins possible (en conservant précieusement celles enlevées) et n'a pas touché à la frise. Bref, le mur a été réparé (et bien réparé avec un travail d'une propreté exemplaire qu'Inferno Gran Mom n'a même pas eu à passer un coup d'aspirateur ensuite) et l'histoire aurait dû s'arrêter là. Après une âpre discussion avec Azraël pour savoir ce qu'on allait faire exactement, on est tombé d'accord pour ne pas toucher à ses sacro saints Winnie l'ourson, Tigrou et Porcinet que le soleil n'avaient pas abîmé et pour virer le reste, essentiellement cette frise sur 3 pans de mur (les 2 pans refaits suite au dégât des eaux et un troisième faisant toute la profondeur de la chambre soit à peu près 6 mètres de frise au total).

Après un saut chez Leroy Merlin (n'y allez jamais le week-end si vous pouvez faire autrement, surtout avec un monstros surexcité qui voudrait acheter tout le magasin, c'est l'enfer. Le terme bricoleur du dimanche a pris un tout nouveau sens pour moi) à la recherche de stickers et frises à l'effigie de la Reine des neiges, on est reparti avec des stickers de fée, d'arbre rose et de petits trains car de Reine des neiges, il n'y en avait point (grâces en soit rendu à tous les saints du paradis et tous les démons bricoleurs parce que je sais pas si j'aurais supporté). On était alors samedi et il était 10h45. Si, ce détail a son importance. Avec Azraël, on a immédiatement fondu sur la frise comme Gargamel sur des cookies sortant du four avec la ferme intention que tout soit décollé à 11h30, heure de s'activer sur la préparation du déjeuner. A 11h30, justement, nous avions décollé à peu près ... oh oui, bien 50 cm de frise en tout et pour tout du côte où elle était le plus abimée. Car voilà, le soleil l'avait complètement cuite ! Impossible de la décoller normalement, elle s'écaillait comme de la peinture. Un vrai casse-tête !

IMG_3140

Ce qu'on avait péniblement retiré après 1h30 de boulot

IMG_3141

Ce qu'il restait encore à faire uniquement sur ce mur.

Bon, pas grave, j'avais décidé de m'occuper du problème toute seule pendant qu'Azraël s'occuperait de la partie la moins abîmée qui semblait se décoller plus facilement et pour cause.

Voilà Azraël, j'ai coupé ici, tu peux commencer à décoller pendant que je m'occupe de l'autre mur.

D'accord maman

Tu fais doucement pour que la frise ne casse pas d'accord.

Oui maman. Mamaaaan ?

Oui ?

J'ai pas cassé la frise !

Ouiiii ?

(je continue mon mur mais je me sens inquiète)

Mais je crois que le mur il est cassé !

QUOAAAAA !

Et là, horreur, Azraël mortifié me montre son oeuvre. Pauvre chou, ce n'était absolument pas sa faute mais la frise s'était parfaitement détachée du mur. Elle avait juste emporté toute la peinture avec elle, laissant le placoplâtre complètement nu. Ce que personne n'avait vu, c'est que sous la frise, à certains endroits, il y avait aussi eu stagnation d'humidité. Il était 12h, on avait 1m de frise d'enlever, des trous dans la peinture d'un mur et d'autres trous prévisibles dans le second mur. Un second voyage chez Lerou Merlin s'imposait. A 14h30, de retour donc pour la seconde fois avec peinture, pinceau et rouleau, me voilà prête à reprendre mon entreprise de décollage, seule, Azraël ayant jeté l'éponge et préférant jouer au ballon avec Chéri. Après avoir expérimenté différentes techniques allant du grattage avec les ongles aux prières au pied du mur pour qu'un miracle se produise et que ça se détache tout seul, c'est finalement la lame de cutter utilisée comme une raclette qui est venue à bout de la monstruosité ! 5 mètres de frise gratter à la lame nue, avec la colle qui se déposait dessus et qu'il fallait nettoyer régulièrement, le tout en faisant un minimum de dégâts sur le mur pour ne pas avoir TOUT à repeindre !

IMG_3145

Grattée au cutter, ça donne ça quand on a de la chance. De longues bandes de frise qui cassent comme du verre et se collent partout (dans tes cheveux de préférence). Et quand on a pas de chance, ça donne pareil mais en petit morceau de 1 cm de long.

A 17h30, je ne sentais plus le bout de mes doigts, j'avais mal aux bras et au dos, des morceaux de frise collés un peu partout mais j'avais fini ! La frise était vaincue. Il ne restait plus qu'à peindre et en vitesse pour que ce soit sec avant le coucher des monstros. Heureusement, on avait eu de la chance question vendeur chez Leroy Merlin.

Rhaaa, je trouve pas la peinture, ya que des gros pots ! Viens Azraël, on va demander à la vendeuse.

Dis madame, ma maman elle trouve pas la peinture.

Ah mais je te connais toi. Bonjour Azraël !

???

(non mais comment qu'elle le connaît)

Bonjour, vous cherchez quoi comme peinture.

Euuuuh, c'est pour sa chambre, je veux juste un petit pot c'est pour des raccords.

Tu me connais toi ?

(merci Azraël, j'osais pas poser la question)

Mais oui, tu vas à l'école à Palaiseau. Mon fils va à la même école que toi, c'est pour ça que je t'ai reconnu. Tenez, c'est ça qu'il vous faut.

Tout s'expliquait donc. Ouf ! Quoique, je devrais peut-être m'inquiéter qu'une maman d'un enfant qui n'est même pas dans la classe d'Azraël connaisse sa tête et son prénom. J'ai comme l'impression qu'Azraël se fait quelque peu remarqué là ! En tout cas, elle connaissait bien son affaire car elle nous a filé LA peinture parfaite, c'est que t'as besoin de mettre qu'une seule couche mais j'en ai mis 2 quand même parce que ça me plaisait bien et que ça comblait mieux les trous, qui s'étale comme un rêve sans faire plein de traces disgracieuses, qui sèche en 30 mn chrono et que t'as donc tout le temps pour une seconde couche, voir une 3ème parce que c'est fun, et qui sent pratiquement rien, à 20h tu peux fermer la fenêtre sans finir asphyxier et dormir tranquille.

IMG_3142

Ouf ! Fini !

IMG_3146

Le lendemain matin, la peinture étant bien sèche, nous avons pu clôturer l'opération décoration en collant les stickers choisis par le sieur Azraël (à ce propos, je décline toute responsabilité sur l'esthétique de la chose, c'est pas moi qui ait choisi les motifs ni les endroits où les coller, je me suis contentée de suivre les ordres du chef décorateur). Après avoir frôlé une grave crise de phosphorescence, une partie des stickers étant sensée briller dans le noir alors qu'il n'en a rien été, crise désamorcée par l'installation d'étoiles phosphorescentes achetées il y a plusieurs mois pour décorer les lettres ornant les portes des chambres des monstros, Azraël s'est déclaré enchanté par sa nouvelle déco et peut désormais dormir tous les soirs la tête sous les étoiles.

IMG_3161

IMG_3162

IMG_3163

IMG_3164

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 8 avril 2016

Azraël se fait de nouveaux amis

Cette semaine, Azraël s'est fait des nouveaux amis dont deux jumelles (ou peut-être des siamoises, je sais pas bien mais elles sont toujours fourrés ensemble en tout cas). J'ignore à quand exactement remonte leur première rencontre mais ce fut immédiatement l'amour fou entre ces 3 là qui sont rapidement devenus inséparables. Et dès le mardi matin, 2 squatteuses s'invitaient à la maison pour une durée encore indéterminée.

Mais qui sont donc ces 2 sirènes qui ont su envoûter Azraël ? La première répond au doux nom de Copine Bassine. Avec sa bouille toute ronde et ses poignées d'amour, elle est toute meugnonne et Azraël ne peut s'empêcher de se coller régulièrement à elle, son visage surtout d'ailleurs. Copine Bassine est en plus particulièrement docile et répond instantanément dès qu'Azraël l'appelle de sa douce voix. Mamaaaaan, je vais vomiiiiiiir ! Et hop, Copine Bassine se précipite.

Sa jumelle répond, quant à elle, au joli nom de Gastro Entérite (nom de famille : Carabinée). Gastro est une petite coquine qui vous captive et vous chavire le coeur. Rapidement, vous brûlez littéralement de passion pour elle, passion que vous ne tardez pas à répandre aux 4 coins de la maison avec une préférence notable pour votre literie (quand je vous disais que c'était une petite coquine) et le tapis du salon. Il ne vous reste plus alors qu'à vous nourrir d'amour et d'eau sucrée-salée (enfin, d'essayer pour cette dernière).

Mais parfois, comme Azraël a pu l'expérimenter, Gastro se montre un peu trop affectueuse, un peu trop passionnée et l'objet de son affection commence à déborder un peu trop d'amour ! On attrape alors son Azraël sous le bras et on fonce découvrir les urgences pédiatriques du coin pour se faire de nouveaux amis. C'est ainsi qu'Azraël s'est lié avec Bob, Bob avec sa silhouette mince et élancée et ses 5 pieds (oui, Bob tient un peu de l'extraterrestre). Ils sont devenus positivement inséparables, reliés par le lien bien visible d'une amitié éternelle de 24h facile. Toute une journée et toute une nuit (et même un peu plus) à ne pouvoir se passer l'un de l'autre. Bob suivait Azraël partout, comme un petit chien, même aux toilettes ! Une amitié pareille, j'avais jamais vu ça et je suis pas pressée d'en revoir une, je vous prie de le croire. Comment ça j'ai pas l'air d'apprécier Bob. Que nenni, je l'adore. Ne serait-ce que parce qu'il a permis à Azraël d'oublier sa folle passion pour Gastro. Ou encore parce que leur rencontre fut l'occasion pour moi d'observer ce que donnerait un Azraël avec un coup dans le nez (c'est incroyable l'effet du gaz anesthésiant). Mais franchement, il est du genre encombrant et bruyant, Bob. Mais Azraël l'aimait vraiment beaucoup et il aurait bien aimé le ramener à la maison. Comme à l'hôpital, l'infirmière lui a expliqué que Bob était aussi le grand copain de plein d'autres enfants et qu'il ne pouvait donc pas l'emmener, Azraël a accepté de se contenter d'une photo (pour montrer à la maicresse).

IMG_0991

A droite de la photo, un Azraël, à gauche, parfaitement reconnaissable avec ses 5 pieds, Bob. Et si vous regardez bien, vous verrez le lien d'amitié éternelle de 6h renouvelable 4 fois y compris au beau milieu de la nuit qui reliait Bob au bras d'Azraël.

Là, vous vous demandez sûrement ce qu'il est advenu de Gastro et Copine Bassine après qu'Azraël les aient lachement laissé tomber pour Bob. Rassurez-vous, elles ne sont pas à plaindre. Loin de se morfondre dans leur coin, elles ont trouvé un nouvel ami, Gargamel ! Reste à espérer que Gastro s'enflammera un peu moins pour son nouveau copain parce que moi, je ne suis pas pressée de retrouver mon copain Fauteuil qui avait si gentillement accepté de loger mon postérieur pour une nuit inoubliable aux urgences.

Posté par reyhaziel à 23:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 29 février 2016

Rose !

La semaine dernière, après avoir emmener Azraël à l'hôpital Saint Anne pour finir son bilan psychologique, on a joyeusement enchaîné sur le coiffeur. Car si jusqu'à présent, c'est moi qui dégainait ma tondeuse pour couper les cheveux de toute la famille (sauf les miens hein, j'y tiens à mes cheveux longs moi !), Sir Azraël a décrété dernièrement qu'il avait beaucoup grandi et qu'en conséquence, c'est le coiffeur qui s'occuperait dorénavant de sa tignasse. Et vu que c'était ou qu'il se laisse pousser les cheveux longs parce que moi j'aime les teuveux longs maman et je veux être une fille, j'ai pas discuté une seule seconde malgré les récriminations de mon porte-monnaie. Et une fois dûment coiffé, au moment de payer, voilà mon Azraël qui part en trombe et se jette littéralement sur le présentoir à shampoing.

Maman maman, je veux ça !

(pointage de doigt sur bouteille de shampoing rose accompagné d'un air extatique)

Hein ?

Je veux le sampoing rose parce que j'adoooore le rose !

Euh, Azraël, il pique les yeux ce shampoing alors non.

Maiiis maman, s'il te plaît s'il te plaît s'il te plaît !

Non c'est non Azraël. Mais si tu veux, j'irai t'acheter du shampoing rose qui pique pas les yeux.

Bien que contrarié, Sir Azraël a accepté le compromis sans trop bronché. Une fois dégoté une bouteille de shampoing rose pour enfants garantie sans piquage d'yeux, je l'ai fièrement donné (si si, fièrement parce que j'ai eu du mal à la trouver quand même) à un Azraël ravi et pressé d'essayer son shampoing le lendemain. Et le lendemain donc, en rentrant du boulot, c'est un Azraël de fort méchante humeur les yeux brillants de larmes de crocodile qui s'est précipité vers moi.

Maman maman, ton sampoing, il marche paaaaaas !

Hein ? Comment ça il marche pas ?

Non, regaaaade !

Ben quoi. Ils sont tout beaux tes cheveux. Et ils sentent drôlement bons.

Maiiiiis ! Ils sont de quelle couyeur ?

Ben châtain clair.

Tu voiiiis ! Il marche pas. Mes teuveux ils sont PAS ROSES !

Ah oui mais non ! C'est un shampoing Azraël, pas une couleur. C'est pour laver les cheveux et c'est tout.

Mais je veux les teuveux roses !

Hors de question ! Quand t'auras 18 ans, tu feras ce que tu voudras mais d'ici là, tu ne changes pas la couleur de tes cheveux. Et surtout pas en rose !

Et c'est dans combien de jours 18 ans ?

Dans 12 ans.

Mais c'est cro loooooong !

Bon, là, j'en vois qui s'indigne au fond du blog. Mais enfin, pourquoi le contrarier ce pauvre petit. Et si ça lui fait plaisir. C'est quoi cette attitude sexiste et rétrograde. Alors perso, je m'en fiche royalement qu'il ait les cheveux roses (même si je trouverais bien dommage d'abimer ses jolis cheveux avec des couleurs à son âge et que je ne suis pas sûre que ce soit très bon niveau santé non plus) mais bon, déjà qu'à l'école les autres enfants se moquent de lui quand il arrive avec des chaussettes roses et qu'il n'apprécie pas du tout, je n'ose imaginer ce qui se passerait s'il arrivait avec une tignasse rose bonbon ! N'empêche qu'après 3 jours de récrimination sur les cheveux roses, il ne me restait plus qu'une seule chose à faire !

Super Nanny

Oui ?

Faut absolument que t'arrête les couleurs !

javais dit rose les cheveux

Rooose, j'avais dit rose les teuveux !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,