vendredi 30 août 2019

Opération Déstockage # 24 : Tous Complices

Ça fait déjà un petit moment que j'entends régulièrement parler de cette marque et cette fois, j'ai craqué ! Je me suis procurée plusieurs patrons de sacs et accessoires de chez Sacôtin. Il faut dire que je venais d'admirer le splendide sac Mambo cousu par Nabel qui me faisait déjà bien envie quand j'ai aperçu son Complice au fond du sac. Et là, ça a fait tilt. D'abord parce que je risque fort de devoir remplacer bientôt mon propre porte-monnaie mais surtout parce que je cherchais un truc sympa à coudre comme cadeau d'anniversaire.

IMG_3005

IMG_3010

IMG_3006

Sitôt le patron téléchargé (oui, c'est un patron pdf mais il n'y a pratiquement aucune feuille à assembler), je me suis lancée dans sa réalisation. Comme j'étais pressée (vu que j'étais largement à la bourre pour mon cadeau), j'ai décidé de me débrouiller avec ce que j'avais en stock. La seule chose que j'ai acheté, ce sont les attaches pour la bandoulière ce qui me permet de participer sans trop de mauvaise conscience à l'Opération Déstockage de Scrapaboom.

IMG_3009

IMG_3011

Niveau tissu, je n'ai pas hésité longtemps. Il me restait du cuir du sac honteusement copié de celui d'Elisabeth. Et comme le Complice était destiné à la propriétaire du dit sac (la propriétaire de la copie, hein, pas Elisabeth ... Désolée Elisabeth !), utiliser ces chutes comme tissu extérieur m'a paru comme une évidence. Histoire qu'il soit un minimum assorti au sac, j'ai fait un petit motif en appliqué qui rappelle celui d'une de ses faces.

Pour l'intérieur, j'ai utilisé des chutes de tissu rouge à pois blancs en pur coton (tissu Robert Kauffman). Pour compléter et donner un peu de peps à l'ensemble, j'ai sorti un coupon de Liberty qui attendait son heure depuis au moins 2 ans dans mon placard.

IMG_3015

IMG_3013

IMG_3018

Pour un premier essai de patron Sacôtin, je dois dire que je n'ai pas été déçue. Moi qui râle souvent après les explications opaques des Burda et autres Ottobre, là, tout est clair ! Le fait que les marges soient incluses dans le patron, pour ce type d'accessoire, est un gros avantage je trouve car il y a pas mal de poches et parties à assembler et le fait d'inclure les marges de couture dans le patron facilite une bonne superposition des pièces sans décalage.

Niveau difficulté, il est classé comme "intermédiaire avancé" par sa créatrice mais franchement, les explications sont tellement bien faites que je n'ai pas vraiment ressenti de difficultés. Sans aller jusqu'à être à la portée d'un débutant, je pense qu'on peut y arriver même avec un niveau très très moyen en couture. Mon seul moment de frayeur a été lors de l'assemblage final quand Milady a refusé de coudre une zone où l'épaisseur tissu + cuir était trop importante. Par contre, il est clair qu'il faut être patient et méticuleux pendant la réalisation si on veut obtenir un résultat propre et de jolies finitions.

IMG_3020

IMG_3022

Mais pour un premier essai, je suis vraiment ravie. J'envisage d'ailleurs sérieusement d'en faire un pour moi mais aussi d'en mettre d'autres versions sur ma liste de cadeaux à offrir pour Noël.

Sur ce, je vais aller voir les merveilles cousues par les autres déstockeuses.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 30 juillet 2019

Opération Déstockage # 23 : La robe canicule

Eh La Puce, t'as vu les températures qui s'annoncent ?

Hein? Non, pourquoi ?

Dans les 40 degrés à l'ombre !

KOUAAAA ! Mais c'est la cata ! Toutes mes robes légères sont à laver et j'ai plus rien à me mettre !

Alors bien sûr, certains se sont que j'avais dû me précipiter sur ma machine à laver m'occuper de mon linge sale. Mais en fait, non ! Parce que je suis une grosse fainéante et que c'est épuisant de faire la lessive. Après faut trier, plier, repasser tout ça tout ça. Naaaaan, me coudre une nouvelle petite robe en moins de 2 jours, c'est nettement plus reposant, vous ne croyez pas ?

Alors j'ai sorti tous mes patrons de robe d'été à la recherche de la petite robe parfaite et j'ai trouvé ... la maxi robe parfaite ! Le modèle 27 du Tendance Couture n°29. De style un peu bohème, c'était le patron idéal pour enfin utiliser mon coupon de coton brodé tout léger en stock dans mon placard depuis au moins 2 ans et participer à l'Opération Déstockage de Scrapaboom. Avec son bustier court monté sur une jupe assez longue, elle a un petit air de robe taille empire idéale pour cacher ses rondeurs. Des cordons à nouer dans le dos permettent de resserrer un peu la robe pour davantage de seyant. Mais c'est son encolure qui m'a fait flasher avec ses découpes sympas et ses pinces judicieusement placées.

IMG_2970IMG_2974IMG_2973

Le seul problème, c'est que même si je ne suis pas grande, mon coupon l'était encore moins alors faire tenir toutes les pièces dedans : impossible. Pour y arriver, j'ai dû couper le dos en 2 morceaux au lieu d'un seul et utiliser les lisières du tissu pour réaliser les cordons pris dans les coutures de coté et permettant de ceinturer légèrement la robe.

IMG_2989

Niveau difficulté technique, elle est assez simple à faire, avec seulement 2 difficultés notables. La première, c'est la pose de la parmenture d'encolure pour avoir une finition bien nette au niveau de la pointe. Heureusement, pour une fois, les explications sont assez claires et avec les dessins, on comprend assez bien la marche à suivre. Et la seconde, c'est l'assemblage au niveau de la couture d'épaule. Je n'avais encore jamais fait un assemblage de ce type où on vient rabattre la parmenture dos sur la couture d'épaule mais c'est vrai que, si on arrive à le faire correctement, cet assemblage donne une jolie finition.

IMG_2982

Biais maison pour les finitions d'emmanchure

Niveau patron, honnêtement, il taille plutôt bien. Avec son empiècement, ses pinces et ses cordons, le bustier s'adapte parfaitement au niveau de la poitrine sans faire de faux pli. Mais pour ce qui est d'affronter la canicule, le décolleté aurait plutôt tendance à faire grimper dangereusement la température de votre cher et tendre. Pensez donc, au premier essayage, il me descendait sous la poitrine ! J'ai donc dû lui rajouter une petite pièce pour ménager la tension et la température de Chéri et rendre la robe boulot compatible !

IMG_2980

On voit la petite pièce triangulaire rajoutée pour la pudeur !

Portée lors de la première canicule et de la dernière, elle est vraiment super agréable, à la fois grâce à son tissu frais et à son ampleur. Elle me plait même tellement que je suis en train de me coudre sa petite soeur en double gaze bordeaux à points dorés.

IMG_2987

IMG_2988

Allez, je file admirer les créations des autres déstockeuses.

Posté par reyhaziel à 23:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 30 avril 2019

Opération Déstockage # 22 : Premières amours couturesques

Rhaaaa, quand même ! Ils me manquent !

Oh oui ! A moi aussi ils me manquent mon petit Couturus ! Ils étaient si faciles, si simples, sans prétention quoi !

Et tellement rapides !

Et puis fiables ! Avec eux, on n'était jamais déçu ! Ou si rarement !

Bon alors, t'es d'accord ? On leur saute dessus ?

Si j'étais d'accord ? Un peu que j'étais d'accord. Alors ni une ni deux, j'ai sauté sur mes étagères à patrons et j'ai exhumé mes ..... tadam, roulements de tambour ... patrons japonais ! Et pour être tout à fait précise, j'ai ressorti mon bouquin spécial robes trapèze.

Après tout ce temps, ça m'a fait un peu bizarre de me remettre à un modèle aussi simple mais j'ai vraiment un problème avec ma garde-robe qu'il faut que je réapprovisionne d'urgence. D'abord parce que je n'ai plus grand chose à me mettre sur le dos (la faute au stress et à la prise de kilo qui l'accompagne invariablement chez moi). Et ensuite parce que j'avais froid. Je sais, avec le beau soleil de ces derniers jours et la remonter des températures, ça peut sembler bizarre, mais il caillait quand je l'ai cousu cette robe. Et enfin parce que j'avais un superbe tissu qui me faisait de l'oeil dans mon placard depuis un petit moment. Alors c'est sans remord aucun que j'ai ressorti le patron du modèle 12B du Les robes trapèzes pour me coudre une petite robe sans manches idéales pour la mi-saison, ou l'hiver avec un T-shirt ou un gilet. Un modèle très simple que j'ai rendu simplissime en utilisant l'élasticité de mon tissu pour supprimer l'ouverture du dos.

IMG_3772

IMG_3773

IMG_3774

Aucune difficulté technique à l'horizon donc si ce n'est mon choix de tissu : un superbe ersatz de velours (un truc qui ressemble à du velours mais qui n'en est pas) très doux mais qui accroche toutes les peluches et poussière passant à sa portée bleu d'une teinte bleue canard sur une face, l'envers étant tissu doudou super doux plutôt turquoise niveau couleur (en provenance de chez Toto je crois). Pour avoir de jolies finitions, j'ai posé du bord-cote plutôt que du biais sur les emmanchures et l'encolure et ajouter un galon de dentelle.

IMG_3777

IMG_3779

Gros plan sur l'encolure et les emmanchures

IMG_3778

Le galon de dentelle et un petit noeud monté sur broche et amovible

J'adore le résultat et elle a déjà été pas mal portée mais je n'ai malheureusement pas trouvé le temps de prendre des photos portées (la loose !). Mais bon, Madonna étant sympa, elle a accepté de poser pour moi ce qui me permet de participer à l'Opération Déstockage de Scrapaboom.

J'en profite pour annoncer les résultats du tirage au sort de mon anniblog : c'est Nabelmumu qui a été désignée et qui n'a plus qu'à me dire ce qui lui ferait plaisir.

 

Posté par reyhaziel à 23:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 30 mars 2019

Opération Déstockage # 21 : Merci Terpsi !

Je l'ai déjà dit et je le maintiens : ce qu'il y a de chouette avec les blogs, c'est les chouettes rencontres qu'on y fait (et je vous parle même pas de toutes les idées trop cools qu'on peut aller y chiper en plus). Alors quand Terpsi (qui coud des tutus qui me font regretter d'avoir passé l'âge de reprendre la danse classique) m'a demandé mon aide pour les cadeaux de Noël de ses enfants, je n'ai pas hésité. Bon, ok, Noël c'est en décembre alors je sens bien que vous cherchez le rapport avec le déstockage de mars l'Opération Déstockage de Scrapaboom.

Ben c'est que pour me remercier, Terpsi m'a envoyé un superbe colis plein de merveilles que j'ai bien évidemment boulotté pour ce qui se mangeait (bon, pas toute seule, les monstros ayant eu la malencontreuse idée de se pointer au moment du déballage) et dispatché partout dans mon stock pour toutes les fournitures de couture, le tout sans avoir rien photographier évidemment et que, là maintenant tout de suite, j'ai bien trop la flemme de rassembler pour vous montrer. Mais parmi toutes ces petites merveilles, il y avait ... tadam ... du lycra bi-stretch top qualité !

Bon, d'accord, on cherche toujours le rapport avec le déstockage de mars mais ça va arriver. Le truc, c'est que début mars justement, Gargamel a commencé à râler parce qu'il voulait aller à la piscine. Et qui dit piscine, dit maillot de bain. Mais à part ma première tentative de maillot qui ressemble plus à un boxer qu'à un maillot (mais en même temps, pour un patron de boxer, c'est peut-être un peu normal), il n'avait plus aucun maillot à sa taille le Gargamel. Que faire donc ? Lui mettre son boxer de bain au risque de se faire éjecter de la piscine pour plongeon en sous-vêtement ou lui mettre un vieux maillot au risque qu'il se craque sous la pression et qu'on se fasse éjecter de la piscine pour exhibitionnisme ? Un choix qui aurait pu se révéler cornélien sans la générosité de Terpsi.

J'ai donc sorti de mon stock le lycra précieusement rangé et je me suis attelée à la confection d'un maillot de bain de compet pour Gargamel. Ma première version lui allant toujours comme un gant, je suis partie sur la même base, le modèle 15 dénommé Mr Leopard du Ottobre 6/2016, mais en modifiant les pièces du devant pour casser l'effet boxer.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_861

Le devant

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_862

Le derrière (sans mauvais jeu de mots)

Niveau difficulté, le patron est toujours aussi simple à coudre. Par contre, j'ai eu quelques surprises avec les aiguilles de ma machine, ce qui prouve bien que je cousais un vrai lycra digne de ce nom pour la première fois. Car voyez-vous, j'ai eu beau testé mes aiguilles universelles, mes aiguilles à micro-fibres, mes aiguilles à jersey, à jean et à cuir, rien à faire. Quand j'arrivais à coudre un point sur 5, j'ai bien de la chance ! Et puis au détour d'un rayon chez Toto qu'est-ce que je vois qui me tend sa petite pointe acérée ?

Euuuh, Couturus, c'est quoi ce truc ?

Des aiguilles spécial tissu stretch !

(ton quelque peu agacé d'un Couturus se demandant si je suis analphabète ou juste bête)

Euuuh Couturus, c'est pas justement ça qu'il me faudrait pour coudre le maillot de Gargamel

Ben si

(ton encore plus agacé d'un Couturus penchant sérieusement pour la seconde opinion à ses pensées précédentes)

Euuuh Couturus, c'est donc de ces aiguilles qu'elles causent les filles qui cousent des maillots et des tutus sur leur blog ?

Ben oui

(sous-entendu non mais t'en tiens vraiment une couche ma pauvre fille)

Euuuh Couturus, je suis un vrai boulet là non ?

Je ne te le fais pas dire la Puce, je ne te le fais pas dire !

J'aime autant vous dire que j'ai sauté dare dare sur les dites aiguilles. Et là, miracle, ça s'est cousu tout seul. Résultat, un superbe nouveau maillot pour un Gargamel aux anges et qui me permet de participer au défi Déstockage ce mois-ci. Mais maintenant, c'est Azraël qui est un peu jaloux et qui lorgne sur les coupons qui restent pour avoir son propre maillot de bain. Il devra quand même se faire une raison et attendre que je sois allée admirer les merveilles des autres déstockeuses d'abord !

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_863

Terpsi, Gargamel te dit un grand merci et moi aussi !

Posté par reyhaziel à 23:50 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 30 janvier 2019

Opération Déstockage # 20 : Jogger d'intérieur et d'extérieur

Hein ? Quoi ? Qu'est-ce ? Rhaaaaa, mais on est le 30, c'est la deadline du défi Déstockage de Scrapaboom. Et moi qui n'ait même pas fini de préparer mon post avec une super recette de bûche de Noël (qui, non mais qui a osé dire que je suis en retard dans mes publications ? Qu'il se dénonce immédiatement !).

Quand je pense que ma participation au défi est cousue depuis des semaines et j'ai failli oublier de publier ! Non mais quelle honte quand même. Bon, ben la bûche, ce sera pour la prochaine fois. Allez, trêve de bavardage (aie, c'est dur ça j'avoue) et entrons tout de suite dans le vif du sujet. Entre 2 cousettes pour anniversaires, j'ai pris le temps de renouveler un poil la garde-robe d'Azraël. Il faut dire que ce jeune homme ne cesse d'allonger (bon, ça, ça va) et de s'élargir (mouais, va quand même falloir songer à arrêter là bonhomme). Conclusion, il ne rentre plus que dans les derniers pantalons d'été que je lui ai cousu et avec les températures actuelles, c'est un peu ... comme dire ... limite quoi !

Et comme ça fait des mois que j'ai dans mes placards un magnifique jersey gris à tête de mort double face, la seconde face étant un genre de fourrure minky, dégoté pour pas trop cher chez Toto, c'était le moment de lui faire un beau petit pantalon. Pour l'occasion, je voulais un truc confortable avec lequel il puisse aller en cours de sport. Alors quand je suis tombée sur le modèle 36 du Ottobre 4/2016, le Grey Marl Jogger, ça m'a paru comme une évidence. Tout comme il m'a paru tout aussi évident de simplifier le modèle en ne faisant qu'une poche zippée au lieu de 2 (j'avais qu'une seule fermeture éclair en stock de toute façon) et pas de poche arrière (bien trop petit et donc d'aucune utilité).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_813

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_816

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_818

Oui, je sais, elles sont toutes pourries mes photos mais Azraël n'était pas franchement coopératif

Pour un jogging, ce modèle est vraiment pas mal. Avec ses poches zippés, sa poche arrière et sa fausse braguette (pas faite non plus, j'étais particulièrement pressée et je suis allée au plus simple), il s'approche plus du pantalon de ville que du jogging tout en restant particulièrement confortable. Et quand on est pressé comme moi, la ceinture directement intégrée permet un gain de temps indéniable et offre une simplicité de montage des plus appréciables.

Dans l'ensemble, à part la poche zippée, ce modèle ne présente aucune difficulté technique. La poche est par contre un peu délicate à réussir, surtout si on a un tissu un peu épais. Attention également si vous vous imaginez pouvoir faire l'impasse sur la fermeture éclair et que vous imaginez que la poche va "tenir tout seule". C'est clairement pas possible. Sans elle, votre poche ne ressemblera plus à rien, baillera en permanence et votre monstros aura une dégaine plus que négligée (c'est du vécu, je vous dis pas comment j'ai galèré pour rajouter la fermeture éclair à posteriori).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_80f

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_80e

Comme j'étais bien lancée et que ce Jogger me plaisait vraiment beaucoup, j'ai décidé de ne pas m'arrêter en si bon chemin. Et puis Azraël attendait depuis un moment que je lui couse un nouveau pyjama tout doux dans les superbes velours jersey bordeaux et ivoire trouvés chez Toto. Alors j'ai simplifié le patron au max (je n'ai donc gardé que les jambes de pantalon avec la ceinture intégrée) et j'ai fait du Jogger un pantalon de pyjama. Pour aller avec, j'ai repris le modèle de T-shirt déjà largement validé, le Cross Country Skier, modèle 26 du Ottobre 6/2016. Et voilà un pyjama doudou qu'Azraël a bien du mal à quitter le matin.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_80b

Non vraiment, Azraël n'était pas coopératif pour les photos ce jour-là

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_80d

Et si je vous disais que es 2 pantalons font exactement la même longueur d'après le patron, vous me croyez ? Parce que je vous jure que c'est le cas. J'ai toujours pas compris ce qui s'est passé ???

Allez, je vous laisse. J'ai un post sur une certaine bûche de Noël à finir, les créations des autres déstockeuses à aller admirer et un sacré retard de mails et de visionnage de mes blogs préférés à écluser !

Posté par reyhaziel à 12:42 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,


dimanche 30 décembre 2018

Opération Déstockage # 19 : La folie des Fury

Décidément, ce Noël aura été celui de la peluche. Dans tous les sens du terme d'ailleurs et pour le plus grand désespoir de Chéri (légèrement tombé dans la maniaquerie depuis son domptage de l'aspirateur).

Il faut dire que vu la quantité de trucs cousus en peluche minky pour les fêtes (couverture, doudous, vestes d'intérieur et j'en passe), le pauvre pouvait passer l'aspirateur dans le salon tous les jours qu'on trouvait encore des peluches de tissu en vadrouille un peu partout. Et encore, je ne vous parle même pas de la réalisation de mon second Monster Book et de son incontournable passage chez le coiffeur !

Une fois n'est pas coutume, ces peluches là n'ont pas quitté la maison puisqu'elles étaient destinées aux monstros. Ben oui, à force de voir partir les doudous que je cousais, Azraël a fini par se rebiffer et exiger le sien. Or il se trouve que cette rébellion tout à fait inadmissible a coincidé avec le visionnage de la bande-annonce de la sortie de Dragons 3, une trilogie dont les monstros ont particulièrement apprécié les 2 premiers opus. Et comme, par un heureux effet du hasard, Cholyknight avait justement sorti un patron gratuit de peluche Krokmou que je rêvais de tester depuis un moment et que j'avais une chute de polaire minky noire et une blanche qui m'encombrait et dont je rêvais de me débarrasser rapidement, la rébellion azraëlienne m'a soudain semblé parfaitement acceptable finalement.

Alors pour ceux qui connaissent un peu la série Dragons (oui, c'est aussi une série en plus d'une trilogie) mais pas la bande-annonce du 3, vous vous demandez sûrement pourquoi j'aurai besoin de polaire minky blanche. Et bien parce que dans ce troisième volet, Krokmou se trouve une petite copine : une fury nocturne pas vraiment nocturne puisqu'elle est d'un blanc éclatant ! J'ai donc proposé à Azraël de coudre à la fois son Krokmou adoré et sa petite copine, ce qu'il a accepté avec enthousiasme. Et du coup, j'ai cousu 2 dragons : un Krokmou, adorable Fury nocturne tout noir à part sa fausse queue rouge (dont a hérité Azraël) et une demoiselle Krokmou toute blanche (dont a hérité Gargamel). Un projet couture réalisé dans la discrétion afin qu'Azraël ne puisse pas voir le résultat avant le jour J (et donc ne me pourrisse pas mes journées en demandant quand est-ce qu'il pourrait enfin récupérer sa peluche), une discrétion qui, les monstros croyant encore dur comme fer au Père Noël, n'a pas été sans conséquence.

Oh tiens Azraël, regarde, il y a encore ce gros paquet pour toi.

Oooh, qu'est-ce que c'est ? Waouuuh, un Krokmou, t'as vu maman, un Krokmou.

Oui oui Azraël, je vois. Alors, il est beau ? Il te plaît ?

Oh oui, il est trop beau. T'as vu Gargamel ?

C'est Krokmou ! Il est noir.

Oh mais, toi aussi t'as un dragon.

Oui, il est blanc, c'est la fille !

Maman maman, t'as vu ! Il y a la fille. Il est trop gentil le père Noël hein maman. Comme ça, t'auras moins de travail ! T'es contente !

Bon alors, comment dire ... Ben en fait j'ai rien dit, à part me répandre en remerciements au Père Noël pour sa gentille attention vu qu'il était hors de questions de casser leur baraque à des monstros ravis (si c'est pas de l'abnégation ça !). Et pour être ravis, ils l'étaient et c'est bien là l'essentiel.

IMG_2851

IMG_2852

IMG_2854IMG_2857

Pour celles et ceux d'entre vous qui auraient envie de se lancer dans la réalisation de cette peluche, quelles remarques sur le niveau de difficulté. Comme d'habitude, les patrons de Choly sont plutôt bien faits donc il n'y a pas de difficultés insurmontables, même pour une débutante. Toutefois, ce modèle présente quelques passages délicats et surtout, il est plus long à réaliser que ses modèles habituels car il y a plein de petits éléments à coudre.

IMG_2858

IMG_2859

IMG_2860

La tête ne présente aucune difficulté si on prend bien soin de bâtir les 6 petites cornes sur le devant de la tête avant de l'assembler au dos de la tête afin que rien ne bouge à l'assemblage. On vient ensuite y coudre les oreilles qui ont été réalisées séparément. Les ailes également sont faites à part et fixées ensuite sur le dos du corps avant assemblage au ventre du corps. Le point le plus délicat est cet assemblage justement car on doit réussir à coudre le ventre et le dos ensemble alors qu'il faut faire tenir à l'intérieur du corps en cours d'assemblage les 2 bras rembourrés et les ailes, sans rien prendre dans la couture d'assemblage.

Pour faire cela proprement, le plus simple est de réaliser la couture d'assemblage en 2/3 1/3. Vous épinglez les 2/3 de la couture d'assemblage en laissant dépasser bras et ailes de la partie non encore assemblée et vous cousez. Il sera alors plus facile de tasser les bras et les ailes le long de cette couture pour épingler proprement le tiers restant.

Une fois la tête et le corps réalisés, il faut s'armer de patience pour ajouter les ailerons de la queue, les pieds et surtout, fixer la tête sur le corps (là, c'est franchement gonflant car on cherche à fixer 2 trucs ronds l'un sur l'autre alors forcément, ça bouge un chouia !). Mais on y arrive et le résultat est trop choupinou à mon goût.

Grâce à ce projet, j'ai entièrement terminé ma polaire noire et pratiquement fini mon stock de blanc. Et vu que pour tout le reste, aileron rouge et grands yeux, j'ai également puisé dans mon stock, je peux sans complexe participer au défi Déstockage de Scrapaboom.

En bonus, quelques photos de mon second Monster Book of Monsters, version carnet celle-là, destinée à offrir comme ma version boite, mais que je ne considère pas valable pour l'opération Déstockage vu que j'ai dû me procurer 2 carnets pour le réaliser. Mais tout le reste vient bien de mon stock.

IMG_2791

IMG_2793

IMG_2794

Les 2 carnets ont été assemblés à la colle chaude pour donner plus d'épaisseur sans quoi il devenait trop difficile de faire la "bouche" du livre. Sa langue est constituée d'une longue bande de drap de laine rouge qui fait ainsi office de marque-page (comme dans le Monster book d'origine en fait).

IMG_2801

IMG_2807

Pour tout le reste, j'ai procédé exactement de la même façon que pour la version boite. Un 3 ème était également prévu, Azraël ayant réclamé son propre exemplaire pour compléter sa panoplie Harry Potter pour son déguisement du carnaval mais sa réalisation reste en suspens. Ma chère tête blonde a en effet décidé depuis qu'il voulait un déguisement de Père Noël, avant de demander un déguisement de Grinch puis de revenir contraint et forcé au déguisement de Père Noël devant mon refus clair et net de coudre une combi intégrale de peluche verte (non mais eh oh, faut pas pousser non plus).

Posté par reyhaziel à 22:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 30 novembre 2018

Opération Déstockage # 18 : Déstockage Spécial fêtes

Pour l'anniversaire de son blog, Nabel avait organisé un petit concours avec des lots cousus par ses soins à gagner. Il y avait en particulier un organiseur d'aiguilles pour machine à coudre. Pour moi qui passe mon temps à chercher mes boites d'aiguilles quand je change de tissu, c'était juste le Saint Graal. Bon, je vous arrête tout de suite, j'ai pas gagné.

Mais dans sa grande sagesse, Nabel avait inclus dans son post les liens vers les tutos qu'elle a utilisé. Je me suis donc jetée illico sur celui de l'organiseur d'aiguilles et je me suis empressée d'en coudre quelques exemplaires moi-même. Accessoirement, il va falloir que j'en couse encore au moins un puisque j'ai juste oublié de m'en faire un pour moi ! Plus tête en l'air, tu meurs !

IMG_2775

IMG_2777

IMG_2778

Franchement, le tuto est plutôt bien fait. J'ai juste eu un problème à l'impression du patron apparemment parce que je me retrouve avec des petites poches pour ranger les boites à aiguilles un peu juste niveau dimensions. Bon, on dira que c'est pour ranger les aiguilles doubles. C'est un petit projet simple et rapide à coudre, tout à fait à la portée d'une débutante (pour peu qu'elle soit pas une buse en impression de patron) et qui permet d'utiliser de simples chutes de tissu. Cerise sur le gâteau, il est facilement personnalisable.

IMG_2779

IMG_2781

J'en ai donc profité pour déstocker un peu mes chutes (je vous dis pas le nombre d'organiseurs d'aiguilles que je devrais coudre pour faire simplement baisser mon stock de chutes) et participer au défi Déstockage de Scrapaboom.

Allez, sur ce, je files regarder les oeuvres des autres déstockeuses. C'est  par ici.

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 30 octobre 2018

Opération Déstockage # 17 : Couturus fait dans la haute couture

Eh oui, il a chopé la grosse tête le Couturus. Quand il a entendu parler du dernier concours T&N, il a immédiatement décidé de se lancer dans la confection d'une robe de soirée entièrement brodée de perles précieuses et de cristaux swarovski. Un peu comme celle-là tiens !

robe brodee perles

Euh, Couturus, tu te rends compte que j'ai pas franchement la taille mannequin quand même ?

Pas grave, on adaptera !

Et que j'aurais jamais l'occasion de mettre un truc pareil. On est censé coudre un vêtement portable quand même !

Mais si mais si, tu pourras la mettre à Noël

Et tu te rends compte du prix de reviens. J'ai pas les moyens acheter autant de cristaux swaroski moi !

Rhaa, mais t'es jamais contente toi ! On prendra de vulgaires perles en plastique et puis tant pis

Ok ok, te fâche pas ! Mais dis-moi, t'es sûr qu'on a une chance de la finir pour la mi-novembre cette robe ?

Évidemment, la mi-novembre, on est large .... Hein ? La mi-novembre ? Rhaaaaaaaa !!!

(cri de désespoir du Couturus qui vient de redescendre enfin sur terre et de réaliser que son projet est juste infaisable dans le temps imparti)

Pauvre Couturus, il avait l'air tellement déçu. Alors pour lui remonter le moral, j'ai fait appel à Pinterestus (vous avez vu, je suis courageuse, hein, j'ai pris des risques parce qu'avec Pinterestus, les règles qui régissent le continuum espace-temps sont franchement mises à l'épreuve). J'avais besoin d'une nouvelle robe pour me tenir chaud cet hiver, il fallait trouver une technique pour l'orner d'un nombre raisonnable de broderie en perles. Et on a fini par la trouver. Il s'agit de la broderie de Lunéville, une technique bien connue en haute couture parait-il et qui permet de créer des broderies comme celles-là.

broderie1

broderie3

Une technique particulièrement intéressante car en plus des perles, elle permet également de broder des sequins ou même du simple coton à broder tiens ! Bref, un truc plutôt polyvalent en fait.

Alors bon, Je ne vous montrerai pas ma robe, elle n'est pas encore terminée mais avec Noël qui s'approche, je me suis dit que ce serait bien de vous faire partager cette technique de broderie bien moins compliquée qu'on pourrait le penser et qui pourrait vous permettre de faire de jolies réalisations à offrir.

Petite particularité, la broderie de Lunéville ne se fait pas à l'aiguille mais au crochet. Un crochet très fin car on doit le piquer dans le tissu pour aller accrocher le fil sur lequel les perles sont enfilées. On va donc travailler non pas sur l'endroit du tissu mais sur l'envers. On trace le motif à broder sur l'envers du tissu, on pique le crochet dans le tissu et on va attraper le fil portant les perles pour en fixer une sur l'endroit du tissu. Cette façon de faire, en amenant les perles à broder par le dessous, explique que, pour des débutants, il vaille mieux commencer par de la broderie sur organza (comme ça on voit à travers ce qu'on est en train de faire).

IMG_2673

Broderie telle qu'on la voit en cours de réalisation : les perles sont situées sur l'autre face du tissu.

Niveau matériel, pour réaliser une belle broderie, il vous faudra un crochet de Lunéville taille 80 (la taille indique la finesse du crochet et la taille 80 est la plus polyvalente donc la mieux adapté à un débutant voulant testé plusieurs choses). Attention, si vous voulez broder du coton à broder, un crochet un peu plus gros est préférable. Il vous faudra aussi un tambour à broder, de l'organza, des perles (indispensable) et du fil. Pour le fil, on peut se contenter de coton mercerisé classique mais il accroche un peu dans l'organza. Personnellement, comme j'en avais dans mon stock, j'ai opté pour un coton enduit spécial quilting. Ce qui compte surtout, c'est qu'il soit solide mais pas trop épais.

IMG_2683

Taille d'un crochet de Lunéville comparé à un découd-vite, une aiguille à enfiler les perles et une aiguille standard

IMG_2688

Crochet classique et crochet de Lunéville

Le point le plus simple utilisé est le point de chaînette. C'est exactement le même point qu'au crochet classique. La seule différence, c'est qu'on y ajoute du tissu comme support.

IMG_2692

Gros plan sur le point de chaînette fixant les perles à l'organza. Là, c'est mon fil à quilter que j'ai utilisé.

Pour apprendre la technique, j'ai simplement suivi cette vidéo youtube très claire. Elle montre comment on réalise le point dans un premier temps et quelque soit le sens de progression de l'ouvrage et en fin de vidéo, on voit comment les perles sont brodées.

Il faut avancer vers le milieu de la vidéo pour voir la démo des points de broderie

Pour démarrer l'ouvrage, il faut réaliser un point particulier. Pour le réussir, il vous suffira de simplement suivre cette nouvelle vidéo (ben oui, pour refaire mal quelque chose qui existe déjà et qui est bien fait).

J'avoue qu'avant de me lancer, j'étais assez dubitative sur l'intérêt de la chose mais finalement, une fois qu'on a compris le geste à accomplir, cette technique permet de broder beaucoup plus vite qu'à l'aiguille. Allez, je vous montre ce que ça donne avec une parfaite débutante.

IMG_2689

Deux plumes réalisées en perles de rocaille et coton à broder.

IMG_2667 

Les perles sont brodées au crochet de Lunéville, les broderies sont faites classiquement à l'aiguille.

IMG_2672

IMG_2690

Une fois la broderie achevée, soit vous utilisez votre voile brodé tel quel, soit vous découper la broderie pour la coudre ensuite sur le vêtement de votre choix. Petite astuce glanée au détour d'une vidéo, si vous avez prévu de découper votre broderie, avant de le faire, enduisez l'envers du tissu d'une fine couche de colle à tissu si vous avez la chance qu'elle devienne transparente en séchant. Ce n'était pas mon cas, je l'ai remplacé par de la colle à bois et ça marche aussi bien.

IMG_2699

Mes 2 plumes prêtes à être fixées sur ma robe

L'idée est que la colle va empêcher les fils de la trame d'organza de ficher le camp au découpage, au risque de voir la broderie se défaire. Franchement, sur ce coup, sachant qu'en plus je suis nulle au crochet, je suis assez fière de moi. Il me reste encore une broderie à faire et j'espère bien finir ma robe à temps pour le concours. Et comme en prime, à part le gros cristal Swarowski et les perles bleu canard, tout le reste vient de mon stock, j'en profite pour participer au défi Déstockage de Scrapaboom.

Posté par reyhaziel à 17:54 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 30 août 2018

Opération Déstockage # 16 : A l'eau avec un beau maillot

Avec la canicule cet été (oui, je sais, il n'est pas fini l'été mais en région parisienne, on pourrait le croire), les monstros ont passé énormément de temps dans la piscine installée dans le jardin. Et qui dit séance de trempette intensive dit clair de lune intempestif !

Oulaaaa, mais elle déraille la Puce ! Qu'est-ce que la lune vient faire dans cette histoire de piscine ? Et pourtant, je vous jure, c'est véridique. Car c'est bien au cours d'une baignade par forte chaleur que tout à coup, la pleine lune s'est levée ... celle d'Azraël pour être précise ... suite au décès prématuré par éventrement accidentel de son maillot de bain préféré. Car face au maraton des baignades quotidiennes, déjà fragilisé dans une vie antérieure d'avoir vécu dans une tension constante sur l'auguste postérieur de Gargamel, le pauvre a fini par craquer sous la pression ... celle des fesses rebondies d'Azraël.

Qu'à cela ne tienne, ça faisait déjà un petit moment que j'avais envie de me lancer dans la confection de sous-vêtements pour les enfants alors pourquoi ne pas tenter un maillot de bain. Ca ne devait pas être bien différent. En plus, j'avais justement en stock un jersey bi-extensible acheté par erreur il y a des siècles qui faisait un tissu idéal pour ce projet. Restait le problème du patron. Niveau maillot de bain, ma patronthèque est plus que légère et sorti de la combi intégrale, j'avais rien de rien pour ces messieurs.

Résolue à ne pas faire mentir la chanson et que le soleil cesse d'avoir rendez-vous avec la lune jouflue d'Azraël (d'autant qu'un coup de soleil à ce endroit, c'est pas le top), j'ai finalement mis la main sur un patron de boxer dans le Ottobre 6/2016, le modèle 15 dénommé Mr Leopard (tout un programme). En rallongeant un peu les jambes du boxer, ça faisait un short de bain tout à fait convenable, enfin, en théorie ! Parce que dans les faits, je me suis tout de même heurtée à 2 petits problèmes.

IMG_2639

IMG_2640

Le premier, c'est le patron lui-même. Non pas qu'il présente une grosse difficulté technique. Franchement, je crois que c'est à la portée d'une débutante et je n'ai vraiment eu aucun problème à coudre le mien. Non, le truc, c'est que c'est un patron de boxer et ça se voit clairement, d'autant plus qu'Azraël a préféré une ceinture à base d'élastique spéciale boxer (que j'avais en stock depuis des mois) à une ceinture élastiquée classique. Ce n'est donc pas franchement la tenue idéale pour une baignade à la piscine municipale.

Mais la plus grosse erreur, je l'ai commise sur la taille. Car une fois les mensurations d'Azraël contrôlées (oui, je vous rappelle qu'il suffit que je tourne la tête pour qu'il prenne une taille c'est affolant), j'ai longuement hésité entre 2 tailles de maillot de bain parce qu'il était entre 2 tailles justement. Et finalement, j'ai opté pour la plus grande en me disant que ça lui ferait plus de profit. Monumentale erreur car si le maillot paraissait parfait à l'essayage, une fois mis en situation, c'est à dire bien trempé, il se faisait la malle au moindre mouvement. Du coup, c'était lever de lune (et de sa face cachée aussi pour faire bonne mesure) à tout va. Je vous dis pas comme le monstros était deçu de voir lui échapper un splendide maillot de bain rouge bordeau, et moi aussi d'ailleurs.

Heureusement, c'est à ce moment que Gargamel s'est pointé en s'exclamant qu'il était beauuuuu le maillot de bain rouzeu.

Ben tu veux l'essayer mon Gargamel ?

Oh ouiiii !

Alors, ça va ? T'es pas trop serré ?

Ca va

Tu nages un peu pour voir ?

Ca va

Tu sautes ? Ca tombe pas ?

Ca va

Alors il te plait ?

Ca va

(oui, je sais, ça semble assez limité comme vocabulaire et ça manque singulièrement d'enthousiasme)

Tu veux le garder alors ?

Oui maman

Et voilà mon maillot de bain casé et moi bien contente de ne pas avoir bossé pour rien mais un peu déçu par l'accueil plutôt tiède du dit maillot par Gargamel. Sauf que, en fait, ce petit coquin cachait bien son jeu et qu'il l'adore son nouveau maillot. C'est en tout cas ce que j'ai déduit du fait qu'il ne veut plus mettre que celui-là. Ce qui m'arrange bien, soit dit en passant, car son petit frère a ainsi pu récupérer son vieux maillot et donc cesser de montrer sa lune à tout le monde, au moins temporairement.

IMG_2636IMG_2637

IMG_2638

Au final, un premier essai que je ne regrette pas. J'ai ainsi eu confirmation que coudre des boxers aux monstros était facile et rapide et me permettrait d'écouler un certain nombre de chutes de jersey. Et moyennant quelques découpes en moins, ce patron devrait aussi devenir un bon patron de short de bain. Et en prime, cela me permet de participer à l'Opération Déstockage de Scrapaboom. Allez, je file voir ce qu'ont pu faire les autres déstockeuses.

 

Posté par reyhaziel à 22:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 31 juillet 2018

Opération Déstockage # 15 : Ca gaze ... ou pas !

Il fait beau, il fait chaud, j'ai une tonne de boulot et des tas de kilos en trop (merci au régime sandwich depuis 3 semaines) sans compter les lessives en retard à gogo. Du coup, j'ai plus rien à me mettre sur le dos !

Alors bien sûr, j'aurais pu me mettre à jour dans mes lessives. J'y ai pensé d'ailleurs, j'avais même commencé (si si je vous jure). Mais Couturus m'a convaincu que me coudre une nouvelle petite robe serait bien plus efficace et rapide. Et comme je suis d'une naïveté abyssale (et d'une fainéantise question lessive encore pire), j'avoue n'avoir pas été bien difficile à convaincre. D'autant que dormait dans mes placards le tissu idéal pour une robe spéciale canicule : un beau petit coupon de double gaze de coton fleurie. C'est vrai quoi, la double gaze, il n'y a pas mieux quand il fait chaud. C'est tout doux, c'est tout léger, c'est super confortable. Je suis une adapte inconditionnelle même si j'ai beaucoup de mal à en trouver avec des motifs qui me plaisent. Son seul défaut : c'est un tissu un peu fragile qui supporte très très mal le découd-vite.

Restait à trouver le modèle à coudre et j'étais en manque sérieux d'inspiration. Jusqu'à ce que je tombe sur les dernières réalisations de Sakiko, une robe issue du Tendance Couture n°16 (le modèle 41 sans les manches), un modèle que j'avais déjà repéré puis oublié mais qui m'apparut soudain comme une évidence pour mon coupon. En plus, j'avais juste assez de tissu pour la faire et le patron était disponible dans ma taille, un 42. C'était forcément un signe ! Couturus avait raison : à bas la lessive et sus à la nouvelle robe !

IMG_8894

J'ai donc commencé immédiatement à recopier le patron. Et là, j'aurais dû me douter que Couturus m'avait pipeauté et que finalement, faire la lessive aurait été bien plus rapide et efficace. D'abord parce que recopier un patron violet clair mélangé avec des lignes noires, bleues foncées et rouges, c'est pas évident évident. Ensuite parce que sur le plan de coupe, la pièce 19 correspond à la fois au fond de poche et au devant de la jupe alors qu'elle a le n°18 sur la liste des pièces à recopier. Et puis, parce que le patron de la poche justement manque sur la planche de patron. Enfin parce que pour une raison qui m'échappe, le bustier devant est en 2 morceaux alors que la parmenture est en un seul morceau. Bref, tout ça aurait dû me mettre la puce à l'oreille mais non. Parfaitement lobotomisée par un Couturus sur un petit nuage à l'idée de coudre enfin une petite robe et dans une matière qu'il adore, j'y suis allée sans me poser aucune question et sans réaliser le moindre ajustement dans le patron.

J'ai donc coupé mes pièces, assemblé, piqué, surpiqué, admiré, continué et une fois la robe pratiquement finie, j'ai essayé. Et là, là, j'ai pleuré ! Si si, c'était une vraie catastrophe. Le corsage était visiblement trop large, baillait complètement et tombait n'importe comment. Le décolleté était tellement profond qu'il devenait soutien-gorge incompatible. La ceinture, elle, n'était pas assez large. En gros, il n'y avait que la jupe qui tombait bien grâce à des petits plis plats au lieu de fronces (ça faisait pas très joli les fronces, trop bouffant) et elle était pile à la bonne longueur. Bref, au premier abord, il n'y avait rien à en tirer de cette robe ! Et Chéri, qui avait assisté au premier essayage, était mort de rire.

J'ai donc roulé ma robe en boule, je l'ai jeté dans un coin et je suis partie me coucher bien décidée à me remettre à la lessive dès le lendemain matin. Sauf que, bon, c'était de la double gaze quand même ce tissu. Et c'est trop bien la double gaze ! Alors j'ai déroulé la robe, je l'ai bien regardé, je l'ai enfilé sur Madonna malgré ses protestations et j'ai bidouillé. Comme d'habitude, j'ai pu constater que les modèles Tendance Couture ont une taille placée trop bas pour mon petit mètre cinquante cinq (si j'avais été moins pressée, j'y aurai pensé et j'aurai eu moins de problème). Comme les emmanchures étaient un peu trop grandes, j'ai pu réduire la hauteur de buste par le haut. En gros, j'ai réduit de 2 cm la hauteur en reprenant la couture d'épaule ce qui présentait le double avantage de ne pas avoir à découdre toute la ceinture (la double gaze n'y aurait pas résisté) et de réduire d'autant la profondeur du décolleté qui devenait acceptable mais baillait toujours autant. J'ai donc aussi dû créer des plis qui ont entièrement modifié la forme du décolleté simplement pour que le corsage ne baille plus et tombe à peu près correctement.

IMG_2614

Plus vraiment un décolleté en V n'est-il pas !

Restait le problème de la ceinture, pas vraiment possible à changer sans tout abîmer. C'est là que j'ai pensé aux pinces. Oui, vous savez, quand on veut cintrer davantage un vêtement, en particulier au niveau de la cambrure des reins, on peut faire des pinces. Ben là, j'ai fait exactement l'inverse sur une des coutures latérales. Au lieu d'enlever un morceau de tissu en forme de navette pour cintrer, j'ai ajouté un morceau de tissu en forme de navette. Cela me permettait de gagner les 2 cm d'aisance qui me manquaient au niveau de la ceinture sans augmenter la largeur du corsage à la poitrine (que j'avais déjà eu du mal à réduire) ni celle de la jupe où ce n'était pas du tout nécessaire.

IMG_2613

Ma petite navette de tissu rajoutée sur le coté

Au final, après 3 jours de retouche, j'ai obtenu une petite robe mettable (à condition de ne pas y regarder de trop près non plus), confortable et très agréable à porter par temps chaud. Mais qui ne ressemble plus du tout à celle que je pensais me faire.

IMG_2609IMG_2610IMG_2611

IMG_2618IMG_2620

Et voici donc ma participation à l'Opération Déstockage de Scrapaboom, avec un peu de retard pour cause de photos impossibles à publier (une horreur, rien que des carrés blancs j'avais et j'ai toujours pas compris pourquoi).

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,