lundi 3 novembre 2014

Mise au pas démoniaque et crème tueuse

Samedi soir, j'ai fouillé ma bibliothèque à la recherche de mes ouvrages les plus anciens et les dangereux concernant les 1001 façons de traiter avec les démons et j'ai potassé jusqu'à pas d'heure (bon, ok, j'ai potassé un peu et bouquiné jusqu'à avoir fini mon roman en cours jusqu'à pas d'heure).

Dimanche matin, j'ai rassemblé tous les ingrédients nécessaires à une invocation de masse sans oublier les 2 composantes de base du sortilège correspondant, à savoir 2 monstros vifs et alertes prêts à faire toutes les âneries imaginables (et les autres) et je me suis lancée : j'ai convoqué dans le salon tous les Monstros Démonicus. Autant vous dire que j'en menais pas large !

Alors, oui, je sais, vous vous demandez ce qu'il m'a pris, que c'était hyper dangereux tout ça tout ça. Ben il m'a pris qu'on était dimanche et que le dimanche, Super Nanny elle bosse pas (surtout qu'en plus, elle a fait une intoxication alimentaire vendredi alors elle était pas brillante). C'est quoi le rapport me direz-vous ? Le rapport, c'est que ce dimanche, j'avais prévu d'emmener les monstros se culturer un peu pour changer et d'aller au cinéma voir "Le parfum de la carotte". Car pour une fois (en 6 mois, c'est pas mal non !), le cinéma par loin de chez nous proposait une séance le dimanche matin, toujours à 11h15 malheureusement, pour une série de 4 court-métrages d'une durée totale d'environ 40 mn. Bref, un truc qui avait enfin une chance d'intéresser les monstros et qui permettait de déjeuner ensuite à une heure décente. Et comme j'étais toute seule pour les gérer tous les 2, hors de question d'avoir la moindre prise de possession démoniaque pour venir nous gâcher la séance.

Une bonne mise au point était par conséquent IN DIS PEN SABLE ! J'ai donc sorti l'artillerie lourde et expliqué en long en large et en travers à la population infernale Villebonnaise que je ferais de la vie du moindre contrevenant à ma conception d'une sortie ciné agréable un enfer pire que celui dont il était issu. Et croyez le ou non, j'ai dû être particulièrement convaincante parce que ça a fonctionné. Bon ok, j'ai quand même dû, en plus de les menacer, les corrompre à coup de Pop Corn et de MacDo (en plus, ils les ont même pas mangé, c'est les monstros et Chéri qui en ont profité mais bon, ça m'a fait moins de boulot pour préparer le déjeuner). En tout cas, Gargamel et Azraël ont été des modèles de sagesse, à défaut d'être des modèles de silence parce que j'ai quand même eu le droit à une séance ciné entièrement commentée par un Gargamel particulièrement en verve et un Azraël extatique à l'idée que oui, il y en a encore un autre.

Les 3 premiers court-métrages de la série (tous portant sur la consommation de légumes en général et de carottes en particulier) sont vraiment courts (genre 5 mn), de styles graphiques différents mais sympas comme tout. On peut même y apprendre la recette de la confiture de carotte (faudra que j'essaie tiens !). Le dernier est nettement plus long mais plein de chansons et Azraël a parfaitement retenu que les lapins mangeaient des carottes et les écureuils des noisettes : je vous avais bien dit qu'on s'était culturé à donf ! Bref, une sortie parfaite et qui donne envie de recommencer.

Comme tout ça m'avait mis d'humeur guillerette, j'ai eu envie de confectionner une petite crème au chocolat d'après une recette simplissime (2 ingrédients et moins de 10 mn pour la faire) trouvée sur un blog de couturière. Car oui, la couturière peut également être pâtissière à ses heures. Et là, ça a été le carnage (après mûre réflexion, je suis persuadée que Régimus Démonicus a profité de mon état de béatitude zen totale après la séance ciné pour m'influencer). Un carnage total donc sur Azraël qui s'est retrouvé les mains et la bouche pleins de chocolat tellement il s'est jeté sur la crème comme s'il avait rien mangé depuis 8 jours (Gargamel, lui, est resté tout en retenue, une grande première, peut-être à cause des 4 tartines de nutella qui avait précédé), un carnage total sur Chéri qui, malgré son intolérance au chocolat à haute teneur en cacao qui lui déclenche des éternuements en cascade, a préféré éternuer justement que d'en laisser une seule cuillère et un carnage total de mon régime (bon, en même temps, je conçois pas un régime qui ne puisse s'accompagner d'entorses diverses et variés et qui m'empêcherait de manger ma petite glace tous les soirs). Une vraie tueuse cette crème je vous dis. Et un vrai délice.

IMG_1929

IMG_1933

IMG_1935

Oh oh, j'en vois qui salive là-bas. Et encore, les photos ne lui rendent pas justice. Allez, je suis sympa, je vous donne la recette.

Pour faire 6 petits pots de crème ou 4 gros :

  • 160 gr de chocolat noir à pâtisser (plus il est de bonne qualité, meilleure est la crème)
  • 40 cl de crème fleurette, normalement entière mais moi, j'avais que de la 20% et ça marche très bien et c'est très bon aussi.

On casse le chocolat en morceaux (gros hein les morceaux, c'est pas la peine de s'embêter, on va les faire fondre). On porte la crème à frémissement dans une casserole. On enlève du feu, on ajoute tout le chocolat en 1 seule fois et on fouette jusqu'à ce qu'il soit entièrement fondu. On remet à frémir et on cuit 3 mn (en évitant que ça bout, ou pas trop, et en fouettant en permanence). Cette opération est destinée à faire épaissir la crème. C'est fini !

Il n'y a plus qu'à mettre dans les ramequins et hop, au frigo pendant 3h. Oui oui, je sais, c'est la partie la plus pénible parce qu'on doit attendre avant d'y goûter. Encore que le sieur Azraël n'a pas vraiment attendu lui vu qu'il m'a récuré mes cuillère et casserole à grands coups de langue que j'avais plus beaucoup de vaisselle à faire ensuite.

Pour la dégustation, on peut la manger soit directement en sortie de frigo (pour les plus pressés) soit attendre 30 mn après la sortie frigo pour en apprécier pleinement tout le fondant (pour les puristes ou ceux capables de se retenir, catégorie à laquelle je n'appartiens définitivement pas).

Ce que j'adore personnellement dans cette recette, en dehors de sa simplicité, c'est qu'avec un bon chocolat, elle permet d'en apprécier vraiment la saveur tout en restant très peu sucrée. Pas besoin de se précipiter sur un grand verre d'eau après dégustation. Et ça, c'est trop top !

Posté par reyhaziel à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 1 novembre 2014

La cité de la peur

Ah tiens, t'as regardé ce "vieux" film pour fêter dignement Halloween la Puce ? C'est quand même plutôt une comédie non ?

Bon alors, non, rien à voir. Ni avec le film, ni avec Halloween. D'ailleurs, à ce propos, j'ai vraiment été en dessous de tout puisque j'ai réalisé que c'était Halloween uniquement vendredi à 20h30 quand une bande d'adolescents est venue sonner à notre porte pour nous menacer de représailles si on ne se transformait pas illico en confiserie (le magasin hein, pas le truc qui se mange). Fort heureusement, Azraël étant un accro aux haribos, j'en ai toujours un stock. On était sauvé !

Nan, la cité, c'était jeudi dernier et c'était celle des sciences et de l'industrie, section enfants de 2 à 7 ans. La peur, ça aurait pu être la mienne à l'idée de faire une telle visite avec les 2 monstros en même temps. Mais comme j'ai un minimum d'instinct de conservation et que je tiens également un tantinet à ma santé mentale, j'avais recruté pour l'occasion Super Nanny en qualité de second accompagnateur. Un adulte par monstros, en théorie, c'est gérable ... et en pratique aussi en fait ! Non, la peur, c'était celle de Chéri parce que je lui ai annoncé la veille que j'avais pas l'intention de me taper les bouchons et qu'on allait y aller en RER et en métro.

Euh, désolé mais là, on comprend pas trop. C'est quoi le problème avec le RER ?

Ah mais le problème, c'est pas le RER, c'est plutôt le rapport que Chéri, qui le prend tous les jours, entretient avec le dit RER et le métro. Il y a des trucs comme ça sur lesquels, je sais pas pourquoi, mais il fait un tout chtit blocage. J'ai donc eu droit à une liste looooongue comme le bras de recommandations allant de l'empêchage de léchage de vitre (si si, je vous jure) au passage des portillons les monstros dans les bras en passant par la désinfection systématique des mimines (mais là, je suis plutôt d'accord).

Brefle, vous l'aurez compris, jeudi, on s'est fait une petite virée à Paris et les enfants ont été RA VIS. Déjà, coté transport, le RER et le métro, c'était une première pour eux et j'ai retenu 2-3 trucs. D'abord, le monstros n'aime pas le noir donc autant le RER c'est coooool et ça a eu un franc succès, autant le métro, c'est pas top. Gargamel en particulier n'a pas apprécié du tout le coté tunnel obscur et espace confiné. Fort heureusement, sa mauvaise humeur s'est rapidement allégée dès qu'il a reconnu notre destination, vu qu'il y avait déjà fait une première visite (mais section 5-10 ans) avec le centre de loisirs il y a plusieurs mois. Ensuite, le monstros est très, mais alors très ... sociable. Donc soit tu te blindes et t'oublies ta honte, soit tu sors gagoulé puisqu'à peu près tout le monde dans le wagon savait qu'on prenait le train et s'est fait abordé avec des grands sourires et des bonjours retentissants (voir des bisous pour les plus chanceux). Et je vous raconte pas l'extase quand ils ont validé leur billet eux-mêmes comme des grands. En plus, ils étaient tellement enthousiastes à l'idée de prendre le CRAIIIIN qu'on a battu tous les records de vitesse d'habillage et de grimpage en voiture pour gagner la gare.

La vraie découverte, c'est donc plutôt Azraël qui l'a faite et encore, si je l'avais écouté, on n'aurait pas dépassé la section "chantier" tellement qu'il était subjugué par les brouettes et les tapis roulants.

Ooooh, des photos, des photos, on veut des photos !

Oui, ben euh, vous en aurez 2 et c'est déjà bien. D'abord parce que, comme prévu, après moins de 2 minutes, Azraël s'est précipité dans une direction et Gargamel dans l'autre et qu'ils n'ont plus jamais voulu être au même endroit en même temps. Et après, il y en a qui se demande pourquoi je refuse de faire ces sorties sans être accompagnée d'un adulte responsable, calme, pondéré et pas agoraphobe pour 2 sous (et bien que je l'adore, désolée mais Chéri ne correspond pas du tout à cette définition). Ensuite, vous avez déjà essayé de prendre des photos d'un monstros surexcité qui tient pas en place plus de 2 secondes consécutives. Moi si, et le résultat n'est pas brillant. Donc voilà, j'ai vite abandonné et remis mon appareil dans mon sac et tant pis.

20141030_100334

Bon alors, il arrive ce chargement ? J'ai pas toute la journée moi !

20141030_100547

Mais où qu'elle est cette sgreugneugneu de brique ?

Eh, est-ce que c'était bien alors ?

Ben en fait, je suis un peu partagée. Dans l'absolu, oui, c'était bien. Les enfants ont passé un bon moment, c'était certain. Par contre, il faut absolument éviter l'affluence parce que je trouve quand même que c'est un peu limite au niveau capacité d'accueil à mon sens. En plus, beaucoup d'activités n'étaient plus en très bon état, voir carrément "en panne" comme les jets d'eau sensés faire tourner des moulins qui n'arrivaient même pas à les atteindre par manque de pression. A 9 euros plein tarif et 7 euros tarif moins de 25 ans, on pouvait quand même attendre mieux. Ceci dit, moi, j'ai pas payé ce prix là alors je m'en sors bien. Oui parce qu'à la Cité des Sciences et de l'Industrie, ils ont pensé aux handicapés et au fait qu'ils ne pouvaient souvent pas se déplacer non accompagnés. La visite est donc gratuite pour eux ET pour leur accompagnateur. Et ça, c'est cool !

Au final, je ne regrette pas cette petite sortie (enfin un truc un peu culturel qui aura plu aux monstros et il n'y en a pas tant que ça) que l'on réitéra certainement mais section 5-10 ans pour changer.

Posté par reyhaziel à 23:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 31 octobre 2014

Fashion victime (ou ptêt pas)

Et voilà, cette semaine, Couturus a frappé de nouveau. Profitant de mon état légèrement euphorique suite à la réalisation de ma dernière petite robe qui n'a requis aucune augmentation de taille, ce petit sournois n'a eu de cesse de me sussurrer à l'oreille que toute femme un tant soit peu branchée se devait d'avoir dans sa garde-robe une PRN ou petite robe noire.

Ah ah ah, je me gausse ! Le pauvre, je tenais peut-être là la meilleure technique d'exorcisme du Couturus Démonicus de tous les temps (enfin en ce qui me concerne). Ben oui, la mode et moi, ça fait 2 (voir 3 ou même 4). D'abord, j'y connais rien et puis ça m'intéresse pas. Alors l'argument Branchitude de Couturus, il est tombé royalement à plat. Enfin ça, c'est ce que je croyais. Seulement voilà, je suis faible. Et puis je fais une overdose de pantalons à poches. Et puis j'ai presque fini le tri de mon armoire et qu'elle est presque vide. Et mon dernier coupon de tissu japonais me suppliait littéralement de le sortir du placard pour en faire quelque chose.

Allez la Puce, une PRN, ça peut toujours servir !

Maiiiis, c'est bon, j'en ai marre du noir moi.

T'as raison. Et si tu faisais un pantalon à Gargamel dans ce beau tissu bleu canard.

(le sournoiiiiis)

Un pantalon ! Encore ! Pour Gargamel en plus ! Le dernier est toujours au fond du placard je te rappelle !

Mais il sera peut-être content cette fois.

... (soupir) Bon ok, va pour une PRN. Mais pas noire !

Ben oui, faut pas pousser quand même. Il ne serait pas dit que ce fichu démon allait continuer à me mener par le bout du nez. Ce serait une PRN en tissu japonais fleuri ou rien. Et me voilà plongé dans mes livres de couture japonais à la recherche du modèle idéal. Et c'est là que je suis tombée sur le modèle 13 du livre "Simple Chic" (ou livre 02 des JCA).

Alors sur ce coup-là, je me suis vraiment fait des frayeurs. Et pourtant le patron est d'une rare simplicité. Seulement voilà, d'abord, j'étais très très juste au niveau métrage du tissu (eh, je vous ai bien dit que j'avais plus rien dans mes stocks pour l'hiver). Alors j'ai dû me résoudre à tailler ma robe dans le sens perpendiculaire au droit fil.

Ah, oui ? J'en vois qui lève la main au fond du blog. Une question ? Allons allons, soyez pas timide ! Qu'est-ce que ça change de pas couper dans le droit fil ? Ah ah, en voilà une question intéressante. Eh bien, si vous prenez un tissu qui normalement n'est pas extensible (genre une batiste de coton par exemple), en fait, dans le sens du droit fil, il n'est effectivement pas extensible du tout mais il l'est un peu dans le sens perpendiculaire au droit fil. On place donc généralement la largeur des vêtements dans cette dernière direction pour bénéficier de cette élasticité et avoir plus d'aisance (surtout pour les vêtements ajustés). Ca ne se présentait donc, dès le départ, pas sous les meilleurs hospices.

Mais ce n'était pas tout. Cette robe n'était que la seconde que je cousais à partir d'un patron de ce livre et j'avais oublié le léger détail repéré lors de ma première réalisation, ma robe "Game of thrones". Contrairement à la plupart des livres japonais, ce livre çi taille normalement et non pas large. Et comme j'étais d'un optimisme débordant suite à ma précédente réalisation, j'étais partie pour tailler directement une taille 13 sans modification. Heureusement, dans un sursaut de pessimisme lucidité, j'ai décidé de rajouter quand même quelques centimètres par çi par là, juste au cas où. Et grand bien m'en a pris car une fois le corps de la robe assemblée, ça m'a paru drôlement petit. Et là, j'avoue, j'ai eu un coup de blues.

Bon alors, tu l'essaies ?

Nooooon, veux paaaas ! C'est trop petit !

Mais t'en sais rien. C'est ajusté comme modèle. Faut l'essayer pour voir !

Mais euuuh, ça se voit que c'est trop petit. Mon ENOOOORME derrière y passera jamais !

Mais si

Et puis je pourrais pas la fermer !

Essaie là ! Y a que comme ça qu'on sera sûr !

Naaaan ! Et puis je veux un mannequin de couture d'abord ! Ca serait pas arrivé avec un mannequin !

T'es pire que les monstros !

Mouais, il n'a pas tout à fait tort le Couturus, je suis parfois vraiment pire que les monstros. Je me suis donc finalement décidée à l'essayer et là, miracle, j'ai réussi à rentrer dedans et à la fermer en plus et même à bouger avec et à m'assoir sans faire craquer toutes les coutures. Mais heureusement, vraiment heureusement, que j'avais rajouté ces quelques centimètres en plus.

Au final, j'ai une magnifique petite robe ajustée que je trouve très chic et que j'adore déjà.

20141031_09013520141031_090242

Ma petite robe de face et de derrière

20141031_09015520141031_090256

Gros plan sur l'encolure avec son petit ruban et son encolure carré et sur le volant en bas de la robe

DSCN0349

Et la fameuse photo portée

DSCN0355

20141031_092131

Prise de vue artistique d'Azraël : alors, j'étais pas la plus belle pour aller au bureau ce matin ?

 

 

 

Posté par reyhaziel à 23:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 29 octobre 2014

Les monstros chantent ... en japonais !

Je continue comme promis ma grande série d'article sur un thème essentiel, que dis-je, fondamental : "Comment occuper un monstros en vacances".

Alors déjà, on poursuit l'oeuvre de longue haleine constituant en la réalisation du calendrier de l'avent en bois, lequel a bien progressé depuis la dernière puisque 8 nouveaux tiroirs ont été peints puis décorés ainsi que les 6 précédemment peints. L'ensemble prend donc lentement mais sûrement forme.

IMG_1912

La photo ne lui rend pas justice, en plus tous les tiroirs n'ont pas encore été décorés sur celle-ci.

Dans la catégorie, nouveau bricolage, on a aussi tenté la réalisation d'étoiles en tissu à suspendre. En théorie, rien n'aurait dû être plus facile à réaliser que ces étoiles puisqu'il s'agissait d'utiliser un ruban spécial près à l'emploi, le dit ruban ressemblant à ça :

IMG_1927

Comment l'utiliser : on découpe une portion de 6 triangles et on tire sur les 2 petits cordons à la base pour resserrer le tissu et former l'étoile puis on fait un noeud. Rien de plus simple donc. Sauf que, le tissu accroche un peu quand on cherche à resserrer les triangles et qu'il faut gérer simultanément le devant et le derrière du tissu (car il y a un cordon devant et un derrière pour des fronces harmonieuses). Et ça, pour un petit, ben c'est pas cool. Je me suis donc retrouvée avec un Azraël frustré de ne pas y arriver et un Gargamel manifestant un désintérêt total pour la chose.

IMG_1924

Le résultat final, c'est ça. Niveau dimension, c'est environ celle d'une grosse boule de noël donc parfait pour mettre dans le sapin.

En conclusion sur ce bricolage, je dirais que c'est une chouette idée mais une fois de plus, c'est à faire avec des enfants plutôt à partir de 6 ans ou bien dégourdis (et surtout, qui s'intéresse à autre chose que leur fichue tablette et Mickey Mouse, qu'elles commencent à m'énerver sérieux celles-là, oui oui, les 2, la tablette et la souris). Mais comme ça fait tout de même des décos sympas et qui cassent pas, je ne regrette pas mon achat et je vais me faire moi-même mes étoiles que les monstros pourront accrocher sans risque dans le sapin.

Enfin, on a également expérimenté un grand classique, la réalisation de collier/bracelet de perles. Le plus dur avec les perles, c'est d'en trouver des pas trop moches mais pas trop petites pour un monstros de 4 ans pas très doué pour l'enfilage, histoire qu'il n'envoie pas tout balancer, au sens propre bien entendu ! Par chance, j'ai justement trouvé enfin mon bonheur avec de grosses perles en verre dont la majeure partie ont une ouverture suffisante pour y passer un cordon en coton ciré de 1 mm.

IMG_1911

On pardonnera l'harmonie des couleurs, le monstros semble être totalement daltonien par moment.

Mais la grande révélation des vacances, ce sera à mon avis la découverte par les monstros, après "Ponyo sur la falaise", de "Mon voisin Totoro". Car oui, les Disney commencent à me sortir par les yeux et non, il est hors de question de remettre en boucle les trotros et autres Tchoupi (pitiééééééééé) alors j'ai décidé d'initier Azraël et Gargamel aux instants plein de poésie des animés japonais. Et apparemment, ça leur plaît et même beaucoup puisqu'à mon total ébahissement, non seulement ils restent stockés devant l'écran mais en plus, pendant les génériques, j'ai pas intérêt à faire le moindre bruit histoire qu'il puissent écouter les chansons tranquillement.

C'est ainsi qu'un beau jour, après avoir mis en route "Mon voisin Totoro" puis gagner ma cuisine pour préparer le dîner, j'ai brusquement entendu les 2 monstros hurler "Aloukou alouku watashi wa genki ...". Comme quoi, il n'y a pas, pour apprendre les langues étrangères, rien ne vaut la musique !

Posté par reyhaziel à 12:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 26 octobre 2014

Régime, couture et stocks !

Yahou, youpi, victoire ! C'est moi qui va gagner (comme dirait Azraël). Prends toi ça dans les dents Régimus Démonicus. Ce samedi, c'est officiel, j'ai perdu mon 12ème kilo !

C'est là où je me rends compte que les supers photos avant après des pubs qui vous vantent des produits miracles pour maigrir, c'est vraiment une belle arnaque parce que je peux vous dire que c'est pas parce que j'ai perdu 12 kilos qu'on le voit sur les photos. Allez, haut les coeurs, il ne m'en reste plus que 8 à perdre ou peut-être pas d'ailleurs parce que bon, les attaques de Régimus sont de plus en plus sournoises et difficiles à contrer, la dernière en date consistant à inciter les monstros à déguster du saucisson et des tartines de nutella sous mon nez ! Si c'est pas de la cruauté ça !

Enfin, même si elle ne saute pas aux yeux, cette perte de poids m'a enfin décidée à utiliser le coupon de jersey ethnique graphique que j'avais dans mes stocks depuis un moment pour me faire une petite robe cache-coeur pour l'automne avec la taille bien marquée ... ben à la taille justement ! Pas de forme trapèze ou de taille empire cette fois. Par contre, c'est toujours un modèle issu d'un livre japonais, la robe h du livre Dressing chic . Elle me faisait de l'oeil depuis un bon moment mais avec mes rondeurs et un tissu jersey léger, j'avais vraiment peur que cela ne passe pas, d'autant que j'étais persuadée que le tissu le plus adapté à ce modèle était une cotonnade (ben oui, sur un livre écrit tout en japonais, j'ai encore du mal à comprendre quel tissu est utilisé). D'un autre côté, j'avais déjà réalisé une robe cache-coeur, à taille haute celle-là dont j'aimais bien le modèle, et repéré d'autres modèles dans mes quelques livres japonais traduits où il était explicitement indiqué que le tissu utilisé n'était pas du jersey.

J'étais donc bien embêtée pour me décider quand je me suis rappelée que Chofie avait justement cousu une robe cache-coeur récemment en jersey et en retournant voir, j'ai réalisé qu'en fait, c'était le fameux modèle qui me faisait de l'oeil. Merci Chofie ! Ni une ni deux, me voilà lancée. Et tant qu'à oser, autant y allez fond, j'ai taillé ma robe en taille max laquelle fait normalement 7 bons centimètres de moins de tour de hanche que ma taille sans faire aucun ajustement pour l'agrandir (ce que je fais habituellement même si les modèles japonais taillent plutôt larges). Et bien figurez-vous que c'est passé sans problème ! J'aurais même pu faire une taille en dessous à mon avis. Il semblerait que je vais bientôt avoir nettement moins de boulot d'ajustement de patron pour mes réalisations. Trop cooool !

Coté réalisation, bien que le modèle ne présente pas vraiment de difficultés, ça n'a pas été une partie de plaisir, loin s'en faut. La faute à mon jersey qui, s'il est super doux et super confortable et également super léger et super hyper mou extensible. Bref, il n'a vraiment aucune tenue et au niveau de l'encolure, c'est l'horreur. Moyennant quelques ajustements (tous réalisés en direct sous le nez de Chéri pour qu'il voit bien à quel point c'est galère de pas avoir de mannequin et de tout faire en aveugle, que j'espère bien le convaincre qu'un mannequin de couture au milieu du salon est non seulement essentiel mais hyper tendance) et l'utilisation de ma sempiternelle broche spéciale "décolleté sexy mais sans plus", j'ai finalement obtenu un résultat portable.

Enfin portable, c'est vite dit. Parce que pour oser la porte, il va d'abord falloir que je m'assure que la réaction d'Azraël face à mon oeuvre n'est pas révélatrice des réactions qu'aura la gente masculine lorsque je la porterais hors de la maison. Pourquoi je dis ça ? Ben simplement parce qu'après avoir passé la robe, Azraël m'a trouvé jolie et est venu tâter le tissu comme il fait pour chacune de mes réalisations. Dans la seconde qui suivait, il s'exclamait qu'il adorait ma robe et se frottait la figure sur à peu près toutes les parties de mon anatomie recouvertes par la dite robe ! Pour se rouler ensuite dans le tissu à peine celle-ci enlevée. Non, je jure, ça fichait les jetons !

IMG_1907IMG_1908

La robe de face et de dos

IMG_1904

Elle est toute floue cette photo mais je l'aime bien alors je la mets quand même

IMG_1905IMG_1906

Ceci dit, même si je suis contente de ma robe, sa réalisation m'a également fait prendre conscience que j'avais un ENOOOOORME problème. Non vraiment, c'est une CA TAS TROPHE ! Rendez vous compte, ma garde d'automne est usée jusqu'à la trame (et je parle même pas de celle d'hiver). Il faut que je la renouvelle presque entièrement !

Oui ben, c'est pas un drame non plus la Puce. Tu te débrouilles en couture maintenant non ? Non mais vous comprenez pas, c'est pas me coudre des vêtements le problème, c'est que mon placard à tissus déborde ... de tissus d'été ! Et c'est ça l'horreur ! Allez porter une robe en Tana Lawn ou en double gaze cet hiver ! En fait, je n'ai plus qu'un seul coupon susceptible de convenir pour une robe d'automne. Bon, y a pas, va falloir que j'aille faire un tour chez Toto sinon j'aurais rien à me mettre sur le dos cet hiver ! Je sens que Chéri va pas être content !

Posté par reyhaziel à 09:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


samedi 25 octobre 2014

La beauté ? Une question de coiffure !

Hier matin, dans l'Inferno House, après l'habillage d'Azraël.

Maman regardes, moi suis crès beau !

Oh oui mon Azraël, t'es très beau.

Toi, t'es pas crès beau !

Ah non, c'est sûr. Moi, je suis une fille, je suis pas beau, je suis belle.

Non, toi t'es pas crès belle !

Ah bon, je suis pas belle ! Je suis triste alors.

Non, t'es pas crès belle, faut aller dans la salle de bain. Moi vais te coiffer !

... (Silence religieux pendant la séance de coiffage et je peux vous dire que la terre est basse et qu'elle fait mal aux genoux)

Voilà, maintenant t'es crès beau. On peut nettoyer les oyeilles (traduire par les oreilles)

Comme quoi, la beauté, c'est simple comme un coup de brosse (et un coup de coton-tige aussi) !

Posté par reyhaziel à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 24 octobre 2014

Tout ce qui brille ...

... les monstros aiment tout ce qui brille.

Et c'est en partant de ce postulat inébranlable de la mécanique quantique, euh non, je m'égare là, on sent que les cours vont bientôt commencer. Je disais donc, c'est en partant de ce constat (voilà, c'est mieux) que j'avais envisagé, après les boules en carton et le calendrier de l'avant, comme bricolage des vacances la fabrication d'un lampion. En plus, ça tombait bien puisqu'Inferno Gran Mom voulait inscrire les monstros au concours spécial Grands Parents de Janette, une copine bloggeuse brodeuse.

Alors personnellement, ne voulant pas trop m'embêter (ou plutôt ne pas trop compliquer la tache à Super Nanny parce que moi, ben, suis pas en vacances, là, je bosse donc c'est pas moi qui doit occuper les monstros mais elle), j'avais acheté tout le nécessaire tout prêt pour la fabrication de 5 lampions standard de base mais je suis raisonnablement certaine qu'on peut faire la même chose avec du matériel de récup (je vous mets entre parenthèse le matériel de récup qu'on peut envisager).

De quoi donc se compose le lampion. D'une feuille de papier translucide type papier calque (on peut donc prendre ... ben du papier calque bien sûr) mais les miennes ont le bon goût de faire pile poil les bonnes dimension pour un assemblage facile, d'un fond (imaginez le fond d'une boite de camembert en carton de préférence), d'un haut (imaginez le couvercle de la même boite dont on aurait ôté le rond central), d'une attache à fixer sur le lampion pour le suspendre (un bout de ficelle) et un bâton équipé d'un crochet (branche, ficelle et trombone) pour que le monstros puisse le trimbaler partout. On roule la feuille pour faire un tube et on fixe couvercle et fond au scotch double face aux 2 extrémités du dit tube.

Dans mon cas, la participation des monstros à la fabrication du lampion s'est limitée à la décoration de la feuille de papier vu que mes tentatives précédentes d'assemblage un tant soit peu délicat par les monstros se sont avérées être des échecs d'une profondeur abyssale (en même temps, je m'en doutais un peu). Même si niveau dessin, c'est assez light et pas du tout dans les tons d'Halloween, ils ont été fait avec plaisir et c'est bien l'essentiel. Mais un lampion ne serait pas un lampion sans bougie à l'intérieur et perdrait alors une bonne partie de son intérêt pour le monstros.

Oh là oh là, pas d'affolement. Rassurez-vous, pas question de mettre une bougie entre les mains de mes angelots adorés qui sont pourtant si soigneux avec leurs affaires et ne les balancent jamais au grand jamais à travers les différentes pièces de la maison. J'ai un minimum de conscience quand même (quoique, des fois, je me demande). Et puis Chéri aurait poussé des hurlements si je m'étais avisée de faire un truc pareil (ah oui, là, c'est une explication bien plus plausible à mon sursaut de conscience !). Non non, j'ai trouvé d'adorables petites bougies chauffe-plat ... électrique pour moins de 1€ pièce. Eh oui, ça existe. Elles imitent les vraies que c'est bluffant. Même luminosité peu intense et tremblotante. Les monstros étaient aux anges et Chéri rassuré.

En résumé, un petit bricolage très sympa et qu'il est clairement possible de réaliser à moindre frais si on prend le temps de faire de la récup avant. Et au final, ben ça donne ça.

 D'abord, le chef d'oeuvre de Gargamel :

20141021_190100

20141021_190110

20141021_190121

Si vous êtes un habitué du blog, vous avez peut-être reconnu les chefs d'oeuvre de l'art pictural T'choupiesque objet d'un précédent concours.

On passe maintenant à Azraël.

20141021_191135

20141021_191155

20141021_191224

20141021_191255

20141021_192507

Notons que l'espérence de vie des dits lampions est actuellement fortement compromise pour cause d'agitation extrême en tout sens assorti de tentatives diverses et variées de mise en orbite. M'est d'avis que je vais avoir du mal à les faire tenir jusqu'à Halloween et encore plus à les recycler pour Noël !

PS : Janette, faut que je t'envoie les photos par mail ou c'est bon comme ça ?

Posté par reyhaziel à 12:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 23 octobre 2014

Trop forte !

Non vraiment, décidément, Inferno Gran Mom, elle est trop forte !

Va falloir que je la déclare hors concours sur le prochain ou elle va finir par collectionner tous mes cadeaux bonux ! Parce qu'une fois de plus, elle a donné la bonne réponse à mon dernier concours, celui de la photo mystère. A un petit détail près quand même, c'est que ça n'a rien à voir avec la couture japonaise (mais ça aurait pu et peut-être que ça s'en inspire).

Alors effectivement, l'objet de la photo mystère est un SAC A TARTE. C'est vrai aussi que ça ressemble drôlement au "furoshiki" ou l'art de l'emballage japonais avec des grands carrés de tissu couramment utilisé pour le transport du fameux bento. D'ailleurs, dans l'absolu, rien ne s'opposerait au transport du dit bento au moyen de ce sac à tarte. Car figurez-vous que si j'ai décidé de me lancer dans la fabrication de ce modèle précis au lieu d'un modèle plus classique, ce n'est pas pour son originalité (même si c'est bien sympa quand même) mais pour son côté adaptable.

Eh oui, de part sa conception, ce petit sac s'adapte à toutes les tailles et toutes les formes de plat tout en conservant sa stabilité et ça, c'est vraiment trop cool. Et pour qu'on se rende mieux compte de ce que ça donne en utilisation, plein de nouvelles photos.

 20141021_212208

D'abord, 2 plats de taille différentes pour bien illustrer l'adaptabilité du modèle. Plat à pizza en porcelaine et plat à tarte en alu nettement plus petit.

20141021_211800

Le sac fermé avec le plat à pizza dedans. Comment ça vous me croyez pas !

20141021_211826

Ben si, vous voyez bien, il est là le plat.

20141021_211906

Et quand on soulève le sac, ça penche pas

20141021_211923

Par contre, ça tourne !

20141021_212118

Et hop, avec le plat à tarte maintenant

20141021_212131

Et pour les septiques, là, on voit bien le plat.

Alors, il est pas super sympa ce petit sac à tarte. Si ça vous tente de faire le même, voilà où vous pouvez trouver le tuto pour le coudre, c'est chez Louise.

Posté par reyhaziel à 23:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 21 octobre 2014

La photo mystère

Comme je le disais il n'y a pas si longtemps, j'ai enfin pu retrouver le chemin de ma machine à coudre. Si si, enfin est bien le terme qui convient. Parce qu'apparemment, Couturus, ma MAC et moi, on en est venu à former un triangle amoureux passionné et fusionnel que si on est séparé trop longtemps, on se transforme en véritable psychopathe. Peut-être même qu'il faudrait qu'on entame une chtite thérapie de couple (enfin, de trio). Bon en même temps, Noël approche et j'ai des tas de cadeaux à coudre moi. Alors la thérapie, ben elle attendra !

Comme je le disais également, les monstros s'étaient parfaitement accoutumés à l'absence du bruit généré par ma Milady adorée (c'est le petit nom de ma MAC pour ceux qui auraient du mal à suivre). Oui mais voilà, j'ai également découvert récemment que les monstros n'étaient pas les seuls à apprécier mon néant couturesque. Chéri aussi (non mais quel fourbe alors !) m'a légèrement fait sentir que bon, c'était bien aussi quand je passais ma soirée à bouquiner.

Broooooooooommmmmmm

(vrombissement de la MAC)

Ah, tu fais de la couture !

(petit ton tout pitoyable)

Ben oui, pourquoi ? Ça te dérange ?

Ben, il y a Les secrets de l'univers ce soir

(oui, pour ceux qui n'auraient pas suivi, je rappelle que mon coin couture est installé dans le salon, juste à coté de la télé).

Ah. Ok. Bon ben je vais finir mon bouquin alors.

Broooooooooommmmmmm

(vrombissement de la MAC le jour suivant)

Ah, tu couds aussi ce soir !

Euh, oui. J'aimerais bien finir ma robe. Pourquoi ?

Ben, il y a du foot à la télé ce soir.

Eh alors ? Ça te dérange ? T'as pas besoin d'entendre pour suivre le foot. Suffit de regarder les images.

Oui mais j'entends pas les commentateurs.

Tu dis toujours qu'ils racontent n'importe quoi et qu'ils t'énervent.

Oui mais quand même.

En plus, tu lis sur la tablette la plupart du temps.

Ben justement, sans le son, j'arrive pas à suivre.

Oui mais moi, j'aimerais vraiment finir ma robe. J'en ai pour un quart d'heure.

...

(soupir renfrogné)

Laisse tomber, je vais regarder sur l'ordi dans mon bureau.

A ce stade, je présente mes plus humbles excuses à tous les fans de foot proches de l'apoplexie parce que j'ai obligé un pauvre être humain à aller regarder l'équipe de France sur un tout petit écran de rien du tout (enfin, je crois que c'était l'équipe de France, mais en fait, j'en sais rien) au lieu de profiter du grand écran du salon. Mais bon, je voulais vraiment la finir ma robe moi !

Brefle, tout ça pour dire que, pour contenter tout le monde, j'ai sérieusement réduit le rythme de ma production et que, du coup, ben j'ai mis 3 soirées pour coudre le truc tout simple présenté sur la photo mystère (enfin, les photos parce que je vous mets quand même l'endroit et l'envers).

20141021_211958

20141021_212011

Envers en Liberty Tana Lawn, Endroit en tissu japonais (celui que j'aime d'amour qu'il est le plus beau de tout l'univers), forme carré environ 50cm x 50cm

Oh oui, je vous vois là, tous en train d'écarquiller les mirettes. Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ? Ben c'est un truc GE-NIAL, non vraiment, même que je me le garderais bien pour moi bien qu'initialement, ce soit pour offrir. Mais je vous dirais pas ce que c'est. Eh non, c'est le but de la photo mystère : il faut DEVINER !

Alors voilà, vous avez jusqu'à mardi prochain pour me dire exactement ce que c'est et à quoi ça sert. Comme d'hab, un cadeau bonux fait maison pour le gagnant.

Posté par reyhaziel à 22:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 20 octobre 2014

Inferno bricolo ou comment occuper un monstros

Et voilà, vendredi soir, c'était le début des vacances pour les monstros et le début de la guerre pour leurs parents !

Hum, là, je vous sens interloqué. Mais de quelle guerre est-elle en train de parler vous demandez-vous. Mais simplement celle qu'il faut mener contre les monstros pour éviter qu'ils ne passent l'intégralité de leurs vacances le nez collé à un écran, que ce soit celui de la tablette, de la télé ou de l'ordinateur (surtout Gargamel d'ailleurs). Car il faut bien le reconnaître, le monstros est un être totalement inculte et peu désireux de changer sur ce plan.

Preuve en est le taux de réussite obtenu jusqu'à présent concernant les différentes sorties effectuées.

  • Sortie cinéma : vu que dans le coin, la durée moyenne des films est largement supérieure à 1h, de préférence à des horaires pas possibles et que la durée d'attention du monstros est de 30 mn maximum, ben on oublie ! Dernière tentative prévue le 30 nov dans un cinéma d'Ivry découvert grâce à Chofie, cinéma qui a la bonne idée de proposer des courts métrages pour enfants, le dimanche matin, à un horaire raisonnable et avec un petit déj en plus. Perso, j'hallucine toujours de constater qu'aucun des ciné près de chez moi n'est capable de faire la même chose !
  • Sortie zoo : l'intérêt tout relatif du monstros devant les animaux dépourvu d'écailles comparé au niveau de stress nécessité par sa gestion et le prix de la visite rend la dite sortie fort peu attractive (en tout cas pour moi). Donc on oublie !
  • Sortie musée : euh, pardon, je devrais plutôt dire sortie course à pied en intérieur parce que traverser les salles d'exposition au pas de charge derrière des monstros qui ne pensent à filer voir ailleurs s'il y a des trucs intéressants à faire, question culture, c'est pas top ! Et je ne parle pas d'Azraël qui voulait mettre ses petits doigts poisseux sur les peintures lors de l'exposition réalisé dans le hall de mon école d'ingé (car oui, le scientifique peut aussi aimer l'Art).
  • Sortie bibliothèque : alors là, les monstros se séparent en 2 catégories : la classique soit course à pied dans les rayons ce qui n'a absolument pas contribué à ma cote de popularité auprès du personnel de la bibliothèque et l'autre catégorie que l'on pourrait appeler lecture supersonique ou comment lire 3 bouquins en moins de 15 secondes chrono. Bon, je testerai encore mais pas tout de suite et surtout, surtout, pas avec les 2 monstros en même temps, ah ça non !
  • Sortie cirque : testé une seule fois sur Gargamel. On a survécu, les acrobates lui ont plu mais bon, sans plus. Alors une fois encore, le rapport prix/plaisir n'est pas en faveur d'une autre tentative, en tout cas pas tout de suite.
  • Sortie acrobranches : tiens, bizarre, ça, ça fonctionne bien avec Azraël (pas encore testée sur Gargamel faute de temps et de beau temps). Ah mais oui, normal, c'est pas une sortie culturelle ! Le seul problème, c'est que c'est plus trop la saison, que je suis tout le temps malade en ce moment et que je suis une ÉNORME fainéante en prime.
  • Sortie Acrochat : ah ben voilà un truc qui marche du tonnerre (toujours normal car toujours pas culturel) avec une petite réserve. Pour Gargamel, qui a du mal à supporter quand il y a trop de monde (ça fait ressortir ses angoisses enfant TED), il faut éviter l'affluence ce qui limite à des sorties en semaine pendant les vacances et certains dimanches matin aux aurores.

La conclusion de cette liste, c'est que les monstros préfèrent les activités où ça bouge et en règle générale tout ce qui me fera finir ma journée sur les genoux ! Heureusement, quelques pistes restent encore à explorer et je me ferai un plaisir de vous tenir au courant dans un prochain post.

Revenons à ces vacances et à mon fameux plan de bataille. Car voilà, comme je n'ai pas non plus un nombre extensible de jours de congé, en dehors d'une ou 2 sorties que l'on pourra tester, il me fallait bien trouver de quoi occuper les monstros sans les planter devant la télé (surtout avec la pluie qui fait son grand retour). C'est là que mon site favori de tissu pas cher (enfin pas trop) et autre matériel créatif est venu à mon secours. Bon, je précise, c'est mon site favori, pas en raison de son rapport qualité/prix (même s'il est pas mal) ni parce que c'est le moins cher (car c'est pas le cas), c'est mon favori parce qu'on y trouve beaucoup de choses, pour pas trop cher justement. En fait, pris séparément, on trouverait certainement l'ensemble de mes achats dans plusieurs autres sites pour moins cher à l'unité mais si on ajoute les frais de port qu'entraineraient plusieurs commandes séparées et le temps passé à faire des recherches et des comparaisons de prix (ce que j'ai déjà fait une ou 2 fois et c'est franchement gonflant pour gagner quelques euros au final), ben je préfère tout commander sur ce site là. J'ai donc proprement dévalisé ses rayons virtuels avec un objectif et un seul : que les monstros fabriquent pendant les vacances les décos de Noël qu'ils installeront ... ben, à Noël tiens !

Alors je ne vais pas vous faire la liste de tout ce que j'ai pris (ce serait long et ennuyeux). Je vais plutôt vous montrer au fur et à mesure leurs réalisations avec quelques commentaires sur le coté pratique ou non du bricolage (ben oui, des fois que vous ayez envie de faire la même chose avec vos monstros à vous).

Ce week-end, nous avons donc testé la fabrication de boules de Noël en carton et la décoration d'un calendrier de l'avent en bois.

Alors la boule de Noël en carton, c'est ça :

paperglobe

On voit la boule finie et sur le coté, les disques encore sur leur planche.

Des disques prédécoupés et pré-pliés à coller ensemble pour fabriquer ces splendides décorations. Intérêt de Gargamel vis-à-vis de la chose : néant ! Intérêt d'Azraël : bon. Coté réalisation, la pré-découpe est top, Azraël a adoré sortir tous les ronds des planches et faire son petit tri pour réaliser une grosse boule. Pour le pré-pliage, c'est à revoir. Du haut de ses 4 ans (bientôt 5), Azraël a eu bien du mal à plier les petits ronds comme il se doit (faut dire que même moi, j'avais parfois du mal, principalement parce qu'on distingue mal la pré-pliure sur le motif du papier cartonné). Et vu sa patience d'ange, autant dire que j'ai fait la majorité du boulot. Coté collage, alors là, on oublie ! Beaucoup trop difficile pour lui. Cette étape est vraiment destinée à des enfants plus âgés (ou nettement plus soigneux). Heureusement, choisir quel rond collé avec quel autre a suffi à faire son bonheur et le résultat final l'a enchanté.

IMG_1879

IMG_1881

Ça, c'est le résultat obtenu. Une boule qui en voit de toute les couleurs, Azraël ayant décidé que c'était comme la queue sur le manège de cet été et la balançant dans tous les sens en criant à Chéri Allez papa, faut attraper la queue.

On poursuivra donc la réalisation mais ce n'est pas vraiment l'activité la plus satisfaisante pour l'instant. Au regard du prix de la pochette, ce n'est pas un investissement rentable pour les moins de 6 ans.

Maintenant, le calendrier de l'Avent en bois, c'est ça :

calendrier avent

La version reçue est celle de gauche, en bois brut, l'autre un exemple de décoration possible

Un petit meuble et 24 petits tiroirs en bois brut à peindre et à décorer et 10 trous pour mettre une guirlande lumineuse. Un bricolage de longue haleine donc mais qui a eu le mérite de plaire à mes 2 monstros (enfin, plus à Azraël qu'à Gargamel mais quand même, les 2 ont bien participé). Après 2 jours de travail dessus, on arrive à 6 tiroirs peints ainsi que le "meuble" (mais là, c'est moi qui ait peint) et décoration du meuble pratiquement achevée (on réfléchit encore à ajouter quelques strass vu qu'il n'y en a clairement pas assez et du ruban aussi), réalisée uniquement par les monstros sans aucune intervention de ma part et pourtant, ça me démangeait bien moi je vous le dis !

IMG_1883

Calendrier après l'opération peinture

IMG_1890

Calendrier après l'opération décoration

Depuis, j'ai ajouté la guirlande lumineuse fixée grâce à ... de la pâte à modeler, oui msieur dame !

IMG_1892

IMG_1899

Et en plus, la guirlande fonctionne sur piles donc on pourra le disposer où on veut dans la maison !

Pour le coup, c'est vraiment un bricolage sympa à faire. Les peintures acryliques achetées sur le site sont vraiment top : facilement lavable sur main et même vêtements si c'est fait avant qu'elle sèche, bien couvrante donc une seule couche suffit ce qui est essentiel avec des enfants qui n'ont souvent pas la patience pour une seconde couche et se lassent vite, nettoyage à l'eau de tout le matériel, aucune odeur. Dans le même ordre d'idée, la colle à strass est chouette aussi. Comme la peinture, on l'enlève facilement des mains et des vêtements, pas d'odeur et devient bien transparente en séchant donc aucun souci avec les bavures de colle. Mon seul regret, c'est la taille des tiroirs assez réduite. Va falloir se creuser la tête pour trouver des bricoles à mettre dedans, autres que des bonbons !

Prochaine étape : décorer les tiroirs déjà peints (et en peindre de nouveaux bien sûr) et tester d'autres activités bricolage.

Posté par reyhaziel à 12:30 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,