lundi 7 septembre 2015

Gargamel tombe amoureux

Ah, des monstros qui grandissent, une nouvelle année scolaire qui commence et de nouvelles rencontres. C'est ainsi que la semaine dernière, en revenant de sa séance chez l'ergothérapeute et avant d'aller chercher le sacro saint MacDo du jeudi, j'ai suggéré à Gargamel de m'accompagner à la "Maison d'Ursule", unique magasin de tissu du secteur. Ben oui, j'avais impérativement besoin d'un tissu bien particulier et je voulais voir ce qu'ils pouvaient bien avoir qui ferait l'affaire.

C'est là, au détour d'une allée, que Gargamel a rencontré l'élu de son coeur (nan, j'ai pas fait de faute, il n'y a pas de e).

Bon alors Gargamel, tu vas être bien sage hein

Oui maman

Tu cours pas partout et tu restes près de moi le temps que je regarde les tissus.

Oui maman

Viens, c'est par là.

D'accord maman

Et là, d'un seul coup, voilà mon Gargamel qui part à fond de train. Il l'avait vu! Et au premier regard, il s'est retrouvé des étoiles plein les yeux. L'amour fou avait frappé. Il l'a enlacé, caressé, câliner et couvert de baisers. C'était le destin qui les avaient fait se rencontrer, 2 êtres faits l'un pour l'autre, pour ne plus se quitter.

Maman, maman, je veux ça s'il te plaît maman !

Euh, tu veux que je t'achète ce tissu ?

Ohhh ouiii !

(en frottant amoureusement sa joue sur le tissu en question)

Tu veux faire une couverture avec peut-être ?

Oui, je veux une couverture s'il te plaît maman

(il est poli hein mon fils !)

Ben quoi, qu'est-ce que vous vous étiez imaginé encore ? C'est simplement sur un splendide tissu en velours bleu ciel à petites étoiles blanches d'un côté et fausse peau de mouton de l'autre que Gargamel avait flashé (et c'est bien la première fois qu'il réclame du tissu).

IMG_1787

Bon, évidemment, en bon fils de sa mère, il a choisi le tissu le plus cher du rayon. Mais comment aurais-je pu avoir le coeur de les séparer ? Pressé de serrer dans ses bras l'objet de son amour sans bornes, il a activement aidé la vendeuse à lui couper de quoi faire une couverture pour son lit. Bien évidemment, l'intégralité des clients de magasin a rapidement été mis au courant des noces prochaines de Gargamel et de sa couverture, le dit monstros positivement radieux faisant admirer avec fierté sa conquête. C'est là d'ailleurs qu'on s'apercoit que les pratiquants de loisirs créatifs sont généralement des gens compréhensifs puisqu'ils se sont pratiquement tous extasiés devant le bon goût de Gargamel, le félicitant pour son acquisition, même quand ils avaient largement autre chose à faire.

Et à peine rentré, Gargamel s'est blotti bien au chaud au sein de sa couverture adorée, sans même me laisser le temps d'en faire les ourlets.

totoro

A peu près la tête de Gargamel quand il a aperçu l'élu de son coeur.

Posté par reyhaziel à 23:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


samedi 5 septembre 2015

Les trios gagnants

Qui n'a jamais rêvé de se faire chouchouter dans un SPA ou un institut de beauté, d'en ressortir avec la vitalité d'une guimauve en train de fondre (mais heureuse hein la guimauve) ? Je vous le demande. Perso, j'ai découvert les plaisirs du petit salon pas très loin du bureau où je peux me faire dorloter régulièrement pour pas trop cher (comprendre moins de 55€ le soin visage ou corps) pendant ma pause déjeuner et j'ai dû mal à m'en passer. Seul problème, comment retrouver ce bien-être à la maison quand les supers produits de soin aux huiles essentielles de l'institut sont vendus à prix d'or. Oui, parce qu'un petit tube de crème entre 35 et 105€, moi, j'appelle ça à prix d'or et que ça me refroidit quand même drôlement.

Mais attendez un peu. Des produits de soin aux huiles essentielles, j'en ai fait des drôlement biens pour les peaux ultra sensibles et à problèmes de mes hommes. Ah oui mais non. Ma peau à moi, elle est mixte alors ça ira pas pour le visage.

Euh, et pourquoi ça irait pas la Puce ? Parce que zone T incompatible voyons ! Comment ? Vous n'avez jamais entendu parler de la zone T du visage. C'est la zone front-nez-menton (ce qui forme un T sur la figure). Chez moi, elle est bien grasse et luisante que je suis sûre qu'on pourrait en extraire un litre d'huile en première pression à froid alors que j'ai le reste du visage tout sec (sûrement parce que toute son huile s'est barrée dans la zone T justement). Et en plus, elle est toute déshydratée de partout (oui parce que peau grasse et déshydration, c'est pas du tout incompatible malheureusement)..

Bref, pour moi, il faut des crèmes plus légères, séborégulatrices et matifiantes. En plus, je suis hyper exigante niveau texture et sensation sur la peau. Autant vous dire que Cosmétus et Aromathus ont dû plancher grave sur le problème. Au programme, concocter une crème de jour hydratante et matifiante, un gommage visage et un masque pour mes pauvres cheveux tellement martyrisés par les couleurs, le soleil, la mer et la piscine que malgré mes précautions noix de cocotesques, j'ai dû me résoudre à en faire couper 7 bons centimètres (bouuuuuuh!). Je teste donc depuis quelques temps différentes recettes et je m'en vais vous faire part de mon trio gagnant, celui que je vais utiliser régulièrement parce que je le vaux bien. Tout particulièrement le masque capillaire qui est une pure merveille.

Mais avant, un autre trio gagnant, celui de mon petit concours qu'on aurait pu intituler "mais qu'est-ce qu'il est en train de tester Chéri ?" Tout simplement une lotion capillaire, un masque et un shampoing, le tout fortifiant et activateur de repousse des cheveux. Et pourquoi qu'il faut attendre aussi longtemps pour savoir si ça fonctionne ? Parce que contrairement aux autres poils du corps dont le cycle complet est de 19 jours environ, celui des cheveux comprend une phase de pousse de 4-6 ans, une phase de repos de 3 semaines et une phase de chute avant apparition des nouveaux cheveux de 2-3 mois. Voilà voilà. Alors comme parmi les participants, seule Inferno Gran Mom s'est approché de la solution (en trichant un peu en plus parce qu'elle en a fait toute une liste la coquine), j'ai décidé de récompenser les 3 participantes les plus rapides soit dans l'ordre Isa, Inferno Gran Mom et Tei. Mesdames, vous n'avez plus qu'à refleuchir intensément à ce que vous voudriez recevoir comme cosmétiques maison, mon trio gagnant pouvant en faire partie bien sûr.

Crème exfoliante douceur (pour 30 ml):

Composition :

  • 6 gr d'huile de jojoba : Calmante, assouplissante et protectrice, cette huile présente en plus l'avantage d'être séborégulatrice et de pénétrer rapidement la peau pour la nourrir en profondeur sans toucher gras (enfin pas trop). Grâce à son action régénératrice et anti vieillissement, elle contribue à maintenir l'élasticité de la peau.
  • 1,8 gr d'Emulsan : c'est l'émulsifiant, choisi pour l'onctuosité de sa texture.
  • 20 gr d'eau minérale ou d'hydrolat
  • 0,6 gr de perles de jojoba : microbilles de cire de jojoba, de couleur bleue, ce sont elles qui vont exfolier la peau tout en douceur (vraiment en douceur, même les peaux sensibles devraient pouvoir les tolérer).
  • 2 gr d'urée : actif cosmétique aux puissantes propriétés hydratantes et kératolitiques. Il va permettre une bonne hydratation et une excellente régénération cutanée.
  • 18 gouttes de bisabolol : actif réparateur et purifiant, il aura une action apaisante sur la peau exfoliée par les perles de jojoba.
  • 13 gouttes de cosgard : conservateur certifié écocert.
  • optionnel : 10 gouttes d'huile essentielle de lavande et 10 gouttes de menthe pour l'odeur, le côté antiseptique de la lavande et tonifiant de la menthe.

Fabrication :

  • Mettre l'eau dans un bol et le mélange huile emulsan dans un autre. Chauffer les 2 préparations à 70°C.
  • Verser lentement le mélange huile emulsan dans l'eau tout en fouettant vigoureusement pendant 3 minutes. La préparation doit se mettre à blanchir.
  • Plonger ensuite le bol contenant l'émulsion dans un bol d'eau froide tout en continuant à remuer pendant 3 minutes.
  • Ajouter l'un après l'autre le reste des ingrédients en mélangeant bien à chaque fois.
  • Voilà, c'est fini

Cette crème s'utilise en massant le visage à petit geste circulaire jusqu'à pénétration. Cela laisse le visage assez gras mais l'exfoliation se fait vraiment tout en douceur sans irritation. Bien bien rincer ensuite pour se débarasser de toutes les petites perles bleues.

M131156_creme-visage-douceur_exfoliante_perles-jojoba

Photo de la crème, extraite du site d'Aroma zone dont j'ai adapté la recette.

 

Crème de jour régénérante Coco Macadamia (pour 50 ml) :

Composition :

  • 2,5 gr de beurre de Kpangnan : de consistance ferme, ce beurre apaise et répare.
  • 6 gr d'huile de macadamia : assouplissante, nourrissante, cicatrisante et apaisante, elle active la microcirculation localement. Huile au toucher sec, elle va favoriser la pénétration rapide de l'huile précédente et éviter ainsi la sensation de film gras sur la peau.
  • 1,5 gr d'huile d'abricot : nourrisante, tonifiante et émoliente, elle adoucit la peau et a une excellente action anti âge et bonne mine.
  • 3 gr d'Emulsan : c'est l'émulsifiant, choisi pour l'onctuosité de sa texture.
  • 29 gr d'eau minérale ou d'hydrolat
  • 6,8 gr de poudre de lait de coco : comme l'huile, le lait de coco est très nourrisant, émoliant et hydratant. Il aide en plus à lutter contre le vieillissement de la peau.
  • 2 gr d'avoine colloïdale : poudre d'avoine très très fine, elle a une action matifiante, adoucissante, régénérante et apaisante. De plus, elle laisse un toucher velours sur la peau exceptionnel.
  • 4 gouttes de vitamine E : utilisée pour son action anti-âge et son côté anti ranciment sur les huiles végétales.
  • 0,3 gr de cosgard : conservateur certifié écocert.
  • optionnel : 12 gouttes d'huile essentielle de lavande et 12 gouttes de verveine pour l'odeur, le côté antiseptique de la lavande et anti stress de la verveine.

Fabrication :

  • Mettre l'eau dans un bol et le mélange huiles beurre emulsan dans un autre. Chauffer les 2 préparations à 70°C.
  • Verser lentement le mélange huileux dans l'eau tout en fouettant vigoureusement pendant 3 minutes. La préparation doit se mettre à blanchir.
  • Plonger ensuite le bol contenant l'émulsion dans un bol d'eau froide tout en continuant à remuer pendant 3 minutes.
  • Ajouter la poudre de coco tout en fouttant longuement pour bien homogénéiser le mélange.
  • Ajouter la poudre d'avoine et faire de même.
  • Ajouter l'un après l'autre le reste des ingrédients en mélangeant bien à chaque fois.
  • Voilà, c'est fini

Bien qu'assez riche, cette crème est à utiliser en crème de jour. Elle pénètre quasi instantanément dans la peau (presque trop vite) et la laisse toute douce (j'ai même passé ma journée à me tripoter la figure la première fois tellement j'y croyais pas). Au naturel, avec le lait de coco, elle a une odeur très agréable qui persiste même après l'ajout des huiles essentielles. Ma crème favorite de toutes celles que j'ai faite jusqu'à maintenant.

 

Masque gel fortifiant ricin citron (pour 100 ml) :

Composition :

  • 31,8ml/35gr de gélisucre : le gélisucre est un émulsifiant bio à base de sucre, de glycérine végétale et d'huile d'amande douce. Il s'utilise exclusivement à froid et permet d'obtenir des gels huileux rincables à l'eau. Il est toutefois difficile à travailler. Les recettes qui l'utilisent sont donc délicates à réussir.
  • 57,3ml/55gr d'huile de ricin : Huile particulièrement grasse, l'huile de ricin est souveraine pour les cheveux, ongles et cils qu'elle fortifie, hydrate et régénère. Elle est également sensée en favoriser la croissance.
  • 3gr/5ml d'émulsifiant BTMS : cet émulsifiant joue le rôle de conditionneur capillaire. Il gaine le cheveu ce qui en facilite le démélage, réduit l'effet statique du brossage et donne du brillant.
  • 4,4ml/5gr de provitamines B5 : cet actif a un effet apaisant sur les irritations et démangeaisons du cuir chevelu. Il favorise la croissance des cheveux qu'il fortifie et gaine sans les allourdir.
  • 2gr/82 gouttes d'huile essentielle de citron : pour son odeur, son action tonique et purifiante.
  • optionnel : 10 gouttes d'huile essentielle de nard, une huile réputée pour favoriser la repousse des cheveux.
  • optionnel : 1,5gr de maca vital : cet actif cosmétique fortifie le cheveu tout en favorisant sa pousse et en luttant contre sa chute.

Fabrication :

  • Mettre le gélisucre dans un bol. Mettre l'huile de ricin et le BTMS dans un autre bol. Chauffer uniquement ce dernier à 70°C jusqu'à ce que le BTMS soit parfaitement fondu.
  • Laisser le mélange huile-BTMS refroidir jusqu'à ce que ce soit tiède (c'est très important pour réussir son émulsion). Verser alors ce mélange goutte par goutte au début dans le gélisucre que l'on mélangera au fouet très vigoureusement. Quand le mélange commence à blanchir et à se gélifier, on peut ajouter le mélange un peu plus rapidement qu'au goutte-à-goutte mais vraiment très très lentement quand même sinon, on n'arrive pas à émulsionner et l'huile reste en surface. Bref, préparer à finir le bras légèrement tétaniser par l'opération.
  • Quand vous avez incorporer tout le mélange, vous pouvez ajouter le reste des ingrédiants un par un, en mélangeant bien entre chaque ajout.
  • Voilà, c'est fini

Le masque obtenu a un aspect et une texture gel. Il s'applique avant le shampoing sur cheveux secs (jamais sur cheveux humides). A cause du gélisucre, il est particulièrement collant à l'application ce qui n'est pas forcément très agréable mais par contre, il ne coule pas du tout. On peut donc se balader comme on veut, faire la cuisine ou le ménage pendant qu'il pose. Il faut le laisser poser au moins 20-30 mn mais il n'y a pas de durée maximum (perso, j'ai laissé 2h une fois parce que j'étais occupée à fimoter des boutons et cela n'a pas posé le moindre problème au contraire). Si votre mélange est réussi, il se rince simplement à l'eau (il se transforme en lait au contact de l'eau). On peut ensuite se laver les cheveux avec un shampoing doux. Si votre mélange est raté, il faudra impérativement un shampoing, voir plusieurs pour éliminer l'huile de ricin.

J'ai adoré ce masque qui m'a laissé avec des cheveux aussi doux que lorsque je viens de les faire couper et faire un soin pro chez le coiffeur, bien mieux que les masques que j'achète d'habitude chez le coiffeur pourtant !

L04744_masque-gel-capillaire_fortifiant_huile-ricin-citron

Photo du masque, extraite du site d'Aroma zone dont j'ai adapté la recette.

Posté par reyhaziel à 15:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 4 septembre 2015

La rentrée du fond du lit ... ou presque !

Haaa, la rentrée 2015 ! En voilà une que je ne suis pas prête d'oublier vous pouvez me croire ! Car du moment où le réveil a sonné, tout est allé de travers.

Déjà, les monstros ne voulaient pas se réveiller, on a dû les extirper du lit. Alors que depuis plusieurs jours, ces petits sournois nous empêchaient de faire la moindre grasse matinée. A croire que les enfants ont un radar pour ce genre de trucs. Bien évidemment, un monstros extirpé de son lit est un monstros possédé quasi intentanément par Enquiquinus. Il fait alors montre d'une coopération toute relative tant pour prendre son petit déjeuner (car même affamé, le monstros de mauvais poil fera tout, absolument tout, pour vous rendre d'une humeur similaire à la sienne) que pour se préparer.

Après une bonne centaine de nooooon, je veux pas l'école et de moi, mé aime pas l'école mé cro peur me veux pas grandi (et non, j'exagère pas, en ressenti il y en avait bien une centaine), on a fini par obtenir 2 monstros à peu près présentables et nouris en prévision de cette reprise des classes. C'est là que j'ai commencé à ne plus me sentir dans mon assiette. Sur le moment, avec Chéri, on s'est pas inquiété. Un petit tour joué par le stress qu'on s'est dit. Et pour en avoir du stress, on en a eu. Déjà, impossible de mettre la main sur la maîtresse et les copains de classe de Gargamel. On est monté 2 fois dans une classe désespérément vide. Ensuite Azraël a décidé qu'il ne voulait pas grandir et devait donc rester chez les moyens. Et comme on n'arrivait pas à mettre la main sur la maîtresse de son grand frère, il refusait catégoriquement d'aller dans sa classe puisque Gargamel n'était pas dans la sienne. Heureusement, on a fini par mettre la main sur la CLIS et sa maîtresse qui était simplement au fond de la cour de récré (mais pourquoi qu'on m'a dit que je pouvais le monter dans sa classe, je vous le demande !) Une fois débarrassée de Gargamel (si si, avec le niveau de stress atteint, c'est bien le terme adéquat) sans aucune difficulté (alléluia) et sur le cri enthousiaste de maman, j'adore ma maicresse (retenez moi je vais m'évanouir de bonheur), on a enfin pu régler son compte, oups, s'occuper du cas d'Azraël. C'est donc bons derniers qu'avec Chéri, on a enfin réussi à quitter l'école en laissant derrière nous une progéniture mi hilare mi larmoyante.

Ca va mieux ? T'as plus mal au ventre ?

Ben en fait, si. Mais ça ira mieux dans une heure quand le stress sera retombé.

Sauf que non, c'est pas allé mieux. C'est même allé de moins en moins bien. Et quand le soir venu, avec 24°C dans mon salon, je me suis mise à grelotter de froid sous 2 couverture, j'ai commencé à me dire que finalement, c'était peut-être pas le stress. Quant à 2h du mat, j'ai commencé à vivre une grande passion avec mes toilettes, à avoir des courbatures partout et une température au-dessus de 40, j'étais sûre que c'était pas le stress. Et quant à 10h le médecin m'a dit qu'avec moins de 9 de tension c'était pas étonnant que je sois un poil fatiguée mais que non, c'était pas la grippe seulement (SEULEMENT ?!?!) une bonne grosse gastro, j'étais certaine que je ne regrettais pas de n'avoir encore jamais eu de bonne grosse gastro. Non vraiment, c'est tout pourri la gastro !

Du coup, depuis 2 jours et demi, j'agonisais au fond de mon lit. J'ai d'ailleurs découvert à cette occasion qu'on pouvait dormir presque toute une journée sans même fermer ses volets et se sentir encore fatiguée, qu'on pouvait tenir 24h en n'avalant que 2 cuillères de riz et 1 litre de coca sans jamais avoir faim mais en ce disant qu'on avait encore trop mangé et qu'une bonne gastro, c'était le truc infaillible pour exorciser Couturus, Lecturus, Fimus, Bricolus et en fait à peu près tous les démons déjà recensés (même Hystéricus ne lui résiste pas). Je suis à peu près certaine que même une amibe a une activité intellectuelle et manuelle plus développée que la mienne lors de ces derniers jours.

Enfin bon, la rentrée est passée, la tension est remontée, la fièvre a baissé et on a survécu. Et finalement, la classe des moyens serait beurk mais celle des grands elle serait bien et la maîtresse des grands, c'est elle qui est gentille !

Posté par reyhaziel à 22:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 30 août 2015

Azraël découvre son corps

Alors je ne sais pas comment ça se passe avec les petits garçons des autres mais personnellement, j'ai pu constater que les miens, très tôt (très très tôt même), ont été fort intrigués par leur engin, vous savez, le truc qui par essence distingue la gent masculine de la gent féminine, j'ai nommé le ... kiki !

Quelle naïveté toutefois de ma part d'imaginer un seul instant que cela pouvait s'arrêter là. C'est ainsi que ce week-end ont soudain retenti les cris alarmés d'Azraël.

Maman, maman, viens voir !

Qu'est-ce qui se passe Azraël ? Je faisais à manger là. Et pourquoi t'as baissé ton pantalon ?

Maman, j'ai un drôle de truc à côté de mon kiki. Regades !

Euh, oui Azraël, je vois.

Non, non regades ! Ça fait une boule. C'est quoi cette boule ?

Oh, t'inquiètes pas mon coeur. C'est normal, c'est une coucougnette.

Une coucounette ?

Ben oui. Et t'en as une 2ème, de l'autre côté

(oui, bizarrement, il n'en avait trouvé qu'une seule).

Attends voir. Ah oui. Ah ben ça fait 2 coucounettes et un kiki. Ça fait 3 alors !

Oui mon coeur. C'est un service 3 pièces

(désolée, j'ai honte, mais ça m'a échappé)

T'as vu Gagamel. Moi mé ai des coucounettes !

Au moins, cette fois, contrairement à la découverte de son kiki, il n'a pas demandé à son frère de baisser son pantalon pour vérifier la présence chez lui aussi des coucounettes. Je me demande tout de même si je dois m'attendre dans quelques temps à un concours sur la taille de l'engin.

Posté par reyhaziel à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 28 août 2015

Les monstros se font vamper

Déjà que je suis une quiche en culture générale. Bon, en même temps, on peut pas tout faire, coudre, fimoter, bricoler, aromater, cosmétiser, bouquiner, blogger, surfer et en plus se culturer. Bon, il y en a qui dirait que les bouquins, c'est de la culture mais je n'aurais pas le front de prétendre que c'est le cas des miens. Non non, "Captifs du désir" ou "La faille de la nuit", c'est vraiment vraiment pas de la culture. Ça permet juste de se mettre le cerveau en mode lobotomie histoire qu'il se repose un peu. Eh là, je sens que je viens de baisser considérablement dans l'estime du lectorat de ce blog.

Je disais donc que j'étais une quiche en culture générale (pas totale non plus quand même la quiche, l'épaisseur de garniture reste acceptable ou si vous préférez, j'ai pas besoin de trop étaler ma confiture sur mes tartines) mais j'arrive à vivre avec ça. Non, ce qui me désespère vraiment, c'est que les monstros sont bien partis pour être encore plus incultes que moi. Sniff! Dire que j'imaginais qu'une fois adultes, je pourrais les inscrire à questions pour un champion, ou bien alors à la version junior, ou encore à la version Grandes écoles, ben j'ai bien l'impression que je peux oublier dès maintenant.  Bon, il me reste tout de même un espoir, ils devraient avoir une culture cinématographique spécialité Disney and Co imbattable ! Parce que si pour Azraël et Gargamel, les musées sont avant tout des lieux plein de couloirs et de grandes pièces où on peut courir partout (et faire piquer une crise de nerfs à maman par la même occasion que plus jamais elle voudra recommencer une sortie dans un lieu pareil, gnarf gnarf gnarf), ils ne rechignent jamais à une petite sortie ciné ou une séance de vautrage sur canapé devant un DVD. Et de temps à autre, ils tombent en extase devant un film en particulier, que tu peux être sûr que tu vas devoir le regarder en boucle pendant des jours. Dernièrement, les monstros se sont carrément fait vamper.

Maman, ye veux regarder Dracula s'il te plait maman !

Oh ouiiii ! Moi mé adore Dracuya !

Le tout prononcé avec des bouilles angéliques, histoire que je ne puisse pas refuser, et on admira au passage la syntaxe parfaite de Gargamel avec sujet, verbe, reverbe, complément et formule de politesse excusez-moi du peu et laissez moi verser ma larmichette de bonheur merci.

Alors je vous rassure tout de suite, le Dracula en question, c'est pas celui de Copola (on a un petit grain chez les Inferno mais quand même). Non, le titre véritable, c'est Hôtel Transylvanie et franchement, je vous le recommande chaudement.

71XtUqChUXL

On y fait la connaissance d'un Dracula père célibataire et papa gâteau qui a fait construire un hôtel hyper bien caché pour élever son adorable petite fille Mavis bien à l'abri des grands méchants humains. D'ailleurs, en père consciencieux, malgré leur isolement, il se tient parfaitement au courant de l'évolution de la société humaine. Ainsi, nous devenons obsèse pour mieux étouffer les monstres sous notre poids ou nous portons shorts moulants et brassières pour avoir une meilleure mobilité quand nous cherchons à les étrangler. Grâce à toute une batterie de mesures de sécurité, l'hôtel est devenu un havre de paix où les monstres de tout poils (dont les super potes de Drac, j'ai nommé la Momie, Frankenstein, l'homme invisible et un loup garou) peuvent venir passer leurs vacances tranquilles tout en dégustant la cuisine du chef Quasimodo.

61E76EPd6vL

Seule ombre dans ce tableau idyllique, Mavis, qui va fêter ses 118 ans, ne rêve que d'aller voir le monde extérieur (hawaii en particulier) et de rencontrer des humains. Alors quand un humain réussit justement à arriver jusqu'à l'hôtel et craque pour la jolie Mavis, papa Dracula se retrouve dans une méga panade.

Certes, il y a beaucoup beaucoup de clichés sur les jeunes (vêtements qui puent, musique qui tue etc ...) . Il y en a aussi beaucoup beaucoup sur les vieux (soirée loto, soirée mime etc ...) mais c'est amené sur le ton de la dérision et ça nous fait bien rigoler. Les monstros ont vraiment adoré et je dois bien avouer que moi comme Chéri, on s'est fait vamper tout pareil. Donc si vous cherchez un petit dessin animé sympa, accessible dès 4-5 ans mais que les parents s'ennuient pas, sans prétention, avec de l'humour, de l'amour et des monstres dedans, n'hésitez pas.

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 26 août 2015

La guerre des boutons

Il y a quelques jours ...

Bon, c'est bien beau tout ça. Mais qu'est-ce que je vais faire moi ? Il est 23h30 passé.

Peux décemment pas me remettre à la machine. Mais pourquoi qu'ils ont pas inventé des machines totalement silencieuses. Quand je pense que je suis censée être une demi elfe magicienne niveau 36 et que je suis pas fichue de réussir un sort de silence niveau 1. Mouais, j'aurais peut-être pas dû trier ma vieille bibliothèque de rôliste là, je suis au bord de la rechute !

Je vais quand même pas commencer un nouveau roman. Pour le coup, c'est sûr que j'en ferais une nuit blanche ! Mais alors je fa....

Bon okay les gars, j'ai le contrôle de la situation. C'est sympa quand même ces petites insomnies pré-rentrée scolaire qu'elle nous fait. On peut bidouiller plein de trucs du moment que ça fait pas de bruit et elle est trop fatiguée pour résister à une petite possession. Allez, on va rigoler un peu.

Et le lendemain matin ...

Euh dis donc.

Huuum ?

Tu t'es encore couché drôlement tard hier.

Sais pas. Me souviens plus. Pourquoi ?

Parce qu'il y a de drôles de trucs dans la cuisine. Tu sais ce que c'est ?

Ah ben ça alors ! On dirait des boutons ! Mais oui, c'est bien des boutons... En pâte FIMO !

Ouais, ben tu devrais peut-être arrêter de regarder les tutos sur youtube le soir toi.

Ça, il n'a peut-être pas tort Chéri. C'est sûr que quand on fait des insomnies à répétition, regarder des dizaines de tutos sur comment fabriquer des canes en pâte FIMO, c'est peut-être pas une bonne idée. Après vous vous retrouvez avec un Bricolus qui vous fait perdre conscience et un Fimus qui vous met illico au boulot pour confectionner tout et n'importe quoi. Et il est même pas doué en plus le Fimus. Non mais regardez moi ce travail. Les boutons sont irréguliers, ils n'ont pas tous la même taille, les pétales pas toujours bien placés et les couleurs .... les couleurs .... mais c'est n'importe quoi !

La petite vidéo du tuto suivi par Fimus et le résultat qu'il aurait dû avoir.

Eh oh, c'est pas ma faute hein !

Comment ça pas ta faute. C'est la mienne peut-être ? J'ai été manipulée à l'insu de mon plein gré je te le rappelle non mais eh oh !

Oui ben, t'avais qu'à acheter de la FIMO de qualité. Les couleurs, elles changeraient pas à la cuisson !

...

Ok, là encore, c'est pas faux. Non parce que je ne sais pas si c'est moi ou les pâtes polymères que j'ai mais il y a un truc. Certaines n'ont plus du tout leur couleur d'origine après cuisson. Donc normalement, les pétales de la fleur auraient dû être d'un rose légèrement plus soutenu que le coeur, le liseré des pétales aurait dû être violet vif et le liseré du coeur jaune citron. Mais vu que certaines couleurs, elles, n'ont pas bougé, j'en déduis que c'est la pâte qui est en cause plutôt que ma technique de cuisson.

IMG_1610IMG_1613

Merci le flash de bien faire ressortir les couleurs parce qu'en lumière naturelle, on voit pas grand chose à part les points jaunes.

IMG_1641

Et hop, toute la série de "Boutons". Oui oui, je sais, c'est très puéril mais bon, on s'amuse comme on peut.

Alors pour une fois, on va faire une petite critique dans la catégorie avis de consommateur sous la direction éclairée d'un Fimus largement vexé que je ne m'extasie pas devant ses premières réalisations boutonnesques.

Des sortes de pâte polymères, il y en a plein. Les 2 marques les plus connues sont certainement FIMO et CERNIT mais il y a aussi SCULPEY. Et pour chaque marque, sachez qu'il existe plusieurs types de pâte polymère différents. On va commencer par FIMO.

  • Fimo Effect : je n'ai que du noir (qui reste bien noir à la cuisson d'ailleurs). C'est sûr que j'en rachèterai pas car c'est du vrai béton cette pâte. On passe autant de temps tenter de l'assouplir pour la travailler qu'à travailler proprement dit. Et avec les enfants, on oublie. Ils n'ont tout simplement pas assez de force dans les doigts pour en faire quoique ce soit.
  • Fimo Kids : nettement plus souple que la classique, elle est utilisable par les enfants moyennant quelques efforts (parce que c'est quand même pas de la Playdo, ah ça non). Les couleurs semblent ne pas bouger à la cuisson (en tout cas pas trop) et il y a plein de coloris sympas (le jaune pailleté or fait le bonheur d'Azraël).

Il en existe encore d'autres sortes mais je ne les ai pas testé donc je n'en dirais rien. Passons à la CERNIT.

  • Cernit translucent : facile à travailler, elle aussi peut être utilisée par les enfants même si je conseillerais de leur assouplir un peu avant. Elle est par contre légèrement collante pour les coloris classiques (ça peut devenir bien pire pour des couleurs moins courantes) ce qui dépose de la couleur sur vos doigts. Attention donc si vous maniez plusieurs coloris différents, vous pouvez les faire déteindre l'un sur l'autre (perso, j'ai mis du rose sur mon jaune de cette façon et ça fait moche !) Elle devient légèrement translucide à la cuisson ce qui est un effet plutôt sympa mais change complètement de couleur. Tous les coloris s'assombrissent voir se modifient totalement (mon fameux jaune devenu orange). On y trouve aussi des coloris plus exotiques comme la pâte blanche phosphorescente. Niveau phosphorescence, elle marche impec et ça amuse beaucoup les enfants. Par contre, elle est horriblement molle et très très collante (limite glue), une vraie horreur à utiliser et devient très très translucide à la cuisson qu'on cherche encore où peut bien être le blanc.
  • Cernit glamour : si elle est plus facile à malaxer que la FIMO, elle reste trop dur pour des enfants, sauf si vous prenez le soin de bien l'assouplir pour eux avant. Niveau couleur, ça ne bouge pas à la cuisson qui est censé lui donner un rendu nacré et un aspect porcelaine. Perso, l'aspect porcelaine, j'ai pas vu et l'aspect nacré sur le coloris vert que j'ai essayé m'a un peu déçu. Par contre, j'ai aussi acheté du noir. Et là, l'aspect nacré irisé ressort très bien. C'est pour l'instant mon noir préféré. Petite précision toutefois. Il est indispensable de vernir vos pièces après cuisson pour faire ressortir l'aspect nacré, sinon, soyons objectif, ça ne se voit PAS.

Enfin, il y a la SCULPEY. Ici aussi, plusieurs sortes existent mais je n'ai essayé que la Sculpey III. Perso, c'est ma préféré pour les enfants. Elle est vraiment très malléable, on peut leur donner à malaxer sans problème et les laisser se débrouiller avec. Attention hein, ça reste toujours infiniment plus dur qu'une pâte à modeler Playdo mais c'est jouable. Dans leur pochette, les coloris sont superbes. Par contre (eh oui, c'était trop beau), elle aussi est un peu collante et s'accorche un peu sur les doigts (attention donc au mélange de couleur involontaire) et on est terriblement déçu après cuisson parce que nos jolis coloris vifs et vibrants, ben ils deviennent tout foncés et tout ternes. La pâte prend un aspect très légèrement translucide qui fait perdre tout son peps à la couleur.

En bref, si vous cherchez la facilité d'utilisation avec les enfants, optez plutôt pour la Sculpey III, si vous cherchez en plus le respect des couleurs, ce sera plutôt la Fimo Kids et si c'est pour vous, ben vous faîtes comme ça vous chante.

 

Posté par reyhaziel à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 24 août 2015

La Puce est beeellllllle !

L'une des occupations favorite de Couturus, c'est de surfer sur le woueb pour admirer les réalisations de ses petits collègues démons de la couture. Si si, vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais je suis prête à parier que si vous avez une MAC, un petit démon couturier s'est mis à squatter chez vous et vous influence régulièrement. A croire qu'ils sont livrés avec !

Et puis de temps en temps, il tombe en extase devant un modèle. Et là, votre humble servante est cuite ! Pas de repos avant de l'avoir cousu. C'est ce qui est arrivé il n'y a pas très longtemps avec une adorable robe réalisée par Pauline17, d'après le patron Giselle Dress de KateandRose.

GiselleMainMoyenne

Giselle1_small

Elle est superbe cette robe, regarde !

Ça, c'est vrai qu'elle est belle. Surtout le modèle à manches longues. Oh là mais t'as vu le prix. 14 dollars et pour un patron à télécharger en plus.

Justement, tu l'auras tout de suite comme ça.

Oui ben on voit que c'est pas toi qui va devoir imprimer, découper et assembler plusieurs dizaines de pages !

Non mais quelle rabat joie ! Tu pourrais faire un petit effort quand même !

Pas envie !

Le seul petit problème, c'est qu'envie ou pas, quand Couturus a une idée dans la tête, impossible d'y couper. Et après une bonne semaine harcèlement permanent, il a fini par trouver l'argument choc, celui me laissant sans défense face à une possession démoniaque : je te rappelle qu'avec ta chemise de nuit de Mathusalem, t'es moche ! Ben oui, on a sa fierté quand même. Impossible de laisser Azraël sur une impression aussi négative.

Pauvre Puce ! T'as dû galérer pour assembler tout le patron alors! Gnarf gnarf gnarf (ricanement machiavélique). Eh bien non ! Parce que je l'ai eu en beauté sur ce coup le Couturus vu que juste avant de me retrouver privée de libre arbitre, j'ai eu le temps de sortir mon livre de couture fétiche, "Élégance et sobriété" (livre 05 en code JCA), et de l'ouvrir à la page du modèle 23, un modèle quasi identique à celui repéré par Couturus. En fait, les différences se réduisent à la forme des manches (longues pour Giselle et papillon pour le modèle japonais) et la ceinture (présente dans la version courte de Giselle et absente dans le cas du modèle japonais). Bref, des points de détails facilement modifiables par tout démon couturier qui se respecte.

Et c'est donc avec enthousiasme que Couturus s'est attelé à la tache. Et hop recopiage de patron, et hop découpage de patron, et hop sélection du tissu, et hop ... ah ben non tiens, voilà qu'il fait une pause ! Qu'est-ce qui ne va pas encore ?

Huum, il est très beau ce petit coupon de liberty à fleur rose mais j'ai peur que ça fasse un peu fade.

Oui, c'est peut-être pas faux. Mais bon, on n'a pas en stock de tissu qui aille bien pour une ceinture contrastante.

On pourrait peut-être mettre un peu de dentelle pour souligner l'encolure.

On n'a rien non plus qui irait niveau coloris.

J'ai trouvé, il nous faut un joli passepoil vert foncé. Ce sera parfait pour mettre les découpes de la ceinture en valeur.

Euuh, je te rappelle que je connais presque rien au passepoil et que du coup, j'en ai pas en stock. Et si on en commande, on est pas près de la finir cette robe.

Pfff, pas besoin de commander. T'as ces vieux lacets de Chéri et des chutes de Liberty vert foncé. Je vais te le fabriquer moi ton passepoil.

Tu sais faire ça toi ? Waouuuuuh !

Et effectivement, Couturus m'a épaté sur ce coup. Au début, je pensais qu'on allait galèrer pour obtenir le métrage de ruban nécessaire à la fabrication du passepoil sachant que je n'avais que de toutes petites chutes de Liberty vert (2 rectangles ne remplissant même pas une feuille A4 à eux deux). Vous imaginez débiter les morceaux de ruban puis les assembler un par un ! Mais non, en moins de 10 mn et seulement 2 coutures, on avait notre biais. Par quel miracle ? En suivant simplement cette technique là. Quant à la pose du cordon dans le biais, c'est allé tout seul grâce au pied spécial fermeture éclair. Et voilà un splendide passepoil maison tout en récup.

IMG_1579

Il ne restait plus qu'à couper les différentes pièces de la robe, toujours dans du Liberty mais à petites fleurs roses celui-là (TanaLawn Jennie and Steve), et la réaliser. L'ajout de 2 rubans larges du même tissu pris dans les coutures de coté pour faire la ceinture de la robe n'a bien sûr posé aucun problème. Par contre, soyons honnête, je n'ai jamais appris à poser un passepoil et c'est visiblement un handicap lourd perturbant fortement les compétences pourtant immenses de Couturus. Cela a donc été la principale difficulté technique pour cette petite robe. Si le résultat est loin d'être parfait, il n'est pas si mal non plus et donne bien l'effet souhaité, à savoir mettre en valeur les coutures de l'empiècement. L'utilisation de lacets en lieu et place du cordonnet spécial passepoil a bien fonctionné mais pose tout de même un petit problème : le passepoil présente moins de souplesse qu'un passepoil classique. Du coup, après montage, le décolleté avait une forte tendance à bailler. Comme je ne me voyais pas tout découdre pour tenter de rectifier tout ça (même possédée, je reste une grosse fainéante), j'ai choisi de transformer un peu le décolleté en faisant des pinces judicieusement placées. Exit donc le décolleté en V bonjour le décolleté en ... ben en je sais pas trop en fait mais j'aime vraiment bien cette forme.

IMG_1593

Huuum, est-ce que ça a un nom particulier cette forme de décolleté ? Je m'interroge.

Au final, Couturus m'a sorti une adorable petite robe pile poil comme j'en rêvais et qui a fait son petit effet, en particulier sur Mamie M et sur Azraël.

Oooooh, t'es belle maman. Elle est belle ta robe. Moi mé adore le rose !

IMG_1587IMG_1591IMG_1589

Devant, côté et dos, avec la ceinture nouée dans le dos. Je trouve que le passepoil fait bien ressortir la ligne de taille.

IMG_1590

Gros plan sur le noeud

IMG_1595IMG_1596

Dos et côté avec la ceinture dénouée

Et les traditionnelles photos portée

IMG_1597IMG_1603

IMG_1602

IMG_1601

L'honneur est donc sauf et ma fierté restaurée. Et pour celles et ceux qui n'auraient pas encore tenté leur chance à mon dernier petit concours (voir ici), vous avez jusqu'au 29 août. Comme d'hab, vous pouvez répondre directement dans un commentaire ou via "contacter l'auteur".

Posté par reyhaziel à 19:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 21 août 2015

Halte au feu !

Mais non mais non, rien à voir avec la dernière loi en date sur l'installation des détecteurs d'incendie dans les habitations. C'est juste Chéri qui s'est retrouvé une fois de plus avec la gorge toute rouge après s'être rasé, le fameux feu du rasoir quoi !

C'est fou quand même ce que les hommes de la maison peuvent avoir la peau sensible et réactive. Je vais finir par croire qu'il y a bien un fond de vérité sur la peau à problème des roux (ok, les monstros sont pas vraiment roux mais bon, ils semblent bel et bien tenir de Chéri et Mamie M. coté réactivité épidermique).

Oh la la, mais qu'est-ce qui se passe ?

Ah salut Aromathus. Je viens de recevoir ma dernière commande d'huiles essentielles, tu tombes bien.

Il a quoi Chéri ? Une crise d'urticaire ? Pourquoi il brille dans le noir ?

Non non, c'est le rasage. Ça s'est mal passé aujourd'hui. Alors il est un peu rouge.

Un peu tu dis ! Allez, Cyprès bleu et Tanaisie, c'est ce qu'il y a de mieux.

Je sais mais le baume pour les coups de soleil est trop gras pour le mettre après le rasage. Faut qu'il parte au boulot là Chéri.

Ah ben faut préparer mon super gel après rasage au Cyprès bleu alors. Garanti non gras et tout frais. Une merveille !

(ça, c'est Cosmétus qui ne peut pas s'empêcher de se mêler à la conversation)

Alors pour ceux qui se demanderaient ce que cette histoire de baume pour les coups de soleil vient faire ici, sachez que ce baume maison est un produit quasi miraculeux (si si, je vous jure). Non seulement il fonctionne super bien sur les coups de soleil (chez les enfants à partir de 3 ans comme chez les grands) mais en plus, il soigne les boutons d'acné liés à la chaleur et au soleil (pour l'acné juvénile, je sais pas, j'ai pas encore d'ado à la maison) et tout un tas d'autres rougeurs et irritations de la peau. C'est vraiment devenu un incontournable à la maison. Et comme il y a justement du Cyprès bleu dedans, j'ai décidé de suivre les conseils de Cosmétus et d'Aromathus et de réaliser un petit gel après rasage. Grand bien m'en a pris car Chéri, qui jusqu'à présent préférait souffrir que de mettre une lotion apaisante après rasage parce que ça lui faisait la peau grasse et lui donnait des boutons, l'a adopté tout de suite. Paraîtrait que ça fait bien frais sur la peau et qu'une fois rentré, on croirait simplement qu'on s'est passé un peu d'eau sur le visage. Et en plus, ben il est quand même nettement moins rouge le Chéri !

Dans le cas de cette recette, un truc spécifiquement conçu pour ces messieurs à la peau sensible donc, certaines huiles ne sont pas à mettre entre toutes les mains ou plutôt sur toutes les peaux. Alors pour une fois, quelques précisions sur les huiles utilisées.

Le Cyprès bleu, j'en ai déjà parlé à propos du baume. Avec ses propriétés calmantes, rafraîchissantes et régénérantes, cette huile essentielle est incontournable pour soigner coups de soleil, brûlures et bien sûr feu du rasoir. Anti inflammatoire puissant, elle a également une action adoucissante sur la peau et un effet répulsif sur les insectes (oui, je sais, rien à voir avec le rasage mais c'est un petit bonus sympa non ?). Certaines études ont cependant montré un effet abortif ce qui rend cette huile déconseillée pour les femmes enceintes. On évitera également son utilisation sur les enfants de moins de 3 ans (on la remplacera plutôt par l'huile essentielle de bois de rose).

L'huile essentielle de Tanaisie annuelle aurait normalement dû être incorporée dans ma formule de baume car sa synergie avec le Cyprès bleu est très intéressante. C'est un anti inflammatoire très puissant également, un merveilleux anti histaminique, un anti prurigineux et un excellent tonique veineux. Elle est particulièrement recommandée pour soigner les irritations cutanées, qu'elles soient d'origine allergique ou abrasive. Mais, car il y a un mais, elle est interdite aux femmes enceinte, allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans. Et en plus, elle est horriblement cher. Je l'utilise donc personnellement avec parcimonie, uniquement pour les soins adultes où elle n'a pas d'équivalent. Par contre, elle a une couleur bleue très prononcé (bien plus que le cyprès) et elle donne sa jolie couleur aux préparations.

Voilà, attention donc si vous réalisez cette recette à ne pas laisser vos monstros jouer à faire comme papa (eh oui, Azraël était tout dépité de ne pas avoir pu étaler le beau gel bleu sur sa figure). C'est pas forcément une bonne idée.

Gel apaisant Cyprès bleu-Clémentine pour peau irritée (pour 100 ml)

Composition :

  • 100 ml d'hydrolat de mélisse : cet hydrolat possède des propriétés apaisantes, adoucissantes et anti-âge. Il permet de calmer les irritations et a une action positive sur les éruptions cutanées. Si vous n'en avez pas, vous pouvez simplement utiliser de l'eau minérale.
  • 2 gr de Xanthane : C'est le gélifiant. Il permet d'obtenir un gel de viscosité moyenne au toucher très frais et glissant sur la peau. On a l'impression que le gel fond à l'application.
  • 40 gouttes de solubol (optionnel) : ce produit permet d'assurer une bonne dispersion des huiles essentielles dans l'eau. Normalement, ce n'est pas nécessaire au vu de la concentration en Xanthane.
  • 11 gouttes d'huile essentielle de Cyprès bleu
  • 11 gouttes d'huile essentielle de Tanaisie annuelle
  • 62 gouttes d'huile essentielle de Clémentine : cette huile possède des propriétés antiseptiques et aide à la régulation du sébum. Contrairement à de nombreux agrumes, elle n'est pas photo sensibilisante. Ici, elle est surtout utilisée pour son odeur et son côté relaxant. Vous pouvez toutefois la remplacer par l'HE de votre choix selon les propriétés que vous voulez donner à votre soin après rasage. Le citron et le romain par exemple apporteront un coté tonique plutôt que relaxant sans rien changer aux propriétés apaisantes du soin.
  • 19 gouttes de cosgard : conservateur certifié écocert.

Fabrication :

  • Mettre l'hydrolat dans un bol. Versez le xanthane en pluie tout en battant. Continuer à battre jusqu'à formation d'un gel bien homogène et dissolution totale du xanthane.
  • Ajouter le solubol si vous souhaitez en mettre et bien mélanger.
  • Ajouter l'un après l'autre le reste des ingrédients en mélanger bien à chaque fois.
  • Voilà, c'est fini

Une petite remarque en passant : on m'a plusieurs fois demandé pourquoi j'utilisais le cosgard comme conservateur et pas un truc d'origine végétale comme l'extrait de pépins de pamplemousse par exemple. Ben en fait, c'est simplement parce qu'après avoir lu plein d'avis de "consommateurs", j'ai réalisé qu'on signalait souvent des problèmes de conservation à court terme (moisissures après quelques semaines seulement) avec ces produits ce qui n'est pas le cas avec le cosgard. Et comme fort peu de cas de réaction cutanée à ce produit ont été signalé à ce jour (en fait, j'en ai pas trouvé mais bon, je suis pas infaillible hein), j'ai opté pour celui-là.

Posté par reyhaziel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 20 août 2015

Les secrets de la magique

Il n'y a pas si longtemps que cela, en plein coeur d'un obscur salon villebonnais, le grand mage Azraëlus donnait sa première leçon en filtres et potions à son tout nouvel apprenti Gargamelus (sous l'oeil vigilent et l'oreille grande ouverte de la fée Pupuce).

Alors on dit que quand on mange les pates et les haricots, on a de la magique !

chromp chromp chromp

(bruit de mastication)

Mais si on mange aussi la biande, on n'a plus de magique !

chromp chromp chromp

(mastication toujours imperturbable)

Et si on mange toutes les pates mais pas les haricots ni la biande, on a pleiiiiin de magique !

chromp chromp chromp ... J'ai tout mangééééé !

Ah ben, Gagamel, t'as pédu. T'as plus de magique ! Fallait pas manger la biande !

pfff pfff pfff

(la fée Pupuce est morte de rire)

Et si on mange une grooooose glace orange, on a de la magique énooooooome ! Me peux avoir une glace fée Pupuce ?

Comme quoi, grand mage ou petit garçon, il y en a qui savent plus quoi inventer pour transformer des légumes verts en crème glacée !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mardi 18 août 2015

Puce testeuse

Vu le succès remporté cette année par mes cadeaux de Noël et de fin d'année scolaire fait maison, j'ai décidé de récidiver pour Noël prochain. Oui, je sais, on est qu'en août mais vu le temps que ça peut prendre, il n'est jamais trop tôt pour y réfléchir. Car voilà, quand on offre du fait maison, il ne faut pas compter uniquement le temps qu'on passe à fabriquer le cadeau mais également celui passé à trouver quoi offrir.

Le truc, c'est que pour ces dames, j'arrive généralement à trouver des idées sans trop de difficultés. Mais pour ces messieurs, c'est franchement une autre paire de manches ! Du coup, j'ai décidé de profiter que j'avais plusieurs fêtes à souhaiter aux représentants de la gente masculine pour tester des cosmétiques spécial Mâles et des petits projets couture rapides (lesquels présentent en plus l'avantage de pouvoir convenir aussi à des madames et d'utiliser des chutes de tissu). Évidemment, mon critique le plus exigeant, à savoir Chéri, s'est retrouvé en première ligne de mire comme victime de mes expérimentations. Non seulement le pauvre ne s'est jamais fait autant tartiner de produits de beauté en tout genre que cette semaine (mais je ne parlerais que du dernier en date dans un prochain post parce que pour les autres, faudra encore attendre 2 mois avant de pouvoir en mesurer vraiment l'efficacité) mais en plus, il a dû subir l'épreuve de l'os, oups, je veux du coussin de lecture.

Ah ah, je vous sens perplexe. Mais kesquecécetruc vous demandez-vous. Ben c'est ça.

IMG_1570IMG_1571

Oui oui, vous ne voyez pas double, il y en a 2 identiques. c'est parce qu'ils viennent du même dragon (cherchez pas à comprendre, ça viendra tout à l'heure).

IMG_1572

IMG_1573IMG_1574

La face avion et la face coupe du monde sont en cotonnade, la face petit train est en flanelle pour le confort de ta petite tête.

Chouette non. En fait, ce petit coussin à la forme bizarre peut vous servir soit à caler votre dos, soit à caler votre cou mais surtout à caler votre tablette ou smartphone sur vos genoux en position de lecture quand vous êtes confortablement vautré sur votre canapé.

Pfff, enfin la Puce, maintenant on fait des protections pour tablette avec un système qui fait la même chose. Alors pourquoi s'embêter ? Ben d'abord, parce que c'est pas du tout le même prix (oui, je suis radine pour certains trucs et je le revendique haut et fort). Ensuite et surtout, parce que le système des protections est très bien quand on veut maintenir sa tablette dans le sens horizontal de l'écran mais si l'appli qu'on utilise ne fonctionne qu'en vertical, ben on l'a dans l'os (ouuuh, le mauvais jeu de mot)! Alors que mon petit coussin, il fonctionne tout le temps.

IMG_1577IMG_1578

Tadaaam, alors, je suis pas bien installée pour bouquiner, surfer, jouer ... moi là ?

Et enfin, atout non négligeable, il fait un très bon os de dragon pour les monstros qui se le balancent à tour de rôle en hurlant "Tempête, va chercher !" (que là, si t'es pas fan de la série "Dragon, défenseurs de Beurk" et que t'as pas vu Dragon 2 tu peux pas comprendre).

Je suis ti pas une fille sympa. Quand je pense que c'est la seule scène du film que les monstros ont retenu !

Tout à fait accessoirement, il peut également servir de doudou pour votre homme. Si si, je vous jure, Chéri ne peut plus s'en passer et l'emporte tous les soirs pour se coucher ! Naaaaan, je blague. Chéri l'emmène bel et bien tous les soirs mais c'est parce qu'il dit que c'est super pour se caler du côté où je dors pas (hum, dois-je y voir comme un sous-entendu là ?). Comme quoi, on peut vraiment lui trouver tout un tas d'utilisation des plus originales.

En plus du coussin de lecture, j'ai fait toute une série de petits étuis pour mouchoirs en papier. Pour l'occasion, j'ai testé différents types de tissu et de finition. Du simili cuir noir avec un biais maison en voile Liberty, ma fameuse cotonnade coupe du monde (que je suis pas prête d'avoir écoulé mes chutes sur celle-ci) doublé en batik bleue ciel que ça se voit pas sur la photo et mon tissu japonais préféré doublé en Liberty rose avec un joli biais métallisé (bon ok, celui, c'est peut-être pour les Mâles). Ma préférence va au modèle avec passepoil que je trouve le plus élégant mais il faut dire aussi que ce sont mes tissus préférés alors c'est peut-être pour ça (d'ailleurs comme j'en ai fait 2, je vais m'en garder un pour moi ça s'est sûr). En tout cas, ils doivent être tous à peu près réussis vu que Chéri a trouvé que c'était trop la classe et m'en a piqué un illico pour son usage personnel. Il ne me reste plus qu'à préparer mes petits paquets et à expédier tout ça.

IMG_1583IMG_1585

IMG_1584

Vous aussi vous trouvez ça trop classe ? Bon allez, c'est mon jour de bonté aujourd'hui. Je vous joins un petit tuto pour en faire des tout pareils. Même que j'y ai inclus les instructions de réalisation spécifiques au cas du simili cuir.

gabarit_etui_mouchoir

tuto__tui_pour_mouchoirs

Et pour conclure, tiens, si on faisait un petit concours. Que peuvent bien être censés faire les cosmétiques testés par Chéri pour qu'il faille attendre aussi longtemps avant de savoir s'ils sont efficaces ? Les 3 premières bonnes réponses auront droit à un petit cadeau (un cosmétique maison à choisir dans la liste de ceux déjà testés et approuvés par mes soins).

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,