mardi 20 août 2019

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 9 - mais c'est Emile qui est venu !

Je ne sais pas vous, mais moi, avec l'âge, je deviens frileuse des lombaires et pas glamour du tout du tout en terme de lingerie de nuit. Eh oui, fini la nuisette aguichante, le déshabillé en dentelle, le caraco en soie, la guêpière et les porte-jarretelles. Bon ok, pour les 2 derniers, j'en ai jamais eu et pour dormir, ça doit pas être hyper confortable.

Même la banale chemise de nuit en coton et le maxi T-shirt ont été remisés au placard. Parce que maintenant, votre humble servente ne peut plus roupiller tranquille sans son pyjama. Enfin, surtout sans son pantalon de pyjama qui lui couvre bien les reins. Non sérieux, je me réveille toute tremblotante parce que j'ai les lombaires congelées (mais les pieds en feu qui dépassent du lit allez comprendre ma bonne dame). Mais le problème, c'est que j'ai peu de pyjamas dans ma garde-robe et qu'ils sont usés jusqu'à la corde. Alors après les avoir raccommodé pour la 3ème fois et constater que les élastiques étaient une fois de plus cuits, je me suis dit qu'il était temps de m'en coudre un nouveau.

Ça tombait bien, je me souvenais avoir vu un patron de pyjama dans un de mes Maison Victor et le défi Victor d'Elisabeth était prévu en août. J'ai donc foncé droit sur mes magazines pour retrouver le numéro désiré, celui de janvier-février 2019. Et là, horreur ! Point de pyjama, seulement un PANTALON de pyjama ! Cruelle déception mais bon, en même temps, c'était surtout d'un pantalon dont j'avais besoin.  Et puis, en y regardant de plus près, Emile, car c'est le nom du patron, paraissait simple et rapide à coudre, tout à fait ce qu'il me fallait pour avoir un chouette pantalon de pyjama sans trou pour partir en vacances.

IMG_4047

Devant

IMG_4048

Derrière

Ce modèle est prévu aussi bien pour homme que pour femme. Une fois de plus, les mensurations pour les tailles m'ont laissées fortement perplexes car si je devais les en croire, j'aurai dû couper mon pantalon 2 tailles plus grandes que ma taille habituelle. J'ai fait le choix de ne pas les écouter et de couper ma taille habituelle, d'autant que j'avais prévu de le faire en jersey et non en pilou comme préconisé dans LMV. Et franchement, c'est largement assez grand !

IMG_4049

Niveau difficulté, c'est à la portée d'une débutante, surtout avec sa ceinture intégrée et si on se passe du cordon. Le modèle prévoit des poches (des poches ??? sur un pyjama ???) et comme je n'ai jamais compris l'intérêt de poches sur un vêtement de nuit, je ne les ai pas faite ce qui simplifie encore davantage le modèle. On a également des revers comme finition pour les jambes mais sur un modèle en jersey, ça aurait fait bizarre. Alors bien sûr, j'aurais pu posé un bracelet de jambe (hum, est-ce qu'on dit comme ça ?) mais j'ai finalement décidé de tester mon pied presseur spécial ourlet roulotté sur ce tissu bien fin et c'était impeccable. Ça donne une finition gondolée que je trouve très sympa. J'en ai d'ailleurs profité pour raccourcir largement la longueur des jambes, une modification indispensable vu ma petite taille.

IMG_4050IMG_4057

Photos porté bien floues prises par Azraël !

Au final, j'ai un pantalon de pyjama tout simple mais facile à faire et trèèèèèès confortable. A n'en pas douter, Emile va avoir des petits frères. Reste encore à me faire des hauts coordonnés avant que ceux que j'ai actuellement ne me lâchent également. Sur ce, je file voir les réalisations des autres participantes.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 20 avril 2019

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 8 - et un gang de hiboux

Yahou ! Youpi ! Victoire ! Je l'ai trouvéééé, je l'ai trouvééééé ! Youhouhou !

Ben, qu'est-ce qui t'arrive la Puce ?

Regardes un peu ça Couturus ! J'ai enfin trouvé le dernier maison Victor ! Celui avec plein de modèle de caleçons ! C'est pas trop cool !

Yeeeeees, on va enfin pouvoir coudre des sous-vêtements dignes de ce nom aux monstros !

Eh oui, depuis sa sortie, je désespérais de le trouver ce numéro de LMV. Il faut dire que, pour une obscure raison, j'ai toujours un mal de chien à le trouver ce magazine. Mais celui-là, avec tous ses modèles pour femme, homme et enfant, je le voulais vraiment vraiment vraiment ! Et j'avais trop trop hâte de coudre ses petites merveilles pour ma progéniture en mal de boxers sans trous. Autant vous dire qu'à peine dégoter, Couturus et moi, on a sauté sur Milady dare dare.

Un recopiage de patron, un reportage sur tissu, un découpage et un assemblage de pièces et hop, c'était parti pour la réalisation d'une splendide, une adorable ... chemisette pour l'été !?!?

Oui, je sais, vous vous demandez brusquement pourquoi une chemisette alors que j'ai acheté ce magazine pour ses sous-vêtements. Ben le problème voyez-vous, c'est qu'en fouillant dans mon placard à tissus à la recherche de mes chutes de jersey, je suis retombée sur un splendide coupon de velours milles raies bleu canard trop trop beau. Et super doux à l'intérieur en prime. Et là, Couturus a disjoncté : il fallait absolument coudre un pantalon super classe à Azraël. C'était IM PE RA TIF ! D'autant qu'à ce moment-là, il caillait encore et qu'on était en déficit grave de pantalons à la taille de Sir Azraël. En parcourant mes Ottobre (oula, on s'éloigne de Victor qui commence à faire tête), j'ai trouvé un petit modèle de chino sympa qui s'annoncait parfait pour mettre en valeur mon beau velours, le modèle 25, Casual Everyday, du Ottobre 4/2018. Ni une ni deux, me voila au travail quand, au moment de couper les poches, je me suis dit que ce serait bien de jouer sur le contraste et de changer de tissu pour une cotonnade. En plus, ça ferait moins épais à coudre ce qui ne serait pas plus mal.

IMG_2915

Oui, je sais, elles sont super pourries mes photos !

IMG_2916

IMG_2917IMG_2925

Non mais visez moi ce hibou qui n'en revient pas de squatter l'illustre popotin de Sir Asraël !

Alors hop, j'ai fouillé à nouveau dans mon placard et je suis tombée sur un tout petit coupon de coton Robert Kauffman acheté il y a au moins 3 ans avec un magnifique imprimé hiboux tons bleu et vert sur fond blanc. Et là, Couturus a disjoncté (oui, je sais, encore) : il fallait absolument coudre une chemise à Azraël assortie au pantalon parce qu'il aurait vraiment mais vraiment trop la classe. C'était IM PE RA TIF ! D'autant qu'à ce moment-là, ça caillait toujours mais il y avait du soleil et que, de toute façon, il est en déficit grave de chemise le Azraël (normal vu qu'il n'a pas une seule chemise en fait).  En parcourant mes Ottobre (aie, il est de plus en plus désespéré le Victor, il sent bien qu'après avoir eu tant de mal à atterrir sur mon étagère, il risque d'y rester bloqué un petit moment), j'ai trouve un petit modèle sympa qui s'annoncait parfait pour mettre en valeur mon beau tissu à hiboux. Ni une ni deux, me voila au travail quand, soudain, je réalise que mon coupon est bien trop petit pour faire tenir toutes mes pièces. Oui, je suis très lente parfois. Là, je me suis dit que, puisque tout ne tenait pas dans mon coupon, j'avais qu'à jouer sur le contraste en trouvant une autre cotonnade pour couper les pièces manquantes.

Alors hop, j'ai fouillé une 3ème fois mon placard à tissu et je suis tombée sur un gros reste de voile de coton bleu-vert absolument parfait. Et là, Couturus a disjoncté ... ? ah ben non, il a pas disjoncté en fait, il a plutôt égrainé tout un chapelet de jurons parce qu'il avait beau tourné le problème dans tous les sens, ça tenait toujours pas ! Le patron ayant un dos d'un seul tenant, il aurait fallu couper le dos et les devants dans 2 tissus différents et ça faisait trop bizarre.

C'est alors que Victor s'est mis à me faire du gringue. C'est qu'il peut se montrer charmeur quand il veut le Victor. J'étais prête à le rembarrer que j'avais pas le temps pour un caleçon quand je l'ai vu ! Elle était là qui attendait sagement qu'on la réalise, la chemisette Oliver du LMV mars-avril 2019. Et avec son empiècement dans le dos et son col mao, ça tenait tout juste dans mon tissu à hiboux.

IMG_2901

IMG_2908

IMG_2903

IMG_2904

J'ai donc rassemblé mes différentes pièces de différents tissus et patrons et j'ai réussi à convaincre Couturus que, bon, maintenant, on pouvait peut-être enfin se mettre au boulot. Et après 3 semaines, Azraël avait un superbe pantalon et une splendide chemisette ... immettables ! Ben oui, j'avais absolument rien qui convenait comme boutons. Alors pour le pantalon, à la limite, avec sa taille à moitié élastiquée, on aurait pu s'en passer mais la chemisette, c'était une autre paire de manches ! (ouais, je sais, elle est facile celle-là). Bon, pas grave, Fimus est venu à la rescousse. Je lui ai dessiné le modèle de bouton que je voulais et il me l'a réalisé en pâte Fimo. Une réalisation entièrement maison sans l'aide d'aucun tuto vidéo et donc je suis très fière, je l'avoue.

IMG_2906IMG_2921

Résultat de tout ça : un ensemble parfaitement coordonné dans lequel, comme prévu, Azraël est trop trop classe ! Pour l'occasion, j'ai poussé mon abnégation maternelle jusqu'à réaliser l'intégralité du pantalon en couture anglaise pour que ça ne gratte pas au niveau des coutures. Le modèle est assez facile à réaliser à part la braguette qui m'a posé quelques difficultés.

IMG_3834IMG_3835

Pour la chemisette par contre, j'avoue être un peu déçue niveau taille. Moi qui ai l'habitude que ça taille plutôt grand le LMV, ben là, ça taillerait plutôt petit. Rendez-vous compte, du haut de ses 8 ans et 9 mois, Sir Azraël porte tout de même du 16 ans là ! Y a comme un truc moi je dirais ! D'ailleurs, le tableau des mensurations n'a rien à voir avec celui d'Ottobre ce qui m'a beaucoup étonné. Autre truc étonnant, l'empiècement du dos, et uniquement l'empiècement, est doublé. Et franchement, je n'en comprends pas l'intérêt. A part pour avoir de plus jolies finitions, ça ne fait guère que compliquer la tâche. Du coup, je ne l'ai pas doublé et je ne m'en porte pas plus mal.

IMG_3825

IMG_3828

IMG_3829

Azraël est trop content de son bel ensemble et il a raflé tous mes boutons hiboux en rab pour mettre dans son coffre aux trésors ce qui le réjouit encore davantage. Et en plus, cela me permet comme prévu de participer au défi Victor d'Elisabeth. Et ça, c'est top !

Posté par reyhaziel à 22:29 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 21 février 2019

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 7 - mais je lui ai posé un lapin

Rhaaaaaa ! Y en a marre ! Ça caille et j'ai rien à me mettre !

Oui ben on se calme la Puce. Il y en a plein ton placard des jolies robes que tu peux mettre en été ou en hiver. Je te rappelle que j'ai un manteau pour Azraël à faire là.

Eh pourquoi ce serait Azraël d'abord hein, pourquoi ?

Euh, parce que c'est ton petit garçon adoré ?

M'en fiche ! Il a déjà un beau manteau rouge le Azraël et moi, je rentre plus dans aucune robe vu comment le stress m'a transformé en baleine !

Mais non mais non, c'est pas si terrible voyons !

SIIIIIIIII, c'est terriiiiiiiiible ! Et pourquoi je pourrais pas piquer ma crise moi aussiiiiiiii! JE ... VEUX ... UNE ... NOUVELLE ... ROOOOOOOBBBBBEEEEE !

(oui oui, je sais, je frisais l'hystérie mais c'est pas ma faute, c'est Hystéricus qui sévit à mort à la maison en ce moment)

Bon bon, ça va ! Je vais te la faire ta robe. Mais un truc simple et qui va vite d'accord !

D'accord ... si tu me fais celle-là !

78e1de4ee82e697f0ea3fd69ec253950

Eh oui, ça fait déjà plusieurs mois que je suis tombée par hasard sur cette photo et que je rêve d'une robe comme celle-là depuis. Allez savoir pourquoi, il y a des modèles comme ça qui vous tape dans l'oeil. Alors à force de le harceler, j'ai fini par l'avoir à l'usure le Couturus. Pour une fois que c'est moi qui le harcèle et pas l'inverse (qui vient de dire que j'ai un grain ? Hein, qui ?). Sauf que, le petit problème, c'est que mon démon couturier a un énorme poil dans la main alors il a refusé de faire le patron de cette petite merveille. Fallait que je me débrouille pour le lui fournir qu'il m'a dit. Comme si j'avais jamais suivi un cours de patronnage moi !

Pas grave, j'allais bien trouver dans ma patronthèque un modèle de robe porte-feuille qui pouvait convenir. Et c'est bien le cas, j'ai trouvé la robe Elisa de la maison Victor édition 4 hiver 2014. Ça tombait bien, je voulais justement participer au défi Victor d'Elisabeth. Pleine d'un optimiste débordant, j'ai donc recopié mon patron et commencer à regarder comment le transformer pour avoir la robe de mes rêves. Oui ... bon ... alors ... comment dire ... ça a été ... galère ! Mais alors super galère ! Tellement galère que ça m'a pris une bonne semaine en bossant dessus tous les soirs. Même qu'au final, pour être certaine de ne faire aucune erreur, j'ai carrément fabriqué ma robe en papier que j'ai épinglé directement sur Madonna malgré ses cris de douleur (comme si une malheureuse vingtaine d'épingle sur tout le corps pouvait lui faire mal non mais des fois). Non vraiment, jamais une robe ne m'avait demandé autant d'effort en préparatifs !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_81bUNADJUSTEDNONRAW_thumb_81c

Madonna en pleine séance de torture

Ceci dit, je ne le regrette pas car ensuite, la réalisation a été comme sur des roulettes et la robe taillait pile poil comme je voulais sans aucune reprise. Il n'y a pas à dire, un mannequin à vos mesures, c'est vraiment d'une aide précieuse.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_84a

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_84bUNADJUSTEDNONRAW_thumb_84c

Pour résumer les transformations que j'ai pu faire, j'ai totalement changé la forme du décolleté, nettement trop profond à mon goût sur la Elisa d'origine. La forme portefeuille est également beaucoup plus croisée. Le bustier et la jupe ont été rendu asymétrique et des plis ont été ajoutés à la jupe devant. Enfin, pour mettre en valeur la cambrure de mes reins et mon popotin rebondi, j'ai ajouté quelques pinces par çi par là et j'ai également rallongé les manches.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_84f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_852

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_853

Ce que j'ai conservé : la longueur de la jupe qui était parfaite et sa forme générale, les emmanchures et la forme des manches que j'ai juste rallongé car je les voulais au poignet et pas 3/4.

J'aime beaucoup la robe que j'ai obtenu au final même si j'aurai bien accentué encore l'asymétrie (elle est plus prononcée sur Madonna que sur moi, je trouve). Cette robe est super confortable, douillette et bien chaude. Exactement ce dont j'avais besoin et je l'ai déjà beaucoup porté. Car oui, elle est cousue depuis 3 semaines.

IMG_2864

IMG_2865IMG_2867

Alors pitié Victor, et toi aussi Elisabeth, ne m'en veuillez pas de vous avoir posé un lapin hier ! J'ai juste oublié de publier mon post. Moi qui était si fière d'avoir fini ma cousette avec autant d'avance ! Promis, juré, la prochaine, je serai à l'heure à notre rendez-vous !

Posté par reyhaziel à 22:57 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 20 décembre 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 6

Avec la période des fêtes et la réalisation de mes petits cadeaux maison, je n'ai guère eu de temps à consacrer à ma garde-robe. Moi qui aurait pourtant bien besoin de nouvelles robes chaudes et confortables pour l'hiver, j'ai dû faire une croix sur mes rêves de robes cocooning. En revanche, vu l'état de décrépitude avancée de la plupart de mes gilets, j'ai bien été obligée de m'y coller sous peine de me transformer rapidement en glaçon. Apparemment, et vu le rhume carabiné que je me paie, je n'ai tout de même pas été rapide mais bon, passons !

Côté tissu pour mes gilets (oui, dans l'absolu, j'ambitionnais de m'en faire plusieurs mais finalement, je n'ai eu le temps d'en coudre qu'un seul pauvre de moi à ce compte je vais me geler tout l'hiver), j'avais trouvé mon bonheur : de la maille toute douce, fine, légère et surtout sans laine de mouton vu mon allergie à ce pourtant si noble matériau. C'est que niveau gilet, je suis légèrement psychorigide. Je les aime chaud mais pas trop, juste ce qu'il faut, ample mais pas trop, juste ce qu'il faut, souple mais pas trop, juste ce qu'il faut, à manche large mais pas trop, juste ce qu'il faut, long mais pas trop, juste ce qu'il faut, et court aussi mais pas trop, juste ce qu'il faut et puis ... hein, quoi, faut que je m'arrête ! Bon, vous l'aurez compris, je suis difficile question gilet, ce qui explique probablement l'état des miens que je mets depuis des années vu que je ne trouve pas l'équivalent pour les remplacer.

Mais cette fois, j'étais décidée à réussir. Alors j'ai cherché dans ma patronthèque et ...rien, nada, quetchi, des nèfles ! Oh j'avais bien quelques patrons de gilet mais c'était soit des montgolfières, soit bien trop près du corps à mon goût. C'est que j'aime porter mes gilets par dessus mes T-shirts ou mes robes à manches longues alors il faut des manches qui soient suffisamment larges pour qu'on ait une bonne aisance.

Je désespérais de trouver un patron qui me convienne quand je suis tombée sur le blouson SARA du dernier n° de la maison Victor, celui de Nov/Déc 2018. Sans poches, sans fermeture éclair, sa forme convenait parfaitement à ce que je voulais. Niveau longueur, c'était pile ce que j'aime pour un gilet court et comme à l'origine, c'est un blouson, on avait la bonne aisance au niveau des manches.

IMG_2810

IMG_2812

IMG_2813

Cerise sur le gâteau, comme je n'avais pas l'intention de le doubler, il devenait très facile et rapide à faire. Du moins en théorie. Parce qu'en pratique, ce n'est pas allé si bien que ça. C'était probablement dû à mon choix de tissu, pas vraiment la matière normalement prévue pour ce modèle mais je reste quand même dubitative concernant la forme des manches.

Ces manches sont de type raglan mais pour obtenir un bel arrondi au niveau de l'épaule, il y a un découpe de prévu sur la tête de manche. En assemblant cette découpe bord à bord, on crée un arrondi qui doit en théorie épouser la forme de l'épaule. Sauf qu'à ma première tentative, j'ai surtout obtenu une couture gondolante et une belle pointe qui rebique en plein sur mon épaule. Super moche ! Alors j'ai repris l'arrondi que j'ai adouci tout en le faisant plus long et maintenant, ça passe à peu près.

IMG_2814

La couture de tête de manche que j'ai dû allonger 5 bons centimètres

Autre problème imprévu, les parmentures. Comme je ne doublais pas, elles n'arrêtaient pas de se retourner sans arrêt au niveau du col. J'ai donc dû les coudre au point invisible directement sur le gilet.

IMG_2819

IMG_2821

Rhaaa, elles sont vraiment pourries mes photos mais pas eu le temps de faire mieux. Désolée !

Au final, ce n'est pas parfait mais ça remplit son office et le tissu est tellement doux que je lui pardonne volontiers ses imperfections. Et puis cela me permet de participer au défi Victor d'Elisabeth. Mais si je devais m'en refaire un, je modifierai le patron pour supprimer cette découpe sur la tête de manche. Allez, je file voir les réalisations des autres participantes.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 20 août 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 5

Rhaaa, et voilà, je suis en retard, comme d'habitude ! Pourtant, j'avais tout prévu au départ. J'avais débusqué une petite librairie pas loin de chez moi où on trouve TOUS les magazines de couture qui vont bien dont le dernier La Maison Victor. J'avais le tissu en stock déjà choisi, je savais exactement quel modèle j'allais coudre, je l'ai cousu en un temps record pour qu'il soit fini et photographié AVANT de partir au fin fond de l'île d'Oléron et j'avais devant moi 15 jours de vacances, QUINZE JOURS quand même, pour écrire et programmer ce post pour ce lundi 20 août 9h tapante et remplir ainsi le défi défi Victor d'Elisabeth.

Et ben non ! Allez savoir pourquoi mais pendant mes 15 jours, au lien d'écrire des posts, j'ai fait de la piscine, du petit train, de la marche, j'ai pris le soleil, accompagné les enfants à la fête foraine, joué au loto, fait la grasse mat, mangé des crêpes et des glaces, lu, lu, lu, joué au mini golf, été massée gratos par une kiné 4 fois (merci merci merci Inferno Gran Mom), mangé Thaï et j'en passe.  Et pour ceux qui se pauseraient la question, oui on était au bord de la mer mais non, j'aime pas la plage alors contrainte et forcée on y est allé une fois et puis j'ai convaincu les monstros que la piscine du jardin d'Inferno Gran Mom c'était quand même vachement mieux !

Mais bon, on est encore le 20 et il n'est pas minuit alors je remplis encore les conditions du défi donc ce n'est pas si mal. En plus, j'ai même réussi à répondre à la proposition d'Elisabeth puisque c'est bien le short Sunset de La Maison Victor Edition 4/2018 (juillet/août) que j'ai cousu. Aaah, j'entends d'ici vos exclamations étonnées, stupéfaites, interloquées ! Quoi comment, La Puce a cousu un short ! Elle qui a horreur de ça et n'aime guère mieux les pantalons. D'ailleurs elle n'a qu'un pauvre jean Bella dans sa garde-robe ! Pas possible ! On y croit pas une seconde. Et vous n'auriez pas tout à fait tort sauf que voilà, je l'ai finalement bien cousu mais pas pour moi. C'était le petit cadeau pour la fête d'Inferno Gran Mom.

IMG_2653

Oui, vous ne rêvez pas, il y a bien des têtes d'aigles dans l'imprimé du tissu

Que dire sur ce modèle ? Allez, on commence par ce qui ne va pas. D'abord, comme d'hab, LMV ça taille grand. Enfin, je dis ça. Je n'en couds pas beaucoup de modèles alors j'ai peut-être pas assez de recul mais bon, jusqu'à présent, tout ce que j'ai cousu taillait toujours plutôt trop grand que trop petit. Ensuite, heureusement que le short comporte peu de pièces et que son montage est assez simple parce que j'ai toujours autant de mal avec leurs explications. Bon, en même temps, j'ai de plus en plus l'impression que je suis une handicapée profonde de l'explication couturesque, que je me demande si je devrais pas m'inscrire à la MDPH (encore qu'il faudrait vérifier s'ils ont une section couture). Je suis à peu près sûre qu'on me déclarerait invalide de l'explication couturesque à plus de 80 % ! Faut quand même se rendre compte que j'ai failli transformer la partie ceinture du short en jambe ! Faut le faire quand même ! Mais son plus gros défaut, à ce modèle, c'est le rendu, très très loin des photos du magazine. Attention hein, je dis pas qu'il est moche. C'est juste que j'arrive pas à piger comment on peut obtenir des photos pareilles parce que même sans faire aucune adaptation du patron que j'ai respecté à la lettre (sauf l'ourlet que j'ai fait simple), j'ai pas du tout l'impression d'avoir cousu le short présenté dans son magazine par LMV. Question de tissu peut-être ? J'ai cousu le mien dans un coupon type jean en coton et élastane (trouvé aux Coupons Saint Pierre) bien solide mais pas trop épais. Et pour la doublure des poches et la ceinture, j'ai utilisé un reste de Liberty. Ça donne un bermuda trop chaud pour la canule de l'été mais parfait pour la mi-saison avec des collants et un sous-pull.

IMG_2662

Certains ont un blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos, Inferno Gran Mom, elle, a un bermuda gris avec 2 aigles sur le popotin !

Dans les points positifs, il y a la ceinture intégrée (une fois qu'on a compris que la partie la plus longue du patron ne correspond pas à la jambe du bermuda mais à la partie venant recouvrir un popotin plus ou moins rebondi). Le principe du "je replis le haut du tissu, je couds, j'ai fait ma ceinture coulisse pour l'élastique, j'adore. La taille élastique, quand on sait qu'on ne pourra pas faire de retouches si c'est trop large, c'est très pratique également car il suffit de resserrer plus ou moins l'élastique pour adapter. La taille haute et enveloppante le rend confortable, même cousu dans un tissu comme le mien. J'ai trouvé le principe des poches qui intègrent également les passants de ceinture pour le devant intéressant. Ça diminue le nombre de pièces à coudre et quand on est pressé, c'est toujours ça de pris. Par contre, faut pas se louper quand on positionne les poches sinon les passants ne se retrouvent pas du tout à la bonne place et c'est très moche pour le coup ! Et Inferno Gran Mom est fan des poches bien profondes où elle va pouvoir glisser son portable sans crainte qu'il se sauve dès qu'elle se penche.

IMG_2659

IMG_2661

Gros plans sur les poches et leurs passants intégrés

Côté difficulté technique, une fois compris le pliage du tissu pour la ceinture, c'est quand même plutôt facile et rapide à faire, bref, à la portée d'un débutant. Par contre, niveau esthétique, pour flatter la silhouette, il vaudra nettement mieux utiliser un tissu plus souple que le jean. Non pas que vous allez ressembler à une barrique sinon, mais la coupe du modèle, avec un tissu un peu raide, ne permet pas de cacher ses petites rondeurs, contrairement à ce que j'aurais attendu d'un taille haute.

Heureusement Inferno Gran Mom, à qui il va nettement mieux qu'à moi, en semble contente. Et c'est vrai qu'il lui va plutôt bien mais vous n'en saurez rien parce que j'ai pas eu le temps de la prendre en photo avec !

Et sinon, n'hésitez pas à aller voir les réalisations des autres participantes.

Posté par reyhaziel à 12:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 20 juin 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 4

Celles et ceux d'entre vous qui me suivent sur ce blog le savent, niveau couture, je bosse essentiellement pour ma pomme (ben oui quand même, soyons égoïste !), Azraël, ses fiancées et toutes les filles des copines sur lesquelles j'arrive à mettre la main (c'est-à-dire pas assez à mon goût je suis une pauvre frustrée de la robe fillette c'est horrible ma bonne dame).

Et là bien sûr, vous vous insurgez ! Mais pourquoi donc suis-je une Puce indigne qui ne coud jamais rien pour son homme ? Ben parce qu'il veut pas ! Non, je vous jure. J'ai bien demandé mais c'est refus CA TE GO RIQUE ! Et vu la quantité de fringues pour Azraël que je couds déjà, je ne me sens pas frustrée du caleçon ni du pantalon pour 2 sous alors je ne vais pas insister non plus j'aime autant vous le dire.

Mais et Gargamel alors me direz-vous ! Pourquoi faire si peu de vêtements pour lui ? Ben c'est à cause d'une maladie très rare que j'ai attrapé après lui avoir cousu son 5ème jogging. La joggingnïte aiguë qui cause une réaction épidermique virulente avec éruption de pustules, furoncle et tout et tout rien qu'à l'idée de coudre un seul jogging supplémentaire. Ou un T-shirt tout con d'ailleurs, du genre que tu trouverais à moins de 5 € à la supérette du coin. Mon sex-appeal n'ayant aucune chance de résister à une crise de joggingnïte, j'ai donc dû, la mort dans l'âme, renoncer à l'idée de coudre des basiques à Gargamel.

Mais ça, c'était avant Elisabeth et son défi Victor. Et avant que l'improbable se produise : que je dégote le Maison Victor de mai juin 2018 tout à fait par hasard. Et qu'il y ait dedans un splendide patron de polo pour homme ET enfant. Et que le polo taille jusqu'à 16 ans. Et que j'ai justement acheté 2 jours avant chez Toto le restant d'un coupon de jersey au magnifique imprimé cactus d'un petit mètre idéal pour un polo. ET que ... Ah non, ça s'arrête là. Mais bon, c'était un signe du destin à n'en pas douter. Alors ni une ni deux, c'était plié. Pour le défi d'Elisabeth, ce serait un polo Milano pour Gargamel et puis c'est tout ! Faut dire qu'il est vraiment chouette ce patron. Un vrai polo de grand avec patte de boutonnage, joli col, bracelets de manche et petite poche. Et comme j'avais un morceau de jersey vert assorti aux cactus en stock, c'était parfait pour faire le dessous de col, la patte de boutonnage et les bracelets de manche en tissu contrastant avec le fond blanc des cactus. Bref, j'étais remontée à fond, prête à tous les défis !

Allez Couturus, je compte sur toi. On doit réussir ! J'en ai marre des T-shirts, il est grand temps que Gargamel change de style !

Moi je veux bien, mais un polo, c'est plein de boutons. Et Gargamel, il m'semble bien qu'il aime pas les boutons. Même en dessin ! Alors en vrai !

Aie ! C'est vrai ça ! On fait comment alors ?

Des pressions peut-être ?

Nan il aime pas non plus !

Fermeture éclair ?

Il n'en veut que sur les gilets

(oui, Gargamel est très très très psychorigide du vêtement d'où ma mauvaise volonté à coudre pour lui autre chose que des déguisements)

Huuuum, on raccourcit la fente, on la bloque en bas et on laisse ouvrir naturellement sans rien mettre !

Mouaiiiis, ça pourrait marcher. On y va !

Et pour y aller, on y est allé. Enfin, on a essayé parce que pour être parfaitement honnête, j'ai bien passé une semaine à cogiter avant de simplement recopier le patron. Parce que je réfléchissais à cette histoire de fermeture du col ? Que nenni ! C'était tout bonnement parce que je ne comprenais rien de rien aux instructions de montage du col et de la fente d'encolure ni aux repères du patron concernant ces 2 éléments. D'ailleurs, je n'ai toujours rien compris à ce jour et j'y suis allée au petit bonheur en me disant que j'arriverai toujours bien à quelque chose.

Et là, ça a été le carnage ! Pourtant, je jure que j'ai essayé de suivre ces damnées instructions au mieux mais quand j'ai épinglé les pattes de boutonnage à ma fente de col ... horreur totale ! Rien à faire ! La fente n'était pas au milieu de l'encolure mais complètement sur le côté. J'avais inversé les repères de coupe sur le patron. Faut dire honnêtement que moi, quand je vois une ligne pleine et à côté 2 repères indiquant le début et la fin d'une ligne parallèle à la ligne pleine, je me dis qu'on doit couper le long de la ligne pleine et pas entre les 2 repères ! Vous n'auriez pas fait la même chose vous ? Ben apparemment non ! Mais comme j'ai rien compris au montage, j'en jurais pas non plus.

Alors certes, j'aurais pu recommencer. J'ai encore assez de tissu dans mon coupon. Sauf qu'il est tout petit mon coupon et qu'Azraël aimerait bien un truc dans ce qui reste. Et puis ça me cassait les pieds de perdre un morceau de ce beau tissu alors que je n'avais même pas la garantie que Gargamel accepterait de porter le polo au final. Alors j'ai bidouillé et j'ai fini par rattraper le coup. C'est loin d'être parfait mais si on n'y regarde pas de trop près, ça passe.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_64f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_655

Pour le col, même topo. Avec mes bidouilles, les pièces n'étaient plus franchement raccord (et je vous parle même pas du liseré de col) mais j'ai fini par en tirer quelque chose et j'en suis d'autant plus fière que je n'ai pas la moindre idée du début du commencement du montage normal de la chose.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_651

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_654UNADJUSTEDNONRAW_thumb_650

Heureusement pour le reste, c'était du classique et j'ai donc pu achever sereinement mon ouvrage (bon, j'ai quand même laissé tomber la poche de poitrine). Et là, j'ai eu un choc. La longueur ! Parce que voyez-vous, si au niveau ampleur le 14/16 ans était parfait pour Gargamel et devrait même lui faire un peu de profit, niveau longueur c'est court ! Très court ! Vraiment très très court ! Surtout quand on est habitué aux modèles Ottobre où on passe son temps à raccourcir manche et longueur de buste. Là, si je devais le refaire, je rajouterais bien 10 cm de long. Heureusement, il reste tout à fait portable et j'ai donc pu le mettre sur le dos du bestiaux.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_659UNADJUSTEDNONRAW_thumb_658

Regardes Gargamel. Je t'ai fait un beau polo !

...

(Silence assourdissant du monstros qui scrute le polo sous toutes les coutures à la recherche des boutons honnis !)

Non non, Gargamel, tu peux y aller, il n'y a pas de bouton

...

(silence méfiant d'un monstros qui daigne tout de même enfiler le polo)

Rhoooo, qu'est-ce que t'es beau comme ça mon Gargamel ! Hein Chéri

Oh oui ! Magnifique !

...

(silence perplexe d'un monstros fixant avec une intense concentration la fente d'encolure)

MAMAAAAAAAAN ! IL EST TOUT CASSE ! C'EST PAS MOI ! PARDON MAMAAAAAAAN !

(hurlement déchirant d'un monstros en crise persuadé qu'il a déchiré son nouveau T-shirt parce qu'il y a une grande fente en plein devant)

Bon, c'est très cruel, on en est bien conscient mais sur le coup, avec Chéri, on a éclaté de rire. Et puis on a expliqué à Gargamel que tout était parfaitement normal, que c'était comme ça un polo et qu'il n'avait absolument rien fait de mal. Depuis, le polo est adopté et je sens qu'il va avoir des petits frères. Enfin, dès que j'aurais compris comment monter cette fichue fente !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_65c

Huuuum ? Y a comme un truc sur cette photo !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_65d

Ah oui, y a un Azraël sur cette photo !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_65f

Et un Gargamel qui prend sa revanche !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 20 avril 2018

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 3

Ah ça, il était beau ce tissu. Il était bleu, ben oui, BLEU quoi, donc forcément merveilleux. Il était doux, tout doux, comme une peau de pêche et fin avec un tombé fantastique. Il était léger et en prime légèrement extensible comme un jersey. Et il était en super promo à La maison d'Ursule pour un prix imbattable (moins de 5€ le mètre). Il ressemblait à du daim en plus alors forcément, quand j'ai vu la jupe Suzy de La maison Victor édition Septembre/Octobre 2017, j'ai tout de suite pensé que ce serait le modèle idéal à coudre pour le défi d'Elisabeth du blog Le-chat-et-la-marmotte.

Bref, il avait tout pour lui ce tissu, le rêve de toute couturière, une petite merveille. Pensez donc, il avait même le bon goût de ne pas glisser sans arrêt de la table du salon et je pouvais recopier mon patron tranquillou sans aucun vautrage de toute façon parfaitement impossible avec mon armure de stormtropper. En moins d'une heure, j'avais découpé mon patron, recopié les pièces sur mon tissu, découpé mes pièces et épingler les premiers panneaux à assembler. Le rêve je vous dis ! Couturus était sur son petit nuage et moi extatique à l'idée de me coudre enfin un truc rien que pour moi.

IMG_2336

IMG_2339

IMG_2338

Oui, il était vraiment parfait ce tissu. J'avais juste oublié un petit détail : la perfection n'existe pas ! Et Enquiquinus, jubilant à l'idée de jouer un bon tour à son lointain cousin Couturus, s'est rapidement chargé de me le démontrer, transformant le rêve en cauchemar. Car mes petits amis, ce merveilleux tissu, c'est le truc le plus pourri qu'il m'ait été donné de coudre. Ah ça, il peut en avoir des qualités pour rattraper le fait que, quelque soit le type de fil et d'aiguille, la machine rate au moins un point sur 5 dans le meilleur cas (Milady était vexée comme un poux et totalement mortifiée la pauvre), qu'il refuse de glisser correctement pour le pied de biche, qu'il est impossible de poser une fermeture éclair sans qu'elle ne gondole (une horreur que j'ai refusé de recommencer une 3ème fois) et que le fil casse sans arrêt (pas moins de 12 fois sur un simple ourlet en point droit). Pour un peu, je me serais crue revenue quelques années en arrière avant l'arrivée de Milady dans notre vie. Seules les aiguilles cassées m'auront été épargnées.

IMG_2343

Et une fermeture éclair invisible pas invisible du tout et qui gondole à mort !

Non vraiment, on pourra pas dire que je ne l'ai pas méritée ma petite Suzy ! C'est d'autant plus dommage que le modèle lui-même est plutôt simple à coudre puisqu'il s'agit juste d'une jupe cercle. L'originalité vient du fait que le cercle est découpé en 14 morceaux. Ok, on a l'impression que c'est beaucoup mais en fait, c'est bien pratique pour les handicapés du dos comme moi car du coup, ça ne fait que des petites pièces à reporter sur le tissu (sinon, j'aurai eu aucune chance de pouvoir la coudre). Et puis en prime, ça permet d'optimiser son coupon. Pour moi, ce modèle taille plutôt pas mal. J'ai suivi le tableau de mensurations de LMV et à part une taille peut-être un peu large (mais ça pourrait venir de l'élasticité du tissu), tout est tombé pile poil ce qui m'arrive suffisamment rarement pour être souligné.

Vu mes difficultés, je n'ai pas surpiqué mes coutures d'assemblage de part et d'autre partout comme préconisé par le patron, je me suis contentée d'une seule surpiqûre. Et pour renforcer la ceinture que je trouvais un peu "molle", j'ai sorti une magnifique dentelle de mon stock que j'ai posé sur l'intégralité de la dite ceinture. Bien évidement, hors de question de faire des boutonnières dans ce fichu tissu. Et hop, mes pressions en résine sont ressorties du tiroir.

IMG_2344

IMG_2345

Au final, même si j'ai bien galèré, Suzy est plutôt réussie et elle me permet de participer au rendez-vous avec Victor d'Elisabeth. Elle est agréable à porter à condition de ne pas s'assoir sur un canapé en tissu et de ne rien porter en dessous car le tissu a tendance à s'accrocher à tout et n'importe quoi. Reste à voir ce que cela donnera par temps chaud (ce que je devrais savoir rapidement si j'en crois la météo). Désolée, pas de photos portées cette fois. Avec le corset, c'était juste pas possible !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 20 décembre 2017

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 2

Ha ha ! J-5 avant Noël. Les monstros me rendent folle avec leur liste au Père Noël ! Mes cadeaux ne sont pas tous finis ! Mais c'est pas ma faute, je le jure, c'est la faute aux fournitures qui n'arrivent pas. A croire que mon fournisseur de tissu est encore en train de récolter le coton pour le tissu que je lui ai commandé et que mon fournisseur de chocolat est encore en train de torréfier ses fèves de cacao ! On vient seulement de faire le sapin, les cadeaux finis ne sont pas emballés et mes paquets pour les copines ne attendent toujours d'être envoyé. Bref, c'est la cata et rien n'est prêt !

Non mais qu'est-ce que tu racontes ? J'ai fini moi ! Regardes un peu.

Waouuuh ! J'y crois pas ! J'aurais une belle robe neuve pour Noël ! Oh merci Couturus !

Eh oui, si l'an dernier tout était prêt sauf ma tenue de fête, cette année, on a inversé la tendance. C'est après avoir vu un superbe velours noir stretch scintillant en solde chez Tissunet que j'ai craqué ! Il était trop beau ce velours. Il me le fallait absolument ! Après tout, j'avais impérativement besoin d'une robe neuve pour les fêtes. Sans compter que je n'ai aucune petite robe noire dans ma garde-robe. Absolument inadmissible non ! Il me fallait impérativement réparer ce manquement inacceptable au bon goût sous peine de voir ma vie sociale ruinée à jamais. Ni une ni deux et me voilà l'heureuse propriétaire d'un petit coupon de ce splendide velours.

IMG_2109

Oui, tous les petits points blancs sont en fait des paillettes qui scintillent

Mais que coudre ? C'est là que je me suis souvenue de la belle robe Madeline du magazine la Maison Victor (Edition 5 - sept/octobre 2017) cousue par Elisabeth du blog le Chat et la Marmotte. Ce serait un modèle parfait pour ma robe de fête et en prime, cette réalisation allait me permettre de participer à son défi rendez-vous avec Victor.

IMG_2111IMG_2112IMG_2113

Devant, coté et dos. Avec une petite ceinture métallique pour souligner la taille.

Cerise sur le gâteau, j'avais justement acheté ce n° lors de sa sortie (si c'est pas un signe du destin ça). Alors hop, je me suis lancée. D'après le tableau des mensurations, j'oscillais entre un 42 et un 46 mais vu que mon tissu était bien stretch, j'ai finalement opté pour un 42 et je ne le regrette pas. Question largeur, j'ai tout de même dû reprendre au dos afin de mettre en valeur ma chute de reins et mon popotin rebondi. Question longueur, c'était parfait pour moi grâce aux 4cm de rogner sur le buste. Eh oui, pour une fois, j'ai tout de suite pensé à raccourcir le buste pour que la ligne de taille soit bien passée au niveau de ma taille et non de mes fesses ! J'aurai d'ailleurs pu raccourci encore un peu car je la trouve toujours un peu basse.

IMG_2098

IMG_2100IMG_2101

Mais à part ces menus ajustements, ce modèle s'est quasiment cousu tout seul. J'ai longuement hésité sur le point à utiliser pour coudre ce tissu stretch et finalement, j'ai opté pour un point droit classique, quelques essais au point élastique m'ayant montrée que les coutures gondolaient. Et effectivement, sur ce tissu un peu épais, le point droit classique convient bien mieux qu'un point élastique. 

IMG_2102

Et voilà, parée à briller de milles feux. En prime, il me reste largement assez de tissu pour me coudre un boléro assorti (mais là, ça va devoir attendre).

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 20 octobre 2017

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec Victor # 1

Euuuh, Couturus ?

Ouiiiii ?

C'est quoi ce truc que t'as mis sur les fesses d'Azraël ?

Ben un pantalon pourquoi ?

Un pantalon ? Ça ? Un sac à pattes oui !

Un sac peut-être, mais un Victor !

Ah la la, sacré Couturus ! Il a la mémoire courte le pauvre. Je me demande parfois s'il n'a pas encore moins de neurones fonctionnels que moi (ce qui se réduirait vraiment à pas grand chose quand on pense à l'unique encore en état de fonctionnement que je possède). C'est qu'il les cumule en ce moment. Rendez-vous compte : il a réussi à perdre une robe en cours de réalisation (oui oui, une robe entière mais je vous raconterai ça bientôt), à oublier qu'il devait participer à un défi couture et choisi de coudre en express un petit quelque chose pour le dit défi en oubliant de le coudre une taille au dessus et pas 2 !

Ce défi, rendez-vous avec Victorc'est celui d'Elisabeth du blog le chat et la marmotte. Car Elisabeth, non contente d'être la reine incontestée toute catégorie du recyclage de vêtements (c'est absolument dingue ce qu'elle arrive à faire, vraiment !) est une fan du magazine La maison Victor et elle nous a mises au défi de coudre un modèle issu de ce magazine tous les 2 mois. Vi vi, tous les 2 mois seulement, ça doit être son côté marmotte (pitiéééé Elisabeth, te fâche pas, c'est une blaguuuuuue !).

Pour le 20 octobre, il fallait donc réaliser un joli vêtement en couture ou en tricot, au choix, puisque le magazine propose les 2 types de réalisations. Bien sûr, comme à son habitude, Couturus a planifié tout ça fort longtemps à l'avance, repérant modèle, tissu et fournitures, passant commande immédiatement pour tout recevoir dans les temps et établissant un calendrier de réalisation pro-réactif glissant en cas de problème avec réunions d'avancement pré-programmées et café et petits gâteaux intégrés. Naaan, je blague ! En fait, si Elisabeth ne nous avait pas gentillement rappelé l'échéance mardi, Couturus n'y aurait pas pensé un seul instant. Et comme il ne m'avait jamais jamais jamais prévenue qu'il comptait participer, fallait pas qu'il compte sur moi pour y penser à sa place (c'est quoi, c'est que j'ai toujours mon problème de fond de robe à résoudre moi!) . Il ne lui restait donc plus qu'à coudre un truc en 2 jours. Une chance pour lui, si je ne couds pratiquement jamais du Victor, ça m'arrive quand même de temps en temps. C'est comme ça qu'Azraël s'est retrouvé l'heureux propriétaire d'un short Cyriel (Maison Victor mai-juin 2016) transformé en pantalon qui pique les yeux, un modèle qui lui a fait un long usage contrairement à la plupart des pantalons que j'ai pu lui coudre jusqu'à présent. Un petit détail qui aurait dû lui mettre la puce à l'oreille au Couturus soit dit en passant.

Ce pauvre Azraël manquant cruellement de sacs à pattes de pantalons à sa taille, mon petit démon couturier a donc sauté sur l'occasion et vu la vitesse actuelle de pousse du monstros, il a décidé de coudre le biniou une taille au dessus de sa taille actuelle pour qu'il puisse le mettre plus longtemps. Mouais, une taille au dessus. Tu parles ! L'idée aurait peut-être été bonne si le patron n'était pas déjà prévu à la base pour satisfaire 2 statures à la fois (genre 146/152 ou 158/164) et qu'il n'était pas également prévu à l'origine pour faire un short large. Résultat, un truc dans lequel mon monstros bien en chair semble avoir la taille crevette. En contre-partie, il est imbattable niveau confort, d'autant qu'il est cousu majoritairement dans un tissu à sweat bleu marine tout doux et quelques touches de jersey contrastant pour .... ben le contraste ! En bref, je ne saurais trop conseillé à celles qui voudraient transformer ce modèle de short en pantalon de réduire fortement l'ampleur des jambes en plus de les allonger histoire d'avoir un meilleur seyant.

IMG_1715

Devant

IMG_1722 

Dos

Techniquement parlant, les schémas du magazine sont assez clairs et le modèle se coud tout seul (ou presque). J'adore le système de poche en un seul morceau qu'on plie pour former le devant et le fond de la poche. Ça limite les coutures et les pièces à couper et quand on est pressé, c'est le pied ! Le dos du pantalon est bien conçu et couvre bien les reins ce qui n'est pas le cas de tous les modèles. Et avec ses empiècements, il permet de jouer sur les tissus ou la pose de passe-poils pour le personnaliser.

IMG_1716

Taille élastique bien pratique

IMG_1721IMG_1720

Fausse braguette et jolies poches

IMG_1723 

Empiècements dos

La fausse braguette est enfantine à réaliser et la taille entièrement élastiquée en fait un modèle idéal pour le plus jeune âge, les psychorigides du jogging et les gros fainéants. Ceci dit, je reprendrais le patron avant d'en coudre un autre parce que bon, quand même, là, il va lui en falloir du temps et des litres de crème glacée avant de le remplir ce futal au Azraël !

IMG_1724

Non, j'ai pas ajouté un gros bouton qui sert à rien, c'est un reflet

!IMG_1725

Et un nouveau pantalon de valider par son heureux propriétaire !

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,